Alain Guionnet – Journal Revision

14 avril 2010

DINOSCOPUS MONTE AU FEU

Ce n’est pas certain, mais presque. Dinoscopus ira à son procès en bochie vendredi 16 avril. Depuis une huitaine de jours le site attendait des nouvelles de l’animal, promises dans les trois jours. Elles viennent d’arriver. Voici la majeure partie de l’éditorial de Dinoscopous du 10 avril, signé Nicholas Wansbutter au nom de l’éditeur Dinoscopus. Peu de chose a d’abord semblé clair dans ce que raconte l’animal. Nous avons demandé l’aide de deux amerloques pour traduire ses propos. Voici la version française :

« Dans moins d’une semaine, le 16 avril, Sa Seigneurie passera en jugement en Germanie pour ses commentaires dans un entretien à la télévision suédoise, maintenant tenu pour infamant. J’appelais ça un “jugement show la semaine dernière parce que, l’ayant préalablement condamné sans jugement à une amende avant cet “appel”, les autorités ont montré que leur décision était acquise. Cela fut le cas d’autres gens déférés devant pareils tribunals. Par exemple, dans ma propre patrie, le Canada, Ernst Zündel fut deux fois poursuivi pour “négation de l’holocauste” et finalement acquitté par la Cour suprême du Canada. Toutefois, quand il fut extradé en Germanie il fut facilement reconnu coupable et condamné à la peine maximale de prison possible pour violation de la loi réprimant la dénommée Volksverhetzung [excitation du peuple, NDLR]. »

Voici le passage principal. D’autres propos, comme « Vôtre, dans le Christ roi », ou « le Seigneur Dieu peut tourner toute chose suivant sa volonté » sont compréhensibles, mais les commentaires de Dinoscopus d’Eléison sont mystérieux pour le profane. Bref, Sa Seigneurie montera peut-être au feu vendredi, en étant convaincue d’être condamnée d’avance. Malheur au vainqueur !

Confirmation vient d’arriver d’Amérique. La traduction par le site du texte de Dinoscopus n’est peut-être pas juste et parfaite, mais presque. Nous avions cru dans un premier temps Dinoscopus fâché avec le droit et peut-être avec l’histoire, mais une relecture attentive tend à le démentir. En tout cas il serait souhaitable que lui, ou son conseil, évoque pendant son procès l’estimation de 500 000 juifs morts en camp de concentration et assimilé selon certains historiens. Seul argument susceptible de débloquer la situation.

Jeudi 15 avril. Le titre du papier est douteux, l’avocat de Dinoscopus, Maître Matthias Loßmann, ayant annoncé que l’animal n’ira pas à son procès, à Ratisbonne. Toutefois Dinoscopus monte au feu dans le paragraphe cité de son éditorial du 10 avril, dont le texte anglais gagne à être cité, tant sa rédaction est curieuse. Le voici : « In less than one week, on the 16th of April, His Lordship will be put on trial in Germany for his comments in the now-infamous Swedish television interview. I called it a “show trial” last week because, having already fined him without trial prior to this “appeal”, the authorities have shown that the decision has already been made. This has been the case with others brought before such tribunals. As one example, in my own homeland, Canada, Ernst Zündel was twice prosecuted for “Holocaust denial” and ultimately acquitted on appeal by the Supreme Court of Canada. However, once extradited to Germany he was easily convicted and sentenced to the maximum gaol term possible for violation the so-called Volksverhetzung law. »

D’où il ressort que ces lignes sont attribuables à deux auteurs. À Dinoscopus, qui les a écrites, et à Wansbutter, de nationalité canadienne. C’est lui qui est supposé parler de sa « propre patrie », le Canada, pas Dinoscopus. C’est Wansbutter qui accumule les perles, qui soutient que Zündel fut finalement acquitté, au lieu de relaxé, Zündel n’ayant jamais été accusé de crime par la justice canadienne. Avant d’ajouter « en appel devant la Cour suprême du Canada ». La mention en appel est supprimée dans notre version, la Cour suprême étant la plus haute instance judiciaire canadienne. Dinoscopus a choisi ce truc littéraire afin de parler de lui à la troisième personne du singulier. Il a le sens de la mise en scène, qu’il pousse assez loin en faisant parler Wansbutter. Mieux, Dinoscopus insiste à juste titre sur la loi germanique réprimant l’excitation du peuple. Or elle est inconstitutionnelle comme on dit de plus en plus souvent, car héritée du droit impérial ou monarchique (le Germain confond souvent les deux). En droit républicain, dit démocratique, en France et en Grande-Bretagne, seule la loi sur la presse s’applique aux propos tenus par les uns et par les autres, en particulier publiquement. Comme le rappelle la loi hongroise du 22 février 2010, la contestation de crime contre l’humanité est répréhensible à partir du moment où elle est faite devant un grand, ou large public. Confirmation que seule la loi sur la presse devrait s’appliquer en Germanie et en Hongrie en ce qui concerne la contestation de crime contre l’humanité, délit inexistant pour l’historien. Ce qui devrait aussi être le cas pour le juriste, qui ne saurait juger en l’absence de débat contradictoire. Autrement dit Germanie et maintenant Hongrie ne sont pas pays républicains. De telle sorte que si Dinoscopus est condamné à une peine de prison, il ne sera jamais extradé de Grande-Bretagne en Germanie pour ce motif.

2 commentaires »

  1. Il suffisait se regarder la Süddeutsche Zeitung du même jour (ci-dessous), pour y lire l’annonce de la bouche même de son avocat, que Mgr Williamson ne serait pas présent à cette audience du 16 avril…
    Ach ! Guionnet, sacré farceur….

    _______________________

    Williamson kommt nicht

    Regensburg – Bischof Richard Williamson wird entgegen der Anordnung des Regensburger Amtsgerichts dem Prozess um seine Holocaust-Leugnung an diesem Freitag fernbleiben. « Er kommt nicht », sagte sein deutscher Anwalt Matthias Loßmann am Dienstag, wollte aber die Gründe nicht nennen. Auch eine persönliche Stellungnahme des Bischofs der Piusbruderschaft werde es in der Verhandlung nicht geben. Schließlich gehe es « nur um ein paar Rechtsfragen ». Das Gericht hatte das persönliche Erscheinen angeordnet, rechtliche Konsequenzen …

    14.04.2010 Süddeutsche Zeitung | Deutschland, Bayern, München | Politik
    112 Wörter | 1.50 EUR

    Commentaire par Theil — 16 avril 2010 @ 13:57 | Réponse

    • Theil feint de croire que le malheureux Guionnet a cent bras et cent têtes. Il annonce cependant que selon Maître Matthias Loßmann Dinoscopus n’ira pas à son procès, mais sans avoir lu le papier de la Süddeutsche Zeitung du 14 avril (c’est dommage pour l’écriture initiale de Loßmann). Nonobstant, Guionnet était persuadé que les déclarations d’un baveux ne comptent guère et que Dinoscopus hésitait à aller ou non à son procès à ce moment-là. Comme semblent le confirmer les nouvelles des 15 et 16 avril.

      Commentaire par guionnet — 16 avril 2010 @ 16:34 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :