Alain Guionnet – Journal Revision

27 août 2012

EXPLOSION ESTIVALE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:58

Plus de 350 visites du site le soir du 27 août, nous ne jouons plus. Alain Guionnet est désormais célèbre et l’histoire de France ne saurait s’écrire sans lui. Avis à l’éditeur, au frangin et au juge.

Avraham Malthête l’a compris depuis des mois, mais le juge pas encore. Toutefois Monfort pressentit cette situation avant nombre de ses collègues, comme ceux de la cour d’appel de Paris dans les années 90, à l’époque composée de mâles.

Les juifs Halbronn et « von Asgard » partagent cet avis. Ils voient en Guionnet gars qui s’opposera au massacre systématique du juif, qu’il ne cherche pas à convertir, ce qui le rassure.

En Chine, le François est réputé créatif selon Bing, même s’il est rarement blond aux yeux bleus, type physique que le chinetoque adore. Forcément, c’est le François qui a formé Mao Zedong et Lin Piao, illustres hommes politiques du pays, ayant chance de ne pas être démocratique.

Bref, l’explosion estivale des visites à laquelle nous assistons aura lendemain. Il s’agit de s’y préparer et de former réseau pouvant concurrencer les sages de Sion, même si nous, goys, avons énorme retard.

2 commentaires »

  1. « Alain Guionnet est désormais célèbre et l’histoire de France ne saurait s’écrire sans lui. » Monsieur Guionnet est en fait un fat.
    (« Un fat est celui que les sots croient un homme de mérite. » Jean de La Bruyère).

    « Alain Guionnet est désormais célèbre et l’histoire de France ne saurait s’écrire sans lui. » Monsieur Guionnet est en somme un sot.
    (« Un sot est celui qui n’a pas même ce qu’il faut d’esprit pour être fat. » Jean de La Bruyère).

    Et, pour conclure : « Un fat est celui que les sots croient un homme de mérite. » Jean de La Bruyère.

    Travaillant dans la rue qui porte le nom de l’auteur des Caractères, il était normal que je le citasse et que je l’appliquasse au contempteur professionnel et auteur des lignes ci-dessus visées.

    (Vous êtes fier de ne pas être encore à la retraite, bravo ! Vous maniez le subjonctif dit imparfait, bravo ! Voyez que vous vous amollissez avec le temps, vous ne voulez plus m’occire. J’ai lu Les caractères en 1986 à Budapest, j’ai trouvé le livre épatant. Ainsi que La France juive d’Édouard Drumont dans son édition originale lithographiée, un bonheur ! Je n’ai cependant jamais partagé les thèses de Drumont, tout en appréciant son talent journalistique. Intercédez en ma faveur auprès de l’AIU, je vous prie, dont je souhaite redevenir lecteur. J’ai envisagé de lui faire procès, mais j’en ai trop sur le dos. Surtout que je les perds tous, ou presque. Suivez la nouvelle politique du CRIJF et de l’ambassade d’Israël, bientôt peut-être du Bney Brit, qui voient en moi homme respectable. Surtout que je suis lecteur modèle. Intervenez en ma faveur, je bigophonerai à l’AIU au milieu de la semaine prochaine, NDLR.)

    Commentaire par tammkoat — 30 août 2012 @ 16:58 | Réponse

  2. Revenir à l’AIU pour puiser dans les ordures que vous n’avez pas trouvées ailleurs, à seule fin de les déverser sur les Juifs, non Môssieu ! Que nenni ! Nous ne sommes pas encore prêts — le serons-nous jamais ? — à jouer « Heautontimorumenos » (du grec ancien ἑαυτὸν τιμωρούμενος, heautòn timōroúmenos (« celui qui se punit lui-même »), pièce latine de théâtre bien connue, composée par Térence, imitée de la pièce grecque de Ménandre, et qu’on s’est tapée en 4ème classique.

    Commentaire par tammkoat — 30 août 2012 @ 21:28 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :