Alain Guionnet – Journal Revision

17 octobre 2012

CERCUEIL DE FREYA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:02

Le cercueil de Freya von Asgard sera beau, en chêne. D’ordinaire le Mossad est radin, mais il ne le sera pas cette fois, le Freya ayant énormément contribué à sa cause. Rendez-vous compte, il a réussi à infiltrer le FSB (ancien KGB) et à se faire passer pour rouge-brun. Son dernier message est saisissant. Freya accuse Guionnet dans ces termes :

« Tu ne trompes personne mec, la seule raison pour laquelle tu t’en prends à Freya est qu’elle a été interviewée [suit lien] et pas toi, et que tu le seras jamais parce que ni elle ni plus personne n’a rien à battre de ta pomme pourrie. Tu es petit, petit, petit, petit, petit, petit, petit, petit, petit. Tu fais pitié tiens. »

Nouveauté, Freya fait mine de parler magyar quand il traite Guionnet de mec, même si on dit meg. Idée, nous devrions jaser de temps en temps du meg au lieu du mec. Dans la locution Freya est drôle de meg, par exemple. L’interview du Pétersbourgeois est de lui. Il débute par énorme faute d’écriture. Il ratiocine « ceux-là même » au lieu de ceux-là mêmes ! Forcément, Freya a appris le français en Israël ou en Russie. Ses prof’ lui ont enseigné que l’adverbe même est invariable, mais il y a exceptions, comme toujours en françois.

Freya feint ensuite de causer pipol. Il supprime double négation en partie aberrante, mais cela ne se fait pas en langue soutenue. Puis viennent ses « tout petit ». Il y en a neuf, pas sept, signe qu’il ne serait pas juif.

Mais tes artifices ne t’exemptent pas de peine, Freya. Surtout que tu as fauté en prétendant que Guionnet aurait dit : « Bailly devrait écoper courte peine, environ cinq ans ». Ce qui est faux, cette appréciation ne se trouvant dans aucun brouillon. Nous estimons que Bailly purgera dix ans de prison, bien que présumé coupable d’intention de tuer. Et puis, même s’il est condamné à 15 ou 20 ans sur base peu solide, intention n’étant pas action, il devrait sortir avant dix ans.

En revanche, camarade Freya, nous sommes prêts à t’offrir beau cercueil, luxueux, comme adore le sarrazin. Si tu veux, nous pouvons nous rencontrer avant, au fort d’Issy.

Rapport de l’officier de la DCRI à ses chefs : « Côté Aigle Noir RÀS, il fond sur Freya. »

Minuit, réponse ordurière de Freya. Le salaud dispose du premier brouillon du papier, on ne sait pas comment, mais son compte est bon.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :