Alain Guionnet – Journal Revision

3 décembre 2011

AVEU DE ROBERT FAURISSON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:09

Qu’on se calme dans les chaumières, Guionnet a défendu puis attaqué Fofo pour des raisons précises, auxquelles la tête noire n’a pas à se mêler. Sur son blog, sentant le terrain se dérober sous ses pieds, Faurisson a avoué ses lacunes le premier décembre dans « Diffamation d’un génie ». Uniquement en rosbif, sa langue maternelle, pas en françois, car la traduction française lui a paru épineuse. Voici ses propos :

____________________________________________________

Diffamation d’un génie

J’appelle habituellement Arthur Robert Butz « Docteur Génie ». Pour moi, il est le révisionniste scientifique numéro un de « l’Holocauste ».

Je viens juste de lire l’article sur lui de la publication américaine en ligne New Voices, du « Magazine étudiant juif national », daté du 30 novembre 2011, intitulé « Il enseigne encore, les étudiants jutent encore ». Rien dans le papier suggère que l’auteur, un certain Gabi P. Remz, étudiant en première année de l’université Northwestern où Butz est professeur d’ingénierie électrique, a réellement lu Le canular du vingtième siècle, ni aucune autre de ses études parues depuis son impérieux travail. En 35 ans (1976-2011) pas un historien, académicien ou chercheur ne fut capable de réfuter son œuvre.

Avant de condamner Butz pour le résultat de ses recherches, on doit au moins se donner la peine de le lire !

Robert Faurisson

__________________________________________________

Sur la traduction, les étudiants jutent encore rend students still squim. Mot argotique, squim désigne le mélange de sperme (sperm) et de sécrétion vaginale (quim), dite cyprine. L’auteur a voulu désigner l’excitation sexuelle que provoque Butz chez ses étudiants des deux sexes. On aurait pu traduire le verbe squim par éjaculer, mais on dit juter en langage populaire. D’autre part, masterful peut dans certains cas être rendu par magistral, mais le dictionnaire est catégorique, masterful signifie impérieux, dominateur, autoritaire. Impérieux correspond d’ailleurs bien à l’esprit emphatique de Faurisson.

Au fond il s’agit d’une blague de potache, et Fofo joue au preux chevalier venant défendre Butz, qui serait menacé d’on ne sait quoi. Il prétend en outre appeler habituellement Butz Docteur Génie, mais c’est faux.

Faurisson aurait mieux fait de parler du chef-d’œuvre de Butz, mais il s’y est refusé par jalousie, aussi évoque-t-il son impérieux travail. Il oublie cependant que c’est après avoir lu Butz que Guionnet l’a soutenu en 1986, en reprenant la rhétorique faurissonienne du bout des lèvres, faute de mieux. L’ennemi Pierre Vidal-Naquet reconnut aussi la qualité du travail de Butz dans Les assassins de la Mémoire. De Butz, dont Faurisson s’opposa toujours à la traduction française du livre, finalement publié en 2002 par Jean Plantin dans une version médiocre. Oh ! elle contient peu de coquilles, mais énorme nombre de fautes de traduction. Comme si le goy était stupide, ce qui n’est pas toujours vrai.

Il ne faut pourtant pas brûler Faurisson. Surtout que le scotuche avoue sa petitesse en rendant hommage à maître Butz. Et puis Faurisson est tout sauf lâche. Il a certes réduit le révisionnisme à peau de chagrin, à une simple affaire de chambrette à gaz, au nom de son révisionnisme scientifique, qui a fait de lui un champion du commérage. Comme il apparaît dans ce papier, où il voit dans le potin d’un étudiant juif affaire du siècle, sinon du millénaire.

Le « génie » Butz devrait tirer une sale gueule en voyant le soutien impromptu que lui apporte Fofo. Mais ce n’est pas dans son caractère. N’éprouvant pas de jalousie vis-à-vis de Faurisson, il jette sur lui regard condescendant.

Pour mémoire, Blaise Pasal écrit dans ses Pensées (907, dans le classement de l’édition Brunschvicg de 1897) : « Les casuistes soumettent la décision à la raison corrompue et le choix de la décision à la volonté corrompue, afin que tout ce qu’il y a de corrompu dans la nature de l’homme ait part à sa conduite. » En traitant Faurisson de casuiste nous ne songions pas aller jusque là, mais pourquoi pas ? Le judéocideur est champion des casuistes et Faurisson ne ferait, somme toute, que l’imiter. Comme quand il prétend que le complot juif n’existe pas, ou que Protocole des sages de Sion est faux antichémitique. Faurisson encourage alors la corruption de la nature humaine. Chose banale, sauf qu’il prétend défendre vérité et révisionnisme scientifique, c’est là que le bât blesse

Raisons d’une confusion

Mercredi 7 décembre, alerte Google signale la version française parue du papier de Faurisson en français datée du premier décembre. Ou bien Google a beaucoup de retard, ou bien ce texte n’était pas publié le 3 décembre. Comparez les versions de Faurisson et du site, elles sont proches. Sauf que Fofo ajoute à son style emphatique sa compographie hors norme. Il écrit des membres de phrase en rouge et tente d’imposer une nouvelle règle. Refusant de traduire titre du livre de Butz, il l’écrit The Hoax of the Twentieth Century, quelle horreur !

Ces trucs sont à l’origine d’une confusion de notre part. Nous avons cru lire « He still teaches, students still squim », au lieu de squirm. Pourtant il s’agit de se méfier de ce genre de piège, dans la langue onomatopéique qu’est l’amerloque, surtout quand il est écrit en rouge. Fofo traduit ce titre par « Il enseigne toujours, les étudiants ont toujours un haut-le-cœur ». On rend souvent still par encore, comme nous avons fait, mais toujours est, sauf que toujours est emphatique. Quant à squirm, on peut traduire ce verbe d’un tas de façons : par les étudiants sont troublés, peinés, dans l’embarras, mal à l’aise, etc. Faurisson a choisi ont un haut-le-cœur, pourquoi pas ? Sauf que l’auxiliaire être est préférable à avoir. Surtout que la plupart des étudiants de Butz ignorent sa qualité de réviso, comme l’explique Remz. Étudiant en première année de journalisme à l’université Northwestern, après avoir étudié et fait son service militaire en Israël l’année dernière, Remz signe un long papier expliquant son titre accrocheur, parce qu’énigmatique.

Il cite notamment un quidam qui dit de Butz : « Ce type est un nazi et sa classe suce » (This guy is a Nazi and his class sucks). Certes, elle ne jute pas, mais elle suce ! Ce qui concorde avec notre interprétation erronée. Mais peut-être pas fausse, car un amerlocophone pense à squim quand il lit squirm. Comme le sait Remz, doué en journalisme, qui a vu en squirm appât.

Son papier contient tas de nouvelles sur Butz, sur son écriture, sur son comportement, etc. Il prétend dresser un tableau de la situation sans prendre parti. Ce qu’il fait, mais par la bande, pas en polémiste. Il ne dit pas « moi je », comme Fofo. Étudiant aux dents longues, il a pris le temps de s’informer, aussi Fofo a tort quand il prétend que Remz n’a pas vraiment lu Butz.

Mais il est vrai que pour Fofo, lire un livre, c’est l’examiner de la première à la dernière ligne, de façon formelle, afin d’y découvrir ce qui vient à l’appui de son propre dogme, alors que pour Remz, c’est le parcourir dans ses grandes lignes, de façon ciblée.

Enfin Remz ne menace pas Butz, professeur proche de la retraite, n’ayant jamais parlé de son chef-d’œuvre à ses étudiants. Seul Fofo feint de le croire.

Un commentaire »

  1. l’Aigle Noir est jaloux parce que Michèle la Belle Renouf fait des yeux doux à Fofo.

    Commentaire par Johann Schmidt — 4 décembre 2011 @ 23:06 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :