Alain Guionnet – Journal Revision

21 décembre 2013

GAZETTE DES POTINS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 08:23

Il fallait que nous assumassions un jour cette autre appellation de Revision, nous le fesons, tout le monde s’étant aperçu que Revision est potinique.

En voici un : dernier film de Raie-Noire est pas mal. Il n’est pas sous l’emprise du MDPV cette fois. Il commence à jaser d’anéantissement du juif plutôt que de son extermination, bien. Il montre comment Hitler préconisa d’anéantir le juif en Europe en 1939, avec film et enregistrement de ses propos de mauvaise qualité, mais nous entendons clairement que Hitler menaçait d’anéantir race juive en Europe au cas où… Autrement dit, juifs étaient libres de foutre le camp sur d’autres continents.

Hitler était faux timide. Artiste de vocation, il peignait choses comme il les voyait, de façon naïve, comme une femme. Hitler n’a jamais compris grand chose en histoire, ni en français, matière où il fut médiocre au collège. On pourrait le représenter comme poëte, mais c’est faux, car il fut belliqueux en sa qualité de quart de juif, bien qu’ayant toujours hésité et tergiversé sur la solution finale de la question juive, comme l’a confirmé Hans Mommsen en 1983.

Dans son film, Raie-Noire cite Florent Brayard, que Revision n’a pas classé dans la catégorie des judéocideurs, car Brayard est fonctionalo, bien qu’antifaurissonien. Nous n’avons pas vu suite du film, mais, même chez Raie-Noire, il y a trucs à glaner, comme chez Brayard.

À noter que Raie-Noire se déplume. Cheveux qui lui restent sont noirs, mais il y en a de moins en moins, sa calvitie avance. Elle est apparemment plus frontale qu’occipitale. Raie-Noire et Riri furent élèves de Guionnet. Plus jeunes, ils perdent leurs tifs ou ils blanchissent plus vite que ceux de leur maître, ce qui signifie qu’ils étaient passables ou médiocres. Disons passables, pour ne pas nous fâcher avec eux. Mais Raie-Noire et Riri devraient continuer à s’inspirer de l’enseignement du maître, ce qu’ils font trop lentement. Ils n’embrayent pas sur 11 septembre, ni sur prépuce, ni sur Arabie Séoudite, c’est pour ça qu’ils dépérissent.

Revision se lit à trois niveaux : papiers publiés, commentaires et réponses aux commentaires, tandis que sa rédaction refuse d’être appelée Gazette des potins. Ce papier sera poursuivi et enrichi, un de ses buts étant de désengorger flux des commentaires, qui dépasse parfois 20 par papier. Truc BC-BG dans les forums, pas à Revision, qui supprime messages. Mohacs s’en plaint de moins en moins. Il a compris qu’il y a guide et subalternes, car nous imitons le Cahal.

Revision est seule à parler de révolution du 11 septembre et à suspecter Hollande de complicité avec Arabie Séoudite en Centrafrique, mauvais présage pour les chrétiens de ce pays, dont elle ne prend pas outre mesure le parti, même si elle considère que mieux vaut être excisé en esprit que dans sa chair. Elle préfère aussi parler rosbif plutôt qu’arabe. Première phrase  sérieuse, deuxième potin.

Implication d’Arabie Séoudite en Centrafrique fut d’abord potin en réponses à commentaires, dont personne ne jasait. La « visite d’amitié et de travail du prince Al Saoud d’Arabie Saoudite (…) en faveur de la République centrafricaine au sommet européen de Bruxelles » était connue, comme l’augmentation du nombre de vols reliant Bangui à Arabie Séoudite dans les mois écoulés, comme autres informations de ce type, mais grand presse n’en parlait point, pas plus que du financement des 6 000  mercenaires arabo-musulmans bien armés. Et ce, parce que l’émirat est grand allié des États-Unis et d’Israël, ayant pour mission de former et financer troupes chariatistes pour montrer à quel point fanatiques arabo-musulmans constituent danger pour Israël et pour la civilisation.

Nous disions qu’Hollande négociait alors avec l’émirat. Potin, pensèrent d’aucuns. Seulement voilà, Reuters a annoncé samedi 21 décembre en milieu de journée qu’Hollande se rendra en Arabie Séoudite les 29 et 30 décembre. Du coup, nos potins deviennent scoops, que grand presse va devoir répercuter et augmenter. Ce dont elle a les moyens. Quelques informations de DGSE ou de Direction du renseignement militaire devraient finir par fuiter, au cas où l’émirat se montrerait récalcitrant face aux exigences de France.

D’autant plus fortes que situation en Centrafrique est sans issue et qu’Hollande est accusé de complicité avec Arabie Séoudite, États-Unis et Israël. Voyez rapidité avec laquelle potins cessent parfois de l’être. Il nous aura suffi d’une allumette pour influencer politique du chef d’État. Car personne ne parle vrai, hormis Revision.

Revision fût nazebroque, elle dît Meine Ehre heisst Treue, mon honneur s’appelle fidélité. Mais elle ne l’est pas. Elle n’est ni nazillone ni germanophile. Nazillon est mot d’ultragauche, comme nazebroque. Le premier signifie petit nase, le second double d’un nase, il désigne des rigolos. Quand ces mots furent inventés, tout le monde voyait en socialisme national ouvrier germanique chimère du passé, dont les quelques partisans ne faisaient pas le poids. C’est maintenant différent. Socialisme national françois, plus que boche, devient crédible, au moment où Charkeuz, puis Hollande, jouent avec le feu. Où ils ne jurent que par inflation et décadence de France, qui fut royaume puis empire, maintenant presque rien.

2 commentaires »

  1. Loin de moi l’idée d’avoir voulu transformer Revision en Gazette des potins. Je t’en propose, mais tu n’es pas obligé de les publier ! D’ailleurs, ils ont toujours un rapport avec l’actualité. Rassure-toi ! je me suis fixé certaines limites à ne pas dépasser en matière de potins. Pas d’anecdotes scabreuses ou relevant de la vie privée, même si je déteste cette expression ! Pfister étant cas à part. Revision restera une revue virtuelle consacrée, en priorité, au révisionnisme et je n’ai rien contre ! En revanche, là où je ne te suis pas, c’est quand tu affirmes que je me plaindrais de moins en moins de ta censure. Rien n’est plus faux ! J’ai décidé de ne plus le faire systématiquement, pour ne pas encombrer le site. Nuance !

    Commentaire par mohacs — 21 décembre 2013 @ 10:35 | Réponse

  2. C’est de la fosse à potins, sise à Issy, qu’émerge enfin la vérité, et non du fond du puits comme on aurait tendance à le croire trop souvent, depuis Démocrite.

    Commentaire par Danny — 22 décembre 2013 @ 09:31 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :