Alain Guionnet – Journal Revision

26 août 2012

FREYA VON ASGARD JUIF, AGENT DU MOSSAD

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:57

Dans « Goyette Freya » nous avons provoqué Freya von Asgard. Un lecteur a vite précisé que Freya est juif coupé. Nous ignorons pour l’instant s’il est coupé, mais Freya, que nous appelons par son prénom, est juif.

Cela saute aux yeux quand on sait l’énorme temps que le goy met à répondre à question pointue, quand il y répond, en revanche le juif veut aller plus vite que la musique. Du coup il commet erreurs, il se met à nu. Voici les deux premiers paragraphes de la prétendue Leyla de Aragon arrivés ce soir. Freya voit en Guionnet un matérialiste, comme lui, ce en quoi il a en parie tort. Puis il se déchaîne en contant son histoire de juif tenté par l’apostasie, en langage juif. L’analyse du texte suivra. Voici le récit de Freya :

« Il sera de tous temps utile de rappeler que la religion originelle des peuplades sémites vaticinant dans l’Afrique du Nord était le molochéisme, dont le rite principal consistait à précipiter leurs nouveaux-nés dans une statue métallique creuse préalablement chauffée à blanc (des gens très sympathiques, donc). Ce n’est qu’au contact des Assyriens, après la fixation de certaines tribus hébreues en Chaldée, qu’ils connurent la première vraie religion monothéiste, le zoroastrisme, d’origine indo-aryenne. Celui-ci était déjà un peu suspect de transformation de la tripartition des religions indo-européennes, lesquelles reposaient sur l’équilibre entre les trois domaines des prêtres, guerriers et agriculteurs-éleveurs. Or dans le zoroastrisme les dieux ne sont plus introduits selon cette structure trifonctionnelle, mais dichomotisés entre dieux et démons, selon un postulat moral du bien et du mal qui sépare exactement les dieux de la première fonction des dieux des seconde et troisième fonctions ; c’est donc à une involution qu’on assiste bien là. De toute évidence celle-ci a été faite à l’instigation, et au profit, des hommes du premier domaine. »

Niet, prenons ces dires à partir du début. De tous temps est locution juive, en françois on dit de tout temps. On ne parle pas de peuplades sémites, mais sémitiques. Ni de nouveaux-nés, mais de nouveau-nés. Ni de tribus hébreues, mais hébraïques. Le zoroastrisme n’est pas religion indo-aryenne, mais touranienne. Quant à la prétendue tripartition du frangin Georges Dumézil, elle ne vaut que tripette. Sans parler de l’involution dont cause Freya, mot loufoque.

Deuxième paragraphe :

« Dès la fixation des nomades hébreux en Canaan donc, des relations s’ouvrirent entre la Judée et l’empire Assyrien, en ce quelque Xe siècle avant notre ère. Là, quelques esprits juifs plus élevés que les autres, et qui avaient pris en horreur les atrocités du culte hébraïque, se montrèrent séduits par le zoroastrisme, comparativement plus doux et humain. Sachant toutefois qu’une coutume est d’autant plus dure à éradiquer qu’elle impose à ses adeptes de plus cruels sacrifices. Ils entreprirent une relecture des ordres de Jéhovah, feignant de croire à de fausses interprétations et attaquant les sacrifices humains comme violation de sa volonté et outrage à ses lois. Ainsi donc fut rédigé le Pentateuque, dont l’arche n’est autre que l’ancien statut de Moloch, et le sabbat un simple jour de repos où on ne sacrifie plus que des animaux. De là vient aussi le terme holocauste : Il recevra de l’assemblée des enfants d’Israël deux boucs pour le sacrifice d’expiation et un bélier pour l’holocauste  —  Levitique 16  – 5. Vous offrirez ces sacifices, outre l’holocauste et l’offrande de chaque mois, l’holocauste et l’offrande de chaque mois, l’holocauste perpétuel et l’offrande, et les libations qui s’y joignent, d’après les règles établies. Ce sont des sanctions consumées par le feu, d’une agréable odeur à l’Éternel – Nombres 29 -6  »

Ce paragraphe est fidèlement reproduit avec ses incohérences, comme « Levitique 16 – 5 », et « Nombres 29 -6 », référence non suivie d’un point. Car non seulement on écrit Lévitique, mais aussi 16,5 (ou 16 5), tandis que — est simili germanisme. Cette graphie révèle que le texte fut écrit par des chefs du Mossad ou bien du Bney Brit. Les rapports entre juifs et Assyriens ne débutèrent pas au dixième siècle avant notre ère, car les juifs sont héritiers de l’empire assyrien. Le nom Jéhovah est démagogique, Yahvé s’impose. Le zoroastrisme apparut plus tard que l’empire assyrien, puis babylonien, comme il nous est recordé.  D’ailleurs les juifs se vantent de leur Talmud dit de Babylone, ce qui fixe leur apparition longtemps après le dixième siècle avant notre ère. Enfin nous ne croyons pas à la prétendue séduction des juifs plus élevés par le zoroastrisme, il s’agit d’un attrape-goy, le juif voyant dans le zoroastrisme un alibi pour sa superstition. Quant au molochisme, dont adorent jaser les catholiques romains, nous ignorons quel il fut, bien que nous reconnaissions l’importance capitale du sacrifice humain pour le juif.

Les propagandistes du Mossad ou du Bney Brit causent du Pentateuque, qui serait arche de l’« ancienne statut de Moloch », faute que nous avons corrigée, car il est question d’un statut, non d’une statue. Comme quoi le genre des mots a des avantages. Il permet de reconnaître escrocs et loufiats du Mossad, parmi lesquels Freya. Enfin, difficile de discuter les citations d’Ancien Testament, même si celles évoquées retiennent l’attention. Seule observation : elles ne sont pas tirées de la Bible de Jérusalem, mais d’une autre source, peut-être juive, éventuellement plus fiable que la Bible de Jérusalem.

Indices qui ne trompent personne, un bochisant du Mossad ou du Bney Brit est auteur de ces deux paragraphes. Freya aurait mission d’infiltrer et de manipuler les têtes noires attirées par le socialisme national ouvrier germanique, en les détournant à coups de sexe et en semant la confusion. Avec l’idée que le molochisme juif a autrefois eu du succès en France dans les milieux antisémitiques et/ou antijuifs. D’où l’astuce consistant à renvoyer les antijuifs à ce prétendu fondement du judaïsme. Pourtant il n’en fut jamais question dans la centaine de numéros de Revision, car le nom de Moloch n’apparaît qu’une seule fois dans la Bible, dans Actes des apôtres 7,43, qui dit : « Mais vous avez porté la tente de Moloch ».

D’où on devrait déduire que des juifs, las d’avoir porté la tente de Moloch, auraient été attirés par le zoroastrisme, qui les aurait inspirés dans leur écriture du Pentateuque. Pluriel injustifié, car seul l’auteur sacerdotal du Pentateuque est susceptible d’avoir été influencé par le zoroastrisme. « Religion » dont nous savons peu de chose avant notre ère, en dehors du fait que ses prêtres étaient appelés mages et qu’un de leurs offices consistait à organiser des banquets où les convives mangeaient de la chair animale. On sait aussi que les mages étaient opposés au despotisme oriental et qu’ils jouèrent rôle déterminant dans la première révolution connue, plusieurs siècles avant notre ère.

Voilà nouveau plan consistant à rattacher le judaïsme à la civilisation, prétendument « indo-aryenne », ce qui est faux. Pendant longtemps, les sages de Sion mirent l’accent sur le goy Moïse, qui a eu énormément de succès. Ils jouent maintenant la carte zoroastrienne. Avant peut-être demain, de jouer celle des anciens Grecs. Bien sûr ils étaient païens, sérieux obstacle. Mais monothéisme et paganisme peuvent s’accorder, comme ne cessent de le démontrer les idolâtres catholiques romains, qui adorent de nombreux saints. Idem en ce qui concerne le judaïsme, qui se dote continuellement de nouveaux sages.

Voilà ce que prétendent Freya et les sage de Sion.

Bonne nouvelle, signifiant que Guionnet n’est pas à éliminer mais à circonscrire selon le Bney Brit, dont les chefs revendiquent maintenant en partie leur prétendu héritage magique. Mauvaise nouvelle pour toi Freya, en revanche, tu es maintenant démasqué.

La suite du papier est hallucinante. Il y est question du « bon professeur Faurisson » et du témoignage de Szende, ingénu en hongrois, émigré en Suède, qui dit comment les juifs étaient immergés avant d’être électrocutés par les nazis. Fadaise que Freya n’a pas inventée. Relatée par une institution juive, Mossad ou Bney Brit, elle fait apparaître que le juif soutient que la chambre à gaz pour tuer le juif n’a jamais existé. Ce que tout le monde sait, sauf le goy abruti par la télé, ce shadok ! Le juif a raison pour une fois.

Autre lacune de Freya, le centime ne tombe sans doute pas quand il parle de Szende. Il ne s’aperçoit pas que le gars est juif hongrois et qu’à ce titre il peut être champion parmi les faussaires. Encore qu’il y ait doute, car le juif est rusé. La prétendue Leyla de Aragon envoie son papier à de nombreuses gens soupçonnés de nazebroquisme, ainsi qu’à Guionnet, en se doutant qu’il va bondir en découvrant ses racontars sur le zoroastrisme et sur Szende, qui est nom d’un de ses amis.

« Elle » a raison. Elle sait qu’il n’y a pas de mauvaise réclame. Dans sa mansuétude, elle jase du « bon professeur Faurisson », qui a su décrypter le Journal d’Anne Frank, bravo ! car c’est peut-être ce que Fofo a fait de mieu. Même si peu de gens se passionnent pour les histoires d’Annette et de son vagin, quand elle s’interroge sur la façon dont une grosse bite le pénétrera. Mais cela fait partie de l’histoire. En ce sens Frank, Faurisson et Freya ont raison d’en causer. Notez les trois F, qui font 666. Une juive, un idolâtre enjuivé, un juif, la boucle est bouclée. Bête Immonde, en dehors de Joël Bouard, est enfin identifié.

6 commentaires »

  1. Ils sont tous juifs, jusqu’à ce que la preuve de leur innocence soit apportée.

    (Non, Fofo n’est pas juif. Le bon professeur était cannibale dans sa jeunesse, quand il mangeait le corps du Christ à la messe. Bien sûr Fofo fait 6-16-6-16, deux fois 6, voire quatre fois 6 en quatre lettres, ça fait beaucoup. Mais c’est sobriquet et rien ne permet de penser que le chiffre de son nom soit celui de Bête Immonde, NDLR.)

    Commentaire par Johann Schmidt — 27 août 2012 @ 02:31 | Réponse

  2. Beau travail, bravo !

    Rien ne laissait soupçonner que l’irrésistible carrière de Freya von Asgard (produit générique contrôlé, attrape-goy), axée sexe et Troisième Empire, subisse un tel revers.

    Pourtant, Guionnet a su circonscrire le/les circoncis en déployant sa science, au rythme mesuré et régulier de l’épinette, renvoyant Freya von Asgard à la niche, l’œil mouillé de rage rentrée.

    Commentaire par Danny — 27 août 2012 @ 09:44 | Réponse

  3. Ce n’est pas la chute qui tue, mais le sol qui est à son terme.

    (Menace ? Nem tudom. Je vous réponds ainsi car le site URL que vous indiquez est apparemment roumain, NDLR.)

    Commentaire par Mancif Guennoun — 27 août 2012 @ 17:56 | Réponse

  4. Alain Guionnet, vous n’êtes qu’un Magyartaban !

    (Problème, je ne sais pas ce que signifie magyartaban. Je suppose qu’il s’agit d’un mot slave, NDLR.)

    Commentaire par Alexei Mihailovic — 27 août 2012 @ 18:12 | Réponse

    • Il voulait dire que tu étais un magyar de base (péjoratif). « Taban » est mot turc qui signifie « de base » (ou socle).

      Commentaire par mohacs — 9 août 2013 @ 19:32 | Réponse

  5. Et les asgard de stargate, ils sont juifs ? Ils ont même pas de gros nez ni de pénis hypertrophiés… dur pour des juifs.

    (Message reproduit sans le comprendre. Nous avons ajouté les accents. L’auteur ne les ignore pas, mais il est sans doute étranger et n’en dispose pas sur son clavier. De surcroît de race juive, car il prête au juif pénis hypertrophié, ce qu’aucun antisémite n’a jamais prétendu. Il écrit hypertrophiés au pluriel, car le juif flanque des pluriels partout. Quand on voit le ciel, le juif voit des cieux. L’auteur ne travaille sans doute pas pour un service de renseignement, qui dispose de toutes les polices de caractères possibles et inimaginables, à de rares exceptions près, comme celles de l’écriture runique magyare et du kiènguigeois. Surtout dans sa version « archaïque » que nous préférons. L’auteur ne comprend pas non plus que quand il prête pénis hypertrophiés au juif, il signifie que la démoniaque créature en a plusieurs. Il n’ose pas affirmer que les Asgards de la Porte d’Étoile sont juifs, il pose seulement la question afin de semer la zizanie dans les rangs des résistants à l’occupant. Mais non, selon nous Freya von Asgard travaille pour Moscou, seule grande capitale, avec Pékin, qui combatte encore mollement les sages de Sion, Paris ayant depuis longtemps capitulé. Voyez comment Fofo réclame en vain débat public avec le youtron depuis des décades, tandis que Revision en ramasse sans cesse dans son filet. Du youtron calamar, bar, pieuvre, requin, sole ou crevette. Il y en a pour tous les goûts, NDLR.)

    Commentaire par Alan94 — 19 novembre 2012 @ 21:51 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :