Alain Guionnet – Journal Revision

22 février 2012

FLORENT BRAYARD

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:52

Brayard porte bien son nom. Dans son dernier livre, au Seuil, il explose le Protocole de Wannsee sacralisé par Fofo. Selon lui le meurtre du juif n’aurait débuté qu’au printemps 1942 (Brayard est aussi lâche qu’Hollande, bien qu’il se rallie à Pressac). Les dirigeants nazis, y compris Himmler en 1943, n’en auraient pas été informés.

Fidèle à sa réputation Brayard se veut radical, il parle de la SS, pas des SS, bravo ! Mais combien de temps faudra-t-il attendre pour que le fort en gueule dise ce que tout le monde sait ? Le meurtre du juif n’eut jamais lieu sous le régime hitlérien. Heureusement ou malheureusement, la question n’est pas là. Elle est que Brayard ne franchit pas le Rubicon, dommage !

Seule circonstance atténuante, Brayard parle du « meurtre des juifs ». Le monstre Dieudo’ devrait être content, mais cela lui passe au-dessus de la tête.

MAGOG EN IRAN ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:45

Il y a énorme quantité de versions de la Bible. Certains amerloques adorent ses interprétations les plus frelatées ou corrompues, comme cet auteur du « Blog de Washington » dont le papier fut reproduit il y a trois jours par « Maison éclairée » (Clearing House). Son titre est clair : « Des millions d’évangélistes chrétiens veulent déclencher la troisième guerre mondiale pour accélérer la “Seconde venue”… — Des néocons utilisent la religion pour s’exaspérer afin de justifier la guerre contre l’Iran ».

Jusque là tout baigne. Curieusement le début du papier a été coupé depuis hier. Aussi commence-t-il par cette phrase : « Les Pères fondateurs n’étaient pas particulièrement contre l’islam. » Et pour cause, il n’existait pas ! L’auteur enchaîne : « Mais des millions d’Américains croient que le Christ ne reviendra pas avant qu’Israël liquide ses concurrents et qu’il y ait guerre étendue au Proche-Orient. Certains de ces péquenauds veulent déclencher un immense feu de guerre et de mort et de destruction, pour que Jésus vienne rapidement. » L’auteur est sans doute juif, car il se permet de traiter les néo-conservateurs de péquenauds, tandis qu’il use et abuse de la copule et.

Il poursuit : « Selon le président français Chirac, Bush lui a dit que la guerre à l’Irak était nécessaire pour conduire à l’apocalypse : En Genèse et Ezéchiel Gog et Magog sont forces de l’Apocalype qui fut annoncée venir du nord et détruire Israël à moins qu’elles soient stoppées. » Voilà à quoi on arrive avec et. Genèse parle seulement de Magog, peuple proche-oriental de jadis parmi d’autres. Ensuite Ezéchiel a pu dire que Magog vient du nord, tout Normand pouvant ainsi s’identifier à Magog, ce dont se réjouit Corneille.

Le « Blog de Washington » poursuit : « Le Livre de Révélation reprit la prophétie d’Ancien Testament : “Et quand des milliers d’années seront révolues, Satan s’échappera de sa prison. Et il affligera les nations de toute la terre avec Gog et Magog, qu’il réunira pour batailler et ouvrir le feu afin de faire tomber Dieu du ciel, qui les anéantira.” » Le hic, dans cette légende, est que personne ne demande l’avis du fils de Magog ou Normand. Pourtant il est là, en chair et en os. En revanche l’existence de Gog, prétendu roi de Magog, est douteuse. En France les fils de Magog ont pour roi Grand Coësr.

L’agitateur poursuit : « Bush croyait que le moment était alors venu pour la bataille. Il dit à Chirac : “Cet affrontement est souhaité par Dieu, qui veut utiliser ce conflit pour éradiquer ses ennemis du peuple avant que débute un Nouvel Âge.” »

Bravo mon coco ! Tu prends un Français comme référence, et pas n’importe qui puisqu’il s’agit d’un gibier de potence condamné à deux ans de prison. Toujours cette manie du juif de mettre en avant l’étranger pour arriver à ses fins. Cela a si souvent marché qu’il aurait tort de s’en priver, étant entendu que pour l’amerloque le François est étranger par excellence. C’était vrai sous Chirac, dont la seule décision remarquable est d’avoir refusé de faire la seconde guerre à l’Irak, ça ne l’est plus hui, car Charkeuz, volontiers, ou plutôt le « lâche » Hollande, fera guerre à l’Iran.

Ainsi tout baigne pour la coterie dominante. Sauf que le fils de Magog ne guerroyera pas en Iran, il a d’autres cibles. Il projette banquet au temple magique, au Fort. À chacun ses goûts, que voulez-vous ? Une brochette de Santini ? Une brochette de Charkeuz ? Bien sûr avec du poivre ou du piment, car la chair de Santini est flasque et celle de Charkeuz dure. D’ailleurs il n’y en aura pas pour tout le monde. Pour Santini, ça va, mais pour le petit sec et nerveux Charkeuz, nous manquons de stock.

S’ensuit tentative, peut-être vaine, d’envoyer message à « Maison éclairée ». Voici ce qu’écrit son dernier intervenant : « Les pathétiques goys chrétiens prennent leurs ordres de marche du juif ; c’est la vérité. La question s’est posée à travers l’histoire et continuera à le faire tant que la race juive ne sera pas exterminée. Le juif ne peut pas vivre parmi les peuples civilisés. » Quelle clarté ! Vous comprenez pourquoi maintenant le site va chercher son inspiration à l’étranger ? Chez le Magyar mais aussi chez l’amerloque, qu’il ne faut pas oublier, tout amerloque n’étant pas abruti. Au point que se revendiquer fils de Magog est susceptible d’avoir plus d’écho outre-Atlantique qu’en France, nul (n’) étant prophète en son pays. À noter que l’auteur écrit juif sans Cap’, comme en françois. N’en déplaise à Fofo…

(24 février, ce qui se dit sur Gog et Magog aux États-Unis suscite apparemment peu d’intérêt en France, comme si cette rhétorique était étrangère, comme si elle concernait les seuls évangélistes. Il y a au moins deux raisons à cela. La première est l’enseignement et la morale de la Veuve irrégulière, qui prétend que ces thèses sont obscurantistes. La seconde est ce qu’il reste de catholicisme romain après Vatican 2. Ce serait au prêtre d’étudier l’Ancien Testament, par définition antéchristique [antérieur au Christ], que le fidèle serait invité à rejeter pour ne retenir que le Nouveau Testament, la cruauté de YVH ne souffrant pas la comparaison avec Jésus, cet « homme incomparable » comme a dit Ernest Renan. Résultat, une facette de l’histoire est éludée. Pourtant c’est elle qui motive en partie les millions de chrétiens qui souhaitent non seulement la guerre à l’Iran, mais aussi l’éclatement de la troisième guerre mondiale. Accessoirement l’auteur n’indique pas ses sources, en ce qui concerne les confidences qu’il prête à Chirac notamment.)

MONSTRUEUX !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 01:00

C’est M’Bala K’Bala le monstre. Il dépasse tout ce qui est imaginable dans son dernier film « L’antisÉmite ». Il écrit Émite car il y voit jeu de mots. Plus bête que lui, on meurt. Selon lui, la chambrette à gaz est affaire de tuyauterie. Sans doute en plomb, ce qu’il ne précise pas. Il va à la douche, mais ne trouve pas ce qu’il y attendait. Il voulait du juif occis et n’en trouve point. Seulement un os de poulet et autres peccadilles. Mais dévoilons l’imposture, son juif de service ne l’est pas, c’est un de ses complices, vulgaire goy.

Dieudonné est monstrueux. Il s’attaque au sacré d’Hollande, Charkeuz, etc., en se déguisant en soldat amerloque qu’il n’est pas. Autre imposture, Dieudo’ jase rosbif comme un marsupif.

Il ferait mieux de parler de son collègue Dominique, homme de spectacle comme lui, toutefois plus monstrueux. Serré pour l’affaire de Lille, il ne s’en tirera pas comme à Jew-Pork. Tout le monde sait qu’il est sadique pointeur, circonstance aggravante. Il doit payer le prix fort afin que le petit voleur comprenne pourquoi il est en prison.

Loin de nous l’idée de céder à l’idéologie politiquement correcte, mais Strauss-Kahn est criminel contre l’humanité comme on dit, et il faudrait que justice soit crédible.

En comparaison, le monstre Dieudo’ est rigolo. C’est un branleur qui s’est mis tardivement à la chambrette à gaz d’Auschwitz. Mais il a raison, c’est filon à exploiter, y compris en disant des âneries, comme il sait si bien le faire. Alors le monstre se révèlera presque humain (ce qui est difficile pour un nègre, même mulâtre).

(23 février, selon Fofo, le réviso est toujours sérieux. Ce qui est faux, car le fils de Magog mélange mensonge et vérité, vu que cette dernière n’intéresse personne. Ainsi Dieudo’ est monstrueux, en même temps presque humain. Autrement dit le monstre est en lui, alors que son métier est de monstrer, mot ancien françois tiré du latin monstrare. Voilà vrai jeu de mots, d’un autre calibre qu’antis et mythe.)

21 février 2012

GENDARMERIE NATIONALE RAPPELÉE À L’ORDRE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 19:57

La Gendarmerie nationale a fait de la pub’ pour le site (pardon pour ce mot juif), mais elle a subitement disparu. Forcément, le site évoquait l’inauguration de la nouvelle direction de la Gendarmerie nationale par le Sultan et Santini il y a peu, au Fort d’Issy. Avec Cap’ à Gendarmerie nationale, car il s’agit d’une institution, avec Cap’ à Fort d’Issy, car c’est maintenant quartier, le fort ayant quasiment disparu.

D’où remue-méninges à la tête de d’État, Revision ne devant avoir aucun rapport avec la gendarmerie, sinon quand son guide va en taule. Pourtant la fellation forcée de Strauss-Kahn est connue des militaires, formés au close-combat. Parmi les abonnés de Revision autrefois il y avait de nombreux militaires, souvent officiers. Car pour le militaire la chambrette à gaz d’Auschwitz est « question » résolue, et il aime voir que pour des civils elle l’est aussi.

Quant au slogan « ni droite ni gauche, la France ! », le gendarme adore, il est formé pour ça. Bien sûr il est abruti, mais c’est chez lui, plus que chez le flic, que le révolutionnaire recrutera des insurgés. Au nom du chêne et de la fontaine par exemple. Plus le mot d’ordre est vague, mieux il marche. Le gendarme étant formé à obéir, il est friand de simplicité.

La bataille du fort d’Issy continue.

20 février 2012

LÂCHE HOLLANDE ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 03:27

Avant que Charkeuz pérore à Annecy devant une dizaine de milliers de fanatiques et de curieux, le juif « assimilé » Jean-François Copé a donné le ton : « Ah ! le courage, voici un mot que vous n’entendrez jamais quand il s’agira de François Hollande… » Autrement dit Hollande serait lâche, comme l’a insinué Charkeuz peu après. Il ajouta qu’Hollande n’aime pas la France.

Voilà comment démarrer campagne électorale sur chapeaux de roue. Sur l’amour de la France, signalons que Neuilly-sur-Seine n’est pas la France, tandis que les gens dont l’atavisme est tiré de Salonique et Judapest, sans remonter plus loin, en Inde ou en Mongolie, ne sont pas réputés pour leur amour de la France. Mais lâcheté de Hollande retient l’attention.

L’argument est d’autant plus fort qu’il est en partie fondé. Hollande s’est d’abord illustré par son « non à la finance ! », avant de se montrer indulgent pour elle devant la presse britannique. Comportement de crêpe plus que de lâche, ou de maître-menteur, gage de succès en politique. En réalité, Hollande est homme d’appareil et de jupons. Ou bien apparatchik, ou encore homme de couloir. Dans sa volonté de parvenir, il s’est tapé la sénégaloise Ségo’, performance remarquable. Pour lui, la question du courage ne se pose pas. Il doit avoir des subalternes courageux, cela suffit pour diriger un parti ou un pays. Comme il dit : « le courage, c’est pour les autres ».

Hollande est intrigant. Il adore le couloir où il conçoit ses coups fourrés. Curieux qu’il n’ait pas été soupçonné d’avoir conspiré contre Dominique Strauss-Kahn à Jew-Pork, car c’est peut-être un de ses courageux agents qui s’est arrangé pour que Nafissatou Diallo pénétrât seule dans la suite du monstre. La suite était prévisible, même si le savoir-faire sadique de Strauss-Kahn n’était pas connu de tous, car la fellation forcée requiert des connaissances comparables à celles du close-combat.

Mais Hollande en avait moins les moyens, à Solférino, que le Quai d’Orsay voisin, qui défend les intérêts du sataniste Charkeuz. Toutefois la maîtrise du jupon du Sultan prête au doute (c’est facile d’emmancher Carla Bruni), surtout qu’Hollande est grand bénéficiaire de la shoah de Strauss-Kahn. Et c’est lui qui gagnera l’élection, même si Charkeuz nous réserve d’autres surprises et si Hollande, au cas où il serait lâche, craquera.

D’un quotient intellectuel au-dessus de la moyenne, supérieur à 120, Hollande dépasse peut-être Charkeuz, qui s’est précipité dans la galère en affichant son satanisme au lendemain de son élection en 2007, truc de zimmi. Car un sataniste n’aime pas la France. Quant au « courage » du Sultan, il est dangereux, car il dispose de la bombe atomique. Si un de ses caprices ne se déroule pas comme prévu, il peut appuyer sur le bouton rouge. Acte courageux selon Copé, en réalité comportement lâche.

La campagne-feuilleton est lancée. Avec Hollande et Charkeuz on prend les mêmes et on recommence. En revanche la penette est bonne surprise. Niaise et dégonflée devant l’ancienne onzième CA de Paris, elle glisse de belles peaux de banane sous les pieds du Sultan. Comme son coup de la viande halal, dont le manger serait imposé au François. C’est sans doute vrai et faux, d’où le succès attendu de cette légende, car mensonge marche s’il contient part de vérité.

Hollande serait-il lâche ? Non, à première vue, oui en partie. Ses subalternes ne le sont pas en revanche. C’est eux qui, sur son ordre, livrèrent aux flics Alain Guionnet à Issy il y a plus de vingt ans, qui avait eu le culot, seul, de le contredire dans une réunion publique au sujet de l’holocausticon. D’ailleurs tout part d’Issy en France. La gueuse Martine Aubry a visité le marché de la Mairie la veille de sa défaite contre Hollande, Charkeuz est venu au Fort inaugurer la nouvelle direction de la Gendarmerie nationale juste avant de partir en campagne.

Santini, voire Charkeuz, reprennent l’antienne ultragauchiste, ou nazebroque, ni droite ni gauche. Marine ferait bien de l’entonner. Guionnet ne votera pas pour elle ni pour personne au premier tour, bien qu’elle soye à ses yeux de plus en plus estimable. C’est à elle et à son staff de sortir le slogan « Ni droite ni gauche, la France ! » Son succès est assuré. Ensuite il faudra négocier. La gueuse semble moins bête qu’autrefois. Elle s’aguerrit. Qu’elle imite Hollande, Aubry et Charkeuz, qu’elle comprenne que ses chances d’éventuel succès (improbable) passent par Issy. Ensuite tout peut basculer. Seule condition, hardiesse, dont elle commence à sembler capable.

(Merci aux supporteurs. Ça fait plaisir de voir ce papier jugé excellent, pourtant il ne casse pas trois pattes à un canard. C’est vrai cependant que l’idée du slogan « Ni droite ni gauche, la France ! » est magnifique. Mais la penette ne le dira pas. Elle a plus peur d’Aigle Noir que du juif, dit-on. Espérons que le vieux la mette sur les rails. 23 février, la penette aurait menti, seulement 2,5 % de la viande commercialisée en France serait halal ou kascher. Est-elle bête à ce point ? Ou bien souhaitait-elle secrètement que les commentateurs parlassent de viande halal et kascher, qui sont du même type ? Elles sont celles d’antiques peuples surtout agriculteurs pratiquant peu l’élevage, mangeant rarement de la viande. Ils y furent cependant autorisés par YVH selon de strictes modalités. Ça tombe bien toutefois, car halal, licite en arabe, signifie mort en hongrois. Quant à la viande kascher, elle se paye cash, notamment par les nombreux détenus musulmans qui cantinent kascher. 24 février, erreur, le bétail abattu en Île-de-France, mot barbare, est halal, secondairement kascher. Et la région parisienne est annonciatrice de ce que sera la France demain. La penette avait donc du biscuit, bravo pour avoir dit ce qui aurait dû être scandaleux depuis longtemps ! Bravo aussi à Brigitte Bardot !)

19 février 2012

S.A.É.M. VAL DE SEINE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:07

La Société d’aménagement d’économie mixte Val de Seine fut créée en 2003. Sa mixité est bidon, 64 % de son capital étant détenu par la ville de Boulogne-Billancourt, 10 % par le Conseil général des Hauts-de-Seine, aussi n’est-il pas étonnant qu’elle perde de l’argent, son déficit étant « acté pour 2014 à 146 M€ » (Parisien du 18 février).

Cette société parasite est responsable du projet de tours, relativement petites, en île Seguin. Révisé à la baisse, il n’est pas abandonné, il tablerait maintenant « sur 250 000 mètres carrés de droit à construire au lieu des 310 000 mètres carrés initialement prévus ». Le projet est loin d’être enterré, comme l’a prétendu Brison, führer d’Actevi, à la fin de l’année dernière.

D’où reconstitution possible du scénario. Jaloux de Boulogne, le despote d’Issy aura voulu court-circuiter la SAÉM Val de Seine avec son projet de construire trois tours infernales au métro RER Val-de-Seine, à Issy, d’une hauteur « sans limite », comme il est écrit dans le plan, pour l’instant estimée entre 165 et 190 mètres.

Fier d’avoir récemment installé la direction de la Gendarmerie nationale au Fort d’Issy, après avoir peut-être inauguré le principal Hôtel de police du département le plus riche de France , le malotru a sans doute conçu son projet des tours du Val-de-Seine après avoir créé Arc-de-Seine.

Précision s’impose à ce sujet. Arc-de-Seine est connu pour son ensemble sportif qui regroupe cinq communes, Issy étant supérieure à toute autre avec ses boxeurs, ses tireurs à l’arc, ses hand-balleuses, etc. Santini, qui se prétend ceinture noire de karaté, outre nipponisant, ce qu’il n’est pas selon un spécialiste des Langues O’, est un salaud (nouvelle garde à vue en perspective pour l’auteur de ces lignes).

Non content d’avoir recruté Patricia Brety-Crete pour écrire histoire fallacieuse de la ville, dans sa volonté d’avoir même destin qu’Hercule Fleury, sage de Sion du dix-huitième siècle, le mégalomane veut battre Solère sur son terrain. Oui, vous savez, l’affreux Thierry Solère, maire de Boulogne. Il manque de cran selon Santini, car il négocie piteusement à la baisse son projet de l’île Seguin, dirigé par l’architecte Jean Nouvel dont le nom ne s’invente pas, alors que le tyran ne cédera jamais. Au moins le prétend-il.

Officiellement, car Guionnet n’a exceptionnellement pas reçu la feuille du despote Point d’appui cette année, parce que Santini a peur des gars de la butte. Avec eux on sait quand la polémique commence, pas quand elle finit. Surtout qu’ils l’accusent d’avoir sali la mémoire de Voltaire et de Port-Royal par l’intermédiaire de sa scribe Brety-Crete, accusations qui ne sauraient être prises à la légère.

Hélas ! il faut se battre sur tous les fronts. Contre les nordistes antisémitiques, contre le despote, etc. Mais l’espoir demeure. Des gens demandent : « C’est vous qui dirigez le Journal Revision ? » Guionnet répond oui, c’est moi le con. Les prétendues révolutions « arabes » sont passées par la toile, souhaitons que tel soye le cas pour la révolution françoise qui s’annonce.

17 février 2012

SIONISTE ET ANTISÉMITE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:41

Le sioniste adore l’antisémite, indispensable à son fonds de commerce. Il se régale avec Robert Faurisson, « centriste » du parti du Vatican. Le 14 février, Herr Professor s’est vanté de son dernier exploit sur son blog : le 2 février, Mahmoud Ahmedinedjad lui a décerné le premier prix du « courage, de la résistance et de la combativité ». Manque de chance pour le président iranien, d’aucuns le classent dans la catégorie PPA (passera pas l’année).

Dans son style pur grain, Fofo parle des « Sionistes ». Avec Cap’, car il tient à montrer son mépris du françois. Ensuite Fofo est hautain avec Mahmoud. Il écrit « M. Ahmadinejad occupe une position éminente et son courage est indéniable mais, en ce qui nous concerne, il est un révisionniste parmi d’autres révisionnistes, et c’est à ce titre que les révisionnistes du monde entier ne peuvent que lui rendre hommage. Par ailleurs, plus que courageux, son comportement est héroïque. » Forcément, Ahmedinedjad est mort sur jambes (« sur pattes », dit le sioniste).

Bête Immonde a raison. C’est lui qui a attiré notre attention sur le papier de Marc Knobel paru dans le bulletin du CRIJF le 15 février. (Notez que BI et le site s’accordent parfois, ils sont seuls à parler du CRIJF au lieu du CRIF.) Knobel commence par allumer la salope Maria Poumier, amante de Roger Garaudy, très bien. Puis il s’en prend au « néonazi français Thomas Werlet ». À ce sujet, il décrit guerre à venir en Hauts-de-Seine, car Werlet habite Courbevoie, comme « le blogueur antisémite fanatique Hervé Ryssen ». D’où le conflit attendu entre sud des Hauts-de-Seine, antijuif, et nord, antisémitique, qui englobe Neuilly-sur-Seine.

Pour l’antisémite, par exemple Bobo, tout texte antijuif est bon, qu’il s’agisse d’un bobard ou non, Bobo étant demeuré. Pour l’antijuif, en revanche, le juif n’a pas forcément tort. Klarsfeld et Lévy, par exemple, défendent Vanneste contre l’hystérie collective, tandis que Chomsky est apprécié aux States par les natios car il dit bribes de vérité, privilège du juif dû à son élection. Autrement dit à son excision, cette shoah.

Rabat-joie, l’historien songe accessoirement que l’affaire des triangles roses est à étudier, même si elle concerne deux groupes d’hommes jouissant de discrimination positive. 30 000 tantouzes déportées en bochie entre 1933 et 1945 selon Klarsfeld, c’est peu. Hélas ! le tort de l’historien est d’être modérément antijuif, alors que la masse est excessive, d’où l’issue douteuse du conflit. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que les nordistes battraient les sudistes.

ANTICIPATION

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 02:04

Les visites du site augmentent. Non de façon radicale mais sensible. Annonce que dans la vide idéologique et politique d’une campagne électorale il aurait impact ? C’est possible, mais notre point de vue est fixé. Charkeuz ne mérite pas la corde qui le pendra, tandis qu’Hollande est salopard à la botte du capital financier.

Chose est sûre, ce n’est ni chez l’un ni chez l’autre qu’il faut chercher le salut, mais où ? Question à laquelle il est impossible de répondre au plan politique. Au plan méthodologique, en revanche, c’est simple. Prenez les gens prêts à combattre Grand Frère, au moins en paroles ; haranguez-les, ensuite nous verrons, même s’il y a peu d’espoir.

Grand Frère a grandes chances de gagner, mais ce n’est pas sûr, son pouvoir étant despotique oriental. Aussi s’agit-il de miser sur notre singularité : nous sommes humains et pouvons être les plus forts. Observation contestée, mais qui sait ? En cas de guerre, qui gagnera ? Le sbire de Grand Frère, ou bien le représentant de l’espèce humaine ?

Ce n’est pas à nous de dire l’histoire, mais seulement de l’écrire.

PÔVRE VANNESTE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:33

Voyez que l’hôpital ne se moque pas de la charité, comme prétend le fieffé Tammkoat. Revision ne soutient pas Vanneste, mais presque. Vanneste serait-il homophobe comme le juif ? C’est possible, ça n’a pas d’importance. Le problème est sa métamorphose en mal-pensant.

Bien sûr, aucun pédé ne fut déporté de France pendant la guerre pour ses penchants, sinon après avoir été condamné pour ses abus par la justice française. Le plus souvent pour pédophilie ou viol, comme on dit maintenant.

Selon Charkeuz, dont le père était ennemi de la France pendant la guerre, tous les Français étaient résistants. Au « mal absolu », ajoute le zimmi Édouard Balladur(ian). Voilà gens qui prétendent donner la leçon au François, certes coupable de nombreuses impostures dans le passé. La résistance tarde cependant à s’organiser. Victime de la Trésorerie Paris Amendes, de la Sécurité sociale, croyait-il en partie à tort, Guionnet a le moral à zéro.

Bien sûr, le combat contre les tours infernales marche. Des gens commencent à se dire issisois, pas isséens. Comme l’enseigne Guionnet à de nouveaux immigrés, de 2008 notamment. L’un d’eux compte habiter au Fort en mai 2013, mais il est opposé au projet de construction des trois tours infernales au Val-de-Seine. Comme d’autres, il croit qu’il n’aboutira pas ; à tort, car il est difficile de lutter contre les sociétés du CAC-40 — qui payent peu d’impôt et exploitent petites et moyennes entreprises —, et contre le culte phallique du tyran.

Dans l’affaire, André Santini est pantin. Membre d’honneur de la LICRA, il est corrompu comme tout le monde dans le microcosme politique, pour qui le mensonge est roi. Il a raison, car la Bourse est fondée sur le mensonge. Au point que Vanneste est accusé d’avoir dit chose que tout le monde sait, car les pédés sont, hélas ! trop à présent minorité visible, et bénéficient à ce titre de discrimination positive, tout un chacun étant supposé se prosterner devant le triangle rose.

Or la question n’est pas d’occulter les charmes de la femme, ni la beauté de jeune fille ou garçon, mais de revendiquer la pluralité des points de vue. La vie est diverse, comme notre appréciation des choses. Elle est nôtre, elle n’appartient pas à Grand Frère. Voilà base doctrinale destinée à assembler, car c’est en partant de bas qu’on peut aller haut.

Parlons françois, ne maudissons pas Vanneste pour avoir dit banalité, inquiétons-nous en revanche du poids de plus en plus important donné aux « minorités visibles » et de la prépondérance du mensonge, qui ne vaut rien sans contredit.

L’État devrait instituer la liberté de la presse, qui n’a jamais existé en France. Pourtant des gens pourraient l’assumer de façon plus pertinente que les anciens camés de Canal +. Ardisson aussi est pas mal dans le genre. Il s’est fait des sniffs à la NAF et sait que le réviso est alternative, la nature ayant horreur du vide.

Conseil aux parents : mettez du révisionisme dans les couches-culottes de vos enfants, ils réussiront beaucoup mieux.

8 février 2012

MARINE VOGUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:38

Sur le Qatar, Marine Le Pen a fait fort dimanche sur M6. La bretoke, nulle en statistique, a sorti arguments solides. Le Qatar (pardon pour l’écriture) achète une partie de la France. Certes minime, mais les Qatarois bénéficient de discrimination positive. Pas d’impôt sur plus-values immobilières pour lui, pas d’impôt sur fortune pendant cinq ans selon la penette. Privilèges votés par la gauche, d’où concurrence déloyale. Voilà à quoi aboutit la politique de Charkeuz, qui ruine la France au nom de la discrimination positive.

Charkeuz privilégie les rentiers du Proche-Orient au détriment du François. Cet olibrius, dont on ne sait s’il est mongol ou tzigane par son père hongrois, est zimmi juif par sa mère. Marine a prononcé « concurrence déloyale », bravo ! Mais elle devrait aller plus loin, car le Parti socialiste national ouvrier germain était le plus ouvriériste qui fût. D’où alliance de l’ultragauche et de l’ultradroite en France sur de nombreux points.

Face à l’adversité Marine commence à avoir du toupet, bien. Selon elle, les rentiers qatarois financent les « fondamentalistes » musulmans en banlieue, elle a raison, car ces despotes n’ont que l’islam comme base populaire. Encore qu’ils aiment niquer des garçons musulmans, voire zimmis, pubères ou non, objet de vastes débats. Et le Qatarois aime le luxe, leçon qu’il a retenue de l’enseignement du prophète.

La discrimination positive vantée par Charkeuz signifie discrimination négative pour le François. Sarrazin a décrit comment les prestations sociales sont réservés à l’allogène en bochie. Mais c’est pire en France, où le démon (Charkeuz) se vante du taux de natalité des populations allogènes, richesse de la France selon lui.

Cette politique s’effectue de façon sournoise, y compris par l’impôt sur le revenu dont l’augmentation frappe surtout les couples sans enfants. La Sécurité sociale aussi y participe. Elle enquête sur les allocataires françois, suspects de fraude, mais beaucoup moins sur les membres des « minorités visibles », comme on dit en novlangue. Ainsi les musulmans sont doublement subventionnés, par l’État et par les rentiers du golfe Persique au plan religieux (Qatar, Arabie Séoudite, etc.). Bien sûr au nom de la morale, qui veut que le chrétien se haïsse.

Page suivante »