Alain Guionnet – Journal Revision

30 décembre 2013

FIN OU DÉBUT D’ANNÉE ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:48

Peu importe, nous savons à présent que Blanrue et Ratier sont fils de la Veuve, comme peut-être Valls. Nous manquons d’informations au sujet de Valls, mais il appartient sans doute à la salope, itinéraire obligé pour ce prétendu futur führer. Soit, mais qu’allons-nous faire dans cette galère ? Nous laisser dominer par judéo-maçonnerie, depuis longtemps présente au Front national, ou bien résister à l’issisoise, Issy étant seul ville à avoir eu cette prétention ?

Pour nous, c’est clair, 2014 sera année issisoise. Nous démontrerons bien fondé de nos thèses, tandis que nos opposants fileront droit au crématoire. Bretok fut autrefois réputé pour sa bravoure, comme normandaud et suissard. Maintenant Issisois assume relais. Il a fait son boulot en janvier 1871, il le fera demain, en 2014.

Viens à nous juif, nous t’exterminerons. Propos tentant mais faux, car extermination du juif n’est pas du ressort de l’Issisois, cette question étant incroyablement compliquée. Elle se pose néanmoins.

41 commentaires »

  1. Valls est coquelet, ou plutôt paon, petit paon, il en a tous les attributs, jusqu’à la sottise. Ah ! le beau plumage. Il est vrai que l’Eunuque à ses côtés, ou supposé tel, fait piètre figure, ou fait mine de… ce qui le sauve en partie du désastre. Ne disait-il pas au Séoudite, l’imbécile, qu’il aurait bien besoin du sabre que l’on lui tendait si malignement.

    Mais Valls est nul, sa morgue vaine, ses conseillers et indicateurs encore plus nuls que lui, puisque leur chef s’emmêle les pinceaux avec la foutue quenelle du Dieudonné. Et ne parlons même pas de sa bergère juive qui aurait dû l’affranchir et lui dire de mettre un peu la sourdine, – elle est musicienne de second volet après tout –, et de fermer son clapet, car elle sait ceci la gueuse, même si elle n’est pas très futée cette arrogante imbuvable, amie du Lévy (BHL) :

    « Les Juifs, cette poignée de déracinés a causé le déracinement de tout le globe terrestre. Leur part dans le christianisme a fait de la chrétienté une chose déracinée par rapport à son propre passé.
    La tentative de réenracinement de la Renaissance a échoué parce qu’elle était d’orientation antichrétienne. La tendance des « lumières », 1789, la laïcité, etc., ont accru infiniment le déracinement par le mensonge du progrès. Et l’Europe déracinée a déraciné le reste du monde par la conquête coloniale. Le capitalisme, le totalitarisme font partie de cette progression dans le déracinement ; les antisémites, naturellement, propagent l’influence juive. Mais avant qu’ils déracinent par le poison, l’Assyrie en Orient, Rome en Occident avaient déraciné par le glaive. »

    Simone Weil, La pesanteur et la grâce, Israël, 10/18 (1979), pp. 168-169.

    Valls est illusionniste espingouin, mâtiné sarrazin, il ne redorera pas son blason en jouant au führer, au caudillo, contrairement à ce qu’il pense sans doute en assurant le Spectacle.

    Commentaire par Danny — 31 décembre 2013 @ 14:15 | Réponse

  2. Recherches à faire sur le thème : ascendance marrane du côté paternel de Valls…
    Je m’y emploie.

    Commentaire par Dubreuil — 1 janvier 2014 @ 18:37 | Réponse

    • Valls (ou Walls) est vraisemblablement issu, par son père, d’une famille chuetas de Majorque ayant émigré dans la proche Catalogne. Les Porcs sont d’ancien juifs convertis de force au catholicisme en 1435.
      Les Archives de l’Inquisition ont gardé la trace de 15 condamnés à mort, lors de l’autodafé de 1691. Parmi eux, un certain Raffaël Valls !

      http://jssnews.com/2011/02/10/les-chuetas-de-majorque-ou-les-juifs-malgre-eux/
      http://books.google.fr/books?id=o6Gl75g7nFsC&pg=PA294&lpg=PA294&dq=valls+marrane&source=bl&ots=ZZ5HrWkOJX&sig=Nbgz0xJXwvdR6KewXEEyNLE6Fw0&hl=fr&sa=X&ei=vWLEUqSgJ4XJ0QXrg4GYDw&ved=0CHoQ6AEwBzgK#v=onepage&q=valls%20marrane&f=false

      (Principale source JJSS. NDLR.)

      Commentaire par hh88 — 1 janvier 2014 @ 20:08 | Réponse

      • Oui, y a pas mieux pour débusquer le juif qu’un autre juif ! D’ailleurs [son origine, NDLR] est confortée par une autre source ! Quoiqu’il en soit, vous ne trouverez pas son arbre généalogique, car Valls est un cachotier. D’ailleurs, il s’est inventé un père réfugié politique, fuyant le franquisme, alors que Manouel est né à Barcelone en pleine dictature. En outre, il a longtemps tu ses origines italo-suisses du côté de sa mère, Luisangela Galfetti, au point d’ailleurs que ça fait des lustres qu’il ne rend plus visite aux parents de cette dernière.

        (Tu causes comme Mohacs. T’es revenu au bercail. Tu t’es dit que Stormfront ne vaut pas un prout, tu as raison. Quenelle est signe égyptien que M’Bala M’Bala a plagié, le savais-tu ? NDLR.)

        Commentaire par hh88 — 2 janvier 2014 @ 10:19 | Réponse

        • Non, je ne suis pas revenu. Je voulais simplement prendre Dubreuil de vitesse ! Je constate que j’ai encore toutes mes facultés. Ça me rassure ! Quant à mon inscription sur Stormfront, elle n’a rien à voir avec mon prétendu départ de Revision, vu que j’y ai ouvert un compte depuis plusieurs mois. Et je te rappelle que c’est toi qui m’as vaporisé !
          Cela dit, je te félicite pour m’avoir démasqué, même si ce n’était pas très difficile. Mon style étant inimitable.

          (T’es éléphant en magasin de porcelaine. Et puis te te prends pour dieu, maître du verbe, mais pas de Momo. Remarque, lieutenant Danny aussi est fautif, il aurait pu m’envoyer version française de Momo pour le nouvel an, mais non. Il cherche à préserver son pré carré. Il est rat de bibliothèque, toi de toile. Ou bien araignée. Encore que griller Dubreuil soye facile. À part Rivalor, Figaro, en un mot presse pipole, il ne lit rien, même pas la littérature révisote, qu’il s’imagine connaître par cœur. J’avoue qu’il est fan du site, mais uniquement à cause de ses potins, NDLR.)

          Commentaire par hh88 — 2 janvier 2014 @ 16:35 | Réponse

          • Cela dit, je veux me faire pardonner auprès de Dubreuil ! J’ai été un peu fort avec lui et en suis désolé. S’il me pardonne, je reviendrai sous mon vrai nom : Israelowicz dit Mohacs ! J’aimerais que l’on n’efface tous nos différends, qui d’ailleurs ne reposaient que sur un malentendu, et que l’on reparte à zéro.
            Transmets-lui le message !

            (Je n’ai pas corrigé j’aimerais que l’on n’efface tous nos différends, car je suppose qu’il s’agit de mots d’auteur, étant entendu que tu ne voudrais surtout pas qu’on effaçât vos divergences. Le fait d’avoir loupé subjonctif passé simple est également caractéristique, règle voulant qu’on l’emploie après conditionnel. Je me suis interrogé sur cet usage, qui me fut longtemps étranger, avant que Grevisse me convainquît de son bien fondé. Cela dit, tu peux taper sur le wisigoth, personne ne te le reprochera. Surtout qu’il n’a pas lu Écrevisse, ni sans doute toi. Méfie-toi cependant de ton narcissisme, NDLR.)

            Commentaire par hh88 — 2 janvier 2014 @ 22:16 | Réponse

            • Non, c’est coquille de ma part ! La négation est de trop. Quant au subjonctif, tu te trompes. Le présent est indiqué !

              (Réfléchis avant d’écrire, leçon du collège d’enseignement technique. Ta négation n’est pas de trop. Elle est, disons, subliminale. Oui, subjonctif présent est indiqué après conditionnel en novlangue. Mais, tentacule-araignée, ne me dis pas que t’es partisane du novlangue, sinon ça va chauffer, NDLR.)

              Commentaire par hh88 — 2 janvier 2014 @ 22:53 | Réponse

              • De toute façon, la simple logique temporelle exclut le subjonctif passé ; puisque tu formules un vœu que tu espères voir se réaliser dans le futur ! Tu aimerais que…

                (Sauf que subjonctif passé est plus fort, car correspondant au passé simple, vrai prétérit, contrairement à imparfait, plus récent et indéfini. J’aimerais qu’il en allât ou qu’il en fût ainsi a plus de force. Grevisse (2743) écrit : « Après un conditionnel présent dans la principale, ont met le verbe de la subordonnée à l’imparfait ou au présent du subjonctif. Les deux sont tolérés, mais « imparfait » attire attention. Subjonctif imparfait chez Anatole France, présent chez Mauriac, Montherlant et Littré. J’ai impression que Corneille, comme France, employaient subjonctif passé. Ça me semble plus simple de dire Fofo aimerait être maître du monde avant de mourir, sans qu’il avouât ses crimes de pensée. Mais question est controversée. Temps et mouvement sont capitals en toute langue. Je préfère maintenant employer subjonctif passé après conditionnel présent. Choix personnel. Un peu frangyar, je l’avoue, NDLR.)

                Commentaire par hh88 — 2 janvier 2014 @ 23:23 | Réponse

        • Sauf erreur de ma part, Knödel est mot boche, qui signifie « noeud » ! Quant au geste lui-même, né en 2009 à l’occasion de la campagne de Dieudonné pour les élections européennes ( Liste antisioniste), il remonterait au pharaon Ptahhotep II (2498 à 2345 avant notre ère), dont le mastaba représenterait des égyptiens de l’époque faisant le afachet (quenelle égyptienne) ! On la retrouve également dans une tombe de Menna (TT69), qui date du Nouvel Empire (1570 à 1293 avant notre ère). Dieudonné n’a rien inventé !

          (Un autre correspondant avait trouvé statue égyptienne faisant « quenelle ». En portant sa main au niveau du coude, ce qui rappelle le bras d’honneur de Jacquot. Mais toi au niveau de l’épaule, bravo ! signification des deux gestes n’étant sans doute pas identique, sans entrer dans les subtilités du despotisme oriental, qui me dépassent. En tout cas, prétention du nègre bretok d’avoir inventé ce geste est caduque. À défaut d’exterminer le juif, Revision peut liquider Dieudo’, c’est son droit. Par pour les mêmes raisons que le chuetas Valls, qui risque d’être bientôt appelé Chouette, NDLR.)

          Commentaire par hh88 — 2 janvier 2014 @ 17:05 | Réponse

        • Désolé mais non, je ne suis pas le beau, le magnifique, érudit, intelligent, sage et preux Mohacs. Désolé ! Tu dois confondre !

          (Exemple de message destiné à corbeille. Tu te vantes en signant ton imposture. Exceptionnellement, à cause de tes tuyaux sur Valls et sur antique quenelle, il est épargné. Mais cela ne durera pas, NDLR.)

          Commentaire par hh88 — 2 janvier 2014 @ 21:51 | Réponse

          • Ce n’est pas moi qui ai rédigé ce dernier commentaire. Compare donc les adresses mails et les IP ! La fanfaronnade n’est pas mon style !

            (T’as sans doute raison. Il s’agirait de Lux Pfister, dont le père le prénomma Luc alors qu’il était déjà fils de Veuve, car il a vu en son enfant futur Lucifer. Son père serait donc responsable des infamies de son rejeton. Lequel n’a pas jacté depuis longtemps, son dernier message valable portant sur Venedey, inspirateur possible de Joly. Cela signifie que Pfipfi est accro’ à Revision. C’est drogue pour lui comme pour toi. Colorado et bientôt en Washington ne vous suffisent pas. Vous voulez vous camer à drogue d’Issy, composée de horde et d’antijudaïsme, NDLR.)

            Commentaire par hh88 — 2 janvier 2014 @ 22:41 | Réponse

            • Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse de Lux de Aragon, dit Trismegest ! Je crois plutôt que c’est quelqu’un qui n’a pas intérêt à me revoir trainer dans tes parages…Or, Pfister se fiche totalement de savoir si nous sommes fâchés ou non. Je ne m’avancerai pas sur l’identité de la taupe, mais je suis maintenant convaincu que ce n’est pas lui ! Évidemment, je peux me tromper, mais reste le problème du style, qui n’est pas le sien. Le fait est qu’il déteste exalter les mérites d’autrui, fût-ce sous un angle ironique. Je peux affirmer, sans risque de me tromper, que Propagandes, Info et le doublon hh88 est une seule et même personne ! S’il s’avérait que c’était bien de lui, alors j’aurais eu tort de surestimer son intelligence, car la manœuvre est trop grossière pour qu’un esprit aussi fin que le sien (je ne l’aime pas, mais je lui reconnais d’indéniables qualités) puisse penser une seule seconde qu’elle réussirait !

              Commentaire par hh88 — 3 janvier 2014 @ 13:38 | Réponse

  3. La nostalgie peut nous revenir, ainsi, je reçois ceci ce matin :

    Le 9 avril 2013 sortait un film réalisé par l’universitaire révisionniste Maria Poumier en collaboration avec Smaïn Berouni: « Limpide dans la noirceur du siècle : Roger Garaudy ». Il s’agissait d’un film documentaire de 52 minutes en hommage à l’œuvre du philosophe français Roger Garaudy (1913-2012), auteur du livre bien connu des révisionnistes Les mythes fondateurs de la politique israélienne.
    Maria Poumier signale que la censure a repéré son film et qu’on pourra désormais le trouver en accès libre à l’adresse suivante :

    « Attention, ajoute Maria, ne traînez pas trop pour le voir, car Dailymotion a refusé d’accorder le Motion Maker, ils bloquent le film, il se pourrait que nos censeurs soient saisis par l’angoisse… »

    Remarquez que la petite taupe qui se promène de temps à autre dans le film est l’emblème de la maison d’édition de La Vieille Taupe dirigée par Pierre Guillaume qui fut le tout premier éditeur de ces Mythes fondateurs de la politique israélienne de Garaudy et, avant cela, le tout premier éditeur, dès 1980, du Mémoire en défense contre ceux qui m’accusent de
    falsifier l’histoire
    , du professeur Faurisson.

    Ah ! La Vieille Taupe…

    (Amen, NDLR.)

    Commentaire par Dubreuil — 3 janvier 2014 @ 12:57 | Réponse

    • Je constate que Dubreuil ignore superbement ma proposition de paix. C’est dommage !

      (Il est complètement dépassé, le malheureux. Il en est resté aux bêtises de Poumier et Dieudonné. Poumier, qui fait l’apologie de Garaudy, médiocre plagiaire ; M’Bala M’Bala, qui ne dit pas un mot sur son prétendu signe de quenelle, qui vient d’Égypte antique. Ni sur l’origine porcine présumée de Manuel Valls. Pourtant l’art égyptien est supposé connu, tandis que c’est JJSS qui évoque l’ascendance juive possible de Valls. Il peut s’agir d’un bobard colporté quelques mois avant élection présidentielle pour séduire l’électorat juif et faciliter la promotion de Valls, mais Dieudonné a tort de le négliger, NDLR.)

      Commentaire par hh88 — 3 janvier 2014 @ 13:41 | Réponse

      • C’est peut-être hypothèse non étayée (quoique), mais certainement pas un bobard. Les Chuetas, si tu as bien lu l’article en question, se sentent catholiques, tout en étant attachés à la survie de l’État d’Israël ! Ils forment une catégorie particulière de marranes. Il est plus que probable que Manuel Carlos Valls ait du sang porcin, s’il n’est pas carrément descendant direct de Raffaël Valls. Son attachement à Israël et son mariage avec une juive sont, à la lumière de ses origines supposées, parfaitement explicables ! D’ailleurs, son nez aquilin confirme, à tout le moins, le métissage de sa lignée.

        Commentaire par hh88 — 3 janvier 2014 @ 14:09 | Réponse

      • Proposition de paix ? À quel sujet ? Où est la guerre ? Un type qui prend hh88 comme pseudo est forcément archi-crétin… passons…

        Un « ancien proche » de Sissi (habitant à l’étranger en ce moment) me confiait tout à l’heure au téléphone (on évoquait ceux qui, prétendument révisionnistes, sont furieux des prouesses de Dieudonné en ce moment) que l’animal d’Issy est pétrifié de rage devant le « succès » actuel de Dieudonné (et incidemment de Soral et Faurisson)… Il croyait, le pauvre, qu’en crachant sur Blanrue (qu’il déteste et jalouse à mort) il y avait moyen d’éteindre l’incendie… Et cette affreuse situation pour lui où personne n’évoque, même par allusion, le tristounet Guionnet ! On jubile tous, et Guionnet trépigne de rage et de jalousie… Allons, va faire un tour à la Main d’or et propose là à Dieudo de monter sur scène avec lui, comme Faurisson ! Ne perds pas de temps Guionnet, car Dieudonné va tout rafler !

        Mon entourage me connait fichtre mieux que Guionnet : j’ai reçu 22 bouquins pour les fêtes (trois doublons quand même, et un offert par Carlos W. Porter, qui m’a fait énormément plaisir)… Guionnet est comme les cossards au bahut, il annonce que les meilleurs élèves que lui sont en fait des cancres comme lui-même ! Ils ne lisent même pas… Effet assuré… pendant 3 minutes… Courage, Guionnet !

        (Pas le temps de répondre à cette volée d’insultes du vilain, NDLR.)

        Commentaire par Dubreuil — 3 janvier 2014 @ 16:07 | Réponse

        • Dommage que son aveuglement le fasse camper sur ses positions ! Je ne réitérerai pas ma demande.

          Commentaire par hh88 — 3 janvier 2014 @ 19:43 | Réponse

          • On notera, à ce propros que tous les regards se tournent vers Dieudonné, sauf celui de Blanrue :

            Avec, en prime, un regard quasi concupiscent lancé par la belle Renouf ! Dubreuil, qui n’apparait dans aucun cliché pris le jour du procès de Faurisson et de Dieudonné survenu le 22 septembre 2009 et relatif à « l’attentat humoristique » de la Shoananas, a compris entretemps que Dieudo était un filon à ne surtout pas négliger. Peut-être, veut-il, par l’entremise de ce dernier, se rapprocher de la belle anglaise ?

            Il est assez significatif que c’est Dieudo et non pas Fofo qui attire ici l’attention, alors que le procès les concernait tous les deux ! D’aucuns objecteront peut-être que la photo a été prise au moment où M’Bala M’Bala prenait la parole, mais c’est quand même troublant !

            En fait, Dubreuil est incapable de produire une œuvre révisote sans chaperon pour lui dire comment faire (Fofo, notamment). Guionnet a, au moins, pour lui d’être un indépendant d’esprit, dont les travaux, du reste, ne sont pas un plagiat, à peine dissimulé sous un vernis de considérations morales et de détails autobiographiques superflus, des pensées d’autrui ! Et je ne fais pas du « lèche-culisme ». En somme, il n’hésite pas à sacrifier ses idées anti-immigrationnistes (et donc l’avenir de son pays, qu’il prétend aimer) sur l’autel du dieudonnisme lucratif !

            Les pitreries sur l’Ananas, ça fait rire un temps ! Un peu de sérieux, Dubreuil !

            (C’est inutile de causer au wisigoth, il ne comprend rien. Note que Blanrue avait cheveu noir quand il matait Labele en 2009, qu’il n’a plus. Si, par extraordinaire, Theil entre en horde comme auxiliaire, tu devras être sévère avec lui, NDLR.)

            Commentaire par hh88 — 4 janvier 2014 @ 16:18 | Réponse

        • Il envoie une tête de porc (comme à un vulgaire juif ou arabe) et il dit que je l’insulte… C’est ça Guionnet…

          (Erreur, que le juif soit porc est certain, c’est la raison pour laquelle il n’en mange pas — à de rares exceptions près, comme cette juivasse qui a mangé un petit bout de jambon pour m’impressionner, pour montrer que tout juif n’est pas talmudiste. Mais l’Arabe n’est pas porc, car il existe gens dits arabes de confession mazdéenne ou chrétienne, outre athées et agnostiques, anciennement aussi gnostiques. Seuls le sont les musulmans respectueux des sourates du Coran, moins nombreux qu’on croit généralement, et bien sûr les chariatistes, doubleplus porcs. Tu ne devrais pas lire uniquement presse pipole, qui pousse insidieusement à amalgames et racisme. Galois, Vandales, Vikings, etc., ont laissé traces dans le patrimoine génétique de l’ancien « monde » musulman, que rejoignent maintenant de nombreux nègres, comme des mouches à merde, bien qu’ils en fussent longtemps exclus. Et puis, horde n’est pas hostile au cochon. Sinon au sanglier d’une certaine manière, comme Obélix. À noter qu’on appelle cet animal en magyar cochon-sauvage. Quant à l’étude du génie sur bases génétiques, visant à identifier gènes qui en sont porteurs, elle est surtout développée en Chine par des centaines de jeunes chercheurs depuis quatre ans, voyes dernier Nouvel obs’. Pendant ce temps, vielle Europe périclite, ou « se délite », comme dit Ramadan, double frère, mi-musulman mi-régulier. Tu fus surdoué jusqu’à 18 ans par psittacisme, car tu répétais les bêtises de tes profs, en ta qualité de toutou de Pavlov. Insulte beaucoup plus lourde que cochon, apprécié en horde. Lieutenant Danny en vante les mérites, tandis que le guide assure : « le cochon qui est en nous guide nos pas ». Avis que partage sergent Julot et tentacule-chef ou araignée Izraelowicz dit Mohacs. Tu as tort de ne pas accepter de pactiser avec lui, car si, par miracle, tu faisais un jour partie de la horde, tu seras auxiliaire, comme lui, NDLR.)

          Commentaire par Dubreuil — 4 janvier 2014 @ 12:47 | Réponse

          • À force de tourner en rond, Dubreuil finit par avoir les idées courbes, l’antisémitisme l’égare. Il n’a pas encore compris, — mais est-ce possible ? –, qu’en montant sur la scène du mulâtre, Faurisson se ridiculiserait et discréditerait ainsi furieusement le révisionnisme dont il se réclame. C’est sans doute trop demander au social-barbare Dubreuil, qui évoque stupidement les prouesses du monomaniaque Dieudonné, sans se rendre vraiment compte de la bourde qu’il profère. Je me répète, le vieux en mal de notoriété perd les pédales, se met à jouer les bouffons, se laisse docilement piéger… le révisionniste pitoyable baladé par le saltimbanque, voilà l’étrange et calamiteux spectacle. Mais Dubreuil est sourdingue. L’apprenti sorcier et provocateur Valls ne peut que se frotter les mains, évidemment.

            Dubreuil, expert en potinologie, science à laquelle il va finir de donner ses lettres de noblesse, ne récolte en somme que les confidences qu’il mérite, c’est-à-dire du vent. Dubreuil n’est ni Cléone ni Céphise, bien qu’il ait des côtés femme.

            C’est à se demander si ce n’est pas Dubreuil l’idolâtre, qui trépigne de rage.

            Un peu de lecture pour instruire l’ « ami » Dubreuil :

            « À quoi sert d’avoir du courage quand il s’agit de docilement faire la queue à tous les guichets que la société hypermoderne dresse devant vous, ou, mieux encore, quand vous passez des heures seul face à un écran d’ordinateur ?
            (…)
            À quoi sert d’avoir le sens de l’Histoire lorsque vous baignez dans un système de zapping permanent qui consacre le fugace et l’éphémère, et où l’actualité la plus futile mobilise seule l’attention des médias et des masses de spectateurs sidérés ?
            (…)
            La gloire a été remplacée par la célébrité, la flamboyance par l’exhibitionnisme, et le panache par la dépression nerveuse. La réussite se mesure désormais à sa capacité de se tirer d’affaire, à savoir se planquer, et à s’installer, pour les plus riches, dans des citadelles de luxe (pas de vrai luxe, celui-là n’existe plus) bourrées d’électronique protectrice et isolante. »

            Olivier Bardolle, La vie des hommes chez l’Éditeur.

            (Manque année de parution de l’ouvrage, mais peu importe. En plus, ton message est lâche, car c’est facile de dégommer Theil alias Dubreuil. Je n’ai pas diffusé ton courrier sur Momo, car il n’apportait rien, tu es passé à côté de la bonne entrée. Faurisson méprise le boche, tentacule-chef aussi, mais tu dois faire honneur à ton grade de lieutenant, faire semblant de piger ce patois. Certes, le wisigoth feint de le comprendre, ce qui est repoussoir, mais il ne dicte pas sa loi à horde. En plus, Theil est à poil sans dicos, NDLR.)

            Commentaire par Danny — 4 janvier 2014 @ 19:06 | Réponse

            • Je ne méprise pas le boche ! D’ailleurs, j’admire son histoire et, notamment, la mise au pas de l’Église au nom de l’intérêt supérieur du Ier Reich (Reichskirchensystem) par l’empereur Otton Ier. Un souverain qui a, par ailleurs, mis un terme aux raids magyars dévastateurs en 955, au Lechfeld, alors que ces derniers s’apprêtaient à faire main basse sur la Bavière ! Certes, je trouve sa langue un peu ardue, mais il y a du bon chez lui, comme sa légendaire rigueur — héritée des Chevaliers teutoniques — et son ingéniosité !

              (Tu parles, Otton a joué copain-copain avec les chevaliers magyars avant de les saouler puis de les massacrer. Ensuite Étienne fut métis boche, etc. Le boche n’est pas bête, mais lourdingue. Regarde ton futur subalterne Theil, peut-être, je t’ordonne d’être dur avec lui. Il y eut toujours litige entre Magyar et boche, comme entre François et boche, NDLR.)

              Commentaire par hh88 — 4 janvier 2014 @ 20:15 | Réponse

              • La mère de Vajk, Sarolt, était magyare de Transylvanie. Son prénom est d’origine turque. Quant à Géza, son père, il était également hongrois. En fait, tu dois confondre avec le fils d’Étienne, Émeric, dont la mère, Gisèle de Bavière, était boche !

                (Tu as sans doute raison. Je ne vérifie pas mes souvenirs. Quand je dis que Cukierman signifie sucrier, c’est certain, mais j’ai peut-être oublié i long, tandis que je suis seul à jaser de Finkielkraut, barbarisme en boche, où on dit Finkelkraut. J’ai lacunes en yiddisch, mais aime répartie. J’aimerais avoir plus de correspondants comme toi, donnant impression de comprendre mon galimatias. Mais tu es le seul à présent, hormis le lieutenant, assez paumé sur toile, et le sergent, accro’ de Gallica, bien que lisant, quelle horreur ! le rosbif. Tu t’es sans doute planté cependant, je crois que Pfipi est seul à se faire passer pour toi en signant Mohacs et en jacassant en ton nom. Il ne te semble pas assez intelligent pour ce faire, dis-tu, mais détrompe-toi, le boche est rusé, tandis que l’alsaco est à la fois boche et français, bien qu’en aucun cas françois, ou sur les bords. Comme on dit en bord de Seine ou du Rhin, NDLR.)

                Commentaire par hh88 — 4 janvier 2014 @ 22:42 | Réponse

                • Je n’ai jamais dit que ce n’était pas Pfipfi qui était derrière le blog M0hacs, la Sororité Aryenne et même Boulevard Yidler ! Au contraire ! J’ai même été le premier ici à le soupçonner. Je ne nie pas non plus qu’il a posté ici sous le pseudo de M0hacs, mais je reste persuadé que hh88 est quelqu’un d’autre.
                  Concernant son intelligence que j’aurais remise en cause, selon toi, tu sembles n’avoir pas compris mon allusion. J’ai dit, en effet, qu’il me paraissait assez talentueux pour ne pas avoir à se rabaisser à me caricaturer aussi grossièrement ! Et j’ai ajouté que si c’était bien lui — j’ai donc bien envisagé cette hypothèse, même si elle me parait moins probable —, alors il passerait pour le roi des crétins, en plus d’être minable.

                  Au risque de voir mes chevilles enfler, tu n’es pas près de trouver un correspondant à ma mesure !

                  (France se délite. Être reçu à ÉNS est maintenant signe d’assez bonne intelligence, sans plus, tandis que je suis persuadé que Pfifi est minable. Tout ce qu’il dit est caricatural ou grossier. J’aimerais cependant voir tes chevilles enfler. Tu t’es bien débrouillé sur plusieurs thèmes. Sur Venedey, sur le jargon réformé, même si c’est un autre que toi qui a trouvé le iargon, ou sur la quenelle égyptoque. Derniers exemples en date, même si tu as fait flop avec Eichmann à Jérusalem, tandis que t’es brouillé avec Judenkipedia. Et puis, tu t’arrêtes souvent en cours de route. C’est bien de trouver images de prétendues antiques quenelles, reste ensuite à les interpréter. Que signifie ce geste ? Est-il en rapport avec l’excision ? C’est très possibl au regard des thèses ethnologiques que j’ai lues et du rôle capital que joua le sexe en préhistoire, puis en histoire. J’ai cependant énormes lacunes en égyptologie. Basse-Mésopotamie de haute antiquité, je suis fortiche. Puis j’ai fait comme Abram, je suis remonté au nord, d’abord à Assur, puis à Babylone. J’ai même visité la Haute-Mésopotamie du quatrième millénaire avant notre ère, où Abram n’a jamais mis les pieds. En revanche, le juif connaît Égypte beaucoup mieux que moi, qui ai toujours été déconcerté par les thèses occultistes à ce sujet. Sauf en ce qui concerne tarot divinatoire, spécialité issisoise. Aussi tu as occasion de briller. Je vais relire Élie Reclus et Victor Doiteau, représentants d’une élite françoise qui n’existe pour ainsi dire plus, bien qu’ils disent peu de chose sur la façon dont le zébreu a plagié l’excision égyptoque. Je vais mater illustrations sur antique excision égyptoque. Peut-être qu’on y trouve bras tendu ou légèrement incurvé, sans doute pas du sacrificateur, mais d’un autre personnage, commanditaire du sacrifice ou grand prêtre. Voilà piste à suivre. Par la suite, si nous parvenons à démontrer que quenelle de Dieudo’ fait apologie d’excision, nous aurons gagné. Nous aurons mis le nez du mulâtre dans son caca. Il ne sera plus seulement attaqué par coterie juive, mais aussi par ultragauche et ultradroite réunies. Je parle d’ultragauche en premier, car elle est apparue longtemps avant ultradroite en France. Mais c’est l’inverse en Hongrie, où ultradroite était hostile au judéo-bolchévisme. Sous quelques réserves, car ultragauchos magyars existaient en 1921 et sans doute avant. Comme si ces deux courants de pensée étaient faits pour s’entendre, dans leur combat contre l’immorale finance internationale, qui n’est pas seulement juive, NDLR.)

                  Commentaire par hh88 — 5 janvier 2014 @ 08:57 | Réponse

                  • J’ai trouvé Iargon (la deuxième édition). Relis donc mes commentaires ; j’y ai glissé le lien en question. Quant à Eichmann, je t’ai apporté pas mal de documents !
                    Mais revenons à cette fameuse quenelle ! J’ai cherché des exemples passés pour montrer que Dieudo ne l’avait pas inventée. En revanche, je ne suis pas qualifié, ni toi d’ailleurs, pour lui donner une interprétation en rapport avec son contexte historique. N’est pas égyptologue qui veut ! Je vais creuser la question.

                    (C’est fait, je t’ai grillé. Normal, Issisois étant de race supérieure au Massisois, NDLR.)

                    Commentaire par hh88 — 5 janvier 2014 @ 16:18 | Réponse

            • 2013.

              Commentaire par Danny — 5 janvier 2014 @ 09:22 | Réponse

  4. Chine : la brigade des stups marque des points
    http://hosted.ap.org/dynamic/stories/A/AS_CHINA_METH_BUST?SITE=AP&SECTION=HOME

    Commentaire par Jules — 3 janvier 2014 @ 12:58 | Réponse

  5. La princesse Néfertiabet, fille du pharaon Khéops (-2551 à -2528), le constructeur de la célèbre Grande pyramide de Gizeh, nous fait une belle quenelle sur une stèle conservée au musée du Louvre :

    Par ailleurs, dans le film de Stanley Kubrick de 1964, « Docteur Folamour », on voit ce dernier esquisser un salut nazi qu’il tente de réprimer à l’aide de son bras gauche, ce qui rappellerait vaguement une quenelle, selon les dieudophobes paranoïaques !

    Commentaire par hh88 — 3 janvier 2014 @ 15:15 | Réponse

  6. On n’en finit pas d’être sidéré par l’ignorance crasse de Sissi en matière de documentation ! Au procès Faurisson/Badinter j’étais le traducteur de lady Renouf ; elle était assise près de moi et je lui traduisais de français en anglais — en direct — les témoignages et les plaidoiries, qu’elle notait fidèlement de sa belle et fine écriture ! Guionnet était dans un trou quelque part… Nous avions loué (GN, GT, lady R. et l’opérateur) des chambres d’un hôtel (pas trop chères) des grands boulevards et on avait tous les soirs des discussions passionnées, Michèle, moi et Guillaume, sous l’œil et la caméra de « l’opérateur » de Michèle ! Pas plus de Guionnette que de…. Le pauvre devait se morfondre quelque part… Allez, Sissi, déroule donc ça c’est de l’anglais simple qui devrait être déchiffrable…
    http://www.jailingopinions.com/faurisson-raid.htm

    (Barbare, tu écris à site civilisé. Pige que je n’en ai rien à foutre de la Cinquième colonne. J’aime bien Michèle, bien qu’elle fût épouse d’un youtre. Je la verrai toujours plus jeune qu’elle n’est. T’es incapable de traduire français en rosbif, mais tu as voulu de faire mousser. Voyes, en revanche, comment je fous Dieudonné nez dans sa merde ; comment je révèle qu’il est favorable à excision ; truc issisois, nullement grenoblois ni de Paris XVI, NDLR.)

    Commentaire par Dubreuil — 5 janvier 2014 @ 16:26 | Réponse

    • Cela ne change rien (si c’est vrai) au fait que tu n’apparais pas sur la photo ni que tu profites allègrement de la notoriété de Dieudonné ! In Mohacs veritas! Je dis tout haut ce que tout le monde ici pense de toi tout bas et preuves à l’appui !

      … te salue !

      Commentaire par hh88 — 5 janvier 2014 @ 17:52 | Réponse

      • Au demeurant, tu confirmes mes soupçons, car il est quand même curieux que toi, le corrézien de race tervinge (au patronyme pas très engluche) se soit proposé pour faire office de traducteur, alors qu’elle devait avoir à sa disposition des amis bien plus compétents que toi. Si ça, ce n’est pas un demi-aveu, qu’est-ce donc ?

        Commentaire par hh88 — 5 janvier 2014 @ 18:00 | Réponse

        • Tu délires ! Chez les révisos français il y a très peu de locuteurs anglais… Il n’y avait là au procès que moi (même Delcroix est rétif à l’anglais) et elle l’a compris illico, car elle ne jase pas français malgré son nom Renouf de vieille ascendance normande…. Michèle, c’est une nana agréable, avec un subtil parfum, inoubliable et bien loin des parfums lourdingues de Françaises ou autres nanas du sud. J’ai donné ci-dessus (avec photo de moi, Michèle et tutti quanti), le lien où l’on peut lire aussi mon texte anglais sous la plume de la jolie Michèle. Je signale qu’au bahut j’étais toujours le premier de la classe en anglais et que j’ai été le seul de la classe à être invité en Angleterre pour cette raison. La traduction anglaise de mon bouquin a cependant été faite par un professionnel, que Guionnet connaît bien, et, bien sûr, qu’il déteste, car le gars l’a percé à jour… Michèle, tu te souviens ? Pauvre Sissi, laisse tomber les Anglaises…

          (Vain discoureur. Que signifie être premier de la classe en anglais au lycée, en un temps où les profs ne parlaient pas correctement engluche ? Que tu étais fayot, comme tu l’es toujours vis-à-vis de Fofo. Tu écris Michèle à présent, alors que t’as longtemps prétendu me faire la leçon en corrigeant Michelle, car tu a appris à l’école que ce prénom s’écrit ainsi en rosbif. Seulement j’avais raison, Labele se prénomme bien Michèle, avec cette graphie originale et chic en rosbif. Comme j’ai raison sur la prétendue quenelle, geste de sacrificateur. Tu a mis très longtemps à piger que Renouf se prénomme bien Michèle, aussi tu ne comprendras pas avant longtemps la vraie signification du geste de Dieudo’. C’est pourtant maintenant qu’il s’agit de l’indiquer. Adieu salut hitlérien inversé, qui n’aura duré que quelques jours. Adieu bras d’honneur l’ayant remplacé, criminel selon gauche caviar parce que fait par des nazis. Pourtant ce geste est criminel, car étant celui d’un sacrificateur, NDLR.)

          Commentaire par Dubreuil — 5 janvier 2014 @ 22:19 | Réponse

          • Merci d’apporter de l’eau à mon moulin ! Tu confirmes, par ton portrait dithyrambique de la – il est vrai – belle Renouf, que tu trouves un intérêt sentimental (euphémisme pour dire ce que tu cherches à obtenir d’elle) à sa compagnie. Tu n’en ferais pas autant pour ta femme ! Par ailleurs, je note une contradiction, elle aussi, lourde de sens : tu prétends briller en engluche, tout en confiant à d’autres, plus compétents que toi, le soin de traduire ta bluette. Je sais bien que la passion rend con, m’enfin tout de même !
            @Attila : Quand Hollande s’y met aussi :

            Il n’hésite pas à faire le geste controversé dans une loge maçonnique !

            (À la dix-septième, je m’assois sur un banc de presse, pas dans le public, et je note. C’est après que je spique engluche avec Michèle, au bistrot ou au restau’. Avantage du film, il est court et éloquent, bien qu’il puisse avoir été trafiqué. Selon toi, Hollande serait meilleur comique que M’Bala M’Bala. Tu n’as ni tort ni raison. Tu ferais mieux de m’indiquer où t’as trouvé afachet, NDLR.)

            Commentaire par hh88 — 6 janvier 2014 @ 11:33 | Réponse

            • Voici source d’afachet ;

              http://www.fangpo1.com/ja/content/view/2400/2/

              Note qu’il s’agit de quenelle culinaire !

              (Tu as vite répondu à ma question, très bien. J’ai réécrit cette étude de 5h30 à 13 heures, et tu m’as fait perdre longtemps à deux reprises. Je me doutais qu’afachet était mot égyptoque, mais que signifie-t-il ? Tu aurais dû préciser dès le début quenelle culinaire, j’aurais perdu beaucoup moins de temps. En plus afachet est peut-être blague de potaches de l’école du Louvre, que j’ai un peu fréquentée. Ils s’emmerdent souvent pendant les cours, aussi se distraient-ils sur toile. Quenelle n’existait pas en ancien égyptien, alors ils l’auraient inventé, signe que certains d’entre eux s’intéressent aux bêtises de Dieudo’. Deuxième cas, je t’ai pris pour un con quand j’ai lu « 1570 à 1923 avant notre ère », comme aurait fait le wisigoth à ma place. Il se serait dit Mohacs n’a pas compris que l’ordre des dates est inverse avant notre ère. J’ai donc corrigé mon papier et ton message. Puis ai reçu le canular ci-dessus. Je me suis alors aperçu que tu avais fait coquille, écrit 1923 au lieu de 1293. Inversion fréquente en dactylographie, surtout pour gens qui, comme moi, tapent de leurs dix doigts. À la réflexion, je n’exclus pas totalement que ce soit ton cas, bien que tu sois mâle, mais paresseux. Avantage du vrai dactylo : cela demande un peu de temps à maîtriser cette technique et exige quelques efforts de musculation, surtout des petits doigts, mais ensuite tout déroule, il arrive assez vite aux 40 mots/minute sans forcer. Autrement dit, je n’ai pas plagié mon étude comme Garaudy — sinon elle fût vite achevée. J’ai pesé mes mots, remplacé exciser par inciser dans certains cas, qui s’imposaient en jargon médical, mais pas seulement, hésité sur de nombreux mots de jargon archéologique. Il m’est apparu difficile de parler de sculpture murale d’un tombeau, même si tel fut le cas. Que ces sculptures « murales » fussent en même temps fresques, c’est-à-dire peintes, semble certain. Que la peinture ait disparu au contact de l’air extérieur avec le temps dans certains cas, qu’elle fût conservée quand la tombe de la momie demeura hermétique avant qu’elle fût mise au jour, me semble très vraisemblable. Et ce, sans avoir étudié cette branche d’archéologie. Raisonnement enfantin, pas éléphantin, voire dinosaurien, comme certaines de tes coquilles. Écrire 1923 au lieu de 1293 est abomination, hantise de d’historien. J’aurais pu parler de notre étude, car tu y as contribué avec tes deux illustrations. Mais tu joueras au modeste. Tu diras : « Non, guide, c’est toi qui a voulu chercher quenelle, à ne pas confondre avec querelle, en excision du prépuce. Comme le wisigoth, je t’abandonne les histoires de prépuce, ta spécialité. En revanche, je déclare nul Dubreuil en matière de révisionnisme de la dernière guerre, qui est aussi ta spécialité. » Raison pour laquelle tu es tentacule-chef. Fais gaffe cependant, coquillard, à l’avenir. Lacune ou coquille dans une date peuvent être catastrophiques. Depuis que j’ai créé la Guerre sociale, sans date, car je ne me rappelle plus de l’année avec certitude, sans doute 1987, j’ai toujours été partisan d’étude combinée. Chacun apporte eau au moulin, comme dit Jacquot, puis on trie. On coupe branches moisies, redondances, große pédagogie. Guide est indispensable pour lier le tout. Ou chef d’orchestre, qui, sans ses musiciens, ne serait rien. Objectif qui fut toujours mien. Tu me sembles le premier à comprendre ma politique, ce qui t’aurait valu lauriers à Rome, mais pas en horde, NDLR.)

              Commentaire par hh88 — 6 janvier 2014 @ 12:13 | Réponse

            • Vraiment nullard et surtout très con le hh88 ! Il ne sait pas qu’une traduction doit toujours être faite par un locuteur de la langue de destination ! Pour traduire mon bouquin il fallait donc impérativement avoir sous la main un traducteur de langue (maternelle) anglaise… Quand on me demande de mettre en allemand un texte français, je me fais OBLIGATOIREMENT assister par ma femme germanophone d’origine, en lui présentant mon brouillon en allemand… Sinon c’est comme si on demandait à Guionnet d’écrire en langue étrangère… Le pauvre Guionnet ne sait pas qu’il doit s’en tenir au seul sujet qui le passionne : le prépuce…!

              Commentaire par Dubreuil — 6 janvier 2014 @ 14:36 | Réponse

              • Mais, tu as toi-même prétendu être assez calé en anglais pour te proposer comme traducteur attitré de Lady Renouf. Tu te contredis, Tervinge ! Et ne me prends pas pour plus bête que tu ne l’es ! Je note, amusé, que tu ne me confonds plus avec Guionnet, du moins, jusqu’à ta prochaine crise de sénilité.

                Commentaire par hh88 — 6 janvier 2014 @ 15:02 | Réponse

                • Vieux con tu es hh88 au pseudo débile ! Je te prends il est vrai, pour beaucoup moins con que tu ne l’es ! On sait que tu dépasses l’entendement… passons à autre chose…

                  J’ai eu ce matin en direct des nouvelles de Michèle (non, pas Michelle Obama, ni Michelle la Chilienne), mais notre lady anglaise… et Guionnet-la-bite-coupée va en être malade. Elle passe à présent son temps entre Albion et l’Allemagne où elle se rend chaque semaine ou presque… Point très positif : elle y visite notamment les prisonniers révisionnistes, et aussi un peu mieux que ça…

                  Un détail rigolo : ce matin au courrier je reçois une lettre de nouvel an de ma belle-soeur (la femme de mon frère cancérologue) ; elle signe « Michelle » alors qu’en bonne franchouillarde elle doit écrire Michèle… je demande à Guionnet de m’expliquer… voudrait-elle passer pour british ?

                  (Sur ton lit de mort tu penseras encore à Michèle, qui a perdu son chat, pas sa chatte, la chatarde. Encore que ce soit l’inverse, c’est toi qui as perdu Michèle de nombreuses fois, lors de tes incurables crises de sénilité, où tu t’en prenais à moi, avec mon prépuce discrètement éléphantin. Nouvelle calomnie de ta part que Guionnet-la-bite-coupée. Tu ne dis que bêtises. Souviens-toi, il y a près de trois mois, quand tu dis en substance : ah ! voilà Sissi qui cause du protocole d’Auschwitz. Et puis, quoi encore ? Il est vrai qu’il est obsédé par protocole et prépuce. Je vais vous dire pourquoi : parce que protocole et prépuce commencent par pr. Je me doute que Guionnaud va me traiter de wisigoth, car il en meurt d’envie. Mais je montre à l’avance à quel point je suis fin. L’olibrius, quelques jours plus tard : Oui, je suis tombé sur les protocoles d’Auschwitz par hasard dans ma bibliothèque, où je mets mes livres sans les lire et sans les déranger. Mais voyez, tout le monde parle des Protocoles d’Auschwitz, tandis que l’issicoq est seul à jaser du Protocole d’Auschwitz. Nouveau mensonge, car Guionnet et Bney Brit emploient parfois mêmes mots ; ils parlent du Protocole d’Auschwitz depuis longtemps, vrai combat les opposant. Exit Blanrue, Dieudo’, Soral, Faurisson, Schleiter, Thion, etc. Voilà la vérité, comme aurait dit commandant Poisson, NDLR.)

                  Commentaire par Dubreuil — 7 janvier 2014 @ 15:08 | Réponse

                  • Il n’y a que le cuistre Theil pour oser se contredire dans une même phrase ; soit je suis con, soit je ne le suis pas. Guionnet m’a reproché, tout à l’heure, d’avoir été trop dur envers toi, en parlant de tes crises de sénilité. Et v’là que tu nous en fais une, à l’instant !
                    Tu sembles obsédé par la Renouf. Preuve que j’ai eu raison de soupçonner, derrière ton empressement à passer la brosse à reluire dans le dos de Fofo — et aussi dans celui de Dieudo —, tes arrière-pensées charnelles. Un tel zèle à la poursuivre de tes assiduités, quitte à négliger tes activités de secrétaire sans talent, finira bien par payer ! Enfin, je l’espère pour toi !

                    Commentaire par hh88 — 7 janvier 2014 @ 16:42 | Réponse

                    • C’est curieux quand on lit hh88 on dirait le vieux Guionnet au faible QI… Vieille bite aussi bien sûr… Mêmes tournures débiles, même manie de vieux qui répète les mêmes mots que son interlocuteur… Vous êtes des sosies, pas vrai ? Sûr que si je lui demande son nom et son adresse il va se défiler… Et pourquoi reparle-t-il de lady R. ? Qu’a-t-il à voir, le hh88, avec la belle ? C’est moi qui donne les infos au vieux Guionnet qui manque cruellement de tout ! Tiens en v’là une assez bonne tombée ce matin, du prof’ haï par la vieille Guionnette, ce prof’ qui a osé se moquer bien profond, à plusieurs reprises, du vieux Guionnet resté bloqué en 1910 !
                      Allons, une belle quenelle pour le vieux Guionnet…

                      Un message reçu du Pr Faurisson :

                      Éric Brunet et son émission « Carrément Brunet »
                      BFMTV RMC : 07/01. Mardi 7 janvier 2014, de 13h à 14h.
                      Podcast du 7 janvier
                      http://rmc.bfmtv.com/emission-radio/podcast/carrement-brunet-215/

                      Eric Brunet, le fanfaron de la liberté d’expression, est pris d’une intense
                      venette. Il multiplie les déclarations d’allégeance aux autorités qui
                      veulent faire taire Dieudonné. Il répète à dix reprises (« je le redis… »,
                      « je le redis… ») qu’il est « hostile » à Dieudonné et qu’il est affreux de
                      s’en prendre à la Shoah. « Heureusement qu’il y a la loi Gayssot ! » (bis).
                      Jean Germain, maire de Tours et ancien universitaire, a l’aplomb de nous
                      parler du « savon juif », un ragot dénoncé comme tel depuis beau temps par les
                      historiens juifs. Un auditeur prénommé Mikaël lance : « Faurisson, qui est le
                      diable en personne… ». La parole est donnée à des défenseurs de Dieudonné
                      mais Brunet en frémit de peur et fait de l’obstruction. Dans les dernières
                      minutes on assiste à l’estocade d’un Faurisson bien sûr absent du plateau.
                      Et là, surprise, surprise ! L’émission qui avait débuté avec 75% d’auditeurs
                      favorables à Dieudonné et qui progressivement avait atteint 80% de votes
                      favorables au même Dieudonné, puis « plus de 80% », puis 82%, culmine vers la
                      toute fin à… 84%. ­Dépité, le matamore lâche : « Un résultat nord-coréen ! »

                      Merci à Gérard X de m’avoir signalé ce nanan ! RF

                      (T’avoues enfin, t’es agent de Cinquième colonne dirigée par Fofo. Fofo s’aperçoit de l’extraordinaire succès de Revision. Près de 300 visites par jour en ce moment, ce n’est pas énorme, mais il croit deviner la grandissime influence du site. Si Guionnet se rendait à Veuve tradi’, veuvards dérouleraient tapis rouge sous ses pieds, mais pas sous les siens, parce que jésuite, ennemi de la patrie. Faurisson s’accroche aux basques du veuvard Dieudo’, tout en le méprisant, et à celles des médias, comme toujours. Son porte-parole écrit premier paragraphe, où il s’en prend à Izraelowicz dit hh88. À eux de laver leur linge sale. J’en profite pour signaler à Mohacs que pouce levé en équerre de Soral en faisant quenelle ne suffit pas à prouver qu’il est veuvard, NDLR.)

                      Commentaire par Dubreuil — 8 janvier 2014 @ 13:50

                    • Ah ! v’là qu’il rechute ! Je me disais bien que Dubreuil, qui a le culot (chutzpah) de me reprocher de ne pas dévoiler mon adresse — qui n’intéresse personne —, alors que je lui ai proposé un tête-à-tête, allait remettre ça. Une comparaison, même sommaire, de nos styles respectifs suffit à nous distinguer. Mais comme tu es incapable de penser par toi-même, en l’absence de ton chaperon, tu te mets à divaguer. J’ajouterai sur Revision, écrit comme le réviso en chef ! C’est la moindre des politesses — que ton père n’a pas eu le temps de t’apprendre. J’espère ne jamais finir comme toi, vieux, déconsidéré et pas assez talentueux pour se faire un nom dans la dissidence — que tu as d’ailleurs quittée de fait ! Quant à Renouf, tu n’as manifestement pas compris (ou tu fais mine de ne pas comprendre) que je te soupçonne de vouloir la mettre dans ton lit ! Et pour ce faire, tu es prêt à cirer les pompes de Dieudo — dont le révisionnisme vulgaire et décomplexé l’a attirée —, alors que je sais pertinemment que tu le méprises au fond de toi. En somme, tu le singes pitoyablement pour mieux impressionner lady Renouf ; quitte à noyer ta faible personnalité dans un marécage de compromissions !
                      @ Guionnet : Oui, je sais que ce n’est pas une preuve de son appartenance à la Veuve — quoique l’absence de preuve ne signifie pas forcément preuve de l’absence —, mais il est quand même étrange qu’il ait pensé à lever le pouce, alors que la quenelle se suffit à elle-même, sans qu’il soit besoin d’en rajouter ! Ma main à couper qu’il en est !

                      (C’est indice, je suis convaincu qu’il est fils de salope irrégulière, mais pas preuve. À toi et autres de fouiner. Je pense à ma retraite du 22 avril 2014. P’tête qu’avant je ferai saut à Opéra, NDLR.)

                      Commentaire par hh88 — 8 janvier 2014 @ 15:28

                    • Je chercherai, mais pourquoi tiens-tu absolument à prendre ta retraire le 22 avril prochain ? Ça ne serait plus pareil sans toi ! Si d’aventure tu mettais ta menace à exécution, Danny ferait un excellent successeur; Julot prendrait la tête de la horde et Miguel commanderait auxiliaires. Quant à moi, je prendrais ma retraite aussi !

                      Dieudonné en charmante compagnie :

                      Tu auras sans doute reconnu le juif Raël, un détraqué encore plus cupide que ne l’est Soral. C’est dire !

                      Poutine, que d’aucuns présentent comme l’ultime espoir des nationalistes européens contre le Cahal :

                      Façade du Rockfeller center art de New York, surplombant l’entrée principale :

                      (Quand je partirai, lieutenant Danny et sergent Julot ne pourront pas me remplacer. Danny est rat de bibliothèque, mais mauvais sur toile, Julot est champion de la boutanche et accro’ à Gallica. Ils sont fiers de faire partie de horde, mais sans guide, ils sont paumés, tandis que Miguel est trop vieux. Plan consiste à ce qu’on gagne avant le 22 avril, ce n’est pas impossible, bien que douteux, NDLR.)

                      Commentaire par hh88 — 8 janvier 2014 @ 16:26

                • Je crois pouvoir te convaincre que l’affaire de la quenelle est une gigantesque mascarade que les Juifs eux-mêmes ne prennent pas au sérieux :

                  Prasquier, l’ex-roi officieux de France faisant une quenelle.
                  Seuls les goyims zélés, comme Valls dit Quand Même, ont pris la chose au sérieux ! D’ailleurs, Jack Lang vient de tempérer les ardeurs du Chueta en confirmant ce que l’on savait déjà, à savoir que la fameuse circulaire demandant l’interdiction des spectacles de Dieudonné, « n’était pas conforme au droit. »

                  (Lang n’est pas tombé dans le panneau comme Delanoë. Prasquier fut abonné de Revision, il sait affaire quenelle douteuse. Il a raison. Je n’ai rien trouvé sur le passé trotskiste prêté à Valls, NDLR.)

                  Commentaire par hh88 — 8 janvier 2014 @ 16:38 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :