Alain Guionnet – Journal Revision

3 octobre 2013

CONFLIT INTRA MUROS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:31

Insultes fusent, non entre holocauseur et réviso, mais entre révisos. C’est à qui va liquider l’autre en premier. Récapitulons, deux écoles s’opposent : la vieille et la nouvelle. Après Auschwitz, bataille étant gagnée, la vioque s’est déportée à Belzec, Sobibor et Treblinka, tandis que la nouvelle est en avance. Elle méprise ces trois camps de transit et se trouve en Russie. Pays barbare, bien que de langue aryenne. L’ennemi Faurisson tonitrue : « Ça, c’est Guionnet. »

Mais impossible de le laisser seul en Russie à l’approche de l’hiver. Napoléon et Hitler ont tenté le coup, tous deux se sont plantés. Heureusement, horde d’Aigle Noir commence à se former. Avec lieutenant Danny, sergent Julot, auxiliaire Israelowicz, susceptible d’être promu au grade de kapo. Avec peut-être Pfister, deuxième pompe, qui attendra longtemps éventuelle promotion, contrairement à Graf et Mattogno, caporaux-chefs. Et Bouteille ? Pour l’instant simple soldat, comme Pfipfi, il a sens du complot. Il pourra être promu sous-off’ du renseignement en dépit de ses lacunes en langues étrangères. Et Fofo ? Il restera à l’arrière, en couverture. À 84 balais, il n’a plus l’âge de combattre. Et le mulâtre M’Bala M’Bala ? Auxiliaire. Et Soral ? Lui aussi.

Israelowicz doute de l’existence de la horde, mais nous la formons et ne pouvons pas aller plus vite que la musique. Nous prenons nos désirs pour réalité, nous sommes pour imagination au pouvoir, bien que nous ne l’ayions jamais avoué. Personne ne peut nous résister.

Au point que l’éditeur rosbif Castle Hill cèdera sans doute à au moins une de nos doléances : il publiera en annexes textes du TMI de Nuremberg sur Action Reinhardt, au moins en boche. Ce sera première victoire de Revision, qui a décidé d’attaquer Hongrie et Russie, excusez du peu.

« Ça, c’est Guionnet », dit Fofo, timide franscotuche. Mais ça marchera, suffit de s’inspirer de méthode juive. Aki mér, az nyér, qui ose gagne.

Israelowicz croit maintenant avoir été banni de Propagandes.info. Mais le blog d’Édouard Lafeuille dit Bob Gratton est dans la merde, comme celui d’Hervé Lalin dit Ryssen. Lafeuille et Lalin ont cru possible de renouer avec l’antisémitisme d’autrefois, mais ils furent toujours dans le collimateur. Ils ne furent pas victimes du Cyclone B, qui fit fureur à Auschwitz d’après le document URSS-008, même si son nom n’est pas cité, mais du gaz sarin, ayant tué à Damas, en Syrie, entre 281 et 1 500 personnes le 21 août, suivant les versions. Fou Hollande, furieux de n’avoir pu bombarder la Syrie, s’est vengé sur Lalin et Lafeuille. Non, ce n’est pas coïncidence que leurs noms commencent par les deux mêmes premières lettres.

Hollande a certes provisoirement épargné Luc Pfister, idiot ayant maigre public, fan de Yidler, mais il ne compte pas s’arrêter là. Quand on se lance en politique inquisitoriale, on ne s’arrête pas, disait Toquemada. Bien sûr, trois ou quatre révisos vieille école résistent pour le spectacle. Bien sûr, les correspondants fachos de Propagandes.info étaient heureux de baver sur le blog. Ils étaient contents de conter les vertus d’Aube dorée, en Grèce. Mais ce n’est que foutaise, tandis que Revision déteste les nervis d’Aube dorée. Elle compte en revanche sur le Magyar, dont le nom rime avec connard, sur le Hollandois, secondairement sur le François et l’engluche. En même temps sur le boche, qui n’est pas toujours abruti, contrairement à l’image qu’en donne l’alsaco Pfister.

Lalin et Lafeuille ne sont d’ailleurs pas vaposisés, et nous leur souhaitons bon courage. En revanche, combat opposant révisos se durcit, nouvelle école jasant du plan Orient, vieille école s’accrochant aux prétendus camps d’extermination et aux farfelues chambres à gaz. Mais nous vivons avant guerre, farce a assez duré. Ou bien vous partez sur plan Orient, ou bien vous en restez aux chambres à gaz qui n’ont pas existé. À vous de choisir.

9 commentaires »

  1. Il est hors de question que tu attribues à Soral l’imposteur le même rang que moi. D’ailleurs je ne veux même pas faire partie de la même équipe que lui. Tu devras choisir ! Passe encore pour Pfipfi, d’autant qu’il est marrant et qu’il faut bien prévoir moments de distraction pour les valeureux combattants que nous sommes, mais pas Grosal !

    (Attends, je n’ai rien promis. Si je recrute Soral comme auxiliaire, je te nomme kapo, NDLR.)

    Commentaire par Israelowicz — 3 octobre 2013 @ 17:00 | Réponse

    • Je n’ai plus accès à Propagandes.info. Je pense avoir été banni !

      Commentaire par Israelowicz — 3 octobre 2013 @ 17:22 | Réponse

      • Bob t’a banni parce que tu es le juif Freya, qui fait accuser un innocent en manipulant l’ivrogne Guionnet, prête à toutes les imbécillités pour conserver son lectorat.

        Commentaire par M0HACS — 4 octobre 2013 @ 10:50 | Réponse

        • …dit le juif Freya ! Belle chutzpah, doublée d’une inversion accusatoire typique de Freya Pfister, qui ne trouve rien de mieux à faire que de pirater le compte d’autrui.

          Commentaire par Israelowicz — 4 octobre 2013 @ 11:57 | Réponse

      • Bah pourquoi t’as supprimé mon dernier commentaire où je répondais à l’imposteur Freya  » M0HACS  » Pfister ? C’est pas très loyal !

        Commentaire par mohacs — 4 octobre 2013 @ 21:10 | Réponse

  2. Oui, ça chauffe dur en face, ils commencent à paniquer devant le trio MGK ; citons donc le dernier National Journal :

    Holocaust-Leugner Roberto Muehlenkamp:
    Die grausige Wahrheit

    Von Lesbileila Dummermuth, Vorsitzende der Antifaschistischen Liga gegen Holocaust-Leugnung

    Roberto Muehlenkamp, heimlicher Nazi, im Dschungel geboren, um den Holo zu Fall zu bringen. Sein Vater vergaste ein Tag nach Hitlers Machtübernahme drei Millionen liechtensteiner Juden.
    Wir AntifaschistInnen von der Antifaschistischen Liga gegen Holocaust-Leugnung wissen, dass man sich mit den rassistischen, antisemitischen und neofaschistischen Neonazis, welche die offenkundige historische Tatsache des weltgeschichtlich einzigartigen Verbrechens der Ermordung von sechs Millionen Juden durch das menschenverachtende Nazi-Regime mit pseudowissenschaftlichen Argumenten zynisch leugnen, nie und nimmer auf eine Diskussion einlassen darf. Diese Leugner bringen ihre pseudowissenschaftlichen Argumente nämlich so teuflisch geschickt vor, dass kein normaler Mensch in der Lage ist, sie zu widerlegen. Aus diesem Grund stellen wir von der Antifaschistischen Liga gegen Holocaust-Leugnung uns grundsätzlich auf den Standpunkt, dass das wirksamste und schlagendste Argument gegen Holocaust-Leugnung Paragraph 130 unseres Strafgesetzbuchs ist, der besagtes Verbrechen mit bis zu fünf Jahren Freiheitsentzug ahndet.
    Leider gibt es immer noch AntifaschistInnen, die so töricht sind, die Leugner auf der sachlichen Ebene widerlegen zu wollen. Dabei kommt erfahrungsgemäss nichts Gutes heraus, da den Leugnern hierdurch eine Aura der Respektabilität verliehen wird. Noch viel gefährlicher ist jedoch, dass sich einige holocaustleugnende Neonazis geschickt als AntifaschistInnen tarnen, um die wirklichen AntifaschistInnen in Verruf zu bringen. Der übelste unter diesen trojanischen Eseln ist ein gewisser Roberto Muehlenkamp, der gemeinsam mit mehreren seiner Kumpanen aus dem braunen Sumpf den Blog « Holocaust Controversies » leitet. Auf diesem Blog werden am laufenden Band Argumente gegen die Holocaust-Leugnung vorgebracht, die so schwachsinnig sind, dass sie bei historisch ungenügend aufgeklärten MitmenschInnen Verwirrung stiften und den Eindruck erwecken, die Leugner hätten womöglich recht.
    Gemeinsam mit vier anderen als Antifaschisten getarnten rassistischen Neonazis – Jonathan Harrison, Jason Myers, Sergey Romanov und Nicholas Terry – hat Roberto Muehlenkamp einen dicken Wälzer in PDF-Format ins Internet gesetzt, der vorgibt, die Holocaust-Leugner Carlo Mattogno, Jürgen Graf und Thomas Kues, welche die Existenz von Gaskammern in den Lagern Belzec, Sobibor und Treblinka zynisch leugnen, zu widerlegen (« Belzec, Sobibor, Treblinka. Holocaust Denial and Operation Reinhard. A Critique of the Falsehoods of Mattogno, Graf and Kues »). Was vor allem Muehlenkamp hier an Idiotien von sich gibt, geht auf keine Kuhhaut. Unter anderem behauptet er, auf einem Quadratmeter könnten 28 Menschen stehen! Hierdurch erweckt Muehlenkamp arglistig den Eindruck, bei den Gegnern der Holocaust-Leugnung handle es sich um lauter Schwachköpfe.
    Jetzt haben Mattogno, Graf und Kues eine Antwort veröffentlicht (« The ‘Extermination Camps’ of Aktion Reinhard. An Analysis and Refutation of Factitious ‘Evidence’, Deception and Flawed Argumentation of the ‘Controversial Bloggers' »), in der die blödsinnigen Argumente von Muehlenkamp und seinen braunen Spiessgesellen auf über 1500 Seiten zerpflückt und die fünf vermeintlichen « Antifaschisten » der Lächerlichkeit preisgegeben werden. Dies war von Anfang an das Ziel dieser Operation unter falscher Flagge.
    Wer ist Roberto Muehlenkamp? Dank jahrelanger, unter permanenter Lebensgefahren durchgeführter Recherchen, bei denen sie sich immer wieder unter falscher Identität ins Neonazi-Milieu einschlich, hat unsere Genossin Andrea Röpke die ganze grausige Wahrheit über diesen Mann ans Licht gebracht. Roberto Muehlenkamp ist der Sohn des schlimmsten aller Naziverbrecher, SS-Ober-Unterrottenführer Adolfo Muehlenkamp, der am 31. Januar 1933, dem Tag nach Adolf Hitlers Machtübernahme, eigenhändig drei Millionen liechtensteinische Juden in den riesigen Sümpfen bei Vaduz vergaste. (Siehe hierzu Schmul-Habakuk Flunkerich, « Adolfo Muehlenkamp, der Sumpf-Gashenker von Vaduz », Unrat Verlag 2013). Nach dem Krieg flüchtete Adolfo Muehlenkamp mit Hilfe reaktionärer Kreise im Vatikan nach Südamerika und errichtete im kolumbianischen Dschungel ein Trainingslager für rechtsradikale TerroristInnen. In diesem Lager wurde sein Sohn Roberto geboren. (Unsere Genossin Andrea Röpke war, als Hebamme verkleidet, dabei.)
    Am 1. September 2001, dem 62. Jahrestag von Adolf Hitlers Einmarsch in Polen, flog Adolfo Muehlenkamp nach Afghanistan und traf sich in einer Höhle mit Osama Bin Laden, um die Anschläge auf die Zwillingstürme auszuhecken. (Unsere Genossin Andrea Röpke war, als Dschihadistin verkleidet, dabei.) Zehn Tage später, in der Nacht vom 10. auf den 11. September, trafen sich Osama Bin Laden und Adolfo Muehlenkamp in einem New Yorker Striptease-Lokal, um bei Whisky und Gin letzte Retouchen an ihrem Terrorplan vorzunehmen. (Unsere Genossin Andrea Röpke war, als Nackttänzerin verkleidet, dabei.) Nach dem Einsturz der Türme flog Adolfo Muehlenkamp wieder nach Kolumbien zurück und erbaute im Dschungel ein Trainingslager für Holocaust-LeugnerInnen, das unter anderem von seinem Sohn Roberto sowie von dessen neofaschistischen Kumpanen Jonathan Harrison, Jason Myers, Sergey Romanov und Nicholas Terry besucht wurde. (Unsere Genossin Andrea Röpke war, als Shoa-Leugnerin verkleidet, dabei.) Anschliessend gründete Roberto Muehlenkamp gemeinsam mit seinen neonazistischen Helfershelfern die Website « Holocaust Controversies » und verfasste besagtes lächerliches Pamphlet gegen Mattogno, Graf und Kues, um alle aufrechten AntifaschistInnen zum Gespött zu machen.
    Wir rufen sämtliche AntifaschistInnen und GegnerInnen der Holocaust-Leugnung eindringlich auf, die Website « Holocaust Controversies » unter keinen Umständen zu besuchen und sich vor dem trojanischen Esel Roberto Muehlenkamp sowie seinen braunen Komplizen zu hüten !

    (Appel à la mobilisation des antifascistes contre les « cyniques négateurs » d’holocauste Graf, Kues et Mattogno. D’autres personnages apparaissent. Membres du « milieu néonazi » germanique, nous ignorions leurs noms. Comme celui d’Adolfo Muehlenkampf, qui aurait rencontré Oussama Ben Laden dans un club de striptease new-yorkais dans la nuit du 10 au 11 septembre 2001, quelques heures avant les attentats. Ils auraient alors apporté dernières retouches à leur plan terroriste, entre deux verres de gin et de whisky. Informations très pipoles, dont Bouteille raffole. Bien sûr le titre de l’ouvrage de la bande des trois est falsifié, Reinhardt est écrit Reinhard. Accessoirement, Adolfo est diminutif d’Adolphe, tandis que Mülhenkampf signifie combat du moulin. Or nous croyons savoir qu’il y a lieu de se méfier quand quiconque s’appelle Moulin, encore plus Combat-du-moulin. Bah ! c’est humour boche, incompréhensible pour le non-initié, NDLR.)

    Commentaire par Dubreuil — 4 octobre 2013 @ 10:10 | Réponse

  3. Guionnet raffole des variantes orthographiques, dont on se contrefout !
    Et avec ça, la lâcheté des Hongrois d’aujourd’hui…

    http://www.hu-lala.org/2013/10/04/holocauste-la-hongrie-fait-un-mea-culpa-historique/

    Holocauste : la Hongrie fait un mea culpa historique
    Posté par hu lala • 4 octobre 2013 à 8:00 •

    (Amusant le discours en rosbif du ministre, langue qu’il prononce à la française, par exemple quand il dit evil. Quel vil personnage ! Au fond, quand il assure : « la civilisation est chose en papier », il n’a pas tort. Ensuite, il ne faut pas s’étonner si la moitié des auditeurs juifs accusent le gouvernement Orbán de mensonge et d’hypocrisie. Ce qui est tout aussi vrai pour les responsables du site Hu-lala, incapables d’écrire oh ! là ! là ! Pire, peut-être, ils ne jasent pas de jeu de mots, mais de jeu de mot, szójaték, car ils ne comprennent pas qu’il faut au moins deux mots pour faire un jeu de mots. D’où l’importance que Revision accorde aux variantes d’écriture. Elle dit oh ! là ! là ! jeux de mots et Reinhardt. En tenant s de mots pour muet, mais en prononçant le t de Reinhardt. Ainsi que d, même s’il est moins sonore que t, NDLR.)

    Commentaire par Dubreuil — 4 octobre 2013 @ 16:59 | Réponse

  4. Encore la Hongrie ! Ils ne sont peut-être pas tous lâches ces Hongrois d’aujourd’hui, simplement enculés à mort par les Khazars…
    http://www.tribunejuive.info/international/la-hongrie-toujours-antisemite-mais-elle-se-soigne

    (Différence entre Hongrie et Grèce est énorme. Le Magyar a lu Pascal, dont il s’inspire dans sa politique. Selon lui, le Hongrois plie mais ne rompt point. Le Grec, en revanche, souvent d’éducation orientale orthodoxe, ignore généralement Pascal et le jansénisme, contrairement au Magyar. Voyes le dernier crime imbécile d’un militant d’Aube dorée, il confirme que Grèce fut longtemps sous occupation ottomane. Compare avec Marine, qui se dit ni de droite ni de gauche, qui engage le FN sur la voie socialiste nationale en s’inspirant sans doute des thèses de Revision, sans l’avouer. Elle a raison. Modèle dont devrait s’inspirer classe politique hongroise dominante, bien qu’atrocement enjuivée et emmaçonnée. Et puis, Bouteille, tu manques de diplomatie. Ne traite pas le Hongrois de lâche, mais d’antijuif souvent hypocrite et opportuniste ; alors personne ne te contredira. Hélas ! tu es excessif en tout, tu adores couper branche sur laquelle t’es assis. Tu as eu tort d’écouter conseils de Fofo, qui joue perdant, NDLR.)

    Commentaire par Dubreuil — 4 octobre 2013 @ 17:08 | Réponse

    • À te lire, on croirait que Dubreuil est agent de l’Abwehr faurissonienne, chargé d’instiller le défaitisme dans les rangs guionnetiens, un peu comme Canaris et ses services participant plus ou moins directement au complot contre le Führer qu’il était pourtant censé servir ! Væ proditores, Dubrutus !

      (Bien trouvé Dutrutus, surnom allant très bien à Bouteille dit Dubreuil, NDLR.)

      Commentaire par mohacs — 5 octobre 2013 @ 17:51 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :