Alain Guionnet – Journal Revision

31 octobre 2012

SOUTIENS JUIFS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:44

Le 8 novembre approche, nous ne songeons à rien d’autre. Mais gageons que le jugement du Protocole des sages de Sion n’est pas encore rédigé, avis que partage peut-être Sébastien Allali, notre ancien collègue de l’AIU, car comment expliquer autrement ses récents messages ?

Allali feint de se réveiller pour un de nos papiers de février 2010. À juste titre, car non seulement il se trouvait en première page de Google quand on entrait son nom, mais en deuxième position ! Maintenant en troisième, en quatrième dès que ce papier sera diffusé. Dans ses courriels, le juif arabe sollicite notre « bienveillance », mot n’existant pas en hébreu quand le juif parle à un goy.

Allali souffre de sa jeunesse. Il n’a pas atteint l’âge de la sagesse (40 ans). Il rue comme un cheval fou. Ayant beaucoup lu, Allali sait conter (ou compter) fables du judaïsme au profane, raison pour laquelle il assena ses lumières à l’AIU, mais aussi pour laquelle il fut invité par le sage Eisenstein sur France 2. Encore que le juif allemand aye dépassé l’âge de la sagesse, mais c’est autre histoire.

Bref, le juif est rusé. Son initiative épistolaire est sans doute liée au prochain jugement du Protocole des sages de Sion, précieux pamphlet à ses yeux, comme aux nôtres. En effet, le complot juif est affaire qui marche pour la coterie, surtout quand il est entouré de clair obscur. En revanche, si vous prétendez le document vrai ou faux, vous cassez la baraque, le mieux étant d’entretenir le doute. Avis que partagent juif éclairé et antijuif.

Occasion de signaler aux juges de Versailles que les soutiens juifs de Guionnet sont nombreux. Nonobstant Jacques Halbronn, membre de l’équipe Revision, citons les noms de l’historien tel-avivois Shlomo Sand et de la vache turque Esther Benbassa. Le sabra Sand a toujours été correct avec Guionnet, bien qu’il tînt à garder ses distances. Sand fait sa cuisine d’historien. Il traficote, nie implicitement l’Holocauste. Polyglotte, il est assez francophile. Enfin il reconnaît la majesté d’Aigle Noir.

Pour la vache turque, c’est différent. Elle juge que Guionnet ne sait pas écrire français ! aveu de faiblesse de sa part. Esther, qui signifie caché en hébreu, partage avec Guionnet son attrait pour le juif hongrois, même si elle saisit mal le mot néologue qu’emploie le juif hongrois et que le fils de Magog comprend bien, qu’il soit magyar ou non. Toutefois mieux vaut être magyarisant pour l’entendre.

À preuve, Benbassa fit cadeau à Guionnet de son dictionnaire du judaïsme en hongrois, où la vache avait oublié de parler des néologues. Erreur corrigée par l’éditeur, qui a fait appel au CRIJM* pour y remédier.

Benbassa semble sincère cependant quand elle critique l’hypocrisie des antisémites, qui pullulent selon elle. D’où peut-être sa générosité avec le franco-turk Guionnet, antijuif carré, sinon au carré.

Bref, Guionnet a l’appui de plusieurs juifs, non des moindres, tandis que le mystère qui entoure Protocole des sages de Sion, ouvrage écrit en français en 1899 ou en 1900, gagne à être entretenu dans l’intérêt de la France et du monde.

Vérité ou banalité que les juges de Versailles doivent admettre.

____________

* CRIJM signifie Comité représentatif des institutions juives du Pays-magyar. Précision indispensable car le CRIJM n’existe pas, mais c’est tout comme.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :