Alain Guionnet – Journal Revision

5 février 2014

FRANCS-MAÇONS EN PRISON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 14:25

Nous avons loupé ce slogan de Jour de colère, qui fut plus entendu que « Faurisson a raison, chambre à gaz c’est du bidon ». Les gars auraient dû dire chambre à gaz est bidon, mais peut-être que certains d’entre eux bossaient pour satanique DCRI, d’où leur lourdeur. Pardon pour le mot sarrazin, mais il convient, DCRI étant ordurerie. Néologisme, comme quand Mélenchon parle d’entourber, DCRI méritant mots qui décoiffent.

Canal + a montré que « Francs-maçons en prison » eut succès auprès d’étudiants en droit et en médecine. Mais c’est pure utopie, car il n’y a pas assez de places en mate pour accueillir tous les veuvards. Il nous faudrait créer camps de concentration à eux destinés, mais aussi aux exciseurs de tout poil. Nous l’envisageons.

Manifestants ont dit qu’ils s’appuyaient sur toile, ultime recours contre bobards médiatiques. Mais Revision est dans la panade, tandis que blogs antisémitiques disparaissent les uns après les autres. La revue reçoit peu de courrier, sauf de gens qui jugent qu’il est trop tôt pour intervenir, mais combien de temps attendrons-nous ?

Valls a avantage d’être exotérique. Selon lui, nier Holocauste revient à réhabiliter collaboration. Mais elle exista et fut longtemps majoritaire, après que francs-maçons eurent déclaré guerre sans raison à bochie en 1939, avant de confier pleins pouvoir au maréchal Pétain. Prenez François Mitterrand, il criait mort aux juifs ! avant-guerre. Fait prisonnier par le boche, sans avoir tiré un seul coup de feu, il fut libéré comme quelques centaines de milliers de soldats, à cause de ses opinions politiques. En 1943, il fut décoré de l’ordre de la Francisque, après avoir juré fidélité à Pétain. En 1944, il devint résistant, comme tant d’autres.

Plus tard courtisé par de nombreux juifs, et non des moindres, Mitterrand dirigea l’opération Carpentras en 1990, destinée à anéantir toute résistance à l’occupant, avant d’accomplir sa tentative de génocide au Ruanda. Gravement malade, il avait raison, dira-t-on, tant qu’à mourir autant ne pas crever tout seul. Mitterrand était machiavélique, comme le confirme première lettre de ces deux mots.

En revanche, Hollande est cynique. Lettres ne concordent pas, mais c et h vont bien ensemble. L’eunuque foire tout. Il a promis baisse des impôts des ménages an prochain, Ayrault l’a démenti peu après. Il prétend retarder son projet d’anéantissement de la famille, souhaité par veuvards stupides. Oui, procréation médicalement assistée sera votée tôt ou tard. Oui, euthanasie massive sera instituée. D’abord sur la base du consentement préalable du malade, ensuite à son insu.

Théorie du genre n’est pas invention, elle s’inscrit dans le plan judéo-maçonnique qui prétend voir en laïcité nouvelle religion. Après le coup de l’homme nouveau, dont on connaît les ravages, voici nouvelle religion, produite par cerveaux malades de veuvards, qui abandonnent toute perspicacité dans le temple, pour se transformer en foule abrutie. Base initiatique est infantilisation de l’impétrant. Destiné à découvrir la lumière, il a un an au grade d’apprenti, trois ans à celui de compagnon, etc. En échange de ses capitations, il va vivre une vraie fraternité, avec frères n’ayant aucun lien de parenté avec lui. Tous sont supposés souhaiter le meilleur pour l’autre, par philanthropie. Quelle hypocrisie ! Quelle négation des caractères humains !

Personne n’est dupe, mais tout le monde fait semblant de l’être. Un peu de vernis occultiste tombe bien, comme le respect du symbolisme de la secte, où tout est rituel et objet de culte. Mais la théorie du genre semble liée à phénomène récent : l’entrée massive de femmes en Veuve.

Elles y furent longtemps refusées car femmes introduisent sexe en atelier, ce qui perturbe concentration et réflexion. Mais avec l’accroissement des femmes à postes décisionnaires, il fut impossible de contenir leur afflux. Eh oui, femmes juges ou médecins s’ennuient dans leur milieu. Elles veulent en sortir, rencontrer gens parlant jargons différents du leur, apprendre choses nulle part enseignées au profane. Aussi ont-elles introduit le sexe, leur sexe, présumé égal sinon supérieur à celui du mâle. D’où cette fumeuse théorie, comme si sexes étaient interchangeables.

Pôles féminin et masculin existent chez tout le monde, comme l’a établi la médecine chinoise il y a plus de 2200 ans. Clitoris est yang, vagin yin ; gland de verge yang, prépuce yin — comme toute muqueuse. Le mâle est réputé viril, mais femelle aussi peut l’être. Heureusement, mais il n’y a pas photo entre tailles du gland de verge et du gland de clitoris. Surtout pour un myope, qui retire ses lunettes au plumard et qui découvre clitoris en livre d’anatomie.

Théorie du genre est imposture et diversion, visant à détourner l’attention de l’homme nouveau créé il y a des dizaines de milliers d’années dans plusieurs continents. Mais bornons nous à histoire antique. Nègres ont vu anomalie dans le fait que prépuce est yin. Du coup, ils l’ont coupé lors de la pré-adolescence, quand le garçon devient homme. Égyptoques empruntèrent leur coutume barbare, avant d’être imités par juifs et musulmans, en quête de virilité et de vie éternelle — que revendique musulman de façon plus nette que juif, qui complique tout et transforme son désir de vie éternelle en culte du ticoun.

Cela dit pour tenir autre que discours que Civitas. Les trois films communiqués à Revision par Civitas sont bien(s). Le juif berbère, pour lui faire plaisir, Éric Zemmour, est bien documenté. Il n’est pas toujours éloquent, parle assez mal françois, mais se débrouille pas mal cette fois. Bref, Civitas voit en Revision soutien possible à sa cause, tout en sachant la revue étrangère au catholicisme romain ; il applique méthode syndicale. En même temps il invite Revision à étoffer ses propos, car Civitas ne vaincra jamais seul.

En résumé, Revision apporte éléments sur deux points : 1°) théorie du genre est liée à invasion des loges par frangines ; 2°) prépuce est yin. Nous aimerions voir reprise cette dernière observation, car elle est vraie et n’engage à rien. Elle plaira même à féministes. Civitas jase maintenant de résistance, Revision de révolution. Ce n’est pas hasard si résistance et révolution commencent par r autrefois roulé, qui fut saboté par Édith Piaf, ce que nous ne lui reprochons qu’à moitié.

Nous ne sommes pas d’accord en revanche avec la môme quand elle chantait « Non, rien de rien, non je ne regrette rien, ni le bien qu’on m’a fait, ni le mal, tout ça m’est bien égal ». Bon exemple de femme virile, mais catho’ tradi’, fais plaisir à Revision, dis que prépuce est yin.

Acte de résistance, car il est impossible de jeter tous les frangins en prison. Hélas !

2 commentaires »

  1. Alain Guionnet est vaste fauteur de troubles pédéraste. Cela est prouvé par ami Myosotis qui a dénoncé scandale de Guionnet en réalité agent double et triple derrière Aryan sisterhood, Julie Couronne et Sir Shumule, dernier fake étant de loin le meilleur.
    Mais Guionnet, toujours fourbe, resté en arrière quand vaillant Thierry Mathieu défendait virilement cause du révisionnisme contre membres de la LDJ, sionistes trotskystes et pétant haut.
    Guionnet, comme à son habitude est retranché en position fœtale pour fuir responsabilités incombant à son statut. Il est avant tout star virtuelle, maniant clavier comme guitare dans HLM lugubre et entouré de voisins négroïdes devant lesquels il fait mine d’approuver vente de résine dans les couloirs sordides sentant vieille pisse et déjections nauséabondes.

    (Ah ! Pfifi, toujours là, t’es dernier des Mohicans. Je te méprise, ton bûcher sera magnifique, NDLR.)

    Commentaire par Urrug — 5 février 2014 @ 14:59 | Réponse

  2. Voici à propos de l’eunuque : « cette Ve république sinistrée se voit finalement dirigée même pas par un eunuque bouffi — comme l’on pourrait l’estimer au premier abord… »
    http://www.enquete-debat.fr/archives/prostituees-de-%C2%AB-droite-%C2%BB-78031

    (Bien Pfpfi, t’es bon toutou. Revision a tout perdu. Son Mohacsounet, son Lieutenant Épinglé, sa Bouteille, mais tu restes là. Tu fais honneur à Alsace francophone, presque aussi défendable qu’Alsace germanophone. Surtout que cigognes rallient les deux races, comme en Hongrie, où elles sont adorées. Je vécusse pendant Révolution française, j’appelasse duc d’Orléans Orséant, je me demande pourquoi personne n’y a pensé avant moi. Ton précédent message, en revanche, a filé droit à corbeille. Tu sais écrire, toutefois eunuque bouffi est pléonasme. Et puis, tu devrais verser dans l’anatomie, montrer à quel point prépuce et capuchon sont merveilleux, surtout leur feuillet interne, difficilement visible. Ton papa sait qu’il est muqueuse, relaye le tuyau ! 22 avril, je prends ma retraite, ce sera à toi de défendre la sainte muqueuse, en sachant que paroles passent, écrits restent. Fais honneur à ton alsacitude ! J’ai aimé ton Kulturgeschichter, mot que je n’avais jamais lu précédemment. Tu as raison, philosophe de l’histoire est expression tordue en comparaison, mais elle est celle de l’issisois de passage Voltaire. Elle est défendable, comme Kulturgeschichter. Au lieu de ta pute présumée polaque, tu ferais mieux de te pencher sur cigogne et capuchon. Note accord cabalistique de ces mots, tout n’étant pas toujours en t, NDLR.)

    Commentaire par Vad — 13 février 2014 @ 14:43 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :