Alain Guionnet – Journal Revision

9 janvier 2014

DOMMAGE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:52

Quelques mots isolés demeurent gravés dans l’histoire, comme « merde ! » de Cambronne. Qu’il l’ait prononcé ou non est secondaire. En revanche, Dieudonné a dit « dommage ! », c’est certain. Dans cette phrase : « Quand je l’entends parler Patrick Cohen, je me dis, les chambres à gaz… dommage. » Sous-entendu n’ont pas existé. Autre citation de Dieudonné : « Patrick Cohen a fait une liste noire de personnes que l’on ne doit pas inviter dans les médias (…) Quand je pense à ça, c’est dommage qu’ils aient arrêté les chambres à gaz. »

Pas a été franchi. Faurisson a toujours répété les chambres à gaz n’ont pas existé, mais cela ne débouche sur rien. C’est connu depuis longtemps, tout le monde attendait la suite. Soit tant mieux, comme est supposé penser le bobo, soit tant pis, jugement polémique. Dieudo’ a dit dommage, mot plus fort que tant pis. Il ne le pense pas forcément, il fait son boulot de comique. Il n’allait pas jouer au bobo, mais au provocateur, pour séduire son public.

Ce faisant, il a trouvé suite possible, depuis longtemps attendue aux chambres à gaz qui n’ont pas existé. Ce qui change tout. Fofo a toujours pleuré sur les persécutions qu’endurent les révisos, mais cela n’intéresse personne. Il fait peur au contraire. En revanche, dommage excite les passions, comme on le voit sur les images de l’accueil fait en Bretagne à Valls, qui a signé une circulaire illégale selon Lang et Joxe.

Laquais d’establishment soutiennent Valls cependant. Comme la poulette Aurélie Filipetti, ministre de la Culture, qui s’est illustrée en Parisien du 7 janvier, où elle préconise en outre la fermeture du théâtre du chansonnier. Mesure là encore illégale, comme le délit d’apologie de crime contre l’humanité dont elle accuse Dieudonné, qui n’existe pas.

Les élucubrations de Filipetti s’expliquent peut-être par la parité imposée au gouvernement. Comme le Parti socialiste manque de femmes ministrables, Hollande et Ayrault ont sans doute tapé à la porte de la Grande loge féminine de France, où ils croyaient pouvoir trouver poulettes faisant l’affaire. Ils se disaient que l’initiation des sœurettes était gage d’une connaissance basique de la politique, voire du droit administratif. Hélas ! non.

Selon la catin, la circulaire de Valls « répond à une nécessité urgente : arrêter la propagande négationniste de Dieudonné », avec son « spectacle gravissime. « Le respect de la dignité humaine fait partie de l’ordre public. Or ce spectacle fait l’apologie du génocide des Juifs ». Et ce, à cause d’un seul mot, que l’artiste était forcé d’employer. Parmi autres perles de la poulette, citons celle-ci : « M. Dieudonné n’est plus un comique, il est devenu un militant révisionniste et négationniste. » Les deux à la fois ! Ça fait beaucoup pour un seul homme.

Revision en sait quelque chose, car elle s’est lancée avant Dieudonné dans cette voie. Voyez « Morice à Auschwitz 2 2 ». Son courrier de 2012 à Morice n’était pas tendre, mais nous voyions en lui minable goy se faisant passer pour judéocideur et pétant très loin au-dessus de son cul. Il y manquait le « bain spécial », qui se trouvait dans une baraque attenante au crématoire où étaient gazées les victimes, selon la propagande soviétique, que Faurisson a eu tort de mépriser, ayant toujours été obsédé par Londres et Jew-Pork.

Un commentaire »

  1. Pour la vieille Sissi, un petit mot de Robert Faurisson, pour le changer des bites pharaoniques :

    Un message de ce jour du Pr Faurisson:
    —-
    Le Clan des Vénitiens de Paul-Éric Blanrue
    nous présente le Grand Rabbin Gilles Bernheim commentant et dénonçant, avec
    un extraordinaire aplomb, l’affaire Dieudonné pendant plus de 27 minutes :

    Le grand rabbin Bernheim fait son come-back ! Le plagiaire Bernheim, le
    menteur Bernheim, le Bernheim qui s’est inventé ses diplômes — vient nous
    faire la morale. C’est plaisant.

    http://blanrue.blogspot.fr/2014/01/le-grand-rabbin-bernheim-fait-son-come.html

    On notera en particulier ce que le grand malhonnête Bernheim ose insinuer au
    sujet de la mère et du père de Dieudonné. Bien que non littérales, les deux
    citations sont, en esprit, tout à fait exactes.

    Bien à vous. RF

    (Fofo est intenable, il réussit à flanquer come-back dans ces quelques lignes. Quant au dernier paragraphe, il est obscur. Il s’agit sans doute de traductions du rosbif en français. Bref, révolution du 11 septembre 2013 se poursuit. Faurisson jubile en voyant quenelle et dommage susciter cette vague de protestation qui touche toutes sortes de milieux. Il ne faudrait cependant pas oublier l’affaire Dassault dont le dossier d’accusation semble solide. Ni l’éventuel passé trotskiste de Valls, NDLR.)

    Commentaire par Dubreuil — 9 janvier 2014 @ 10:59 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :