Alain Guionnet – Journal Revision

19 juin 2013

FUSION DES RACES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:28

On ne vous l’a jamais dit, mais l’objectif du Grand Orient de France est la fusion des races, qui va de pair avec l’instauration du gouvernement mondial que prône Jacques Attali, avant ou après « la guerre ». C’est Moshe Cohen dit Munis Tekinalp, zimmi juif ottoman (1883, mort à Nice en 1961), qui prôna la fusion des races en 1912. Francophone, il avait étudié à l’Alliance israélite universelle de Salonique. Sioniste, il participa au congrès de Hambourg de 1909 où il se brouilla avec Zangwill, car il partait du principe que le juif ottoman devait faire semblant de se turquiser afin de créer foyer national, puis État juif, en Palestine.

Auteur de « Turquisme et panturquisme », petit livre paru en bochie en 1915, publié en turc un an plus tard, Cohen fut ensuite historiographe du kémalisme, titre de son livre publié à Paris en 1937. C’est en partie grâce à lui que les juifs de Turquie ne furent pas exterminés pendant ou dans les années qui suivirent la première guerre mondiale, contrairement aux Arméniens, aux assyro-chaldéens et aux Grecs. C’est aussi grâce à lui que la Turquie du sultan-calife Erdogan est membre de l’OTAN et alliée d’Israël. Personnage majeur dans l’histoire, il est méconnu conformément à la règle imposée par les sages de Sion.

Oh ! il n’a pas inventé fusion des races, expression d’Alfred Fouillée (1838-1912), professeur presque oublié de l’École normale supérieure, mais il en a changé l’acception. Selon Fouillée, le François trouverait son origine dans la fusion de trois races, celtique, germanique et latine. Celte et Latin seraient dolichocéphales, le Nordique brachycéphale. Celte et méditerranéen auraient crâne large, contrairement au Nordique, au crâne long. L’harmonie des François, Fouillée ne parlait pas de race française, viendrait de ce mélange. Il aurait hérité du Latin son intelligence, du Germain sa volonté, du Celte sa sensibilité. Ajoutez à cela son goût de la domination, bien masculin, qu’il tirerait du Nordique (nous pensons au Scandinave plus qu’au Germain, mais Fouillée semble avoir confondu les deux). D’où le reproche qui s’ensuivit : Fouillée aurait substitué la lutte des races à la lutte des classes, d’où son bannissement à l’université.

Tekinalp a transformé cette notion sur le mode Grand Orient de France. La prétendue fusion des races qu’il prôna en 1912 devait être effective, sauf en ce qui concerne le juif, politique que les prétendus maîtres du monde veulent nous imposer avec leurs quotas, leur discrimination positive, voire avec leur parité pour les sexes. Tekinalp avait lu Fouillée, Le Bon et de nombreux auteurs fin de siècle. À ce sujet, signalons que l’auteur du Protocole des sages de Sion s’est inspiré du Talmud et d’écrivains juifs, mais aussi de goys, comme Maurice Joly, d’Alveydre ou Gustave Le Bon. La foule est aveugle est ainsi devenue le goy est aveugle. Mais passons, l’essentiel étant que Tekinalp fut sage de Sion, titre que nous ne donnons pas à tout le monde.

Ensuite, qui dit fusion des races dit fusion des langues. Expérience malheureuse fut tentée dans le passé avec le latin, langue officielle dans de nombreux pays d’Europe. Mais il y avait un hic, presque personne ne parlait cet idiome. Des nobles firent semblant de le manier en employant expressions toutes faites, la plupart juridiques ou religieuses, mais personne n’avait le latin pour langue vernaculaire. C’est différent avec l’engluche qu’on veut nous imposer, mais c’est jargon de bazar. Pour les étrangers amazing, tiré d’amusant, est à la mode pour dire incroyable au lieu d’incredible d’après les faussaires traducteurs, mais désolé, quelque chose d’amusant n’est pas incroyable.

Pour les voyous, journalistes et hommes politiques, à l’instigation de la Veuve, première étape consiste à massacrer genre et accord des mots. On entend ainsi « découverte important », « la décision a été pris », « une chose auquel », personne accordé au masculin, sans parler du journaliste Karim qui dit « trop-z élégant ». Nul doute qu’il jase mieux sarrazin que françois. Seule une grosse s’est fait corriger, elle parlait de textes « dissémés » au lieu de disséminés. Exemples de ces derniers jours.

Nous en somme là. Fusion des races et des langues sont programmées. Tekinalp y songeait bien qu’il ne parlât que de fusion des races. Forcément, il était soi-disant partisan de la turquisation et du panturquisme. Il était cohérent.

Le mieux serait de laisser faire l’internationalisation des langues, police, taxi, inflation se disent presque pareil dans beaucoup d’idiomes, sans toucher à leur intelligence syntactique. Quant à la fusion des races, qui aurait été souhaitable et harmonieuse en France selon Fouillée, Chamberlain l’appelle chaos ethnique. Ce n’est pas à nous de juger, ou si peu, car l’action de la classe politico-médiatique est criminelle. Les voyous qui la composent devraient pointer à pôle emploi.

2 commentaires »

  1. Alors ?… Tu considères vraiment que toile est illusoire, tu as peut-être raison après tout, mais ta voix singulière manque au milieu de ce bordel ambiant.
    Le nègre qui rit reste fidèle, c’est un signe.
    Quoi qu’il en soit porte-toi bien !

    Commentaire par Danny — 8 juillet 2013 @ 12:44 | Réponse

  2. Eh, Guionnet, rien depuis un mois ; t’es une feignasse !

    Commentaire par TammKoat — 23 juillet 2013 @ 13:43 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :