Alain Guionnet – Journal Revision

5 mars 2013

LE MILLION

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:57

Plus d’un million de juifs ont cassé leur pipe pendant la guerre en liaison avec les persécutions qu’ils subirent par le régime hitlérien et par ses alliés. Nous ne savons pas combien, mais pareille mortalité est ordinaire, ou naturelle, comme dit le boche, en temps de guerre. Surtout pendant celle-là, où plusieurs dizaines de millions de gens périrent. Au point que la mortalité juive ne fut pas détail, comme a prétendu Le Pen, mais goutte d’eau dans la mer. Car le quart de juif Hitler, ce que le nazebroque ne conteste pas, protégea le juif du massacre systématique par ses hordes.

Là-dessus, Georges Theil dit Bouteille, nous ennuie. Il prétend qu’entre 200 000 et 300 000 juifs périrent en camp de concentration, mais ce n’est pas là qu’il faut chercher la plupart des cadavres.

C’est dur d’être réviso. Quand vous n’êtes pas accusé par la coterie juive, vous l’êtes par la camarilla révisote.

C’est pourtant vrai. Nous estimons à plus d’un million le nombre de juifs ayant succombé en liaison avec les persécutions hitlériennes pour raisons diverses, pas seulement à cause des bombardements alliés. Et nous somme accusés, nous, Issisois, pour notre franchise.

À noter que les papiers révisos classiques n’entraînent quasiment aucun courrier. Le lecteur s’époumonne sur d’autres thèmes. Sur Freya von Asgard, ce malotru, sur les bêtises de Bobo, avec qui nous sommes liés par protocole secret ; sur Soral, que ses contempteurs appellent Grosal. Forcément, la tête noire adore jeux de mots, son esprit étant un peu issisois.

À ce sujet, Victor Hugo habitait près du haut de la butte d’Issy, à proximité de l’archisupôt d’Aigle Noir. Comme quoi la ville est mal famée. Mais le vers d’Hugo demeure : « L’œil était dans la tombe et regardait Caïn », notre parti étant celui d’Abel.

8 commentaires »

  1. « Georges Theil dit Bouteille »… annonce stupidement Guionnet. Mais d’où sort-il ce sobriquet, qu’on ne retrouve nulle part ? Il voudrait qu’on reprenne sa petite manie enfantine de déformer les patronymes, mais tout le monde s’en fout. Beaucoup de mes amis ou connaissances m’appellent parfois « Jojo ». Rien d’autre.

    Le nombre des morts juifs de la dernière guerre « du fait des Allemands » : voilà un sujet que Guionnet est parfaitement incapable d’appréhender. Pourquoi ? Parce que notre Ississois est totalement a-scientifique. A-t-il même parcouru Germar Rudolf, Carlo Mattogno, Juergen Graf, Sanning, … sur ce point précis ? S’est-il penché sur les chiffres d’Arolsen dont on dispose et qui permettent de cerner numériquement le problème ? En dehors des camps de concentration, et avec responsabilité hitlérienne, comment sont donc morts des juifs ? Par famine et pénurie sanitaire dans les ghettos essentiellement, « casse » par épuisement dans des transferts sous rudes conditions.
    Le père Desbois beaucoup plus finaud que Guionnet, a parfaitement compris l’effondrement des prétendus « 6 millions dont plus de 4 millions par chambres à gaz » et il nous a servi les prétendues « fusillades » par millions, dans des fosses par ailleurs interdites d’ouverture ! Que les Einsatzgruppen aient eu pour consignes d’abattre tous les saboteurs (en majorité juifs avec leurs commissaires politiques) est connu et on connaît aussi le nombre maximum de leurs victimes (il est démontré que les responsables de ces quatre unités envoyaient à Berlin des chiffres gonflés mais peu importe, prenons-les tels quels).

    L’analyse des flux de réfugiés en 1945 et jusqu’à 1952 est absolument capitale, ce qu’ignore Guionnet ! Comment s’est donc peuplé l’État d’Israel ? Quid des transferts de millions de juifs de Pologne vers l’URSS dès la mi-1941 ? On les a retrouvés lors de l’effondrement de l’URSS en 1991, quand deux millions et demi de juifs venus de l’ex-URSS se sont installés vite fait en Israel !!! L’État d’Israël lui-même a annoncé qu’il s’était accru de ce fait de 2,5 millions de citoyens !

    Enfin, les comptages révisionnistes concernant Auschwitz ont démontré que pour la période avril 1940 – janvier 1945, le nombre de morts de ce camp (au sens large avec les sous-camps) s’établit entre 115 000 et 125 000 dont 49 000 juifs.
    Si l’on suit Guionnet le nombre total des victimes juives pour le conflit s’établit donc à plus de 20 fois Auschwitz ! 20 fois Auschwitz ! Bravo l’artiste ! Il va plaire aux termites celui-là… Millionnaire à son âge !!!

    (Bouteille vient des hésitations d’aucuns sur le prononciation de Theil. Question résolue grâce à Bouteille, Theil se prononçant comme Monteil. Ruse à laquelle Theil n’a pas songé. Les observations suivantes de l’auteur sont du même tonneau, plein de salmigondis. Revision n’a jamais parlé des juifs morts pendant la guerre « du fait des Allemands », mais de la mortalité juive en liaison avec l’application des lois antijuives de plusieurs États. Qu’ils mourussent de maladie ou de faim, sous les bombardements alliés, ou exécutés. Sur décision de justice ou en représailles d’actes de résistance. À ce sujet, SS et troupes de ligne participèrent à la tuerie de Maillé, situation sans doute identique à celle observée en Russie. Autrement dit, les exécutions attribuées aux Einsatzgruppen sont douteuses. Le grand tort des faurissoniens est de s’appuyer sur les racontars du tribunal militaire international. En partant d’une base erronée, ils disent des bêtises. Par exemple, sur le propos prêté à Eichmann par Höttl à Budapest en août 1944. Rond comme une queue de pelle, Eichmann aurait déclaré à Höttl, qui devint ensuite agent du CIA, que 6 millions de juifs avaient déjà été tués dont quatre millions dans les bains spéciaux. Propos pataphysique, sans valeur pour l’historien, qui passionne en revanche Faurisson. Le pape est alors heureux de crier à l’imposture, alors que Höttl a quasiment avoué son mensonge en disant qu’Eichmann était ivre au palinka d’abricot. Le reste est du même tabac. Bouteille commence par citer des figures du panthéon réviso, mais Sanning n’en fait pas partie car polémiste. Ensuite, il y a d’énormes différences entre ces dieux. Militaire de formation, Mattogno s’est rallié à la thèse de Faurisson, l’un parlant de 160 000 morts à Auschwitz, l’autre de 150 000. Contrairement à Pressac, qui a cru comprendre que les registres de décès du camp contiennent les noms de 125 000 personnes. Estimation vraisemblable, popularisée par Revision sous forme d’affichette autocollante. Elle fut cependant discutée par Graf, qui penche plutôt pour 115 000 morts. Ce qui est vraisemblable, puisque l’évacuation des détenus d’Auschwitz débuta à l’automne 1944. Et puis Graf a meilleure connaissance que Guionnet de ces archives. C’est aussi Guionnet qui dit très tôt que les juifs ne formaient qu’une minorité des victimes, peut-être de l’ordre de 40 %, estimation vraisemblablement supérieure à la réalité. Et voilà que Bouteille ne reprend pas les thèses de Faurisson-Mattogno, mais celles de Guionnet-Graf. D’un côté, un agent du MI6 et un militaire, de l’autre un mauvais élève, sauf en françois et en histoire, ainsi qu’un professeur de collège germanique de français moins discipliné qu’un militaire. Enfin Bouteille mélange tout, il a oublié que qui trop embrasse mal étreint, outre règle d’or en histoire : il s’agit d’employer le langage de l’époque. Après-guerre, la presse parla sans doute de réfugiés, mais l’administration évoquait les personnes déplacées. Expression qui s’impose donc, comme actuellement au Mali, où il est question de personnes déplacées, pas de réfugiés. Enfin nous laissons passer « le Père Desbois beaucoup plus finaud que Guionnet », en partant du principe que Bouteille cherche à se faire plaisir, NDLR.)

    Commentaire par Theil — 5 mars 2013 @ 20:57 | Réponse

  2. Tout exercice de remémoration, donc de commémoration, aussi modeste en soit l’occasion, est par avance condamné à l’échec et à la litanie si peu instructive des chiffres. S’y niche aussi le soupçon peu flatteur de la prétention se mirant dans le miroir si profond de la vanité. Sais-tu que ladite camarilla te tient pour un dangereux remplaciste ayant osé affirmer que les pseudo-thèses socio-politiques de Faurisson étaient dangereuses et loufoques, moins pour la France que pour la bonne rigueur d’une démarche intellectuelle ? Que tu n’as aucun ami et que tu te consumes dans la haine et l’envie, te crois irrésistible lorsque tu es méchant, donc drôle, puisque tu n’aimes, comme Narcisse, que toi, encore toi, toujours toi ?

    Je sais en revanche une chose : ce que tu écris depuis des années, sur ce blog, n’a de sens que par et grâce à tes lecteurs, dont moi qui t’écris en ce moment même, et c’est de cela dont tu dois être à juste titre fier. Comme disait Ernest Hello « Nul ne peut suivre sa parole à travers l’espace pour en surveiller les ricochets. »

    Commentaire par Lao Killer — 5 mars 2013 @ 22:23 | Réponse

  3. A reblogué ceci sur Un autre regard sur la Corée du sud and commented:
    J’ai essayé, dans la mesure du possible, de dégager les orientations et découvertes de ma lectures du blog de Guionnet Alain, sans appliquer une lecture a posteriori, donc fausse, de certains commentaires volants, sans oublier que je ne sais combien de temps je continuerai à explorer son blog, qui m’a tant fait délirer et, aussi, énormément rire. Qui me fait rire de plus en plus même si, depuis quelques mois, la généreuse imagination d’Alain m’a permis de recevoir quelques amis, les samedis soirs, pour des soirées de franche rigolade. Merci guiGui !

    Commentaire par Lao Killer — 5 mars 2013 @ 22:47 | Réponse

  4. La lâcheté de Guionnet est au-delà de l’imaginable : il traite un tel de « crapule » et quand on lui répond de façon argumentée et cohérente, il supprime carrément le post !!!
    Pauvre Ississois, sache que le pire tribunal donne quand même la parole à l’accusé ! Toi, digne du néandertal, tu fermes le bec de l’accusé ! Quelle différence avec un animal ? Tu n’as donc pas le courage de montrer ce que je t’ai répondu, pauvre millionnaire de cette merde turque dont tu te régales ! Oh ! ces WC à la turque pleins de merde jusqu’aux genoux, quel symbole de l’argumentation (sic) guionnesque !

    (Du calme ! Bouteille. Je ne passe pas mon temps à guetter les commentaires de la bande. De Tammkoat, Mohacsounet, Lao Killer, Georges Theil, pour ne citer que les derniers. Et puis, je prends parfois le temps de répondre. Comment sortir réponse cohérente à ton précédent cafouillage ? De telle sorte que je sépare bon grain et ivraie, que je dise choses intéressant le lecteur, qui se fiche maintenant de la négation du bain spécial d’Auschwitz ? D’ailleurs relis-toi. Avec tes chiottes à la turque, tu causes maintenant comme Mauvaise Tête, phénomène peut-être lié à votre âge. Note que la crapule Lao Killer a mordu à l’hameçon du million de morts juifs. Forcément, à moins d’un million, on n’achète rien, nos thèses sont irrecevables. Maintenant nous avons trois estimations du bilan de la politique antijuive du régime hitlérien et de ses alliés : 6 millions selon Höttl, 5 millions selon Hilberg, 1 million ou plus selon Graf-Guionnet. Il faudrait faire un sondage de la population sur cette question, le million triompherait à coup sûr, NDLR.)

    Commentaire par Theil — 5 mars 2013 @ 23:00 | Réponse

    • Je ne fais partie d’aucune bande ni d’aucune coterie. Pas bien de faire des amalgames. Mohacsounet est un solitaire, sans le ver qui va avec, et entend bien le rester. Alliance oui, soumission à une organisation quelle qu’elle soit, non ! Je suis mon propre chef.

      Commentaire par Mohacs — 6 mars 2013 @ 19:32 | Réponse

  5. Les « réponses » de Guionnet sont un régal ! Tellement il est a-scientifique ! Sa dernière trouvaile : faire un sondage sur le nombre de victimes juives… « Le million triompherait à coup sûr »… Pauvre Guionnet, qui se croit malin d’accoler son nom à celui de Graf qui le domine complètement, et qui est même son contraire… Ohé ! T’as pas honte de salir Graf ?

    Donc pour Guionnet, le nombre des victimes est à trouver dans le résultat de sondage ! On comprend pourquoi il hait Faurisson et les chercheurs révisionnistes… Et il ne comprend pas même que les sondages ont des résultats qui varient avec le temps ! Englué de merde dans des chiottes à la turque, et jusqu’aux genoux s’il vous plaît, ignorant évidemment que « propreté (intellectuelle) et probité (intellectuelle) » ont la même racine, comment pourrait-il suivre un simple raisonnement propre, justement ?

    (Hé ! vieille tête noire, ta scatophilie se comprend mieux à présent. Tu fus au service de la présidence de la République. Tu n’as toujours pas remarqué qu’en France le révisionnisme est en grande partie affaire de G : Guillaume, Guionnet, Garaudy, Grouès, dit abbé Pierre, mais il est vrai qu’aucun d’entre eux n’appartient au cénacle faurissonien, même si Guillaume fut faurissoniste. Même initiale que celle du Grand Architecte de l’Univers. Mohacsounet ajoute à cette liste Gog, Goliath, Gargantua, Gulliver, Gogol, De Gaulle, mais il est jeune, il n’a pas atteint âge de sagesse. Graf en revanche est notre pote, bien qu’étranger. De langue maternelle bochine, ce suissard fait moins de coquilles que toi en françois. GADLU Guionnet s’entend bien avec Graf, leur amitié est réelle. Elle est echt, authentique, comme prétend avoir dit Faurisson le Faussaire un jour à Auschwitz. Et puis, les boîtes de pub’ s’arrachent l’ultragaucho, doué en matière de réclame. Quand Guionnet dit à moins d’un million tu n’as rien, il a raison. Quand il prétend que vérité sort de la bouche de la masse, il utilise procédé médiatique. Surtout qu’il est fondé dans sa statistique, là est sa probité. Il respecte histoire et françois, même s’il est nul dans beaucoup de domaines. Comme dit le Magyar : « À part guillotiner, Guionnet est un incapable. » Leçon pour Mohacsounet, qui a oublié Guillotin dans sa liste des illustres révisos, NDLR.)

    Commentaire par Theil — 7 mars 2013 @ 14:48 | Réponse

    • Tu me prêtes des propos qui ne sont pas miens et j’aime ça ! Non sérieux. Crois-tu que je suis si jeune que ça ? Pourtant, mon style pas banal aurait dû te mettre la puce à l’oreille, n’eût été le cérumen qui en entrave le bon fonctionnement. T’en as vu beaucoup toi des jouvenceaux qui emploient des adjectifs tels que « drolatique », tout en sachant qu’il en existe une variante plus rare (avec l’accent circonflexe) ? Je suis loin d’avoir autant de printemps que toi, mais je ne suis pas un blanc-bec.
      Blanc-Bec

      (D’où je déduis que tu bosses pour la DCRI, cérumen appartenant à son jargon. Première leçon de l’apprenti agent : nettoyer le cérumen de ses esgourdes avant d’aller au turbin. À comparer avec le lecteur de la presse juive, qui ne connaît que Femen, accessoirement hymen, dans cette catégorie de mots. Et puis t’es fâché avec le chapeau, comme de nombreux fonctionnaires n’ayant jamais entendu parler de philologie. Tu vois, sans torturer personne, Revision obtient aveux incontestables de ses protagonistes. J’imagine que t’as la quarantaine, âge où il est possible d’être sage, mais ce n’est pas ton cas, NDLR.)

      Commentaire par Mohacs — 7 mars 2013 @ 20:31 | Réponse

      • Je ne suis pas fâché avec le chapeau, puisque les deux variantes sont correctes. Comment puis-je être fonctionnaire tout en étant, comme tu le prétends ailleurs, que je serais au chômage ? Certes, le fonctionnaire a la particularité de glander, mais au moins, il est payé pour le faire. Quant aux allocations chômage, elles sont limitées dans le temps. Encore une fois, tu t’égares ! Je n’ai pas la quarantaine, en dépit de ma sagesse.

        (Rassure-toi, tu n’es pas sage, NDLR.)

        Commentaire par Mohacs — 8 mars 2013 @ 16:01 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :