Alain Guionnet – Journal Revision

25 mars 2013

BASTE DE L’ÉVACUATION DU JUIF !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:00

J’ai fait gros du boulot, en même temps révolution, je me suis mis à employer première personne du singulier car mon point de vue n’est pas celui de Rassinier, ni de Faurisson, ni de Butz, ni de Stäglich sur la solution finale du problème juif telle que l’a imaginée Hitler.

J’ai incidemment étudié l’Holocauste, mes marottes ayant été histoires du judaïsme et de l’antijudaïsme, l’une n’allant pas sans l’autre. J’ai payé cher pour cela, mais ne regrette rien, comme dit Édith Piaf, à qui je reproche uniquement son r guttural.

Je suis venu, ai vu, ai été vaincu en apparence, mais ce n’est pas sûr. Douzaine de visites d’Israël il y a trois jours, trentaine du Canada hui, car j’apporte éléments nouveaux sur la politique hitlérienne de transport du juif en direction de l’océan Glacial selon Aly, que personne ne conteste à l’exception de Faurisson. Tout au moins était-ce mon impression. Elle est vraie en ce qui concerne Israël, car je laisse tomber Auschwitz en étudiant une partie du plan Orient, en négligeant guerre au judéo-bolchevisme pour ne m’intéresser qu’à la politique de bannissement du juif. Elle est fausse en revanche en ce qui concerne le Canada.

Le canadoque s’intéresse à « Hitler et Rassinier » pour raisons linguistiques. Les jugements du traducteur sur la façon de rendre l’engluche en françois l’intéressent, mais aussi les rapprochements que nous faisons, Framboche et moi, entre germain et rosbif. Du coup, je vais corriger et augmenter ces passages. Je vérifie en Robert si ab- est parfois préfixe marquant l’ablatif ; non, il ne l’indique pas. Je vais supprimer ab marque l’ablatif en germains comme en français ; en revanche je vais ajouter répartition dans la liste des noms tirés du mot-souche part, préfixe, infixe et suffixe y étant ajoutés.

Par la suite je serai plagié, pas sur les questions linguistiques, sur lesquelles je mélange Lancelot, de Port-Royal, à qui nous devons sans doute issisois, et Szende, grammairien français de race magyare. Je serai singé sur le fond : Auschwitz est leurre, ce n’est pas là qu’il faut chercher les juifs disparus, ou « non revenus vivants de déportation », comme dit le Comité d’histoire de la deuxième guerre mondiale.

Je ne me battrai pas pour mes droits d’auteur, car il faut être friqué pour faire entendre sa voix en justice. Je m’accrocherai à mes valeurs issisoises et aux armoiries de ma vergne, trois moulins et un avion, en sachant que je serai soutenu, la colonisation d’Issy par Paris ayant été abominable.

J’ai réussi deux coups dans le passé. J’ai réhabilité Protocole des sages de Sion, ouvrage remarquable, jugement que tout le monde ou presque partage. Puis Cahal, nom que tout antisémite de France et de Navarre emploie à présent. Auschwitz est leurre passera comme lettre à la poste, ainsi que bannissement du juif. Voyez les têtes noires de Propagandes.info, elles tremblent comme des feuilles quand on menace de les bannir ou de les évacuer, mot à la mode.

Sur l’expulsion du juif de Germanie et d’une partie des pays d’Europe par le régime hitlérien, la question est réglée. Nous savons qu’elle a peut-être entraîné la mort de plus d’un million de juifs. Et je, ou nous sommes prêts à répondre point par point aux observations du public.

Méthode issisoise, nous avançons à visage découvert et ne craignons pas l’ennemi, tactique à laquelle s’oppose le colon parisois.

12 commentaires »

  1. 1 million ? Pourrais-tu expliquer plus en détail ce chiffre ? Il me semble un peu excessif.

    (Première étape : on soustrait mortalité juive en temps de paix. Deuxième étape : on soustrait juifs tués par les alliés. Troisième étape : nous savons que les conditions de détention du juif n’étaient pas idéales, que les transports entraînèrent parfois la mort de nombreux passagers qui n’avaient pas demandé à s’y trouver. Idem pour les maladies. Il n’y avait pas que typhus, mais aussi tuberculose, diarrhée dysentérique, etc., dont furent atteints les détenus plus que la population extérieure, comme on dit en prison. Mais aussi exécutions, individuelles après jugement, le fait d’être juif ayant été circonstance aggravante, comme on le constate en lisant les noms des otages fusillés en France, souvent communistes ou à consonance judaïque, parfois les deux à la fois. Ou massives, comme certains témoignages le suggèrent, dont celui d’un officier monarchiste boche dont j’ai vague souvenir. Il y eut pogroms commis par des Slaves, dont les auteurs furent réprimés par les autorités germaniques. Mais ils les commirent en partie à cause de la propagande hitlérienne. Ils s’y crurent autorisés, notamment en vue de gagner argent facile. Graf estime à un million le nombre de juifs morts en liaison avec les persécutions hitlériennes. Il aurait pu ajouter et de sa propagande. Quant aux massacres de juifs par l’armée roumaine, je ne crois pas qu’il s’agisse de pures inventions. Nous ne saurons jamais combien de juifs sont morts en liaison avec les persécutions hitlériennes, surtout qu’en liaison est vague. Cette locution signifie en rapport, c’est tout. Il ne s’agit pas d’opposer propagande à propagande, mais de se faire idée, NDLR.)

    Commentaire par Mohacs — 26 mars 2013 @ 12:26 | Réponse

    • Ce n’est pas le raisonnement en lui-même qui me pose problème. Évidemment qu’il faut soustraire les juifs qui n’ont pas été visés directement par les persécutions hitlériennes. Ce sont les chiffres eux-mêmes que je n’arrive pas à comprendre. Autre question : comment savoir que les terroristes communistes exécutés en France le furent en tant que juifs plutôt qu’en tant que cocos ?

      (Hé ho ! nous sommes dans le brouillard. Le premier truc à apprendre en histoire est dire je ne lui fais pas confiance. Pour les chiffres eux-mêmes, comme tu dis, on peut se référer aux statistiques du Cahal avant et après-guerre. Mais il y en a plusieurs, contradictoires. Le propagandiste réviso retient celles allant le plus dans son sens, je ne le crois pas. En plus, on ne sait pas définir le juif. Qui est juif ? Toute personne ayant au moins deux grands-parents juifs ? Toute personne s’imaginant juive ? Car judaïsme est double, il est racial et législation dite religieuse. De tout temps goys se sont convertis au judaïsme. L’affreux Malthête, par exemple, se croit juif. Pour moi il est juif bidon, en même temps qu’intrigant. Car le judaïsme a semblé poule aux œufs d’or après-guerre. Des gens ont appelé leur fils David ou Emmanuel en pensant que cela allait favoriser son avenir professionnel. Est-ce que toi, Mohacsounet, tu es juif ? Je ne sais pas et m’en fiche un peu. Comment veux-tu, dans ce bordel, t’y retrouver ? Deuxième question : comment savoir qui était juif, communiste, ou les deux à la fois, parmi les otages fusillés en France ? Je ne sais pas, car noms et races des victimes ne furent jamais publiés à ma connaissance. Mais le philologue de banlieue juge, d’après les listes de noms d’otages exécutés qu’il a lues, qu’il y a pas mal de patronymes vraisemblablement juifs allemands. Il ne peut toutefois rien conclure à partir de ça, scientifiquement parlant, comme dit Faurisson. Comme une bête je me fie à mes impressions ou à mon instinct, NDLR.)

      Commentaire par Mohacs — 26 mars 2013 @ 14:24 | Réponse

      • Et pourtant, je te fais confiance, car je sais que tu as étudié la question à fond. Non, je ne suis pas juif. Combien de fois encore vais-je devoir répondre à cette question ? Tu n’as pas compris ma deuxième question. Je ne te demandais pas comment reconnaître un juif à son patronyme, mais si son éventuelle judéité a joué un rôle dans son exécution. Après tout, tous les terroristes subissaient le même sort, indépendamment de leur confession ou origine. Les Allemands ne faisaient qu’appliquer les lois militaires, comme n’importe quelle autre nation en tant de guerre ! Non ?

        (J’ai déjà répondu à ta question. Judaïté, pas judéité, judéo-barbarisme, fut circonstance aggravante pendant la guerre. L’occupation militaire du pays était financée par la France, comme l’expose Aly. Du coup la bochie, dont l’ambassadeur Abetz avait été frangin, ne voulait pas se brouiller avec Pétain. Il négocia souvent le nombre d’otages fusillés pour actes de résistance, qu’il abaissa. Abetz fit surtout tuer juifs et communistes pour plaire à Pétain et pour soutenir sa Révolution nationale. Délinquants et criminels firent aussi partie du lot. À cela s’ajoute que juifs et communistes tués n’étaient pas terroristes, mais tenus pour susceptibles de le devenir par la Kommandantur. C’est comme si maintenant on exécutait musulmans, djihadistes mous, en représailles d’actes du djihadiste dur, bientôt armé de missiles Milan fournis par la France et par son führer Hollande, pompier-incendiaire bien connu à Issy, où tout le monde voyait en lui poivrot, NDLR.)

        Commentaire par Mohacs — 26 mars 2013 @ 15:25 | Réponse

        • Non ! Judéité.

          (Juif ou sous-juif, NDLR.)

          Commentaire par Mohacs — 26 mars 2013 @ 17:08 | Réponse

          • Telle est la question !

            Commentaire par Mohacs — 26 mars 2013 @ 17:30 | Réponse

  2. Bêêêêêêêê!!!! Meeuuh! Hi-han!

    (Freya s’exprime enfin, il dit tout ce qu’il a à dire, NDLR.)

    Commentaire par Lao Killer — 26 mars 2013 @ 13:00 | Réponse

  3. Guionnet est un agent de la République populaire démocratique de Corée (조선민주주의인민공화국) ce qui explique beaucoup de choses !
    Il soutient son guide Kim Jong-un et ses ambitions d’annexion de la côte ouest des États-Unis au moyen de frappes thermonucléaires massives. Il rêve de voir ensuite le modèle nord coréen étendu à la Terre entière car il sait que c’est le seul qui amènera prospérités et bonheurs éternels.

    Commentaire par Gangnam — 26 mars 2013 @ 19:50 | Réponse

  4. Tiens ! Le juif moustachu Freya a aimé ton article.

    Commentaire par Mohacs — 27 mars 2013 @ 00:35 | Réponse

  5. Guionnet n’est pas idiot et dégénéré au point de rouler pour la République populaire démocratique de Corée, pour ce régime si policièrement dominé par la suprématie du travail. Comme tout anarchiste ou ultra-gaucho de royale lignée, il sait que la tragédie du travail est celle du valet : servir, puis devenir un vulgaire putschiste qui découvre la vacuité de son projet. Alors, il finit par retourner au service. Il sait aussi que réduire le travail à une parenthèse est déjà un bouleversement aux déclinaisons incalculables.

    Contrairement au transformiste juif Freya, alias Gangnam, alias Lao Killer (Laogai lui siérait à merveille) et les nègres de sa tribu… Guionnet n’appartient pas à la clique de ces hardis coquins à la mentalité de domestique pour qui l’activité qui garantit la survie, activité commune à tous les animaux, devient leur spécialité, désagréable et bornée.

    Le salut par l’asiate est foutaise, une pure construction juive.

    Commentaire par Le petit importun — 27 mars 2013 @ 09:45 | Réponse

  6. La distribution de l’haplogroupe E1b1 est panafricaine et culmine à 18% des individus d’un échantillon de Juifs ethiopiens, chez les autres Est-Africains, chez les Ouest-Africains et chez les Bantus il s’observe à des fréquences variant entre 2% et 12% des échantillons pris en compte. Quant à l’haplogroupe E1b1b il est très caractéristique des populations réputées Ethiopides, cet haplogroupe est très lié à la diffusion des langues Chamito-Sémitiques et confirme l’origine Africaine d’une partie des peuples de langue Sémitique. Sa distribution s’étend de l’Afrique australe à l’Europe du Sud, du Maghreb à l’Iran. Ses fréquences sont très fortes au Maghreb où elles sont supérieures à 80% dans les échantillons pris en compte qu’il s’agisse d’échantillons berbères, arabes ou multi-ethniques. Elles sont également comprises à des taux variant entre 70% et 80% chez les peuples Chushitiques et Nilo-Sahariens d’Afrique de l’Est, entre 20% et 60% chez les populations de la Vallée du Nil, des rives orientales Africaines de la Méditerranée et du sud de la péninsule Balkanique. Il obtient en Afrique de l’Ouest et dans la péninsule Arabique des fréquences variant entre 3% et 12%, Il s’observe à de faibles fréquences en Europe centrale et en Europe du Nord, autour de 20% en Espagne et même 43% en Cantabrie, autour de 20% chez les juifs Ashkénazes et 30% chez les juifs Sépharades. Cet haplogroupe était très probablement courant en Egypte Ancienne.

    (Ton message fut longtemps destiné à la corbeille, varois Freya. Mais non finalement, car tu illustres façon de faire diversion. Tu jases de biologie humaine, science à laquelle tu ne connais rien. Toutefois, en quelques clics sur Juifkipédia et autres blogs du même acabit, tu t’imagines avoir de la confiture. Et pan ! un coup d’haplogroupe E1B1 à partir duquel le lecteur est supposé tout comprendre ; par exemple que de là viendraient les langues sémitiques. Et je ne corrige pas les capitales que tu flanques un peu n’import où, ce qui montre que tu n’as jamais étudié l’histoire. Je ne sais pas si t’es maintenant guide des ressources humaines chez Accor, comme prétend une des rumeurs te concernant, mais cela semble coller. Tu te gargarises de mots à rallonge. J’ignorais, par exemple, l’existence des peuples nilo-sahariens. Pour moi, il y avait vallée du Nil d’un côté, Sahara de l’autre. Mais nilo-saharien est idée, car le juif déteste le nègre. Pour lui, il n’est pas humain. En revanche le juif a pu englober dans les fils de Cham Égyptiens et Berbères de tout poil, maintenant aussi Arabes, qui n’existaient pas quand Genèse fut écrit. Mais je ne recommencerai pas toujours l’exercice qui consiste à essayer de tirer quelque chose de tes sornettes. Trop de vernis craque le vernis, Freya, NDLR.)

    Commentaire par kwanzaamillenium — 27 mars 2013 @ 21:17 | Réponse

  7. http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/03/29/le-jeu-de-go-tisse-sa-toile-a-paris_3148981_3242.html

    (C’est bon papier, pour une fois de la part du Démon/. Mais pourquoi les pleutres de la Fédération française de go ont-ils viré Alain Guionnet pour son antijudaïsme réviso ? Le scandale a éclaté quand il se retrouva pour la dernière fois au tour final du championnat de France. Il avait battu Jean Michel, quatrième dan, sorti de Normale sup’ sciences, de deux points et demi. Historien de banlieue, Guionnet fut anathématisé. Mais histoire ne s’arrête pas là. Maintenant tout a changé, nous vainquons juif hongrois au go comme ailleurs, NDLR.)

    Commentaire par jules — 29 mars 2013 @ 17:23 | Réponse

  8. Le révisionnisme en 30 secondes :

    Commentaire par Céline Drumont — 6 avril 2013 @ 22:56 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :