Alain Guionnet – Journal Revision

30 novembre 2011

BRAVO KLARSFELD !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:11

Le chérubin boche Arno Klarsfeld a bien grandi, il utilise maintenant sa langue comme une mitraillette. C’est lui qui est à l’origine du succès du site ce matin. Le public en redemande : « si jamais Israël disparaît, nous tuerons les négationnistes ! » Voilà paroles qui claquent à l’oreille. Encore que Klarsfeld soit débordé en ce moment. Quand il ne tire pas sur les négationnistes, il s’oppose à la « vague fondamentaliste » qui menace d’engloutir la France. Ou encore à la réformée Éva Joly, qui se prétend écolo mais qui ne le serait pas. On reconnaît là réflexe du juif allemand, qui craint plus le protestant que le catholique romain.

Petit problème cependant, selon les belligérants Kreuzfeld et Klarsfeld le conflit opposerait Israël et les négationnistes. Il n’y aurait que deux camps. Toute approche historique est évacuée, le choix serait uniquement politique. Kreuzfeld parle d’exactitude, Klarsfeld de justesse. Ce qui se comprend, car Kreuzfeld ne brille pas par son exactitude, alors que Klarsfeld n’est peut-être pas juif juste. Et puis son père est soupçonnés d’être juif de cour. Quand on voit que c’est la Fondation Klarsfeld qui a publié les documents de la direction de la construction d’Auschwitz, commentés par Jean-Claude Pressac, promu au rang d’historien, on peut s’interroger sur sa volonté réelle et sur celle de sa femme Beate.

Ou encore sur le vrai but de leur rejeton quand il explique que le destin d’Israël est directement lié à celui des négateurs, thèse qui ravit Kreuzfeld, champion en matière de provocation, comme Klarsfeld. Ainsi les dés sont pipés. Il ne saurait sortir de pareil conflit que du sang et des larmes. Voilà ce qui arrive quand la loi interdit d’écrire l’histoire.

2 commentaires »

  1. On le voit, les deux idéologues de cette bataille de la pensée à la con s’imposent en imposant, aux révoltés contre la pensée qui conserve, leur idéologie conservatrice et manichéenne. Les débats s’étouffent, se perdent, s’aliènent. Les puritains de la gestion de l’histoire, les prêtres de la pensée, les policiers de l’esprit confisquent la dispute sans la résoudre ; tel est au fond leur but, chacun ayant intérêt à la figer.

    Kreuzfeld et Klarsfeld jouent avec nos nerfs, il faudra que ça saigne !

    Ils protègent l’aliénation, ils sont l’ennemi.

    Kreuzfeld montre une fois encore son esprit étriqué, petit bourgeois et conservateur, que l’on retrouve chez son adversaire. C’est là notre drame !

    L’histoire est une guerre, ici et maintenant. Une seule issue, la victoire sur les conservateurs de l’histoire aliénée.

    Commentaire par rixaone49520Danny — 30 novembre 2011 @ 14:51 | Réponse

  2. Peut-on savoir où et quand AK a tenu ces propos (« si jamais israel disparait…) ?

    (C’est le pape qui l’a dit. Il a seulement précisé « il y a peu ». Je suppose que cette citation se trouve en anglais. J’ai essayé AK Israel disappear mais n’ai pas trouvé. Il y a beaucoup d’articles où il est question du French lawyer et de disappear ; c’est peut-être un auteur qui a prêté ce propos à AK sans s’apercevoir qu’il est assez idiot et suspect. Et puis c’est Kreuzfeld qui parle, cela l’autorise à prendre des libertés avec ses citations. Face à l’exactitude dont se prévalent les faurissoniens, Kreuzfeld n’aurait fait que résumer le fond de la pensée d’AK. En effet, en mettant bout à bout différents propos d’AK on doit pouvoir reconstituer cette phrase, surtout si on remplace antisémites par négationnistes, mots supposés synonymes. Imaginons qu’AK ait dit « si jamais Israël disparaît, nous tuerons les antisémites », cela se comprend dans la bouche d’un ancien officier de Tsahal. Je ne peux pas poser directement la question au pape car je n’appartiens pas à sa secte. Surtout que c’est peut-être pour lui arme secrète. En prévision d’un éventuel procès, qui ne lui sera sans doute pas fait, il a forcément prévu des munitions, NDLR.)

    Commentaire par laba — 2 décembre 2011 @ 08:06 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :