Alain Guionnet – Journal Revision

28 mars 2012

HARO SUR LA D.C.R.I. !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 19:24

La contestation de crime contre l’humanité s’étant banalisée ces dernières années, mais pas le crime contre l’humanité, qui se répand, peu de propos demeurent tabous. Aux exceptions de l’appel au djihad et de « Mort aux flics ! », invective bon marché quand c’est un rapeur qui le dit. Haro sur la DCRI est toutefois plus répréhensible, car la DCRI est prétendu cerveau de la France, chargé de sa sécurité.

D’où l’hésitation de Bobo à publier récent message de Guionnet s’achevant pas ces mots. Bobo ne se sent pas de taille à lutter contre la DCRI, ou bien, bouffi de narcissisme, il ne supporte pas que Guionnet l’appelle Bobo au lieu de Bob. La première hypothèse est la plus vraisemblable, mais la seconde n’est pas exclue.

Car il s’avère que le réviso haït plus la DCRI que le juif, après tout victime d’un « holocauste » à l’âge de huit jours.

Et de quelle manière ! Guionnet soutient que la DCRI n’a peut-être pas comploté dans l’affaire Merah, elle a pu commettre bavure. Argu en défense de l’institution, même si le doute persiste. Voilà comment le site défend la DCRI en la vilipendant.

Guionnet dit aussi quelques mots de son « pote » Yves Bonnet, passé chef de la DST. Il conseille à Bobo de le citer avant d’interpréter ses propos et de conclure journalistiquement que Merah était indic’ de la DCRI (à moins que ce fût de la DGSE).

Les médias invitent les têtes noires, comme Merah, Bobo ou Cattos, à verser dans la facilité. Derrière tout événement il y aurait complot. Ce n’est pas faux, mais à relativiser. A la télé sont invités par le juif rital Taddei journalistes, sociologues, « criminologues », en un mot vains discoureurs, mais pas un seul historien. Remarquez, Taddei a raison, car l’histoire n’est plus enseignée en France depuis longtemps. Non à cause de la cruelle loi Fabius-Gayssot, qui lui a donné l’estocade, mais parce qu’elle dérange la tête noire et ses dirigeants, avides de mensonges.

Bref, quand le site dit haro sur la DCRI, il est naturiste et ne risque rien pénalement.

A noter, bien que cela importune une partie du public, que les visites d’Israël du site sont de plus en plus nombreuses, mais aucune du Proche-Orient, ni d’Afrique du Nord orientale (Egypte, Libye). Comme quoi le musulman, ou ottoman, est idiot, mais personne n’en doute.

Bobo n’appartient sans doute pas à la DCRI, qui ne veut pas apparaître, mais c’est lui le meilleur supporteur du site. Oh ! sans doute pas à cause de son génie (il est réputé demeuré), mais parce que le Quai d’Orsay juge que, finalement, Revision défend les intérêts de la France. Ainsi soit-il.

A Bobo de comprendre, mais peut-être travaille-t-il pour la DCRI et attend-il les ordres qui lui seront donnés. Car tout le monde ne peut pas dire haro sur la DCRI. C’est réservé à une élite sûre d’elle-même, arrogante et dominatrice.

Bienvenue au club pour les gens qui souhaitent être initiés. Capitation et observation du rit sont capitales pour entrer dans la secte. Il est temps de gagner en puissance.

2 commentaires »

  1. « La cohérence de la société du spectacle a, d’une certaine manière, donné raison aux révolutionnaires, puisqu’il est de venu clair que l’on ne peut y réformer le plus pauvre détail sans défaire l’ensemble. » Debord. Commentaires sur la société du spectacle.

    Les chiens de garde de l’Etat républicain, tous bords confondus, ne veulent évidemment pas en entendre parler.

    Porter le fer contre la DCRI en mettant en lumière son incurie, et d’une certaine manière son irréflexion, c’est s’attaquer au coeur du système de domination et défaire l’ensemble.

    Si on lutte pour le partage des profits et des prébendes « On lutte aussi pour le jeu. Chaque officier traitant est porté à survaloriser ses agents, et aussi les adversaires dont il s’occupe. Chaque pays, sans faire mention des nombreuses alliances supra-nationales, possède à présent un nombre indéterminé de services de police ou contre-espionnage, et de services secrets, étatiques ou para-étatiques. Il existe aussi beaucoup de compagnies privées qui s’occupent de surveillance, protection, renseignement. (…) De sorte que chacun de ces organismes, confédérés avec beaucoup de souplesse autour de ceux qui sont en charge de la raison d’Etat, aspire pour son propre compte à une espèce d’hégémonie privée de sens. Car le sens s’est perdu avec le centre connaissable. » Debord.

    La surveillance hypertrophiée autour de la DCRI, « prétendu cerveau de la France », peut ainsi paradoxalement mettre à nu les propres failles du système et se révéler d’une médiocre rentabilité. Le « Squale » et sa bande, piégés par du menu fretin forcément versatile, versé sur les versets, amateur de gangsta-rap et indic’ retourné, a de quoi faire réfléchir. A chacun d’en tirer les leçons qu’il jugera utile. Tout subversif se doit en tout cas d’avoir en tête cette gradation évoquée par Debord : égaré, provoqué, infiltré, manipulé, usurpé, retourné… et en maîtriser les nuances.

    Il est à noter que la plupart des sémites décédés lors de ces tueries sont allés rejoindre la terre de leurs ancêtres, ce qui est somme toute une excellente chose.

    « Dans un monde où il n’y a plus de place pour aucune vérification » tout est possible.

    Commentaire par rixaone49520 — 28 mars 2012 @ 20:51 | Réponse

  2. Bravo pour les citations de Debord
    Les situs « officiels » ne pipent pas mot !!
    Ils sont tous agents du Mossad, avec les anars et autres gauchistes !!!

    Commentaire par toni — 30 mars 2012 @ 06:38 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :