Alain Guionnet – Journal Revision

11 août 2012

RÉVOUTION SUISSE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:50

Le Suisse n’est pas réputé pour son caractère révolutionnaire, pourtant on lit sur un site suisse :

« En termes de sujets nuisibles, décridibiliser l’adversaire en le ridiculiant et en le diabolisant, Aigle Noir (Alain Guionnet, utragauchiste d’Issy-les-Moulineaux et révisionniste impénitent) connaît.

« Taule, agressions physiques à répétition, voilà ce qui attend celui qui s’attaque à Sion et à son protocole des sages, voilà ce qui attend celui qui porte le fer au cœur du Cahal. Aigle Noir n’est pas le seul, hélas ! En tout cas l’homme mérite le respect, et non des quolibets.

« Allez visiter son site même si l’on est en total désaccord avec lui, rien que pour goûter à sa prose inimitable, qui vaut le détour. Enfin moi, c’que j’en disais… Faites comme bon vous chante !

« Si ça vous dit », suit le lien au site.

Ce papier est bien à double titre. Il dit que Guionnet est ultragauchiste n’ayant aucune chance de succès. Mais aussi que Guionnet a un peu de talent et est courageux, énormes compliments de nos jours. Problème, « Hélas, Aigle Noir n’est pas seul », qui pourrait signifier que l’auteur est juif. Il poursuit : « en tout cas l’homme mérite le respect, et non les quolibets », il a raison.

Avis aux administrations judiciaire et policière de France, qui doivent se méfier, prendre des gants dans les affaires Guionnet, qui mérite le respect. Ce que les loufiats n’ont pas compris (des administrations coupables, évidemment).

13 août, 15h15, « Révolution suisse » est déduction. Plus de 40 visites de Suisse samedi dernier, du jamais vu. Record apparemment lié au papier précité diffusé par Les enfants de la zone grise, site qui s’intéresse apparemment aux services de renseignement des États chargés d’infiltrer et de manipuler les courants de pensée déviants. Au moins un aurait existé avant 1971, aux États-Unis, qui aurait changé depuis lors de nom. Mais nous pouvons nous rassurer, des services de renseignement ayant mission comparable existaient avant 1971 dans différents pays, dont Union Soviétique, Royaume-Uni et France. Sauf que les États-Unis, dans leur désir de tout compartimenter, auraient créé un service distinct du CIA, tandis qu’on évoquait généralement le KGB en Union Soviétique, MI5 et MI6 au Royaume, RG et… ? en France.

Les choses sont claires en France depuis la création de la Direction centrale du renseignement intérieur, car la DCRI est chargée de différentes missions : renseignement, action, mais aussi infiltration et manipulation. Ce qui était plus flou sous De Gaulle, qui disposait de plusieurs services de renseignement, d’action et d’infiltration, mais dont il n’est pas évident qu’il en existât un chargé expressément de manipuler les activistes des courants de pensée déviants ; qui se limitaient surtout en France à l’époque aux gauchistes et aux droitistes dits fachos, qui ne représentaient aucun sérieux danger. En revanche, en marge des services de l’État, des fils de la Veuve jouèrent rôle important dans la manipulation des activistes des courants de pensée déviants, avant, pendant et après mai 68, y compris dans la gestion des incidents par la police et l’armée quand ils devinrent un peu inquiétants.

Une partie des fils de la Veuve complotèrent en effet contre De Gaulle et favorisèrent l’éclatement de la « révolution » de 1968, en partie liée initialement à des histoires de dortoirs. Avec le concours du préfet de police de Paris Grimaud, ils interdirent aux gendarmes d’ouvrir le feu en quelques occasions, au point que nous estimons à une dizaine de personnes le nombre des tués. Ce qui suscite l’admiration aux États-Unis où, en pareil cas, la Garde nationale eût tiré.

Il n’y avait donc pas en France avant 1971 de service secret d’État spécialisé dans la manipulation des activistes des courants de pensée déviants. Mais la France, dans son désir d’américanisation sous Charkeuz, a voulu rattraper son retard en créant la DCRI, qui s’est illustrée dans sa manipulation de Mohamed Merah et qui semble vouloir le faire à présent dans celle des révisos.

La DCRI distingue plusieurs sortes de révisos. Ses dirigeants croient devoir traiter chacun de façon différente, leur objectif étant que le réviso corresponde à l’image donnée de lui en 1986 par le Grand Orient de France : le révisionniste soulève de vraies questions, mais il s’agit de tenir compte de ses arrière-pensées. En réalité, il veut réhabiliter le régime hitlérien.

Aussi allez savoir quel courant de pensée sera privilégié par la DCRI ? Celui du réviso correspondant à cette image ? Celui du réviso centriste chrétien, comme Fofo ? Celui du réviso ultragaucho, non opposé au régime hitlérien, car il n’existe plus, fustigeant les erreurs qu’il prête à son guide, tout en reconnaissant certains avantages de sa politique économique et sociale ? Inflation et spéculation financière étant ennemies à ses yeux. Les paris sont ouverts.

La DCRI ne devrait pas jouer ainsi avec le feu, politique à laquelle une grande partie de ses agents sont opposés, car personne n’est dupe : les révisos ne sont pas d’accord entre eux, leur approche et leur tactique divergent, mais « ils sont tous des héros », comme disait Yirmeyahou des Magogs.

Ah ! nous avons oublié, le papier reproduit par Les enfants de la zone grise est signé Danny, pseudonyme connu du site, car étant celui d’un de ses commentateurs. Le gars est féru de littérature situationniste tandis que sa foi chrétienne laisse à désirer. Il s’imagine que les bavardages ne sont d’aucune utilité et qu’il s’agit d’aller à l’essentiel, bravo !

Ensuite un idiot, qui s’appelle Stag, peut-être suisse boche nullement franc, écrit : « Visité. Reconnu quelques noms, mais pratiquement rien compris. »

C’est en partie pour lui que nous venons d’ajouter les paragraphes qui précèdent, pour qu’il comprenne la situation, qui n’est pas claire pour les gens qui ne veulent pas voir.

2 commentaires »

  1. Incroyable ! Julie m’avait bien dit que tu étais un drôle de coléoptère, je m’attendais donc à des élytres… je ne suis pas déçue !

    Félicitations !

    (Vois, Freya, à quel point le site autorise l’expression, mais n’oublie pas que tu es dans le collimateur, la censure risquant de s’abattre sur ta tête comme un couperet si tu deviens trop insolent[e]. Tu as été sauvé[e] cette fois de justesse par élytre, NDLR.]

    Commentaire par Carole Ravereaud — 12 août 2012 @ 21:40 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :