Alain Guionnet – Journal Revision

25 janvier 2012

SUJET ET OBJET

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 14:05

L’histoire n’existe pas, la langue française non plus. Voilà où conduit la dégénérescence de la prétendue élite que forment les fils de Lucifer irréguliers, qui, hélas ! prospèrent en France. Car c’est dans cette constellation qu’il faut chercher ceux qui ordonnent de vilipender la langue. Même les commentateurs de tennis ne jasent plus français, contrairement à la tradition qui voulait que ce sport fût snob et le langage de ses spécialistes châtié. L’un d’eux a déclaré hier : « les deux erreurs qu’il a commis » !

Une phrase contient presque toujours un sujet, un verbe, mais pas forcément un objet. Or il est indispensable de distinguer sujet et objet direct, surtout quand icelui est placé avant le verbe. En ancien françois, c’était limpide avec le cas régime, qui marquait l’accusatif, ultime survivance des déclinaisons latines. Lequel n’a pas simplement disparu, puisqu’il fut remplacé par l’accord du participe passé avec l’objet direct quand il se trouve avant le verbe. On découvre alors un des rares avantages du genre des noms.

Précision que les fils de Lucifer jugent superflue. Ils ont pour modèle l’amerloque et jugent que toute phrase doit être énoncée sur le modèle sujet, verbe, complément. C’est l’ordre des mots dans la phrase qui définirait leur statut, condamnation à mort de la littérature. D’où ce résultat détestable : les deux erreurs, apparemment sujet car au début du propos, qu’il a, mais peut-être pas, car il est sujet, commis !

Embrouille difficile à démêler pour le sujet des fils de Lucifer, placé sous leur domination, ce qui fait de lui objet de leurs expérimentations. À la fois sujet et objet, son comportement prévu est moutonnier. Toujours cette prétention des classes dominantes et moralisantes qui s’imaginent détenir un pouvoir despotique, comme si la masse était totalement abrutie. Pourtant La Bruyère a établi que c’est faux, comme d’autres écrivains et grammairiens.

Remarquez, le journaliste commentait le match de tennis du primitif Tsonga, champion des grimaces et des fautes directes, tandis que l’idée de discrimination positive avance à grands pas. Comme avec la loi réprimant la contestation de tout génocide inspirée par la Veuve irrégulière. Avec cette particularité que l’organisation des Jeunes Turcs est issue du bord de Seine, du Grand Orient de France. D’où cette ironie qui veut que les Jeunes Turcs ont poussé le calife en 1914 à déclarer la guerre sainte, avant de commencer à exterminer l’année suivante Arméniens et assyro-chaldéens. Ainsi le Grand Orient de France condamne sa propre politique. Non content d’avoir provoqué le bain de sang de la Commune de Paris en 1871, il fut à l’origine des persécutions subies par la majeure partie des chrétiens d’Orient en Asie Mineure pendant la première guerre mondiale.

Ce n’est pas la première fois qu’il est question des fils de Lucifer plutôt que de la Veuve, les deux locutions étant interchangeables ; l’ange déchu Lucifer renvoyant à la flamme, à la lumière, au feu, tandis que Veuve met l’accent sur la mort et sa noirceur. Certaines bannières maçonniques sont assez réussies sur ce plan, car unissant ces deux dimensions, notamment celles en noir ornées de symboles et de signes d’écriture dorés. Eh oui, non seulement l’initié adore les dorures, mais il croit savoir lire et écrire, contrairement au profane, cet exécutant présumé incapable de discerner sujet et objet.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :