Alain Guionnet – Journal Revision

1 novembre 2012

D.C.R.I. ET MERAH

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:34

Libération revient sur l’affaire Merah. Ses propos sur la DCRI sont mensongers. La DCRI ne compte pas 4 000 agents, mais environ 6 000. Leur prétendue répartition en milieux ouvert et fermé est fantaisiste. En revanche les différents comportements des anciens des RG et de la DST sont certains. Comme le souhait de Charkeuz de fusionner ces deux services peu après les attentats du 11 septembre 2001, alors qu’il était ministre de l’Intérieur, mais Chirac s’y est opposé. Aussi dut-il attendre d’être président de la République pour créer la DCRI.

Libération prétend que Charkeuz aurait vu dans la DCRI un FBI à la française. C’est possible, vu que Charkeuz a toujours feint d’idolâtrer l’empire amerloque. Mais son véritable but était de créer institution pyramidale qu’il voulait commander. Libération ne le dit pas, mais cela ressort de sa lecture. Car c’est la direction de la DCRI qui s’est toujours opposée à ce que Merah soit inquiété, contrairement à l’avis de ses agents de Toulouse.

Jeudi 15 mars au soir, après le double homicide de Merah à Montauban, l’enquête fut confiée à la police judiciaire et le chef de la DCRI de Toulouse, venu sur place, remercié. Pourtant, en voyant les films pris du criminel, un de ses agents aurait identifié Merah à « 80 % ».

Bref, les agents de la DCRI auraient fait leur travail, seule sa direction ayant été aveugle, au point d’ordonner d’interrompre la surveillance de Merah. Mais a-t-elle été aveugle ou aveuglée par le chef d’État, qui voyait en Merah atout pour sa campagne présidentielle. Résultat, trois enfants et un adulte tués lundi 19 mars dans une école juive de Toulouse par l’homme au scooter.

Ainsi va la politique. La caste qui la dirige adore donner des leçons de morale pour cacher ses coups bas. C’est d’ailleurs l’affaire Merah qui nous a poussé à voter Hollande, Charkeuz étant beaucoup trop dangereux. Après sa guerre à la Libye, ayant précipité le pays dans le chaos, où il arma des musulmans durs, il s’est cru malin en exploitant les affaires Merah. Car il y en a deux : l’assassinat de harkis et l’« holocauste » de Toulouse. Merah en avait prévu d’autres, mais il n’eut pas le temps de les accomplir.

Bref, Libération ne nous apprend rien. Seules quelques anecdotes sont piquantes, la rédaction du canard ayant eu connaissance de quelques pièces et de témoignages à verser au dossier. Mais gageons que l’affaire Charkeuz-Merah en restera là, car aucun scandale n’éclabousse jamais le microcosme politique en France.

18h45, déjà 11 votes pour ce papier, avec avis partagés, comme d’hab’. Il serait bon mais pas excellent. Nous ne savons pas qui est l’auteur de la manip’, Freya ou des agents de la DCRI ? Mystère. Ou peut-être des sbires du CRIJF, dont nous recevons sans cesse la propagande. Surtout que nous accusons Charkeuz d’être responsable de l’holocauste de Toulouse. C’est gonflé, mais à cœur magyarisant rien d’impossible.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :