Alain Guionnet – Journal Revision

22 décembre 2011

OPÉRATION ISSY

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:55

Ça y est, l’opération Issy a débuté. Comme d’hab’ par le harcèlement de l’ennemi. « Harangue », feuille du Parti du chêne et de la fontaine, a commencé à être distribuée dans les boîtes aux lettres d’habitants de la haute plaine et du bas coteau. Suivant nouvelle règle, moitié aux petits bourgeois, moitié aux prolétaires, car il ne s’agit pas de donner du lard aux cochons. C’est facile de distribuer des centaines de feuilles dans les boîtes aux lettres des HLM, mais en grande partie inutile. Les diffusions publiques auront lieu plus tard. Elles seront extension du combat, car les feuilles circuleront au moins en région parisienne après avoir été reçues aux sorties de métro uniquement par les gens qui tendront la main.

La peste négationniste a ainsi commencé à infecter la ville. Sauf que juif ne se trouve pas dans « Harangue », dont les cibles sont despote Santini et sorcière Bétry. En partie à cause du mode de diffusion, ces malotrus feront comme si de rien n’était, surtout qu’il est impossible à Santini de prétendre qu’il n’est pas despote, comme à Bétry de dire qu’elle n’est pas sorcière, les preuves étant là. L’opération continue en ce moment. Peu de feuilles seront distribuées sur la butte, supposée acquise à la cause, mais sur les coteaux, notamment à destination des corsicauds. Quant aux armingos, ils s’en passeront pour l’instant, nous n’avons pas les moyens financiers de les toucher. Ils devraient être contents que les députés ayent voté hui la loi réprimant la contestation du « génocide arménien », mais beaucoup d’entre eux hésitent, ils flairent le traquenard. Certains sont prêts à se convertir au culte du chêne et de la fontaine. Depuis le temps qu’ils sont là, les mœurs issisoises déteignent sur eux.

Le brave s’arrête là, il remonte au feu.

Le gars a parcouru rue de l’Abbé Derry, où il a distribué trentaine de feuilles. Il s’est dit c’est assez pour le corniaud. Puis il descendit au métro, où il diffusa son infâme propagande négationniste. Là, un agent de la DCRI aux cheveux blancs n’arrêta pas de passer coups de fil à ses chefs, mais l’ordre tomba : Aigle Noir est autorisé à traiter Santini de despote, Bréty de sorcière.

Imaginez la suite. Aigle Noir va descendre dans la plaine, à Montpar’, qui lui appartient. C’est là que va se poursuivre ce soir la diffusion d’« Harangue » ; en fief du volatile, même si seul le village de Vaugirard était autrefois administré par Issy, pas Montparnasse, où il y avait forcément des habitants sur le monticule.

2 commentaires »

  1. Le volatile n’est pas fainéant, avec ce temps pourri et les hallebardes qui tombent.

    (À Issy les hallebardes ne tombaient point, mais la riposte n’a pas traîné, l’État veut me voler le peu d’argent qui me reste, NDLR.)

    Commentaire par Lecteur assidu — 23 décembre 2011 @ 00:29 | Réponse

  2. Déjà ! Pour quels motifs comptent-ils plumer le volatile ? Durant les fêtes on cuisine la dinde, pas l’Aigle, interdit à la consommation, même festive.

    (Pour des condamnations vieilles de 15 ans, pour contestation de l’existence de crime contre l’humanité et pour injure publique envers un particulier à raison… Soit près de 10 000 euros. Je suis la première victime de la loi votée hier, NDLR.)

    Commentaire par Lecteur assidu — 23 décembre 2011 @ 14:55 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :