Alain Guionnet – Journal Revision

11 janvier 2014

QUE CONSEILLER À DIEUDONNÉ ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:04

Visites du site augmentent. Et pour cause, nous assistons à nettoyage par le vide. Comme si antijudaïsme n’existait pas, et ta sœur ? Dieudo’ est dans le pétrin. Il a placé son argent au Cameroun, sage précaution. Mais il n’est pas à l’abri. Fils de Veuve irrégulière, il s’est cru protégé, mais Cahal est plus puissant que Veuve, son pèze sera saisi au Cameroun. Surtout que Dieudo’ serait coupable d’apologie de crime contre l’humanité, délit inconnu, mais pouvant être promulgué, entre autres par ses « frères » du parlement, qui n’en ont rien à foutre de France.

Dieudo’ réagit bien cependant. Il ne se comporte pas comme le juif hongrois en 1944, mouton conduit à l’abattoir d’Auschwitz selon la légende. Il menace youtrerie éventuellement de violence. Il a raison, mais ses troupes font figure de sous-prolétaires « blacks, blancs, beurs ». Elle n’ont aucune chance de gagner, comme l’a relaté Michelet dans son Histoire de la révolution française. Dieudo’ a besoin de renforts aguerris.

Pas de Bobo, qui est kaputt, pas de Blanrue, ce veuvard, mais de vrais antijuifs, soutenus par quelques spécimens de race juive, plus nombreux qu’on ne croit généralement. Oh ! juivards ne combattront sans doute pas, mais Issisois le feront. Non pour la gueule de Dieudo’, mais pour leur cause. Judaïsme est nuisance, il s’agit d’extirper (ausrotten) ce poison du corps humain, ce que n’a pas fait Hitler.

RENAISSANCE DE PROPAGANDES.INFO ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 06:56

Début septembre 2013, après quelques années d’existence, Propagandes.info disparut, quand guerre à Syrie était projetée. Mauvaise langue suggérait que son responsable Édouard Lafeuille dit Bobo fermait boutique faute d’argent. Malgré son large public, à cause de la variété des articles qu’il publiait et des films qu’il projetait, ainsi que de son courrier de lecteurs, qui vilipendaient les termites. Son audience était plus grande que celle du veuvard Paul-Éric Blanrue, qui emmerde tout le monde avec ses histoires vénitiennes et qui se garde de publier courrier des lecteurs, car il est champion du monologue, comme Hitler et Faurisson.

Autre rival de Propagandes.info Alain Soral, qui parle en son nom, contrairement à Bobo, qui s’exprimait rarement sur son blog. Indices suggèrent que Soral est veuvard, mais nous n’avons pas de certitude. En outre, Soral n’est pas d’origine juive, contrairement à ce que colporta Bobo, qui le déteste. Soral eut audience plus large que Bobo. Il est deuxième à liquider sur liste des inquisiteurs, après Dieudonné, sa quenelle au mémorial d’holocauste de Berlin ayant eu énorme succès.

Début septembre, nous n’étions pas persuadés que Bobo abdiquât par manque d’artiche. Mauvaise langue n’excluait pas qu’il fût victime de tracasseries judiciaires, mais les minimisait. Or son ami vichisois, qui espère faire renaître Propagandes.info, confirme que non seulement Bobo fut inquiété par maison Poulaga à la suite des plaintes de quatre juifs « sauce shoahtique », mais que lui aussi fit objet de perquistion. Il évoque également disparition de Projet juif et des Intransigeants.

Le Vichisois conseille : « Pour être vraiment anonyme, il faut passer par le réseau Tor qui existe sur Windows et Linux. » Faux, à notre avis, toute télécommunication téléphonique ou informatique étant connue de Grand Frère, tandis que le NSA prétend désormais décrypter tout code. D’où autre fable de mauvaise langue, qui voit dans le Vichisois agent de DCRI, car s’il l’était, il n’aurait pas besoin de ce truc pour connaître l’identité des mal-pensants divaguant sur l’ancien blog de Bobo.

Prétendu ami de Bobo dit qu’il est végétarien de race pâle et de racine chrétienne. C’est maigre. Thèse qu’il bosse pour DCRI n’est pas exclue, auquel cas sa condition de végétarien viserait à l’innocenter. On serait sûr de ce fait qu’il ne mangera pas du juif, comme Guionnet. Donnons-lui parole :

« Mais si la shoah n’a pas existé, si les chambres à gaz sont un mensonge technique impossible, s’il s’agit d’une escroquerie des juifs doublée d’une escroquerie anglo-saxonne pour tenir les juifs en laisse, alors, Israël n’a pas lieu d’être, Valls est un escroc, de même que tous ceux qui ont participé à cette imposture qui aura permis depuis 70 ans de se faire passer pour des héros et d’oublier les vraies victimes. »

Paragraphe mûrement réfléchi, pouvant avoir été écrit par un décéèriste. Shoah est version française d’holocauste. Mensonge technique impossible que les chambres à gaz ? Thèse de Fofo. Mais attendez, en 2014, nous pouvons parfaitement fabriquer chambres à gaz d’exécution massive. Escroquerie aussi est mot de Fofo et de fonctionnaire, Revision jasant d’arnaque. Mot répété, avec incrimination des Anglo-Saxons qui auraient voulu ternir les juifs en laisse. Nouveauté, mais qui sont-ils ? L’ensemble des Anglo-Saxons, ou bien ceux de la perfide Albion ? Ce n’est pas pareil. Pour un catho’ romain, c’est d’abord ceux d’Albion, mais ce pays a combattu les sionistes et n’a pas voté en faveur de la création de l’État juif en 1948, contrairement à France, Russie et Ukraine. Ensuite Valls n’est pas escroc mais putschiste. Enfin juifs, en premier lieu hongrois, les seuls qui comptent, n’ont jamais été présentés comme des héros, mais comme moutons conduits à l’abattoir.

Poursuivons : « Pour ma part, j’ai lu et écouté des dizaines d’historiens sur le sujet et sur l’histoire en général, en français, René-Louis Berclaz, Alain Guionnet, Robert Faurisson, Vincent Reynouard, en anglais, David Irving, William Fink, en allemand, Ernst Zündel et beaucoup d’autres, habitant sur Vichy, j’ai aussi questionné des acteurs de l’époque. Et comme dit Dieudonné, j’ai ma petite idée sur la question. »

L’auteur aurait lu dizaines d’historiens, bigre ! Les noms des francophones ne sont pas en ordre alphabétique, pourquoi ? Berclaz en premier, normal, car il est suissard. Juriste, pas historien, mais tout le monde se fiche des diplômes des uns et des autres. En partie à tort, comme le signale le Vichisois, qui parle d’histoire du sujet et en général. Il a raison, car on peut difficilement jaser du sujet sans avoir notions d’histoire en général. Suit Guionnet, référence majeure, puis Faurisson, enfin sédévacantiste. Nouvelle hiérarchie. Puis le Vichisois joue au con. Il cite Irving, semiréviso, point sur lequel s’accordent Vidal-Naquet et Fofo, et Fink, inconnu au patronyme juif allemend. Côté boche Zündel, qui n’a pas allumé une seule allumette révisote écrite de sa vie, mais qui subit martyre pendant deux ans au Canada, avant d’être emmaté cinq ans en bochie.

Texte du Vichisois est peut-être œuvre d’un décéèriste, comme mauvaise langue a cru le comprendre, mais pas pour les raisons qu’elle avance.

Bravo à Dieudo’ pour son dernier film ! Il appelle Arno Klarsfeld Nono, il a raison. Il avoue à demi-mots qu’il est veuvard, originaire d’Orient. Il fait signes asiatiques au début et à la fin de son film. Il cause même chinteoque. Il dit qu’Anelka est son « frère ».

Gens sont accros à Revision. Fofo vient de l’avouer, Dieudo’ l’est sans doute. Dans « Le mur », il attaque Voltaire. Il n’en est pas arrivé au bain spécial, mais cela peut venir. Dieudo’ a compris qu’Hollande ne finira pas l’année et que Valls risque de le remplacer. Profane a tort de voir en M’Bala M’Bala veuvard affairiste, car ce n’est pas si simple.

Mi-chimpanzé, il est à moitié marabout. Quand il pronostique que François ne finira pas l’année, il a peut-être raison. Quand il craint que le putschiste Valls lui succède, également. Putsch est germanisme. Seul mot employable, auteur de coup d’État étant trop long. Pressetituée parle souvent de putsch militaire, mais ce n’est pas toujours le cas. En novlangue Putsch signifie putsch, mais autrefois échauffourée selon Robert. De telle sorte qu’apprenti despote Valls tente putsch sans le soutien de l’armée. Il pète plus haut que son cul.

Il ne sera bien sûr pas question de la tentative de putsch de Valls en presse dite grande, mais elle est là. Dieudonné la pressent, malheureusement il n’emploie pas le mot. Le mulâtre jase seulement de sa quenelle qu’il va glisser dans le cul de Valls, dommage.

Par-delà, si partie de Veuve se révolte contre Cahal, soutenons-la. Même si elle est condamnée à échec selon Protocole. Cependant, éliminer veuvards mal-pensants reviendrait à laisser champ libre à antijuif 100 %, seul épargné, parce que profane et ticouniste d’une certaine manière. C’est possible, car ledit Papat vichisois soutient qu’il s’agit de connaître holocauste et histoire en général, ce en quoi il a raison.

11 janvier, 16h30, blog de Propagandes.info n’a pas changé depuis hier, preuve que c’était pet de citrouille.

9 janvier 2014

ENRAGÉ VALLS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:17

Jugement du tribunal administratif de Nantes était prévisible : et vlan ! quenelle dans le trouduc de Valls. Mais l’apprenti despote s’acharne. Il saisit le Conseil d’État qui, à titre exceptionnelle, devrait prononcer son arrêt vers 17 heures, sans doute plus tard. Terreur juive se répand, y compris à Nice, où Estrosi projette d’interdire la conférence de Soral en fin de semaine. Et gageons que Valls a fait serrer Mohacs à Massy, accusé de collaborer à Revision, à qui il fournit images et documents que la revue ne serait pas allée chercher.

Tout arrive. Nous appelons Izraelowicz Mohacs, quelle amabilité ! Il nous conseille de ne pas parler de lui, car il est mal vu en milieu natio’. Mais s’il se trouve au placard, nous ne pouvons pas l’abandonner. Voyez une de ses dernières photos, du grand Vladimir Poutine, en qui certains natios placent leurs espoirs :

1461111_1435306366682128_187923071_n

Kippa sur la tête, Poutine se recueille à la mémoire des victimes d’holocauste, sans doute dans le but d’assurer succès de ses jeux olympiques d’hiver. Comme Hitler, Poutine a la tremblote devant juiverie, à qui il attribue pouvoir qu’elle n’a pas. Comme nous le démontrons actuellement, avec nouvelle révolution française. Certes, elle est internationale et débuta le 11 septembre 2013, mais bonnet rouge semble pouvoir gagner.

Si enragé Valls a fait serrer Mohacs en ce jour fatidique, c’est qu’il a peur, non seulement que sa vraisemblable origine marrane soit dévoilée, mais aussi son éventuel passé trotskard lambertiste, tenu secret, comme le fut longtemps celui de Jospin. Lambert se dit Lvov en polac, Lemberg en boche, et il y eut Protocole de Lemberg pendant la dernière guerre, comme nous l’a appris le juif hongrois sioniste Kasztner, qui, lui, fut effectivement victime de judéocide.

Valls perd ses nerfs à cause de son sang juif et de son passé politique, même si Copé lui a conseillé de s’engager dans son combat douteux, sectes frankiste et lambertiste étant plus juives que Lutte ouvrière. Bien sûr, Duburg, guide-inspirateur de LO, était juif, mais la plupart des militants ne le sont pas. Souvent catholiques romains, ils ont mal digéré leur baptême, ils crurent alors qu’on allait les noyer.

Pensée à Mohacs, donc, même s’il est dénigré par maints natios, mais moment est venu de retourner au vallstringue du partisan du despotisme oriental. Comme prévu, toujours pas d’arrêt à 17h30.

10 octobre, 19h 20 : idem à Tours, ce soir. Petit juge administratif a interdit spectacle du semi-chimpanzé, Conseil d’État a confirmé. Sur décision de son juge au nom rosbif cette fois, pas boche, comme hier. Politique typique du juif allemand. Plus intelligent et dangereux, néologue juif hongrois est rusé. Il se disait hongrois juif. Vidal-Naquet l’a imité en se prétendant français juif, mais il a échoué, car il était juif allemand, peu juif du pape. Mêmes erreurs de juiverie depuis longtemps. France est envahie par juifs allemands, secondairement par juifs arabes, juifs hongrois étant minoritaires. C’est pourtant eux qui ont conçu montage historiographique holocaustique, juif hongrois étant de loin supérieur au juif allemand. Quant aux méridionals, comme marrane Valls et salope Filipetti, ils n’ont pas à se mêler du conflit qui oppose juifs hongrois et François antijuifs. Nullement bougnouls, ni chimpanzés.

DOMMAGE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:52

Quelques mots isolés demeurent gravés dans l’histoire, comme « merde ! » de Cambronne. Qu’il l’ait prononcé ou non est secondaire. En revanche, Dieudonné a dit « dommage ! », c’est certain. Dans cette phrase : « Quand je l’entends parler Patrick Cohen, je me dis, les chambres à gaz… dommage. » Sous-entendu n’ont pas existé. Autre citation de Dieudonné : « Patrick Cohen a fait une liste noire de personnes que l’on ne doit pas inviter dans les médias (…) Quand je pense à ça, c’est dommage qu’ils aient arrêté les chambres à gaz. »

Pas a été franchi. Faurisson a toujours répété les chambres à gaz n’ont pas existé, mais cela ne débouche sur rien. C’est connu depuis longtemps, tout le monde attendait la suite. Soit tant mieux, comme est supposé penser le bobo, soit tant pis, jugement polémique. Dieudo’ a dit dommage, mot plus fort que tant pis. Il ne le pense pas forcément, il fait son boulot de comique. Il n’allait pas jouer au bobo, mais au provocateur, pour séduire son public.

Ce faisant, il a trouvé suite possible, depuis longtemps attendue aux chambres à gaz qui n’ont pas existé. Ce qui change tout. Fofo a toujours pleuré sur les persécutions qu’endurent les révisos, mais cela n’intéresse personne. Il fait peur au contraire. En revanche, dommage excite les passions, comme on le voit sur les images de l’accueil fait en Bretagne à Valls, qui a signé une circulaire illégale selon Lang et Joxe.

Laquais d’establishment soutiennent Valls cependant. Comme la poulette Aurélie Filipetti, ministre de la Culture, qui s’est illustrée en Parisien du 7 janvier, où elle préconise en outre la fermeture du théâtre du chansonnier. Mesure là encore illégale, comme le délit d’apologie de crime contre l’humanité dont elle accuse Dieudonné, qui n’existe pas.

Les élucubrations de Filipetti s’expliquent peut-être par la parité imposée au gouvernement. Comme le Parti socialiste manque de femmes ministrables, Hollande et Ayrault ont sans doute tapé à la porte de la Grande loge féminine de France, où ils croyaient pouvoir trouver poulettes faisant l’affaire. Ils se disaient que l’initiation des sœurettes était gage d’une connaissance basique de la politique, voire du droit administratif. Hélas ! non.

Selon la catin, la circulaire de Valls « répond à une nécessité urgente : arrêter la propagande négationniste de Dieudonné », avec son « spectacle gravissime. « Le respect de la dignité humaine fait partie de l’ordre public. Or ce spectacle fait l’apologie du génocide des Juifs ». Et ce, à cause d’un seul mot, que l’artiste était forcé d’employer. Parmi autres perles de la poulette, citons celle-ci : « M. Dieudonné n’est plus un comique, il est devenu un militant révisionniste et négationniste. » Les deux à la fois ! Ça fait beaucoup pour un seul homme.

Revision en sait quelque chose, car elle s’est lancée avant Dieudonné dans cette voie. Voyez « Morice à Auschwitz 2 2 ». Son courrier de 2012 à Morice n’était pas tendre, mais nous voyions en lui minable goy se faisant passer pour judéocideur et pétant très loin au-dessus de son cul. Il y manquait le « bain spécial », qui se trouvait dans une baraque attenante au crématoire où étaient gazées les victimes, selon la propagande soviétique, que Faurisson a eu tort de mépriser, ayant toujours été obsédé par Londres et Jew-Pork.

8 janvier 2014

MORICE À AUSCHWITZ 2 2

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:01

Pardon pour notre langage d’initié, Auschwitz 2 2 signifie Auschwitz 2, four crématoire 2. Presse ne cesse de causer des frangins prétendument antijuifs, comme Dieudo’ et peut-être Soral, jamais de Guionnet, pur antijuif. Sauf Morice, bétail qui tonitrua sur Agoravox avant d’être viré par direction juive, car Morice lui sembla antijuif, contrairement à ses prétentions.

Morice est gars du nord, répétiteur d’histoire au collège à la retraite. Comme Theil, il croit revivre en attaquant Revision. Au point qu’il a transgressé omerta frappant Revision le premier janvier.

Il ne répondra pas à notre accusation d’être un judéocideur bidon. 7 mars 2012, nous lui conseillions d’aller à Auschwitz 2 2 pour se soigner, c’est seulement maintenant qu’il réagit. Mais il fait réclame en Cent papiers à Revision.

Morice ira-t-il à Auschwitz 2 2 en compagnie de Dieudonné ? Ce n’est pas exclu. Surtout que révisos ont tendance à s’exterminer entre eux. Un peu comme au CRIJF, où le quenelleux Prasquier fut vaporisé par Cukiermann. Mais Dieudo’ ne saurait être réviso parce que veuvard.

1450715_691879317503310_1929685244_n

Adipeux, Prasquier ne parvient à lever sa main droite plus haut. Accord se dessine cependant sur toile sur quenelle égyptoque. Revision dit ce geste morbide ou de douleur, d’autres gens de détresse. Aussi Prasquier frime en faisant mine de sourire. On le comprend, car c’est dur d’avoir été viandé du CRIJF.

6 janvier 2014

DIEUDO’ VEUVARD ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:05

Veuvards sont partout : Blanrue, Ramadan, Ratier. Dans notre désir de rattacher quenelle à excision, nous avons laissé de côté message de tentacule-chef nous signalant que frangins et juifs sont adeptes de quenelle.

Avant d’aller plus loin, notez que quenelle ressemble à querelle. On peut voir en quenelle de Dieudo’ allusion à querelle, en supposant qu’il soit l’inventeur du mot. Ce qui est possible, car transformer consonne gutturale en nasale est enfantin. Mais ce signe est apparemment maçonnique, voyez photo parue en Express :

quenellomaconnique-225x300-1

Tout y est : ananas et quenelle, confirmation que Dieudonné est fils de Veuve ? Non, c’est l’inverse. François Koch, journaliste assurant depuis longtemps promotion des sociétés secrètes dans l’Express, cite Roger Dachez le 3 janvier : « La tenue photographiée est au RÉR (Rite écossais rectifié) mais le geste ne correspond pas à un signe maçonnique. C’est probablement une plaisanterie de quatre frères, dont un muni d’un appareil photo. » Quel soulagement ! Mais couleurs sont bien choisies. Veste noire, couleur de mort, étant entendu que quenelle était signe tantôt de douleur tantôt funéraire en antique Égypte ; gants blancs, pour le contraste, mais aussi parce que veuvards d’Opéra sont fiers de la pâleur de leur peau.

5  janvier, Koch indique que cette photo fut prise le 27 octobre 2012 à Lyon, lors de la Convention nationale du RÉR de la GLTSO. Avant de chercher à disculper les plaisantins, qui n’eussent pas su à l’époque à quel point Dieudonné allait devenir infréquentable. Sauf que Rite écossais réformé est le plus répandu à la Grande loge traditionnelle et symbolique Opéra, qui se dit forte de 250 ateliers et de 4 500 membres. Plusieurs centaines de veuvards se trouvaient là, dans cette grande salle (on en voit une dizaine au fond). La photo ne fut pas prise subrepticement, mais au vu et au su de tout le monde. Elle fut certes ensuite diffusée sur sites anti-maçonniques, mais après sa publication sur blog maçonnique, le 8 mai 2013.

À cela s’ajoutent deux éléments. La tradition maçonnique antijuive resta longtemps forte à Lyon, tandis que rite écossais rectifié peut se comprendre rit français rectifié, vu que les 33 grades écossois furent création française. On pourrait ajouter que GLTSO a aigle sur son blason, mais culte de ce bel oiseau est tellement répandu qu’il retient à peine attention.

Désolé, Koch, cette mise en scène n’est pas canular de quatre frangins. Elle reflète l’existence d’un mouvement de résistance au Cahal ne touchant pas seulement banlieues.

Le point d’interrogation du titre du papier est sans doute superflu, voyez ce carton d’invitation du Grand orient :

dieudonnc3a9-fm

Tenue blanche fermée signifie interdite d’entrée au profane. « Vers un pouvoir métissé », quel programme ! quand le grand-maître n’était autre qu’Alain Bauer. Avantage pour le Cahal, après les femmes, faire pénétrer dans le temple membres des minorités visibles, de façon à diriger plus facilement l’aréopage. Eh oui, dans une foule bigarrée, le juif passe mieux inaperçu. Mais c’est pouvoir politique des minorités visibles que réclamait homme d’affaires Dieudonné, en premier lieu le sien.

Vient enfin revendication de quenelle par le juif. Elle est tellement tordue que nous la négligeons, le juif étant voleur de dieux, mais aussi de quenelle. À voir en commentaire, nous ne savons plus où et peut nous chaut.

5 janvier 2014

DIEUDO’ SACRIFICATEUR HUMAIN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:51

En réponse à tentacule-chef satrape Izraelowicz, nous lui avons indiqué pistes à suivre pour démontrer que quenelle de Dieudo’ est liée à excision en antique Égypte. D’abord en relisant Élie Reclus et Victor Doiteau, ce qui lui est difficile, sinon impossible, tout en lui indiquant qu’ils ne disent quasiment rien à ce sujet. Puis en lui conseillant de mater images d’excision d’Égypte pharaonique, au cas où il trouverait bras tendu ou légèrement incurvé, non du sacrificateur, mais d’un officiant. Nous disions commanditaire ou grand prêtre.

Voici image se trouvant partout :

Unknown

C’est reproduction coloriée d’une sculpture murale du tombeau d’Ankhmahor. À gauche, grand prêtre ou officiant tient victime bras gauche tendu, bras droit légèrement incurvé, arrivant presque au niveau de l’épaule gauche du martyr. Illustration de loin la plus répandue en français et en engluche sur toile, sans que les gens la mettant en ligne se soucient de traduire les signes d’écriture. Encore qu’ils ne le soient sans doute pas tous. Les traits noirs hachés sortant des yeux de la victime sur le dessin de droite expriment sans doute sa douleur au moment de l’incision.

L’opération se déroule en deux temps, qui se lisent de gauche à droite. À gauche, préparatifs de la mutilation, avec décalottage et étirement du prépuce, opérés à l’aide d’un mystérieux instrument. À droite, excision avec instrument tranchant, lui aussi mystérieux, dont le choix de la couleur est arbitraire. Il ne s’agit pas d’un couteau, mais peut-être d’un bistouri, couteau à courte lame invisible sur le dessin. La victime fait encore signe de quenelle avec son bras gauche. L’incision aurait débuté depuis un laps de temps, car un court trait haché noir symbolisant la douleur s’envole à droite. On voit en dessous ce qui ressemble à un serpent, plus bas un oiseau.

Le serpent est bien connu depuis la haute antiquité en Mésopotamie. Avec ses mues annuelles donnant l’impression qu’il renaît, il symbolisait la vie éternelle. C’était vrai hier comme actuellement, avec le caducée des professions médicales, symbole attribué à Mercure, formé d’une baguette entourée de deux serpents entrelacés surmontés de deux courtes ailes. Le serpent aurait également joué rôle majeur au jardin d’Eden selon Genèse, à cause de la vie éternelle qui lui est prêtée, dont personne ne fut jamais dupe. Difficile à identifier, le volatile ressemble à hibou, rapace nocturne associé à tristesse, solitude, vieillesse (cf. vieux ou vieil hibou). De telle sorte que serpent symbolisât vie, rapace nocturne mort, l’homme étant condamné à vivre dans la douleur de son excision.

Conviction que partagent juif et musulman, même si Mahomet ne fut pas toujours catégorique sur cette question, ce qui confirme que judaïsme et islam sont héritiers du despotisme oriental.

images

Statue d’un coupé d’Égypte antique

Origine d’excision du prépuce en Égypte est souvent attribuée à des nègres d’Éthiopie, comme semble le confirmer les couleurs des personnages de la sculpture du tombeau d’Ankhmahor, qui fut vraisemblablement jadis peinte. Seulement couleurs auraient disparu. Aussi y a-t-il deux possibilités : soit elles furent reconstituées par des archéologues ayant disposé des moyens techniques pour ce faire, soit elles sont arbitraires. Supposons, par extraordinaire, qu’elles ne soient pas totalement arbitraires, cela signifierait que la peau de la victime aurait été plus pâle que celle des sacrificateurs, basanée.

440px-Neferetiabet_c

Princesse Néfertiabet

Néfertiabet était fille du pharaon de Khéops (- 2551 – 2528). Cette fresque est visible au musée du Louvre, que les dieudonnistes « blacks blancs beurs » ne visitent pas. Cette stèle funéraire montre le repas dans l’Au-delà de la princesse. Conservateurs écrivent : « Elle tend enfin la main vers un plateau à pied en pierre blanche, posé sur un support cylindrique en terre cuite, et couvert de tranches de gâteau à croûte dorée et mie blanche. » Soit, mais pourquoi lève-t-elle sa main  gauche en direction de son épaule droite ? Parce que ladite quenelle est signe de mort, la princesse venant d’être coupée du monde des vivants.

Égyptologues ont songé à cette interprétation, mais il leur est impossible d’associer mort et excision. Ce qu’ils avouent à demi-mots, car ils disent elle tend enfin la main. Enfin, parce qu’ils ne peuvent pas parler de son autre main. On devine seulement que Néfertiabet était droitière, comme le coupeur de verge reproduit plus haut, comme sans doute aussi le guerrier nu.

En rapport avec le signe de quenelle, d’aucuns ont pensé au geste du soldat quand il présente arme. À gauche, qu’il soit droitier au gaucher, sa main droite étant placée sur son épaule gauche pour tenir son fusil droit. Idem quand on voit officier napoléonien, sans arme, lever sa main droite en direction de son épaule gauche. Il se met en quelque sorte au garde à vous, il signifie son obéissance et sa fidélite à l’empereur.

quenelab_478x391_f61d7aa2b7a6ab121f7e11f5106ba2ad

Comme la précédente, ces deux illustrations nous ont été communiquées par Izraelowicz dit Mohacs, qui écrit que le geste « remonterait au pharaon Ptahhotep II (2498-2345 avant notre ère) dont le mastaba représenterait des Égyptiens de l’époque faisant l’afachet (quenelle égyptienne). On la trouve également dans une tombe de Menna (TT69), qui date du Nouvel Empire (1570 à 1293 avant notre ère). Dieudonné n’a rien inventé ! »

Depuis longtemps archéologues emploient appellations locales des sites qu’ils visitent, comme mastaba, mot aisément trouvable en ligne. En revanche, afachet est inconnu de Google. Cependant afachet est ancien mot égyptien signifiant quenelle, nom original du signe, s’il en avait un, demeurant mystérieux.

Maintenant hommes et femmes sont en proportions comparables excisés en Égypte, tandis que ce n’était sans doute pas le cas dans l’antiquité, pour deux raisons. Nous ne disposons pas de preuve écrite ou archéologique que le sexe des Égyptiennes fût jadis excisé. Et puis, si tel avait été le cas, les plagiaires zébreux eussent sans doute coupé leurs femmes. Mais ils y ont vu signe d’élection, destiné uniquement à l’homme. Comme semble le confirmer la première illustration, où c’est un adulte destiné à occuper de hautes charges qui est coupé, tous les Égyptiens ne l’ayant pas été, notamment des esclaves. De telle sorte que Dieudonné n’a rien inventé, sauf le mot quenelle ; comme le juif, qui a uniquement inventé « tu exciseras tes esclaves ».

Unknown-1

La reproduction de la sculpture du tombeau d’Ankhmahor est de meilleure qualité sur sites germaniques que français. Elle a pour légende : « Le plus ancien document : scène d’excision d’hommes égyptiens ». Ce qui risque de nous amener à modifier notre première interprétation, car la sculpture ne se lirait pas de gauche à droite. Elle représenterait deux victimes.  Peut-être. Encore qu’on se demande pourquoi deux victimes, quand on part du principe que ce tombeau était celui d’un homme illustre. Cela dit, tombe + excision + « quenelle », on croit comprendre que ce geste signifie douleur et mort.

Bref, signe de Dieudonné fut d’abord interprété par ses détracteurs comme salut hitlérien inversé, ce qui fut vite réfuté. Puis comme bras d’honneur, ce qui est maintenant rejeté. Avant de découvrir son antique origine égyptienne et sa signification morbide, ou funéraire, apparemment liée à l’excision. Lors de laquelle on s’aperçoit que bras peut être tendu ou légèrement incurvé. Il peut aussi être geste d’un aide-sacrificateur et de la victime, ce dont s’inquiète à juste titre M’Bala M’Bala.

Il a raison, mais Grand Frère a intérêt à le maintenir en vie, car il focalise l’attention médiatique. Il fait diversion au moment où heures sombres menacent. Au plan international, les grandes banques plaçant de nouveau grande partie de leurs avoirs dans les produits dérivés et ne disposant plus que de 5 % de liquidités, ou fonds propres. Ce qui laisse prévoir nouveau krach boursier, après celui de 2007. Au plan national, la situation est pire. Hollande se montre bon à rien, à part appauvrir les pauvres et faciliter l’immigration de populations dont certaines inassimilables. Ses aventures militaires sont coûteuses et ridicules. Parisien titra il y a quelques jours « mission impossible », que celle des soldats français en Centrafrique.

Les 29 et 30 décembre, Hollande alla en Arabie Séoudite où il rencontra le prince Saoud. Pour négocier le désengagement de l’émirat en Centrafrique ? Non, apparemment, pour jouer au représentant de commerce. Résultat, il n’obtint rien, aucun contrat sérieux ne fut signé avec une société française. À cela une raison, l’énorme mépris que porte le coupé à l’eunuque, depuis longtemps attesté dans l’histoire. Surtout quand il est wahhabite, qu’il appartient à secte chariatiste dont même Tarék Ramadan se démarque. Il existe certes gens en France qui se réjouissent de la mollesse de leur président, dont ils cherchent à tirer profit, mais elle est rédhibitoire en Arabie Séoudite.

D’où l’utilité de Dieudonné, ce prétendu raciste antisémite nazi criminel, leurre ou épouvantail, les socialos étant censés se regrouper sous le drapeau antifasciste, leur cache-sexe de partisans de l’ultralibéralisme financier, avides de planques et de fauteuils dorés.

4 janvier 2014

MANAGEMENT DE DIEUDO’

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:39

Management de Dieudo’, ou gestion, mot plus juste, est douteux. Désormais « raciste », « antisémite », « nazi », selon Valls et Taubira, il devrait être interdit de spectacle selon l’un, contraint de payer ses amendes selon l’autre. Ce qu’il n’a pas fait depuis des années, car il bénéficie de discrimination positive et parce qu’il se protégerait derrière sociétés écrans, comme n’importe quel homme d’affaires.

L’origine égyptienne du bras d’honneur ou quenelle de Dieudo’ est connue depuis des mois. Un nègre l’a découverte. Heureusement, Izraelowicz dit Mohacs, auxiliaire chargé de nettoyer chiottes de horde, a trouvé récemment trois bonnes illustrations d’antique Égypte, où on voit femme et hommes faire signe de « quenelle ». Elles ne se trouvent pas en ligne dans les images de Google à quenelle Égypte, mais cela viendra.

Coup d’œil sur livres de Gérard Encausse dit Papus, maître occultiste, sur la signification du signe. Rien, à première vue. Ce geste nous semble cependant pouvoir signifier excision du prépuce, verge ayant pu correspondre à bras tendu ou légèrement incurvé, tandis que main opposée à épaule a pu symboliser silex utilisé pour exciser avant invention du couteau.

Vue de l’esprit ? Ce n’est pas sûr, quand on connaît arcanes du despotisme oriental. Répandue partout dans le monde, notamment chez le nègre, qui ne se trouvait à l’époque qu’en Afrique, excision du prépuce se propagea en Égypte, à moins qu’elle existât avant. Initiatique dans les deux cas, chez le nègre à l’âge de 12 ou 13 ans, au passage à l’adolescence, cette mutilation aurait été pratiquée sur enfants plus jeunes et sur adultes en antique Égypte, avant que les premiers juifs, ces plagiaires, empruntassent cette coutume à l’égyptoque, tout en la révolutionnant, en l’opérant le huitième jour après naissance du nouveau-né, premier jour de sa puberté.

Papus n’en parla peut-être pas, car ce prétendu métis tzigane fit mine de se croire au-dessus des histoires de cul, comme du pèze. Mais c’est faux. L’homme, surtout françois, étant cochon, tandis que juif et tzigane, gens du voyage, adorent artiche plus que le François, avec qui ils sont en conflit.

Dieudo’ feint d’ignorer origine égyptienne du geste, qu’il aurait employé dès 2005, quand l’État refusa de financer son projet de film sur la traite des nègres, alors qu’il est incroyablement généreux avec ceux sur la Shoah.

Tarék Ramadan trancha le 24 décembre : « La deuxième des choses qui était aussi mise en équivalence auquel on m’a beaucoup interpellé ». Faute de françois de Veuve irrégulière. Il ajoute « pour ce qui me concerne », au lieu d’en ce qui me concerne, faute mineure, répandue chez le profane, ou tête noire. Ramadan se dit opposé à l’extermination du juif, contrairement à Soral, son ennemi, contrairement à M’Bala M’Bala, qu’il dit avoir défendu dans le passé.

Ce fonctionnaire d’ancien empire britannique, converti depuis Thatcher à ultralibéralisme, joue sur trois tableaux. Frère Musulman d’origine, il partage points de vue de Veuve régulière de Sa Majesté britannique et de Veuve irrégulière, bien que France « se délite » selon lui, ce en quoi il a raison. Avantage, Ramadan cause d’Arabie Séoudite. Inconvénient, sa prononciation de Bahreïn est imbitable. Ramadan est cependant opposé au wahhabisme, il anime même une émission télé iranienne.

Que Dieudo’ pète les plombs en revanche est certain. Tout n’est sans doute pas faux dans ce que colporte Nouvel obs’ dans sa dernière enquête. Qui rappelle le courroux de M’Bala M’Bala à la suite de la demande d’interdiction de son spectacle par le maire de Perpignan, à qui il aurait écrit : « S’il te reste une paire de couilles accrochées à ton vieux fion de momie, je te donne rendez-vous où tu voudras et quand tu voudras. (…) Te souhaitant un cancer généralisé avant la fin du mois… »

Dans son dernier spectacle, Dieudo’ persiste et signe au sujet de Patrick Cohen, crapule de France-inter : « Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu’il ait le temps de faire sa valise. Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, les chambres à gaz… Dommage. » Traduction : les chambres à gaz n’ont pas existé, dommage !

Dieudo’ va presque trop loin quand il cite LICRA à comparaître aux noms de Dieudonné, Faurisson et Fofana, pour « pornographie mémorielle ». Même idée qu’Éric Delcroix, qui jasa de « nécroproxénétisme ». Fonctionnaire Faurisson, passe encore selon Badinter, mais Fofana la fout mal, ce nègre prétendument musulman ayant fait torturer et tuer un juif pour gagner du fric. Bien sûr, LICRA est association de malfaiteurs, thèse pour laquelle Guionnet fut condamné il y a plus de trente ans  à un mois de prison ferme. En un temps où il était seul, où Blanrue, Dieudo’ et Soral fermaient leur clapet.

Mais l’homme d’affaires devient de plus en plus indéfendable, même si justice est plus qu’indulgente avec les escrocs qu’avec quiconque.

Pour sa défense, Dieudo’ s’appuie sur thèses de Revision, sans l’avouer ; l’ancienne revue devenue araignée ayant soutenu Faurisson, bien qu’elle le détestât, à cause de ses anglicismes et de son manque de punch antijuif. Or M’Bala M’Bala est métis bretok, comme Guionnet, et il se dit qu’un plus un font trois. Si Faurisson et Guionnet s’accordent sur le fait que chambres à gaz homicide hitlériennes, ou bains spéciaux, n’ont pas existé, aucun doute possible. Ce qui donne trois, lui-même devenant troisième larron, en sa qualité de pitre.

Il devrait cependant élargir son répertoire. Il pourrait s’en prendre a Voltaire, qui a dit et répété « il ne faut pourtant pas les brûler ». Il pourrait jaser des bains spéciaux, comme les Soviétiques, au lieu des chambres à gaz, semi-anglicisme.

6 janvier, 14h15, ce papier a été revu et corrigé. L’idée était de chercher quenelle en excision d’antique Égypte, signe que nous avons aussitôt trouvé. Il s’agissait d’étudier cette affaire, aussi n’avons-nous pas relu ce papier, resté au stade de brouillon. Depuis lors nouveau bâtonnier du barreau de Paris Pierre-Olivier Sur, un monstre, est monté sur scène. Pénaliste, le type ignore la loi sur la presse. Il fait mine de croire que loi Fabius-Gayssot réprime « racisme et antisémitisme », or c’est faux. Il reprend presque à son compte l’accusation de « criminel » que serait Dieudo’ selon Delanoë, ce qui est tout aussi faux. Il lui promet un an de prison ferme et déchéance de ses droits civiques pour chacun de ses propos tombant sous le coup de la loi. N’importe quoi.

En s’appuyant sur des laquais de cet acabit, le Cahal n’ira pas loin. Et puis, il y a effets « collatéraux » de la chasse à Didier M’Bala M’Bala. 200 jeunes volontaires français partis combattre Assad en Syrie, au nom du djihad le plus chariatiste possible, dont peut-être plus de 10 % sont morts, y compris des convertis nullement d’origine sarrazine. Or chasse à Dieudo’ aura pour résultat d’augmenter dans un premier temps le nombre de ces fous d’Allah. Et après ? D’aucuns reviennent en France avec une formation militaire. Quelques autres ont combattu au Mali, peut-être que certains iront grossir les rangs de la Séléka dans le bourbier centrafricain. Avec le désir de tuer des soldats français.

Management de Dieudo’ est certes critiquable, mais celui du Cahal beaucoup plus dangereux.

« Page précédente