Alain Guionnet – Journal Revision

7 juin 2013

PÔVRE BRETOK !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:34

Clément Méric, 18 ans, fils d’enseignants brestois, est récemment monté à Paris après avoir été reçu au concours d’entrée de Sciences po’. Ce républicain dans l’âme a voulu se faire des copains. Rien de plus simple : devenir antifa, mot barbare plaisant au Grand Orient de France. Sous les auspices du franco-sarrazin Mélenchon, contre les fas de Paris et de banlieue. Rien de moins, mais à cœur brestois rien d’impossible.

Le gars a cru tout simple. S’avançant masqué dans une manifestation, il s’imaginait ne pas être identifié. Il était le seul dans ce cas, signe de bretonnitude. Prétentieux, imbu du vaste savoir qu’il n’avait pas, Méric s’est monté la tête avec ses copains. Il a vu cibles en deux craneras qui se trouvaient là, à la vente de fringues, dans l’immeuble. À quatre contre deux ou trois, les antifas devaient triompher.

Même si Méric n’était pas foudre de guerre, même si le craneras de banlieue est formé au combat de rue. L’affrontement n’aurait pas dû avoir lieu. Il est navrant de voir jeune bretok tué, victime de la propagande maçonnique et par-dessus tout juive.

Nous ne relayons pas thèses complotistes, pôvre bretok ! Dernière victime de sa connerie soi-disant républicaine et universaliste. Mais universalisme est imposture.

10 commentaires »

  1. Faut dire aussi que le Méric venait juste de se remettre d’une leucémie. Cette maladie est connue pour affaiblir l’organisme. Vu qu’il n’était déjà pas taillé pour la castagne, le gringalet n’avait aucune chance face aux barbouzes surentraînés du juif libanais Ayoub. L’autopsie indiquerait qu’il n’est pas mort de la chute, mais des coups portés notamment par un certain Esteban, le plus fougueux des 5 suspects. Soit dit en passant, Ayrault vient de demander à Valls d’engager une procédure de dissolution des JNR.

    Commentaire par mohacs — 8 juin 2013 @ 15:20 | Réponse

    • Pourquoi avoir supprimé mon dernier commentaire, qui était un complément au précédent ?

      (Parce que tout le monde était au courant de sa leucémie, outre qu’il était végétalien. Fait divers n’est pas ma tasse de café, pas plus que plagier la presse. Je m’intéresse beaucoup plus à Moshe Cohen dit Tekinalp, ce génie comparable à Max Nordau, ayant propagé la notion chérie du Grand Orient de France de fusion des races en 1912, programme de la secte maçonnique irrégulière conduisant à la catastrophe. Pour Méric, par exemple, mort pour la fusion des races et contre l’homophobie, NDLR.)

      Commentaire par mohacs — 13 juin 2013 @ 16:57 | Réponse

      • C’est là https://www.facebook.com/pages/GRAND-ORIENT-ARABE/79341227252 toubab bouché!

        (Ça passe pour cette fois, NDLR.)

        Commentaire par kwanzaamillenium — 16 juin 2013 @ 21:32 | Réponse

      • C’est précisément le commentaire non censuré qui évoque la leucémie, pas celui que tu as vaporisé ! Et tout le monde ne le savait pas. Je rêve où tu es devenu « raciste » ?

        (Tu répétais que Méric avait été atteint de leucémie, symptôme de sénilité précoce. Sans être raciste, je ne suis pas toujours opposé à l’euthanasie. Je note que tu ignores tout de Tekinalp, au mauvais moment, quand Monsieur Erdogan, premier sultan-calife, va triompher, NDLR.)

        Commentaire par mohacs — 17 juin 2013 @ 15:09 | Réponse

        • Je ne parlais pas de Tekinalp, mais de Méric. Et c’est le quasi sexagénaire, qui ne produit presque plus rien, qui ose me traiter de sénile.

          (Au moins le quasi sexagénaire a sexe non coupé, tu as raison de lui rendre hommage. Tu vois comment j’écrase Tekinalp ? C’est fruit de patientes recherches en bibliothèques plus que sur toile. Je n’étale pas ma science, j’allume en ma qualité d’illuminé, tout en prétendant ne pas juger. Voilà thème à reprendre, fusion des races étant excellente expression, meilleure que melting-pot. Soit on est pour, soit on est contre, en dépit des subtilités que discerne l’historien, NDLR.)

          Commentaire par mohacs — 19 juin 2013 @ 22:36 | Réponse

          • Je ne suis pas circoncis non plus ! Pour en revenir à Tekinalp, il y a de fortes chances pour que Moiz Cohen fût sabbataïste. En effet, il est intéressant de noter qu’il est né à Serez, à proximité de Thessalonique, La Mecque des sabbataïstes. Ce n’est pas un hasard si ce pan-turc de pacotille était un chaud partisan de son coreligionnaire Kemal, également adepte de Tzvi.

            (Légende ou réalité ? Il n’existe aucun document probant sur l’origine de Kemal. Dönme ou non ? Mystère. Quant à l’Alliance israélite universelle de Salonique, c’était excellente école pour étudier la phraséologie du Grand Orient de France. C’est à ces frangins-là que Cohen s’est adressé en 1912, étant entendu qu’il se mettait toujours à la portée de son public contrairement à Revision. Il avait cru comprendre qu’un de leurs buts était la fusion des races, ce qu’aucun tablier de Cadet n’avait prétendu à ma connaissance. Moshe Cohen était frère sans tablier, d’où son expression géniale. Il était vrai-faux profane. Or là est partie du plan du gouvernement mondial en gestation, les idiots des loges amerloques s’imaginant qu’ils vont vaincre la législation musulmane qui repose sur le sacrifice humain avec leurs artefacts. Erreur, Erdogan, les Frères Musulmans, les wahhabites, etc., leur démontrent le contraire. Mais rien n’y fait, Obama veut négocier avec les talibans, cet épouvantail persiste et signe, NDLR.)

            Commentaire par mohacs — 20 juin 2013 @ 11:26 | Réponse

            • Il ne peut y avoir de document prouvant sa filiation dönme, puisque la secte ne tenait aucun registre. Mais il y a de fortes présomptions. On en veut pour preuve le fait que son père, Ali Rıza Bey, a poussé son fils à intégrer la Şemsi Efendi Jewish Donmeh school, contre l’avis de sa mère. Au final, le jeune Kemal sera orienté vers une école traditionnelle musulmane avant de poursuivre une scolarité laïque dans la Rucholigè School.

              (Attention, la prétendue école juive dönme ressemble fort à un bobard. Il n’est d’ailleurs pas sûr que l’expression juif dönme existât en ottoman. Tout le monde s’accorde à dire que la mère de Kemal était pieuse. Ensuite il a fait ses études dans un collège musulman avant de suivre cursus militaire réservé aux meilleurs élèves. Enfin je ne connais pas beaucoup de dönmes alcoolos. Comme toujours, méfiance s’impose par rapport à la littérature complotiste. Mais c’est bien, tu as du répondant Mohacs, indique seulement ta source en ce qui concerne la prétendue école juive dönme. D’autre part, Ali est prénom souvent porté par les alévites, qui eux aussi furent et demeurent persécutés, NDLR.)

              Commentaire par mohacs — 20 juin 2013 @ 15:56 | Réponse

              • Je n’ai jamais dit que sa mère n’était pas pieuse. Pourquoi bobard ? Si l’école porte ce nom, ce n’est pas un hasard. Sache que  » dönme » se dit « avdetî » en ottoman. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les membres de cette secte sont surnommés les « Selânikli » (désignation turque des habitants de Thessalonique). Pour ce qui est de l’alcool, il est des tas d’exemples de croyants qui prennent des libertés avec les interdits (des musulmans buvant de l’alcool en dehors du Ramadan, y en a à la pelle). Les sabbataistes se font passer pour des musulmans pieux en apparence, mais ils pratiquent leur culte dégénéré à l’abri des regards. Un peu comme les marranes d’Espagne. Les bras m’en tombent. Comment m’as-tu appelé ? Mohacs ? Je rêve ! C’est bien la première fois. J’ai enfin perdu mon pucelage ississois. C’est bizarre mais notre ami Bob m’a dit exactement la même chose, à savoir que j’avais du répondant.

                (Comme souvent tu ne réponds pas. La légende de sa mère pieuse se trouve un peu partout, ce qui donne l’impression que les auteurs se plagient. Dönme existait en ottoman, car il en est question avant la création de la Turquie. C’est ta source que je te réclame. Enfin je t’appelle Mohacs parce que c’est plus court tandis que tout le monde sait que son sobriquet est celui d’un imposteur, NDLR.)

                Commentaire par mohacs — 21 juin 2013 @ 23:43 | Réponse

  2. Les Martyrs ridicules (1862):
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k107880b.pdf

    Commentaire par Jules — 9 juin 2013 @ 08:22 | Réponse

  3. Batskin est le grand gagnant de cette affaire ; il a très bien défendu les skinheads sur Itélé. Bravo Batskin !

    Commentaire par Johannes Schmidt — 16 juin 2013 @ 13:26 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :