Alain Guionnet – Journal Revision

31 octobre 2009

MIRACLE NANOTERMITIQUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 04:35
Tags:

Le physicien danois Niels Harrit est beaucoup mieux connu en Italie qu’en France. On trouve en italien, mais aussi en germain et en anglais, l’entretien qu’il accorda en mai 2009, mais apparemment pas en français ! Dommage, car Harrit répond à certains arguments avancés par des journalistes anticonspirationnistes. Par exemple sur le termate, qui est termite mais qui contient du soufre, à la différence de celle découverte dans les décombres du World Trade Center ; la thermite étant mélange pulvérisé d’aluminium et d’oxyde ferrique. Son usage est essentiellement militaire, même si seules les armées des grandes puissances en disposent. La fabrication de termite (dont le h est superflu car indiquant uniquement l’origine grecque du mot) en laboratoire n’aboutit pas exactement au même résultat que celle trouvée à New-York, produit de la recherche militaire. Comme disent ses promoteurs, la nanotermite est « plus petite, plus économique et plus méchante » que les autres explosifs, d’où le jugement de Harrit : « La termite est l’explosif du futur. » Comme il l’avait déclaré peu de temps avant à la télévision danoise, le physicien estime qu’il a fallu entre 10 et 100 tonnes de nanotermite pour provoquer la chute des trois tours, comme le rappelle le traducteur italien en note. En revanche, dans cet entretien Harrit ne parle pas de 100 tonnnes, mais seulement de 10 tonnes, dans une phrase peu claire. Mais il est vrai que les questions du journaliste sont parfois désagréables. Sur la vision conspirationniste qu’il prête à Steven Jones, par exemple. Harrit réfute cependant la thèse de l’ajout de nanotermite fait lors de sa découverte, il y a près de trois ans ; celle de la formation accidentelle de nanotermite, « impossible » selon lui, etc. C’est par la poste qu’il a reçu deux échantillons. Excellente réclame en tout cas pour la nanotermite ! Et pour le Pentagone, dont le budget secret annuel s’élève à 60 milliards de dollars, lequel est en partie consacré à la gestion de la nanotermite, arme « secrète ».

Ce qui renvoie une fois de plus à une éventuelle participation de l’État américain dans la préparation des attentats. Thèse facile, chère à Thierry Meyssan, mais peu crédible, l’État aurait bien plutôt laissé faire. Qui ? Les agents du Mossad ? Il y en avait sur place, qui se réjouirent bruyamment en voyant chuter une tour, mais le costume semble trop large pour eux. Et c’est peut-être la série télévisée « 24 heures chrono » qui donne un élément de réponse, car le héros Bauer y combat un service de renseignement privé américain prêt à employer des armes de destruction massive contre les Américains.

30 octobre 2009

DOUX CRAC

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:24

5 séances de baisse de la bourse d’affilée, la sixième va venir. Hé non ! Le produit intérieur brut a monté au troisième trimestre aux États-Unis, mais vendredi 30 octobre la bourse replonge. Le ratio (ou taux) de solvabilité des banques françaises est à moins de 10 %, c’est peut-être le moment de retirer son argent de la banque. Des analystes assurent que les conditions d’une reprise technique sont réunies, mais il y a baisse de la consommation et accroissement des impayés, tandis que la vente des logements neufs chute aux États-Unis. Il arrive un moment où la condition d’esclave du juif, qui est celle de l’Américain, se paye très cher.

29 octobre 2009

SHLOMO SAND ULTRAGAUCHISTE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:21
Tags:

Il existe des sites juifs qui ne font pas que japper, ils mordent ! C’est le cas de « Sérum de liberté : un blog libéral anti-pensée unique et pro-américain ». Mercredi 28 octobre il reproduit le papier publié par Amaury de Guy Millière, « La guerre contre Israël ». Après avoir parlé à juste titre de l’ancien « empire » soviétique, Millière assure : « Les antisémites de tous bords ont trouvé dans ce qu’ils appellent l’“antisionisme” un excellent moyen de recycler leurs vieilles haines. » Avant d’en arriver à ce passage : « Des livres de plus en plus nauséabonds paraissent, et ils peuvent, même, se trouver portés aux nues par des historiens et des politologues. Il en a été ainsi, en France, pour Comment le peuple juif fut inventé, de Shlomo Sand, qui a même reçu un prix littéraire prestigieux pour son “audace”. Le fait que Sand ne soit pas historien, qu’il vienne d’une ultragauche qui n’a cessé de frôler l’antisémitisme en pratiquant “l’antisionisme” avec une ferveur fanatique, le fait que ses pseudo travaux aient fait l’objet de réfutations détaillées par des gens qui, eux, ont fait un travail d’historiens et de longues et scrupuleuses études pour cela ne compte pas. Ne compte pas non plus le fait que Sand se contente de reprendre les falsifications d’un auteur juif antisémite des années 1950, Benjamin Harrison Freedman. Ce qui compte est qu’il sert les objectifs de la guerre. Et Sand fait actuellement une tournée de conférences en Amérique du Nord pour promouvoir la sortie de son livre en langue anglaise. Sand a eu des prédécesseurs, mais aucun n’a suscité un tel engouement. »

Voilà comment Sand porte la casquette d’ultragauchiste. Comme Robert Faurisson, Sand est accusé de ne pas être historien, mais il en a la formation, contrairement à Fofo. Il est vrai que Sand est professeur d’histoire « générale », pas religieuse, mot que Millière n’ose citer. Pourtant c’est cela que signifie historien ayant fait « de longues et scrupuleuses études ». Il faudra y penser à l’avenir : scrupuleux est synonyme de religieux dans la bouche de Millière.

Le pisse-copie s’en prend ensuite au MRAP, ligue de vertu d’origine stalinienne, « qui a retiré depuis des années la lutte contre l’antisémitisme de ses objectifs ». Avant de stipendier « Jacques Attali, qui, vient-il de déclarer à Haaretz, n’a pas vu depuis longtemps la moindre trace d’antisémitisme en France et voit dans l’évocation d’actes antijuifs dans le pays qui fut celui de Pétain une obsession de sionistes forcenés ». Mais Attali est juif de cour. Hypocrite, il ne sait même pas l’anagramme de son nom ! Émotif comme un chef de fabrique de jarretelles, Attali est honni de l’ultragauche françoise comme de Millière, sinon plus. N’en jetons plus ! Israël se plaint d’être victime de tout le monde, mais c’est imposture et fonds de commerce.

CHAUDS BIGARD ET KASSOVITZ

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:07
Tags:

Jean-Marie Bigard et Mathieu Kassovitz furent invités sur France 2 mercredi 28 octobre, sur le plateau de Guillaume Durand. Ce fut la cacophonie. Bigard ne cessa de répéter « je doute », persuadé qu’il faut répéter les choses pour qu’elles soient comprises, tandis que Kassovitz sembla se méprendre au sujet de la nano-thermite (dont le trait d’union est superflu) ; car si sa découverte dans les décombres du World Trade Center date d’automne 2006, certains échantillons examinés où elle fut décelée furent apportés par des témoins les ayant collectés peu après l’écroulement des trois tours (précision d’agoravox ajoutée le premier novembre). Kassovitz dit qu’il désirait inviter le journaliste Éric Laurent et le physicien danois Niels Harrit, mais que les organisateurs de l’émission refusèrent. Peu importe, car les déclarations de ces deux hommes sont évoquées sur le site, références à l’appui. Tous deux tranchent avec leurs propos réfléchis sur Bigo’ et Kasso’ qui jouent à qui criera le plus fort. Quelques objections en partie recevables leur furent apportées. Comme celle-ci : Steven Jones, physicien américain, est un des neuf signataires, dont Harrit, de l’étude publiée sur la nanotermite découverte dans les décombres du World Trade Center, or Steven a publié un livre sur la présence de Jésus-Christ en Amérique, auprès des Mayas ! Argument bidon, ce que Bigo’ et Kasso’ omirent de signaler. Aux États-Unis, la religion est affaire d’opinion. Aucune limite n’est imposée, tout un chacun peut dire n’importe quoi. Contrairement à la France avec sa laïcité, qui exige des religieux qu’ils tiennent un discours assez raisonnable et de l’historien qu’il fasse abstraction de la religion, bien qu’elle joue un rôle important dans l’histoire. Aberration imposée par la Veuve irrégulière, imbue de cabale. Mais il est vrai que l’aliénation américaine est parfois pire. C’est seulement dans les dernières semaines que l’amerloque put découvrir en librairie le livre de l’historien israélien Shlomo Sand Comment le peuple juif fut inventé, près d’un an après sa parution en France ! Son succès fut certes lent à démarrer, car seuls le Démon diplomatique et Revision en parlèrent dans un premier temps. Si Bigo’ et Kasso’ savaient faire autre chose que brailler, ils signalassent la vacuité de ce contre-argument. Cela dit, même si Kasso’ a une connaissance plus fine du dossier qu’il n’apparaît, avec son origine juive hongroise, fils de néologue présumé, qui sait que l’État juif est principal accusé dans cette affaire. Il s’interroge sans doute : Israël est-il bras armé de la dispersion, comme il le prétend ? Ou bien fardeau pour la dispersion, avec son bellicisme outrancier mettant en péril les acquis du judaïsme depuis plus de deux mille ans ? Quant à Bigo’, il donne l’image du parfait goy coupé en esprit, mangeur de porc, ne voyant pas plus loin que le bout de son prépuce.

Voici la liste des papiers consacrés à cette affaire : « Holocauste du 11 septembre 2001 », 16/9 ; « Mathieur Kassovitz accusé », 17/9 ; « Holocauste du 11 septembre 2001 », 21/9 ; « Chouchou Kassovitz », 25/9 ; « Kassovitz cuit », 27/9 ; « Bigard et Kassovitz », 11/10 ; « Inquiétude de Kasso’ », 11/10 ; « Sens du 11 septembre », 13/10.

27 octobre 2009

DIEUDO’ CHÂTIÉ

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:23

Le tribunal va prononcer une dispense de peine pour Dieudonné, tout en lui frottant les oreilles, disions-nous dans « Historiettes ». Or que firent les juges ? Ils le condamnèrent pour injure raciale à 10 000 euros d’amende, sans un jour de prison, et à payer 10 000 euros à la multitude de ligues de vertu. Ce n’est pas cher, toutefois le tribunal a mal compris ce que le site entend par dispense de peine : c’est un euro symbolique d’amende, pas plus ! Ce n’est pas Revision qui s’est plantée, mais les juges qui ont mal compris la signification de dispense de peine. Normal, leur président est goy. Il s’est dit : « Revision nous conseille de prononcer une dispense de peine. Très bien, pas de prison pour M’Bala M’Bala, mais il faut le condamner : 10 000 euros d’amende est peu d’argent pour lui. Surtout que, dans le même temps, le tribunal fixe au minimum les dommages et intérêts aux ligues, comme leurs frais irrépétibles de justice. »

Même sur la toile, où il est possible de réagir en temps et en heure, il y a des quiproquos comme celui-ci. Que Dieudo’ se calme, qu’il verse moins dans la polémique et le tribunal administratif l’autorisera à tenir ses spectacles, voilà le message. Surtout que Dieudo’ a 43 balais, il a l’âge d’être sage cabaliste (à partir de 40 ans). Voilà ce que lui propose la justice. En revanche, Revision lui suggère de laisser tomber antisémitisme et antisionisme pour leur préférer antijudaïsme. Étant entendu que plus les histoires contées sont anciennes, moins elles sont répréhensibles. Dieudo’ devrait inclure dans son registre ticoun et cahal. Il pourrait s’en donner à cœur joie sur Louria. Dans cette optique, il peut taper encore plus fort sur le goy Moïse. L’excision du huitième jour est elle aussi filon. Pour de nombreux juifs c’est une shoah, sinon la shoah !

Mais c’est comme à la télé. Le succès de la série « Les experts » à Miami n’est pas tant dû à l’acteur principal qu’au scénariste. Idem pour Dieudo’, il a besoin du conseil d’un spécialiste pour savoir comment prendre le juif, de l’intérieur et de l’extérieur. L’énorme problème de l’antisémite est qu’il voit le juif de l’extérieur en faisant abstraction de sa féminité, ou intériorité. Dieudo’ feint d’ignorer le site, comme tout médiocrate, tandis qu’il parle novlangue, mais ce jugement l’invite à être moins bête. Seulement, en est-il capable ?

25 octobre 2009

HISTORIETTES

La caste politico-médiatique a été sensible au papier sur André Santini, pourtant banal. Le concarnois Yannick Le Guen a disparu, sans qu’on sache pourquoi. Plusieurs fois cité sur le site, il est collaborateur émérite de Revision. Pierre Guillaume se plaint de ne plus recevoir de mails. Michèle Labele, après Bruxelles, a fait fort en marge de la Foire du livre de Francfort le 14 octobre. Nous n’en avons pas parlé, mais elle se précipite dans la gueule du loup. Un altermondialiste pleure d’avoir été condamné à Mulhouse pour contestation de crime contre l’humanité à quatre mois de prison avec sursis, mais à qui la faute ? On se demande d’où sortent les altermondialistes quand on voit leur incapacité à citer Balzac. Sont-ils comme Marine Le Pen ? Ne savent-ils ni lire ni écrire ? Google use cependant de subtilités qui nous échappent pour réduire l’impact du site, mais ses articles sont datés et signés, ils s’inscrivent dans l’histoire. Ce qui est moins vrai en ce qui concerne Dieudonné, dont l’action est maintenant en hausse, ce qui tombe à pic pour lui juste avant le jugement du 27 octobre qui devrait le dispenser de peine, pareil avertissement ayant pour objectif de l’inviter à ne pas parler d’histoire. Les historiettes suffisent à divertir la masse. Que Dieudo’ lui raconte des conneries et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

24 octobre 2009

DRÔLE SANTINI

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:18

Le drôle André Santini, maire d’Issy-les-Moulineaux, est à « hurler de rire », comme il dit. Le 23 octobre, invité au Talk Orange Le Figaro, il déclara à propos du vote électronique : « Vous avez eu des négationnistes, qui niaient les chambres à gaz, vous avez eu… » Le journaliste interrompt Santini par peur de perdre sa place. Il bredouille : « Ah ! la comparaison est osée… » Le führer d’Issy ne se démonte pas : « Non, mais vous allez voir. Vous avez eu des spécialistes qui nient le 11 septembre, bon. Et maintenant vous avez des gens aussi ridicules qui nient le vote électronique ! » Voilà comment Santini place à un même niveau révisionnistes des chambres à gaz et du 11 septembre, ainsi qu’opposants au vote électronique. Il fait de la fine politique selon lui, dans son combat pour être tête de liste UMP aux élections régionales, à moins qu’il dirige une liste distincte du Nouveau centre. Dans son désir de faire monter les enchères, il semble dire : il y a une alternative, c’est moi ou la chienlit dont sont porteuses les hordes révisos et les mécontents de tout poil. Persuadé d’être homme de terrain, Santini croit pouvoir diagnostiquer l’état mental de la population, même s’il est beaucoup moins doué en la matière que La Bruyère.

23 octobre 2009

KNOBEL ET LA SOLUTION D’ENSEMBLE

Dans un papier du 22 octobre du Comité représentatif des institutions juives de France (CRIF), intitulé « Il faut démasquer et combattre tous “les assassins de la mémoire”, de Robert Faurisson à Ahmadinejad », Marc Knobel, passé professeur d’histoire, fait un malheur ! Il parle de « l’ordre de Martin Borman, au nom d’Hitler, et daté du 11 juillet 1943, interdisant l’emploi du terme Gesamtlösung (“solution globale pour le Peuple Juif”) ». En réalité Gesamtlösung signifie solution d’ensemble du problème juif dans ce cas, pas « pour le Peuple Juif ». Or là fut l’énorme prétention d’Adolf Hitler : trouver une solution d’ensemble au problème juif, même si seule une partie des juifs d’Europe fut concernée par le plan Orient. D’où peut-être l’ordre de Borman, apparatchik zélé qui craignait que les soldats du Reich ne comprissent point la nuance entre solution d’ensemble et solution finale. Borman leur signifiait qu’il ne fallait surtout pas tuer le juif, mais attendre l’accomplissement de la solution finale, qui consistait à déporter une partie des juifs d’Europe en Extrême-Orient, près de l’océan Glacial, avant qu’ils fussent libérés sans possibilité de retour. Tant et si bien que Knobel relie solutions finale et d’ensemble. Très bien, car Adolf Hitler prétendit trouver la solution d’ensemble du problème juif, à travers entre autres la solution finale, mais il échoua. En revanche, Hitler est père Israël ! C’est devant lui que le sioniste devrait se prosterner, pas devant Tivadar Herzl qu’il a tué, selon sa femme.

LOURIA, PÈRE DU TICOUN CABALISTIQUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 14:58

Isaac Louria dit Le Lion (1534-1572) était marchand de poivre et de céréales. Ce rabbin zimmi était investi d’une mission divine. Dans Comprendre la kabbale (2006), Quentin Ludwig voit en Louria « une des figures emblématiques de la seconde kabbale (…) La première kabbale étant celle du Zohar ». C’est du cerveau de Louria que jaillit le tsimtsoum, étape fondamentale de la création du monde, qui survint quand Dieu se fût retiré « de Lui-même en Lui-même ». La lumière divine n’aurait cependant pas totalement disparu, car conservée dans des vases qui finirent par éclater sous la pression, avant que la majeure partie de la lumière remonte à sa source en laissant subsister des étincelles. D’où il découle que c’est au juif en premier lieu de trouver les étincelles divines en exil, pour les libérer afin de remédier à l’imperfection du monde, en un mot pour atteindre le ticoun. Mot francisé signifiant réparation en hébreu selon Ludwig, mais aussi rédemption selon maints auteurs. Ou complément, comme il appert, ou plus, comme dit Revision. L’œuvre de Louria est d’autant plus riche qu’elle n’est pas sienne, mais émane de quatre de ses disciples. À Safed, ville de Haute Galilée située à 900 mètres d’altitude, Louria fut d’abord élève de Moïse Cordovero. Les noms de ces deux hommes indiquent accessoirement que leurs ancêtres (grands-parents ou arrière-grands-parents) avaient vraisemblablement été expulsés d’Espagne par Isabelle la Catholique. Hormis un bref commentaire du Zohar qui lui est attribué, Louria n’écrivit rien de connu. Ludwig assure : « Comme les philosophes grecs, Louria enseignait en marchant pendant que ses disciples prenaient des notes ». D’où cette nouvelle conviction : première et deuxième cabales juives sont d’origine espagnole, c’est-à-dire grosso modo berbère selon Shlomo Sand. D’où aussi peut-être la notion de vide lié à exil figurant dans la logorrhée ticouniste. Truc ayant échappé dans le passé à Revision, qui voyait dans le lourianisme un produit du despotisme oriental ! Ce qu’il est, comme le judaïsme en général, mais pas seulement. Parmi les lourianistes ou ticounistes les plus célèbres se trouvent Noam Chomsky, Julien Coupat et Madonna, dont le nom est cité pour poivrer le tout.

SEM ET MELKISÉDEK

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 11:13
Tags:

Cohen, rabbin de la synagogue de Birmingham, en Grande-Bretagne, parle du rapprochement fait entre Sem et Melkisédek dans Le Talmud (1983). Il cite le Midrasch sur Psaume 37,1 ; 126b. Midrasch (écriture germanique préférée à midrach ou midrash) désigne un procédé déductif, système d’interprétation propre à la littérature rabbinique. « Abraham dit à Melkhizédek : “Comment as-tu pu sortir de l’arche sain et sauf ? — À cause de la charité que nous y avons exercée. — Quelle charité pouviez-vous exercer ? Y avait-il des pauvres dans l’arche ? Il ne s’y trouvait que Noé et ses fils ; dès lors, envers qui pouviez-vous être charitables ? — Envers les animaux, les bêtes et les oiseaux. Nous ne dormions pas, mais nous donnions à chacun d’eux sa pitance pendant la nuit.” » Cohen précise en note, après Melkhizedek (une des transcriptions anglaises du nom) : « Une tradition juive identifie ce personnage à Sem, le fils aîné de Noé. Voir le Targoum de Jérusalem sur Genèse 14,18. » Cette tradition juive vise à résoudre l’épineux problème que pose Melkisédek, roi-prêtre apparemment sorti de nulle part, en qui le gnostique chrétien voit Jésus-Christ. De là aussi vient la légende que le peuple juif serait sémitique.

Page suivante »