Alain Guionnet – Journal Revision

4 septembre 2012

SURPRISE GUAINO

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:05

Vide politique en France. Dans le premier gouvernement Hollande, affaires étrangères et finances sont revenues à des juifs (Fabius et Moscovici), truc supposé indispensable pour faire entendre la voix du pays dans le monde. Rien d’étonnant à cela. Pas plus que le fait qu’Hollande a accusé la France pour sa politique de déportation des juifs étrangers pendant la guerre. Forcément, le PS est parti judéocidaire et ces deux événements sont liés. On devine la suite : saupoudrage des fonds publics par le régime, accroissement de la bureaucratie, prétendu remède au chômage.

À droite, la querelle entre Copé et Fillon est sans intérêt. Entre ces deux hommes de même taille, le premier de père juif roumain, comme son prénom Jean-François l’indique, le second juriste, ce qui n’est pas compliment. Copé a démontré ses capacités d’assimilation avec sa corruption, rendue publique dans l’émission « Investigations » de Canal +. Quant au prénom François de Fillon, il rappelle que ff. signifie pages suivantes en imprimerie boche et engluche (le latiniste écrivant sq.), car il s’agit de vite tourner le folio Fillon.

Waterloo morne plaine, telle était notre perspective jusqu’à cet après-midi, quand, ô surprise ! Henri Guaino annonça sa candidature au poste de président de l’UMP. Guaino, que nous prononçons gouaino, a stature de président de la République. Il sait rassembler. Il a beaucoup lu et l’histoire ne le laisse pas indifférent.

Invité par l’Express à expliquer les raisons de la défaite de Charkeuz, Guaino montre non seulement qu’il sait rebondir, mais il déclare que peut-être certains se sont « sentis stigmatisés ». Bravo ! car des François se sentirent stigmatisés par la discrimination positive, par le satanisme, par l’aveuglement judéo-amerloque, par l’opération Mohamed Merah de Charkeuz, et par d’autres choses.

À la fin, le pisse-copie tente de noyer Guaino sous un flot de questions. Quel est son jugement de Copé ? de Fillon ? etc. Cela fait plaisir de voir homme politique soumis à l’inquisition médiatique. Les réponses de Guaino sont brèves. Il ne juge personne. En revanche il explique : « C’est parce que je suis gaulliste que je suis devenu sarkozyste. »

Peut-on le croire ? Sans doute, car Guaino n’a jamais dérogé à ses principes. Or, en période de crise marquée le besoin de révolution nationale devient pressant. Qu’elle soit héritée de celle du maréchal Pétain ou de De Gaulle, peu importe, vu que la France ne devait pas déclarer la guerre à la bochie en septembre 1939, que rien ne justifiait. Auquel cas le conflit entre Pétain et De Gaulle n’éclatât pas sous la forme qu’il a pris.

Ce que nous aimerions entendre Guaino dire, mais c’est trop tôt. En revanche sa candidature est prometteuse, car il vaut beaucoup mieux miser sur un cheval provençal que sur la rosse zimmie africaine Villepin, par exemple.

La presse s’interroge sur la question de savoir si Guaino obtiendra 800 parrainages de militants de l’UMP pour déposer sa candidature. Rien de plus simple, il suffira au réviso d’adhérer à l’UMP et de voter pour lui, surtout que 800 signatures est nombre dérisoire. Pour l’instant Guaino a gagné en faisant acte de candidature, mais ira-t-il jusqu’au bout ? Jusqu’à quel point défendra-t-il les intérêts de la race françoise ? Nous ne savons pas.

Voilà le site gaulliste à présent, on aura tout vu, diront des lecteurs. Mais c’est le tandem De Gaulle – Kennedy qui permit aux historiens boches de porter le premier coup dur à l’industrie holocaustique, ce que Guaino sait. Il se dit sans doute aussi qu’il faudra passer par une mise à plat de l’histoire pour atténuer les effets de la crise. Ce que refuse naturellement Copé, ce à quoi Fillon ne songe pas.

4 septembre, 20 heures, la presse juive se déchaîne contre Guaino. Comme le Démon qui assure qu’il n’obtiendra pas les parrainages nécessaires. À nous de les lui fournir, car il faut mettre les mains dans la merde pour arriver à ses fins, la politique étant dégueulasse. « Guaino seul contre tous » titre Nouvel obs’, cela tombe à pic, car le réviso est lui aussi prétendument seul contre tous.Le goy serait-il totalement abruti ? Pourquoi pas ? Mais ce n’est pas l’impression qu’a eue Alain Guionnet lors de ses études au lycée Jean-Baptiste Say, à Paris. Le site soutient Guaino pour qu’il obtienne ses parrainages. Ce n’est pas lui qui fera la décision, mais le site fait autorité. Ses désirs ne sont pas ordres, mais Guaino en bénéficiera. Bien sûr, Guaino n’avouera pas que l’ultragauche révisote l’aura aidé, mais il est présumé correct, il devrait ensuite renvoyer l’ascenseur. L’ultragauche aurait doit de dire des bêtises, quelle merveille !

Bref, nous adhérerons s’il le faut à l’UMP pour que Guaino puisse présenter sa candidature. Surtout que le gars nous semble bougre méridional, nullement criminel. Mais le bourgeois fera le boulot, car il s’impose, le bourgeois françois étant moins bête, ce nous semble, qu’il paraît.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :