Alain Guionnet – Journal Revision

19 novembre 2012

BRAVO BLANRUE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:06

Dans « Un homme », film de Paul-Éric Blanrue sur Robert Faurisson tourné en octobre 2010, mis en ligne le 29 septembre 2011, relayé par Stormfront et par alerte Google du 17 novembre 2012, le spectateur découvre le vrai Fofo.

Les dates ne doivent rien au hasard. Faurisson s’imaginait que ses dires auraient l’effet d’une bombe fin 2010. Blanbec a attendu onze mois avant de les diffuser. Ils ressortent à présent via Stormfront, dont nous ignorons pour qui l’officine travaille. Pour le Cahal ? Pour un des différents services de renseignement amerloques ? Pour les deux à la fois ? Mystère. Pour une société de renseignement privée ? Hypothèse non exclue mais douteuse.

La réclame faite au film tombe au bon moment, quand l’État juif attaque les ottomans de Gaza, dont certains tirent roquettes sur Yisraêl. Les ottomans sont désormais bombardés par des drones, appareils en théorie plus précis que les avions bombardiers. En théorie seulement, car les drones commettent bavures au Pakistan comme en pays ottoman. Sans parler de la marine israélienne, qui, quand elle crache le feu, tue enfants, souvent bébés. Bah ! marine militaire israélienne est nulle. Pire que son homologue française, loin derrière engluche et hollandoise, seuls corsaires françois ayant relevé la réputation du pays dans ce domaine, avec leurs marins bretoks et normands, races qui se sont toujours assez bien entendues, y compris avant le règne de Guillaume le Conquérant.

Fofo respecte le journaleux d’Historia Blanrue, qui sut retenir de bonnes séquences de ses entretiens avec lui. Le film commence par son autobiographie, où Fofo répète ce qu’il a toujours dit. Sauf qu’il révèle que dans sa famille très disciplinée de sept enfants, il y avait un anarchiste, le chat, autorisé à monter sur la table.

Puis Blanrue montre son talent. Il a fait répéter à Fofo les mêmes passages afin d’en retenir le meilleur, où la vedette a voix déliée, tout en coupant les vaines précisions du p’tit prof’ par quelques propos sybillins. Non seulement Blanrue signalait qu’il était attentif, mais il rappelait à Fofo qu’il avait auditoire et qu’il ne fallait surtout pas qu’il monologuât. Piège dans lequel Fofo tombe régulièrement. À cause de la pauvreté de son discours, il ajoute parenthèse à parenthèse. Il subsiste bien sûr des « moi je » de Fofo dans le film, mais qui sont presque tolérables.

Signe que Fofo est parfois presque humain quand on éponge ses diatribes, le truc consistant à scotcher le scotuche, ce à quoi Blanrue est en partie parvenu, contrairement à Guionnet, nul en diplomatie.

Bah ! Fofo a souffert de persécutions, mais il en attendait contrepartie, son rêve étant d’entendre la tête noire dire : « Faurisson a raison ». Comme quand il demande : « Le premier devoir d’un homme n’est-il pas d’être un homme ? » Tautologie dit le philosophe, banalité juge l’Issisois. Illustration du conflit. Quand Fofo dit sornette, Blanrue négocie, Guionnet est courroux.

Le sectateur Blanrue ajoute : « Pour les médias, Faurisson est le diable. Pour les sionistes, c’est un salaud. Pour moi, c’est un homme. Et c’est lui qui doit être écouté. »

Moralité, Blanrue est fils de la Veuve, comme Ratier et tant d’autres. Puis il accuse implicitement le sioniste d’être responsable de l’imposture holocaustique. C’est en partie vrai, en même temps argument central de Fofo, mais en partie faux au regard de l’histoire, icelle ne reposant pas sur anecdotes et balivernes.

À moins de jouer sur les mots, de dire sioniste au lieu de juif, mais quel retard à l’allumage ! Quel retard aussi Blanbec a pris dans la diffusion de son film, dévastateur selon Fofo, qui fit l’effet, l’année dernière, d’un caillou jeté à l’eau. (Il a peut-être fait deux ricochets, mais pas trois !)

Bref, la vision du vidéo d’une heure et demie est conseillée. Fofo y répète les mêmes choses pour le connaisseur, mais pas pour le profane. Il ajoute précisions inédites et représente d’intéressants documents.

Bravo Blanrue ! fils de la Veuve à la con. Bravo Fofo le scotuche ! qui ne cède pas, avec sa vision anecdotique de l’histoire, au demeurant fréquente chez le Hongrois. Blanbec est meilleur que Raie Noire au plan cinématographique, mais il est vrai qu’il n’est pas drogué à l’hyperdure jusqu’à plus ample informé. Tout au moins il ne l’était pas en 2010 et 2011. Mais qu’il se méfie ! le drone est arme de guerre contemporaine et de celles à venir, tandis que la DCRI emploie maintenant drogue de synthèse pour pousser le mal-pensant à la faute.

Qu’il y prenne garde ! Conseil qu’il écoutera plus que Reynouard dit Perroquet, car Blanbec a étudié l’histoire. Il sait que fourberies et techniques de manipulation des esprits datent au moins de la haute antiquité et qu’elles sont continuellement renouvelées ; comme les armes, toujours plus performantes. Nous avons précédemment indiqué quelques trucs pour savoir si nous sommes intoxiqués à notre insu, d’autres suivront.

Bref, c’est le moment de voir ou revoir « Un homme ». Cela ne changera rien au déroulement de l’actuel conflit au Proche-Orient, car il est intolérable pour un pays de vivre sous la menace constante de roquettes. Le sionisme n’est pas au cœur du canular holocaustique, mais l’État d’Israël en découle. Son père s’appelle Hitler. Ce que Fofo feint d’oublier, car il ment en déformant les propos qu’il cite, mais aussi par omission.

Scotcher le scotuche est un des buts de Revision, revue en avance sur son temps. Quant à Blanrue, attardé du bocal, nous le félicitons pour « Un homme », car Faurisson vaut bien une messe.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :