Alain Guionnet – Journal Revision

26 mars 2012

MATHIEU DANS LE PURIN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:28

Oh ! Mathieu est bon chic bon genre. Il est dans le purin mais ne répond pas, il fait comme si de rien n’était. Forcément, ce que dit Revision est vrai, même si la revue est insuffisamment idôlatrée. Mathieu est bon client du café de Flore. Tout le monde peut en témoigner. Il est RSA, comme Merah, mais il n’hésite pas à se payer un café au Flore pourvu qu’il ait du public.

Car Mathieu a du talent, comme l’a constaté sa maman. Il est tête en l’air, comme on dit. Mais il a toujours été correct. Il ressemble à une femme de notre harem. Oui, vous savez, la petite jeune près de la colonne. Quand elle écarte ses jambes, elle est délicieuse.

Autrefois Mathieu fut choqué quand il vit Guionnet à terre, cogné par des cocos. Mais c’était spectacle, comme quand il fut symboliquement frappé par des miliciens juifs sur une île parisienne. Tel n’a pas toujours été le cas, comme au palais de justice de Paris, lieu mal famé.

Mathieu tarde à répondre. D’habitude il est rapide. Mais que dire à une idole ? Qu’elle a tort ? Impossible. Qu’elle se fourvoie ? Oui, là est solution. Mathieu est caïd depuis longtemps, il voudrait que tout le monde le sût. Il le cache uniquement à cause de ses prétentions littéraires et de son marchandage, merchandising comme dit l’amerloque. Il aimerait être unanimement reconnu poète.

Seulement ce titre se gagne. Le vrai poëte fait des pieds-de-nez à la gendarmerie, il n’a pas peur du RAID. Il est françois et fier de l’être, même si pareil slogan n’est plus à la mode. Il n’est pas belgo-boche, contrairement à Mathieu, même s’il respecte valon et Flamand, comme Germain, réputé lourd en Hongrie et en France.

Le vrai poëte insulte aussi la jugette de Versailles, qui est fautive. Et personne ne se plaint de ses invectives car elles sont fondées.

D’où les hésitations de Mathieu, qui ne sait pas quoi répondre. Idem pour le Sultan Charkeuz, homme de peu de culture, qui rêve d’exterminer Aigle Noir. « Mais son coup a manqué, il s’est cassé le nez », chanterons-nous bientôt.

Sans innocence, car nous ne plaisantons pas.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :