Alain Guionnet – Journal Revision

24 décembre 2012

VICTOIRE DE L’EXCISION

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 02:14

Nous recevons diverses propagandes. Du CRIJF en premier lieu, parfois de l’ambassade d’Israël, du Bloc identitaire rebaptisé Génération identitaire, ou de Bruno Gollnisch. Le CRIJF nous apprend que les palestinoques réfugiés en Syrie (500 000) s’entre-tuent. Assad était soutenu par une branche dure de l’ancien Fatah, mais des palestinoques partisans de la rebellion auraient pris le dessus, d’où les bombardements par l’aviation syrienne de leurs positions dans les camps. Bloc identitaire nous informe que non seulement quatre de ses responsables sont poursuivis pour l’opération Poitiers, mais que chaque manifestant sera entendu par la police. Aussi ne vous étonnez pas si vous êtes attaqué dans la rue par un sarrazin drogué au méthylènedioxypyrovalérone et que la police n’enquête pas, c’est parce qu’elle manque d’effectifs.

À ce sujet, signalons au CRIJF et à GI que taper sur le sarrazin, ou sarrasin, ne tombe pas sous le coup de la loi, car sarrazin ne désigne pas une race, mais un ennemi de la France. Comme dans Chanson de Roland, où le Sarrasin était basque. Pas de chance pour le Basque, supposé parler langue agglutinante comme il a été prétendu récemment à la télé alors que c’est faux, sa langue reposant sur le mot-phrase. Suivant l’ordre des mots dans la phrase, elle a sens très différent. Comme c’est marginalement le cas en français, où honnête homme et homme honnête sont présumés ne pas avoir même signification, surtout dans le midi, où vit Fabrice Robert, guide de GI.

Bref, le CRIJF est dirigé par des sages, GI par un guide, les deux étant alliés dans la lutte contre le sarrazin. À juste titre, car le sarrazin est médiocre plagiaire du judaïsme. Dans l’encyclopédie juive Wikipédia nous trouvons information sur l’excision de la femme. Assez fiable, car le juif est fier de couper l’homme, signe de son élection, pas la femme.

Retour en arrière. Le juif n’a rien inventé, il a emprunté l’excision du prépuce à l’égyptoque, mais il l’a fixée au huitième jour après la naissance, premier jour de la puberté du nouveau-né. En cela il fut génial, dit-il.

La thèse de Victor Doiteau, urologue, ancien interne des hôpitaux de Paris, sur l’excision du prépuce est remarquable. Hélas ! il ne parle pas de l’excision de la femme. Pas plus qu’Élie Reclus (qui n’était pas juif, mais chrétien réformé). Or il s’agit de considérer les deux à la fois : le clitoris, avec son gland et son capuchon, passant pour résidu masculin ; le prépuce, avec la muqueuse de son feuillet interne, passant pour féminin. C’est d’ailleurs en partie à tort que le prépuce est tenu pour organe protecteur du gland, car il a aussi rôle lubrifiant.

Bref, il y a longtemps, des nègres entreprirent de corriger cette « erreur » de la nature. Ils ignoraient bien sûr la médecine chinoise, qui veut que le yin soit présent dans le yang et vice-versa. Aussi coupèrent-ils prépuce et clitoris. Souvent également petites lèvres, en suturant parfois grandes lèvres, sans parler de l’infibulation et de l’introcision, opération consistant à élargir l’orifice du vagin avec lame de pierre, pratiques rares, mais observées dans trois continents.

Puis les Égyptiens adoptèrent les deux excisions, dont certains de leurs imams croient trouver confirmation du bien-fondé dans le Coran ; longtemps après que les juifs eurent emprunté aux Égyptiens l’excision du prépuce. Mais pas celle du clitoris, par misogynie. On connaît la suite. Le juif transmit au musulman cette coutume barbare et le même phénomène est observable chez juif et musulman. Le juif coupé est beaucoup plus favorable à l’excision du prépuce que sa femme (cf. Hidiroglou)*, tandis que c’est sa mère mutilée qui, en Égypte, conduit souvent sa fille chez le sacrificateur. Bien sûr, il lui faut attendre le temps que le clitoris de sa gamine ait atteint certaine taille.

Sur ce, la victoire annoncée de 64 % de oui au référendum en Égypte sera confirmée en dépit des fraudes. Elle était acquise d’avance. L’excision de la fille va croître. Plus de 85 % de femmes coupées en Égypte selon Wikipédia, entre 60 et 90 % selon une journaliste de Canal +. Cette mutilation se répand actuellement en Libye, merci Charkeuz, et en Tunisie, car la femme ne doit pas éprouver de désir sexuel, outre qu’elle doit être vierge à son mariage et son vagin ou son orifice vaginal rétréci pour accroître le plaisir de l’homme, tout n’étant que violence en terre d’islam.

Que reste-t-il de la colonisation française en Afrique ? Pour ainsi dire rien. La France, avec ses curés et ses frangins, fut beaucoup trop indulgente pour cette pratique barbare. Plus de 85 % des filles sont coupées dans ses anciennes colonies sub- ou sud-sahariennes : Djibouti, Guinée, Mali, Somalie, Soudan. Auxquelles s’ajoutent Égypte, Éthiopie, Érythrée, Sierra Leone. Entre 25 et 85 % en Centrafrique, Côte d’Ivoire, Gambie, Tchad. Moins de 25 % au Bénin, Cameroun, Niger, République démocratique du Congo, Togo, France.

Car non seulement le nombre d’hommes déprépucés augmente jour après jour en France, mais aussi celui des femmes coupées, ou femmes troncs. Quand vous voyez grosse négresse balancer son cul dans la rue il y a de fortes chances qu’elle soit coupée. Elle est dans son droit, femme tronc étant entretenue par l’État pour faire enfants destinés à peupler la France de demain.

L’État nous propose dégénérescence raciale accélérée. Ce n’est pas natio’ qui le dit, mais ultragaucho, qui fustige les chrétiens d’Orient et d’Afrique, qui font souvent couper leurs enfants, des deux sexes en Afrique, leurs garçons au Proche-Orient. Tantôt en faisant appel à un mohel, comme au Liban, tantôt à un barbier, une sage femme ou un médecin, comme en Afrique. Les coptes des deux sexes sont eux aussi souvent coupés. Pour eux, la circoncision en esprit ne suffit pas. Aussi comprend-on mieux la lourdeur de l’animateur de télé Nagui.

Voilà péril auquel la société est confrontée, en même temps thème porteur. Il s’agit d’interdire toute mutilation génitale des enfants. Des juifs, surtout des juives, y sont favorables, alors que les camps en présence sont mal dessinés car la question n’est pas posée. Mais François et femmes sont favorables à cette interdiction en grande majorité. Trois groupes y sont opposés : majorité des juifs coupés, le sarrazin musulman, étranger aux lois de la République, le nègre d’Afrique sud-saharienne, adepte de magie noire ou de l’islam, avec son étonnante capacité à confondre les deux.

Côté français, deux groupes sont partagés. Les fils de la Veuve, qui tiennent le coupé pour inférieur, à l’exception du juif, qui voient dans l’infirmité du coupé avantage pour assurer leur domination. Les chrétiens, qui croient représenter le vrai Israël et qui craignent de perdre leur statut, privilégié à leurs yeux, d’excisés en esprit. Avis n’étant pas celui de tout frangin et de tout chrétien, mais il serait souhaitable que la situation se décante dans ces milieux, faute de quoi nous risquons de déchanter.

Jacques Moulin est ravi. Ce n’est pas lui qui a songé à décanter/déchanter, mais il jubile. Du coup, il en oublie presque son histoire de conne déconcertée.

Les dés sont jetés, rien ne va plus ! Revision a indiqué pistes à suivre au bobo de GI. Au pluriel, car il y en a deux : parler du sarrazin et de l’excision, ce qui vaut rôti de porc. Miam miam.

__________________

* Le bougon Bouteille râle car Revision donne rarement ses références. Mais pourquoi donner lard au cochon ? Il ne sert à rien d’indiquer référence, car Bouteille ne la consultera point. La mention d’Hidiroglou est destinée aux sages du Cahal, qui, eux, savent spéculer. Ils voient la vigueur de l’opposition à l’excision du prépuce dans leur prétendue communauté mieux que nous. Aussi nous leur indiquons le nom de cette juive, source fiable pour eux, comme pour nous. À noter que son livre est riche en hébraïsmes, il permet de mieux découvrir la cabale, qui tourne autour du sexe. En plus, son hébreu est francisé, ô merveille ! Que le prosélytisme juif ne nous réserve-t-il pas ? Pas vrai, Mauvaise Tête ? Occasion de taper sur victime facile, dit Jacques Moulin. Selon lui, Mauvaise Tête se trouve actuellement sur la rampe de lancement d’Auschwitz. Non, il n’ira pas sur la lune, mais alimentera les flammes qui jaillissent de la cheminée du crématoire 2 d’Auschwitz II. Ce sera juste et parfait.

2 commentaires »

  1. La circoncision du 8ème jour ne serait pas sans conséquences sur le métabolisme et le développement de la personnalité des enfants selon l’éminent endocrinologue Roger Dommergue Polacco de Menasce.
    Un entretien qui vaut son pesant de prépuces…

    Commentaire par Jean-Pierre Gaillard — 29 décembre 2012 @ 14:19 | Réponse

  2. Les vrais Judéens de l’Ancien Testament ne sont pas les juifs.

    Dans le Modern Judaica de 1925, il est écrit : « Modern Jewry is Ancient Edom. »

    Et les édomites de la Bible sont les ennemis des Israélites, les fameuses tribus qui ont migré au fur et à mesure du temps. (Troyens, Perses, Grecs, Romains, les Scythes, les Celtes…)

    (Référence biblique, les Édomites n’ayant guère laissé de trace dans l’histoire, NDLR.)

    Commentaire par Romano — 4 janvier 2013 @ 05:16 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :