Alain Guionnet – Journal Revision

28 septembre 2013

FOU CHARIATISTE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:42

Fou chariatiste dirige France. Fou est clair, chariatiste moins. Nous expliquerons ce mot bientôt.

Nouvel observateur dit qu’Hollande avait prévu sa guerre à Assad dimanche 31 août à 3 heures du matin, quand tout le monde dort. Rafales auraient alors bombardé bases de missiles et de commandement syriens. L’opération aurait été prévue jusqu’au samedi 30 août au soir, jusqu’à ce que Barack Hussein Obama annonçât à Hollande recul de l’intervention. Après lettre de 169 congressistes, Obama aurait décidé de la soumettre au vote des parlementaires avant de l’effectuer, en avertissant présidents de ses deux assemblées, Hollande plus tard, États-Unis ayant toujours considéré France comme branquignole, même si son patois est tiré à 60 % du « normand », en réalité du bretoko-normand.

Fou Hollande croyait avoir tout prévu. Il avait « déclassifié » documents défense pour Journal du dimanche, propagande étant capitale en temps de guerre, prétendant qu’au moins deux quartiers de Damas auraient été attaqués au gaz sarin au moyen de roquettes de l’armée syrienne. Ce dont il n’existe aucune preuve. En condition météoroligue optimale, comme précisent DGSE et DRM, deux associations de malfaiteurs.

« Mais son coup a manqué, il s’est cassé le nez, dansons la Carmagnole, vive le son, vive le son ! Dansons la Carmagnole, vive le son du canon ! » Hollande n’est nulle part à l’abri, surtout pas à Paris quinzième. Revision a culot de provoquer DCRI, DGSE et DRM, car c’est indispensable quand fou chariatiste menace ce qu’il reste de France, pays élu d’Argos.

Mot sur chariatiste à présent. Tout mususlman est djihadiste, mais cultes de chariat sont distincts entre alévites, chiites et sunnites, pour ne parler que des principales superstitions musulmanes. Anciens sunnites de l’armée syrienne libre s’engagent actuellement dans les troupes chariatistes, avec ou sans leur calculateur, invention du pagano-chrétien. Car ASL serait soumise aux ordres des puissances occidentales, alors qu’eux, qui se réfèrent à code pénal vieux de quatorze siècles, avec leur barbe, seraient les plus forts. En faveur de polygamie, esclavage, mutilation, lapidation, etc. Hélas ! femelles, comparables aux nègres, adorent ça.

Pourquoi, selon vous, Hollande veut-il livrer pouvoir au chariatiste en Syrie ? Dans l’intérêt de Yisraêl, évidemment, pour qui il sera facile de les anéantir.

Remembrez-vous. De mars à juin 1937, nous vîmes liquidation du POUM en Catalogne par les staliniens, dont la plupart des dirigeants fuirent après avoir volé partie de l’or de la Banque d’Espagne, ce que Juifkipédia omet de préciser ; car argent est nécessaire pour financer sectes communiste et chariatiste. C’était annonce de défaite des prétendus républicains. Idem en Syrie maintenant, quand anciens de l’ASL rejoignent troupes du Caïdat, ils sont condamnés à défaite et mort, comme Freya.

Fou Hollande décide d’engager France dans politique chariatiste, mais Issisois ne mange pas de ce pain-là. Vous trouverez précisions sur ce thème en commentaires du précédent papier. Nous approchons point de non retour. Viva Issy! Nous jasons comme notre pote Orwell, qui écrivit Hommage à Catalogne ! Et mortacci Hollande ! Pardon pour notre ritalisme.

En Syrie, tout est fait pour que chariatistes, souvent étrangers, éliminent forces rivales avec l’aide d’Erdogan, grand allié de France. Ils liquident Kurdes en ce moment, alévites et sunnites empreints de laïcisme, ils achèvent ASL, à la remorque des puissances occidentales selon eux, qui défendraient intérêts des « croisés ». Mais c’est faux, elles soutiennent Yisraêl, les croisés n’existant plus depuis longtemps, le dernier en date ayant été Adolf Yidler, en dépit de son aspect caricatural et pantonimique.

Comme en Espagne, chefs et financiers du chariatisme, cette aberration, sauront tirer leur épingle du jeu. Ainsi sans doute qu’Hollande, qui ne jure plus par son âme, comme Michel Noir en 1987 (ce qui ne lui a pas réussi), mais par sa morale, qu’il n’a évidemment pas.

Guerres civiles se déroulant en Syrie (il n’y en a pas qu’une) pourraient s’étendre en front de Seine, ce que fat Hollande a eu tort de ne point songer. 120 chariatistes venus de France combattent en Syrie, la plupart de nationalité française, tandis que 15 auraient été tués, 1 emprisonné, et que 30 seraient revenus en France, instruits au maniement des armes et des explosifs. Pays où ils sont bien accueillis au nom du communautarisme.

Royaume-Uni aurait choisi voie du repli sur soi, dit-on, exemple dont il s’agirait de s’inspirer.

11 commentaires »

  1. Papier digne du juif Freya.

    (Tu te vantes, connard, pédé, enculé. « Juif » Freya, agent présumé de Poutine, tu ne seras jamais à la hauteur de Revision. T’as vu comment j’ai balancé les chefs du Komintern ayant volé partie de l’or de la Banque d’Espagne ? NDLR.)

    Commentaire par BobGratton — 28 septembre 2013 @ 20:33 | Réponse

    • Freya ne recule devant rien ni personne pour accaparer l’identité des autres ! Il se sent acculé, d’où la multiplication des comptes parasites. Sa faconde ne fait plus autant recette !

      (Freya a même sorti vrai nom vraisemblable de Bobo Grattoncul : Édouard Lafeuille. Pour un plumitif, c’est bien de s’appeler Lafeuille. Je serais à sa place, je dirais Lafeuille vous emmerde ! NDLR.)

      Commentaire par Israelowicz — 28 septembre 2013 @ 21:43 | Réponse

      • Oui, j’ai vu, mais je n’y crois pas trop ! Rien ne prouve que ce soit le nom de Bob. Après tout, certains soupçonnent Freya de s’appeler Luc PFISTER, un jeune trentenaire parigot (donc, ton ennemi) qui a fait HÉC, où d’ailleurs il enseignerait on ne sait quoi !

        (Édouard Lafeuille est quasiment certain. J’ai fait mine d’entrer dans le jeu de Bob Gratton, mais services de renseignement savent tandis que ceux de Revision ont trous noirs. Nouvelle rumeur : ordure Freya porterait nom boche, ce qui expliquerait son peu d’hostilité envers Revision, à laquelle il fait réclame depuis des années. Aussi retrouverions-nous en Freya supporteur d’industrie germanique d’holocauste. C’est possible, le boche étant très rusé. Freya ne bosserait pas pour Moscou, mais pour la Cinquième colonne, comme on disait autrefois, pour bochie et StaSi, père de Merkel. Supposons que Freya travaille pour Berlin, ancienne capitale de l’empire, pourquoi fait-il réclame à Revision en contant histoires de putes vierges ? Parce que Berlin tiendroit Revision pour costaude avec son plan Orient. Hypothèse qui nous sied, surtout après révolution du 11 septembre 2013. Cela dit, camarade du Shin Beth, on écrit parigo/parigote, comme armingo/armingote. Fichtre ! que les agents du renseignement sont niais, NDLR.)

        Commentaire par Israelowicz — 28 septembre 2013 @ 22:18 | Réponse

      • Non, cher Jacques ! On écrit bien parigot, ce qui est d’ailleurs plus logique ! J’aime bien le « quasiment ». Soit c’est son nom, soit ça ne l’est pas ! Quasiment est adverbe juif. D’après ce que je sais de Bob, il se montre très prudent sur internet, ce qui est une bonne chose. Il serait étonnant qu’un vulgaire enseignant-stagiaire d’HÉC, fils à papa qui plus est, ait réussi à l’identifier ! Quoiqu’il en soit, cela ne change rien à l’estime que j’ai pour lui et pour le combat qu’il mène contre la désinformation judéo-maçonnique qui abrutit les masses, au point d’ailleurs d’inhiber leur esprit critique.

        (Dont acte. Je n’ai toutefois pas remarqué que Bobo était féru d’ésotérisme. Il néglige affaires et symbolique maçonniques. J’écris parigo comme je le sens, sans consulter le dico, cette caisse enregistreuse, le t de parigo comme celui d’armingo étant sous-entendu, car on le trouve aux féminins parigote et armingote. À l’origine, le problème vient du s muet de Paris, aussi comment dériver ce nom ? Le rital a choisi parigi, comme le Magyar, avec parizsi, lettre zs se prononçant g mouillé. Aussi parigot est tiré du rital, mais le lettré, voulant brouiller les pistes, a ajouté t muet, comme dans escargot ou poulbot, bien que ni l’un ni l’autre n’ayent pied bot. D’où botte secrète de Revision, qui ne l’est malheureusement plus par ta faute, NDLR.)

        Commentaire par Israelowicz — 28 septembre 2013 @ 23:52 | Réponse

        • En exclusivité mondiale, photo hypothétique de Freya :

          C’est le deuxième en partant de la gauche, en chemise bleu ciel.

          (Observations anthropologiques : grand front, signe possible d’intelligence, ou bien qu’il travaille beaucoup du cerveau, intelligence et folie pouvant parfaitement aller de pair. Pas un seul trait juif, ni boche à proprement parler, le boche étant réputé grand et costaud, ayant traits du visage taillés dans le granit, comme le bretok. Toutefois aucune indication sur le fait qu’il bosse ou non pour l’industrie germanique d’holocauste. En revanche le paganisme nordique dont se revendiquerait Luc Pfister accrédite thèse industrielle. Il reprocherait à Yidler son quart de sang juif, sa race autrichienne et son catholicisme romain. Je ne te fais pas confiance, mais tu es loin d’être nul en renseignement. Je vais te suivre cette fois, dans ce coup de poker, NDLR.)

          Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 09:54 | Réponse

          • Il semble être originaire de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), même s’il a vécu son adolescence en Alsace. Tu supputais qu’il était enseignant du Var. Bah c’est pas loin d’être la vérité, si l’on s’en tient à cette nouvelle hypothèse. Il est enseignant-stagiaire parisien, né dans un département limitrophe du Var !

            (Première question : écrit-on Digne-les-Bains ou Digne-lès-Bains ? Mais tu as raison, même si anciennement on a pu parler de Digne-lès-Bains, dans le sens de Digne près des Bains. Adolescence en Alsace ? Il n’est donc pas parigo, mais tu t’accroches à ton bobard en le qualifiant de parisien. Récapitulons : Pfister, bien que né dans le midi, serait de race alsacote, puis il aurait monté à Paris, où se trouvent la plupart des grandes écoles. Sur l’alsaco, sans t, question tordue. Il est boche et françois à la fois. Certains spécimens sont plutôt boches, d’autres plutôt françois, l’alsaco ayant cul entre deux chaises. Nouvelle piste : sans travailler directement pour industrie germanique d’holocauste, Pfister en serait complice. Vu la position de son séant, il serait ravi de voir Guionnet associer thèses révisotes et fonctionalistes sur l’holocauste. Aussi serait-il franc-tireur, même si le mot lui déplaît à cause de sa connotation bolchevike, NDLR.)

            Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 10:04 | Réponse

            • Non, mais quand je dis qu’il est enseignant parisien, c’est parce qu’il vit actuellement dans cette ville. Réfléchis un peu !

              (Attends. J’agis avant de réfléchir. Tu crois que la semaine dernière Pfister serait venu à Issy, au club de poker, pour m’espionner ? Qu’il aurait alors senti mon parfum ? C’est possible, mais je ne l’ai point identifié, surtout que j’ignorais sa photo d’adolescent. Nous étions près de 70 ce soir-là, dont beaucoup d’étrangers venus de Vanves. En plus je regarde avant tout cartes et mises. Mais s’il a senti mon parfum, c’est qu’il fut à un moment ou un autre proche de moi. Homme averti en vaut deux, je le débusquerai la prochaine fois, NDLR.)

              Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 15:22 | Réponse

              • Cette photo date de 2002. Il était alors au lycée. En l’espace de 11 ans, il a dû prendre quelques rides.

                Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 16:35 | Réponse

          • Tu ne me fais pas confiance et, pourtant, tu me suis là-dessus. Tu es excellent dans ton genre, toi ! Au demeurant, ce n’est qu’une hypothèse, comme dit plus haut. Quant à la taille de son front, n’étant pas neurologue, tu n’y connais rien. Avoir un gros cerveau n’est pas forcément gage d’intelligence. Néandertal avait un ciboulot en moyenne plus gros que le nôtre ! Par ailleurs, l’intelligence concerne plusieurs régions du cerveau et pas seulement le cortex préfrontal (la densité de la substance blanche entre également en jeu) ! Enfin, il peut très bien être doté d’un cerveau de taille normale et souffrir d’hydrocéphalie.
            Ne pouvant, à lui seul, assumer la mise à jour régulière de tous les blogs et sites qu’il a créés, il aurait recruté une équipe, dont sa propre sœur !

            Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 15:43 | Réponse

  2. Faut savoir que le leader de l’opposition syrienne, Ahmad Assi Jarba, né en 1969, appartient à la tribu yéménite de Chammar, qui s’est établie dans le Najd saoudien avant d’essaimer un peu partout dans le Moyen-Orient. Province d’où d’ailleurs sont originaires les Al Saoud ! Et comme une « coïncidence » en appelle toujours une autre, la mère de l’actuel roi, Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud, est une… Chammar ! Ce n’est pas un hasard si Jarba s’est réfugié en Arabie, après que Bachar l’eut élargi, en août 2012, et avant de rejoindre la Coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution, créée en novembre de cette année ! Inutile d’ajouter qu’il a noué des liens très étroits avec la famille régnante.

    Commentaire par Israelowicz — 28 septembre 2013 @ 20:44 | Réponse

  3. Tu dis que Freya n’a pas un seul trait juif, ce qui en ferait, selon toi, un goy. Soit ! Mais prenons le cas de Bar Refaeli, un mannequin, qui pourrait passer pour une aryenne, en dépit de ses indéniables origines juives (qui se reflètent d’ailleurs dans son nom).

    Commentaire par Israelowicz — 29 septembre 2013 @ 16:33 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :