Alain Guionnet – Journal Revision

6 mars 2012

NOUVELLE ATTAQUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:26

Elle eut lieu vraisemblablement lundi 27 février. Non seulement l’appartement d’Alain Guionnet fut visité, mais son calculateur dérobé. Ces lignes sont écrites avec des moyens de fortune, avec PC portable qui bouleverse les habitudes du quinquagénaire, qui n’a bien sûr pas failli se noyer dans la Seine il y a quelques semaines, comme prétend une légende bien tournée.

Il y a des bobards sur le site, bien sûr dans les citations, mais pas seulement. Ou encore propos superficiels, comme sur Florent Brayard dont le papier qui l’évoque est seulement basé sur un passage de France Info, c’est dire son peu de fiabilité. Mais Brayard est vieille connaissance. Il est sagouin, toutefois modéré. Il fait sans doute mine de commencer à écrire l’histoire du Troisième empire dans son bouquin, alors qu’il n’a jamais été question que de mémoire jusqu’à présent. Pour que soye publiée critique valable de son bouquin, c’est à son éditeur de l’envoyer en service de presse au site. Seulement les formalités furent retardées pour ce faire.

Deux trous béants dans la porte de l’appart’, le Mac Léopard envolé, plus d’internet, et puis, à quoi bon ? la tête noire ne vaut pas la peine qu’on se sacrifie pour elle. Comme il est dit en Protocole, ses pensées sont morbides. Encore que trois gars ont monté la butte hier pour dépanner Aigle Noir, nul en informatique comme dans presque toutes sciences et techniques. Le bel oisel leur glatit merci, ils lui ont remonté le moral.

Hélas ! adieu pour l’instant aux capitales accentuées, ou simplement à l’italique, sachez seulement que Protocole se lit en italique. A ce sujet il y aura audience devant la cour d’appel de Versailles le 22 mars à 14 heures devant la conseillère de mise en état de l’affaire Protocole des sages de Sion. Avec trois plaidoiries d’une quinzaine de minutes chacune et peut-être cinq minutes pendant lesquelles le demandeur dira pourquoi son dernier incident n’est pas dilatoire.

La procédure est rarement invoquée, cependant il y a des limites à ne pas franchir en matière d’insulte et de diffamation au prétoire et dans les conclusions écrites. Mauvaise foi, insulte et diffamation ont libre cours au tribunal, là n’est pas le problème, sauf qu’il y a seuil à ne pas franchir. Guionnet est réhabilité depuis longtemps, il ne conteste même plus la notion de crime contre l’humanité, maintenant qu’elle est totalement banalisée. Or la loi interdit d’évoquer des condamnations amnistiées, ou encore de prétendre que Guionnet aurait dit Les juifs au poteau ! (Pardon pour l’absence de guillemets.)

On l’aura compris, les juifs ne sont pas à plaindre dans l’affaire, en revanche le poteau l’est. Et Guionnet n’a jamais été hostile au poteau, dont l’existence est parfois indispensable, comme au pied-balle.

La DCRI est coupable présumée du cambriolage. Les fils de Lucifer qui la dirigent auraient organisé cette opération non à cause de la chambrette d’Auschwitz dont personne ou presque n’a plus rien à cirer, mais de la campagne électorale. Elle est peu évoqué sur le site, qui a toutefois visé juste en insistant sur le premier thème de la campagne de Charkeuz et de ses sbires, selon qui Hollande serait lâche.

Simple information, pas jugement, Hollande étant selon nous faible. Autrement dit il ne dirigera jamais une France forte, ce dont tout le monde se doute. C’est tout bénéf’ pour Charkeuz, qui n’a pas traité Hollande de lâche mais qui l’a suggéré. Et Ubu-Hollande, lors de son métingue hier à Nancy, s’est d’abord défendu, en assurant que lui aussi peut être courageux. Ce qui est vrai, car il s’est tapé Ségo’.

D’où l’hypothèse suivant laquelle Hollande, qui est allé jusqu’à se prétendre peut-être d’origine juive, ferait en réalité le lit de Charkeuz. N’importe comment c’est simple. La grande majorité des électeurs de Bayrou voteront Charkeuz au second tour. Ceux de la penette seront divisés. Il y aura plus d’abstentionnistes chez eux que d’habitude, mais peu d’entre eux voteront Hollande, qui promet une France faible, cosmopolite et fière de l’être. Hollande ne bénéficiera pour sa part que de peu de ralliements. Des zouaves du prétendu front anticapitaliste, qui ne le sont pas, des électeurs de la fantôme Joly, qui n’est ni kascher ni pulpeuse, le résultat prévu étant autour de 50/50 %, avec la nullité des deux candidats qui proposent le même programme dans l’intérêt de Grand Frère, leur maître.

Non seulement Hollande est faible, mais il y a sans doute moyen de le faire chanter. Staline a pris le pouvoir après avoir dirigé l’Inspection ouvrière et paysanne, Chakeuz le ministère de l’Intérieur, grâce à la bêtise de Chirac. Même itinéraire. Depuis longtemps aucun homme politique ne gagne les élections en France, dont le résultat tient à la politique des appareils et à celle de la presse de l’argent ; car l’argent parle, comme on dit magiar.

Le cambriolage aurait-il eu lieu à cause du génie prêté au héros, susceptible de découvrir qu’Hollande fait le jeu de Charkeuz ? Auquel cas il était inutile, car cette thèse est développée dans les médias au moins depuis hier. Des imposteurs prétendent qu’Hollande et Charkeuz auraient eu lointain cousin. Impossible. Mais c’est façon de dire qu’ils collaborent, qu’Hollande fait le jeu de Charkeuz, intrigant hors pair.

Tout le monde sait que les comploteurs ont un quotient intellectuel peu élevé, c’est lui qui les guide dans leur conduite. Quasiment à égalité avec Hollande sur ce plan, car il faut être un peu idiot, ce nous semble, pour passer sa vie à comploter, alors que selon Pascal, revu et corrigé par Charkeuz, la seule vraie question serait la mort, cette faucheuse qui impressionne les imbéciles.

Sur l’origine hongroise de son père, mongole ou tzigane, le site est source la plus fiable d’information. Mais tout le monde s’en fout, à commencer par Blanrue, ancien amant de Patricia Betry-Crete. (Il y a de fausses nouvelles sur le site, comme sans doute celle-ci. A cause de la différence d’âge des partenaires présumés, pourtant Blanbec a frayé avec la salope. Ce n’est donc pas mensonge mais vraifaux. C’est à Blanbec d’avouer son crime.) Que Charkeuz soye charlatan ou imposteur, tout le monde s’en fout. Et tant mieux, pense l’électeur, car ainsi il défendra mieux mes intérêts.

Il était prévu de parler halal, coup d’éclat de la penette. Mais elle a cassé la baraque à Marseille en attaquant les consommateurs de drogues douces, parmi lesquels se trouvent des fachos purs et durs. Marine s’offusque aussi d’avoir été traitée de nationaliste et socialiste par Guéant. Elle a tort, car le socialisme national est espoir, oasis dans le désert. On peut aussi dire mutualisme national, comme au dix-neuvième siècle.

Hier Guionnet était marri. Jusqu’au coup de téléphone en début d’après-midi, quand un brave lui annonça qu’il allait l’aider. L’isolement, Guionnet y est habitué, mais qu’on lui vienne en aide, non pour sa pomme mais pour qu’il raconte ses conneries, voilà événement dont il s’agit de s’inspirer, parole de mutualiste naturiste. Voilà espoir, sans en rajouter sur la grandeur d’Issy, bourgade qui dirigea la France au dix-huitième siècle.

Extrait de la plainte du preux pour terminer. La gardienne de la paix Dos Santos appela sa cheftaine avant de consigner les propos du plaignant sur la DCRI. Elle arriva en coup de vent. Elle dit Oui. Elle semblait songer que Guionnet attaque la DCRI se comprend et que, n’importe comment, cela ne sort pas de la famille poulago-youdiciaire. D’où ses propos, sur le procès-verbal, qui n’épargnent personne :

En raison de ma profession et de mes prises de position, je soupçonne la DCRI d’être à l’origine de l’opération car j’ai fait l’objet d’une opposition sur mes comptes bancaires par la Trésorerie Paris-Amendes le 13/12/2011 pour une valeur de près de 10 000 euros pour des condamnations datant de 1994, 1995, et jusqu’à 1998 pour contestation de crime contre l’humanité.

Je soupçonne accessoirement Monsieur Santini parce que nous sommes en conflit depuis trente ans et que le litige qui nous oppose a dégénéré ces derniers mois. Toutefois, il semble étranger à l’affaire d’il y a deux ans.

Dernière hypothèse, l’antisémitique faurissonienne. En ma qualité d’antijuif sudiste, j’ai déclaré la guerre récemment sur mon site internet aux antisémites nordistes des Hauts-de-Seine, d’où cette hypothèse qu’ils m’aient attaqué personnellement et Issy.

On aura compris. Issy est sacrée, les antisémites maudits. Si la DCRI n’a pas fait le coup, c’est à elle de trouver les coupables et de rapporter l’engin, c’est de sa compétence. Eventuellement en incriminant des antisémites. Toutefois l’antisémite est souvent respectueux de Guionnet. Selon lui il a mouillé sa chemise, il est hostile à la cause antisémitique mais seigneur du plus vieux fief antijuif de France, Issy.

Gloire à Issy ! (En dépit que c’est ville la plus militarisée et fliquée de France.)

4 commentaires »

  1. Moi je dirais déjà respect à l’élitiste Guionnet.

    Le puzzle Guionnet prend forme en lisant ses aventures.

    Et si peu de gens en parlent..

    Commentaire par Romano — 7 mars 2012 @ 02:11 | Réponse

  2. Bon, ben t’es pas mort, c’est déjà ça !
    Encore que…

    Commentaire par Barabas — 7 mars 2012 @ 02:52 | Réponse

  3. http://culturevisuelle.org/dejavu/1122

    Commentaire par Jules — 7 mars 2012 @ 11:52 | Réponse

  4. Tiens, à propos, Romano, tu vis toujours en roulotte ?

    (Oh ! Elixir Normand, que ta réflexion est profonde ! La tête noire accro’ au site sera enchantée, NDLR.)

    Commentaire par L'Elixir du Suédois — 7 mars 2012 @ 14:00 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :