Alain Guionnet – Journal Revision

29 septembre 2013

LUC PFISTER DÉMASQUÉ ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:18

Freya von Asgard s’appellerait en réalité Luc Pfister, « hypothèse » d’Israelowicz, source parfois fiable. Originaire, sinon né à Digne-les-Bains, il serait de race alsacote, ce qui colle avec son patronyme. Enseignant-stagiaire d’HÉC, d’on ne sait quoi, il habiterait actuellement en région parigote. Il serait venu au club de poker d’Issy, jeudi 19 septembre, espionner Guionnet. Il aurait alors senti le parfum de Guionnet, qui se laverait une fois par mois en été, selon la crapule.

Race alsacote présumée de Pfister plaide en sa faveur. Guide de la horde a modifié son ordre, il s’agit dorénavant de ne pas le tuer tout de suite, l’alsaco ayant cul entre deux chaises, bochine et françoise. Quelle indulgence !

Nous nous doutions que Pfister bossait pour industrie germanique d’holocauste, mais l’avons accusé de travailler pour Saint-Pétersbourg, de préférence à Moscou. Or il serait au service de l’industrie alsacote d’holocauste, compliquée et méconnue. Pfister ferait ainsi réclame à Revision, car la revue mélange allègrement thèses révisotes et fonctionalistes, sa tasse de café étant plan Orient et ses conditions d’application.

Là est solution finale, se dit Pfister. Le truc consiste à ne pas prendre le taureau par les cornes, comme Fofo, à reconnaît l’existence de massacres de juifs par le régime hitlérien et ses alliés, sans que Yidler n’eût jamais donné ordre de tuer le juif. Et on passe à autre chose, clitoris et capuchon étant beaucoup plus intéressants. Ses parents ont eu tort d’appeler leur garçon Luc, mot qu’il a très jeune inversé dans sa tête avant d’apprendre ses premiers mots de verlan. Or s’il était cul, dans sa volonté de tout ramener à lui, la vie de l’homme tiendrait toute entière dans son soubassement, comme il l’expose en commentaire.

Au plan réviso, le lâche, comme Israelowicz, abandonne le boulot à Revision. C’est elle qui a dépouillé archives de l’armée hongroise sur les juifs morts au service du travail, qui s’est tapé Buchenwald, Auschwitz et le plan Orient. Qui s’est précipité sur toutes sortes de documents statistiques, tout en sachant certains fragmentaires, comme la statistique du service d’état-civil spécial de la Croix-Rouge internationale. Ce qu’admettent difficilement, voire refusent d’admettre, comme Faurisson et Theil, les révisos vieille école. Domaine dans lequel Pfister et Guionnet pourraient facilement tomber d’accord, car on étudie sérieusement statistique à HÉC.

La condition d’enseignant-stagiaire de Pfister dans cette école est confirmée quand il écrit Troisième Voie, règle en jargons économique et maçonnique. Voyez Crédit Lyonnais ou Grande Loge de France. Mais pas en jargons historique ou médiatique. On parle tantôt de révolution française, tantôt de Révolution française, mais jamais de Révolution Française. Dans le même esprit, on écrit Troisième voie, Crédit lyonnais, Grande loge de France, ou simplement Puteaux, quand on est feignant. D’où notre conviction : Pfister et Guionnet ont approche statistique comparable, leur permettant de débattre, ce qui est impossible en microcosme réviso.

Hélas ! « Mille fois hélas ! » ajoute Pfister, il n’y a pas de cul en statistique. On a beau lui dire que ce n’est pas vrai, qu’on y trouve Q. Pfister nous jette alors regard glacial, comme si nous nous foutions de sa gueule. Ce qui tombe à pic, car voici la gueule de Pfister dans sa jeunesse. Avec sa chemise claire, il est deuxième à gauche.

groupeconcgen

En commentaires s’en sont suivies discussions anthropologiques. Pfister est de race pâle, il est moins basané que Guionnet ayant fait vélo en été. Il a grand front, signe possible d’intelligence ou de folie. Il n’a aucun signe de judaïté, même ses oreilles ne sont pas décollées. Il n’est pas assez sournois pour être juif, juge Israelowicz, ayant pourtant jasé du « Juif Freya » dans le passé. Cliché pris en 2002, ce qui signifie qu’il a peut-être moins de trente balais. Et ce serait ce moussaillon qui s’en prendrait au capitaine du navire Aigle Noir ? Quelle ineptie !

Israelowicz appartient sans doute à même génération, signes que Revision touche jeunes cons, contrairement à vieille garde révisote. C’est faux, corrige Israelowicz en commentaire. D’où revision de notre précédente version. Nous disions : « vieil Hollande n’a rien compris. Horde d’Aigle Noir est composée de jeunes pâles prêts à guerroyer front de Seine ». Propos conservé, car Pfister habite en région parigote.

Mais Pfister fait-il partie de la horde ? C’est à lui de répondre. Nous lui conseillons de dire non pour sa carrière. Il peut argüer qu’il appartient certes à une horde, mais à celle du Cul. Bien sûr, son papa a le bras long. Sans doute dignitaire de Veuve irrégulière, il est un peu las des frasques de son fils, mais il le soutiendra toujours. Passe encore, se dit-il, pour les histoires de cul de Luc, mais pourquoi s’est-il accroché à la plume d’Aigle Noir ? Un de mes spermatozoïdes a dérapé.

18 commentaires »

  1. Déjà tellement cuité que même pas foutu de mettre une photo dans un article Sissi ?

    (Laisse temps au temps, connard ! Je suis partisan de révolution lente, en douceur. J’essaye de suivre mode qui veut qu’on réfléchisse avant d’agir, que j’ai du mal à piger. Mais c’est fait, Pfister, photo a paru. Je regarderai plus tard ce que signifie ton patronyme, je n’ai pas eu temps, mais je compte t’appeler Pfipfi, NDLR.)

    Commentaire par BobGratton — 29 septembre 2013 @ 17:40 | Réponse

  2. Le lâche Israelowicz, autrement dit TammKoat, appréciera ! Et je te rappelle que ce n’est pas MON hypothèse, mais celle d’une blogueuse qui connait personnellement Pfister ! Je ne vois pas pourquoi elle aurait inventé toutes ces accusations, qui, au surplus, risquent de le lui apporter que des ennuis. Par ailleurs, elle affirme que le père du susmentionné est enfant de la veuve et qu’il a failli être élu à la tête du Grand Orient de France ! Enfin, elle prétend que sa famille est plus riche que Dieu et qu’elle a le bras long !

    (Vielleicht, NDLR.)

    Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 17:54 | Réponse

    • Tu te trompes sur un point, me concernant. Je n’ai pas la trentaine et suis sensiblement plus vieux que Luc Von Asgard ! Oui, je le qualifiais de « juif » sans trop y croire, parce que ça sonne mieux que Freya tout court. Et de toute façon, ce n’est pas parce qu’il n’a pas le physique de l’emploi qu’il n’est pas yid pour autant ! Je verrais bien sa mère issue d’une famille ashkénaze métissée. Qui sait ? Il est peut-être quart de yid !

      (Comme Hitler ? Wir wissen nicht. Mais Pfister craque en ce moment, laissons-le faire, NDLR.)

      Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 18:05 | Réponse

      • Ses jours sont comptés, d’où sa fébrilité !

        Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 18:37 | Réponse

  3. Il est aussi affligeant qu’une paire de couilles molles de voir des hommes robustes, entraînés aux multiples formes de combat, courageux et décidés, perdre leur temps et leur énergie en actions inutiles comme en font leurs spécialités ces groupuscules aberrants même dans la dissolution : Troisième Voie, Œuvre Française, Jeunesse Nationalistes, que sais-je encore ? Ça défile, ça donne des messes, ça peinturlure des ponts d’autoroute, et alors ? Et pourquoi ? Parce que leurs chefs sont, soit cons, soit vendus à l’ennemi : les principales actions d’Alexandre Gabriac et d’Yvan Bénedetti ont été à ce jour de se faire arrêter puis, exhibant leurs têtes de mangues écrasées un jour de marché à La Casamance, de venir jouer les martyrs judiciarisés sur les réseaux sociaux juifs ! Les autres partis ont parfois des idiots utiles, mais nous, nous avons toujours des idiots inutiles !

    Le problème de tous ces fachos-là, c’est LE SEXE. Vous avez vu les manifestations d’énergie déployées contre le mariage homo ? Y’en a t-il eu le dixième contre les régularisations de clandestins sans-papier, l’augmentation du gaz et de l’électricité, le rançonnement des automobilistes, etc., etc. ? Non. Mais dès qu’on touche au CUL, là c’est le déchaînement. Comme ça ne baise pas et que c’est tracassé par ça, comme par excès de machisme, comme ça on « préfère rester entre hommes », cille, forcément au bout d’un moment l’idée s’immisce doucement, qu’on préfèrerait encore baiser entre soi que ne pas baiser du tout… et là HORREUR ! Quelle pensée impure, Notre Père qui êtes aux Cieux ! Alors on reporte sur l’autre sa frustration, sur le pédé qui assume, ou sur la nana qui baise « avec tout le monde ». Comprendre : tout le monde sauf eux !

    La seule façon pour que ces hommes robustes, entraînés aux multiples formes de combat, courageux et décidés, et rendus bien hargneux par la frustration sexuelle et l’homosexualité refoulée, cessent de perdre leur temps et leur énergie en actions inutiles, serait que leurs chefs respectifs, qui depuis tant d’années administrent avec une constance de mulet de noria les preuves de leur incapacité à mettre en œuvre quoi que ce soit d’utile pour la cause fasciste, viennent faire leur soumission aux Soeurs Aryennes et se placent sous leur autorité spirituelle. Parce qu’à ce jour c’est une gamine de 19 ans qui a eu la seule idée intelligente qui aurait pu donner l’occasion à ces mecs de faire un truc UTILE :

    Perso ce qui me dégoûtait c’était les organisations style l’Œuvre Française ou les Jeunesses Nationalistes, qui comptaient plein de mecs costauds et décidés, et qui ne faisaient que des trucs inutiles, genre taguer des ponts d’autoroute (très bien pour se faire apprécier des ponts et chaussées) des murs (idem pour les employés municipaux) et des défilés pour pouvoir se faire coffrer par les flics puis jouer aux héros persécutés : cette martyrophilie puait le christianisme et sa souffrance vécue comme un but.

    J’aurais eu tous ces mecs à ma disposition j’aurais organisé une attaque conjointe, le même jour à la même heure, de tous les burlingues de SOS-Racisme dans toute la France. Ça ç’aurait été une putain d’action d’éclat ! Aller au trou après ça, ça aurait au moins eu un sens… et vous imaginez l’impact sur la société quand même ?

    À la place ils vont aller dire des messes….

    (source : http://www.boulevardhitler.com/bhitler/2013/07/la-charrue-avant-les-boeufs/ – Carole Ravereaud)

    Et là enfin, pour la première fois de leur existence conduits avec intelligence et discernement, par des personnes ayant un PROGRAMME, et non pas des vestiges de trucs tout moisis datant d’il y a un siècle ou deux, ou des versets judéo-christianislamistes, ces hommes robustes, entraînés aux multiples formes de combat, courageux et décidés, pourraient connaître enfin l’ineffable allégresse du succès de leurs actions. Ils pourraient ENFIN combattre pour quelque chose de réalisable et non pas pédaler dans une machine à remonter le temps virtuelle. Loin des beuglements aux relents de chaussettes humides du cafetier Ayoub, une troupe enfin unie et ENFIN bien menée pourra entreprendre des actions UTILES et INTELLIGENTES sous l’autorité temporelle de chefs virils ayant fait allégeance à Celles dont ils recevront tout commandement. Car l’autorité véritable, c-à-d spirituelle, est intérieure par essence, et donc ne peut être que vaginale, donc vaginocratique. Si ces chefs temporels, qui ne sont pour l’instant que des playmobils bodybuildés, leur baisaient les pieds, l’autorité des Soeurs Aryennes s’affirmerait indépendamment de tout appui sensible, et s’exercerait en quelque sorte invisiblement, comme une autorité spirituelle à l’état pur, ou encore une puissance toute intellectuelle, dont le nom serait « sagesse », et la seule force de la vérité serait d’avoir enfin montré à tous ces hommes leur VRAIE place. Et ce jour-là ils cesseraient d’être les idiots inutiles qu’ils sont pour la cause fasciste, et deviendraient efficaces en redevenant humains.

    (J’ai corrigé dizaine de tes coquilles afin que ton propos parût cohérent, mais il ne l’est toujours pas. Tu es fils de veuvard irrégulier, ta place est en enfer. Tu verras là-bas, il fait chaud, tu te sentiras bien, NDLR.)

    Commentaire par M0HACS — 29 septembre 2013 @ 20:26 | Réponse

    • Sacré toi ! Du grand « toi » que ce texte !

      Plus sérieusement, c’est bien toi sur la photo ?

      Commentaire par Teal'c le Shol'va — 30 septembre 2013 @ 00:25 | Réponse

    • Freya Pfister ne fait que copier-coller des articles qu’il a dû voler à ses anciens professeurs ou à ses collègues plus doués que lui. Il a semé ce pavé indigeste un peu partout et ne se rend pas compte du ridicule de la chose. Sans parler du fond !

      (Tu jases de Freya Pfister, non de Freya von Pfister, comme moi, mais j’ai raison. T’as vu la position de son papa ? Même s’il est roturier, particule de noblesse s’impose. Et c’est bien de rappeler que Pfister travaille pour l’industrie alsacote d’holocauste. Le moussaillon est post-soixante-huitard. Il a compris ainsi mélange d’ultragauche et d’ultradroite : on va exploser toutes les succursales de SOS-racisme en France le même jour, à la même heure ! Il restera longtemps deuxième pompe. Même un sous-off’ songe plutôt à humilier publiquement le mulâtre Harlem Désir en l’attaquant à coups de caca, matière dont tu es spécialiste, l’important étant pour nous de rallier les rieurs, NDLR.)

      Commentaire par Israelowicz — 30 septembre 2013 @ 16:57 | Réponse

  4. Pourquoi s’est-il accroché à la plume d’Aigle Noir ? Un de mes spermatozoïdes a dérapé.
    Ce qui signifie, en langage subliminal, que tu es un travelo avec des plumes collées au cul par ton foutre désséché.

    (Ton grand front est celui d’un fou, tovaritch. Peut-être occuperas-tu bientôt place dans mon plafonnier, ou bien à côté de ton pote Hollande, NDLR.)

    Commentaire par M0HACS — 30 septembre 2013 @ 14:54 | Réponse

  5. Même pas foutu d’exploiter ses recherches correctement.

    C’est pas Pfister sur la photo. Pfister, c’est lui : http://hpics.li/ed9367a
    Teste donc de mettre cette magnifique photo de lui sur ton blog et crois-moi qu’il va vite déguerpir.

    Commentaire par Émeric BRON — 16 novembre 2013 @ 00:20 | Réponse

  6. Bonjour,

    Je connais Luc depuis la prépa et j’ai des comptes à régler avec lui. Vous faîtes erreur ! Luc Pfister est un ancien de la prépa B\L d’Henri IV, il a intégré l’ENS Ulm en khube un an après moi en 2006. Il est alsacien. Il a étudié la philosophie et l’histoire. Il fait maintenant une thèse en histoire des religions ou un truc dans le genre à Paris. C’est un psychopathe qui a été accusé d’antisémitisme, de révisionnisme et de sexisme à Normale. Il a beaucoup pratiqué l’usurpation d’identité. Ce type est dangereux !

    Son père est un grand dermatologue à Strasbourg.

    En espérant que ça puisse vous aider…

    Commentaire par Cyril — 6 décembre 2013 @ 07:31 | Réponse

  7. Je confirme, c’est bien sa photo ici http://hpics.li/ed9367a prise à l’ENS lors d’un de ses délires.

    Commentaire par Cyril — 6 décembre 2013 @ 07:32 | Réponse

  8. Laissez-moi témoigner car il m’a fait beaucoup de tort.

    Oui il s’agit bien ici http://hpics.li/ed9367a de Luc Pfister quand il était à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Non il n’est pas à HEC, il est actuellement en thèse à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Il a modifié son nom pour échapper aux moteurs de recherche en utilisant son deuxième prénom : Luc-Olivier Pfister
    https://www.ephe.fr/annuaire/luc-olivier-pfister. Mais son vrai nom est Luc Pfister.

    Il fait sa these en religion sur L’Âme entre terre et ciel. Les exégèses néoplatoniciennes du mythe du Phèdre de Plotin à Damascius http://www.theses.fr/s123462

    Il a eu des ennuis pour antisémitisme et harcèlement moral. c’est un type fou à lier, un gros loser (toujours en thèse et sans financement, car ils lui ont refusé la bourse pour niveau insuffisant). Il a pratiqué la manipulation et le détournement de photos. Il est malade de jalousie envers tous ses anciens camarades de la BL d’Henri IV qui réussissent et gagnent 3 fois mieux leur vie.

    Et selon des sources très très bien informées de quelqu’un qui l’a connu intimement, c’est un éjaculateur précoce et masturbateur.

    Donc Luc-Olivier Pfister = Luc Pfister

    Commentaire par La vengeance du roux — 3 avril 2016 @ 22:03 | Réponse

  9. votre ennemi homonyme. Car si je suis bien le normalien doctorant dont il est question dans les derniers commentaires, je ne vous connais ni d’Eve ni d’Adam, je ne suis pas né à Digne et ne suis jamais passé par HEC, Dieu m’en préserve.

    Commentaire par Luc Pfister — 20 juin 2016 @ 13:43 | Réponse

  10. Il y a eu là une confusion tout à fait malheureuse du fait de notre homonymie, entretenue par certains vieux camarades de prépa qui semblent vouloir régler d’anciens comptes via le net, dix ans après. Serait-il donc trop vous demander que d’effacer ?

    (Je suis irresponsable des commentaires, bien que j’en censure pas mal. S’il existe deux Luc Pfister, ce n’est pas ma faute. Si vous avez certains potes de prépa adeptes du canular, démerdez-vous avec eux. Si vous voulez leur crêper le chignon, faites-le, je reproduirai vos propos sans prendre parti. Mais sachez que vos démêlés amusent une partie de la galerie, NDLR.)

    Commentaire par Luc Pfister — 20 juin 2016 @ 13:45 | Réponse

  11. De votre site les deux ou trois derniers commentaires entretiennent cette confusion, et pourraient porter préjudice au jeune universitaire que je suis, et qui se fiche bien de toutes ces histoires ? D’avance, Monsieur, merci. Luc.

    (Vous ne vous en fichez pas puisque vous y répondez, NDLR.)

    Commentaire par luc pfister — 20 juin 2016 @ 13:47 | Réponse

    • Je me fiche de VOS histoires avec mon homonyme taré ; mais PAS de cette confusion avec lui que votre laxisme entretient, et qui nuit tant à mon honneur qu’à ma carrière. Je n’ai jamais rien fait pour vous nuire.

      Commentaire par Luc Pfister — 22 juillet 2016 @ 19:23 | Réponse

    • Vous êtes légalement et moralement responsable du contenu de ces commentaires ; je vous demande donc une ultime fois de bien vouloir les effacer, avant que je n’aie recours à une procédure légale. Toute cette affaire m’a déjà fait beaucoup de mal.

      Commentaire par Luc Pfister — 22 juillet 2016 @ 19:26 | Réponse

    • Aussi croyez bien que j’irai jusqu’au bout. Peu m’importe qui sera tenu pour responsable, vous, mon homonyme, les auteurs des commentaires ; peu m’importe aussi que vous fassiez le cador pour impressionner votre public. Ces commentaires SERONT effacés.

      Commentaire par Luc Pfister — 22 juillet 2016 @ 19:28 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :