Alain Guionnet – Journal Revision

25 septembre 2012

CONFESSIONS SUR LE DIVAN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:40

Mieux vaut ne pas administrer de la drogue de synthèse à Guionnet, car il souffre naturellement de ses symptômes. Rien ne va assez vite pour lui, il juge l’histoire beaucoup trop lente. Il se fiche de la gueule du jeune sarrazin l’ayant attaqué le 26 juillet. Ce n’est pas sa peau qu’il veut pour son lampadaire, mais celle de Big Brother, dont la traduction Grand Frère est discutable, car le bouillon a surtout été promu en Amérique et au Royaume-Uni, dans cette partie du monde dirigée par Big Brother.

Comme prévu, les visites du site sont à la hausse (211 hier, 50 hui à 11 heures [240 en fin de journée, 65 %  venant de France, NDLR]), car peu de gens s’intéressent aux fadaises d’Auschwitz. En revanche, l’affaire drogue de synthèse passionne la masse, ainsi que les hésitations du blog, qui intéressent le journaliste. Il rejeta sel de bain, avant de jaser de sel ou de bouillon, pour parler finalement de drogue de synthèse, locution sur laquelle tout le monde s’accorde. Le tout en moins d’une semaine, quelle vélocité ! Mais sel et bouillon seront usités, drogue de synthèse étant locution mièvre.

Notez  les circonvolutions de Guionnet, qui déteste le flic, avant de se transformer en indicateur de police. Elles ne manquent pas de sel.

L’hyperactivisme de Revision saute aux œils quand on lit le site, qui extermine maints bonimenteurs. Comme l’a remarqué l’agent russe Hollandois Volant, ainsi que les apparatchiks de la DCRI. Car, conformément à notre slogan Un peuple, un empire, la France ! nous combattrons Big Brother jusqu’au bout.

Dires du dernier homme d’Argot ou d’Argos, à comparer avec Le dernier homme en Europe, titre que Blair dit Orwell comptait donner à son merveilleux livre 1984. En réalité, Orwell et Guionnet sont de même race. Leurs défauts sont assez comparables.

Première étape de notre confession, la deuxième se résumant à dire notre intention de ne point aller à la farce qui se déroulera le 4 octobre à la cour d’appel de Versailles. Pour deux raisons, la première étant que la présence du demandeur est superflue, la seconde tenant au caractère un peu dépassé du Protocole des sages de Sion, dont il s’agit de lutter contre les conditions d’application.

Papier tamisé le 26 septembre. Il en avait besoin. Le lecteur en retiendra désormais que l’histoire est trop lente selon Guionnet, qui a des défauts et qui boude les juges de la cour d’appel de Versailles ; comme c’est son droit, après avoir passé énormément de temps à étudier le dossier, la procédure qu’il a intentée n’ayant rien de dilatoire, contrairement à ce qu’ont osé prétendre les parties défenderesses. C’est comme ci ou comme ça, la cour ne pourra pas botter en touche. Auquel cas, elle perdrait toute crédibilité.

2 commentaires »

  1. Grâââ! Groooûûû! Pourquoi as-tu enlevé le post sur le rosbif, tête de Turc? Je te disais que sur les conseils de mon avocat maître Philepo Reivo je t’avé fait suivre la requête de Mme THUILLIEZ du Département Contentieux ( c.thuilliez@bureaucontentieux.com ) pour la procédure judiciaire de recouvrement pour une formation impayée à ce jour par ce que ça présentait des similaritais avec ton affaire. La tu trouvé ?

    (Freya, ton extermination approche. Nous voulons bien rigoler avec la DCRI jusqu’à un certain point. Pour donner l’impression à ses fonctionnaires que leur plan marche, mais arrive le moment où la coupe est pleine, NDLR.)

    Commentaire par thulesturmer — 25 septembre 2012 @ 20:43 | Réponse

    • Oui Monsieur Guionnet, c’est bien mon avis aussi. Je ne suis pas contre rigoler un peu aussi de temps en temps, mais jusqu’à une certaine limite, c’est-à-dire bien avant celles de la pédophilie et de la zoophilie. Je pense que vous avez aussi été destinataire de certaines choses concernant une Carole de 14 ans avec son chien… On sait maintenant comment ils ont procédé pour Aime et Sers, et essaient de faire en ce moment même pour http://der-stuermer.com/indfr.htm
      C’était donc le mot de la fin pour ne plus avoir à revenir sur cette affaire.

      (Tu n’as apparemment pas compris, Freya, que c’est fini. Nous t’avons laissé déverser ton bouillon de bêtises rouges-brunes sur notre site afin de te démasquer, en même temps pour mettre au jour certaines ruses de l’ennemi. Tu t’es dit ultragaucho + nazebroque = rouge-brun. Mais non, cette équation est fausse. Cet incident aura eu avantage : montrer que Revision n’a rien à voir avec le rouge-brun. En plus d’un autre, relancer les visites du site, où se déroulait match de boxe en direct ! Puis nous avons embrayé sur la drogue de synthèse, en qui nous voyons beaucoup plus gros poisson que toi. Ça y est, enfin, nous combattons à visage découvert une des applications du Protocole, avec le soutien de la majeure partie de la population. Tes prétendus délices, un des nombreux noms de la drogue satanique, ne sont plus que chimères. Au placard Freya ! Propos de taulard, à la niche ! en langage vulgaire, NDLR.)

      Commentaire par Philepo Reivo — 26 septembre 2012 @ 14:11 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :