Alain Guionnet – Journal Revision

7 novembre 2012

VICTOIRE JUIVE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:09

Le vote racial a entraîné courte victoire en nombre de voix d’Obama, qui a obtenu le soutien de la plupart des nègres et des latinos. Mais aussi et surtout de 70 % des électeurs juifs, sans doute plus en réalité.

La rumeur court qu’Obama aurait obtenu sa victoire de 2008 en sa qualité de trente-deuxième de Prince Hall, Veuve nègre amerloque. Bien qu’elle soit démentie, Obama connaît bien Prince Hall, dont il s’est inspiré des prises de position en 2008. Surtout quand il critiquait les guerres en Irak et en Afghanistan, avant de céder au complexe militaro-industriel en envoyant des troupes supplémentaires en Afghanistan. Car le président des États-Unis commande peu de chose.

Revision a aussi vu en Obama Frère Musulman. Rusé comme Ramadan, Obama a visité le musée de l’Holocauste, contrairement à son rival. Il assure qu’il défendra toujours Israël. Il affiche son goût du hamburger, comportements qui suggèrent qu’il mène double jeu. En Israël, beaucoup de gens voient en lui « antisémite ».

Mais alors pourquoi le Cahal le soutient-il, en Amérique comme en France, où la presse prend quasiment à l’unanimité le parti d’Obama ? Pour trois raisons. Il lui semble prématuré de faire élire un président juif en Amérique. À cause de la dette astronomique du pays, dont les créanciers sont de moins en moins souvent de race pâle. Avec la double casquette prêtée à Obama, fils de Veuve noire et Frère Musulman, Obama est tenu. Il se montra ainsi incapable de superviser les négociations de paix entre Israël et Palestines. Avant lui, Bush avait menacé de réduire les subventions amerloques à Israël en échange du gel des implantations juives en terre ottomane. Obama s’est dégonflé en revanche, parce que suspect.

Lobbys et complexe militaro-industriel gouvernent l’Amérique, surtout en temps de cohabitation, comme maintenant ; la chambre des députés étant républicaine, le sénat démocrate. L’extension de la sécurité sociale à tous, réforme phare d’Obama, fut finalement adoptée, mais après maints amendements, au profit des assurances privées notamment.

En revanche, Obama a renoncé à fermer le camp de concentration Guantanamo. Il a seulement restitué à la France sept de « ses » citoyens qui y étaient détenus. Forcément, ce pays adore ses Merahs, que ses services de renseignement n’hésitent pas à fabriquer le cas échéant. Quant aux détenus de Guantanamo n’ayant pas eu cette chance, bien que frères présumés d’Obama, ils resteront ad vitam eternam à Guantamo, sans être jugés. Certains d’entre eux seront seulement torturés pour le « fun », car il faut bien que de jeunes militaires s’amusent. Ce qui permet à Obama d’accroître dans le même temps l’immigration musulmane en Amérique. D’autre part Obama a renforcé la frontière avec le Mexique afin de restreindre l’immigration des latinos. Obama est bon chien de garde du juif et du pâle anglo-saxon protestant américain, même s’il les déteste tous les deux. D’où son succès auprès du juif et du nègre, bien qu’il soit déconseillé de miser un kopeck sur la longueur de son espérance de vie.

Quant au mormon Romney, il est moins bête que prétend Canal +. D’abord il est francophone, signe d’intelligence. Puis il est de Boston, ville où l’influence française demeure sensible. Ensuite il semble moins belliciste qu’Obama, quand Romney dénonce les bombardements des drones au Pakistan, avec leurs bavures qui révoltent la population. À noter accessoirement le tic de Canal +, qui écorche le nom de Romney, que ce quasi-monopole privé de l’information appelle Romny.

Canal + évoque aussi la « secte » des mormons, mais toute religion est sectaire, comme tout ordre maçonnique. Canal + insulte aussi la langue française en confondant le genre des mots et en supprimant l’accord des participes passés. Ses journalistes greluches en particulier, très dociles, bien qu’elles prétendent avoir des couilles. Arrive enfin la question de savoir le résultat des quatre référendums organisés hier sur le mariage gai, que nous ignorons pour l’instant. 34 furent organisés dans le passé, à chaque fois la réponse fut négative. À notre avis l’union des tantouzes est tolérable mais ne saurait être institutionnalisée, opinion de presque toutes les sectes, à l’exception de certaines des fils de la Veuve.

Eh oui, le nom du vainqueur de l’élection amerloque est secondaire, car il ne décidera pour ainsi dire rien. Il sera représentant de commerce comme un grand-maître de la Veuve, lui aussi élu « démocratiquement » au suffrage indirect. Les histoires de pédés, sureprésentés à Paris et dans les médias, sont aussi sans intérêt, car seule compte la menace qui pèse sur la langue françoise, qui demeure selon nous défendable en dépit des vilenies d’une partie des académiciens et de la caste politique.

Quand le juif aboie, la caravane passe.

Ce qui suggère accessoirement que le juif est chien, pas chat, notre « Énigme David Jacob » n’ayant malheureusement toujours pas été commentée en dépit de la réclame que lui fait Freya. Mais si le juif est chien, cela change tout. La souris serait le militant, le chat l’agent des RG, maintenant DCRI, enfin le chien juif plus fort que tous. En sa qualité de clebard, animal que vénère — et mange – le chinetoque. Interprétation qui nous rapproche de l’Orient, d’où le juif est originaire. Même s’il est métissé avec le nègre, le sarrazin, le Slave et finalement avec l’Européen.

Nous savons depuis longtemps que le juif ne mange pas de porc car il est lui-même porc. Mais il serait en même temps chien, animal domestique qui impressionne l’imbécile. Ainsi tout s’expliquerait. Le juif serait moins dangereux qu’on le croit généralement, mais il imaginerait tenir son maître en laisse, contrairement à ce qu’on croit généralement. Or son maître serait très dangereux. Et il est vrai que personne, même pas Revision, ne conteste la suprématie du complexe militaire amerloque. Avec ses officiers souvent de race germanique ou d’Europe du Nord, parfois de souche hongroise.

Obama et Romney n’auraient pas jasé de l’Europe dans leurs débats selon la presse juive. Or c’est faux, ils ont souvent parlé de leurs « alliés », autrement dit de vieille Europe dont Romney est originaire. Car l’Amérique est protubérance, boursouflure d’Europe, qui se définit dans un christianisme aux contours flous pour ne fâcher personne. Ni le catholique romain, ni le réformé, ni l’anabaptiste, ni l’anglican, ni l’arien, ni le mormon, ni le grec orthodoxe, etc. Ni le païen, lui aussi admis au cénacle. Conformément au vœu de la Veuve régulière, plus souple et maligne que la Veuve irrégulière fabriquée en France. Encore que les 33 grades dits écossais de la Veuve régulière fussent eux aussi conçus en France.

C’est la victoire juive obtenue avec l’élection d’Obama qu’il s’agit de contester, rien d’autre.

13h30, le oui au mariage des tantouzes l’a emporté au Maryland, au Maine et peut-être au Washington*, après qu’Obama eut soutenu cette initiative. Gageons qu’en cela il voulait donner l’impression qu’il n’est pas Frère Musulman.

_____________

* Au Washington signifie dans l’État de Washington (pas dans la ville).

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :