Alain Guionnet – Journal Revision

28 décembre 2013

VOUS VOULEZ DE L’ANTIJUIF ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:53

Tout le monde l’avoue, il n’y a pas plus antijuif que Revision, mais la revue s’adresse à élite, elle n’attaque pas Cukierman et Jakubowitz, comme M’Bala M’Bala. Homme d’affaires, alors que Guionnet devient de plus en plus sous-prolétaire. Revision défend sa peau, c’est tout, avec son idéal ultragaucho faisant jaser dans les chaumières. Public aime bien gens ayant suite dans les idées, même si étiquette ultragauchiste intrigue, plus qu’elle ne fait peur.

C’est comme ça. Ultragauche issisoise défendra jusqu’au bout fort d’Issy, alors qu’il n’existe plus. Elle combattra sans merci Paris, qu’elle accuse d’avoir estropié Issy, dépecé ou envahi. Mêmes propos que le Magyar à la suite d’accord de Trianon. Du coup, l’Issisois se sent frangyar, mot introuvable ailleurs qu’en Revision. N’allez pas demander au Magyar s’il comprend frangyar, car ça lui est impossible, Viktor Orbán et sa femme le lui interdisant.

Le pire (euphémisme), c’est que ça marche. Voyez mal-pensants, comme Riri, Raie-Noire et à certains égards Ratier, ils furent formés à école Revision. Ils ne veulent pas l’admettre, mais aucun ne dément. En revanche, néostalinien Soral et Dieudo’ rejettent Revision, le premier étant marxiste, le second homme d’affaires, mulâtre désireux d’avoir enfants les plus pâles possibles. Mais Soral devrait savoir qu’ultragaucho connaît beaucoup mieux Marx et histoire du marxisme que lui. Quant à Dieudo’, il ne nie pas sa bretokitude, qui explique en partie son obstination, tandis que culture tribale de son père contribue à la vigueur de son antijudaïsme, nègre voyant en juif tribu rivale.

En même temps, Revision modère propos antisémitiques de Faurisson. Elle corrige le wisigoth Theil sur son estimation de la mortalité juive en camps de concentration, elle appelle Adolf Hitler par son vrai nom, Père Israël.

Aussi antijudaïsme en déçoit plus d’un. Surtout que Revision extermine tout le monde. Vrai-faux juif Avraham Malthête, wisigoth Theil, lafeuillard Mohacs, antisémite rabique. Manquent Cukerman et Valls à son tableau de chasse, mais cela viendra, tout tombant à point pour qui sait attendre. Surtout que Revision est soutenue par le CRIJF, qui lui envoie certains de ses bulletins, comme l’ambassade d’Israël.

Un des derniers bulletins du CRIJF parlait de l’interdiction d’exciser les enfants préconisée par Conseil d’Europe. Menace d’un nouvel holocauste, selon LDJ. Dans quel but ? Pour que Revision enchérît à ce sujet ? Mais non, elle a dit beaucoup de choses sur ce thème, tandis que Conseil d’Europe ne fait qu’appliquer sa recommandation. Ambassade d’Israël branche surtout Revision sur sujets culturels. Elle sait que nous nous interrogeons sur rapport possible entre Ourouk ou Eureuk et eretz, grand, en hébreu, grand étant mot capital en toute langue.

Mieux, peut-être, Google a répercuté trois fois ce papier dans ses alertes. Si direction du groupe n’est pas juive, ce qui serait le cas, au moins certains de ses cadres le sont, qui font boulot d’espion, vocation du juif, comme tailleur ou diamantaire, professions exigeant précision. Ce à quoi était destiné Guionnet dans sa jeunesse, qui fut viré du lycée Michelet en 1966 avec recommandation de l’orienter en filière technique de précision.

D’où similitude entre juif et antijuif, qui ne mangent pas en même gamelle, mais presque. Voilà pourquoi Valls et Taubira s’acharnent sur bande des trois, Blanrue, Dieudo’, Soral, parce qu’ils font illusion, tandis que le juif est en quête de ticoun, qu’il sait pouvoir trouver à Issy plus qu’ailleurs.

Ainsi que de Jacky Signaux, régisseur de Dieudo’ « anarchisant » n’ayant quasiment pas de biscotos. Mercredi 18 avril, 10h30, Buttes-Chaumont, il fut, dit-il, molesté devant la mairie par trois nervis juifs. Ce n’est pas prouvé, car il n’a pas de blessure visible. Tabassage symbolique donc, nervi juif évitant de frapper sérieusement François, conformément aux ordres du Cahal. Il lui donne coups bidons, en évitant de le frapper à la nuque ou à la tempe, meilleurs moyens pour tuer. Surtout à la nuque, comme on l’apprend en autodéfense à gendarmerie, dont Guionnet fut exclu, bien que bon élève.

Jacky est reconnaissant avec ses agresseurs. Il prétend n’avoir jamais nié les chambres à gaz, être comédien, ami de Dieudo’ mais pas toujours d’accord avec lui. Comme si Dieudo’ était négateur de chambre à gaz, mais pas lui, Signaux. Il cherche à se faire une place dans l’establishment. Esclave de Dieudonné, il veut monter en hiérarchie. Comme Mohacs, tentacule-chef, qui rêve de détrôner Guionnet. Comme Valls, résidu de Maure, qui souhaite prendre la place d’Hollande.

Bref, si vous voulez de l’antijuif, vous ne le trouverez pas chez Jacky, mais chez Revision. Attention, Dieudo’, nous risquons bientôt d’appeler ton théâtre non plus Main d’Or, mais Main de Merde.

Moment est venu de collaborer avec Revision pour Dieudo’, proposition que nous venons de faire à Soral.

2 commentaires »

  1. Je souhaite une banane année à Madame Taubira.

    (Plaisanterie tolérée, bien que rase-bitume, NDLR.)

    Commentaire par 677177.Dighela — 28 décembre 2013 @ 16:11 | Réponse

  2. Gazette des potins.

    Comme les midinettes et les ménagères, l’une des principales préoccupations des membres du milieu prétendument anti-système est le potin. Ah ! si une potinologie pouvait enfin être reconnue, combien de ces « révolutionnaires » verraient enfin leur oisiveté, qui est davantage vivre à l’économie que contre, récompensée et reconnue. Qu’on ne s’y trompe pas, leur hiérarchie est celle du Spectacle, qu’ils soient épiciers ou saltimbanques, écrivains à succès, princes de sang, ducs et pairs, l’insignifiance de leur petite entreprise, montée en épingle, révèle hélas leur nature débile. Et leurs plaisirs sont souvent calqués sur ceux d’une monarchie en exil. On y joue volontiers au poëte et au voyou. Certains trouveraient sans doute gratifiant d’être cueillis par les képis et d’aller casser des cailloux à Cayenne. Mais Cayenne, c’est fini, chantait le grand Jacques comme à regret, pas Jacques Moulin, Jacques Higelin.

    Il y a dans les espérances enfantines et les foucades de Mohacs, se présentant d’emblée comme antisémite et nationalise (quel culot !), et qui rêve (ou a rêvé) soi-disant de devenir « calife à la place du calife » moins de crapulerie que de bêtise, mais toujours la même absence de rigueur dans la pensée, la même négligence à comprendre Revision et à s’expliquer. L’ingrat poste désormais chez les sectateurs du Troisième Empire de Stormfront, où il a trouvé refuge, au sujet des derniers soubresauts de l’actualité du Spectacle (Dieudo’ et Annie Cordy, c’est dire !). Issy, c’est peut-être fini pour lui. Dommage, je le regrette.

    Nonobstant, soyons indulgents, l’époque est déliquescente et manque essentiellement d’un projet, ce qui épargnerait à bien des braves d’emprunter des chemins sans issue ou de connaître les dérives mortifères auxquelles nous assistons, consternés mais pas impuissants.

    Commentaire par Danny — 28 décembre 2013 @ 18:29 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :