Alain Guionnet – Journal Revision

22 janvier 2012

DÉSESPOUAR

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 19:55

Desespouar est mot issisois. Dans les langues civilisées (françois, germain, magyar), ar est très fort, il signifie dans ce cas que notre désespoir est à son comble. Rien ne marche, pas même un billet de cinq euros reçu pour soutenir la diffusion des feuilles à Issy. Pourtant elle continue. La Banque Postale est beaucoup plus de mauvaise foi que la Poste, Alain Guionnet est en cours d’extermination.

Dommage pour l’historien qui dira plus tard : « il y avait des résistants à l’ordre moral ». Car ce n’est plus l’idéologie qui domine à présent, mais la morale. L’idéologie bourgeoise était simple, il s’agissait de faire de l’argent, ou du bon argent. La morale est plus pernicieuse, il s’agit d’être politiquement correct. C’est truc du fils de Lucifer irrégulier, rejeton du sage de Sion. De telle sorte que la question n’est plus idéologique mais morale. Vous vous soumettez à elle, vous avez des chances de ramasser des confettis. Vous la combattez, votre place est en enfer.

Or nous vivons dans un luxe illusoire. Nous imaginons combattre l’État Léviathan avec des mots et notre sueur. Mais c’est lui le plus fort. Il n’y aurait pas, selon lui, de résistance possible. Voire ! Nous résistons à Issy et le public nous est favorable. Santini se retranche dans sa fatitude, mais il va se les bouffer ses trois tours infernales !

Maintenant, si tout le monde s’en fout, pas de problème, nous continuerons le combat comme nous l’avons commencé, pour que les têtes de Santini et de sorcière Betry-Crete s’élèvent dans le ciel, sur nos piques. Alors nous jubilerons.

3 commentaires »

  1. Mais pourquoi donc Alain Guionnet n’a-t-il aucun commentaire, aucune proposition, aucune remarque à faire sur le tout récent vote du Sénat français à propos des événements en Arménie turque du début du siècle dernier ? Alain Guionnet qui se veut fièrement le héraut — c’est son droit — du monde turc ! Et dans son fief, Santini tout fiérot bedonnant bouffi qui pavoise sur le sujet !

    (Alain Guionnet ne conteste plus le moindre génocide, ça coûte beaucoup trop cher. Et puis il déteste l’immédiateté. Seule expression amusante, celle d’Arménie turque, alors qu’il s’agissait des Arméniens de l’empire Ottoman, dirigé par les Jeunes Turcs, émanation du Grand Orient de France. D’où ce constat : le GODF condamne sa propre politique, mais cela personne ne le dit. Or, comme personne n’en parle, c’est supposé ne pas être vrai, NDLR.)

    Commentaire par Theil — 25 janvier 2012 @ 07:11 | Réponse

  2. Bonjour,
    je viens de lire la nouvelle dans le Parisien vous concernant.

    Souhaitez vous que nous la reprenions sur notre site et dans notre revue pour que les lecteurs puissent vous contacter et vous soutenir dans votre combat ?

    Henri

    (Bonne idée, car tout va de mal en pis en ce moment, NDLR.)

    Commentaire par Henri Golan — 31 janvier 2012 @ 23:25 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :