Alain Guionnet – Journal Revision

16 août 2012

PERLES DE REYNOUARD

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:40

Comment se fait-il que Vincent Reynouard puisse conter ses fadaises assez librement ? YouTube le censure certes, mais pas Dailymotion. Parce qu’il correspond à l’image donnée du réviso par le Grand Orient de France en 1986 (ou 1987, à vérifier), selon laquelle il n’aurait pas tort, mais il veut réhabiliter le nazisme, ce qui est condamnable.

Reynouard se vante de 10 000 visites en trois jours de son « Acquittement pour Hitler » avant que son film fût censuré par YouTube, c’est sans doute faux. Voyez les chiffres de Dailymotion après plusieurs jours de diffusion : « La censure se déchaîne » 275, « Acquittement pour Hitler » 263, « L’histoire est écrite par les vainqueurs » 102, « Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire » 721. Présumons ce dernier film plus ancien. Ainsi Reynouard aurait menti. Persuadé que ses adversaires mentent plus que lui, il aurait fait surenchère.

Il est vrai que peu de gens ont la patience de l’écouter. Non seulement Reynouard se répète, mais il aurait « étudié les cadavres » d’Oradour-sur-Glane, extraordinaire performance. Son r est on ne peut plus guttural. Il parle de « la valeur de mes thèses », énorme à ses yeux, et de ses ennemis : « ces gens-là peinent à répondre ». Il poursuit : « De mon côté, de notre côté, les révisionnistes… ».

Sans être psychologue, Reynouard souffre de narcissisme, avis que partage sa femme, ancienne gauchisante mère de nombreux enfants.

Dans ces conditions que voulussiez vous que nous fissions en visionnant quelques extraits de ses films ? Nous coupâmes le courant.

Reynouard veut réhabiliter le Troisième empire romain germanique, nous pas, d’où l’audience donnée à ses vaticinations. Reynouard bénéficie d’un traitement de faveur par la DCRI, comme Mohamed Merah il y a quelques mois. Ses perles ne sont pas seulement siennes, elles sont orchestrées, mises au diapason par de prétendus maîtres espions formés en loge.

Quant à la femme ritalingue de Reynouard, nous avons l’impression de partager certains de ses sentiments. Nous lui adressons nos respects.

16 août, 19 heures, Reynouard est idiot. Non seulement il est suspect, sans preuve, de parler de traité de Trianon au lieu d’accord de Trianon, dont il ignore l’année, mais il évoque Miklós Nyszli au lieu de Nicolas Nyiszli. Voilà boulot d’ingénieur formé en grande école parisoise. Mieux vaut ne pas monter sur un pont qu’il aurait suspendu.

19h40, dans ses dernières élucubrations Reynouard parle des « chambres à gaz homicides », alors que le professeur de lettres Faurisson avait donné la leçon, dans toute chambre à gaz il n’y aurait eu qu’un gaz homicide, même si on ignore sa composition. D’où pas de s à homicide, règle qui s’impose. Mais Reynouard la transgresse. Pourquoi ? Parce que chat échaudé craint l’eau froide ? Parce que Reynouard, émoustillé par la taule, voudrait transiger avec la DCRI ? À moins qu’il se croye plus malin que tout le monde.

Nous ne savons pas et ne le jugeons point. Toutefois nous nous demandons pourquoi Faurisson et Reynouard jouent perdants, alors que la bataille d’Auschwitz est gagnée depuis presque vingt ans.

3 commentaires »

  1. Vos fioritures de langage mettent bien en valeur la nullité et la bêtise de votre argumentaire…. je vous conseille la branlette, la vraie.

    Commentaire par jkjkljlkj — 27 juin 2013 @ 19:55 | Réponse

  2. J’allais dire la même chose. J’envie les cons parfois !

    Commentaire par kkk — 17 octobre 2013 @ 14:37 | Réponse

  3. Ne soyez pas trop acide dans vos propos contre monsieur Reynouard, car nous avons là un monsieur qui dit tout haut ce que d’autres pensent tout bas, ses thèses sont très argumentées, notament sur le drame d’Oradour où j’adhère complètement à ses conclusions et plus encore, j’ai moi mème trouvé d’autres arguments matériels lors de ma visite sur la site, j’espère de tout cœur qu’un jour la vérité éclatera enfin, nous avons en face de nous une bande de menteurs qui se réfugient derriere leur thèse officielle (sans cesse modifiée) sans arguments tangibles, sans preuves matérielles, surtout sur le drame des victimes, femmes et enfants. Les gardiens de la mémoire comme le dit à juste titre monsieur Reynouard, survolent toujours ce momment le plus crussial, fuyant le dialogue par des versions lapidaires et agressives, ce qui prouve bien qu’ils ont peur pour leur version officielle, mais 70 ans cela sufit, si ont se bat à côté de Vincent Reynouard, on gagnera tous ensemble réunis « pétricore ».

    Commentaire par monroy — 30 mai 2014 @ 17:13 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :