Alain Guionnet – Journal Revision

30 mai 2012

FINIE LA RIGOLADE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:24

C’est catastrophe. Le site se pavanait d’être politiquement incorrect, c’est cuit. Les avocats de la LICRA promettaient à Guionnet ruine et prison. Ils gagnent presque toujours, en l’occurrence leurs complices de la Société Doc en Stock.

Sous Charkeuz, Guionnet pouvait dire quelques trucs, c’est fini ; avec le règne du principal parti judéocidaire, le Parti socialiste français. 6 mai, second tour de l’élection présidentielle, victoire des strauss-kahniens, 10 mai décision de la jugette de la cour d’appel de Versailles, qui condamne Alain Guionnet à payer 2 000 euros à Doc en Strock pour un incident dont il n’est pas à l’origine.

Plus de prison pour Guionnet mais ruine, outre interdictions professionnelles, situation comparable à celle du juif de France sous l’Occupation. D’où notre envie d’en rester là, de se refaire une santé en faisant du sport, voire de draguer. Si des gens ont autre avis c’est à eux de se manifester.

27 mai 2012

ESPOIR MAGIAR

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:22

Hier France 52, Hongrie 22, Italie 4. D’où sortent ces magiars qui jasent françois ? Mystère. Il est vrai qu’en France la situation est catatrophique. À la discrimination positive du Sultan, des minorités visibles, a succédé discrimination positive de la femme, au nom de la parité, comme si la femme était douée pour la politique et autres fadaises. Ce n’est pas en France qu’il y a lieu d’espérer, mais plutôt en Pays-magyar, où les gens sont moins bêtes.

Côté piratage de la DCRI, ce n’est pas vrai. C’est l’humidité des murs qui était responsable des ennuis téléphoniques et informatiques.

Salut donc au magiar, qui assure plus que le François, uniquement autorisé à s’interroger sur la qualité du chanvre de la corde qui servira à le pendre.

16 mai 2012

DANS LA RÉVOLUTION

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:51

Le jour où le bochisant Ayrault annonce son nouveau gouvernement, avec membres des minorités visibles (mode Charkeuz), toutefois avec un bretok au ministère de la Défense et vraisemblablement quelques autres, comme Le Foll, Revision ressuscite. Avec nouveau Mac, seul instrument correct, même si la qualité de ses appareils ces dernières années laisse à désirer. Méfait du capital financier et de la nouvelle direction collégiale d’Apple.

Aigle Noir a souffert sous le sultan Charkeuz. Il fut persécuté par la DCRI. C’est bien que le colonel de réserve Hollande ouvre la porte aux bochisants, mais il a oublié les magyarophones, injustice dans le sillage du sinistre accord de Trianon de 1920. Or le Magyar, à notre avis, est plus fin que le boche.

Voyez les visites du site hui, peu avant 21 heures : France 40, Hongrie 20, Italie 7, Grande-Bretagne 5. Statistique doublement étonnante. Non seulement à cause du succès obtenu auprès du barbare magiar, mais aussi à cause de la performance du Grand-Breton, qui visite habituellement le site moins d’une fois par jour. Toutefois le rosbif est rusé, tout le monde le sait.

À croire que soufflerait le vent de la révolution. Il y a bien sûr trop de strauss-kahniens au gouvernement, mais assez peu.

Notre plan à présent. Le projet est d’organiser réunion la semaine prochaine à Paris. C’est à vous, lecteur, de trouver son lieu. Aux gars de Terre & Peuple ou à d’autres, étant entendu que Revision en sera cheftaine d’orchestre. Au moins vingtaine de gens viendront. Ours, Limaçon, un cloporte de la DCRI, mais aussi peut-être Perceval et d’autres. Voilà recette pour la révolution.

14 mai 2012

AVANT GUERRE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:44

Pendant les périodes sans vraies tensions les vains discoureurs prolifèrent et déblatèrent. Maintenant c’est différent, la victoire d’Hollande allant en partie à contre-courant du plan anglo-amerloque. Certes de façon minime, mais Michel Rocard va à Téhéran rencontrer Ahmedinedjad, signe que le projet de guerre à ce pays par la France sera controversé.

Les parents des deux « harkis » tués jeudi 15 mars à Montauban s’insurgent. Une famille se plaint que le ministère de la Défense ne lui accorde aucune indemnité, car le soldat n’est pas mort en service. L’autre porte plainte contre Scarsini, chef de la DCRI, et Charkeuz, au motif que Merah aurait dû être arrêté avant, car il avait été identifié après son crime du dimanche précédent. Ce dont Revision est convaincue, sauf que Merah aurait pu être serré avant, non dû, car le chef suprême de la DCRI comptait profiter de l’affaire, qu’il souhaitait exploiter.

D’autre part, le plan Orient apparaît sous forme romanesque. Faurisson s’ingénie à en nier l’existence, mais un prétendu métis, de mère juive, vient de pondre un roman dans lequel un Français, tenu pour bourgeois, dénonce en 1944 sa belle-fille juive enceinte à la Kommandantur pour qu’elle soit déportée « dans les territoires de l’Est ». Le « bourgeois » aurait eu deux raisons : sa belle-fille aurait caché sa judaïté et émis des doutes sur la grandeur de l’histoire de France.

Il s’agit d’un roman, aussi ce compte rendu repose sur échange de propos d’« On n’est pas couché », dont point n’est besoin de vérifier l’exactitude (truc facile sur la toile), l’expression « territoires de l’Est » étant parfaitement réduite en mémoire.

On en revient à l’affirmation basique : point de chambrette à gaz, point de judéocide, mais plan du régime hitlérien de ruiner une partie des juifs d’Europe, surtout les plus pauvres, et de les déporter en Extrême-Orient, près de l’océan Glacial, sans possibilité de retour. Le juif, ou métis juif, arrive très bien à mettre les deux éléments bout à bout, mais pas l’imbécile réviso.

Faudrait-il voir là signe de l’influence du site ? Sans doute en partie. Et il est curieux de voir des juifs ou de prétendus métis reprendre ses argus. A leurs propres fins, en vue de négocier. Politique dont il serait souhaitable qu’elle prévalût, bien que cela ne fût pour ainsi dire jamais le cas.

L’absence de papier ces derniers jours s’explique par des problèmes informatiques apparus insurmontables. Situation qui pourrait bientôt être résolue, mais diable ! Aigle Noir a perdu énormément de plumes ces derniers mois. Seul, il ne peut rien contre tous.

D’où notre tentative de trouver lieu de rencontre à Paris entre résistants anarchistes, socialistes nationals, ultragauchos et autres, pour échanger idées et mieux se préparer aux combats qui viennent. Des visiteurs y seront accueillis, comme les parents des soldats tués à Montauban par Merah, comme des agents de la DCRI révoltés contre leur sale boulot. L’esprit demeurera celui de Revision : écouter les uns et les autres afin de savoir et s’organiser. Personne ne prétendra détenir la vérité. En revanche il est hors de question d’abandonner le terrain aux journalistes et aux politiques. Nous souhaitons former poche de résistance plus seulement à Issy, mais à Paris.

Ce fût facile sous De Gaulle. Maintenant c’est encore possible. Toutes sortes de gens seront admis, l’objectif étant de former cercle culturel, lieu de réunion sous la direction de Revision, car autorité est indispensable. A Revision on peut dire des conneries, mais pas n’importe quoi. A Revision haine du juif est suspecte, car n’aboutissant souvent à rien. A Revision, en revanche, on jase françois, là est essentiel.

16 mai, la malheureuse Valérie Massonneau a épousé Trierweiler, autrement dit Résident de Trêve, nom très souvent juif, petit führer de Paris-Match, avant de tomber dans les bras d’Hollande par carriérisme. La salope mise sur son entre jambes, qui lui permet de devenir première dame de France. Elle jouit en ce moment. Elle voulait accompagner le président sur les Champs-Elysées hui, mais le protocole l’interdit. Elle devra se rabattre sur son clitoris, étant entendu qu’Hollande, président de tous les Français, aura de plus en plus de mal à lui provoquer orgasme vaginal. Ce dont il se fiche sans doute éperdument.

Valérie devrait reprendre son nom de jeune fille Massonneau, alors tout deviendrait clair. Mais les maçons sont destinés au colimaçon. Formule vague, mais les sages goys peuvent difficilement intervenir à visage découvert. Il est difficile de déclarer la guerre à la prétendue résidente de Trêve, qui n’en vaut pas la peine.

6 mai 2012

VICTOIRE ANNONCEE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:38

Le site s’est apparemment planté. Il prévoyait victoire d’Hollande avec près de 54 % des voix alors qu’il s’agirait de moins de 52 %, proportion qui sera sans doute revue à la hausse. Charkeuz s’y attendait et semble presque rebondir quand il dit son « amour de la France », pays que le sataniste déteste.

Le monstre a circonstance atténuante, il a un peu de sang magiar, à côté de son sang zimmi juif et éventuellement tzigane. Il a du culot, alors qu’il haït le François. Il lui est arrivé de dire quelques vérités, comme quand il a parlé des trois principales populations immigrées musulames, originaires du Mali, d’Algérie et du Maroc, alors que l’islam devrait être tenu pour crime contre l’humanité selon notre point de vue, mais aussi conformément à l’accord de Londres du 8 août 1945.

Dans quelle mesure aurions-nous pitié d’un petit voyou ? là est question. Le présumé goy Valls aussi est petit, comme le juif « arrogant » Copé, dixit Duhamel, prétendu réformé ayant lu et essayé de comprendre l’Ancien Testament.

Nous vous abandonnons à ces observations. Nous allons monter à Paris pour défendre l’honneur réviso, à coups d’autocollant et de feuille.

Un peuple, un empire, un guide ! comme dit l’ultragaucho d’Issy, où Charkeuz battra de peu Hollande conformément à ce qui ressort des enquêtes sociologiques. 182 voix de différence au premier tour, moins au second, le despote Santini sera marri. Nous aurons sa peau.

7 mai, plantage de plus ! L’esprit des lignes qui précède est inchangé. Non seulement Charkeuz n’est pas arrivé en tête à Issy, mais c’est Hollande avec 51,7 % des voix ! Le département des Hauts-de-Seine demeure acquis à Charkeuz avec 50,5 %, mais plusieurs villes ont passé l’âme à gauche, Clamart, Meudon et Issy en particulier, trois villes proches dont les habitants parlaient jargons comparables au dix-huitième siècle. Toutes trois sont dirigées par le Nouveau centre, d’où la fureur du despote Santini hui contre Bayrou.

Surtout que le plus cuisant échec de Charkeuz a eu lieu à Issy. Charkeuz a perdu en moyenne 5 % de ses voix par rapport au second tour de la présidentielle de 2007 dans le département, mais plus de 10 % à Issy. Royal avait obtenu 46,6 %, Hollande 51,7 %. Ajoutez à cela que la ville s’est bobotisée ces dernières années, d’où l’étrangeté du phénomène. Alain Guionnet ne lui trouve pas d’explication dans son désir d’écarter son narcissisme, car il constitue poche de résistance, ni de droite ni de gauche, ayant pu avoir légère influence.

De toute façon le François n’est souvent ni de droite ni de gauche, formule politico-médiatique. Ce qui se vérifiera aux élections législatives, dont la majorité qui s’en dégagera est problématique. Déjà recomposition des droites se dessine, avec des alliances locales avec le Front national. Le « centre » continuera d’imploser et même l’élection de Santini sera douteuse, le tyran pouvant souffrir de la malédiction de Charkeuz, tout sauf Charkeuz pouvant être suivi par tout sauf Santini.

Le Parti socialiste bénéficiera de la tendance régalienne de l’électeur : après avoir élu Hollande, il faudrait lui donner les moyens de gouverner. D’où le défi qui lui est posé, son intérêt consistant à ne nommer aucun strauss-kahnien dans son gouvernement. Ce à quoi il songe sans doute, car Hollande compte nommer de nombreuses femmes dociles pour occuper des places en partie destinées aux monstres strauss-kahniens du parti, menacé du syndrome tout sauf Strauss-Kahn.

Surtout que le François n’est pas dupe du coup des Ateliers nationaux sous ses différentes moutures. Hollande ferait mieux de s’inspirer du jargon universitaire marxiste qui prétendait voir dans l’Etat capitaliste collectif idéal, capable d’économies d’échelle, pouvant entreprendre de grandes choses pourvu qu’il privilégie les compétences. Pas le travail, vrai ou faux, mot ayant de très nombreuses acceptions. Oui, la France fut parfois grand pays, quand son enseignement n’était pas nullissime comme à présent, quand histoire et grammaire étaient un peu respectées. Oui, la France fut grande quand elle combattit le Sarrazin. Oui, la France sera grande quand elle n’aura plus honte de son histoire, malgré tous ses défauts.

Puis il y a actualité internationale. Très bien le retrait des troupes françaises d’Afghanistan avant fin de l’année, mais il n’aura pas lieu, car plusieurs centaines d’instructeurs resteront sur place. Ensuite Obama invite Hollande aux Etats pour lui poser une question : la France fera-t-elle comme prévu avec Charkeuz, la guerre à l’Iran ? Conseil à Hollande, qu’il réponde de façon évasive, qu’il ne soye pas mou ou fraise des bois ! Qu’il baragouine ptête ben qu’oui ptête ben qu’non, faut vouar.*

La victoire d’Hollande était annoncée. Il fut plébiscité par les bretoks, le Nord, Paris et presque toute la Petite Couronne, l’énorme sud-ouest, incluant Massif Central, mais rien n’est joué, les législatives pouvant aboutir au résultat de rendre le pays ingouvernable. Ce qui ne sera pas nouveau, la France n’étant pas à un gouvernement de coalition près. Nous retomberions dans les frasques des républiques ayant précédé la cinquième. Presse de l’argent, coteries et lobbys dicteront leur loi. Ce n’est sans doute pas ce que souhaite le calvitique et bedonnant Hollande. Le défi auquel il est confronté est simple : soit il est flasque, soit il cherche renfort de forces étrangères au jeu politique. Si Hollande ne nomme aucun strauss-kahnien dans son gouvernement, il sera crédible, et Aigle Noir fera tout pour transformer son essai du 6 mai par pénalité empêchant la réélection du tyran Santini. Le mieux serait par Béranger, candidat du Modem, plutôt que par un socialo auquel les électeurs de la ville sont assez allergiques.

Mais la tête noire comprend mal ce genre de subtilité. L’idéal serait alliance Modem PS, mais elle est impossible au plan législatif, contrairement au municipal. Voilà donc proposition pour la prochaine municipale : créer liste Modem socialote respectueuse d’Aigle Noir, dont l’archisupôt deviendra conseiller chargé de la culture ou de la sécurité, pareil au même.

______________________

* Vouar est mot issisois.

22 heures, statistique des visites hui est éloquente. France 65 arrive en tête, suivie de Germanie 12, Belgique 5, Italie 5, Hongrie 4, Luxembourg 3 (comme d’hab’), etc. La vocation de la revue, qui défend le bon usage de la langue françoise, est attestée. Son influence à l’étranger est grande, elle représente un tiers de ses visites. Seul sujet peut-être d’étonnement, la part importante du boche hui. Le boche est indécrottable de notre point de vue, mais il est rusé. Il aimerait que Guionnet fût bretok, mais ce n’est pas le cas, il est métis.

Le boche veut être informé sur ce qui se passe en France, et il lit Revision, site antiboche korrekt, comme dit le barbare. Les relations diplomatiques entre France et Germanie ne doivent pas être scellées entre Hollande et Merkel, ancienne agente présumée de la StaSi, mais avec le concours de l’ultragauche issisoise, qui ne cherchera pas à arrondir les angles, qui voudra débloquer la situation. Non, la bochine n’est pas toujours planche à pain, comme prétendait un huissier de justice mort prématurément. Oui, les prétendus ultragauchistes révisos de Berlin n’ont pas toujours été corrects avec Guionnet, comme si le François était demeuré.

Vieille querelle avec le prusco que nous n’avons pas à trancher, mais c’est dans l’intérêt du prusco de respecter le François, pour autant qu’il existe.

Les réactions hostiles à ce papier montrent que nous touchons le coeur de bête immonde. Très bien. Charkeuz a déchaîné les agents de la DCRI contre notre site dans le vain espoir de gagner l’élection, mais il a perdu. Oh ! le site n’est qu’élément parmi d’autres ayant provoqué sa défaite, mais Charkeuz a tenté de tromper le monde, à la Poutine, en donnant l’ordre à la DCRI de voler le calculateur du malheureux Guionnet.

Crime impardonnable, justifiant son emprisonnement. Charkeuz s’interrogerait sur son avenir. Il est pourtant simple. Seule incertitude, sa place est-elle à Fleury-Mérogis, à Fresnes ou à La Santé ?

Premier résultat visible de l’éradication de Charkeuz. Après le vol de son calculateur Guionnet fut victime de piratages informatiques, faciles sur PC. Ils cessèrent hier soir. Aussi rêvons. Imaginons qu’un président de la République défende les intérêts de la France, bien que cela soit impossible car il serait tué. Imaginons qu’Hollande se croye surhomme, d’éducation cathote, émule de Jacques Delors, il sera sans doute assassiné, mais ce n’est pas sûr, car le judéocideur chie en ce moment dans son froc.

En réalité, il s’agirait de dire quelques choses vraies avant les législatives. Les quatre juifs tués à Toulouse sont passés comme lettre à la poste, sans que la coterie pousse de hauts cris. Car ce crime de Mohamed Merah est presque rituel de façon inversée par rapport à la logique juive (affaire de sarrazins). Aussi Charkeuz, qui a voulu en profiter, n’en serait pas responsable. Soit, c’est sans doute en partie vrai bien que le raisonnement soye bancal.

Tout le monde y songe, même les gens étrangers à la haute politique, mais la question demeure : Charkeuz aurait-il favorisé cet holocauste à des fins politiques ?

Pour l’instant nous ne savons pas, mais faire tuer des juifs pour assurer sa carrière semble aller de soi pour un sataniste, sous toutes réserves.

3 mai 2012

POUR LA CATASTROPHE HOLLANDE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:55

Le parti du Vatican, par la voix de Bayrou, va voter Hollande dimanche, comme Alain Guionnet, qui le déteste. Car il y en a marre des magouilles de Charkeuz, communautariste et surtout sataniste. Ce que Régis Debray sait, comme tout le monde, mais dont il ne parle pas à la télé, sinon il passerait à la trappe.

L’alliance des païens modérés avec le Modem n’a rien d’évident, même si Béranger a toujours été correct à Issy avec Aigle Noir. Comme Frédéric Chatillon, dans un autre registre. Contrairement à Dieudo’, mulâtre infréquentable. Le cas Blanrue est particulier.

Il fut récemment interrogé rue du Château des Rentiers par la quatrième DPJ, quelle chance ! Sur son film « Robert Faurisson, un homme ! » Mais ce n’est pas sûr que Fofo soit humain, ou bien trop, en sa qualité de faussaire de l’histoire.

Blanbec a voulu jouer au brave, il a refusé de répondre aux questions d’un « gardien de la paix », mode américano-charkeuziste, bien. Autrefois le réviso, aux Rentiers, était interrogé par des officiers de police judiciaire. Les gars étaient bac + 3 ou 4.

Blanbec ne votera pas dimanche pour la crapule Hollande, manque de cohérence de sa part. Hollande ne sera pas pire danger que Charkeuz, surtout qu’Hollande a pris de la bouteille pendant la campagne électorale. Il est apparu moins flasque. La suite n’est pas prévisible, mais presque. Hollande sera un second Bérégovoy, tous deux ayant noms de famille comparables.

Une des questions centrales, après l’élection d’Hollande, sera de savoir s’il élimine les loups dans la bergerie socialote, s’il liquide les strauss-kahniens de son gouvernement. Auquel cas Hollande, d’éducation cathote, pourra sembler français.

4 mai, l’histoire retiendra que Charkeuz aura été battu le 6 mai 2012 à cause de son satanisme. Hollande aura près de 54 % des voix. Bien sûr, personne ne parle du Belzébuth Charkeuz dans la presse, mais tout le monde sait qui il est. La question n’était pas celle du programme des deux candidats, en grandes lignes identique. Bien sûr Hollande va rejouer le coup funeste des Ateliers nationaux de 1848, avant de se plier à l’austérité, outre de faire la guerre à l’Iran. Hollande est partisan de l’inflation, il veut imiter la politique anglo-amréricaine qui consiste à dire « vous voulez attaquer nos monnaies ? Très bien, nous ferons marcher la planche à billets. »

Mais Hollande devrait écouter les conseils des gars d’Issy, voire de Bayrou. S’il souhaite éviter l’accusation de satanisme, qu’il ne nomme pas un seul strauss-kahnien dans son gouvernement. A commencer par le goy présumé Manuel Valls, même s’il est un peu cochon, marrano en espingouin. Il pourrait aussi débarrasser les parquets d’Île-de-France d’une partie des substituts et procureurs juifs qui y pullulent. Mais c’est trop lui demander, cette requête ne le concernant pas, comme il dit, car Hollande ne prétend pas diriger l’administration judiciaire.

En revanche, qu’il liquide les strauss-kahniens de son gouvernement, c’est tout ce que le François demande. Mesure de salubrité publique, ou de salut public, comme on disait autrefois. Ensuite il ne s’agira pas de faire condamner Charkeuz pour ses nombreux crimes et délits à de la prison avec sursis, comme Chirac, mais à du ferme. Quelques mois en taule lui feront du bien. Alors Chakeuz pourra implorer et maudire Satan, maître du loubard baveux de Neuilly-sur-Seine.