Alain Guionnet – Journal Revision

18 juin 2012

SAUTERIE DES GENDAMETTES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:16

Nous n’en parlerons pas pour ne pas tomber sous les foudres de la loi, mais le féminisme a des limites. Regardez la sénégaloise Royal pleurer, la pôvre. Les gendarmettes furent envoyées par leur chef pour mission de routine. L’une fut tuée par sa propre arme, l’autre après avoir fui, preuve que le voyou ne supportait pas d’être serré par des femmes. Et Ségo’ pleure, elle a raison, la femme n’ayant jamais été égale de l’homme (dixit Olive dit Zemmour).

DISPARITION DU TZIGANE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:02

Propagandes.info, site du tzigane présumé Bobo, à moins qu’il soye juif, a disparu depuis le 13 juin. Pourquoi ? Mystère. Dommage car cet antisémite est champion en conneries. Nouvelle politique de Hollande, qui autoriserait Dieudonné à dire des bêtises, mais pas le poulbot provincial antisémitique ? Qui sait.

4 juillet, la diffusion de Propagandes.info a été interrompue du 13 au 24 juin. Puis elle a repris mollement. À croire que Bobo n’a pas la pêche (c’est pourtant la saison). À Issy, à mi-hauteur, on voit tagué « Mafia juive.com » en noir.

17 juin 2012

CON DE RÉVISO ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:25

Le réviso est con, c’est connu. Pourtant Guionnet a prévu ce matin l’élection d’André Santini avec « près de 53 % des voix », il avait raison, le tyran ayant obtenu 53,37 % des suffrages*, difficile d’être meilleur devin.

Hier, shabbat, Guionnet a failli culbuter Santini quand il l’a croisé dans la rue, mais il s’est un peu écarté, plus encore Santini, la collusion ayant pu être dramatique (collusion est jeu de mots, lire collision, NDLR). Elle eût lieu, le despote fût terrassé, il n’y a pas photo. Mais Guionnet ne voulait pas tuer Santini comme ça, car cet ennemi prouve la véracité du Protocole des sages de Sion. Les peuples aiment les tyrans, ils supposent qu’une ordure défendra mieux leur intérêts qu’un naïf ou niais. Ils ont raison.

Santini est crapule approchant la perfection. Fils de corruption de bistrot, il corrompt ses électeurs, il vient d’abaisser de 20 % les impôts locals. Dans ces conditions, qui ne voterait pour lui, contre les spoliations prévues du Parti socialiste dit français ?

Propos culbutés, mais les jeunes comprennent. En réalité le con réviso serait moins con qu’il prétend. Mais ce n’est pas sûr, il n’a pas compris le culte de l’argent et tas de choses conçues en judéo-amérique. Il est bête, comme disent Charkeuz et Hollande. Il veut gagner pour la race françoise, pensée présumée honteuse.

Pour les races bretoke, françoise et magyare en particulier, mais cela ne se dit pas en langage politiquement correct. Bah ! nous ne sommes pas maîtres de nos propos, nous attendons verdict de la masse, qui passera par la violence, seul argument auquel l’homme se soumet.

7 juillet, aux dernières nouvelles le despote fut élu avec 53,26 % des voix.

PAROLE, PAROLE, PAROLE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 11:21

Alain Guionnet s’est fait planter hier par Gus au poker. Normal, il l’a méprisé. Il lui a fait remarque vexante. Mais on ne peut pas être as du révisionnisme et du poker. Ses locutions ont cependant du succès, comme bluff de banlieue.

Guionnet est champion de la résistance révisote à Issy et son coup était monté. Il voulait montrer à quel point il était idiot. Il a joué perdant pour gagner, car il compte sur la race issisoise. Vain espoir, peut-être, mais ce n’est pas sûr. Il suffit d’écouter les boches qui scandent « Issisois überalles! »

Ils ont raison, car c’est Issy qui sauvera la France plus que Strasbourg, en aucun cas la DCRI, ce cloaque.

FANTÔME MERAH

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 08:07

Le 11 juin Paul-Éric Blanrue a publié la transcription des entretiens de Merah avec des officiers de la DCRI lors du siège de son appartement. Elle provient de l’avocate algérienne du père de Merah, qui a traduit les propos en sarrazin, avant qu’ils fussent rendus en français. D’où les approximations. Le 13 juin le Parisien titre « La justice veut voir les vidéos posthumes de Merah », il reproduit des extraits des enregistrements.

Le premier est singulier. Il se déroule avec ledit Zouhir, que Merah aurait identifié sous le nom de capitaine  Jossier. Merah lui dit à un moment : « Vous-même, vous avez monté ce coup, je connais ta vraie identité et tu me trompes en t’appelant Zouhir, sale traître pour ta religion et tes frères. » Mieux, soucieux de postérité, il sort son portable et se filme. Il déclare : « J’ai découvert que Zouhir, mon meilleur ami, travaille dans les services français alors que je lui faisais confiance. Il m’a envoyé en Irak, à Kerkourk, en Syrie à Alep, Daiar Bakr et au Kurdistan, en Algérie à Boumardès et Tizi Ouzou pour faire des contacts avec les moudjahidin. Peut-être ces mots-là n’arriveront jamais à ceux qui défendent la vérité et peut-être qu’ils vont me tuer et personne ne saura la vérité. »

Il n’avait pas été question de ces voyages précédemment, mais venons-en à l’essentiel. Bien que Merah prétende n’avoir tué personne, parole de taulard, il aurait commencé par tuer trois « harkis ». Observation passée au-dessus de la tête du simple d’esprit. En l’occurrence trois sarrazins, soldats de l’armée française. D’où on déduit que Merah aurait voulu se venger de son meilleur ami Zouhir, agent de la DCRI de race sarrazine, qui se faisait passer pour homme du djihad (guerre sainte).

Ainsi les motivations premières de Merah s’éclairent. Homme de spectacle prétentieux, il fut horriblement vexé d’avoir été trahi. Musulman bidon, il avait retenu du Coran le djihad. Forcément, quand on aime armes et grosses cylindrées, on ne supporte pas d’être possédé. En revanche Zouhir a sans doute lu le Coran, en langue « sainte ». Tâche ardue. Pour y parvenir il ne suffit pas de parler le sarrazin du Monoprix d’Issy, et gageons que Jossier dit Zouhir est ancien élève des Langues O’ ou de Strasbourg.

Information sur le fonctionnement de la DCRI. Certains de ses agents font de sérieuses études, au besoin théologiques, car pour manipuler les jeunes mieux vaut en avoir dans le cigare. Il fallait que Zouhir eût du bagout. Non pas tant dans les domaines de prédilection de Merah, qu’à un niveau prétendument supérieur. Et puis les noms des villes citées, comme Alep, Kerkourk et Tizi Ouzou, semblent indiquer que des agents du renseignement français pouvaient observer comment Merah s’acquittait de son travail. Merah aurait pu leur servir à trouver pistes à suivre.

Autre information, l’idée du Sultan de couler dans un même moule DST et RG afin de mieux diriger ce service a créé pataquès. Il en est résulté la manifestation de Levallois-Perret le vendredi 16 mars de 150 agents de la DCRI, ainsi que les fuites qui s’accélèrent, excellente nouvelle. Aussi le fantôme Merah continuera longtemps de hanter les chaumières.

Quant à Manuel Valls, dans son costume de jeune marié, il n’est pas à la hauteur pour gérer cette affaire. C’est rassurant pour le François de savoir que parmi les plus ardents moudjahidin de France il y a des agents de l’ancien service de contre-espionnage, mais inquiétant de voir la DCRI monstrueuse. Elle en est même arrivée, fin février, à faire voler le calculateur de Guionnet par un de ses agents sarrazins. Peut-être en prévision de l’éclatement des affaires Merah à partir du 11 mars.

Une chose est sûre, son père a en partie raison d’incriminer la DCRI pour sa mort. Mais il l’a cherchée, sinon désirée.

Mot enfin sur la tragédie d’Ozar HaTorah. Ne serait-ce il y a une demi-douzaine d’années, elle éclipsât les autres crimes imputés à Merah. Mais c’est fini. Récemment le mulâtre Dieudonné s’est produit à Strasbourg, au Zénith ! Il n’y avait qu’une trentaine de contre-manifestants licrasseux. Mais attention à ne pas voir arbre qui cache la forêt.

C’est un peu en pensant à Manfred que ce papier est écrit, Strasbourg y faisant deux fois figure de capitale. Pour son école d’espionnage, où les étudiants apprennent les langues étrangères de façon accélérée ; pour le succès récemment obtenu par le zouave de Main d’Or, même si son « Jésus » ne vaut pas sus à Santini ! qui sera réélu avec près de 53 % des voix ce soir. (Pour la tête noire, signalons qu’il y a point commun entre Jésus et sus.)

7 juin 2012

MERAH, MERAH, MERAH

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:12

Mohamed Merah est vedette avec l’élection d’Hollande, judéocidaire hors pair. C’est normal, sa grosse porte nom juif. Elle veut se mêler de tout, c’est elle qui dicte la loi, qui devient celle de la France. Trierweiler (Résidente de Trêve) est clitoridienne. Hollande ne lui résiste pas. Ah ! si tel avait été le cas avec Marie-Antoinette, l’histoire fut sans doute différente, Louis XVI ne fut peut-être pas deux fois raccourci.

Les bobards déferlent sur les ondes. France info prétend que Momo aurait été indic’, sans preuve. Ensuite Merah était connu avant qu’il commît le sacrilège suprême en liquidant des enfants juifs à l’école Ozar HaTorah de Toulouse. Cependant Charkeuz aurait utilisé Merah pour ses fins politiques, ce dont personne ne parle, même si c’est sous-entendu par les journaleux de l’Express.

12 juin, sur Merah blanbec donne des tuyaux, sous toutes réserves. Trierweiler, goye angevine au nom juif, est la dernière des salopes. Elle sait qu’elle domine Hollande, avec son pénis mou. Que le charbon la dévore !