Alain Guionnet – Journal Revision

19 février 2012

S.A.É.M. VAL DE SEINE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:07

La Société d’aménagement d’économie mixte Val de Seine fut créée en 2003. Sa mixité est bidon, 64 % de son capital étant détenu par la ville de Boulogne-Billancourt, 10 % par le Conseil général des Hauts-de-Seine, aussi n’est-il pas étonnant qu’elle perde de l’argent, son déficit étant « acté pour 2014 à 146 M€ » (Parisien du 18 février).

Cette société parasite est responsable du projet de tours, relativement petites, en île Seguin. Révisé à la baisse, il n’est pas abandonné, il tablerait maintenant « sur 250 000 mètres carrés de droit à construire au lieu des 310 000 mètres carrés initialement prévus ». Le projet est loin d’être enterré, comme l’a prétendu Brison, führer d’Actevi, à la fin de l’année dernière.

D’où reconstitution possible du scénario. Jaloux de Boulogne, le despote d’Issy aura voulu court-circuiter la SAÉM Val de Seine avec son projet de construire trois tours infernales au métro RER Val-de-Seine, à Issy, d’une hauteur « sans limite », comme il est écrit dans le plan, pour l’instant estimée entre 165 et 190 mètres.

Fier d’avoir récemment installé la direction de la Gendarmerie nationale au Fort d’Issy, après avoir peut-être inauguré le principal Hôtel de police du département le plus riche de France , le malotru a sans doute conçu son projet des tours du Val-de-Seine après avoir créé Arc-de-Seine.

Précision s’impose à ce sujet. Arc-de-Seine est connu pour son ensemble sportif qui regroupe cinq communes, Issy étant supérieure à toute autre avec ses boxeurs, ses tireurs à l’arc, ses hand-balleuses, etc. Santini, qui se prétend ceinture noire de karaté, outre nipponisant, ce qu’il n’est pas selon un spécialiste des Langues O’, est un salaud (nouvelle garde à vue en perspective pour l’auteur de ces lignes).

Non content d’avoir recruté Patricia Brety-Crete pour écrire histoire fallacieuse de la ville, dans sa volonté d’avoir même destin qu’Hercule Fleury, sage de Sion du dix-huitième siècle, le mégalomane veut battre Solère sur son terrain. Oui, vous savez, l’affreux Thierry Solère, maire de Boulogne. Il manque de cran selon Santini, car il négocie piteusement à la baisse son projet de l’île Seguin, dirigé par l’architecte Jean Nouvel dont le nom ne s’invente pas, alors que le tyran ne cédera jamais. Au moins le prétend-il.

Officiellement, car Guionnet n’a exceptionnellement pas reçu la feuille du despote Point d’appui cette année, parce que Santini a peur des gars de la butte. Avec eux on sait quand la polémique commence, pas quand elle finit. Surtout qu’ils l’accusent d’avoir sali la mémoire de Voltaire et de Port-Royal par l’intermédiaire de sa scribe Brety-Crete, accusations qui ne sauraient être prises à la légère.

Hélas ! il faut se battre sur tous les fronts. Contre les nordistes antisémitiques, contre le despote, etc. Mais l’espoir demeure. Des gens demandent : « C’est vous qui dirigez le Journal Revision ? » Guionnet répond oui, c’est moi le con. Les prétendues révolutions « arabes » sont passées par la toile, souhaitons que tel soye le cas pour la révolution françoise qui s’annonce.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :