Alain Guionnet – Journal Revision

15 mars 2013

SCANDALE SYRIEN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 11:35

La France se rallie à la perfide Albion pour lever l’embargo sur les livraisons d’armes aux rebelles djihadistes durs combattant en Syrie. Elle rejoint la politique des États wahhabites Arabie Séoudite et Khatar. Le mythe de Grand Frère prétendument opposé à Big Brother prend sacré coup dans l’aile, car la France applique yeux fermés la politique de Big Brother.

Le Front national a raison de dénoncer cette aventure. Toute la droite et le centre devraient l’imiter, la France n’ayant pas à se mêler de cette guerre civile en grande partie religieuse. Pareil révisionnisme est intolérable.

La France soutint longtemps les régimes dits laïques dans sa zone d’influence au Proche-Orient, en tenant l’alévisme pour moindre mal, son islamisme étant modéré. La France avait réussi à persuader des sunnites de vivre sous un régime laïque en Turquie, en Syrie, en Irak et au Liban, son fleuron, ultime poche de résistance où subsistent des syriaques, comme dit l’armingo, autrement dit chrétien d’Orient. Il y en a certes encore des milliers en Syrie, mais ils disparaîtront en cas de victoire des rebelles, car ils seront évacués dans le meilleur des cas.

Tous les opposants syriens à Assad ne sont pas fous de dieu, mais ils n’arrivent pas à s’entendre et le djihadiste dur jouera rôle prépondérant dans le futur régime, comme il le fait en ce moment dans les combats. Ainsi France guerroye contre djihadiste dur au Mali, après l’avoir armé et en partie financé, tandis qu’elle va le réarmer en Syrie.

Bah ! les gouvernements de gauche adorent déclarer guerres qu’ils ne font pas, car ils se débinent quand l’ennemi fait sérieusement la guerre. Pareille ingérence dans une affaire étrangère sera lourde de conséquences, et nous appelons tous les opposants, de l’ultradroite à l’ultragauche, à condamner cette politique suicidaire pour la France.

Le Vatican a tiré signal d’alarme cette semaine en désignant François Premier, après Benoît, dont l’ordre religieux est un des plus respectables. Pas de chance, François est jésuite, comme Faurisson. Mais les jésuites, dit-on parfois, sont seuls catholiques romains pouvant s’opposer à l’hégémonie des sages de Sion. Ce dont nous doutons, car nous étions plutôt du côté janséniste aux dix-septième et dix-huitième siècles, encore que nous préférassions Voltaire, bien que nous fussions cornéliens.

Révélation : l’archisupôt d’Aigle Noir habite la première rue des Hauts d’Issy à côté du quartier Voltaire.

Digression ? Oui, mais calculée, car les Grands Bretons* adorent Voltaire. Leur institut Voltaire est très riche, notre but étant aussi de rallier le rosbif à notre cause : pas d’ingérence dans les affaires syriennes !

Dernière nouvelle : la politique belliciste franglaise est controversée en Europe. La bochie y est naturellement opposée, mais il n’y a pas qu’elle. Disons non à Big Brother sur cette question et conduisons Hollande à la lanterne, là où est sa place, à côté de son camarade Strauss-Kahn.

Enfin c’est gênant de se brouiller avec la Russie. Quand on commence escalade militaire, on ne sait jamais où elle s’arrête.

_______________

* Jacques Moulin est stupéfait. Il dit : « Je n’imaginais pas le chef à ce point putassier. Voilà maintenant qu’il appelle le rosbif Grand Breton. Pourquoi pas Grand Bretok pendant qu’il y est ? Comme disent Dutronc et Mohacs-Dupond : le chef, à force de retourner sa veste, elle craque de tout côté. »

11 commentaires »

  1. Il est assez curieux que tu soutiennes les jansénistes, une sorte de protestantisme infiltré dans le catholicisme, contre le jésuitisme, même si le peu sociable Jansen fut ennemi apparent des protestants. Il appelait de ses vœux sécession des Pays-Bas méridionaux espagnols au profit d’une république, sur le modèle de leurs homologues septentrionaux. Enfin, il était opposé à l’expansionnisme françois.

    (Ton éducation religieuse apparaît dans ces lignes, Mohacsounet. Catholique romain, ton champ de vision est restreint. Avec ton approche scolastique tu t’imagines que jansénisme renvoie à Jansen et à la Belgique. Pour moi, c’est Port-Royal, Lancelot, Pascal, Corneille, ou encore le seigneur Conty, qui n’a rien écrit mais habitait à côté de chez moi dans un magnifique château ayant malheureusement presque complètement disparu. Idem en Hongrie, où le jansénisme a été bien accueilli par une partie de la noblesse et de la bourgeoisie. Le noble magyar se fichait en grande partie de Jansen, mais il adorait Pascal et Corneille, auteur d’« Attila roi des Huns », pièce de théâtre maintenant difficilement compréhensible. Quant à Lancelot, ce grammairien est adoré par le professionnel du livre. Disons même par l’ouvrier du livre, n’ayions pas peur des mots, car je m’imagine ouvrier du livre, titre de noblesse à mes yeux. C’est Lancelot qui a incité Revision à utiliser le suffixe -ois pour désigner l’habitant de toute ville, voire de tout pays. Message reçu par le Hollandois, Hollandais étant barbarisme. Voilà ce que je retiens du jansénisme, ainsi que quelques formules, comme le roseau plie mais ne rompt point. Précepte que j’applique tous les jours. Je ploye mais m’accroche à ma racine. À cause de ton dogmatisme, tu tiens le jansénisme pour branche du protestantisme, ou de la réforme, mais les choses ne sont pas si simples. Je te conseille de lire Lancelot, c’est réconfortant. Il donne l’impression que le françois est presque langue divine. La Rome corrompue n’y voit pas d’opposition, puisqu’elle vient d’introniser François Premier, NDLR.)

    Commentaire par Mohacs — 15 mars 2013 @ 12:32 | Réponse

    • Réveillez-vous, Sissi Guyonette ! C’est en Espagne que ça se passe !
      ——————————-
      Il est de plus en plus question en Espagne, en ce moment, de mettre en place une législation contre l’antisémitisme, qui deviendra, bien sûr, pour nous autres révisionnistes, une loi antirévisionniste. Ce qui a donné lieu à la lettre ouverte que voici, adressée (début mars 2013) par un citoyen espagnol au ministre de la justice Alberto Ruiz-Gallardon :

      Bonjour, Mr Gallardon,

      Alors que vous savez que l’avocat allemand d’idéologie marxiste Horst
      Mahler, 76 ans, a été condamné en Allemagne à 12 ans de prison pour délit d’opinion, pour avoir nié l’Holocauste, vous comptez imposer à l’Espagne une loi identique, aussi restrictive et inhumaine. Et vous voulez imposer cette loi contrairement à une décision du tribunal constitutionnel de 2007:
      Cette année-là le tribunal constitutionnel a statué que la constitution espagnole ne permettait pas la criminalisation d’une opinion, quelle qu’elle soit [fût, NDLR], relative à un fait ou un événement historique.
      Alors je vous pose les questions suivantes :
      – Jusqu’où irez-vous dans vos attaques contre la liberté d’expression en Espagne ?
      – Sera-t-il possible, à l’avenir, d’appeler les dirigeants du capitalisme mondial par leur nom?
      – Sera-t-il permis, à l’avenir, de parler du caractère criminel des intérêts et de l’usure, et du joug que ceux-ci font peser sur l’Europe et sur le Tiers-Monde ?
      – Voulez-vous à l’avenir interdire de nommer les pouvoirs responsables, les mêmes qui ont volé à l’Espagne et à toutes les nations d’Europe leur droit de frapper leur propre monnaie?

      Nous savons que la cinquième colonne du capitalisme international a infiltré aussi bien les partis de gauche que les partis de droite, mais je vous dis qu’avec la défaite de ce faux argent, l’euro et le dollar, tomberont également dans leur collaboration avec le Veau d’Or, si vous me permettez cette expression pertinente. Je le dis très clairement, avec la conviction que me donne ma foien la vérité et la justice: No pasaran!
      José Carlos Vidales Ruiz

      (Heureusement, j’ai légèrement corrigé la version que tu as envoyée Bouteille, infâme crapule. Mot d’ordre de Revision est pascalien : nous plions mais ne rompons point. Il est contraire à la politique suicidaire de Faurisson, qui ne vivra plus longtemps. Notre tactique consiste à ne pas provoquer le gouvernement espingouin, qu’on appelle espagnol par démagogie, comme nous disons à présent le rosbif Grand Breton. Flatterie marche toujours, tandis que le réviso est faible. Il ne doit pas péter plus haut que son cul. Je t’allume, Bouteille, sur ton nouveau blog de prédilection Propagandes.info. Je ne sais pas si le message est passé, mais l’ordre d’Aigle Noir est clair : faisons profil bas, l’ennemi va s’entre-déchirer, laissons-le faire. Un peuple, un empire, la France ! comme on dit vulgairement, NDLR.)

      Commentaire par Theil — 15 mars 2013 @ 14:04 | Réponse

  2. Tu te trompes. Comme je te l’ai dit dans un précédent commentaire, je n’ai reçu aucune éducation religieuse. Pour moi, comme pour tous, les jansénistes sont adeptes de Jansen. Bien sûr que le jansénisme ne renvoie pas qu’à la Belgique. Je n’ai jamais prétendu le contraire. J’ai dit, je cite : « …une SORTE de protestantisme… », et non pas « …un protestantisme… ». Je ne commets pas l’erreur de les confondre. Je dis que sur certains points de doctrine, ils sont très proches (sur la grâce divine, notamment). Ce n’est pas un hasard si l’Église a condamné ce mouvement, considéré, par elle, comme hérétique. Ne pas oublier le pape du jansénisme français, Prasquier Quesnel, dont l’oncle d’Annibale Albani dénonça les méfaits dans sa Bulle Unigenitus (1713).

    (Je fusse catholique romain je défendisse plutôt la grâce divine que la grâce perçue, mais ne le suis pas. Je n’ai donc pas à prononcer. En revanche, c’est bien qu’un fils de mai 68 se penche sur la théologie. C’est vrai, j’ai oublié Quesnel, mais je parle avant tout de mes potes Corneille, Lancelot et Pascal, NDLR.)

    Commentaire par Mohacs — 15 mars 2013 @ 13:49 | Réponse

    • C’est bizarrement, mais j’ai toujours pensé que tu étais catho. Je ne te voyais pas du tout athée.

      (Parce que t’es bête. Je suis athée stupide selon la constitution maçonnique, bien que catho’ selon Bernard, pote tradi’ idiot. Je suis trop vieil, comme tu dis, pour être nouveau Jésus. Breloque, à moitié bretoke, je ne suis pas à la hauteur. En dehors de la magie, ma science de prédilection, je ne sais rien — sauf la pataphysique. À d’autres de faire le boulot. Gamin d’Issy ultragauchiste, je mourrai sans doute ainsi. J’aurai défendu honneur et armes de ma ville, maintes fois vilipendés, voilà tout, NDLR.)

      Commentaire par Mohacs — 15 mars 2013 @ 15:58 | Réponse

      • Pourquoi ne réponds-tu jamais directement à une question posée ? pourquoi ce besoin irrépressible de louvoyer sans cesse ? de noyer le poisson sous un fatras de divagations ? Oui ou non, es-tu athée ?

        (J’ai fait partie de l’Union des athées, comme Fofo et Guillaume. C’est Guillaume qui a eu cette idée, je l’ai suivi comme un mouton. Mais les athées militants de France sont désolants. Souvent anticathos, ils ignorent tout du judaïsme. En réalité je suis mage, opposé au nègre, partisan des magies blanche et noire, ainsi qu’à La Francisque, adepte de magie noire. Mais c’est difficile à dire, car peu de gens savent ce qu’est magie. Disons, pour la tête noire, que magie est merveilleuse et qu’Aigle Noir entre dans son panthéon. Comme le païen, je ne crois pas au dieu unique. En revanche, j’admire le vit de Priape et adore Dionysos. Je suis d’accord avec la Constitution d’Anderson, il s’agit de répudier l’athée stupide. J’aime bien langue magyare, car j’y vois parler du mage, comme je tiens l’idiome françois pour divin, sous toutes réserves. J’ai peut-être tort, mais cela m’étonnerait. Non, je ne suis pas athée comme le soixante-huitard à la con, je crois au merveilleux. Ce qui affole les agents de la DCRI, qui ne savent pas dans quelle catégorie classer Guionnet. Ils l’ont dit marxiste révolutionnaire, puis anarchiste, ils devront créer nouvelle rubrique : mage anarchiste. Ton message suivant a été évacué, comme d’hab’, NDLR.)

        Commentaire par Mohacs — 15 mars 2013 @ 17:29 | Réponse

        • Tu évacues ce qui te dérange ! Autrement dit, tu es païen ?

          (Je t’ai expliqué, connard, que je suis mage nullement païen. Ta prochaine insulte ira à la corbeille, NDLR.)

          Commentaire par Mohacs — 15 mars 2013 @ 23:09 | Réponse

          • Il n’est pas question d’insulter qui que ce soit. Je n’ai fait que te poser une question, eu égard à tes tergiversations. Pourquoi as-tu si peur de te dévoiler ? Je note également que tu as supprimé mon commentaire relativisant disant que je n’avais fait que reprendre les infos de Jewkipédia, en ce qui concerne la différence qui existe entre « khatar » et « qatar ». Pourquoi ? Il n’y avait pas insultes. Un mage d’inspiration païenne ? Ce n’est point contradictoire, d’après leur définition commune respective.

            (Khatar est coup d’essai de ma part car j’ai l’impression que kh est transcription de qaf en français, mais je peux parfaitement me tromper. J’aurais mieux fait d’écrire Qatar. Coup d’œil en turc, où on dit et écrit Katar, mon intuition était la bonne. Quand j’ignore la prononciation d’un mot sarrazin, j’observe sa transcription en turc, qui me sert de référence. L’ajout conventionnel en français de h après k me semble justifié, car on prononce apparemment rrhatar en sarrzin, tandis que le Turc a parfaitement raison de dire Katar. Comme le François, il ne se casse pas la tête, il ne cherche pas à imiter les sons des langues sarrazines. En réalité je m’énerve quand j’entends quelqu’un citer Youdekipédia, c’est tout bête. Note aussi que dans ma boche connard n’est pas méchant. C’est parfois même presque mot affectueux, Mohacsounet-Dupond, NDLR.)

            Commentaire par Mohacs — 16 mars 2013 @ 11:01 | Réponse

            • Kef et Qaf sont deux lettres différentes. En gros, kef (prononciation occlusive vélaire) est équivalent au k et qaf (prononciation occlusive uvulaire) au q (écrit parfois « k » avec un point en dessous). Le Kha (« r » soufflé) correspond au jota espagnol.

              (Tu as remarqué que l’affreux Bouteille me traite au fond de tête de Turc, bien qu’il n’emploie pas cette expression car il se doute du piège. C’est tête de Turk qu’il devrait dire, ce qui est pour moi compliment. En magyar je tente à tout prix d’éviter les aryanismes. À Szeged, je me suis ingénié à dire en hongrois légion étrangère. Mon interlocuteur m’a corrigé : « Ah ! Légion étrangère ! » J’avais l’air d’un con, la légion étrangère recrutant depuis longtemps en Hongrie. Elle cherche hommes preux, elle va les chercher où ils se trouvent. Surtout que l’accent françois est facile pour le Magyar. Il ne rencontre parfois qu’une difficulté, r devenu guttural en français. Lui, en revanche, a conservé r palatal d’autrefois, qu’on roulait trois fois sa boche, encore avant la dernière guerre mondiale. Confidence, quand je te traite de tête de nœud c’est magyarisme, création du fils de riche juif hongrois parisois dit Gros Débile, nœud, en hongrois, avec deux accents aigus, signifiant femme, ou fem, comme dit le roumanof. « Balivernes », diras-tu. Peut-être, mais elles sont vraies. Vu ce que tu racontes, t’es un peu versé en linguistique, même si tu cites parfois Youdekipédia, bienvenue au club ! Le boche dit cercle, le rosbif club, je préfère cette fois le barbarisme engluche. À ce sujet, note la rareté des bochismes de Revision, où ersatz n’a peut-être jamais été employé, ni blitz, etc. Ce qui ne signifie pas que je me rallie au clan Faurisson, comme le fieffé Bouteille. Tu as dit attendre de lire mes billeversées sur l’évacuation du juif, très bien. J’ai besoin que lecteurs attentifs me flattent, qu’ils voient en moi bon cheval sachant distinguer Vertreibung, Völkerverschiebung, Vernichtung, Auswanderung, Evakuierung, chaque haie étant différente. Mais ce sera long, cela durera des jours, surtout que je combats demain en tournoi. C’est dur d’être clair en résumant histoire compliquée, NDLR.)

              Commentaire par Mohacs — 16 mars 2013 @ 17:07 | Réponse

  3. خطر n’est pas قطر, même si Qatar est danger.

    (Le guide ne sait pas. Nul en sarrazin, il l’avoue, NDLR.)

    Commentaire par Mohacs — 15 mars 2013 @ 14:06 | Réponse

  4. L’agence Reuters et le congrès juif mondial parlent comme Guionnet (Sissi Guyonnette, d’abord (pour Reuters) en présentant le nouveau pape comme « François Ier » au lieu de « François » tout court, et ensuite (pour le Confès juif mondial) en crachant sa détestation de Mgr Williamson et ses émules… Je cite
    —-
    Reuters
    Le Congrès juif mondial fait l’éloge de François Ier

    13/03/2013
    Le président du Congrès juif mondial (CJM), Ronald Lauder, a brossé mercredi un portrait flatteur du nouveau pape François Ier, « un homme d’expérience réputé pour son ouverture, (…) un homme de dialogue capable de jeter des ponts en direction d’autres confessions ».
    « Nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre l’étroite relation instaurée entre l’Eglise catholique et les juifs ces vingt dernières années.
    Nous sommes convaincus que le nouveau souverain pontife poursuivra sur la voie (de Jean-Paul II et Benoît XVI), qu’il condamnera toutes les formes d’antisémitisme à l’intérieur et en dehors de l’Eglise catholique, qu’il agira contre les ecclésiastiques qui nient ou minimisent la Shoah et qu’il consolidera les liens entre le Vatican et Israël »…

    (Hé ! Bouteille, réveille-toi, Guionnet habite sur la butte d’Issy. Des juifs sont ses voisins. Il n’a pas songé à les occire pour l’instant. Cela ne durera peut-être pas, mais personne ne sait. Juifs de Crimée sont aimables avec ses parent, Guionnet ne leur reproche rien, sinon peut-être d’avoir haï Guionnet dans le passé, réputé antijuif. Mais le juif est connu pour s’entendre avec l’antijuif, ce que nous savons à Paris mais peut-être pas dans le midi, pute vierge ! NDLR.)

    Commentaire par Theil — 15 mars 2013 @ 14:28 | Réponse

  5. Il est indubitable que la mise en déroute du régime kadhafiste en Lybie a porté un coup dur sinon fatal à la progression de l’idée panafricaine. Ce fait regrettable comporte néanmoins un aspect positif dans la mesure où le panafricanisme que soutenait le colonel Kadhafi était un panafricanisme continental, purement géographique et il faut bien le dire très étrange lorsque l’on sait le peu de considération que le guide de la Révolution avait pour les Africains sub-sahariens. Personnellement en tant que panafricaniste idéologique je soutiens une fédération continentale dans la mesure où j’estime que la présence Arabe en Afrique du Nord et Britannique, Afrikaner et Allemande en Afrique du Sud est illégitime et rien à mon avis ne peut remettre en cause l’évacuation des populations arabes et arabisées vers le Levant, la Mésopotamie et l’Anatolie. La renaissance Africaine, dans ses aspects culturels sera une émanation de la négritude et de l’Afrocentrisme ayant triomphé lors des “indépendances”, ses théoriciens englobant dans ces concepts les populations faisant partie de l’Afrique noire et de sa diaspora sont essentielles pour l’identité collective des différentes nations fédérées dans un Etat panafricain cette identité étant elle même un certain gage d’harmonie pour l’édifice fédéral.

    (Tu te dis « panafricaniste idéologique », aussi nous te soupçonnons de bosser pour la DCRI, pieuvre répugnante. Vois à quel point ton style est laborieux. Tu sens le quai d’Orsay. Ton coup de la diaspora, au lieu de dispersion, est gros. N’oublie pas, prétendu négrillon, que l’archisupôt d’Aigle Noir habite à côté du commandement de la gendarmerie nationale, pas loin du quai d’Orsay. Le mieux, pour la DCRI, serait de ne pas chercher poux à Guionnet, dit Guillotine en magyar, NDLR.)

    Commentaire par kwanzaamillenium — 15 mars 2013 @ 20:26 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :