Alain Guionnet – Journal Revision

18 janvier 2013

PROTOCOLE D’ACTION

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:13

La guerre au Mali sera longue et difficile, car la France n’a pas de programme, pas plus que les amerloques n’en avaient en Afghanistan. L’onde de choc sera énorme. L’Algérie est ébranlée. Bientôt la DCRI sera prise de vitesse, car ses vieilles techniques ne marcheront plus. Salafiste qui se rase la barbe signifie son intention de commettre attentat selon elle, soit. Las ! elle ne devra plus seulement surveiller le sarrazin, mais aussi le nègre et le François converti à l’islam. Oh ! le François hésitera longtemps avant de poser bombe dans le métro, mais il y aura autres cibles inconnues dans le passé.

François Hollande ne se doute pas des conséquences qu’aura sa guerre, qui devrait être déclarée au juif pour que les choses soient claires. En revanche, Revision déclenchera offensive le 27 janvier à Paris ; avec son protocole.

Joaquim a maugréé en voyant son nom sur le site comme participant présumé à l’opération. Surtout que nous avons parlé du « portos Joaquim ». Nous lui avons répondu en exposant son rôle dans notre plan de bataille. Nous publions cet écrit car il met choses au clair. Notre protocole d’action prend forme. Voici notre message.

______________________________

Salut,

J’y suis allé un peu fort en parlant du portos Joaquim, histoire d’encourager à venir les chiffes-molles de France. En leur disant qu’un portos viendra, elles seront vexées. Elles se diront : « Ah ! le portos Joaquim viendra, comme le nageur de combat Prelorenzo, au nom méridional ayant travaillé pour la DGSE (j’essaye de me rabibocher en ce moment avec la DGSE dont j’ai peur, NDLR), moi aussi je dois y aller. Il y aura spectacle meilleur qu’à la télé. » Truc de petite guerre. Il s’agit de toucher les hésitants au niveau de leur ego.

Je savais que je peux te faire confiance, tu es toujours là dans mes mauvais coups. Tu es galois comme moi, un peu comme Fofo, la race scotuche étant à part.

Quant à X, dis-lui que tu es grillé depuis longtemps, depuis que tu as signé la pétition de Moffa. Je ne te balance pas, je t’utilise comme appât. Et puis, il y a des mille et cents Joaquims en France.

En même temps Revision est connue pour son racisme antiméridional. En jasant de toi et Prelorenzo, cela vise à rassurer le méridional, invité à participer à l’invasion de l’École supérieure de gestion.

En douceur, comme je dis. Tu sais ce que cela signifie, l’objectif étant de trouver compromis avec l’ennemi.

Tu dis te marrer, mot énigmatique, car on peut se marrer et en avoir marre. Manfred, pote alsaco, diffuse en ce moment l’opuscule antisémitique de Guillaume Marr de 1878 en engluche et en boche. Je lui ai commandé les deux versions, mais il n’a pas répondu car il est embêté, vu que je lui demande de s’informer sur l’origine de Marr, dont le patronyme peut parfaitement être hongrois. Auquel cas des boches n’auraient pas uniquement été à l’origine de la vague antisémitique de 1879 en Germanie, au moins un Magyar y aurait participé. Rien d’étonnant à cela.

Trucs que les sages du Cahal savent beaucoup mieux que le goy, avec l’attention qu’ils portent aux questions raciales. Mais tu es prêt à piger. Le 27 janvier l’opération se déroulera sous commandement frangyar. Il y aura des méridionals, dont sans doute un métis basque. Vraisemblablement des métis boches et un ou deux François boches. Tu seras en bonne compagnie, en sachant que notre tactique ne sera pas inflexible. Elle sera celle du roseau dont parle Pascal, adoré en Hongrie et ailleurs.

Bellaciao!

Alain Guionnet

____________________________

Le complot prend forme. Nous avançons étape par étape. Nous ne parlons pas du bretok, qui sera là le 27 janvier, ni du Normand, son acolyte, car nous fixons la barre bas. Comme pour la Manif’ pour tous du 13 janvier, où nous estimons le nombre des manifestants à plus de 600 000, ce qui est certain. Nous nous inspirons du Protocole des sages de Sion, pamphet admirable. Avec nos portos, nos basquets, nos ritalingues, nos bretoks, nous faisons trembler la camarilla juive, cela nous suffit. Et nous voulons négocier. Le juif n’a pas besoin d’Auschwitz pour assurer sa domination. Telle sera la question posée le 27 janvier 2013 à Parisalem par les preux.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :