Alain Guionnet – Journal Revision

31 octobre 2012

MOULINETTES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:29

On me dit toujours de fermer ma gueule, mais le chef m’a autorisé cette fois à déblatérer un peu. Vous n’avez peut-être pas remarqué la signature du chef en réponse à un courriel de Benjamin Allali, moi si ! Alain Attila, autrement dit À l’hun Attila ; le chef est parfois génial.

Quant à son pote Bobo, de Propagandes.info, il a l’air mal en point. D’où souci du chef, qui a besoin d’antisémites pour conter les vertus de l’antijudaïsme, sa pomme d’Adam. Dans sa mansuétude, il est prêt à ne plus traiter automatiquement Bobo de juif ou de tzigane. Surtout que Bobo n’est pas salaud. Il estime Guionnet, comme moi. Sauf qu’il est trop indulgent avec lui.

Je dirigerais le sit, je ne ferais pas de différence entre antisémite et antijuif. Je ne prétendrais pas frayer avec Allali, Benbassa ou Sand. Encore que qualifier Benbassa de vache est bien trouvé. Regardez-la, elle a pis qui pend. Quant à son trou noir, je n’en parle pas, le tovaritch amerloque Jojo étant plus féru que moi à ce sujet.

Hé ! Djodjo, tu m’entends ? Vas-tu participer au complot que nous ourdissons contre Guionnet dit Aigle Noir ? Comme en Chine, à la fin du troisième siècle avant notre ère, quand nous, têtes noires, avons liquidé le régime de T’sin Che Houang-ti. Es-tu de notre côté, Djodjo, ou bien de celui de notre prétendu chef qui continue de vénérer T’sin Che Houang-ti ?

Mais je crains ta réponse. J’ai peur que tu rallies la cause de Guionnet dit Sissi Guionnette. Le chef se vante d’être parti de l’histoire de Chine pour éclairer celle du monde, mais n’a-t-il pas tort ?

Je ne sais pas. Il est possible qu’il aye raison, car il a vaste savoir. Quand il dit Étienne, par exemple, il songe à t’ien en chinetoque, qui signifie ciel. Alors je suis paumé, car j’ignore toute langue barbare. Raison, entre autres, pour laquelle je vois en Guionnet mon chef. Mais cela ne m’empêche pas de songer à comploter contre lui.

Guionnet a été explosé le 26 juillet par un jeune sarrazin. Par un « rat », dit Bobo, qui avoue par ce mot son ultradroitisme. Je fusse avec lui, j’explosasse le sarrazin, mais ce ne fut pas le cas.

Heureusement, le 8 novembre au soir, nous partirons à la chasse. Sur les coteaux d’abord, jusqu’à Vanves et Clamart. Pas de problème, le camé a tout oublié. Il ne reconnaîtra pas Guionnet, ni bien sûr moi, Jacquot. Son cadavre devrait finir dans une décharge publique selon Bobo. Seul problème, il n’y en a pas sur les coteaux, mais les rails du RER y suppléeront.

Jacques Moulin

SOUTIENS JUIFS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:44

Le 8 novembre approche, nous ne songeons à rien d’autre. Mais gageons que le jugement du Protocole des sages de Sion n’est pas encore rédigé, avis que partage peut-être Sébastien Allali, notre ancien collègue de l’AIU, car comment expliquer autrement ses récents messages ?

Allali feint de se réveiller pour un de nos papiers de février 2010. À juste titre, car non seulement il se trouvait en première page de Google quand on entrait son nom, mais en deuxième position ! Maintenant en troisième, en quatrième dès que ce papier sera diffusé. Dans ses courriels, le juif arabe sollicite notre « bienveillance », mot n’existant pas en hébreu quand le juif parle à un goy.

Allali souffre de sa jeunesse. Il n’a pas atteint l’âge de la sagesse (40 ans). Il rue comme un cheval fou. Ayant beaucoup lu, Allali sait conter (ou compter) fables du judaïsme au profane, raison pour laquelle il assena ses lumières à l’AIU, mais aussi pour laquelle il fut invité par le sage Eisenstein sur France 2. Encore que le juif allemand aye dépassé l’âge de la sagesse, mais c’est autre histoire.

Bref, le juif est rusé. Son initiative épistolaire est sans doute liée au prochain jugement du Protocole des sages de Sion, précieux pamphlet à ses yeux, comme aux nôtres. En effet, le complot juif est affaire qui marche pour la coterie, surtout quand il est entouré de clair obscur. En revanche, si vous prétendez le document vrai ou faux, vous cassez la baraque, le mieux étant d’entretenir le doute. Avis que partagent juif éclairé et antijuif.

Occasion de signaler aux juges de Versailles que les soutiens juifs de Guionnet sont nombreux. Nonobstant Jacques Halbronn, membre de l’équipe Revision, citons les noms de l’historien tel-avivois Shlomo Sand et de la vache turque Esther Benbassa. Le sabra Sand a toujours été correct avec Guionnet, bien qu’il tînt à garder ses distances. Sand fait sa cuisine d’historien. Il traficote, nie implicitement l’Holocauste. Polyglotte, il est assez francophile. Enfin il reconnaît la majesté d’Aigle Noir.

Pour la vache turque, c’est différent. Elle juge que Guionnet ne sait pas écrire français ! aveu de faiblesse de sa part. Esther, qui signifie caché en hébreu, partage avec Guionnet son attrait pour le juif hongrois, même si elle saisit mal le mot néologue qu’emploie le juif hongrois et que le fils de Magog comprend bien, qu’il soit magyar ou non. Toutefois mieux vaut être magyarisant pour l’entendre.

À preuve, Benbassa fit cadeau à Guionnet de son dictionnaire du judaïsme en hongrois, où la vache avait oublié de parler des néologues. Erreur corrigée par l’éditeur, qui a fait appel au CRIJM* pour y remédier.

Benbassa semble sincère cependant quand elle critique l’hypocrisie des antisémites, qui pullulent selon elle. D’où peut-être sa générosité avec le franco-turk Guionnet, antijuif carré, sinon au carré.

Bref, Guionnet a l’appui de plusieurs juifs, non des moindres, tandis que le mystère qui entoure Protocole des sages de Sion, ouvrage écrit en français en 1899 ou en 1900, gagne à être entretenu dans l’intérêt de la France et du monde.

Vérité ou banalité que les juges de Versailles doivent admettre.

____________

* CRIJM signifie Comité représentatif des institutions juives du Pays-magyar. Précision indispensable car le CRIJM n’existe pas, mais c’est tout comme.

ÉCHANGE ÉPISTOLAIRE AVEC SÉBASTIEN ALLALI

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:08

30 octobre, Allali écrit : « Bonsoir Monsieur, Je me tourne vers vous à propos de votre Blog dans lequel mon nom est cité (27/02/2010), suite à une intervention télévisée. Pour des raisons personnelles importantes, je vous saurais gré de bien vouloir retirer les éléments me concernant (qui apparaissent sur la première page lorsqu’on tape mon nom sur Google). Ma requête vous semblera sans doute surprenante mais c’est important pour moi et je suis sûr de pouvoir compter sur votre compréhension et votre bienveillance. »

Réponse : « Bonsoir Monsieur, Désolé, je ne me souviens pas avoir cité votre nom. Je vous prie éventuellement de me préciser dans quel papier. Bien à vous, AG. »

Allali rétorque : « Bonjour, Merci de votre réponse. Voici le début du texte dont je vous parlais. Bien à vous, SA. »

Suit citation du papier du sit du 27 février 2010 : « Le rabbin Benjamin dit Sébastien Allali est juif portugais. Façon de parler, car il serait juif arabe, Allali étant abréviation de Ben Allali. Mais il assume des responsabilités « communautaires” à Bordeaux, autrefois capitale juive portugaise. Allali est juif de cour. Il enseigna à l’Institut Rachi et dirigea la Section normale des études juives de l’Alliance israélite universelle, d’où ses propos incisifs sur France 2 dimanche 21 février. Allali traduit tikkun ou tiqqun par réparation, avant d’ajouter que tikkun a pour anagramme tinoq. Or tinoq signifie nouveau-né, d’où la tentation de dire que la réparation ardemment souhaitée par le ticouniste est incarnée par le nouveau-né pendant les sept premiers jours de sa vie, quand il demeure proie des démons.

Suit répartie du sit, qui écrit : « Bonjour, 27 février 2010, j’avais oublié. Mais c’est bien que vous soyiez prêt à dialoguer avec moi. Vous avez de la confiture, comme on dit. Rabbinique, ultragauchiste, ultradroitiste, peu importe, l’essentiel étant la confiture. Autrement dit je vous respecte tant bien que mal, car le ticoun provoque chez moi éruption cutanée. Je vais faire part de nos émoluments sur mon sit. Bien à vous, Alain Attila ».

Échange épistolaire ne se commente point, sauf par le concierge. Dans cette anecdote il n’y a ni vainqueur ni vaincu, en revanche il y a litige.

30 octobre 2012

MÉTHYLÈNEDIOXYPYROVALERONE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 07:49

Pendant longtemps ce mot barbare fut introuvable sur le moteur juif Google. Maintenant le centime est tombé, à cause de la loi canadienne du 21 septembre 2012 qui interdit fabrication, importation et vente du méth’ dans le royaume.

Pendant ce temps, les traîtres socials proposent en France l’usage de la shooteuse aseptisée, hygiénique, pour le camé, dans des salles prévues à cet effet, conformément à la proposition de la ministre de la Santé Marisol Touraine. Avis que partage Besancenot. Or il y a quatre façons de consommer la métamphétamine : la fumer, l’inhaler, l’ingérer, l’injecter, étant entendu que l’injection de méth’ entraîne les plus forts effets, comme pour l’héroïne.

Aussi des camés habitués à fumer ou à sniffer du méth’ iront dans ces salles pour se shooter dans des conditions idéales. D’où accentuation des effets. Or le méth’ est déshumanisant. Il rend extrêmement violent envers autrui ou contre soi. Tantôt un jeune sportif se tranche la gorge, tantôt une femme s’ouvre le ventre au taille-mine. Voilà ce que préconise Touraine, ministrette n’ayant de cesse de faire diversion.

La fille du sociologue Alain Touraine menace la santé des Français, car elle souligne que les camés seront libres de s’injecter la drogue qu’ils apporteront dans les salles de shoot, dont elle espère l’ouverture d’ici la fin de l’année. Confirmation que les traîtres socials sont dangereux. Quand ils ne déclarent pas guerre imbécile, comme en 1939, ils font zèle pour plaire à Big Brother.

La drôle de guerre de 1939-1940 se déroula dans des conditions similaires au projet d’ouverture des salles de shoot, tandis que ces deux politiques visent à satisfaire Big Brother. Il n’y a là, somme toute, rien que de banal.

Seul petit étonnement : le soutien de Besancenot, goy ayant étudié l’histoire, à l’atrocité de Touraine. Surtout que son dogme l’oppose en théorie au « social-traître ». Mais en théorie seulement, car le trotskard contemporain collabore à l’ordre dominant. Il s’est d’abord porté garant de l’authenticité de la chambre à gaz stalinienne d’Auschwitz, tandis que certains trotskards sont membres du parti extérieur, comme lui, Plenel, Field et d’autres.

Dommage pour Besancenot d’avoir été pris la main dans le sac, car il est passible de circonstances aggravantes, vu qu’il a été formé deux fois à spéculer. D’abord en étudiant l’histoire, puis dans les cercles juifs frankistes de l’ancienne Ligue communiste révolutionnaire. Or tout spéculateur songe aussitôt, quand il entend parler du projet d’ouverture de salles de shoot, aux piquouzes de méthylènedioxypyrovalerone qui y seront pratiquées.

Besancenot ne nous fera pas croire qu’il n’y a pas pensé. Mais peut-être désire-t-il précipiter la décadence de vieille Europe dans son désir messianique, tout un chacun connaissant l’antienne de Hegel : de contradiction en contradiction, vers la négation de la négation…

Résumons : le traître social et le trotskard souhaitent la décadence de ce qu’il reste de France. Comme Charkeuz, comme Copé, soutenu par Moscovici et par le faux gaulliste Guaino, tandis que le p’tit juriste Fillon n’est pas à la hauteur. Aussi le méth’ est parfaitement de notre époque.

23 octobre 2012

OBAMA JOUE GAGNANT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 03:43

Dans le débat sur la politique étrangère, Obama est détendu. Il semble maîtriser le sujet et jouer gagnant. Son opposant républicain Romney est certes moins idiot que comme il est représenté dans « Les guignols », mais il semble perdant, complice de la prochaine élection d’Obama. Le débat tourne autour d’Israël. Romney soutient que la tension avec Israël croît. Obama assure que les États-Unis seront toujours du côté d’Israël.

Puis Romney dérape, il accuse Ahmedinedjad de génocide. Comme l’oratrice pâle qui soutint à la télé que la France a exterminé 6 millions de juifs pendant la dernière guerre mondiale (à voir sur le sit de Blanrue). Mais personne n’est à une aberration près. Obama assure qu’il a visité le musée de la Shoah, comme de nombreux révisos et Frères Musulmans. Le républicain, avec son parti pris pro-Israël est confondu, ce gouverneur du Massachussets n’ayant pas visité le musée de la Shoah.

Romney soutient la politique d’Obama en Afghanistan. Il est partisan du retrait total des troupes amerloques en 2014. Obama est à son aise, il donne la leçon en sa qualité de « responsable », avant d’enchaîner sur la politique intérieure amerloque.

Romney ne veut pas « divorcer » avec le Pakistan, allié indispensable ayant 200 armes nucléaires, bientôt 400, qu’il ne faut surtout pas qu’elles tombent dans les mains des islamistes. Puis vient l’affaire des drones, nécessaires mais insuffisants.

Obama dénonce la corruption au nom de la démocratie. Argument majeur, car lui seul dénonce la corruption dont ne parle aucun homme politique français, bien que justice et police soient corrompues.

Puis vient la Chine, empire menaçant les States. Romney compare la Chine à l’Amérique. Il propose de collaborer avec l’ancien empire du Milieu. Il dénonce le vol des brevets et des idées occidentals. Le chinetoque est faussaire selon lui, mais il ne parle pas pour l’instant de sa fabrication de méth’. Obama l’emporte sur son adversaire sur la Chine, tandis que Romney parle de lui. Fils de fabricant automobile, il préconise la compétitivité contre la Chine.

Romney se rabat ensuite sur la détresse de la « classe moyenne ». Puis vient conclusion. Obama vante les vertus de l’éducation et des nouvelles sources énergétiques. S’il est réélu, il travaillera toujours pour que l’Amérique soit « la plus grande nation de la terre ».

Romney veut réduire le nombre de 20 millions de chômeurs et des bénéficiaires de l’aide alimentaire. Il veut tout faire pour que « l’Amérique reste l’espoir de la terre ».

Ce troisième et dernier débat est considéré comme mineur, mais Obama a gagné selon nous, en sa qualité de semi Frère Musulman respectueux de la Shoah.

Que désirez-vous au petit déjeuner ? Un croissant ? Non, deux !

La salope Christine Ockrent pronostique après coup petite victoire d’Obama. Elle a sans doute raison.

ATTAQUES DRONIQUES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:08

« Maison éclairée » nous informe que les attaques droniques amerloques se poursuivent en Orient. Au Pakistan en particulier, la guerre gagnant à être automatisée. Nouvelle inquiétante pour les agents des services de renseignement privés amerloques, car si la guerre est automatisée leur emploi est menacé.

Mais ces agences ne sont pas à une contradiction près. Financées à près de 90 % par l’État amerloque, elles se préparent sans doute à créer un second 11 septembre 2001, en plus grand. Pour elles, destruction est raison.

23 octobre, l’utilisation des drones au Pakistan serait commandée par le CIA. Ils sont téléguidés par des militaires se trouvant sur une base du Nevada. Vrai jeu de guerre, les bombardements des drones font au moins des dizaines de victimes civiles au Pakistan. Des enseignants, des étudiants, des flics notamment. Ce qui éclaire les brefs propos échangés lors du dernier débat entre Obama et Romney sur l’utilisation des drones. Romney semble sur ce point plus modéré qu’Obama. Il ne veut pas traiter en ennemi le Pakistan, car il redoute que les centaines d’armes nucléaires du Pakistan tombent dans les mains de musulmans durs dits islamistes.

Quel jeu joue Obama dans cette affaire ? Est-ce lui qui dirige ces bombardements meurtriers, ou bien des chefs du CIA, qui seraient menacés d’arrestation selon « Maison éclairée », sit pâle amerloque reproduisant d’intéressantes coupures de presse ? Nous ne savons pas, mais des voix dissonantes se font entendre parmi les spécialistes du complexe militaro-industriel amerloque.

22 octobre 2012

TÊTE DE BRETOK TÊTE EN TOC

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:14

Ça fait toujours plaisir de taper sur le bretok, tandis que tête de bretok tête en toc va de soi en idiome françois. L’avantage de Breiz atao est que ce sit diffuse la bande chinetoque avec le son. On s’imagine alors comprendre le mandarin, quand une femme s’exclame « ha! », qui signifie si en hongrois, langue hyperbarbare. Heureusement le chinetoque est civilisé, il dit ha ! comme le François.

Mais relatons le déroulement de l’affaire. Comme on dit dans la secte, quand Jules est au violon, Danny à l’accordéon, on ne tarde pas à danser la polka à moins qu’on aye trois jambes de bois. C’est Jules, hier à 12h39, qui a communiqué le film à Revision, malheureusement sans le son. Jules est antisémite ou antijuif, nostalgique de Jules Guérin et de la Libre parole. Apparemment de race savoisoise, il lui arrive de picoler, crime aux yeux du musulman dur. Puis Dannny a pris le relais, en nous communiquant le tuyau sur Breiz atao, Bretagne toujours.

Surpris, nous l’avons appelé Danny le Rouge-Noir, allusion à Daniel Cohn Bendit autrefois appelé Dany le Rouge. Mais Danny a confiture ultragauchiste. Il sait beaucoup de choses sur l’Internationale situationniste, sur Orwell, etc. Le gars visite en même temps de nombreux sits, aussi n’excluons-nous pas qu’il travaille pour la DCRI.

En tout cas le centime est tombé. Jules et Danny ont compris les effets du méth’. Breiz atao s’interroge en revanche sur les raisons des actes du nègre en Chine, bien qu’elles soyent limpides et fussent exposées par le sit.

Notez les heures. Revision a reçu le film hier à 12h39, Breiz atao l’a communiqué à 22h50, signe possible que Breiz atao lit Revision en dépit de son antibretokitude.

Dans autre papier, Breiz atao s’insurge parce que le Démon traite le bretok d’« idiome local ». Locution vexante dans l’esprit des démoniaques, beaucoup moins en réalité, car toute langue est idiome, avec ses idiotismes, conformément à l’origine latine du mot. Sans oublier que le latin fut longtemps langue officielle du duché de Bretagne. Il aurait certes été plus élégant de parler d’idiome bretok plutôt que d’idiome local, car l’Armorique est pays, pas localité.

Lisez Breiz atao. Apparemment pas de coquille, sa rédaction tenant à montrer sa francité. Avec son style scolaire, aux antipodes de l’idiome de Revision, qui poursuit sa révolution par étapes conformément à l’enseignement du Kalmouk francophone Lénine. Depuis longtemps l’ancienne écriture de rit est préférée à rite, nom masculin ne devant pas être terminé par e, lettre marquant le féminin. Étape suivante, le site vient d’être liquidé au profit de sit. S’ensuivront d’autres, la suppression des inutiles consonnes géminées étant programmée. Tomberont d’abord celles de révisionnisme et espionnage, au profit de révisionisme et espionage. Avant autres réformes.

C’est l’idiome françois auquel le bretok est invité à se rallier, tout en y exerçant son influence. Laquelle est cruciale, car le bretok reste épine dorsale de Paris en dépit de ses défauts.

PROPAGANDES.INFO EXTERMINÉ ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:54

Le sit Propagandes.info n’émet plus depuis plusieurs jours, conformément à la promesse de François Hollande d’exterminer tout blog antisémitique ? Nous ne savons pas. Mais nous avons élu la crapule contre Charkeuz. Hollande voudrait-il couper la branche sur laquelle il est assis ?

C’est possible, mais sans antijudaïsme la France n’existe pas. Elle se prive de politique étrangère. D’ailleurs la France existe-t-elle ? Ce n’est pas sûr. En revanche, des François combattront jusqu’au bout, sans prédire que la bataille se déroulera au fort d’Issy, car Freya nous reproche notre nombrilisme.

23 octobre, 1 heure. Fausse alerte. Le juif ou tzigane Bobo a seulement fait relâche, un « break » comme dit le barbare. Que le charbon le dévore !

MEG ET MEC

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:12

Mec est tiré de meg en magyar, mot très fort des hussards du Roy de France. Tout le monde le sait, même les chefs des services de renseignement privés amerloques, pour qui langues oungvaroise et françoise sont essentielles. D’ailleurs ils causent d’« espionage », qu’ils prononcent à la françoise, pour définir leur activité.

Propos destiné aux neuf lecteurs du site de Hongrie ayant visité le sit hui selon WordPress.

La suite est facile à imaginer. Pour peu que le mec verse dans le meg, bonjour les dégâts ! Pas besoin de drogue hyperdure. Apprenons à gagner. Qui ose gagne, comme on dit à l’armée et en oungvarois.

BARAHIV LIQUIDÉ

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 14:47

Cela n’a fait ni une ni deux, Barahiv ne sera plus scénariste de la prochaine saison d’« Engrenage ». Nouvel obs’ nous apprend qu’il « quitte, lui, l’aventure pour reprendre du service. Son remplaçant sera sans doute Simon Jablonka, déjà auteur de plusieurs épisodes d’“Engrenages” (…) Quant à l’équipe des consultants, elle s’étoffe avec, outre le juge Thiel (par ailleurs acteur), un autre juge d’instruction, deux avocats pénalistes et trois policiers ».

Autrement dit la série perdra sa saveur. La Veuve n’y apparaîtra plus, ni les juges ambitieux corrompus, tandis que les flicards seront sans doute simples officiers de police, même s’il y aura un ou deux commandants parmi eux, autrement dit gens étrangers aux semi hautes sphères du pouvoir. Dans lesquelles la Veuve rayonne, avec ses vieilles peaux aux cheveux blancs.

Simon Jablonka est vraisemblablement juif polac. Dans le passé Guionnet eut affaire au juge Thiel, cet « acteur ». Le bougre sembla modéré, en réalité opportuniste, il est sans doute fils de la Veuve. Quant aux avocats pénalistes, ils sont auxiliaires de justice. Autrement dit la Veuve n’apparaîtra plus dans la prochaine saison d’« Engrenage », elle qui prétend diriger justice, police et armée.

Finies intrigues synchronisées ou dialectiques ! La fable sera d’un seul bloc, comme dit la salope Anne Landois, tout sera politiquement correct.

Face au désert audiovisuel promis, nous proposons à Barahiv de se faire initier à la secte Aigle Noir, qui, elle, résiste face à l’occupant.

Page suivante »