Alain Guionnet – Journal Revision

11 septembre 2013

MOHACS SHIN BETH

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:25

À chacun son boulot, le Mossad se fiche des affaires de presse dont est chargé le Shin Beth, Service de sécurité générale. Voici ce qu’en dit Yisraêl : « Le Shin Beth surveille les activités des mouvements d’extrême droite et des mouvements subversifs de gauche. Il est censé avoir infiltré les rangs de partis d’extrême gauche, et démasqué bon nombre d’agents étrangers espionnant pour le compte des voisins arabes et de l’URSS. Toute personne de nationalité étrangère est susceptible d’être soumis à une surveillance du Shin Beth, qui dispose d’un large réseau d’agents et d’informateurs. »

En réponse à Mohacs, soupçonné de travailler pour le Shin Beth, Guionnet à écrit machinalement Shin Bet, comme il prononce. Mais il ne corrige point. Pas plus que le nom de Ruth El Krief, en deux mots, comme el Assad, ou el Khaïda. Façon de signaler que différence est minime entre Arabe et juif arabe. Comme en sont convaincus agents du Shin Beth, pour la plupart d’origine juive allemande, racisme entre juifs israéliens existant comme partout ailleurs.

Par définition, boulot d’un agent du Shin Beth consiste à infiltrer et à se renseigner. À ouvrir grandes ses oreilles, à apprendre et à employer jargon de la secte qu’il espionne, en se montrant conciliant.  Sans se froisser quand il est insulté. La force de son service est qu’il réunit toutes sortes de compétences, dans les langues notamment.  Mohacs possède ainsi police de caractères des langues du monde entier, tandis qu’il utilise un PC. Voyez talent de Mohacs en ces matières ! Tantôt il jase chinetoque (weiqi), tantôt il dit mot turc, sus, qu’il interprète à tort par tais-toi, comme tout agent de police politique, tantôt hongrois, comme l’est son pseudo’. Il a trouvé rat de bibliothèque en hongrois ! könymoly, littéralement livremite, ou mite du livre, qui ne saurait se trouver que dans le grand dictionnaire français-hongrois. À rat, mais indiquer rat de bibliothèque ne tombe pas sous le sens, même si ce mot, dans un cas, locution, dans l’autre, appartient au jargon linguistique.

En langues aryennes, Mohacs a vite compris qu’il ne fallait pas importuner Guionnet avec l’engluche, langue vulgaire. Mais il vient d’apprendre le boche et de découvrir textes de loi hitlérienne quasiment inconnus du public, qu’il écrit en framboche scolaire, car il féminise Gesetz, mot neutre. Erreur du Shin Beth, qui s’imagine que règle s’appliquant souvent au rosbif en français vaut pour le boche, mais ce n’est pas le cas.

À l’école, ses professeurs jugeaient Alain Guionnet destiné à travail de précision. Vocation qu’il a appliquée à histoire et philologie, en partie à cause de la révolution juive de mai 68. Il fut doué en statistique à l’université, ce qui est rare chez les étudiants de science humaine. Insulté par Guionnet, Mohacs joue au hérisson, tout en disant Guionnet nullement dangereux. Après avoir découvert (!) que lui et Moulin ne font qu’un, Shin Beth juge sa horde bidon.

Qu’espérer de mieux ? But de Revision étant discuter avec l’ennemi avant de s’entretuer. Aussi les mohacseries seront tolérées pendant un temps, car sources d’information. Shin Beth signale à Revision qu’il y a 6 % de chrétiens en Jordanie, qu’elle avait oubliés, bien. Il cause des lois raciales hitlériennes, bien. Il suppose Revision expert en la matière, faux.

Sur politique hitlérienne d’évacuation du juif à l’est, pas de problème entre Shin Beth et Revision. Il en est même question dans « Génération war », film boche projeté sur Canal +. Nous confondons Mohacs et Shin Beth depuis peu et appellerons désormais Mohacs Shin Beth, dans le même esprit que Globke, quand il rédigea édit du 5 janvier 1938 sur le changement des noms de famille et prénom.

Nous enquêtons là-dessus, même si ce texte de loi est mineur. En partie par respect pour le juif hongrois Hilberg, faussaire malgré lui, comme il l’a avoué, ayant étudié lois antijuives germaniques et hongroises, ces dernières étant plus strictes. Comme on le voit en ce moment, où antijudaïsme est plus vif en Hongrie qu’en Germanie. Comme à Issy plus qu’à pétaouchnok.

9 commentaires »

  1. Excellent article ! J’ai même voté 5 étoiles, tant je sais prendre le second degré avec une grande constance. Mais deux erreurs : rien n’empêche de féminiser Gesetz lorsqu’on le prononce à la française, puisque neutre en boche. D’ailleurs, si je me souviens bien, tu voulais le masculiniser. Ensuite, et au risque de me répéter, sus peut revêtir le sens de « tais-toi », ne t’en déplaise. Je maintiens ce que j’ai dit. Et ce n’est pas parce que tu es convaincu que c’est erreur que ça l’est forcément. Descends de ton piédestal, Jacques Moulin ! Tu ne sais pas tout.
    Pour le reste, je ne prendrai même pas la peine d’y répondre, car c’est pur délire. Et le délire a le don de me dérider ! Merci pour cette tranche de rigolade.

    (Je ne sais pas tout, loin de là. Sauf erreur de ma part, je ne crois pas avoir parlé de Gesetz au féminin. Sus signifie tais-toi pour la police politique lors d’un interrogatoire, mais pas en turc. Hé ! Shin Beth, je prévisse ta réponse. J’en conclus que t’es prêt à dialoguer avant que nous nous entretuions, NDLR.)

    Commentaire par mohacs — 11 septembre 2013 @ 12:52 | Réponse

  2. Ce qui fait la force du mohacs, c’est sa sédativité intellectuelle — il écrit de plus en plus comme toi, ou tout du moins s’y essaie, par exemple en supprimant les articles introductifs de substantifs — et sa neurolepsie psychique — il est juste assez inintelligent pour ne pas s’en rendre compte, et conséquemment n’en souffre point. Manques-tu à ce point de distraction pour te rabattre sur un mohacs en guise de jouet? A ce stade-là ce n’est même plus de la cruauté mais de l’abaissement moral !

    (Exceptionnellement, Freya, ton commentaire est publié bien que tu t’emmêles pinceaux avec parenthèses boches, ou bochines. Shin Beth cherche crosses à DCRI, DCRI botte en touche, tandis que tu attaques Shin Beth. Démerdez-vous entre vous, Aigle Noir vous regardera vous battre là-haut, dans le ciel, NDLR.)

    Commentaire par Julie Couronne — 11 septembre 2013 @ 13:27 | Réponse

    • La bêtise du commentaire de Freya n’a d’égal que la vacuité de sa pensée. Mais il est vrai que les attaques ad hominen, à défaut d’avoir des arguments dignes de ce nom, constituent un pan considérable de sa nature insipide. Je t’ai traité de moins que rien, Freya et j’ai eu raison. Guionnet m’a clairement dissuadé de te prêter la plus petite attention, car tu es incapable de construire une dialectique qui t’est propre. Tu te contentes de piller les réflexions d’autrui en y ajoutant une touche pornographique, qui en dit plus sur la dépravation de tes mœurs que sur tes compétences de plagiaire. C’est dire !
      Ça faisait longtemps que je voulais causer avec toi, Juif Freya. Merci, Aigle Noir, de m’en avoir donné l’occasion. Sincèrement ! Au fait, ton site Boulevard Crochu est vraiment minable. Il est démasqué depuis longtemps.

      (Message typique de Shin Beth. Il sait Guionnet gros morceau [100 kilos] ; du coup, il s’en prend à ordure Freya, qui bosse pour Poutine. Cela n’empêche pas que culte de Nicolas — nom de l’église d’Issy – prévaille en vergne. Populace attend Shin Beth de pied ferme, elle veut voir sang couler. Ajoutez à cela paroles de chanson « tout ça n’empêche pas Nicolas qu’la Commune n’est pas morte », avec cette fois soutien d’ultradroite. Shin Beth et DCRI sont mal barrés, NDLR.)

      Commentaire par mohacs — 11 septembre 2013 @ 14:42 | Réponse

    • Toutefois, tu as raison de souligner que mes propos sont apaisants, car c’est l’effet que produit la consommation de sédatifs. Je t’en laisse les effets indésirables, car tu es personna non grata dans les milieux nationalistes sérieux. Salue tous tes autres avatars de ma part : M0hacs et, surtout, Leyla « Katey Sagal » de Aragon, avec sa belle tête de youpine.

      (Exemple de message de Shin Bet qui sera bientôt supprimé, NDLR.)

      Commentaire par mohacs — 11 septembre 2013 @ 14:50 | Réponse

  3. Oui, tu ne sais pas tout, Jacques ! Et c’est bien là le problème : tu crois tout savoir ! Ai-je dit que tu avais écrit Gesetz au féminin ? Non, j’ai dit que tu avais évoqué la possibilité de le masculiniser, ce qui signifie concrètement que, pour toi aussi, la neutralité boche est toute relative. Enfin, je ne suis prêt à rien du tout, Moulin ! Je t’ai signifié que tes calomnies sont ridicules et ne méritent aucune réponse. J’ai choisi d’en rire !

    (Tu compliques tout, Gesetz est neutre, donc masculin, point barre. Tu prétends ricaner, Shin Beth, bienvenue au club, NDLR.)

    Commentaire par mohacs — 11 septembre 2013 @ 14:02 | Réponse

    • Neutre ou masculin ? That is the question (et aussi la contradiction). Loi materne les hommes. Elle les protège. Il s’ensuit qu’elle est logiquement féminine. Adieu, l’ami ! J’ai été content de poster ici, malgré tes calomnies. Tu me manqueras, malgré tout ! Ave atque vale, Black Eagle !

      (Mais tu reviens à la charge, c’est toi qu’es accro’ à Revision, comme Mauvaise Tête, c’est toi le coupable, NDLR.)

      Commentaire par mohacs — 11 septembre 2013 @ 14:28 | Réponse

      • Non, je veux partir, sincèrement, mais tu essaies perfidement de nous monter les uns contre les autres (Danny contre moi), afin que j’aie matière à rester. Tu sais bien que l’honneur m’interdit de laisser une calomnie ou une insulte sans réponse, d’où d’ailleurs ta singulière tolérance envers les âneries de Freya. Tu ne les as pas censurés en espérant que je revienne lui rabattre le caquet, ce que je viens, à l’instant, de faire. Il ne mérite pas plus.
        À diable !

        Commentaire par mohacs — 11 septembre 2013 @ 15:08 | Réponse

  4. Könymoly se trouve sur internet, à la portée de n’importe quel cancre de CM2. Idem pour Gesetz et lesdites lois de Nuremberg.

    http://www.dicovia.com/rat-de-biblioth%C3%A8que-en-hongrois.htm

    Toutes tes accusations péremptoires sont à Kiselejtez.

    (Je m’en doutais mais suis de vieille école. Selon moi, rendre rat de bibliothèque par mite du livre est barbare. Je soutiens Lavisse à ce sujet, NDLR.)

    Commentaire par mohacs — 11 septembre 2013 @ 20:00 | Réponse

  5. Mon pauvre Guionnet, tu es victime de délires paranoïaques, tu vois complots autour de ta personne partout, c’est une maladie.

    Aucun service de renseignement, a fortiori étranger, n’a les moyens de perdre des ressources (temps et argent) sur des cas tels que toi et encore moins d’intérêt à le faire, tu n’es pas menace pour la sécurité nationale.

    Cela étant dit, je peux comprendre ta paranoïa, on t’a quand même foutu en taule au moyen d’une loi scélérate pour tes écrits et sans doute sacrément emmerdé au surplus, il y a de quoi voir le mal partout après ça.

    La maladie dont tu souffres est plus ou moins incurable à ma connaissance, inutile de consulter, et puis elle te protège en un sens, car elle est tellement criante qu’il y a peu de risques que quelqu’un te prenne suffisament au sérieux pour porter plainte contre toi.

    Ta paranoïa est ton assurance tranquillité, donc, mais au prix de ta crédibiité, dommage.

    En dépit de tout ça, tes articles ne manquent pas nécessairement d’intérêt, il suffit d’ignorer toutes ces histoires de DCRI, MI6, Shin Beth, etc.

    (Ce n’est pas ma faute, je suis contraint en ce moment de combattre Shin Beth et DCRI. Quant aux complots, je soutiens qu’ils existent, contre ma personne entre autres, étant entendu que je suis « électron libre » selon Faurisson, capable d’exploser Auschwitz en deux temps trois mouvements ; contrairement à lui, qui entretient le mythe. J’ai droit de vivre, disent Shin Beth et DCRI, mais n’en ai rien à foutre. Fidèle à Attila, je veux conquérir le monde, baste ! NDLR.)

    Commentaire par Zwl — 11 septembre 2013 @ 21:04 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :