Alain Guionnet – Journal Revision

28 octobre 2011

CONSTRUCTION DU TEMPLE MAGIQUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:40

Les balivernes du paltoquet Freya nous ont conduit à projeter la construction d’un temple magique à Issy, forcément sur les Hauts de la ville, au Fort d’Issy, là où est prévue la bataille opposant juifs et antijuifs. Actuellement le fort est dévoré par les promoteurs immobiliers, qui vendent leurs appartements avant qu’ils soient construits, il reste cependant des espaces libres pour construire le temple.

Oh ! il ne sera pas grand, prévu pour accueillir quelques dizaines de fidèles. Sa construction sera discutée par trois personnes : l’architecte, Butterlin, archéologue qualifié, et Attila Lemage. L’orientation du temple est importante, c’est Butterlin et Lemage qui la décideront. En revanche les questions relatives à sa construction seront de la compétence de l’architecte et de Butterlin. Lemage aura cependant quelques exigences, comme le fait que les briques d’argile cuite soyent du même format qu’au temps jadis. En revanche, le crépi est de la compétence de Butterlin et de l’architecte. Comme les ouvertures dans les murs laissant passer la lumière du jour, qu’on n’ose pas appeler fenêtres.

L’édifice sera fait de pierre et de brique, il sera tripartite. À son sortir, l’adepte aura vue plongeante sur Paris. Endroit sera prévu pour entreposer les victuailles conservées en recourant aux techniques modernes. Eh oui, le temple sera approvisionné en électricité, qu’il s’agira d’utiliser le moins possible lors des cérémonies. En effet, il est hors de question de faire illusion, le site ne sera pas kiènguigeois mais issisois. Il ne datera pas de la fin du quatrième millénaire avant notre ère, mais du vingt-et-unième siècle. Surtout que nous ignorons beaucoup de choses des coutumes de jadis. Aussi le rit sera modifié, mais le moins altéré possible.

Pour le maire André Santini c’est occasion de faire passer la pilule de son projet de construction de deux tours gigantesques. Il se dira : « donnons à Aigle Noir son petit temple, comme ça il me foutra la paix. Il attirera trois pelés et un tondu, tandis que je montrerai que je respecte la constitution américaine sur la liberté des religions. Et puis j’ai ma réputation de comique à défendre. »

Aussi le projet a des chances d’aboutir. Nous débuterons lundi les formalités en vue de sa réalisation. Au temple il ne sera pas question d’antijudaïsme, qui va de soi, ni de baisouille pratique. En revanche les fidèles mangeront et boiront après avoir écouté le mage, en robe blanche, mais pas forcément barbu avec moustache et mouche rasées. Le temple sera lieu de rencontre de naturistes. Les étrangers y seront admis, tandis que le rituel se déroulera en françois.

Rentrée d’argent possible pour la ville, se dira le pingre Santini. Il a raison, surtout que les temples de jadis étaient construits à l’endroit le plus élevé de la ville, au point de jonction entre ciel et terre, et icelui attirera des touristes, car le fort d’Issy ne se trouve peut-être pas à l’endroit le plus élevé de la ville, mais presque. C’est moins la basse ville qu’il surplombe, à peine visible, que l’ouest de Paris et les Hauts-de-Seine. Il y aura ainsi complémentarité entre l’église des Buttes-Chamont, à Paris intra muros, et le temple d’Issy. Ses concepteurs ne contestent pas la suprématie de la vue des Buttes-Chaumont, ils prétendent seulement la compléter et l’augmenter. Ils ne contestent pas non plus la toute-puissance de la tour maçonnique du frangin Eiffel.

Ni les chrétiens ni les frangins ne devraient être hostiles au projet. Les chrétiens parce qu’ils savent ce que Jésus doit aux mages. Les frangins avec leur culte du Grand Architecte de l’Univers. Ils savent que grand, haut, élevé sont notions proches, parfois interchangeables. C’est en même temps occasion pour la Veuve irrégulière de faire pied-de-nez à sa rivale réputée anglo-saxonne, le conflit entre les deux se répercutant chez les archéolgues. Quand le Français décrit ce qu’il a observé, évoque différentes interprétations d’éléments qu’il a du mal à comprendre, l’amerloque tranche : « c’est sacré ! » Voilà comment il botte en touche, tout ce qui lui échappe est sacré.

Le projet d’Issy vise à dénouer cette situation. Il s’agit de construire un petit temple sur le modèle de jadis, avec des caractéristiques architecturales qui nous échappent en partie, non pour en faire un musée sans âme que le touriste visitera en écoutant les explications d’un guide répétant toujours la même chose, mais un lieu de réunion et de célébration, avec de vraies libations. Des éléments décoratifs gagneront à être joints, comme la reproduction du vase d’Ourouk, aux mêmes dimensions, sur structure métallique en bronze. Le recours à la glyptique est également recommandé, en s’entourant bien sûr de précautions contre l’action dévastatrice des visiteurs et des prétendus apprentis mages. Quelques écrits pictographiques aussi s’imposent, dûment attestés et traduits en françois par Lemage, qui assurera leur translittération. Ainsi grand, dans le sens de sublime, se lira mag, en aucun cas mah, avec h souligné d’une lunule. Les signes cunéiformes seront proscrits, tandis que la cosmologie de jadis, qui inclut les signes du Zodiaque, sera illustrée. Sans baratins, en reproduisant dessins d’époque, sans chercher à tout prix à les expliquer, certaines énigmes gagnant à être préservées.

Le mieux serait que le temple magique soit visitable comme un musée, par exemple deux demi-journées par semaine, et en même temps lieu de cérémonies dont Lemage fixera les dates. Si tout marche comme prévu, il va lui falloir passer énormément de temps à faire des recherches. Cela le distraira, il ne parlera pas d’Auschwitz ou des attentats du 11 septembre 2001 pendant ce temps, c’est tout bénéf’ pour Santini, membre d’honneur de la LICRA.

Voilà comment, après avoir soupçonné les connaissances gnostiques de Rudolf Heß, plus célèbre membre de la Société Thule, après avoir rejeté l’agnosticisme, cette imposture, notre attirance pour la gnose nous conduit à ce projet dont l’éventuel aboutissement ne fera qu’accroître la toute-puissance de Paris la maçonnique. Car le touriste étranger visitera la ville dite des lumières en se disant que l’humanisme de la Veuve n’est pas vain mot, vu qu’elle tolère l’existence d’un petit temple magique à côté de Paris. Et pas n’importe où, au Fort d’Issy, où il y eut de durs combats en 1870-1871. De telle sorte que le touriste boche sera ravi, il se sentira presque chez lui, même si Issy a tenu pendant la guerre au prusco. En plus, l’architecte qui supervisera la construction sera fils de la Veuve, conformément à la tactique de la garce. Seule inconnue, sera-t-il régulier ou irrégulier ? Mais c’est peu de chose.

Seules comptent gnose et magie. On peut porter sur ces sciences nombre quasiment infini de regards, tandis que personne ne les saura jamais. Prosaïque, comme est réputé l’archéologue français, le site les voit surtout sous l’angle historique, mais il ne renie pas le sacré. Chamberlain disait « Dieu est au-dedans de nous », Revision ajoute le sacré est partout. « Même dans mon huile de vidange ? » demande Jacques Moulin. Désolé tovaritch, nous ne répondons plus aux abrutis désormais.

Un commentaire »

  1. Génial.

    (Merci. Tu ne t’étais pas manifesté depuis longtemps, alors que tes commentaires font partie de ceux qui ont le plus de succès. Je signale que ton pseudo’ est Le Badok, pas Lebadok, tout lecteur attentif comprendra. J’ai réécrit il y a peu le papier dont le premier jet était superficiel. Je le crois maintenant équilibré. Il contient diverses précisions, mais pas trop, car on aurait tort d’être démonstratif. La balle est dans le camp des ennemis, car il y en a plusieurs. J’imagine que la synagogue d’Issy n’est pas opposée au projet de construction du temple magique, que le rabbin recommandera de ne pas profaner. Duparc me traitera peut-être de vendu, mais je m’en fous. Quant au génie, il fut toujours laborieux, il provient de recoupements successifs, d’errances et de malentendus. Mais quand il est là, il est là, comme disait Attila. Merci du compliment Le Badok, NDLR.)

    Commentaire par Le Badok. — 29 octobre 2011 @ 16:31 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :