Alain Guionnet – Journal Revision

1 octobre 2012

BRAVO FREYA !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:45

Nous venons de dire bravo Fofo ! nous n’en sommes plus à excès de langage près. Lao Killer a prétendument diffusé le 29 septembre « Aveu », papier faisant la synthèse de ce que nous disons de la drogue de synthèse. Freya a raison, car il fallait attendre que les dires de Revision à ce sujet arrivassent à maturité.

Du coup, la rumeur court que Guionnet connaît la drogue de synthèse. Certes moins bien que la chambre à gaz d’Auschwitz, mais le héros a consacré des années à Auschwitz, une dizaine de jours au sel de bain. Hélas ! Freya se sent concerné, parce que vexé d’avoir été traité de nazi dans le sens juif du mot.

Ce qui entraînera coup de projecteur sur ladite came. Là est première étape. Après Français de souche, le rouge-brun s’accroche à la drogue de synthèse, les deux étant supposés ennemis de Big Brother.

Mais ce n’est pas sûr. Freya diffuse la réponse du site à son dernier commentaire, où nous croyons pouvoir établir qu’il travaille pour le Mossad dans la section chargée d’infiltrer le renseignement ruscof. Freya a en outre trafiqué les dates. Mais seul résultat compte. Drogue de synthèse est arme de l’ennemi, pour les gens qui s’opposent à Big Brother et à Grand Frère.

Pareille concomitance pourrait s’expliquer par l’opposition commune du juif et du goy à ladite drogue. Elle existe à certains niveaux, c’est sûr. Mais qu’en est-il du nazi que dénonce Nétouré Carta ? Ce juif stupide à la solde de Big Brother ? Ce protocoliste qui voit en sel de bain arme supposée servir les intérêts du juif ? Ce strauss-kahnien ?

C’est au juif, pas seulement traditionaliste, de prendre ses distances avec cette politique.

16h15, première étoile, note nulle, car il est impossible de mettre zéro. Signe de rigidité de l’esprit d’un lecteur, qui n’aura pas compris que tous les moyens sont bons pour diffuser des idées ? Quand la drogue de synthèse se répand en France, c’est le moment d’en parler. Plus on attend, plus il sera trop tard.

Un commentaire »

  1. La déesse Freya ayant pour habitude
    De caracoler sur le dos d’un sanglier
    Afin qu’il la promène en toute latitude
    Enfourcha un beau jour le bourru Guionnet,
    réviso qui par son bilieux caractère
    Et son odieux aspect répond bien au critère
    Qu’on attribue à ce cétartiodactyle.
    Aussitôt l’animal se met à regimber
    Moins fâché dans le fond d’être ainsi chevauché
    Que de n’avoir droit à d’autre contact tactile
    que sur son dos poilu les fesses de la belle !
    Guionnet donc glapit, se cabre, se rebelle
    Et de son infortune à témoin prend les nues
    Mais sa cavalière entre ses cuisses nues
    Le serra, le mata, jusqu’à ce qu’il ne puisse
    plus émettre que des cris plaintifs et ténus !
    Enfin dompté par la guerrière Vénus
    Le Guionnet dut bien accepter d’obéir
    Aux pressions de la glorieuse entrecuisse
    qui lui dicte depuis quoi dire et quoi écrire !
    Et voilà révélé à ses lecteurs pantois
    pourquoi dans son blog il parle d’un air matois
    de Freya, sans relâche, et sans fin, et sans trêve :
    de lui lécher les pieds et le vagin il rêve !

    (Passable. Même après correction de trois coquilles. Mauvaise rime de ténus avec Vénus. Barbarisme : puisse au lieu de pût ! Les quatre dernières rimes sont appréciées, mais il faudra que tu comprennes un jour, Freya, qu’on met une capitale en tête de chaque vers, ou bien seulement quand il débute une phrase. C’est l’un ou l’autre, pas tantôt l’un tantôt l’autre. Tes confusions sont celles d’un espion, NDLR.)

    Commentaire par Sororité Aryenne — 3 octobre 2012 @ 18:07 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :