Alain Guionnet – Journal Revision

10 septembre 2012

NOUVELLES DU FRONT SPECTACULAIRE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 19:11

Les médias annoncent que l’antisémitisme était fort aux États-Unis à la veille de la deuxième guerre mondiale. I-télé parle du jugement du tribunal de Cologne de juin, qui a condamné la circoncision. De telle sorte que l’« antisémitisme » deviendrait respectable.

Il l’est depuis longtemps pour le bourgeois, moins pour le prolétaire, car on ne se mélange pas entre classes sociales. Le bourgeois est présumé intelligent, contrairement au prolétaire. Avis en partie fondé, en même temps discutable.

Ce n’est pas de ça qu’il s’agit, mais des nouvelles du front.

Anne, avocate de Pontoise d’origine polake, a apparemment fait son boulot. Les 6 000 euros volés à Alain Guionnet pour délits de presse commis dans les années 90, saisis par la Trésorerie Paris-Amendes, devraient lui être restitués en passant devant le TGI de Paris, après que le Bureau d’aide juridictionnelle de Nanterre eut commis erreur judiciaire en renvoyant l’affaire dans le Val-d’Oise.

Côté sarrazin, le dossier a été transmis par la police le 24 août au TGI de Nanterre. Hélas ! ce n’est plus le juif Philippe Courroye qui dirige cette administration, mais vraisemblablement un clampin du Syndicat de la magistrature formé pour condamner le réviso. Mais aussi pour fermer les yeux sur les cambriolages dont il est victime, ou encore sur les violences volontaires dont il fit l’objet le 26 juillet, commises par un sarrazin âgé de près de 17 ans, apparemment drogué à la métamphétamine.

Il y eut donc enquête, bien que nous ignorions si le délinquant a été identifié. Non seulement il y avait indices, mais aussi témoins. Reste à savoir si le « procureur » décidera de poursuivre le délinquant, ou bien les investigations. Au cas où il ne le ferait pas, il s’agira de saisir la chancellerie de l’affaire, même si Guionnet n’a pas la chance d’être mulâtre comme Dieudonné, autorisé à se produire au Zénith de Strasbourg, avant de gagner le procès qu’il intenta à la ville de La Rochelle pour avoir interdit un de ses spectacles.

Le changement de mode est de plus en plus manifeste. Dans les années 90, Guionnet ne trouva pas un seul avocat pour le défendre valablement au titre de l’aide judiciaire. Maître Fakiroff prétend faire exception, bien que Guionnet le répudiât à l’audience, quand il vit que Fakiroff cherchait à atténuer sa responsabilité. Autre indice, le matin du 11 septembre 2012, onzième anniversaire de la destruction par explosif des trois tours de Jew-Pork, une journaliste de Canal + a eu le culot de parler de réclame, mot antijuif !

C’est en effet un magnat juif de France qui introduisit le mot publicité, qui finit « naturellement » par s’imposer. Au point que les gens qui persistent à parler de réclame passent pour antijuifs. Catégorie à laquelle appartient le Magyar, qui dit reklám ! bien qu’il s’agisse d’un barbarisme. En effet, on ajoute traditionnellement une a à la fin d’un mot d’origine étrangère, mais pas à reklám, vocable de surcroît contraire à l’harmonie vocalique. Encore qu’é et a ne soient pas toujours incompatibles, comme l’atteste réam, pour moi.

Voilà que nous commençons à jaser comme une vieille paysanne magyare. Voyez la profondeur du fossé qui nous sépare du spectacle marchand, auquel nous préférons le château de Barbe Bleue, bien que Béla Bartok fût enjuivé.

Les troupes se rassemblent sur le front spectaculaire. À vous de choisir votre camp avant de lui faire réclame.

11 septembre, 15h15, d’autres manifestations de soutien à Issy apparaissent, mais il est exclu d’en parler. Signalons qu’elles sont souvent celles de femmes. Sans exclure les gars, en retrait. La genterie juge de plus en plus ouvertement Guionnet autorisé à dire des conneries. En revanche elle s’émeut de l’agression dont il fut victime le 26 juillet, qu’elle impute à la Société Doc en Stock. Sans preuves, mais il se pourrait qu’elles vinssent.

12 septembre, 14h30, l’instruction de l’affaire Protocole des sages de Sion fut bouclée le 6 septembre sans que la société Doc en Stock déposât de nouvelles conclusions en réponse, aussi la cause devrait être brièvement plaidée devant la cour d’appel civile de Versailles le 4 octobre. Le conseil du demandeur soupçonne la Société Doc en Stock de sortir coup fourré au dernier moment. Mais lequel ?

Bien sûr ses avocats lisent le site, où ils découvrent quelques perles sur la Société Doc en Stock, surtout dans les brouillons successifs. Mais ils sont postérieurs à l’objet du litige, ils ne sauraient donc être retenus. Et puis, c’est la Société Arte France qui commande, et gageons qu’elle souhaite enterrer l’affaire. Surtout qu’un enterrement de deuxième classe est prévisible, presque d’un wagon de marchandises. La cour devrait condamner la Société Doc en Stock plus lourdement que la Société Arte France, qui ne sera sans doute pas exempte de peine, mais dont la condamnation sera symbolique, Arte se fichant de devoir payer quelques milliers d’euros. (Pour un corniaud, dit Jacques Moulin, qui se croit poète et songe à la rime.)

Surtout que Guionnet habite à côté d’Arte. Dans son récent assaut de Canal +, il a dit son intention de poser éventuellement des bombes dans l’immeuble. Projet que la police n’a pas pris au sérieux, même si Guionnet fut accueilli à Canal + par un agent de la sécurité, comme s’il était attendu.

Mais tout peut vite changer. Si Arte ne vient pas à Guionnet, Guionnet ira à Arte. Il se sentira autorisé à courir sus au métis juif qui dirige cette société. Suivant le principe bon sang issisois ne saurait mentir. Ou encore à cœur vaillant rien d’impossible.

4 commentaires »

  1. Faudrait savoir à qui a bénéficié la transmission de Courroye.
    Je ne vois que 3 possibilités : Albert Nateur, Dupont-Pahaut, et Gérard Brackam.
    Il y a aussi un nouveau service très efficace, celui de Philippe Antone.

    (Nous aurions tendance à parler de mutation, pas de transmission. Mais vous employez peut-être le jargon de l’administration judiciaire, NDLR.)

    Commentaire par Simil — 10 septembre 2012 @ 23:07 | Réponse

  2. Salut Guionnet,

    D’où tiens-tu l’info que Courroye serait juif ?

    Je ne sais pas s’il est juif, mais en tous les cas, ce type est une ordure immonde, et il couvre la corruption du milieu mafieux juif au sein du TGI Nanterre.

    Courroye a des enenmis au CSM, je ne sais pas pour quelle raison, mais sûrement pas la bonne.

    Par contre, du point de vue de la vraie justice, celle du Peuple, cette ordure mériterait sûrement la peine de mort, en même temps que 99% des ORDURES du TGI Nanterre, de la police de Nanterre, et plus généralement de la malfrat-gistrature et de la ripoux-police mafieuses de France.

    Pour tes amendes de 1990, je ne pense pas que ton avocate puisse les faire sauter, c’est impossible.

    Je suis dans le même cas que toi, j’ai fait la meme chose : saisir le Jex contre le trésorier de Paris amendes, mais c’est perdant.

    A +

    Joël Bouard (ton gros pote !)

    PS : c’est mort le « révisionnisme », côté Faurisson et ce gros niais de Reynouard qui se prend pour un « historien » et un « scientifique ». Ces 2 là n’ont du succès qu’auprès des fans inconditionnels nationalistes (genre « Bob Grattos » et sa mouvance anti-termitique : ces gens-là ont du talent, des idées justes en général, mais ils ne comprennent rien au révisionnisme et propagent comme des oies toutes les âneries de Faurisson et Reynouard, sans critique aucune !)

    Le « révisionnisme » à la sauce Faurisson, c’est simplement « miroir dis-moi que je suis la plus belle » (cf. le blog de Faurisson).

    Faurisson ne lutte que pour sa gloriole : il proclame qu’il est Galilée, qu’il a fait une « grande découverte », qu’il est un grand « scientifique », etc. !

    IL A FAIT PLUS DE TORTS AU RÉVISIONNISME DE RASSINIER ET BARDÈCHE QUE TOUTES LES ORGANISATIONS DU CRIJF RÉUNIES ET TOUS LES PROCUREURS JUIFS DE LA 17EME CHAMBRE TGI PARIS !

    En plus, cette fiotte a saboté mes efforts pour taper sur Badinter dans le procès de 2007, avec son baltringue d’avocat Delcroix, parce que ces 2 cons ne toléraient pas qu’on vînt participer à « leur » procès, qu’ils considéraient tous les 2 comme une scène de théâtre, avec un public d’aficionados venus les y admirer…

    Moralité : CE N’EST PAS AVEC DES CONNARDS COMME CEUX-LÀ (QUI NE FONT QUE SE PRENDRE DES PAINS SUR LA TRONCHE PAR TOUS LES AVOCATS DES ASSOS JUIVES !), QUE LE SCHMILBLICK DE LA CONTRE-PROPAGANDE SIONISTE AVANCERA !

    Par contraste, tu as bien vu que lorsque nous étions, temporairement et exceptionnellemnt unis, nous avons bel et bien tabassé les assos juives, dans le procès de dailymotion, lorsque avec Guillaume, Reynouard, toi et moi, nous avons fait cause commune, efficacement, pour une fois !

    (Je vais corriger tes fautes, en laissant passer tes fantaisies comme schmilblick ou tes abominables lignes en Cap’. Je reproduis aussi ton Bob Grattos. Ton vienne en revanche, au lieu de vînt, sera rectifié. Tu donnes l’impression, Bête Immonde, d’apprendre à lire et à écrire, bien. Remarque, j’ai formé certains de tes collègues à cette science, notamment un ancien des Arts déco’, initialement aussi nul en écriture qu’un matheux. Première question, c’est un pote kabyle qui m’a dit que Courroye est juif. Oh ! je ne fais pas confiance au Kabyle a priori, mais à lui si. Le gars est correct et intelligent, phénomène assez fréquent chez le montagnard. Tu parles ensuite de la police de Nanterre en partie à tort, car la police de Nanterre se trouve principalement à Nanterre et Issy. Faire sauter mes amendes des années 90 est impossible, je suis d’accord, mais leur recouvrement n’a pas été opéré dans les règles, et il s’agit de demander à la dix-septième chambrette du Badaudois de prononcer là-dessus. Tu t’es planté en saisissant le JEX, car tu as frappé à la mauvaise porte, bien que tu prétendes t’appeler Je Sais Tout. À propos de ton post scriptum, tu confirmes les idées du site. Le tandem Faurisson – Reynouard ne vaut pas une figue au plan historique. En revanche, ils sont appréciés au Japon en leur qualité de kamikazes. Ensuite tu méconnais Fofo. Il est le premier à dire qu’il n’a rien inventé, il a raison. Comme Galilée, car nous savons depuis plus de 5000 ans que la terre est planète du soleil. Sans la prétendre ronde, car ce n’est pas vrai. Puis tu révèles que ta vie repose sur l’insulte. Sans invective, tu serais muet. Enfin c’est vrai, le procès Dailymotion fut tranche de rigolade ; un des témoignages les plus remarquables, sans fausse modestie, fut le mien. Quand j’ai dit « je suis personnellement victime d’Auschwitz », tout le monde savait que c’était vrai. Guillaume aussi exulta. Pour la première fois il se sentit autorisé à insulter modérément les ligues juives, quel bonheur ! Oui, Bête Immonde, en dépit de tes lacunes, tu as été précieux au mouvement réviso, à qui tu as appris que l’insulte paye parfois au tribunal, NDLR.)

    Commentaire par Joel Bouard — 11 septembre 2012 @ 11:44 | Réponse

  3. Guionnet,

    Tu n’es qu’une GROSSE MERDE !

    (Quelle ingratitude ! J’ai dit que je ne suis pas sûr que t’es juif, quelle amabilité ! Mais vu que t’es d’accord avec le juif bidon Avraham Malthête, il me semble que tu es attiré par la scatologie, non par l’eschatologie, comme prétend le malpropre. En réalité Malthête s’est converti au judaïsme car il adore le trou noir subodoré par le plagiaire dégueulasse Einstein. Jette un coup d’œil sur tes délires. Pourquoi traites-tu souvent les magistrats d’ordures ? Tu les qualifies aussi de crapules, c’est vrai. À quoi penses-tu quand tu te dis mon gros pote ? Au gros tas que tu es, fait en majeure partie d’eau, mais pas seulement. J’ai aussi été aimable avec toi quand j’ai prétendu que quand tu te regardes dans ton miroir, tu vois tas de sable. C’est menu mensonge, car ton reflet est autre. Il s’agit bien d’un tas, mais de quoi ? L’élégance nous oblige à ne pas répondre. Regarde, je commence à dompter l’ordure Malthête, qui m’appelle « Môssieu » à présent. Tu devrais l’imiter, NDLR.)

    Commentaire par Joel Bouard — 13 septembre 2012 @ 16:41 | Réponse

  4. C’est toujours un bonheur de lire les échanges entre Bête Immonde et Aigle Noir. La bête essaie d’amadouer le volatile, puis éconduit plus ou moins férocement par lui à la manière d’un chat jouant avec une souris avant le coup de patte final, se répand en injures graveleuses. Je me souviens du sobriquet « petit barbu ovoïdal », géniale trouvaille !
    Ceci dit, la bête devrait percevoir entre les lignes une forme d’amitié que lui témoigne Guillotine, c’est sa manière à lui de signifier qu’au fond, il l’aime bien.

    Commentaire par Un lecteur assidu — 14 septembre 2012 @ 13:55 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :