Alain Guionnet – Journal Revision

1 décembre 2012

VIVE LA CASSE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:43

Guionnet est foutu face à Versailles. Il comptait déposer pourvoi en cassation contre l’arrêt de la première chambre civile A de la cour d’appel de Versailles du 8 novembre, mais c’est quasiment impossible. Seul avocat de la cour de cass’ peut le déposer. Après obtention de l’aide juridictionnelle de la cour de cass’ et avis favorable de l’institution.

C’est pourtant simple, le conseil de Guionnet n’a pas reçu les dernières écritures du 3 septembre 2012 de Doc en Stock, déposées 3 jours avant la clôture de l’instruction, le 6 septembre. D’où absence de débat contradictoire, d’où vice de forme. C’est limpide pour l’étudiant en droit, pas dans la réalité.

C’est le bureau d’aide juridictionnelle de la cour de cass’ qui décidera si le pourvoi du demandeur sera jugé, à charge pour lui de démontrer que son avocat du Badok n’a pas reçu les dernières conclusions de la société Doc en Stock. Truc difficile, car du Badok ne répond plus. Ce noble a tout foiré dans sa défense de Guionnet, du coup il est vexé, muet comme une carpe. Noble défait égale lâche, comme dit le roturier.

Ensuite, pour que son pourvoi soit recevable, Guionnet devrait payer plus de 8 000 €. Mais il ne les a pas. Condition qui autoriserait, soi-disant, sa démarche.

Résultat, Guionnet risque d’être condamné sans recours en violation de la loi, phénomène fréquent.

La greffière de la CA de Versailles jointe au téléphone hui a vite saisi la situation. « Ah ! vous attaquez Arte France, bon courage ! » Autrement dit vous êtes cuit.

Ainsi vont les choses chez les primates de Versailles. À Paris c’est un peu différent, les juges cherchent à faire croire que justice est indépendante du pouvoir politique, ce qui est faux. Hollande a dit qu’il fallait condamner l’antisémite, les p’tits juges de Versailles ont obtempéré le 8 novembre, en condamnant Guionnet pour avoir disputé l’origine du Protocole des sages de Sion, « document controversé », comme avoue la valetaille versailloise.

Et ce serait Guionnet qui devrait payer fatuité et inconsistance des p’tits juges de Versailles ? Nenni. C’est l’inverse qu’il s’agit d’imposer : Guionnet a toujours dit que le pamphlet Protocole des sages de Sion est controversé, comme les p’tits juges de Versailles, à qui il refuse le droit de juger l’histoire. En un mot, Guionnet les répudie.

Dans ces conditions il n’y aura pas trêve. La guerre opposant Issy et d’autres villes, comme nous l’espérons, continuera face à Versailles et à ses culs terreux, qui pour la plupart ne sont pas juifs, mais bétail.

2 commentaires »

  1. Courage à Alain Guionnet …
    Et pendant ce temps, panique au Figaro
    http://www.lefigaro.fr/international/2012/11/30/01003-20121130ARTFIG00681-derapages-antisemites-au-sein-de-l-extreme-droite-hongroise.php

    (Nous étions au courant de la dernière affaire. L’abstention de la Hongrie lors du vote majeur de l’ONU cette semaine ne va pas arranger les choses. L’antijudaïsme en Hongrie est plus vif qu’en France, le juif étant associé à la Maison de la terreur, qui sévit sous le régime soviétique. D’ailleurs ceci explique cela, l’antijudaïsme du magyarisant Guionnet étant plus vif que celui du Français, enfermé dans sa langue et son histoire. Cependant Revision ne s’entend pas du tout avec Jobbik. Allez y comprendre quelque chose… Depuis plus de mille ans, les conflits frangyars sont plus compliqués que ceux d’Orient. Pour les atténuer, nous parlons de plus en plus souvent du hussard plutôt que du magiar. Ainsi des parlementaires hussards de Budapest veulent dresser liste de juifs à exterminer, tandis que le hussard Guionnet a marché sur Versailles — Trianon dit le magiar —, où il s’est fait rétamer. Mais c’est bien Theil, tu as saisi l’essentiel. Tu as pigé que l’alliance frangyare est la mieux à même de creuser le lit du judaïsme. Nous allons lire la presse hongroise avant de jaser des actuels remous au Pays-magyar, NDLR.)

    Commentaire par Theil — 1 décembre 2012 @ 04:57 | Réponse

  2. Shabbat bétail. Et frères trois-points.

    (Comprenne qui pourra, NDLR.)

    Commentaire par zh — 2 décembre 2012 @ 04:14 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :