Alain Guionnet – Journal Revision

2 janvier 2013

SOULAGEMENT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 19:29

Vu les récentes visites, c’est le discours ultragauchiste antijuif qui marche. Quel luxe !

Exception française ? Peut-être, mais il est absurde que l’État finance presse et cinéma, sources de déficit et d’abominations. Voyez le gros poivrot Depardieu payé par l’État, voyez juifs et allogènes prospérant grâce aux fonds publics, voyez détresse du François menacé d’extermination !

Heureusement, ce n’est pas nazebroquisme qui marche sur toile, en faveur du quart de juif Hitler, homme fruste et mystique, mais celui de la renaissance, qui allie François et juif apostat, même s’ils ont énormément de mal à s’entendre.

Rien n’est simple, le soulagement ne tombera pas du ciel, il viendra pour les gens qui l’auront mérité.

2 commentaires »

  1. Le bon chancelier Hitler un homme fruste ?… Enfin, passons…

    Quant au discours ultragauchiste, nous ne sommes pas si sûr que Guionnet que grand monde l’entende… Et si augmentation supposée des visites n’était due qu’à l’évocation de triste Sir Al dans papiers précédents, par exemple ? Ce genre de semi-clown semi-médiatique a tendance à attirer mouches comme la merde ! c‘est bien connu !… Quoique, si c’eût été de fanatiques visiteurs soraliens, ils eussent certainement laissé quelques commentaires infects, ces gangreneux sarrasinés !

    Probablement juifs attirés par odeur d’or du papier sur complicité proclamée avec CRIJF, alors.

    Non, seul discours valable est ultradroitiste.

    (C’est bien de rigoler pour la nouvelle année. Hitler a découvert le rôle capital du juif en politique quand il fut sous-officier du renseignement militaire. Un peu comme Coston, employé de banque. L’un et l’autre furent fruits des circonstances, définition de l’homme fruste, incapable de spéculer a priori. Mais passons. L’augmentation des visites est bidon, d’où chute du moral. Nous tournons maintenant autour de 70 visiteurs par jour pour plus de 120 vues, nombres dérisoires. Mais ça y est, les correspondants ne font presque plus de coquilles. Ils constatent, comme vous, la vulgarité de Sir Al. Quant aux soraliens, ils n’existent pas. Les gens qui lisent le monstre cherchent à se divertir. Ils goûtent ses pitreries, comme celles de Dieudo’, leur devise étant moins on en a dans le cigare, mieux on se porte. Quant aux gars d’ultradroite, c’est des branleurs, NDLR.)

    Commentaire par Aldebert — 6 janvier 2013 @ 18:42 | Réponse

  2. Concernant la remarque ci-dessus il m’avait toujours semblé qu’Hitler avait contracté la haine du juif à l’école au contact de Wittgenstein.

    (Il s’agit d’un ouï-dire. En outre Ludwig Wittgenstein était de mère catholique. Quand Hitler écrivit « Mon combat », il était beaucoup plus préoccupé par son expérience militaire que par ses souvenirs d’enfance. Enfant et adolescent, rien ne suggère qu’il fût antijuif. Par la suite il ne fut sans doute qu’à moitié surpris par la réussite de Wittgenstein dans sa carrière universitaire, car elle confirmait ce qu’il croyait savoir sur les modalités d’ascension sociale du juif, mais son jugement était celui d’un adulte ayant travaillé pour le renseignement militaire en un temps où l’antijudaïsme était répandu. Il a d’ailleurs pu voir dans la « haine du juif » qui lui est prêtée, en partie à juste titre, un moyen politique pour arriver à ses fins, NDLR.)

    Commentaire par Rob SπR — 11 janvier 2013 @ 10:33 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :