Alain Guionnet – Journal Revision

16 décembre 2018

FAKE NEW

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 04:34

Hervé Ryssen a peut-être été arrêté de façon préventive samedi à 6 heures du matin à son domicile de Levallois-Perret en liaison avec sa photo parue à la une de Paris match, car il fut vite calomnié par l’Express, Femmes actuelles, Ariane Chemin, etc., qui le traitèrent d’« antisémite et négationniste ». Archifaux, car Riri ne fut jamais réviso. Il jugeait le combat du pape Robert Faurisson trop dangereux et se crut malin en jouant carte antisémitique.

Il dépouilla presse en quête de faits divers où mafia juive est impliquée, il n’en manque pas. Il versa en histoire presque contemporaine en se penchant sur Sigmund Freud, ses frasques et culte de l’inceste juif. Il évita de se prononcer sur l’identité de l’auteur du Protocole des sages de Sion, bien que le médecin juif hongrois habitât à proximité du parc Monceau.

Patrick Drahi, juif né à Casablanca, ne loupe pas Ryssen dans l’Express, il publie sa photo  attaquant CRS à coup de bâton de son étendard pour soutenir gilet jaune au sol. Il sait que consigne du flic est de vaincre ennemi avant de s’occuper de proie à terre. Son entreprise a-t-elle réussi ? Nous ne savons pas, mais Riri a fait honneur à race picarde même s’il ne l’est pas totalement.

Statistiques, 2 000 voitures brûlées pendant émeutes de banlieue de 2005, qui furent récompensées par Chirac. Depuis lors bougnoul est privilégié, il ramasse thune contrairement au François. Pour les musulmans albanais, bougnouls ou nègres, appartements gratos. Pour les François la rue. France est divisée en deux. Gilets jaunes sont plutôt Front national (42 % en tout) à l’est du nord au midi, ouest étant plutôt gauchisant, entre les deux Paris, ville de bobos où élus se tapent restaurants trois étoiles.

Paris est privilégiée et hors cadre. Résultat, 7 flics blessés hier surtout à l’ouest, à Bordeaux, Nantes et Toulouse, 66 000 manifestants selon Intérieur, plus en réalité. 5 000 à Paris, estimation Revision, car il s’agit d’ajouter ceux des Champs, Opéra, République et Saint-Lazare, étant entendu que gilets jaunes furent contraints de se démailloter pour franchir cordon de police. En majorité provincials mais il y eut gens de grande banlieue, d’Alfortville et Val d’Oise (au moins une quinzaine). 4 500 séditieux à Bordeaux, idem à Toulouse, 1 200 à Nantes, bon millier à Marseille, 700 motards près de Perpignan, estimation d’Intérieur de 66 000 fut largement dépassée. Hordes issisoises furent souvent absentes en revanche car elles attendent vraie insurrection.

Composition raciale des insurgé, 99 % de pâles, 1 % de nègres. Nombreux pâles sont au moins en partie d’origine étrangère, mais ils viennent de pays d’Europe chrétiens. Si bien que guerre civile raciale devient envisageable, contre le musulman privilégié et le juif superprivilégié. Il y a bien sûr bougnouls parmi les casseurs à Paris et Saint-Étienne, mais identitaires, alliés aux sionistes, sont peu apparus à Paris le 15 décembre. Peu d’hommes en noir (Black blocs) également. Forcément ils sont divisés. Présumés au service de coterie juive et de PP, certains renâclent car il y a petits et grands bourgeois parmi eux. C’est facile de les reconnaître car bourgeois sont plus grands que la masse. En revanche nous soupçonnons petite grosse CRS sadique d’avoir tiré dans la gueule d’une étudiante pacifique et crevé un œil : motif présumé jalousie, l’étudiante étant plus belle qu’elle.

Plan de Revision est de nouer alliance entre bas peuple, classe dite moyenne et bourgeoisie contre invasion des migrants, ces sangsues que Macron adore. Plan de République Emmanuel Macron est de favoriser formation d’une liste gilets jaunes aux élections européennes qui piquera voix à Marine Le Pen, tout le monde est au courant.

Dernier film de Riri date du vendredi 14 décembre, il a participé à toutes les manifs du samedi à Paris, à Étoile et sur les Champs, mais personne ne l’a vu hier, il a peut-être été vaporisé, le youtre Haziza l’ayant menacé de mort. Auquel cas, quelque temps avant son décès Ryssen s’est dit antijuif et antisémite, progrès de son élocution car il avait peut-être appris que barbarisme antisémitisme fut propagé en 1879 par journaliste juif allemand. En même temps Riri voulait synthétiser antidreyfusisme divisé en deux courants de pensée : antijuif, dans lequel se trouvaient anarchistes ; antisémite, poupée gonflable du journaliste névropathe Édouard Drumont ayant bossé pour les juifs portugais Pereire.

Chefs de Ligue antisémitique française s’en mirent plein les poches avec les dons des sympathisants bourgeois et nobles. Ils roulaient dans belles bagnoles, souvent ivrognes ils se tapaient putains de luxe (lisez rapports des Renseignements généraux). Car natios étaient faciles à infiltrer, c’était vrai hier comme maintenant.

Ryssen joue à l’équilibriste, il avance sur corde roide unissant ultragauche et ultradroite, exercice périlleux. Selon lui, coup de Strasbourg aurait marché avec les sionistes identitaires islamophobes, c’est possible. Il nous casse les couilles avec son antiracisme gauchiste suranné. Revision est judéophobe, islamophobe, féministophobe, légèrement homophobe. Nous croyons savoir que réseau de Cheril Chekatt était surtout composé de membres de sa famille, de son père et d’un de ses frères fichés S.

Solution de Revision était de placer ces trois êtres en camp de concentration. Menu du matin pain rassis et jus de chaussette mélangé à un peu de café, midi et soir deux fois cochonnailles par semaine, pâtes, patates, denrées périmées des grandes surfaces. Père Cherkatt perdît vite son ventre.

Stupide flic a pigé le truc, il s’appelle maintenant gilet bleu. Il commence grève du zèle demain où il ne bougera plus ses fesses que pour intervention urgente. Dommage car si Riri fut assassiné à son domicile dans la nuit de vendredi à samedi s’agit de le vérifier. Prétentieux Ryssen a pu ouvrir sa porte à n’importe qui comme Maggy.

Revision enquête, mais elle sait qu’elle est dépassée par DGSI et ses normalsupiens, or on ne se bat pas contre plus fort que soi. Vendredi manif’ des flics colère. Bien de vous appeler gilets bleus, mais dites-vous courroux. Dieu est souvent colère, comportement féminin sans qu’on sache pourquoi, courroux est plus viril. On est courroux après avoir été outragé. 24 millions d’heures supplémentaires impayées, économie budgétaire de Macron mais offense pour vous gilets bleus.

Vendredi 21 décembre vous vous assemblerez au Trocadéro, comme d’habitude, avant de déferler sur Champs-Élysées. Vous serez plus de 2 000 avec le renfort de pompiers, de militaires et d’Issisois, car Issy sera là. Alliance d’insurgés et de flicards est imprévue mais possible, Alain d’Issy a déjà manifesté aux côtés de flics courroux au Trocadéro, où tout le monde le savait étranger à la secte. Il bénéficia d’une paix royale, cognes virent en lui renfort. Même idée pour vendredi, venez nombreux gilets jaunes après vous être dévêtus. Vous pourrez même passer à la télé car Russia today France sera là.

Le scénario est prévu : attroupement au Trocadéro entre 18h30 et 20 heures, puis départ du cortège en direction de place Beauvau, fief maçonnique, où il se heurtera à cordon de gendarmes sans incident. Cognes rentreront chez eux contents. Ils auront fait leur tour de piste et ne s’attendaient pas à ce que leur manifestation eût autant de succès.

Sur disparition de Riri, deux hypothèses autres que son assassinat sont à envisager en partant du principe qu’il aurait voyagé samedi de Levallois-Perret à Nanterre, à la maison d’arrêt s’entend, en toute illégalité depuis que le dictateur a décidé que peines inférieures à deux ans de prison ferme ne sont plus à mettre à exécution. 1°) Incultes juges lisent presse et auront été choqués en découvrant qu’un antisémite négationniste infiltre gilets jaunes. Ils auraient fait le calcul : un an ferme + six mois ferme, etc., Ryssen dépasse le seuil autorisé par la loi dont bénéficie naturellement Cahuzac. D’où délivrance de mandat d’arrêt et de dépôt. 2°) Ce serait ministrette de la Justice qui aurait pris la décision d’emprisonner Riri car elle voudrait montrer que son clitoris est au moins aussi proéminent que celui de Merkel.

12 décembre 2018

COUP DE STRASBOURG

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 03:55

Mai 68 débuta d’une certaine façon à Strasbourg avec publication de De la misère en milieu étudiant et collaboration de Mustapha Khayati. Puis le bougnoul alla en Palestine dont il revint dégoûté, il jugea le musulman idiot. Il se brouilla en 1969 avec le niçois Guy Debord, puis pour sa collaboration avec l’espion juif roumain Gérard Lebovici.

Histoire compliquée, mais bougnoul né à Strasbourg vient de tuer 4 personnes et fait douzaine de blessés. À la mitraillette, à la kalatch’ pour ne pas la citer. Il a eu raison, c’est mieux de zigouiller gens avec arme de guerre.

Premier résultat de signature par France du pacte de Marrakech. Gilets jaunes, retournez votre veste ou jaquette comme on dit en rosbif, mobilisons-nous contre Maëstricht et Marrakech, accessoirement contre Macron, trois m à faire disparaître de surface de la terre.

Inculte Maximaliste imagine qu’il s’agit d’un coup monté destiné à ce qu’on cause moins des gilets jaunes et de lui car il adore passer à la télé. Non, le tueur est sans doute de race algérienne, il a sulfaté par racisme antifrançois, acte nullement terroriste selon le sous-secrétaire d’État Muñez. C’est simple, renseignement est dirigé en France soit par mafieux (Squarcini), soit par étranger (Muñez). Remarquez, Paris ridicule subit le diktat de l’espingouine Hidalgo, mais nous n’allons pas pleurer sur Paris, ville étrangère.

Tueur a réussi son coup, il annule marché de Noël mardi et mercredi, manque à gagner quelques millions, il s’est peut-être réfugié en bochie dans les jupes de Merkel, salope adorant le bougnoul. Ou plutôt en Suisse car il est bilingue. Parmi ses 27 condamnations pénales prononcées en France, Germanie et Suisse pour vol, violence, braquage, etc., il y a celle à plus de deux ans de prison ferme du Bade-Wurtemberg dont il purgea plus d’un an à Fribourg. Confortable prison selon le matard françois qui meurt de jalousie en considérant taules boches. Prenez Baumettes, Bois-d’Arcy, Fresnes, etc., c’est l’horreur.

Cherif Cherkatg ne parlait pas boche lors de son procès en Bade-Wurtemberg, mais il a appris parler basique en mate à Fribourg. Tout le monde comprend schnell et achtung. Le monstre est peut-être parti en direction de Suisse jugent policiers Schmitt et Schmidt, à ne pas confondre avec Dupont et Dupond.

Les deux d ont chopé Julien Coupat samedi 8 décembre sans doute porte Maillot. Ils lui ont demandé d’ouvrir coffre de son véhicule, ce dont ils n’ont pas le droit car voiture automobile est domicile privé. Ils ont découvert cric et manivelle dans le coffre, armes par destination. Et voulussiez-vous que nous ne cognassions pas le flic ? Flash ball est arme redoutable, or vocation du gilet jaune n’est pas de se faire tuer comme un lapin. Consigne, on se calme, on verra après.

Gilet jaune complice du système ? C’est possible, élite mondialiste ayant toujours eu temps d’avance sur masse. Étoiles du site en chute libre. Forcément, Revision ne soutient pas le facho et dit qu’ultragauche n’existe quasiment pas. Avec pareilles idées vous êtes absent. Bien sûr Alain d’Issy manifesta avec son maillot jaune le 8 décembre rue d’Enfer, mais il était seul tandis que sa dangerosité est en baisse.

Alain est fiché S dont notation va de 1 à 16 et dont tout service de police doit signaler interpellation. Manque de bol, aucune d’Alain ces dernières années, il passe pour pépère à Issy bien qu’il veuille trucider Macron, ce que craint police politique. Imaginons qu’Alain liquide Macron, il sera applaudi, gens se foutront de savoir s’il est facho ou ultragaucho.

Grosso modo 20 000 fichés S dont 12 000 islamistes. L’un d’eux, Jules Pontier Jimenez, montpelliérois se disant de race espingouine, tenu pour anarcho-libertaire, directeur de la publication le Poing, a morflé deux mois de prison ferme avec mandat de dépôt après qu’un flic eut prétendu qu’il l’avait menacé de mort. Faux selon la victime, surtout que c’est idiot d’insulter cogne, mais jugette d’USM a tranché : au trou le fiché S ! Accent de Jules est parigo, il ne s’emmerde pas, comme autrefois Marcel Pagnol, à prononcer les deux l de Montpellier et il grasseye. Forcément, quand jota est inscrite dans vos gênes…

Ouf, race des victimes de Strasbourg commence à être connue, trois morts sont thaï’, alsaco afghan de 61 ans et journaliste rital de 25 ans, Chérif a bien visé. Rapatriement du cadavre du Thaïlandais coûtera peu d’argent, il sera placé en soute à bagages, tandis que décès de l’Afghan est économie pour caisse de retraite. C’est triste en revanche de mourir jeune tandis que maintien en vie du « mort cérébral » en coma artificiel coûte cher.

Nous étions inquiets car randonneurs issisois ont pris habitude de se rendre au marché de Noël de Strasbourg en train à tarif réduit, mais aucun ne fait apparemment partie des victimes. Septième mort liée au mouvement des gilets jaunes selon Revision, gars de 23 ans écrasé par fourgonnette polka après jeune fille occise la veille. Il faut savoir terminergrève disait Thorez, gilets jaunes ne gagneront jamais, leur mouvement étant appelé jacquerie.

Certains d’entre eux s’excitent cependant comme l’antisémite Hervé Ryssen et le musicien Stéphane Blet qui s’améliorent. Leurs langues se délient. L’ancien gaucho Riri est moins crispé qu’avant tandis que le passé F∴ Blet ressemble à une belette qui décoche direct du droit à Rothschild, crochet du gauche au Mossad. Il y aura au moins 3 manifestants à Étoile samedi car Dieudonné se joindra à la fête.

Le singe est stupide, il a écrit chanson où il menace Macron de l’enculer avec sa quenelle, mais cette perspective plaît à Macron. Prévisions, usage du flash ball sera systématisé, rangs des antifas vont grossir, CRS n’ôteront plus leur casque face aux gilets jaunes. Voyez leur nouvelle tactique, ils reculent en ordre de plus en plus souvent. « Macron en prison  ! » fut scandé sur rive droite, bonne nouvelle.

Dérive antijuive du mouvement est amorcée, tandis que Revision passe pour rabat-joie car conseillant de reprendre ses billes vu qu’insurrection ne se déclenche pas en deux coups de cuiller à pot, même si elle est droit et devoir du citoyen face à dictature. À ceci près que démocratie n’a jamais existé en France, pays monarchique comme dit le juif arabe Zemmour. Démocratie exista en Grèce, à Athènes, antique mais elle était celle des seuls citoyens protégés par archers skuthes, d’où fut peut-être tiré le mot scoot.

Cherif abattu avant 21 heures par unité régulière de police, c’était prévu car il ne faut pas laisser traîner témoin gênant. À Neudorf, Nouveau-village au sud de Strasbourg, car voyou blessé au bras a fuit dans son quartier. Nègre illuminé Coulibaly fut assassiné lui aussi sur ordre à sa sortie d’épicerie kascher. Alain d’Issy tué est possible mais il s’en fout.

Imprévu, gouines et pédés de radio Franceinfo se mettent en grève vendredi, nous assistons à mai 68 inversé. Gilets jaunes comptaient sur soutien des éboueurs nègres, ils ont eu tort. Virons les migrants, offrons leurs logements aux sans domicile fixe françois.

Karim dit Harki soupçonne Macron d’avoir commandité attentat de Strasbourg dont il compte tirer profit. Cherif était tenu et agent de DGSI a pu le prévenir de son arrestation à son domicile mardi à 6 heures du matin afin de le pousser à passer à l’action. Ne cherchez pas plan subtil à maison Poulaga, il n’y en a pas.

Blogs soit-disant musulmans envahissent YouTube. L’un deux prévoit guerre civile, son auteur jasant mal françois bosse vraisemblablement pour DGSI, il déconseille à ses frères hijra, exil, car pays du Maghreb fermeront leurs portes selon lui. Il annonce que François gagneront en hexagone même si bougnouls de banlieue sont équipés d’armes de guerre. Crouilles ou ratons d’Avignon semblent avoir voulu frimer en détruisant caméras de vidéosurveillance vendredi, information peu fiable car émanant de Castaner. Plusieurs villes risquent d’être pillées ce jour, samedi 15 décembre : Avignon, cité papale, Pantin, capitale des faux-culs, Saint-Étienne dont habitants ne savent pas s’ils sont d’origine boche ou françoise. Ils se disent stéphanois, nom d’origine gréco-boche, pas étiennois. Ou encore Bordeaux, ville de jupette deux fois dévastée par pillards. Pilleur, mot médiatique, ne se dit pas, nous parlons de pillard, nom péjoratif car il dévaste et vole boutiques sans vraiment en tirer profit. Il n’est pas toujours bougnoul.

11 décembre 2018

RETRAIT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:45

Reculer pour mieux sauter. Gilets jaunes ont obtenu concessions symboliques, qu’ils se mettent en réserve. Ils ont foutu France en semi-pétrin économique pendant un mois ; sixième victime, une jeune fille vient de claquer hier, Revision ne montera pas rue d’Enfer samedi 15 décembre.

Jaunes diront peu importe, Revision étant maigre renfort bien qu’Issy combattît l’ennemi venu de Germanie sous Napoléon premier puis résista au prusco en 1870-1871, tout le monde ne peut pas en dire autant.

Selon Anynomous opération gilet jaune était prévue depuis longtemps en haut lieu, raison pour laquelle stupides jaunes furent invités sur plateaux de télé pour dire ce qu’ils avaient à dire. Pardon de parler bas peuple mais c’est langage du jaune, briseur de grève en jargon ouvrier, qui a fait diversion. Sous-secrétaire d’État payé près de 10 000 euros par mois a ainsi signé pacte de Marrakech qui enfonce France au fond du gouffre.

Famille Rothschild aurait vendu ses valeurs fiduciaires, signe que crise économique et troisième guerre mondiale auront lieu en 2019, mais méfiez-vous de propagande antisémitique. Gilets jaunes, vos porte-parole les plus nuls sont invités à jacasser, comme le rouquin Maxime dit Maximaliste et salope bretoke Jacline Mouraud aux petites et grandes lèvres accueillantes.

Nécessité d’intervention d’ultragauche d’Issy est pressante. Elle dit qu’ultragauche fut quasiment absente des Champs, mais qu’anarchistes des Black Blocs ou hommes en noir ont agi les premier et 8 décembre. Ils ont désobéi à leurs maîtres juifs et voulu montrer leurs roubignoles. Elle ajoute retrait. Bas peuple ne gagne jamais, flash balls ont fait de nombreuses victimes innocentes aux Champs et ailleurs. Donnez flingue à flic il tire comme un shadok, même si ce dernier, créature bretoke, est habitué à pomper.

Bretoc et shadok sont de même race, bien que le shadok passe parfois pour plus subtil car agissant dans l’ombre, shadow en rosbif, tandis que bretoc ne porte souvent pas de bretelles pour tenir son pantalon.

 

9 décembre 2018

VICTOIRE DE MACRON ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 08:15

Ordure a gagné bataille de Paris du 8 décembre. Nous avions prévu scénarios les plus fous. Tireurs d’élite postés sur les toits des immeubles des Champs-Élysées, avenue Kléber, etc., attaque des terroristes d’État Islamique tirant sur les flics ou sur les manifestants présumés fachos et antisémitiques, cette « peste brune ».

Impression renforcée par la une de Paris Match ayant publié photo dudit Hervé Ryssen serrant main d’un jeune CRS. Sans doute bavure médiatique, occasion de voir que Riri a de plus en plus de cheveux blancs. Rusé, l’historien de Créteil tend sa paluche au cogne au lieu de le frapper. Doubleplus rusé Dieudonné donne rendez-vous aux artistes à angle de la rue Lauriston où se trouvait Gestapo française. Bardot et Polnareff, qui soutiennent gilets jaunes, ne viennent pas, Bardot étant avant tout préoccupée par sort des phoques, Polnareff par son désir de montrer sa lune.

Alain d’Issy l’avait promis, il reste une heure rue d’Enfer avec son maillot jaune sur un banc face à une sortie du métro Denfert-Rochereau. Franceinfo l’avait annoncé, groupement de « séditieux » est prévisible place Denfert-Rochereau. Femme lui demande pourquoi crêperie est fermée. Bah, c’est comme BHV, Bon Marché, Galeries Lafayette, Printemps, commerces sont clos, recommandation de préfecture de police.

Hélas ! point de lycéen ou de gars de banlieue sud à l’horizon, Alain retourne dans son aire. Il fut pourtant souhaitable de scander Macron en prison !

Macron a vaincu le bas peuple samedi 8 décembre avec l’aide du mafieux Castaner, excellent joueur de poker. Grâce aux conseils des syndicats de police, Castaner a compris que rôle des unités mobiles des CRS et des gendarmes était d’être mobiles et qu’il fallait les renforcer par douzaine de blindés légers pouvant détruire barricades enflammées. Il aurait dû y penser plus tôt. Sauf qu’il a utilisé unités mobiles de CRS pour gardes statiques autour d’Élysée pour défendre sa sérénissime majesté.

Le palais est pourtant indéfendable. Vous voulez tuer Macron ? Passez par les égouts, équipez-vous de bottes et de vêtements hermétiques contre rats et vermine, prévoyez habit de rechange pour le tueur, cet heureux élu, et un plan du palais car il s’agit de ne pas louper la cible. Puis, après deux ans d’instruction, l’assassin sera acquitté et salué par des hourrahs et bravos. C’est à un jeune ayant vie devant lui de faire le boulot. Pas à un retraité, bien que si Macron se pointe à Issy il n’est pas sûr qu’il en sorte vivant.

Retour en arrière, première attaque des Tuileries fut livrée par des pauvres selon Michelet, qui furent massacrés par gardes suisses. Déboulèrent plus tard Marseillois, soldats de métier, qui occirent gardes suisses. Plus en arrière, croisade des pauvres qui n’atteignirent pas Proche-Orient, beaucoup d’entre eux ayant été tués en Hongrie car ils employèrent méthode des mercenaires consistant à piller paysans et à violer paysannes. Différence, soudard était armé et protégé par son seigneur tandis que gueux fut nu. Lumpenproletariat, prolétariat en loques, en réalité en guenilles, est traduction marxiste de gueux.

Gueux ne vaut rien au combat. Prenez Maxime, rouquin apparemment de race celtique, il ne vaut rien tandis que son cigare est vide. Ce qui ne l’empêche pas d’être prétentieux. Il souhaite piller Tuileries, grands magasins comme racaille, mais sa tête ne tient qu’à un fil. Revision s’interroge : 1. Macron est devenu encombrant pour oligarchie ; 2. gueux n’obtiendront jamais rien ; 3. taper sur bas peuple est facile mais braves d’Issy ne sont toujours pas entrés dans la danse.

Actuel salaire horaire du François : 8 euros, plus pour l’allogène. Encore que les cinq grosses du bar du vernissage truchent, elles ont gardé pour elles plus de douze bouteilles de champagne. Elles vendront chacune 20 € à l’insu du despote Santini. Perruque en jargon ouvrier. Autre possibilité pour arrondir ses fins de mois heures supplémentaires, émeutier chauffeur routier touche en moyenne 4 000 euros par mois, il est spécialisé dans la betterave.

Hausse du SMIC est bidon, elle accroîtra déficit de France. Il y a guerre économique opposant pays d’Europe, solution est dumping, mot barbare, abaissons taxes sur essence et tabac, frontaliers viendront s’approvisionner en France. Rosbifs traversent le Channel pour acheter scotch whiskey, très bien, épandons cette politique. Cigarettes de contrebande sont nocives pour la santé, versons dans l’écologie, fumons moins mais mieux. Santini sembla en forme mercredi, étonnant. Il avait sans doute fumé cigare barreau de chaise avant la réception. Il fit mine de ne pas voir Alain qu’il avait invité.

Bas peuple, reprends ta place, tu ne gagneras jamais. Fous-toi ton SMIC à 1 800 ou 1 600 euros au cul, baisse des impôts est prioritaire. Sur carburant, tabac et produits de première nécessité comme pain et pâtes. Revision n’est pas intervenue directement dans ta prétendue révolution car elle attend. Oligarchie et elle veulent éjecter Macron, si possible sans parachute.

Bas peuple = anachorètes, complotisme et victimisation, pillage et gâchis. Lundi, seulement 100 lycées agités pour bac peau de chagrin et études dites supérieures le plus souvent destinées à faire carrière en fonction publique. (Nouvelle de Franceinfo du matin corrigée le soir, 450 lycées auraient été agités.) Bien sûr le prétendu postier trotskard Besancenot est dodu, ce parigo ayant fait bon mariage. Prétendu historien il joue son rôle de rouage du système.

Besancenot ne parle pas du pacte de Marrakech que ministre de Macron vient de signer visant à anéantir France, seul Asselineau en cause. Tous les pays civilisés y sont opposés tandis que Belgique se déchire. Flamands souvent luthériens n’acceptent pas l’odieuse dictature du Grand Orient de Belgique héritier du catholicisme romain avec son universalisme suicidaire. Luthériens sont presque seuls à dénigrer Macron en France avec Revision. Il y a pourtant divergence entre eux : selon Luther synagogue est porcherie, selon Revision le juif est porc.

Votre tour de piste s’achève gilets jaunes, vous aurez bien foutu la merde. Bravo pour votre rejet des syndicats et des partis politiques, mais il eût fallu que vous eussiez plus qu’un pois chiche dans le crâne. Quelques-uns d’entre vous ont légèrement esquinté vitrines blindées du drugstore juif Publicis des Champs, vous auriez pu mieux faire, ce lieu étant point de ralliement de juiverie. Hélas ! vous êtes doubleplus grenouilles. Non seulement vous aimez manger cuisses de ce batracien mais plupart d’entre vous sortent d’eau du bénitier.

Vous respectez bêtement le juif à l’origine des superstitions chrétiennes, mais capital financier condamne à mort christianisme avec pacte de Marrakech et complicité du pape. Ultragauche radicale est très minoritaire. Elle fit campagne en 2005 contre accord de Maëstricht et gagna élection avant qu’ordure Charkeuzy, ennemi de France, balayât ce vote d’un revers de main.

Tout le monde jase d’homosexualité du président, mais quelle est-elle ? Macron adore les bourrins, s’étend et écarte ses fesses avant de se faire mettre en cul, pas étonnant que de nombreuses féministes l’adorent. Film n’est pas fini, il y aura prolongation et acte V à Pantruche auquel hussards d’Issy ne participeront pas. Cilets jaunes iront au contact, Issisois resteront dans leurs pantoufles.

Poème d’Emmanuel Macron pour terminer :

« Quatre fois gilet jaune tu me l’as mise

Et je sens à travers ta chemise

La douce chaleur de tes couilles

Et les poils de ton cul qui me chatouillent

J’écarte mon sphincter pour ton gland

Pour toi splendide conquérant

Mon sac à merde est chaud

Et confortable, tu es beau. »

Pieds sont imparfaits mais Macron fut toujours nul en littérature, deux fois recalé au concours d’entrée de Normale sup’ lettres. Pédérastie ouvre certes portes en société maçonnique mais on évite de parler de son sac à merde ; ou d’insulter le prolo fabriqué en France, pays certes malchanceux.

Foulards rouges, pas seulement barbouzes, vont se déchaîner sur gilets jaunes pendant qu’Alain d’Issy fait lard dont il se passerait volontiers. Pas de menace de mort depuis plus de vingt ans, il s’ennuie, bien qu’il soye antijuif pur jus. Menace de mort est excitante, banderille pour le taureau, mais prolongement d’affrontement entre Macron et gilets jaunes risque de pousser Alain à roupiller.

4 décembre 2018

INSURRECTION OU GUERRE CIVILE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:02

Nous sommes à croisée des chemins, insurrection débouchant souvent sur guerre civile en partie à cause de la démagogie de ses élus ou porte-parole. C’était absurde de la part des élus de Paris de proclamer autonomie absolue de leur commune en 1871. Grande partie de classe politique est maintenant idiote en réclamant tout et n’importe quoi : augmentation du SMIC, dissolution d’assemblée nationale, instauration du suffrage proportionnel total, alors que question centrale est double : dangerosité du traître à la nation Emmanuel Macron, au prénom juif, et son ignominieuse politique fiscale.

Macron est eunuque efféminé, locution inédite. Révélation du comique Gérald Dahan né Berthelot, fils de commerçant de Cognac ayant emprunté son nom de scène à sa tante maternelle, ce qui suggère que sa mère est peut-être de race juive, possibilité semblant confirmée par ses grandes oreilles décollées. En croisant ses jambes comme une femelle, Dahan souligne féminité de Macron en même temps juive. Radicalisation oblige, vieille vache Marine Le Pen vient de traiter Macron de gamin, autrement dit d’impubère. Mais que ne l’a-t-elle pas dit plus tôt ?

Bah ! non-dit et mensonge sont règles en caste politique pendant que tout s’accélère. 200 lycées en grève ou bloqués. Deux lycéens ayant voulu jouer avec engins incendiaires gravement blessé lundi selon Christophe Castaner. Mouvement anti-Macron se répand dans les coins bourgeois : 2 500 manifestants à Nice selon Franceinfo et dans académie de Versailles, car jeunes têtes noires ont pigé la dangerosité du dictateur. En même temps que prolétaires, académie de Créteil ayant aussi été touchée.

Incidents au lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud d’Aubervilliers lundi matin sont caractéristiques. Poubelles et un véhicule incendiés, pillage d’au moins une boutique de téléphonie, course en direction du centre ville, images des émeutes du premier décembre étant dans toutes les jeunes têtes. Culte du feu n’est pas nouveau mais son extension suggère que samedi sera chaud. Jeunes et racaille de banlieue attaqueront Paris. Risque de passage d’insurrection à guerre civile, car le Parisien tête de chien réagira, chaos provoqué par Macron ne pourra pas durer éternellement.

Barbouzes ont menacé de mort délégués des gilets jaunes, courtisans ou lèche-cul d’Emmanuel Macron vont être attaqués cette semaine. Mardi matin, caillassage des flics par lycéens à Nantes, accrochages à Bordeaux. Édouard Philippe vient d’avouer qu’il y eut quatre morts depuis le début du mouvement, il inclut le décès de la retraitée marseilloise lors d’une manifestation. Contrairement à Castaner qui en doutait hier et attendait résultat de son autopsie prévue diagnostiquer décès par arrêt cardiaque. Mais il y eut un hic, la dame de 80 ans se trouvait à la fenêtre de son domicile quand elle fut tuée par grenade lacrymogène (Libération).

Doubleplus bonne nouvelle, démontrant que CRS tirent lacrymos en l’air à Marseille conformément à leur consigne alors qu’on les voit souvent procéder à tirs tendus à Paris, tandis que décès de la victime est économie pour sa caisse de retraite, bien que ne suffisant pas à effacer déficit de France. Réchauffement climatique et canicules aussi sont bien car ils déciment vieux. Magnifiques économies pour caisses de retraite, ainsi que libération d’appartements à vendre ou à louer. Outre qu’il n’y a plus besoin de les euthanasier, ajoute Jacques Moulin.

Christophe Castaner cause bien et sait compter. Jugement du gilet jaune Jean Lassalle et de Revision, ce qui provoque jalousie de Marine Le Pen à son égard ou celle du présumé métis juif dit Dahan.

Plan des insurgés est d’éviter guerre civile avec les mots. Macron démission ! est ringard, Macron en prison ! s’impose. Ensuite, il s’agit de combattre avant tout bobo parigo et politique fiscale. Énormes cibles, surtout que le bobo est flanqué des Hauts-de-Seine, département contaminé, en particulier Issy, Boulogne, Saint-Cloud et Neuilly-sur-Seine, petits et grands bourgeois préférant habiter ouest de la capitale moins pollué. Sur le terrain, Castaner s’inquiète de la multiplication des lieux de manifestation à Pantin, aussi s’agira-t’il d’ouvrir nouveau front samedi rue d’Enfer, plus facile d’accès de banlieue sud où subsistent prolétaires.

Mot d’ordre pas de casse. Nous l’abandonnons à rive droite, mais mobilisation d’effectifs de police, car il s’agit de souligner que Paris et la grande Paris ne sont toujours pas entrées en action. C’est sorte d’arrière-garde. Culs terreux foncent sur les Champs, Alain d’Issy a participé à manifestation du 17 novembre avant de se débiner les samedis suivants. Il a jugé sa tâche de publiciste ou propagandiste plus importante. « Propager, étudier, organiser » est mot d’ordre du syphilitique Lénine, maladie qu’il chopa sans doute à Paris dont il mourut.

Après lycéens, étudiants entrent en grève à Sorbonne, Tolbiac et Censier, contre l’augmentation des frais d’inscription pour les allogènes selon les chiens journalistes parisiens, c’était prévu. Coup des gilets jaunes a démarré en province sans vraiment atteindre Paname, cité macroniste, lycéens précèdent étudiants. Nous assistons à mai 68 inversé. 68 débuta à cause d’histoire de dortoirs à Nanterre car gars ne pouvaient pas sauter filles, ou vice-versa, comme ils le souhaitaient. Maintenant province et territoires dictent leur loi.

Et on encule, et on encule, et on encule le parigo ! Slogan qu’Alain clame d’autant plus facilement qu’Issy est ennemie de Paris depuis près de 1500 ans. Erreur du juif arabe Éric Zemmour à signaler au passage, guerre de 1870 n’a jamais eu lieu, on peut uniquement parler de 70-71. Janvier 1871 21 morts et de nombreux blessés au fort d’Issy victimes des canons de Landwehr bavaroise, car Paris fut surtout défendue par Issy et Ivry. D’où mensonge de la chanson les loups sont entrés dans Paris soit par Issy soit par Ivry, qui ont tenu bon. Contrairement aux judéo-maçons qui voulaient capituler pour prendre le pouvoir et accaparer richesses.

Fruste Alain Soral envisage guerre civile dès samedi car racaille de banlieue dispose d’armes à feu, y compris de guerre. Comme toujours il exagère. Puis coup d’État avec nomination à la tête du gouvernement provisoire de l’ancien général Pierre de Villiers et du juif arabe Zemmour à l’Intérieur, à qui on peut faire confiance pour nettoyer banlieues putrides : suppression des prestations et aides sociales aux familles musulmanes dont un membre est délinquant, réduction de l’aide aux migrants qui coûte des fortunes.

Voyez réalité, migrants sont souvent porteurs de maladie infectieuse. Bobo sera content de sauter négresse subsaharienne bon marché sans capote, et il chopera SIDA. Perte colossale pour Sécu’ qui financera à 100 % coûteux médicaments de trithérapie pour la négresse et qui devra indemniser le bobo après qu’il eut infecté d’autres putains. Macron a certes prévu le truc, il dérembourse tas de médicaments et souhaite que santé se monnaye comme autrefois aux States avant le règne du singe Obama.

Puy-en-Velay, eunuque efféminé s’y rend pour faire bain de foule, comme à son habitude, mais il est hué. Il tombe des nues, sa popularité est maintenant de 23 % contre 26 % pour son premier ministre, il doit démissionner avant samedi s’il veut sauver sa peau.

Il y aura émeutes le 8 décembre n’importe comment. Avec racaille munie d’armes de guerre selon Soral ? Nous ne savons pas, mais ce sera excellente occasion pour les fous d’Allah de montrer qu’ils existent en dépit de leur défaite au Proche-Orient. Renseignement sera dépassé car il s’agira pour lui de surveiller Trappes, Créteil, Viry-Chatillon, le 9-3, etc., sans oublier loups solitaires. Avec une seule kalatchnikof vous dégommez cordon de CRS, tout le monde le sait, et il y aura gilets jaunes qui crieront hourra et bravo !

Exaspération est proche de son comble. Insurgés inventent nouvelles méthodes comme placer poids lourd en travers de la route pour la barrer. Blocages des dépôts de carburant par professionnels du bâtiment ont cédé mardi en Bretagne, mais pénurie apparaît dans d’autres régions comme le sud-est où gilets jaunes seraient plutôt fachos contrairement à l’ouest plutôt rouge.

Il est vrai qu’électorat des Le Pen est maigre en Bretagne et que dire de la plouquette Jacline Mouraud ? sinon qu’elle aurait frayé pendant un temps avec macronistes, de source locale. Elle s’est d’ailleurs réjouie des premières apparentes concessions faites par le régime et est catégorique : gens la menaçant de mort ayant diffusé son adresse et noms de ses enfants sont gilets jaunes extrémistes. Nenni, il s’agit plutôt de barbouzes liés à flicards. Certains flics et barbouzes furent toujours complices. Nous comprenons qu’une pin-up de 51 ans aye la trouille.

En province, à Issy, 70 000 habitants selon le robot. Vernissage d’exposition, d’abord conversation avec une ancienne prof’ des Langues O’ après qu’Alain lui eut dit qu’il jugeait licence de jap’ de Santini bidon. Non, rétorqua vieille dame, Langues O’ furent créées par Napoléon, j’y fus prof’, j’ai enseigné l’hébreu à 1 000 étudiants, ses diplômes sont sérieux. Que juifaillons parigos apprennent consciencieusement hébreu n’est pas étonnant, aucun incident raciste n’a suivi.

Puis Alain a entrepris la jeune fille, petite pâle à l’entrée. C’est vous la vigile ? Vous devez avoir sacrés biscotos, pure démagogie. Et vous ? J’ai appris boxes anglaise et française à l’université, puis autodéfense à gendarmerie, j’espère que vous n’êtes pas féministe. Qu’entendez-vous par là ? Après mai 68 capital financier s’est dit que femme, pédé, bougnoul, nègre sont marchandises comme les autres. Vous habitez où ? Aux Hauts d’Issy. Moi aussi. En sous-sol des Épinettes dont grands immeubles chutent lentement mais sûrement, fissures apparaissant dans les appartements. Leurs architectes avaient négligé géologie mais d’ordinaire on n’accumule pas béton sur ancienne champignonnière souterraine. La fille est payée 8 euros de l’heure par tyran Santini pour sa vacation, tandis que bougnoule ou négresse reçoit souvent 12 euros par heure comme femme de ménage ou nounou. Pendant laquelle elle peut tuer nourrisson en le secouant.

Anecdotes locales mais poursuivons. Jeune fille est sans doute de race provinciale. Contrairement à d’autres elle n’est pas montée à Paris mais à Issy, ville où l’antijuif ne démolit la prof’ d’hébreu, ce qu’elle savait. Issy est gros village ou village pansu, en même temps fief macroniste. Il faut être courageux pour sortir dans la rue en portant gilet jaune, ce qu’Alain va faire derechef pour insurrection, contre guerre civile.

Deux lycéens sérieusement blessés mercredi tandis que gouvernement ne veut pas céder sur impôt sur la fortune, mais faites le compte. Plutôt qu’augmenter salaires, mieux est de diminuer taxes égalitaires et inégalitaires. Égalitaires car elles sont les mêmes pour tous, inégalitaires parce qu’elles n’imposent pas plus lourdement les riches. Pendant dernière guerre mondiale poivrot Churchill aurait jugé que c’est mieux d’imposer les pauvres car ils sont les plus nombreux, modèle suivi et appliqué par Macron.

L’ordure projette d’abaisser impôt sur le revenu afin que seuls pauvres payent. Mais nous ne sommes pas trouducs. Alain sort des Langues O’ comme la prof’ d’hébreu de son bled qu’il a exceptionnellement respectée. Impôt sur la fortune pour placements financiers est impérativement à rétablir, comme taxe majorée sur évasion fiscale, comme taxe sur dividendes à instaurer. Tout en virant fonctionnaires de Bercy, directeurs et chefs de la plupart des cabinets.

Amerloque juge Alain rouge éclairé. Profitez de l’occasion, gars de cette espèce étant rares. Alain n’est pas méchant. Opposé à guerre civile, il n’est plus menacé de mort depuis longtemps car tout le monde sait ce stratagème inutile. Il ne tremble pas dans sa culotte comme Jacline, mais Macron ne nous laisse pas le choix, il y aura un ou plusieurs morts samedi 8 décembre.

30 novembre 2018

EMEUTES DE SAMEDI PROCHAIN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 04:41

Trois cortèges prévus :  celui des Champs où identitaires vont habituellement en partant de porte Maillot, celui de CGT de République, celui d’extrême-gauche rachitique enjuivée sans doute sur rive droite car toutes les tendances politiques veulent récupérer gilets jaunes. Mais carte de Paris est simple, capitale est majoritairement macroniste car c’est là que se trouvent grande partie des bourgeois, ministères, administrations centrales et boutiques de luxe.

Maisons souvent inoccupées sont propriétés de riches étrangers comme Libanois, nippons ou sheiks. En même temps franc-maçonnerie y règne, comme à Cadet et Puteaux tandis que Pisan se trouve à peine plus au nord. Ajoutez-y Marais, ancien quartier juif allemand conquis par pédérastes, juifs et pédés soutenant Macron. Juifs redoutent antisémitisme pas seulement imaginaire, car nombre d’entre eux déménagent à cause des actes d’incivilité commis à leur encontre par des bougnouls la plupart du temps. Ceux de Seine-Saint-Denis ont souvent quitté le département pour s’installer dans le dix-huitième. Ceux des grandes banlieues chariatisées aussi fuient. Même Créteil commence à être menacée. Quant au pédé, il craint d’être harcelé par homophobes, en particulier bougnouls. Les uns et les autres se trouvent partout à Paris dont population est formée à 50 %, dit-on, de fonctionnaires formés pour obéir aux ordres. D’autre part, grand nord-ouest de Paris fut conquis par migrants musulmans privilégiés souvent bougnouls ou nègres. Il y a aussi communauté chinetoque puissante à Belleville et dans le quatorzième. Discrète, elle ne veut pas se mêler des histoires de politique intérieure, elle est dominée par mafia.

Rive gauche n’est pas beaucoup mieux, Invalides, assemblée nationale, Saint-Germain-des-Prés, Luxembourg sont pollués par bourgeois et courtisans. Ajoutez-y journalistes, dont presse hongroise estimait à 3 000 le nombre de ceux influents en France il y a plus de vingt ans, maintenant peut-être 2 000, dont majorité habite Paris, et espions, en n’oubliant pas que Paris fut capitale mondiale d’espionnage au début du vingtième siècle. Toute cette racaille est hostile aux gilets jaunes.

En un mot Paris est pourrie et passée à l’ennemi, mais souvenez-vous du bon vieux temps il y a un siècle, quand ouvriers, artisans, petits patrons fourmillaient à Paname. Depuis lors nombre d’entre eux furent déportés en proche banlieue et en province car le François est menacé d’anéantissement depuis un siècle.

Vendredi, lycéens passent à l’action en province. Tard mais prévu depuis longtemps. Lycéens avant étudiants normal. Plupart des étudiants rêvent de leur peau d’âne à laquelle ils s’accrochent, délivrée par enseignants incultes. Ils ont déjà été coulés dans le moule judéo-maçonnique. Pour lycéens c’est différent, à côté du bourrage de crâne d’éducation faussement dite nationale ils sont branchés au numérique. Beaucoup voient en Auschwitz grossière arnaque. Au moins quatre lycées en grève en Bretagne, place forte des gilets jaunes, comme Gironde où les agitateurs souhaitent tailler jupette au collabo’ Alain Juppé, comme midi au sens large, de Marseille à Montpellier, comme Hauts-de-France.

Officiellement, lycéens manifestent contre l’augmentation du prix d’inscription à l’université des non-européens, seule mesure discriminatoire de Macron fondée. Plus étudiants étrangers payeront cher leur inscription, plus leurs parents seront convaincus de la valeur des peaux d’âne, le plus souvent, obtenues par leur enfant, conformément au modèle amerloque. Moyen parmi d’autres de réduire dette de France. Hélas ! abrutis par propagande judéo-maçonnique, lycéens tombent en piège égalitariste, mais c’est fini, France n’est plus universaliste, elle est d’abord France.

Lycéens dans la rue, le régime est foutu. Mais aucun lycée signalé en grève dans la capitale macroniste, cela ne devrait pas tarder. Puis colportes étudiants se rallieront au mouvement, de Nanterre et Tolbiac en particulier, fiefs de bloc noir. Au fond lycéens manifestent leur soutien aux gilets jaunes.

Jeunes sont indispensables pour insurrection. 1 500 flics des brigades mobiles aux Champs samedi dernier, autour d’assemblée nationale, devant sénat et place Beauvau. Effectifs augmentés demain, mais ils ne font pas le poids et n’ont pas la foi. Lycéens préfèrent dire « Macron en prison ! » plutôt que « Macron démission ! » ils ont raison. 2 000 flics pour protéger Paris contre insurrection ? Effectif trop faible. Alain d’Issy persiste et signe, il propose assemblement demain rue d’Enfer place Denfert-Rochereau.

Acte III, il y aura incidents, c’est certain, Macron étant fauteur de troubles. Mais il ne va quand même pas nous pousser à nous insurger en décembre quand on commence à se cailler les couilles. Voyez précédentes révolutions, 14 juillet 1789, plein été, 1848 au printemps, soulèvement utopique de Commune de Paris en mars-avril 1871, révolution menchévique de palais en février 1917, coup d’État bolchévique fin octobre 1917, insurrection hongroise 23 octobre 1956, foutaise de révolution juive de 1968 débuta certes à Nanterre le 22 mars, mais elle est connue sous le nom de mai 68 quand ça commença à saigner et qu’ouvriers se mirent en grève. Bref, insurrection se déroule uniquement au printemps-été-automne.

Macron veut innover, prouver qu’insurrection est possible en hiver. Il a déjà cheveux blancs clairsemés tandis que sa calvitie débute, c’est con à son âge. Mais rassure-toi Macron, nous allons te raccourcir.

Les mots tuent dit-on parfois tandis que Dieu est verbe, locution résumant Bible. En parlant de superwoman Revision eut impression d’être une des premières à employer ce mot, puis gilette jaune s’est dite superwoman, très bien car ce mot vise à renvoyer Macron aux chiottes avec son rosbif choquant Cambridge et Oxford. 17 novembre, gars assis sur le pavé a traité gendarmes de francs-maçons. Vrai et faux, car seuls officiers supérieurs le sont vu qu’il faut avoir temps pour fréquenter loge dont ne disposent pas militaires du rang bossant 60 heures par semaine.

Radicalisation des gilets jaunes s’opère en ordre dispersé. Très bien de dénoncer réseaux pédocriminels protégés par juges vendus souvent francs-maçons, mais il y a tromperie sur la marchandise. Réseaux ne violent pas uniquement enfants de 10 à 14 ans, ils torturent et tuent enfants beaucoup plus jeunes, car vieux cons rigolent en voyant gigoter enfants face à leur mort.

Il faudrait remettre pendules en place car ultragauche est seule autorité légitime du gilet jaune. Acte III, fini Macron démission ! seul Macron en prison ! marchera. Puis nous doutons des 80 % de gens prétendument favorables aux gilets jaunes. Bourgeoisie est rusée tandis que Macron sert aveuglément ses intérêts. Elle peut faire semblant de reculer, mais ne vous y fiez pas.

Porte-parole des gilets jaunes s’est dit physiquement menacé par certains de ses compères plus radicals. Normal, car extrémistes gagnent toujours lors de guerre civile, mais nous n’en sommes pas là, insurrection rime avec modération.

Derniers chiffres, vers 8h45 1 500 gilets jaunes excités dont poivrots auraient tenté de franchir cordon de CRS place de l’Étoile, en vain, 122 interpellations, 1 500 perturbateurs selon Castagneur, 20 blessés dont 6 flics, bilan inférieur à la réalité. 25 identitaires auraient été identifiés. Étoile presque anéantie par gaz lacrymogène, insurgés se déplacent. Montés à Madeleine ou Opéra, ils descendraient sur le Louvre, temple maçonnique d’ordure Macron.

Ils auraient déjà atteint rue de Rivoli avec le renfort de prétendus ultragauchistes et de casseurs de banlieue. Mais elle est où ultragauche ? Elle ne publie plus rien sauf à Issy où elle est suspecte de collaboration avec ultradroite. Bof, singes communiquent entre eux, ils sont parfois jaloux : qui a bite la plus longue, ultradroitiste ou ultragauchiste ? Vaste question.

Bilan provisoire plus de 400 interpellations à Paris, 378 gardés à vue, 133 blessés dont 23 flics et un gilet jaune hospitalisé en urgence absolue selon Castaner, autrement dit il va mourir. Dans le coma il est maintenu en survie artificielle pour gagner du temps. Il aurait été victime de la chute d’une grille du jardin des Tuileries, version officielle.

À Tours 35 blessés dont un ayant eu main arrachée. Judéo-maçons prétendent que le malheureux aurait voulu renvoyer grenade sur la volaille mais c’est sans doute faux. Manuel des insurgés enseigne qu’on tape du pied projectile explosif en direction de l’ennemi. Le gars fut plutôt victime d’un tir direct d’une volaille affolée. Presse prétend que 2 flics furent légèrement blessés à Tours par jet d’acide, arme juive redoutable, mais il s’agissait sans doute d’un détergent domestique.

Nouveautés, Arc de Triomphe profané, Nouvelle-Aquitaine 42 flics et gendarmes blessés mais certains trichent ; ils veulent se faire porter pâles, certificats médicals de complaisance étant faciles à obtenir. Pas besoin de les faire avouer, suffit de les déshabiller, vous verrez que nombre d’entre eux portent gilet jaune sous leur uniforme. Comme le confirme Langlois, bon syndicaliste flicard.

Revision titra « Insurrection du 17 novembre », puis « émeutes » du premier décembre, elle eut raison dans les deux cas, car il y eut débuts d’émeute samedi à Paris et en province, étape intermédiaire avant succès d’insurrection. 63 % des premiers interpellés à Paris hier étaient de race provinciale, venus surtout de Reims, de Normandie et de Picardie. Un Rémois a dit que quand il manifeste dans l’ancienne capitale du futur royaume de France médias s’en foutent, d’où sa décision de monter à Paris.

Représentativité de délégation des gilets jaunes est nulle car méridionale dans son écrasante majorité, est et nord ne nord ne sont pas représentés, bien que deux officiers de police ayent failli se faire lyncher à Paris et en Moselle. Or nordiste est plus dur que le méridional, il ne sort pas blablas comme la bande des huit. Pour qui France se limiterait au nord à Éric Drouet, chauffeur routier salarié de Melun, et à Jacline Mouraud, sorcière bretoque.

Pardon de parler comme il y a plusieurs siècles, mais Jacline, francisation approximative de son prénom, Mouraud, peut-être de lointaine origine sarrasine, est petite bourgeoise. Ancienne commerçante puis auto-entrepreneuse, elle gagne fric au noir en sa qualité d’hypnothérapeute. Sexy à l’âge de 51 ans avec ses cheveux blancs, elle est anti-écologique car elle roule en 4×4. Elle a porté plainte pour deux lettres qu’elle a reçues samedi et lundi de semaine écoulée, affaire qui sera classée sans suite car vouloir brûler sorcière se comprend. Impossible dimanche de la joindre au biniou.

En mai 68 agents du SAC complotaient, pareil maintenant, c’est sans doute police parallèle de Macron qui menace de mort porte-parole des gilets jaunes. Prenez le début d’incendie de la préfecture de Haute-Loire de Puy-en-Velay à coups de cocktail molotov. Conseils de fabrication de l’engin se trouvent partout, mais ils ne sont pas simples à appliquer. Suit leur lancer filmé par vidéosurveillance, les coupables étaient sûrs de leur impunité. Or Puy-en-Velay est fief de Laurent Wauquiez, suspect de fascisation. Tout colle, Macron se dit progressiste opposé aux nationalistes de vieille Europe, police parallèle a sans doute commis ce crime alors qu’il y avait fonctionnaires dans le bâtiment. Bilan, 17 képis blessés et moindre nombre de manifestants, 7 interpellations dont 3 pour avoir lancé bouteilles incendiaires qui seront jugés en janvier, sans doute innocents.

Prétendue reculade d’Édouard Philippe du 4 décembre ne l’est pas en réalité, car il est larbin de sa sérénissime altesse Macron, homme ou eunuque à liquider de façon urgente par humanisme, car Macron sera ainsi soulagé des tracas de sa vie.

26 novembre 2018

DETECTIVE CONTRE ORANG-OUTAN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:11

Alanus Soralinou pleure car il est attaqué par la LDNA (Ligue de défense nord-africaine). Alanus est prénom donné par juif arabe boulognois à Alain Guionnet pour le vexer, mais Alain s’en fout, il voit en André Clauzel, qui fut président de Fédération française d’échecs, débile mental, qui plus est voleur.

Ajoutez juif arabe et boulognois Alain fonce dans le tas car il défend honneur et fidélité d’Issy. Enquête fut rapide, Aigle Noir a tout de suite identifié orang-outan dans le métro qui pianotait sur son petit calculateur. Il voulait lire ce que Soral, Sorel ou sous-merde disait de lui, ce sont ses mots.

Premiers résultats d’enquête, le gars ment. Il n’habite pas Issy, nous l’eussions repéré comme Benalla, mais Convention. Alain eût été payé par Soral il le suivît. Avec sa grosse et leur bébé ils allaient forcément à leur domicile, d’où connaissance de son nom et adresse.

Mais il faut payer le détective 230 euros la journée plus frais de mission. Alain habite presque à côté, mais s’il crève à vélo il faudra payer chambre à air neuve car le vieux a passé l’âge de coller rustine. Vélo est excellent instrument d’espionnage, vous passez inaperçu ou pour attardé mental, personne ne se méfie de vous, surtout si vous portez casque et écharpe sur votre museau.

Aigle Noir imagine que le barbare est fils à papa d’un potentat nègre. Bosse-t-il pour DGSE ? C’est possible mais cela reste à prouver. Est-il de race sénégaloise comme Ségolène Royal ? Indice, il cause souvent des tirailleurs sénégalois qui auraient sauvé France pendant les deux guerres mondiales.

Son discours est résistancialiste et nous soupçonnons France-Afrique d’être mouillée dans le coup. Le gars a fui devant Aigle Noir, pas par peur, mais parce qu’il semblait convaincu que cette scène ou ce théâtre était spectacle. Chose est sûre, l’animal est seul et ne bosse sans doute pas.

Où crèche-t-il à Convention ? Sans doute pas au nord, à l’est ou à l’ouest, vieux quartiers balladuriens, plutôt au sud, dans grand immeuble assez neuf. Même tactique que l’allogène Benalla à Issy, lui aussi friqué, vous passez plus facilement inaperçu dans grand bâtiment où vous semblez locataire comme un autre, où personne n’est supposée s’intéresser aux histoires de son voisin.

On sait presque tout en revanche sur la façon dont musulmans conquièrent HLM d’avenue Jules Guesde à l’angle de la rue de l’Abbé Derry, mais c’est anecdote des culs terreux d’Issy. Immeuble où habite l’ancien rabbin qui pisse et défèque dans son froc.

Alors tu te décides Soral ? Payer détective 230 euros par jour est bon marché. Surtout qu’il connaît à fond la Conv’. Bien sûr le nègre l’a repéré mais il ignore l’incursion à vélo. Il sort forcément de chez lui tous les jours, suffit d’être là au bon moment. Quand il prend le métro on le file dans la voiture d’à côté, c’est d’autant plus facile qu’il est accro’ à son mini calculateur. Ensuite ne demande pas au détective de te livrer la tête du nègre sur un plateau, ce n’est pas son boulot.

Ah ! Alain oubliait d’indique que le monstre est sans doute trilingue, il cause dialecte nègre, français et rosbif, truc quasiment obligé pour un fan du numérique. Commence par écouter ton ennemi causer Alanus. Il se prétend porte-parole de Ligue de défense d’Afrique du Nord, mais NA est anglicisme, north Africa, il bosse peut-être pour MI6, pour London comme tu dis. Voilà encore pays étranger qui se mêlerait des affaires intérieures françaises. Ce n’est pas nouveau, Albion ayant toujours été perfide. Louer appartement à nègre à Convention coûte fric mais Theresa May peut payer.

Puis l’animal cause à deux reprises des kémites et des kamites. On dit habituellement sémites ou chémites tandis qu’on peut prononcer les deux, chamites ou kamites. Mais on apprend ça à université de Cambridge tandis que les Houtous parlent aussi sans doute des kamites. C’était pour eux arme de propagande lors de leur tentative de génocide des Toutsis. Ils jugèrent que kamite, voire khamite, sonnait mieux pour désigner leur ennemi.

Houtous sont beaucoup plus nombreux que Toutsis en France. On rencontre parfois grands nègres toutsis à Issy au temple protestant pas loin de l’ancien aéroport. Ils sont tolérants, n’aiment pas Yahvé et jasent bien françois. Pâle fut bien accueilli dans leur cérémonie. Changement d’interprétation, le nègre de Soral est peut-être houtou. 1,75 mètre, plutôt rase-bitume.

Ton nègre, Soralinou, est peut-être gros morceau même s’il cause mal français comme toi. Il est en tout cas étranger à Afrique du Nord où le bougnoul est raciste. En Kabylie nous employons même mot pour désigner nègre et esclave. Alain d’Issy ne cause pas kabyle, mais il a acquis notions de cet idiome à l’étranger, à Vanves.

Issy, Vanves, Convention, ton nègre est cuit. Lecteur nantois a remarqué qu’Alain est doué en espionnage, il a eu raison. 230 euros par jour, c’est cadeau. Alain ne te soutient pas, mais si ton nègre bosse pour DGSE, pour May ou est houtou il devient cible à abattre, bien que tu collabores avec DGSE, car c’est elle qui t’a informé il y a quelques années qu’une fatwa te visait. Autre piste possible, l’animal serait ton complice à qui tu fais réclame sur ton blog, car tu es ravi qu’il prétende que tu es fils du quart de juif Hitler. Com’ est intox’ selon toi, impossible de te donner totalement tort.

Tu foires tout Alanus, tu tends ta main au musulman, résultat tu te prends une fatwa dans la gueule. À ta place j’éviterais de voyager au Proche-Orient et au Maghreb. Le nègre te dit d’extrême-droite, il est vrai que tu as collaboré avec le FN mais tu t’es brouillé avec presque toutes ses têtes, à commencer par le quart de juif arabe Alliot et Marine Le Pen, pourtant féministe de choc homophile. Tu as gâché ta réputation d’homme de gauche. Tu as même réussi à te fâcher avec ta frangine longtemps indulgente avec toi.

Mets-toi dans la tête que gauche soutient capital financier et fétichisme de la marchandise, on dit merchandising en rosbif. Femme est marchandise comme les autres, comme le pédé ou la gouine, comme l’eunuque Macron.

Vous avez noté, Revision boude les étrons de Macron, tu es mort-vivant à partir de maintenant Emmanuel. Tu comptes enculer les gilets jaunes mais t’en es incapable. Gilets auraient élu 8 porte-parole, mais ils seront entubés à Matignon. Entuber est verbe élégant, métis bretoco-nègre Dieudonné dit enculer.

Matignon, petits fours et champagne seront offerts aux délégués des gilets jaunes. Pour la plupart prolétaires ils craqueront peu après. Idéal serait qu’ils soyent renforcés par officier d’ultragauche. Cela tombe bien car il y en a un presque à côté, à trente minutes de métro.

Taxe dite écologique ne l’a jamais été, solutions sont pourtant simples : colza cultivé en France comme carburant, richesse des mers doublement à exploiter avec éoliennes sous-marines et culture des algues pour faire du carburant. Bitume, connu depuis 5 000 ans, maintenant non polluant, à employer systématiquement, toits des immeubles destinés à panneaux solaires et agriculture, paix enfin foutue aux marécages que Dieu n’a pas inventé par hasard mais comme retenues d’eau pour éviter inondations, suppression de l’augmentation de 1,6 % du budget destiné aux migrants, nègres et bougnouls, surtout musulmans, étant pollution.

Si Macron crève dans un marécage, libre à lui. Écologie ne fut jamais idée de gauche, même Hitler versa dans l’écologie et foutit la paix aux nudistes. Quand État dit quelque chose il ment, comme l’a dit sorcière marxiste et luxembourgiste sur Égalité & Réconciliation. Tu vois qu’on te lit Soralinou.

Procès de 7 branleurs de samedi sur 13 prévenus en comparution immédiate à Paris, ils sont tous péquenauds, sauf un maton de Fresnes et un Saint-Denisois. Apparemment aucun identitaire, mais il est rusé, il a appris en école de form’ à ne pas se faire alpaguer. Images du prolétaire contemporain. Mais il s’agira de multiplier fronts samedi prochain. Objectifs Bastille, place de Grève, rue d’Enfer, pas seulement les Champs.

Anecdote, grande boutique Dior fut dévastée et pillée. Bah ! compagnie d’assurance indemnisera la société rubis sur l’ongle. Il y aurait eu trois vagues d’assaillants aux Champs. Après qu’ultradroite eut lancé l’offensive, elle aurait été renforcée par résidus d’ultragauche, enfin par gens de banlieue. Filles furent minoritaires, une seule furie fut jugée en comparution immédiate, elle a défendu l’honneur des pétroleuses.

Autres chiffres, échauffourées ont débuté peu après 10 heures du matin, 13 interpellations à 15 heures, police a laissé faire les casseurs, technique habituelle pour discréditer un mouvement. Mercredi mobilisation en baisse, mais gilets jaunes sont rejoints par des professionnels, ambulanciers et taxis ont fait opération escargot sur la rocade de Bordeaux, professionnels du bâtiment bloquent le dépôt pétrolier de Lorient, ce qui est facile avec engins de chantier, ayant été rejoints par une centaine de gilets jaunes, souvent étudiants, chômeurs ou retraités. 500 rassemblements comptabilisés à 13 heures. Commerçants et directions des grandes surfaces estiment à 30 % la baisse de leur chiffre d’affaires depuis 13 jours. Surtout en province, Paris étant peu touchée.

Macron a décidé d’accroître dette de France vis-à-vis des banques étrangères et d’attaquer plusieurs professions. Il a en même temps foutu la merde dans le département de La Réunion. Annie Girardin, ministrette d’Outre-mer, fut certes courageuse d’avancer seule devant un barrage de 2 000 manifestants proche de l’aéroport de Saint-Denis. Dommage qu’elle n’aye rien eu à leur dire sinon qu’elle les écoute. Elle a raison car elle fut huée.

 

24 novembre 2018

EAU DE BOUDIN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:17

Macron semble avoir gagné. Nous rêvions du siège de la capitale avec ouverture de plusieurs fronts mais le coup a manqué. Alain eut vite connaissance du baston spectacle des Champs-Élysées mais il s’est dit que c’était amuse-gueule. Gilet jaune dans son sac il alla rue d’Enfer, place Denfert-Rochereau. Vous y bloquez circulation bordel est garanti.

Vieil homme au cheveu blanc l’espionna. Alain pensa d’abord que police, en manque d’effectifs, avait fait appel aux services d’un ancien des RG pour le surveiller. Mais non, RG ne mate pas en permanence sa cible, c’était un amateur.

Arrêt à Montparnasse, rien à signaler, puis retour à la maison. Dans la voiture orang-outan nègre facilement reconnaissable grâce à son chignon. Le bobo prétend vouloir enculer Soral, il n’a pas tort. Es-tu d’Issy ? Oui. Le nègre ment car il descend à Convention, en bas quinzième, avec sa grosse et leur bébé.

Demi mensonge en réalité car Convention, Vaugirard et Volontaires furent jadis placées sous l’autorité de paroisse d’Issy. C’était le bon temps quand existoit rue d’Enfer. Parlez-en maintenant, vous filerez droit à hôpital psychiatrique. Seuls savants connaissent l’imposture de place Denfert-Rochereau, héros militaire qui résista à l’invasion pruscote en 1870 dans ledit territoire de Belfort. Rassinier aussi fut de race belfortoise.

Belfort ou Beaufort, nous n’avons pas à causer là-dessus, mais Belfort sonne mieux en ancien françois. Nègre s’est débiné à Conv’, il n’avait pas prévu que goy d’Issy, de race seigneuriale, lui crêpât le chignon. Le pleutre a fui sans avoir eu peur. Il a raison de traiter le François de dégonflé.

Identitaires ont foutu la merde. Nous avions imaginé ouvrir plusieurs fronts, ils ont foutu le bordel. Bilan 11 blessés dont 4 flics, c’est minable. Plus pavés déchaussés et un café incendié, nous sommes loin de mai 68. Ultragauche n’a pas pu intervenir, seule ultradroite s’est produite. Elle a fait ronds du cul dont elle est coutumière.

100 gars, sans doute 150, suffisent largement à foutre merde dans défilé de bobos. Mais il ne fallait pas gâcher le travail, ultragauche était prête à intervenir. Rabats-joie identitaires disent qu’ultragauche est plus rachitique qu’eux, mais elle tient Issy. Pendant que quelques identitaires se trouvent à la souricière, gigantesque à Paris en comparaison avec celle de Nice, ultragauche fait du lard.

Eh oui, ultragauche est parfois obèse ou dodue. Certes moins que de nombreuses négresses, mais son chef, 1,80 mètre 95 kilos, est gras du bide. Quand on prétend dire vérité on avoue tout. Alain a maigri d’un peu moins d’un kilo ce jour en baguenaudant rue d’Enfer, mais c’est histoire intime ne regardant pas le bas peuple.

Saint-Cloutoise Marine Le Pen a raison avec son clito’ proéminent, Rassemblement national n’a pas déclenché les accrochages. Nice est présumée coupable. Trou ayant produit Guy Debord et Fabrice Robert qui a monté butte d’Issy. Il n’était pas fier à l’époque, il avait été braqué par commerçant juif avant de visiter souricière pour apposition d’autocollants révisos. Truc banal à Issy et Paris, mais pas à Nice. Les plus beaux sont « Auschwitz : 125 000 morts », qui ne tombe pas sous le coup de la loi, et « La synagogue c’est l’enfer en raccourci », citation du poëte Claude Le Petit brûlé place de Grève en 1664 à l’âge de 24 ans pour avoir écrit Paris ridicule. Bourgeoisie a honte de cet holocauste, vous ne risquez rien, péquenauds, en placardant ce papier.

Sauf si milice juive traîne dans le coin, poésie n’étant pas son truc. Flicards ont rendu hommage samedi à Maggy Biskupski qu’on appelle Magie, suicidée cinq jours avant l’insurrection. Porte-parole des flics colère la femme a ouvert selon nous sa porte à deux collègues de PP. Puis l’un a saisi son bras droit, l’autre son bras gauche, avant de lui tirer balle dans la tête avec son arme de service. Vérifiez, son cadavre est frais, s’il comporte meurtrissures aux poignets droit et gauche, affaire sera presque bouclée, il s’agira d’un meurtre avec préméditation. Elle ne porte d’ailleurs pas de trace de poudre sur sa main. Coupables ne seront pas identifiés, mais matez films de vidéosurveillance, il y en a maintenant presque partout.

Et voilà qu’ultragauche conseille cognes sur la façon de mener enquête, c’est monde à l’envers. Mais elle aimait bien Magie, surtout ses miches ou sa moule. Nous jasons plutôt de moule à Issy-les-Moules, tic local.

Faites tour en province, apposez autocollants révisos à Lyon, Nice, Strasbourg ou Toulouse, vous allez vous faire massacrer. Alain est certes revenu vivant de ses offensives à Lyon et Strasbourg, mais il n’a mis ni ses pieds à Nice ni à Toulouse, cités pédocriminelles. Polémiste Faurisson a dit Alain courageux, mais il est lâche en réalité, il ne veut pas combattre seul les pédocriminels. Allez jupons, entrez dans la danse, aidez-nous à chasser le pédocriminel, maschio d’Issy vous soutiendra.

Hiatus entre Paris et province. Province gigote Paris décide. Bien sûr Champs-Élysées est plus grande avenue juive du monde, mais populace du Badaudois est antijuive.

Variation des mots est truc littéraire. Nous appelons tantôt Paris Paname, Pantin, Pantruche ou Badaudois. Pantruche est mot recherché car nous truchons le pan en bas Paris. Culs terreux, vous avez loupé le coche, Paris était prête à se soulever.

Impression de donner lard au cochon. Maschio est mot rital suggérant que le macho porte un masque et que sa condition n’est pas naturelle. Rue d’Enfer de Pantruche surprend les imbéciles mais elle a existé. Trucher, à ne pas confondre avec tricher, est verbe argotique fort bien que du premier groupe. Et il n’y a pas de hasard, femme est morte à Pont-de-Beauvoisin, bourg pédocriminel, tandis que Magie fut assassinée quelques jours avant.

Bien sûr elle était polaque, mais le polac catholique romain bosse quand il vit à l’étranger. Souvent abruti, il est têtu un peu comme le bretoc et nous ne croyons pas qu’elle se soye suicidée quelques jours avant insurrection. Nous accusons Macron d’être l’instigateur du crime. À vous d’enquêter, flicards, pendant qu’Alain le taciturne cultive son jardin. Vous ne le saviez peut-être pas, mais Hauts d’Issy sont agricoles, même encore maintenant.

Barbares causent de la baston, nous pas. Le baston, bastoner, bastonier, etc., nous appliquons règle ancienne françoise. Poëte est écriture moyenne françoise renvoyant à poestre, grand, puissant, que le normand Wace a rendu par poete, les deux voyelles accolées ayant toujours été prononcées. Recordez chanson quand il est mort le poète dans un grand champ de blé…

Mais nous sommes en guerre, nous voulons la tête de Macron. Sans poésie, de façon attilique.

Lundi, gilets jaunes remettent la sauce en province puisqu’ils ont lâchement laissé tomber Paris, ridicule selon eux. Intérieur estimera leur nombre entre 10 000 et 20 000, on connaît la chanson, mais ils sont doués pour foutre le bordel. Ou bien ils sont supermans et superwomans, ou bien beaucoup plus nombreux avec leurs greluches et leurs retraités.

Magie, 36 ans, était membre de la BAC de Sartrouville, elle était costaude, pas du genre à se flinguer. Bien sûr, posséder arme à feu incite flics et gendarmes à se suicider car c’est très facile. Magie s’est un instant demandée si elle avait eu raison d’accepter son élection à la présidence de l’association des flics colère, évidemment non, c’était traquenard, mais allez expliquer ça à une fliquette polaque… Magie était en outre mauvaise cuisinière, elle foirait sa mousse au chocolat. Ce n’est pas la peine d’avoir une moule si on ne sait pas cuisiner ! s’écrie Jacques Moulin choqué.

Son collègue asiatique de la BAC de Nanterre Guillaume Lebeau est toujours là en revanche. Et pour cause, il n’aurait pas ouvert la porte de son domicile à deux de ses prétendus collègues, ou bien seulement après avoir défouraillé. Conclusion, l’Indochinois est plus rusé que la polka. Pardon pour ce polognisme.

Nouveautés, maison Poulaga a défilé samedi soir du Trocadéro aux Invalides, derrière deux belle banderoles où était écrit sur fond blanc POLICIERS EN DANGER. Voilà maintenant que volaille commence à savoir écrire. Elle ne craint pas le voyou, son gagne-pain, mais sa hiérarchie qu’elle accuse implicitement d’avoir fait zigouiller Magie. Deuxième révolution, volaille a franchi Seine pour s’aventurer rive gauche, territoire réputé subversif.

Vérité est à chercher dans le symbolisme. Flicards ont manifesté depuis plus de deux ans sur rive droite pour montrer qu’ils défendent avant tout intérêts de bourgeoisie, mais ils se radicalisent. Franchir Seine, c’est un peu comme quand César a sauté le Rubicon. Mais suivons le parcours, cortège a d’abord descendu avenue du président Wilson, normal France étant esclave d’Amérique, puis traversé pont de l’Alma, maintes fois fréquenté par le chargé de mission élyséen chef de police parallèle Alexandre Benalla, avant d’aboutir aux Invalides, quartier chic de rive gauche.

En sous-sol se trouve antenne de DGSE qui espionne tout le monde avec ses gros calculateurs. On ne voit pas ses agents, mais une garce des Hauts d’Issy y a bossé. Elle adorait se faire sauter par un jeune franco-espingouin du coin à qui elle fit confidences sur l’oreiller. Truc marchant dans les deux sens, femme peut faire parler homme au plumard, méthode archiconnue, mais inverse aussi est vrai.

Cela dit, greluche n’est pas péjoratif, seulement femelle passe pour grêle comparée au mâle plus massif et au cerveau plus grand. Sans être reptilien comme celui du juif. Vous devriez le savoir, juif est bête noire de Revision dont autres racismes sont secondaires. Quand Alain bouffe du juif dans son gouillache le monde est tranquille. Recette, mettez chair de juif au court-bouillon pendant trois heures, de préférence extraite de ses membres, à feu doux, avec légumes. Ajoutez paprika, si possible frais, au moment du festin. Tout le monde voudra manger du testicule, coupez-le en petits morceaux afin que chaque convive puisse se régaler.

France est réputée pour son art culinaire. Étranger sont passionnés de Revision. Péninsule nord-américaine arrive depuis longtemps en tête des visites, maintenant suivie de Pays-Bas et Italie. C’est simple, pour accrocher Hollandois vous évoquez Calvin en évitant d’en dire du mal. Il ne mord plus au jansénisme, trop lointain. Pour appâter le rital vous causez du socialiste Mussolini. Ce faisant, vous jouez sur du billard car tout le monde sait que Benito fut initialement socialiste avant d’inventer le fascisme, mot tiré de faisceau.

Génération identitaire est d’ailleurs d’inspiration mussolinienne, tandis que quelques-uns de ses gars croupissent à la souricière de Paris. Pas de chance pour eux d’avoir été serrés samedi car jugettes d’USM (pas toutes mais presque) se tournent les pouces le dimanche. Moins de 48 heures de garde à vue, mais cellules  dégueulasses, bouffe nullement gastronomique. Bien fait pour leur gueule, ils n’avaient qu’à pas saboter le plan ultragauchiste.

Pour mémoire, il s’agissait de mener opérations escargots sur périph’, bloquer parties des boulevards extérieurs, envahir Bastille, anciennes place de Grève et rue d’Enfer, auquel cas Paris fut vraiment assiégée. Gars de Besac étaient prêts pour les opérations (on appelle Besançon Besac dans le coin). Ils avaient tout prévu, covoiturage et façon de frauder les péages, mais le baston spectacle des Champs les a sans doute découragés.

Besançon fut deux fois colonisée au dix-neuvième siècle, par les juifs et par les Allemands qui ne se mélangeaient pas entre eux. Bien sûr, Revision tape sur le juif allemand, mais pour raison pratique. Alain habite ville juive arabe par exemple, où tyran Santini compte prochainement inaugurer lieu de prière musulman avenue de Verdun. C’est scandaleux, juifs arabes et révisos sont d’accord sur ce point.

23 novembre 2018

PROGRAMME D’ULTRAGAUCHE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:22

Tout va très vite madame la marquise, nous imaginions hier scénario shoahtique, mais non, sondage d’opinion révèle que popularité des gilets jaunes est en hausse, elle s’élève à 77 %, insurrection est sur le point de gagner. Son but est uniquement démission ou destitution de Macron, ancien larbin de Rothschild, dictateur des riches partisan d’appauvrissement du François.

Macron accroît dette de France, il pousse frontaliers à acheter essence et tabac à l’étranger sauf en Italie où essence coûte plus cher. Heureusement, nouveau régime italien commence à liquider mafia, politique du socialiste Mussolini. Puis mafia s’est reconstituée en sa qualité d’alliée des amerloques.

Mais ritalie n’est pas objet de notre diatribe, lâches et hypocrites macronistes ont offert soupe à gilets jaunes en Alsace pleine de laxatif, qui n’a pas tardé à produire ses effets. C’est dégueulasse, il n’y a pas d’autre mot.

Proposition, forçons tous les courtisans de Macron à prendre laxatif, hommes et femmes. Pas besoin de les menacer de mort car insurrection est pacifique. Révélation de Riviale dans les années 70 : insurrection et guerre civile sont antagonistes.

Anachorètes gilets jaunes seront accompagnés demain d’anachorètes d’ultragauche, outre de natios, mais votre mouvement restera intact. Gilets jaunes ne veulent pas se plier aux directives de Macron. S’ils sont plus de 500 000 à monter ou descendre à Paris, avec participation d’une grande partie des parigos, insurrection aura gagné.

Ils ne se plieront pas au plan Champ de Mars du dictateur, ils imiteront les pruscos, ils encercleront la capitale. Opérations escargots sur le périphérique vont de soi, mais attaquez aussi boulevards extérieurs en laissant passer tramways et véhicules d’urgence, ce dont vous avez l’habitude. Puis entrez dans Paris sur rives droite et gauche. Il est essentiel de conquérir Bastille, haut lieu symbolique, accessoirement Hôtel de Ville sur l’ancienne place de Grève.

Votre politique consiste à faire main dans la main avec le parigo, ce pédant. Mais le parisois souffre des cruelles blessures qui lui furent infligées par lesdits Versaillois sous la Commune. Issy fut pour ainsi dire pulvérisée, hôtel de ville de Paris détruit et carbonisé. Question n’est pas de savoir qui a eu raison ou tort dans la guerre civile de 1871, mais de chercher à la gommer.

Hôtel de Ville de Paris avec son chandelier à sept branches est cible. Rive gauche est plus compliquée. Elle est dominée par son mont Parnasse, en réalité monticule, mais c’est à peu près tout. Ancienne rue d’Enfer a laissé des traces, place Denfert-Rochereau peut être lieu d’assemblement, surtout que vous niquerez toute circulation sur le rond-point avec 200 hommes.

Pardon pour cet arabisme, mais nous avions cru que vous souhaitassiez que parigos se joignissent à votre offensive. Alain d’Issy est faux parigo crient macronistes, c’est vrai. Mais crussiez-vous que nous fissions sauter Macron en deux coups de cuiller à pot ? Nenni, ultragauche est modérée, chair de Macron finira dans son gouillache. Si vous ne pigez pas allez vous rhabiller.

Alain descendra sans doute de sa butte pour aller rue d’Enfer, place Denfert-Rochereau étant capitale à contrôler. Rive droite n’est pas son domaine, il fut mal à l’aise à manif’ des flics au Trocadéro, mais il avait choisi d’y aller pour les soutenir. Bah ! citoyen a soutenu flics colère, c’est banal.

Mais ce n’est pas passé inaperçu, lisez rapports de DGSI : ultragauchiste Alain Guionnet a soutenu flics courroux, comme il dit, cas inconnu en histoire.

On cause de plus en plus d’ultragauche dans les médias, mais Alain est là, à Issy. Il se fout de sa mort, faucheuse passera n’importe comment.

Suite du programme au-dessous du niveau de la ceinture. Homme naît pour pénétrer et décider, femme pour recevoir et enfanter, homosexualité est contre nature, vieux principes toujours valables. Il existe bien sûr femmes géniales mais pas dans le parti de Macron. Pédés ont toujours existé en partie à cause du manque de certaines femmes de sexe à pelle.

Cependant féministes et pédérastes nous cassent les burnes quand ils étalent leurs prétendu suprémacisme. Voyez, dit le pédé, nous avons piqué Marais aux juifs allemands et sommes puissants dans les médias. Accessoirement à brigade des mœurs de PPP (préfecture de police de Paris).

Rapport de DGSI samedi : Alain a descendu sa butte puis a pris métro. Il n’a pas sorti son gilet jaune qu’il tient dans son sac, ni aucune arme à feu, il se dirige vers ancienne rue d’Enfer. Que faisons-nous chef ? Nous le sulfatons, oui ou non ?

Parmi trajets prévus, un devrait partir d’Opéra, dans le triangle d’or libanais. Hé oui, culs terreux, informations du parigo sont à entendre. Opéra est angle nord du quartier libanais où vous trouvez F∴ de Pisan qui recrute hommes de main pour Total, gendarmes de préférence. Montparnasse est coin bretoc dont putes furent jugées remarquables. N’avancez pas sans biscuit à Paris gilets jaunes. Vous ferez face à confréries pas seulement maçonniques.

Un de vous a traité gendarmes de francs-maçons. C’est vrai et faux, car seuls gendarmes de haut grade appartiennent à la secte spéculatrice.

Samedi, premiers incidents à Paname, aux Champs-Élysées, tirs de grenades lacrymogènes et emploi de trois canons à eau, mais journée ne fait que commencer. Nous allons prendre le contrôle d’ancienne rue d’Enfer, axe capital de Paris. Alain se vêt avant de prendre le métro pour Denfert-Rochereau où il espère rencontrer gilets jaunes. Il relira en chemin épopée d’Attila en latin et en hongrois, choix personnel.

22 novembre 2018

CHAMP DE MARS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:35

Manifestation autorisée au Champ de Mars, idée géniale. Le lieu peut accueillir des centaines de milliers de personnes et est facile à encercler par CRS et gendarmes. Ruse ayant marché lors d’un défilé contre mariage pour tous. Peu de spectateurs alentour, vue plongeante mais lointaine du Trocadéro, visibilité presque nulle des berges de Seine. Quartier assez huppé où habitants sont souvent hostiles aux gilets jaunes.

Prévisions : plusieurs cortèges seront formés pour arriver au lieu d’assemblement. L’un partira de Montparnasse, hypothèse haute, ou de Pasteur, hypothèse basse, l’autre de Porte Maillot. Pasteur est moins bourgeois que haut seizième, mais gilets jaunes avanceront en territoires ennemis. Certains d’entre eux chahuteront journalistes, ceux de chaîne juive BFM étant leur cible préférée, même s’ils n’épargnent pas Canal +. Prévoir œufs et tomates pourries à cet effet.

Proposition, irrédentistes ne se satisferont pas de ce tour de piste, ils voudront déborder ce spectacle. Nous leur proposons d’aller à Mairie d’Issy, à vingt minutes en métro, faire blocage de l’antique voie romaine puis royale avant de descendre assaillir Canal + à près d’un kilomètre, chaîne du métis juif Bollorée.

Dénivelé en descente proche de quatre mètres, passage possible devant ancien domicile d’Alexandre Benalla, cette vedette, puis siège de Canal +. Vigiles de la société ne feront pas le poids, mais gilet jaune est citoyen pacifique pour qui vandaliser immeuble de Canal + est impensable. Pas pour l’anachorète ultragauchiste en revanche.

Scénario prévu, gilets jaunes seront heureux d’avoir fait trembler régime samedi soir et rentreront dans leur niche prolétarienne.

19 novembre 2018

TENSION MONTE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:25

Régime joue carte du pourrissement du mouvement des gilets jaunes. Un homme écrasé par un camion gravement blessé lundi soir, tandis que Castaner a ordonné aux préfets de taire le bilan des victimes, truc d’un régime dictatorial. 17 novembre près de 300 000 manifestants, 18 novembre plus de 40 000, 19 novembre plus de 20 000. Ceux de lundi sont souvent jeunes, vingtaine ou trentaine d’années. Certains d’entre eux auraient lancé insultes racistes de-ci de-là. Ils bloquent désormais dépôts de carburant, peut-être meilleure cible que les automobilistes car toute action entraîne réaction.

Pâles souvent d’éducation catholique romaine gilets tentent de convertir gens à leur cause, mais ils avaient gagné samedi puisque 74 % de population les soutenait. Hélas ! ils sont anachorètes, mot qu’un traducteur d’ancien grec a rendu par hommes sans tête. Anarchistes corrige Édouard Philippe. Édouard prénom adoré du juif, Philippe dont la mode répandue en français serait d’origine russe, elle date d’il y a près de huit siècles.

Premier scandale, Macron aurait annulé taxe sur évasion fiscale créée par Sarközy, jamais appliquée aux sociétés du CAC 40, uniquement à quelques milliers de particuliers. Elle aurait rapporté plusieurs milliards à France quand les bourgeois n’avaient pas corrompu haut fonctionnaire de Bercy.

Deuxième scandale, ordure ayant écrasé et tué femme jaune à Pont-de-Beauvoisin, en état de choc selon sources judéo-maçonniques, est accusée d’homicide involontaire par juge vendu, libérée et placée en liberté conditionnelle. Or, quand on fonce sur des gens en véhicule c’est dans l’intention de tuer, il eût fallu inculper la salope d’homicide volontaire.

Troisième scandale, Philippe a odieusement affiché son mépris des gilets jaunes à la télé mais ça va lui retomber sur la gueule.

Maintenant, ultragauche ne donne pas de conseil sur poursuite d’insurrection mal barrée. Issy et Paris n’ont pas suivi le mouvement dimanche, signe qu’il est défalqué. Nous aimerions crier Macron, t’es foutu, Issy est dans la rue ! mais c’est utopique. Faites encore tour de piste demain gilets jaunes avec les infirmiers, puis attendez samedi. Calme précède tempête.

Car maillots jaunes, dénigrés par syndicats, hier par CGT, hui par celui des routiers, sont d’inspiration ultragauchiste. Ils haïssent Macron et capital financier. Quand virus ultragauchiste est entré dans vos veines vous êtes cuit. Vous ressortez guillotine pour raccourcir Macron place Concorde en respectant sa dernière volonté qui sera de se faire enculer par nègre.

Reproches aux supporteurs des jaunes, ils causent de fausses nouvelles mais parfois de fausses news, barbarisme. leur évêque ne parle pas boche. Fofo était médiocre dans cet idiome, désavantage du bilinguisme, François Asselineau étant plus doué que lui même s’il a vocation de dictateur, désir de tout homme politique.

Jaunes, continuez votre mouvement mardi avec les infirmiers, puis pause avant montée samedi 28 novembre à Issy et Paris, où nous serons fiers de crier Macron t’es foutu, Issy est dans la rue ! Ce programme ne sera bien sûr pas suivi, certains gilets ayant pris semaine de congé pour manifester tous les jours tandis qu’il est facile pour étudiant de laisser tomber ses travaux prétendument dirigés. Mais il semble y avoir assez peu d’étudiants tandis que gent féminine est bien représentée parmi vous, maillots jaunes.

Jaune n’a bien sûr pas ici acception usuelle de briseur de grève tandis qu’Issy est point faible et ancienne place-forte de Paris où eurent lieu les plus durs combats de Commune, d’où sa valeur symbolique, car nous filons peut-être vers guerre civile. Mieux vaut prendre Issy qu’Élysée, surtout que la vergne, dont Benalla et Hamont sont célèbres, est passée à l’ennemi macroniste.

Macron le voleur, tout le monde est d’accord, mais modérez-vous d’ici samedi. Bloquez dépôts de carburant, dévissez barrières des péages sans les briser comme à Nîmes, assiégez centres commercials, vaches rumineront en paix.

Mardi matin nouveau bilan, 528 blessés, dont 409 ou 422 samedi, versions varient, soit plus de 100 blessés dimanche et lundi, la plupart gilets jaunes, sans doute aussi quelques macronistes et une bonne dizaine de poulets. Voilà ce que fait Macron, il « relance » France avec ses industries hospitalière et pharmaceutique.

Mardi soir nouveau bilan, deux morts à présent, le deuxième étant motard de 37 ans

écrasé la veille près de Valence. Statistiques du nombre des manifestants selon Intérieur sont douteuses et baissières. Flics et gendarmes estiment leurs blessés à cent, surtout leurs syndicats, dont plusieurs graves. Estimation presque vraisemblable vu les incidents de La Réunion.

Selon Parisien et renseignement ultragauche apparaît dans le mouvement surtout en Bretagne et identitaires dans plusieurs régions, ce qui expliquerait partie de la casse ou « radicalisation » comme dit le mafieux Castaner. Lycéens tendraient oreille. D’habitude étudiants viennent en premier, lycéens suivent, cette fois ce serait l’inverse.

Destruction du péage de Virsac, sur autoroute A10 en Gironde, est aussi prêtée à ultragauche, petit courant de pensée traversant France du nord au midi.

Samedi 24 est dans trois jours, il y aura lycéens et collégiens à Pantin aux côtés des gilets jaunes. Qui n’auraient pas de programme selon mafia journalistique ? Mais non, nous disions samedi Macron démission ! maintenant Macron destitution ! car le dictateur pharaon, phénix, sphinx ou parangon ne démissionnera pas, il faut l’anéantir.

Mot insurrection commence à être employé dans les médias car il ne s’agit pas d’une jacquerie contre taille et gabelle. Jacquerie n’avait pas de chef, disent plumitifs, mais tout le monde recorde Jacquou le Croquant. Son nom est certes titre d’un roman fin de siècle écrit en 1896-1897 par Eugène Le Roy, mais il y eut chefs des jacqueries, soulèvements démocratiques dont bourgeoisie et ses laquais nient l’existence. Voyez, gilets jaunes ont déjà hymne.

Maudissant partis et syndicats gilets jaunes sont anachorètes, y compris dans acception religieuse du mot, car ils méditent. Ils savent qu’inflation et déficits de France sont provoqués par le tyran. Ils songent que guillotine est trop douce pour lui, roue lui convient mieux. De nombreux jaunes votèrent Macron au second tour de la présidentielle, que le charbon les dévore ! même si Marine était repoussante. D’autres, plus sages, se sont abstenus.

Jeudi 22 novembre, l’empereur a annoncé qu’il envoie armée en renfort à La Réunion, en réalité escadron de gendarmerie de 80 hommes, nouvelle guerre coloniale. Affrontements semblent provisoirement sous contrôle en France, en partie à cause du froid, mais pas dans l’île où 30 flicards auraient été blessés dont un commandant de police qui aurait eu main arrachée par grenade lacrymogène ayant accidentellement explosé dans le fourgon où il se trouvait, qui blessa en même temps deux képis. Sa main va être rafistolée par chirurgien, mais c’est crime de lèse-majesté pour Macron qui, détestant flics et gendarmes, a créé sa police parallèle.

Blocages et filtrages sont cependant efficaces car usines et supermarchés manquent parfois d’approvisionnement. Allez les gars ! montrez que girondins peuvent prendre l’initiative, jacobins venant après.

16 novembre 2018

INSURRECTION DU 17 NOVEMBRE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 04:16

1 500 blocages de circulation par gilets jaunes prévus samedi. Prétendue manifestation apolitique, mais tout le monde veut  peau de Macron.

Appel d’Éric Drouet : « Programme du 17 novembre Paris ; 6h, rendez-vous Bois-de-Boulogne proche porte Maillot ; 7h rentrée sur le périphérique porte Maillot ; Direction l’Élysée à pied ou en voiture. »

Enfin insurrection. Blocages sont interdits par Castaner, du coup opérations escargots. Puis assaut d’Élysée, palais militairement indéfendable, cible bidon. 6 heures c’est trop tôt pour le vieil hussard d’Issy qui n’a pas de voiture et qui n’ose pas s’aventurer à vélo, surtout qu’il y a fous furieux parmi les macronistes des deux sexes.

Lâche Alain descendra dans la plaine vers 10 heures en portant gilet jaune. Signe de courage car cité est macroniste. S’il y a opération escargot, très bien, il y participera. Puis il prendra métropolitain pour arriver à Concorde, ligne directe, afin d’arriver à Élysée avant 13 heures. Ensuite il y aura casseurs, notamment de Black Bloc, entre 600 et 800, qui risquent de vouloir frimer. Et voyous bougnouls venus du grand nord-est de Paris, habitués à dévaster Bastille. À cogner aussi pédés mais c’est normal, Arabe étant souvent pédé.

Informations des Hauts d’Issy, méridional Castaner aurait longtemps joué au poker à L’Oasis, troquet mafieux. Alain risque d’être victime des canons à eau aux Élysées. Le premier mai passe encore, mais pas le 17 novembre où il commence à cailler. Or si Alain Guionnet est tué ce sera crime contre l’humanité. Nègre antillais ayant fait doigt d’honneur à Macron aurait été serré quinze jours plus tard par cognes pour prétendu trafic de drogue, le dictateur voulant tout manager comme dit le barbare, voleur, escroc et traître. Il porterait deux alliances, une célébrant son mariage bidon avec Brigitte, l’autre suggérant qu’il est pédé, enfin sa maman d’adoption serait furieuse contre lui à cause de ses incompétences.

Zemmour tombe dans le piège, il soutient que Macron est pédé comme le prétend toile à cause du dernier doigt d’honneur qui lui fut adressé et peut-être de ses deux alliances, truc facile à vérifier. Mais non, Revision est catégorique, le quidam est eunuque.

Quand vous voyez homme regardez ses mains. Paluche droite du hussard a doigts crochus à force de brandir son sabre (rarement gauche) ; mains de Charkeuzy sont sataniques comme on l’a vu juste après son élection à la présidence de la république, tandis que Macron serait ambidextre car il porterait alliances à ses mains droite et gauche. Allez-y esclaves de Revision, à vous de vérifier.

Espion des Hauts d’Issy nous a aussi informé que Yannick Le Guen, de Concarneau, ancien homme-plante de Revision, serait mort. Bah ! il fallait que cela arrivât sans exclure piste d’assassinat maçonnique, car règle juive stipule qu’on ne tue pas le guide ennemi vu qu’on ne sait pas par qui il sera remplacé. Voyez le réviso moscovite Yasser Arafat, il continue de faire du lard tandis que ses lieutenants sont massacrés.

Hussard ne descendra pas seul dans la plaine, il sera accompagné d’un olibrius. Alain portera gilet jaune, contrairement à son complice. Mais colère gronde aux Hauts d’Issy, thermomètre risque d’exploser. Ambulances bloqueraient déjà les Champs, ça va chauffer.

Hélas ! esclave de Revision n’aime pas être appelé ainsi, il préfère être dit hiérodule. Comme Vincent, que l’espion nomme Le Marocain, qui doute que Le Guen fût tué par Veuve. Il voyait en Yannick athée stupide contrairement à lui qui vénère le sacré. Essayer de le convertir, on ne sait pas à quoi, est inutile. Toujours est-il que Vincent demande à Alain nouvelles des manifs des retraités. Bof, ils étaient 300, dit-on, à République, mais vioques, comme nous, serons plus nombreux dans les rangs des gilets jaunes.

Personnel hospitalier + vieux, union fait force. Consigne est donnée aux gilets jaunes, nous laisserons passer pompiers et ambulances et ne ferons pas de surenchère, suicide ou démission de Macron nous suffit, nous ne projetons pas changement de régime, trop dangereux et compliqué.

Bilan provisoire, une morte, 227 blessés dont 6 graves, plus de 2 000 manifestations ayant groupé plus de 280 000 participants. À noter assez faible mobilisation en grande Paris, plus forte en province et en territoires comme on dit. Gilets sont parvenus à 300 mètres d’Élysée où il y eut échauffourée. Partie des gilets attaqua CRS à coups de barrière métallique, flicaillons tirèrent quelques grenades lacrymogènes qui suffirent à disperser petite foule des quelques braves. Retraités participèrent à la fête à Paris mais surtout à Marseille.

Black Blocs n’apparurent pas car ils sont instruments du renseignement.  Seuls leurs chefs le savent, pas les militants. C’est pareil en tout groupe politique, pendant que le militant trime ses chefs prospèrent. Lisez rapports des Renseignements généraux pendant affaire Dreyfus : chefs de Ligue française antisémitique roulaient en belles bagnoles et se tapaient putes de luxe. Notez aussi que CRS n’ont ni frappé ni serré les hommes en noir le premier mai, ils s’en surtout pris aux clampins, moutons qui les suivaient.

Il faudra forcément chef au mouvement qui va se poursuivre. Slogans des insurgés sont trop tendres : «  Macron démission, la police avec nous, les François sont dans la rue !  » Possibilité pour passer à étape supérieure, faire appel aux services du vieil hussard d’Issy, qui dira Macron exécution, police aux chiottes, François maîtres du monde !

Alain fut courageux, il descendit en plaine en début d’après-midi en portant son gilet jaune. Il était le seul en territoire ennemi, mais il n’eut pas peur et ne fut pas inquiété. Il garda son emblème jusqu’à Concorde en métro, où il ne passa pas inaperçu. Voilà que clochards, pensèrent certains passagers, portent gilets jaunes. Rusé, il prit direction La Défense à Concorde car il savait que volaille se trouvait à l’est des Champs, gilets jaunes à l’ouest.

On cause comme ça à Issy, des points cardinals car faciles à situer, même s’ils sont parfois approximatifs. Ce qui n’est pas le cas aux Champs, ancienne voie royale de conception maçonnique orientée à l’ouest. En direction de Quimper l’enjuivée où un gilet jaune aurait buté deux volailles en voiture, cas exceptionnel car coutume veut que macroniste écrase gilets jaunes.

Liquider Macron s’impose, car sinon nous courons droit à guerre civile mauvaise pour les affaires. Vient enfin cas de Maggy Pilduski, égérie des flics colère, suicidée ou vraisemblablement tuée cinq jours avant la manif’.

Bilan revu à la hausse dimanche matin : 1 mort, 400 blessés, Macron est désormais tueur. Opérations ont repris surtout en province, régime ne veut pas céder, Issy va s’énerver, casse va débuter. Revision a perdu son premier lieutenant hier, vieux con au cheveu blanc antiraciste, peut-être interpellé avant d’avoir été placé en garde à vue. Hussard ou clochard d’Issy va redescendre la côte en arborant son maillot jaune avant d’attaquer Élysée ou de faire semblant.

Partie des culs terreux va monter à Paris où elle arrivera souvent début d’après-midi, c’est à ce moment-là que commenceront premiers bastons insurrectionnels. Mais Drouet lance grand appel aux provincials pour déferler à Paris samedi 24 novembre. D’ici là continuation modérée du mouvement des gilets jaunes, actions des routiers lundi, des infirmiers mardi. Ces incidents ressemblent à mai 68 en miniature, Macron ayant fui à Berlin, où il dandine du cul, comme De Gaulle à Baden-Baden en 1968 pour rencontrer le général Massu qui portait bien son nom. Mais ce n’est pas boulot de l’armée de s’occuper d’ordre politique intérieur, il consiste à défendre frontières du pays.

Presse prétend que mobilisation des maillots jaunes serait moins importante qu’hier, c’est possible mais elle marche toujours. D’autre part Yannick Le Guen, ancien druide confus de Revision, n’est peut-être pas mort, mais il ne répond pas au phone depuis deux mois tandis que son nom a disparu de l’annuaire. Preuve photographique des deux alliances de Macron viennent d’être fournies mais il peut s’agir de montages. Macron s’est fait bourrer tranche le hiérodule. Soit, répond le seigneur, mais on peut se faire bourrer en étant eunuque.

Tout peut s’expliquer. Ligne téléphonique de Yannick coupée à cause de ses impayés tandis que faussaires sont partout, films et photos ne prouvent rien depuis longtemps. Statistiques, samedi 2 000 manifestations des maillots jaunes, dimanche 150 dit-on, surtout dans certaines régions comme Aquitaine, Bretagne, Moselle, Nord ou Vaucluse. Alain n’a pas bougé ses fesses l’après-midi.

Jacques Moulin précise que le chef préfère parler de ses fesses plutôt que de son cul, signe d’élégance en même temps qu’il se calme car il reprend son souffle. Nous sommes au début de la spirale. Insurrection ne s’improvise pas, c’est un art. Popularité de Macron 25 %, en baisse de 4 points selon IFOP, celle de son larbin premier ministre en chute de 7 points.

Insurrection va l’emporter. Ce mot signifie qu’il ne s’agit pas d’une jacquerie, mais d’un mouvement visant à renverser tête d’État. Barbares engluches et germains causent souvent de soulèvement (upheavel, Aufstehung), up et auf ayant même signification, mais insurrection signifie que nous entrons à l’intérieur du système pour le démolir.

12 novembre 2018

VOYEZ DANIEL COHN-BENDIT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:54

Cheveu blond, œil bleu, Cohn-Bendit est de type juif lithuanien. Avec son cheveu ondulé, signe de son ascendance négroïde. Ultradroite l’accuse d’être pédéraste mais ce n’est pas prouvé. En tout cas le monstre a viré Alain d’Issy de sa librairie. Il a jugé que son Mode de production des hommes-plantes était pâle copie du bouquin de Wittfogel, ce qui était faux.

Bref, il est grand temps que radio CIA Europe 1 vire Cohn-Bendit de ses ondes et qu’elle cause un peu d’Alternative pour Germanie. Nous avons gagné bataille d’Auschwitz, il n’y a pas photo. Ensuite, il s’agira de promouvoir antijuifs. Cela tombe bien, car il y en a un à Issy qui cause quatre langues étrangères les plus huppées, ou snobes comme on dit vulgairement. Alain jase mieux rosbif que Macron par exemple, qui fait honte à ce patois quand il s’exprime dans ce parler.

Alain mènera sa future carrière de proxénète et inaugurera son Académie du royaume d’Argot au 17 rue d’Alembert, immeuble longtemps habité par juif.

Bon, il faudra monter la côte, Mairie d’Issy, cinq mètres d’altitude par rapport à la Seine, Hauts d’Issy près de 45 mètres, nous ne savons pas exactement, mais aux Hauts nous ne sommes pas inondables contrairement à Microsoft, Arte et Canal + qui seront sans doute bientôt submergées par les flots. Au féminin bien sûr car il s’agit de sociétés tandis que nous respectons genre des mot, même quand il est absurde.

Juifs sont furieux, voyez le petit nombre d’étoiles, car il ne faut pas attaquer leurs monstres sacrés Daniel Cohn-Bendit et Bernard-Henri Lévy, le premier juif allemand, le second juif arabe (tunisien). Deux négroïdes, or le juif déteste le nègre. Toujours se mettre dans la tête de l’ennemi est basique en art de la guerre. Nous ne prétendons pas qu’Issisois sont les meilleurs guerriers du monde, bien que nous ayions tenu face aux barbares pruscos.

Vous pouvez ajouter à cette liste de noms Alain Finkielkraut dit La Crotte, car les Alains juifs ont envahi France au lendemain du prétendu Holocauste, comme Bauer, Geismar ou Krivine, tous juifs allemands sauf Krivine, peut-être polac dont le frère chef d’orchestre s’illustre à Paris Bastille, opéra n’arrêtant pas de s’effondrer.

Il y aurait beaucoup à dire sur le barbare huguenot Bismarck et ses FF∴ mais ce n’est ni le lieu ni l’endroit. Simplement, Issy et Ivry ont défendu Paris, cette couille molle, comme disoit Petit Gibus.

Grand Putois prétend maintenant s’appeler petit putois. Il imite Petit Gibus. Mais il y a quand même Issy, villa où on tue et où on dépèce le juif. Nétanyahou vient de quitter précipitamment Paris, six palestinoques tués contre un israéloque, or loi juive exige que 100 palestinoques soyent liquidés contre vie d’un israéloque, ancienne loi coloniale. France a tué bougnouls et nègres, personne ne s’est jamais plaint. Moins il y a de nègres et de bougnouls mieux on se porte, dit-on à Issy. Bien sûr, Issy est trou paumé, disent les snobs. Voulez-vous qu’Alain appelle ses hussards à la rescousse ? Il cause magyar, marmitouflette dit la concierge.

Il y a maintenant caissière thaïe à Monop’. Elle fut attirée en grande Paris par le fric et son climat tempéré car il fait chaud en Thaïlande. Elle cause bien françois comme une Slave, car on n’apprend pas langues étrangères à l’école mais sur le terrain. Alain continue de draguer vielle vendeuse méridionale mariée. Il lui a demandé en vain hier si elle est toulousoise, mais il finira par le savoir. Hommes et femmes ne cachent pas leur race à l’exception des juifs.

Marmitouflette est mot rare, mais nous le prononçons à l’académie. Et ne venez pas nous traiter de couillons.

Étoiles grimpent lentement. Vous avez pigé, pigeons ? Alain veut exploser Macron. Petit Alain avait juste quatorze ans quand il manifesta en 1968 sur les Champs-Élysées contre la guerre civile. Il ne scanda ni Le  Chinois à Pékin ! ni Le rouquin à Pékin ! car le simulacre de révolution ne se réduisait pas à un olibrius juif allemand, il était œuvre de juifs allemands et polonais (juifs arabes étant dans l’ombre à l’époque).

Alain s’était enjuivé en mai 68. Il avait surtout lu Freud, Marcuse, Genevoix, Troyat et Vian car il n’y avait rien d’autre à foutre. Un peu Marx aussi dont il comprenait mal le messianisme. Ensuite il aurait marché sur pied d’une femme du seize sur les Champs qui l’a copieusement engueulé, mais ce n’est pas prouvé. On ne saura jamais, de mémoire elle portait vêtements blancs.

Tic d’historien qui fournit toujours indication, même mineure, permettant de remonter la piste. La vioque se trouve sans doute maintenant en maison de retraite, paix à son âme !

Comme on dit à Issy, action précède solution, et la vendeuse de Monop’, maigre au cheveu noir, vient d’avouer qu’elle n’est pas toulousoise mais phocéenne née à côté de La Ciotat. Bravo, car elle conserve son accent méridional chantant en Grande Paris, ce qui n’a rien d’évident.

Descente de la côte, allogène basané devant cité HLM demande à Alain en hurlant « vous êtes pas encore mort ? » Nenni. Le bougnoul connaît Alain et son antijudaïsme forcené, il se demande pourquoi Mossad ne l’a pas descendu. Parce qu’Alain est prolétaire embourgeoisé, raison possible. Bourgeoisies laissent youtrons danser mais elles les tueront le moment venu. Bourgeoisie est plus cruelle que prolétariat.

Pendant ce temps petit putois est obsédé par la ligne du cul conduisant de Nantes à Montaigu. Mohatchounet avait raison de voir en lui quantité négligeable. Mais nous faisons avec, sans putois point de Ravachole et de Carmagnole. Nous nous souvenions de madame Véto, mais pas de monsieur Véto, oubli réparé. Nous sommes d’accord avec Michelet, si Louis XVI avait envoyé régiment de hussards en 1789 Bastille n’eût jamais été prise. Hussards étaient majoritairement françois à l’époque mais il subsistait près de 30 % de cavaliers magyars.

À vérifier, c’est boulot de DGSI.  Mais vous trouvez deux anciens des Langues 0′ à Issy. où Alain ne prétend pas qu’André Santini fut élève bidon en nippon, bien qu’il en soye convaincu. Voyez Macron, l’Amiénois est incapable de prononcer correctement l’anglicisme important : accent tonique sur première syllabe puis o long. Nous parlions autrefois du gâteau que nous mangions au château, deux a longs. Mais Alain est incapable d’écrire correctement Maastricht. Il dit Maëstricht. Bon, François et Hollandois ont voté contre les accords de Maëstricht, mais cela ne suffit pas à les rassembler.

Maëstricht est tiré du boche où on écrit tantôt Maastricht tantôt Maestricht, e signifiant que voyelle précédente est longue. Allez savoir pourquoi un moyen François a transcrit Maestricht Maëstricht ? Nous l’ignorons, mais avons victorieusement mené campagne à Parisalem contre les accords de Maëstricht, car nous fûmes déjà victorieux.

Macron souffre des lacunes made in France, il ignore accent tonique et voyelles longues, maladie dont a longtemps souffert Alain, mais on prononce Maastricht comme Aachen, Aix-la-Chapelle, avec a long. Extrait de leçon donnée à l’académie. Hélas ! Macron ne montera pas dans cette tour d’ivoire et France sera toujours plus ridicule à l’étranger. Chirac et Hollande furent lamentables quand ils tentèrent de jaser rosbif, Macron est pire encore. L’eunuque et ses supporteurs ne le savent pas, mais bon, ils crèveront ensemble. Nous bâtirons un cendrier à Issy, promis.

10 novembre 2018

ULTRAGAUCHE SUPERRACISTE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:59

Son héros, Alain d’Issy, maudit toutes les races, y compris le pygmée et le Lapon qui ne lui ont rien fait. Injuste, il juge Gobineau passable, Hitler médiocre, Chamberlain bon cheval, bien sûr le scotuche Houston Stewart. Alain a bossé pendant des années pour traduire Chamberlain quand il trimait pour maison d’édition nazebroque. En vain car la boîte était en faillite.

Mais Chamberlain traduit par Alain vaut maintenant fortune. Comme Hauts d’Issy qui coûteront couilles en or quand hôtel 5 étoiles sera construit. Nous savons, couilles en or ne se dit pas, mais gamines d’Issy pigent. Revoyez  « Guerre des boutons », excellent film. Cheftaine a expliqué à Petit Gibus que couille molle signifie testicule mou, elle avait raison.

Anne fut promue commandante en chef à la fin du film. Pendant ce temps, Alain songe à sauter Anna. Dès qu’il voit miresse, quasiment impossible de l’empêcher de se jeter dessus. Plainte nulle et non avenue au commissariat. Alain vous a-t-il violée ? Non, mais il en avait l’intention. Délit d’intention n’existe pas en droit, tranche la fonctionnaire de police. Autrement dit, vous pouvez vouloir tuer Macron, Dieu vous pardonnera.

Grand Putois fait éloge d’Alain en commentaire. Mais Alain a vilains défauts que le monstre tait. Il tue le juif par exemple, mais ne ramasse pas son cadavre pour le brûler dans le cendrier, c’est comme ça qu’on disoit à Auschwitz, où il y eut François dans les commandos spécials. Reynouard a dit qu’Auschwitz était paradis, non, corrige Alain, on rigolait seulement en jetant juifs dans le cendrier d’Oh-oh.

Apologie de crime de guerre crie le youtron. Mais non, on appelle crematorium cendrier à Issy, coutume locale qui prévaut en droit britannique. Et avons-nous four crématoire à Issy ? Peut-être pas, ce bâtiment étant destiné aux snobs. Pédant niçois Guy Debord s’est sans doute fait cramer au Père-Lachaise avant de faire disperser ses cendres pont Saint-André-des-Arts.

Robert Faurisson clamsé, c’est aux jeunots de prendre le relais. Première conférence : vous avez noté racisme antiniçois de Revision, mais elle assure que le juif est criminel contre l’humanité par excellence. Juif n’a rien inventé, il a volé excision du prépuce aux Égyptiens et aux nègres. Ensuite Africains ont imité le juif qui prétend dominer le monde après avoir ôté son prépuce, son bout de peau comme il dit. Puis amerloques, etc.

Scandale de Dominique Strauss-Kahn ayant violé négresse à Jew-Pork était bidon car la Guinéenne fut châtrée. Or on n’accuse pas de viol homme ayant violenté femme châtrée. Revision joua la veuve effarouchée car nous étions en guerre, priorité était de liquider Strauss-Kahn. Kahn ou Cohen c’est pareil.

Ensuite juif est négroïde, phénomène ayant en partie échappé au docteur Montandon, meudonois de mémoire. Issy ne livre pas guerre à Clamart et Meudo, ses provinces. c’est Céline et Manchette, aimable auteur de romans policiers teinté d’ultragauchisme qui ont habité Clamart. Céline, bretoc coupé, c’est encore Meudon. Faites-vous la côte des Gardes à bicyclette, elle est dure. Alain la monte, mais à la vitesse du pachyderme.

Grand putois note qu’Alain souffre d’espionnite, il a raison, mais il faut être formé à espionnage pour exploser Auschwitz. Connaissances des cinq pédés espions de Cambridge et d’histoire de CIA sont indispensables. À ce sujet, académie du royaume d’Argot dispense diplômes de docteur ès Auschwitz, mais il faut d’abord passer par la caisse avant d’être bon élève. Grand putois sera-t-il reçu ? Nous en doutons.

Les quatre  innocents mosellans sont placés en détention provisoire. Il leur est reproché d’avoir écrit sur Facebook ici, où action précède solution. Or nous disons même chose dans le coin, Issy, où action précède solution. Mosellans ne sont pas dangereux, ils seront fidèles à leur villas romaines. Entauler mosellans est erreur. Vous avez vu comment Revision maltraite gendarmerie iséroise pour Lelandais, elle peut cogner gendarmerie mosellane. Commandement central de gendarmerie se trouve à Issy, ne l’oubliez pas, c’est là que petit Alain fut formé à autodéfense.

Faire emmater les quatre Mosellans est grave erreur de Macron, ils ne sont même pas d’ultradroite, courant de pensée surtout vivace à Paris, Lyon et Nice bien qu’ultraminoritaire. Pendant ce temps Grand putois judace, l’hypocrite se prétend petit putois. Il se défoule en traitant race juive d’ethnie putain, insulte creuse autorisée par Revision. Si race juive était seulement pute nous le sûmes depuis longtemps, mais elle est corsée.

Monte rue Émile Zola, rue de putains proche des Hauts d’Issy. Et saches que le faussaire Zola a inventé les mots révisionnisme et révisionniste, insultes selon lui. Zola traitait de révisos monarchistes et bonapartistes ayant soutenu le coup d’État de Napoléon III. Il n’y avait pas d’insulte plus infamante selon lui, résultat putains habitent sa rue. Oh ! elles ne sont pas en vitrine comme en bochie et en Hollande, France catholique romaine étant hypocrite. Mais dis-nous, petit putois, n’es-tu pas jaloux des putes ?

Schmidt vient d’avouer, c’est jalousie qui l’oppose à Nichols. Comprenez Nicolas, saint longtemps vénéré par satellites d’Union Soviétique, car Russie est fondamentalement aryenne chrétienne, même si on peut tenir son orthodoxie grecque pour déviance.

Issy est maintenant envahie par Slaves, travailleurs détachés ou non, c’est mieux que par bougnouls. Ils causent françois et bas bretoc presque sans accent, il faut avoir oreille musicale pour distinguer qui est polac, qui est ruscof. C’est difficile.

Pendant que Trump se balade en Hauts–de-Seine, à Suresnes, AfD, alternative pour Germanie, maintenant puissant groupe parlementaire, relève la tête. Elle insulte mère Kel, Mutter muβ en germain, dite Mutti, anya Mussai en hongrois, bataille d’Auschwitz est gagnée. Ouf, il nous a fallu du temps pour parvenir à ce résultat.

Pendant ce temps petit putois se défile. Il se prétend innocent mais placarde sa photo au bas du papier, il est coupable.

Nous savons comment on cause outre-Rhin, Sarre et Palatinat sont presque provinces de France. Schmidt va bien sûr s’insurger. Mais tu es coupable Schmidtounet  tu a appris françois, pas boche. Alain d’Issy vous a séparés à Jussieu car vous étiez sur le point de vous massacrer, toi et Nichols. Dis merci au guide ayant évité effusion de sang.

Peine perdue, Schmidt mourra à 89 ans en rêvant de tuer Nichols, petit putois ne sera sans doute jamais grand. Défilé du 11 novembre à Issy, deux gendarmettes trémoussent du cul. Alain annonce à un spectateur qu’il n’attendra pas Santini, sinon il le huera. Tout est calme, aucun incident.

5 novembre 2018

CONFIDENCES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:28

Langues se délient. Brute épaisse Soral se demande sur son canapé comment se servir de la mort de Faurisson. voilà ses mots. Son film est visible en commentaire de Faurisson hérisson. L’imbécile parle une fois d’ultragauche dont une partie a soutenu Fofo dès 1978.

Mais pas Alain d’Issy qui se déballonna. Il assista à une audience en 1979 où il s’aperçut que Badinter était plus fort que Faurisson. Le professeur parla de vérité historique, mais ultragauche chie sur vérité universitaire.

C’est plus tard, en 1986, qu’Alain se lança dans le combat réviso en partant du principe qu’il ne faut pas trop frapper le bourricot. Il est maintenant prolétaire. Il maudit les nantis Dieudonné, Soral, Zemmour et consorts. Aucun gibet ne sera trop doux pour eux.

Ultragauche passe pour tendre et poétique. Nenni. Elle a explosé le commissaire de police d’Issy d’un coup de pied au ventre (fouetté droit), liquider Soral est pour elle amuse-gueule.

Pierre Guillaume est chic type. Fils d’officier supérieur lorrain il adore Jeanne d’Arc, nous aussi. Nous ne l’avions jamais dit, mais c’est fait.

Alerte, vues des States explosent celles de France à huit heures du mat’. Cow-boy comprend brute épaisse mais pas géographie. Pour lui, Issy et Sèvres sont pareils, c’est sud-ouest de Paris. Il est ravi de voir deux révisos s’entretuer, un vrai et un faux. Il parie : qui sortira gagnant ? Le vioque de 64 ans ou le « jeune » de 56 balais ? Entre Issy et Sèvres il faut choisir.

Approchent dix heures du mat’, vacher domine encore plus France. Bon, Issy conquis par les Romains, habitants du hameau adoptèrent noms latins. Le plus célèbre de nos aïeuls s’appelle Lucullus. Et remembrez qu’Alain ne ment pas. Bien qu’historien il verse parfois en littérature, c’est un de ses défauts.

Et en théâtre, contrairement aux nuls comédiens Macron et Faurisson, qui a loupé l’occasion. Fofo était blagueur, aspect méconnu de sa personnalité, il passait pour pince sans rire. Il joua au rabbin sur scène du Zénith, spectacle improvisé, dommage qu’il ne fût pas formé à académie du royaume d’Argot où on jase de rabbi plutôt que de rabbin. C’est règle, quand on tape sur le juif on hébraïse.

Argot est dit argó par les snobs de Judapest, jassznyelv, langue de voleur, par le menu fretin. Combats à Paris, Berlin et Budapest sont identiques. Vous avez chance de voir Issisois brandir drapeau de l’insurrection.

Hélas ! States arrivent toujours en tête des vues à 16 heures alors qu’amerloques sont supposés roupiller. Situation à peine corrigée à neuf heures du soir, France 22 vues, States et Canada 22, égalité. Car on aurait tort d’oublier Canada dans la péninsule nord-américaine. Nous savons, péninsule nord-américaine est locution rare et recherchée du géographe, mais Alain a sauté Sylvie Fradin dans sa jeunesse pour ne pas la citer. Elle était géographe douée, ses mains et sa langue branlaient merveilleusement le chibre. Elle était parachutiste, truc de mec.

Tu vois, Alain d’Issy n’oublie pas ivrisoisse. Issy et Ivry sont solidaires. Nous avons combattu pruscos en 1870-1871, nous avons souffert. Dulcinée Sylvie reste bien sûr dans le cœur d’Alain, si elle le lit qu’elle lui dise coucou.

Alain n’était pas formaté pour se lancer en combat réviso. Puis il a fait le boulot, mais il est innocent. Il n’a jamais mis les pieds à Auschwitz, ni à Kanada ni à Mexico, deux de ses quartiers. Pour lui ignorance est force, leçon enseignée par maître Big Brother. Alain a signé papier en Annales d’histoire révisionniste n° 1 mais il a triché, c’est Butz qui l’a informé sur la volonté d’Ernest Hemingway d’anéantir race boche par stérilisation. Guillaume, Guionnet et Butz sont de lointaine origine boche, tandis que le boche est partout comme on disoit en 1939. Bref, quand Alain cogne le boche il se bat lui-même. Autoflagellation disent les religieux.

Alain est-il supérieur à tonton Adolf ? Nous ne savons pas, mais plan de Hitler fut grossier et fautif. Il déclara tzigane inapte au travail, soit, mais juif apte au travail, quel scandale ! Plan de Hitler consista à faire construire routes du Reich par forçats juifs, quelle erreur !  Il a marché pour Mur de l’Atlantique, dont plus de 2 000 juifs de Belgique furent employés à la construction, mais ne confiez surtout pas marteau ou couteau au juif, car vous risquez de le voir planté entre vos omoplates.

Complot d’ultradroite viendrait d’être démasqué en France. Les conspirateurs auraient voulu tuer Macron. Bien, mais ultradroite est trouée de toutes parts comme le gruyère. Qui occira Macron à votre avis, ultradroite ou ultragauche ? Parieurs jouent ultragauche gagnante avec sa tactique du loup solitaire. Comme ça, aucun complice ni fuite, méthode Ravachol a toujours du bon.

Complot est archibidon. 6 hommes placés en garde à vue âgés de 22 à 62 ans, quatre mosellans, un isérois et un bretoc. Les gars se sont monté la tête sur toile, où ils ont cru que tout est permis. Voyez, ont-ils dit, Alain d’Issy trucide le juif du soir au matin, ou l’inverse, tout le monde lui fout la paix. Il accuse ultradroite d’être demeurée sans preuve, relevons le défi.

Mais Mosellan fut toujours quelque part opposé au Reich, son architecture étant romaine. Division SS Das Reich, coupable du massacre d’une grande partie des villageois d’Oradour-sur-Glane, comptait nombreux alsacos dans ses rangs, mais peu de Mosellans. Bref, le Mosellan n’a pas soutenu l’empire boche car il était flemmard.

Putois râle, il reproche à Alain de causer trop de lui, mais qui le ferait à sa place ? Pas son parrain Berger, montagnard, pas gardien de troupeau maudissant les écolos. Loup est son ennemi plus qu’ours. Ours est surnom d’un libraire réviso du quatorzième fabriqué en maison Poulaga, ancien d’Assas puis pompier au nom boche et tout le toutime. Lui et Alain ne sont plus inquiétés au plan judiciaire contrairement à Soral.

Haziza vient de faire saisir meubles de Soral, mais huissier lui a apparemment laissé son canapé, trop encombrant. Du coup Soral, sans doute au moins quart de juif comme Reynouard et Hitler, pleurniche.

Sur fable des visites amerloques du site nous avons notre idée. Elles seraient surtout celles de Johannes Schmidt. Plan, nous mettrons Schmidt et Nichols dans un bateau que nous enverrons au large avant de le couler. Les deux coupés ont découvert farce d’Auschwitz à Parisalem, à Jussieu pour être précis. Ils avaient pour mentor Alain d’Issy.

Imaginez Schmidt et Nichols dans un navire, ils vont se tuer. Ce sera guerre de classe, William étant coco jew-porkois, Jojo promoteur immobilier floridois. DGSI vérifie ces informations, elles sont vraies. Et pourquoi le monstre juif allemand Badinter épargne-t-il Alain d’Issy ? Parce qu’il avoue qu’il était le plus fort en 1979 face à Faurisson, qui n’avait malheureusement pas fait appel aux régiments de hussards en renfort.

Pourtant coquettes bandent pour le hussard. Alain soutient aussi que gibet est trop doux pour Dieudonné, Soral et Zemmour, mais c’est banalité.

Putois nous invite à danser Ravachole en commentaire, il a raison. Dansons la Ravachole, vive le son, vive le son de l’explosion ! Faure avait vu juste, brave Ravachol ayant tué avec une bombe.

Cher putois, fais plaisir au seigneur, dégotte la chanson « Madame Véto avait promis, Madame Véto avait promis, de faire égorger tout Paris, mais son coup a manqué, elle s’est cassé le nez, dansons la carmagnole… », car Ravachole est incompréhensible si on ignore carmagnole. Faure était sans doute F∴ comme de nombreux prétendus anarchistes, c’est vraisemblablement lui qui a fait en sorte qu’ouvriers chantassent faux à la fin. Son coup de la gonzesse allaitant son bébé sur la photo aussi ne passe pas. Si tu obéis tu seras promu grand putois ou putois d’honneur. Putes te jalouseront. Je ne parle que de celles du coin que je connais, car il y a putains à Issy, c’est spécialité locale.

Surtout que l’hôtel cinq étoiles de Saint-Étienne ouvrira d’ici deux ans avec vue imprenable sur Paris. Putains seront ravies. Alembert deviendra rue putassière et Alain proxénète, boulot rapportant beaucoup plus que SS (Sécurité sociale pour ceusses qui n’auraient pas compris).

Bonne idée serait d’enseigner Ravachole à brute épaisse d’ultradroite Frédéric Chatillon, ch’timi un quart bretoc, païen exhibitionniste quand il est en chaleur. Je m’en porte garant. Il est presque d’accord sur tout. Sur les magistrats vendus, les sénateurs gâteux, les députés véreux, les financiers ventrus, les généraux couchés, mais pas sur mort à la bourgeoisie ! car ultradroite défend au bout du compte intérêts de bourgeoisie. Alain n’a d’ailleurs jamais tenu pareil propos car dès l’instant où il y a bourg il y a bourgeois, nom nullement péjoratif.

F∴ Faure est allé trop loin en prêtant ce propos à Ravachol. Bah ! Faure était peut-être aussi excessif que Faurisson. Alain croit se souvenir que Faure fut membre du Grand Orient de France, mais sa mémoire est gruyère comme celle d’ultradroite.

Pis, Alain exagère, Ravachol aurait été truand et faux-monnayeur. Son nom de naissance aurait été juif allemand, Königstein, Pierre-roi. Qu’anarchistes aillent se faire foutre ! Mais nous pourrons danser la Ravachole, Chatillon et Alain. Entre faussaires nous nous entendons, surtout que Châtillon se trouve à quatre coups de pédale d’Issy. Nouvelle exagération, râle Jacques Moulin, car il y a légère pente et près de deux kilomètres avant d’arriver d’Issy à Châtillon, qu’Alain se foute ses quatre coups de pédale où je pense !

Eh oui, il y a gens vulgaires à Issy, surtout aux Moulineaux. On ne peut rien y faire. Mais nous disposons maintenant de la carmagnole grâce au doubleplus putois, merci. Putois dit à Alain qu’il lui envoie carmagnole pour lui faire plaisir, le gueux le remercie.

Réécriture d’histoire, il y eut d’abord carmagnole puis ravachole, à écouter dans cet ordre. Carmagnole cause de tout Paris, Ravachole du grand Paris, en infraction avec grammaire car toute ville est féminine en françois comme en rosbif. Alain parle certes d’Issy au masculin, mais il cause de l’antique hameau parfois appelé villa. Villa, de genre féminin, il n’y a pas besoin d’avoir appris laborieusement latin comme Faurisson  pour le savoir.

Faure se prénommait Félix, nom de chat féminin en rosbif. Il cause d’l’explosion, barbarisme car on parle de l’explosion en françois et en bas bretoc. Tu vois, putois, Issy soutient Nantes, pas seulement Ivry-sur-Seine.

Brigandes sont nées pour chanter Carmagnole et Ravachole. Bien sûr elle tiquent sur mort à la bourgeoisie car elles rêvent de devenir bourgeoises. Allez les filles, Issy vous adore. Vive le son du canon ! est magnifique.

Révisos gagneront, si ce n’est déjà fait, avec le sentiment. Petit Alain est fol amoureux des brigandes qu’il invite dans son patelin tandis que filles braillent, comme toujours, dans la rue. Grand putois est d’accord avec Alain, il est partisan de lessiver Macron. Sondage d’opinion s’impose en société démocratique, demandez aux gens s’ils sont favorables à exécution de Macron. majorité dira sans doute oui, même si ce choix n’est pas chrétien. À l’exception des musulmans bien sûr, moitié de  l’électorat d’ordure Mélenchon.

Vous vous demandiez peut-être ce qu’ultragauche pense de Mélenchon, elle est prête à le zigouiller. Honneur et fidélité.

28 octobre 2018

AVOIR AME ET PUIS MOURIR

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:45

Issy n’a rien créé, sauf l’Association contre la mutilation des enfants (AME) dont Alain rédigea les statuts. Conformément à loi maçonnique il s’entoura de deux antisémites, Didier Diers et Xavier Valla pour ne pas les nommer. Valla à ne pas confondre avec Vallat, célèbre collaborateur.

C’est Yann qui nous a mis puce à l’oreille, encore prénom bretoc. Le dunkerquois boulognois Diers, trésorier de l’association, ramassa d’abord fric, c’était moitié-moitié. Le colporteur-esclave de l’association touchait 50 % des gains, le trésorier 50 %. Hélas ! le colporteur est mort prématurément, il s’est suicidé, puis Diers s’est mis à vendre poulets sur les marchés.

Presque tout ce que raconte Alain est exact. C’est son tort, il ne ment pas assez. Valla s’est blessé shabbath 16 septembre 1989. Il s’est cassé le bras en voulant sauter une barrière de Montpar’. L’échalas, près d’1,85 mètre, n’a eu que ce qu’il méritait. Pour mémoire, nous avons lancé ultimatum à youtrerie ce jour-là à la suite de la tentative de. meurtre présumée de Faurisson. Nous étions moins de dix, tous masculins, aucune femelle. Peut-être 6, nombre sacré du mage chaldéen. Nous avons ensuite attaqué Saint-Germain-des-Prés sans Valla, à l’hosto

Affaire des coups et blessures volontaires portés sur la personne de Robert Faurisson le 16 septembre 1989 à Vichy ne sera jamais éclaircie. Et pour cause, les trois malfaiteurs bossaient sans doute pour le renseignement français. C’était La Francisque qui régnait à l’époque, autrement dit François Mitterrand, depuis toujours adepte des coups fourrés et de magie noire. Or Moscou venait de dire son intention de communiquer les registres de décès d’Auschwitz en sa possession à la Croix-Rouge internationale. Ce qui revenait à donner raison à Faurisson,  alors que France reposait sur le mythe de Résistance.

Nous apprenons avec retard qu’une fusillade a éclaté dans une synagogue ou à proximité du bâtiment à Pittsburgh. 11 juifs auraient été tués selon Frannceinfo tandis que le tireur âgé de 46 ans s’est rendu à la police. Il est yankee, d’où l’embarras de l’estabishment. Robert Bowers, barbu au teint pâle de forte corpulence a également fait 6 blessés dont 4 flics. Il est passible de la peine de mort que souhaite voir appliquer Donald Trump dont la fille s’est convertie au judaïsme.

23 octobre 2018

FAURISSON HERISSON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 03:49

Robert Faurisson (1929-2018) est décédé à Vichy dimanche 21 octobre d’un arrêt cardiaque. Toutefois le malheureux avait dit son intention de se suicider après la mort de sa femme en perdition. En se jetant sous un train, tic littéraire, car Faurisson fut agrégé des lettres, littérature autorisant à dire presque tout et n’importe quoi.

Hypothèse à rejeter puisque Faurisson serait subitement mort dans le couloir de son domicile de retour d’un voyage en Grande-Bretagne selon sa sœur Schleiter, d’où plusieurs observations. D’abord avion est peut-être responsable de son décès, car périlleux pour personne âgée au cœur fragile, en particulier décollage et atterrissage. Ensuite, quand vous êtes maudit, touchée, votre famille est souvent divisée, c’était le cas de celle de Faurisson ; or sa sœur Schleiter, qui ignore histoire et littérature, est fanatique du professeur. Selon elle il a toujours eu raison. Enfin D, nommé G en englo-germain, aurait destiné Faurisson à belle mort.

Littérature est contraire à histoire en théorie, dont archéologie fait presque figure de science exacte, mais ce n’est qu’impression car l’archéologue français est prié de vénérer déesse Raison, tandis que ses homologues anglo-américains ne négligent parfois pas le sacré. Puis l’historien verse en littérature ; comme un romancier de façon plus ou moins paroxystique, il défend idéologie.

Cas de Valérie Igounet, éphémère vedette historienne d’Institut d’histoire du temps présent, cercle cabalistique, est éloquent. Temps présent est mauvaise traduction de contemporain en germain. Temps présent est instantané, une seconde après son histoire est différente. Igounet s’est singularisée en étudiant vie et œuvre de Paul Rassinier puis en insistant sur le rôle décisif joué par partie d’ultragauche dans le soutien du professeur à partir de 1978.

Il y eut pourtant désaccord entre Faurisson et révisos d’ultragauche. Le fonctionnaire épargna toujours État français pour sa responsabilité dans le montage holocaustique, car gouvernement provisoire et justice militaire française jouèrent rôle capital dans la construction de la chambre à gaz d’Auschwitz, prix à payer pour sceller alliance des rares gaullistes et des cocos.

Au dix-neuvième siècle on parlait des socialistes utopiques. Ultragauche n’apparut en Europe qu’au lendemain de la première guerre mondiale, gens de ce courant de pensée étant révolutionnaires souvent de tendance conseilliste antibolchevique. Puis il fallut attendre les années qui suivirent la deuxième guerre mondiale pour qu’ultragauche pointât le bout de son nez en France. D’abord en parcourant la terne revue Socialisme ou barbarie, puis la somptueuse à l’époque Internationale situationniste qui mettait l’accent sur le sentiment.

À ce sujet, plusieurs fois attaqué, Faurisson ne cachait pas sa peur, condition indispensable pour être courageux. Il aimait aussi blaguer. C’est lui qui a inspiré l’auteur inconnu de la bande dessinée révisote antijuive distribuée à Lyon avant le procès Papon. Il lui est même arrivé de se libérer au palais de justice de Paris entouré d’amis. Il commença par désigner un jour un « criminel », avant de lui donner coup de grâce en assurant qu’il est breton.

Idem avec le preux dessinateur Konk au lendemain de la publication de sa bande dessinée révisote. Adepte du syllogisme Faurisson assura que Konk n’avait rien compris aux arcanes du révisionnisme historique, autrement dit il avait tout compris.

Faurisson était en quête de postérité, il a atteint son but. Bref, il était hérisson à la fois pour ses ennemis et pour ses amis.

Il trouva mots justes au crépuscule de sa vie. Il cita la fameuse phrase d’Arno Mayer : les preuves de l’existence des chambres à gaz son rares et douteuses, dans la version du traducteur traître de l’édition française de son livre. Faurisson corrige. Selon lui ireliable signifie merdique en droit anglo-saxon, mot qu’Alain d’Issy eût rendu par décousu. Question de standing, car Mayer est historien américain s’étant concentré sur Auschwitz, fleuron des CC.

Auschwitz est territoire rêvé de l’historien, qui trouve tas de documents. Rien à voir avec l’architecture tripartite des antiques temples de Mésopotamie qui posent questions beaucoup plus compliquées. Car homme était semblable à nous il y a cinq millénaires, tandis que FF∴ n’ont rien inventé avec leurs trois points.

Vulgaires antirévisos n’arrêtent pas d’éjaculer en ce moment, mais pape de chapelle révisote est mort, vive le pape ! Robert, surtout pas l’infâme jésuite François. Dans leur protocole sages de Sion prétendent que seuls jésuites auraient pu leur résister. Mensonge, car Compagnie des missionnaires de Jésus fut vite instrumentalisée par requins de finance juive.

Dernière figure de proue de la chapelle que Faurisson ? Nenni ou peut-être. Nature ayant horreur du vide il sera remplacé. Vieille garde vit toujours, Berclaz, Butz, Graf, Guionnet, Mattogno pour ne citer que les meilleurs, en abandonnant Plantin et Reynouard aux pâquerettes bien que de race françoise ou en partie assimilée. Tirons à boulets rouges sur gouvernement provisoire et justice militaire française. Aucun risque, tous leurs représentants ou presque de 1945-46 sont morts.

Deux gardes suisses sur cinq noms cités, c’est trop, le sous-officier juriste Berclaz et l’officier polyglotte Graf. Forcément, nous fouillons les fonds de tiroir. Professeur d’université d’ingénierie Butz est fortiche, mais il n’est plus tout jeune, nous le voyons mal jouer les Don Quichotte. Mattogno étant de formation militaire à rejeter, ne reste plus que le petit Guionnet, honneur d’Issy.

Sa cote est en hausse. Selon l’Issisois il est héritier de Faurisson, avis que ne partage pas Schleiter. Il est interpellé, filmé aux Hauts d’Issy par indigène. Feignant, sa miresse indochinoise étant sans doute mourante, il va dorénavant à l’hôpital Suisse, à côté de chez lui, consulter charmante Grecque jasant impeccablement français, même si elle ignore ancien et moyen françois. Elle est sans doute S∴ de petit grade.

Comme souvent, Alinou s’est peut-être planté. Elle connaît le balai des sorcières, sans doute aussi ronds de sorcière, mais apparemment pas Alembert. C’est pourtant dans sa rue qu’Alain eût dû inviter Herr Professor Faurisson pour jaser du slang, cant dégénéré, argot rosbif. Là fut vocation de Faurisson, mais il a voulu causer d’histoire, science tordue à ne pas mettre entre toutes les mains. Résultat, il s’est brûlé les doigts, mais ses éclaircissements sur amerloque contemporain de youtrerie demeurent.

Juifs allemands Robert Badinter et Serge Klarsfeld feignent de se réjouir de son existence car il leur a donné grain à moudre. Nous aussi, car Faurisson a brandi étendard antijuif comme l’avaient fait le socialiste utopique Fourier, les anarchistes Proudhon, Bakounine, etc.

24 votes excellent pour ce papier. Vieux con nantois, mot rimant avec putois, y a ajouté sa photo en rubrique j’aime. Ancien agent des RG présumé, il en connaît un rayon sur littérature ultragauchiste. Demandez au poulet du coin ce qu’il pense d’ultragauche. Rien, sinon qu’il s’agira de la détruire si on le lui ordonne. Bref, il faut être couillu pour se dire réviso d’ultragauche.

Mais hommage est rendu à Faurisson, pas au paltroquet. Paltoquet ou paltroquet, deux mots en usage. Comme tu veux tu choises, dit-on en bas Issy. On dit gnoul à Paris, préféré à bougnoul, voyez que nous nous informons sur parlers provincials. Mais c’est nous, Issisois qui défendons Paris contre les étrangers. Vous pouvez dire à Alain va te faire enculer par ta Grecque, il ne bronchera pas, il sera plutôt réjoui, mais surtout pas Faurisson tête de con.

Faurisson nous observe du paradis. Il regrette d’avoir été vache avec son supporteur Guionnet, fidèle à cause antijuive. Faurisson a toujours feint d’être politiquement correct, mais son meilleur suppôt, ou zélote, assure qu’il était antijuif pur jus. Et ne nous poussez pas à dire que chambres à gaz sont trop douces pour le juif.

Boches hitlétriens avancèrent en terrain conquis en France, pays où presque tout le monde était antijuif à l’exception de quelques zazous. Et nous annonçons mode à venir, jeunes filles se diront bientôt couillues si ce n’est déjà fait.

Véhémente Laura rouspète, à l’entendre elle est couillue depuis sa naissance et va jusqu’à dire Issisois tête de noix. Insulte satanique, même si rue des Noyers fut longtemps artère de l’antique hameau d’Issy. Elle s’appelle maintenant rue Émile Dolet puis avenue Jules Guesde, autrefois rue du Simetier. Et parquet de Nanterre fut rusé lors de la dernière garde à vue de Guionnet, il livra la victime au capitaine de police bretoc Lebec. Pas une goutte de sang ne fut versée.

Guionnet était expert en affaires de presse contrairement au pitaine. C’est lui qui fut le plus embarrassé. Son boulot consiste à serrer petits voyous, pas historien de la butte. Il a tout de suite pigé coup de rue du Simetier. Bref, antique hameau d’Issy est surplombé par église Saint-Étienne que respectent païens, comme rue Dolet et du chevalier de la Barre, car nous fûmes d’abord païens. Au nord du hameau se trouve hôpital Suisse avec sa magnifique miresse Anna que nous appelons Anne Hellas. La Hellène, dont Alain est tombé fol amoureux, est blonde. Au sud, ancien château du duc de Conty dont il ne subsiste plus que partie de porte d’entrée et pigeonnier, pigeon ayant précédé poste. Rumeur court que Conty aurait été influencé par jansénisme, mais elle n’est pas prouvée.

Vous pouvez jaser d’Issi au lieu d’Issy, c’est autorisé, mais surtout pas d’Ici, casus belli. Alain a failli étrangler un corsicaud-bretoc lundi pour cette raison.

À école primaire, cancres et élèves doués appelaient Faurisson Hérisson, et il fallut attendre l’an 2018 pour qu’un vieux con, presque gâteux, l’appelât à nouveau Hérisson. Même le singe traumaturge Dieudonné n’a pas osé le dire.

14 octobre 2018

CHIE LALA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:41

Tout ou presque est faux sur toi en toile et en presse, tu décourages les meilleurs. Viens à Issy, nous taillerons ton blason.

Tailler le blason de quelqu’un ou coudre le veston qu’il portera dans son linceul sont formules imagées. Tu es cadavre Lala, Leiche comme on dit en boche, car tu lèches le cul de Macron, voleur, escroc et braqueur.

Il nous a fallu longtemps pour t’appeler Lala, mais il n’est pas sûr que tu préférasses être dit L’Allah car tu as peut-être sang juif. Après avoir vécu un an et demi à La Madeleine, ta mère, toi et ses deux autres enfants ont habité aux Hauts d’Évreux, quartier chic. Puis tu as loué ou possédé le grand appartement Bouygues Bas Issy depuis l’âge de 19 ans, d’où vient ton fric ? Pèze parle dit parfois le Magyar.

Presse ment car les deux victimes de la rue Mouffetard n’étaient pas manifestants, elles célébraient anniversaire de leur rencontre à Thessalonique il y a six ans. Mais Georgios, 29 ans, aurait pris coup de matraque par un CRS zélé au membre supérieur, résultat il lança bouteille sur ses agresseurs, tandis que sa grosse Anne leur balança peut-être cendrier avant de leur faire doigt d’honneur.

Anne, 31 ans, est graphiste de banlieue.. Georgios bosse depuis quatre ans en restauration à Paris. Il jase françois avec accent grec, comme Jane Birkin, toujours britishe.

30 septembre 2018

MAROINE BENALLA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 07:22

Il aura fallu attendre mi-septembre pour que BFM se procurât bulletin de naissance du sinistre sire prénommé Maroine que sa mère fit franciser. D’où on suppose que Maroine, parfois écrit Marouane, signifie Alexandre.

Son père aurait vainement tenté trois fois de l’enlever pour l’emmener au Maroc, dommage qu’il échouât. Il serait docteur en chimie, diplôme délivré au Maroc dédaigné par entreprises françaises, car on comprend mal que lui et sa famille habitassent une ZUP.

Conditionnel et subjonctif parfait s’imposent car tout le monde ment dans l’affaire depuis le début. À commencer par salope Anne Chemin, branleuse du Démon. Zemmour a raison, plus femmes ont pouvoir plus c’est décadence, politique n’étant pas affaire de sentiment et d’émotion, sinon nations sont vouées à disparaître. Voyez photo de Laura se faisant braquer à son insu près de Châtellerault avec trois gardes du corps de Macron, ils sont tous allogènes.

27 septembre 2018

MAROINE LELANDAIS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:15

Maroine Benalla et Nordahl Lelandais sont coulés dans même veine. Comme presse, tous deux mentent comme ils respirent. Idéal est de les placer dans la même cellule, s’ils s’entretuent tant mieux, cela passera à la rubrique pertes et profits d’administration pénitentiaire et réduira déficit de France. Jour d’internement de Lelandais en hôpital psychiatrique coûte près de 1 000 euros, de détention de Benalla à l’isolement près de 500 euros. Car il faudra l’y placer vu qu’il pourra être tué par taulards, soit en sa qualité d’agent présumé d’Israël, soit comme superflic privilégié.

Faites les partager même cellule, leur cohabitation ne durera pas longtemps avec leurs egos surdimensionnés incompatibles. Revision joue Lelandais gagnant parce que mieux formé aux sports de combat et n’ayant rien à perdre. S’il sort de taule au bout de 25 ans il pourra encore se faire descendre, surtout que peuple n’aime pas qu’on le traite d’oublieux. Soupçonné d’avoir tué fillette, il est criminel contre l’humanité pour le matard.

Pourtant ce n’est pas sûr. Après que squelette de Maëlys eut été trouvé, médecins remarquèrent vite sa fracture de la mâchoire, et Lelandais a avoué en février l’avoir giflée, ce qui aurait entraîné sa mort. C’est d’autant plus étonnant qu’autopsie approfondie a révélé que visage et crâne de la gamine comptaient plusieurs fractures. Aussi Lelandais a changé de version, il assura avoir porté 4 ou 5 coups au visage de la victime vendredi. Puis il déclara s’être aperçu de la mort de la victime à Domessin, près du domicile de ses parents. Il aurait déposé le cadavre au bord d’un chemin, dans un cabanon dit-il en février, avant de retourner à la fête de mariage de Pont-de-Beauvoisin pour se forger un alibi. Possible mais pas sûr.

Au volant, Lelandais aurait giflé Maelys d’un revers de la main car elle lui demandait de faire demi-tour et commençait à crier, ce coup d’un boxeur aurait dû suffire à la faire taire. Dans une zone commerciale peu fréquentée à cette heure, où il se serait arrêté, croit-on deviner, car on ne donne pas quatre coups « violents » à la tête de sa victime en conduisant. Benalla est surnommé Raimbo, pourquoi pas Lelandais superman ?

Autre hypothèse, Lelandais aurait accompli sa mission et livré son colis à membre d’un réseau pédocriminel pour la sacrifier la nuit d’équinoxe, date sacrée dans les cercles satanistes. Coutume, chacun frappe enfant sacrifié, ce qui renforce loi du silence. Autre piste possible, il y aurait eu au moins un dix-huitième passé ou présent parmi les tueurs, or Puteaux, qui porte bien son nom, a filé liste de ses affidés au ministre d’Intérieur. Éventuellement des juges, des officiers de gendarmerie, etc., sont coupables, car il y a beau linge dans cérémonies sacrificielles d’enfants.

Selon inistrette de Justice Lelandais est seul coupable, elle ferait son boulot en couvrant le réseau.  D’autre part, son patronyme est suspect d’être d’origine juive car nom d’habitant d’une région. Ce que semble confirmer comportement de son père qui, bossant pour une entreprise scandinave, donna prénoms scandinaves à ses deux fils. Comme attitude de son frère Sven qui, après avoir juré Nordahl innocent, joue à présent carte victimaire en Parisien, où il dit en substance Nordahl est mon frère et je n’en ai qu’un, tactique typiquement juive.

Laquelle fut adoptée par Benalla qui pleura en JDD sur son enfance malheureuse. Il dit : « J’ai grandi avec ma mère, mon petit frère et ma petite sœur dans 15 mètres carrés à La Madeleine, une ZUP d’Évreux. La fenêtre donnait sur la maison d’arrêt, on s’habillait au Secours populaire. » Snif, snif. Puis la feuille nous apprend que sa mère est venue du Maroc en 1980 pour étudier chimie, qu’elle passa CAPES, concours auquel elle échoua, avant d’enseigner maths au collège, et que son père était violent.

Mari battant sa femme est souvent alcoolique, ce qu’a cru pouvoir déduire Revision. Puis le voyou dit de son père : « Je ne l’ai pas connu. Il a essayé de m’enlever trois fois. On a dû me cacher chez ma tante. » Mensonge possible car c’est facile pour un père d’enlever son fils en zone à urbaniser en priorité.

Même comportement de Benalla et Lelandais. Mis au pied du mur ils avouent partie de leurs crimes mais inventent nouveaux mensonges. Combats de coqs sont autorisés dans le nord, qui permettent de développer race animale, que diriez-vous d’un affrontement opposant coqs Benalla et Lelandais ?

Benalla aurait été initié à Pisan, Grande loge nationale française, en 2017, tout le monde semble s’accorder là-dessus. Secte terroriste, Pisan est régulière car affiliée à Grande loge unie d’Angleterre. Avantage, vous pouvez vous balader à Londres en compagnie de fichés S MI 5 ne vous emmerde pas.

Dernier rebondissement dans les affaires Benalla, il y en a presque tous les jours, son baveux Laurent-Franck Liénard aux noms d’origine étrangère apparemment bochine jette l’éponge, il a annoncé mercredi qu’il ne défendra plus Benalla, truc rarissime. Il arrive parfois que l’accusé répudie son avocat comme l’a fait Alain d’Issy, mais presque jamais l’inverse. Anecdote, juge Monfort s’étonna qu’Alain dît répudier au lieu de destituer en jargon politiquement correct, mais choses sont là, Liénard répudie Benalla.

Les trois jugettes d’instruction seront sans doute là pour interroger le prévenu, menteur professionnel vedette. Résultats de son expertise psychiatrique ne seront peut-être pas connus, mais Benalla est malade mental dangereux. Deux solutions pour les jugettes, ordonner son placement en hôpital psychiatrique ou suggérer au procureur Molins, encore en poste, d’envoyer Benalla en détention préventive.

Audition reportée, peut-être que renoncement de maître Liénard était dilatoire et avait cet objectif. En même temps parties civiles contre Benalla s’accumulent. Khélifa, 36 ans, quatre jours d’ITT à la suite des violences commises par Benalla et Crase au Jardin des plantes, vient de se constituer partie civile, gars et fille de 24 et 25 ans envisagent de l’imiter tandis que rats quittent le navire.

Ancien avocat de Benalla, mais aussi deux chouchous de Macron, Castaner et Collomb. Castaner a pigé que le moment est venu de jouer perso’. C’est lui qui a suggéré de destituer Macron, excellente idée, dont il rêve de prendre la succession. Soi-disant autoportrait de Benalla pris près de Châtellerault le 29 avril 2017 l’a fait craquer. Sur radio CIA Europe 1, il juge que la bêtise n’a pas de limite et comportement de Benalla idiot, sous-entendu Macron en est responsable, car c’est lui qui a fait du voyou son intime, décision dont il dit assumer entière responsabilité, sa destitution s’impose.

C’est différent pour F∴ Collomb qui pleura de joie le soir d’élection de Macron. Il juge que Macron ternit honneur de sa secte. C’est certain, profane en arrive même à recorder toutes les horreurs et abominations de Veuve.

26 septembre 2018

ALERTE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:22

Colonie amerloque dépasse souvent France dans ses vues de Revision, surtout la nuit à cause du décalage horaire. Puis France prend difficilement le dessus. Surtout après que Johannes Schmidt eut révélé la signification de Benalla akbar au vacher (cow-boy). Faut comprendre, vacher texan n’est pas vif d’esprit. En France tout le monde pige aussitôt jeu de mots de Jean-Marie Le Pen mais pas en Amérique.

Jugement de Revision de John, Johannes, János, Jean, etc., est indécis, revue ne sait pas qui des deux juifs Jean et Judas fut le plus proche de Jésus. Gnostiques disent Judas, mais le défroqué a eu raison de ne pas insister sur le gnosticisme qu’il prêta un instant à Alain, qui ne croit pas en dieu faute de preuve et qui doute des gnostiques suspects de charlatanisme, tout en respectant gnose.

Amerloques aiment questions compliquées, en voilà une, peut-on vivre sans gnose ? Et ils ne gobent pas racontars du miamisois. Il est francophone arrivant à s’y retrouver tant bien que mal dans genre des mots, mais ne lui faites pas confiance cow-boys, roulez sur Harley-Davidson.

Situation ne s’améliore pas. Mercredi 120 vues, France 77, USA 24, Israël 4. Suivis par Maroc et Portugal, 3 par pays. Statistique apparemment claire, Benalla a éveillé intérêt du Maroc pour Revision, tandis qu’ancien chauffeur de maître tos Jojo devenu taxi parisois, maintenant réfugié au soleil celtique, a voulu rattraper son retard. Hier alerte fut aussi sérieuse, France 47, USA 13. Ces nombres ne sont pas fiables parce que trafiqués par renseignement, mais par quel service, CIA ou DGSI ? Nous ne savons pas.

28 septembre catastrophe, France 31 vues, USA 22. Nous ne savons pas quel jeu joue renseignement. Alain est naïf, défroqué le frappe, il ne riposte pas. Sa prétendue colonie américaine est en grande partie bidon. Il appelle son pote Jojo Orwell, qui s’appelait Eric Blair en réalité. Il sait qu’il ne risque rien. Il laisse fenêtre de son appartement du rez-de-chaussée ouverte en été sans craindre de se prendre balle dans la citrouille. Il pense que c’est mort instantanée qu’on ne voit pas venir, un peu comme celle du président de la République Faure ayant succombé d’arrêt cardiaque quand il sautait une fille.

Interprétation discutée à l’époque. selon Temps assez jeune président Félix Faure mourut en 1899 lors d’une fellation de sa maîtresse Marguerite Steinhell. Comprenez pierre du salut, patronyme pouvant parfaitement être juif allemand. En pleine affaire Dreyfus complotistes juifs se déchaînaient et Steinhell peut avoir empoisonné le président opposé à grâce du traître à la patrie.

Surtout qu’on ne meurt pas de fellation ou de gamahuchage à l’âge de 58 ans, mais article scandaleux d’Émile Zola dans Aurore du 13 janvier 1898 sous forme de lettre ouverte à Félix Faure est vraisemblablement à l’origine de son assassinat présumé le 16 février 1899. Truc auquel Monique Delcroix n’a pas songé. Forcément elle est matheuse, matard étant plus expert qu’elle en affaire criminelle.

Antidreyfusards royalistes, fachos et nazebroques ne furent jamais à la hauteur. Suffit de leur dire que Faure mourut en baisant catin, goys se contentent de cette version qui les fait rigoler. Ils tournent la page. Pour mémoire dernière manifestation antidreyfusarde eut lieu à Issy.

25 septembre 2018

AUTOPORTRAIT D’UNE ORDURE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:31

Feuilleton Benalla ne cesse de rebondir. Nous savons trop peu de chose sur le voyou né à Évreux en 1991. Mais nous avons découvert qu’il copina le 5 septembre avec fiché S proche de l’interprète marchand d’armes Djouhri impliqué dans l’affaire Charkeuzy-Khadafi. Hier, qu’il s’est fait prendre en photo à la sortie d’un restaurant proche de Châtellerault braquant flingue sur la tempe d’une serveuse le 29 avril 2017 à 0h30 pendant l’entre-deux tours de la présidentielle. Or Benalla n’avait pas de permis de port d’arme à l’époque, il était seulement autorisé à porter arme à feu à l’intérieur du siège de République Emmanuel Macron. S’écroule en même temps sa fable selon laquelle il aurait été armé uniquement pour sa sécurité car quand le frimeur s’amuse à menacer de mort une soubrette il ne joue pas.

Flicards sont moins idiots qu’on croit souvent, flic cas sujet selon ancien françois, flicard cas objet, mais c’est inversé au pluriel, comme pour copain/compagnon, gars/garçon, pute/putain. Revision est fautive car elle n’applique pas toujours la règle, un flic vous casse les batoches tandis que flicards vous emmerdent, déclinaison difficile à appliquer quand novlangue impose sa loi. Bon, nous ferons attention désormais à jaser de la pute d’Issy et des putains du coin.

Information Médiapart qui a vérifié l’authenticité du cliché et flouté le visage de la serveuse. Nouveau mensonge de petite frappe passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende devant commission parlementaire. Mais si nous condamnons Benalla à cette peine pour chacun de ses mensonges, il devra purger plusieurs siècles de mate, à moins de miraculeuse confusion des peines.

Louis de Jonhet d’Ardoye est persuadé que Benalla est juif arabe. Vrai prénom d’Alexandre Benalla serait Yassine ayant Yose pour diminutif. Selon l’auteur, service secret marocain corrompu serait allié d’Israël, tandis qu’il est certain qu’Allah akbar! et projet d’Eretz Yisraêl ne sont pas incompatibles. Métis normondo-tourangeau, issisois d’adoption car venu bosser dans la capitale en 1981,  partage opinion du noble.

Le métis est assez semblable aux sénateurs, il est presque sénile. L’idiot a répété hier à Alain « t’es un bon gars » bien que l’ancien séminariste fût défroqué à cause de ses lacunes en vraie foi. Il a tenu à faire cadeau à Alain d’un livre de prières catholiques romaines traditionnelles. Alain l’a refusé mais le tyran le lui a imposé.

Suivirent propos sur Bible. Alain dit : « Je n’ai toujours pas lu (entièrement) Bible en hongrois. » — Protestante ? » « Oui, calviniste. » Puis palabres sur saint-Jean et son Apocalypse adorés des FF∴, sur saint-Étienne, brave présumé goy ayant tenu tête au Sanhédrin avant d’être lapidé, sur les pies roublardes d’Issy, tandis que le soi-disant traditionaliste fustigea brigandes, qu’il soupçonne de nouvelle droite, et les gnostiques. Étienne dénonça la manie du juif de couper le zizi des garçons, signe de goyitude. Son culte ne débuta qu’au cinquième siècle et c’est naturellement que paroisse d’antique villa romaine Issy au nom galois fut nommée Saint-Étienne, quand fut bâtie église sur emplacement de vieilles cérémonies païennes au dix-septième siècle.

Historim s’est indignée qu’aucune rue de la vergne fût appelée Margot, reine d’Issy, de France et de Navarre. Résultat, Santini et ses larbins décidèrent an dernier d’appeler Margot impasse longeant est d’église. Zut ! Alain est maintenant coincé entre sainte-Clothilde, femme de Clovis, reine Margot et Saint-Étienne par ordre de proximité dans périmètre de cinquante mètres à vol d’oiseau. Chance ou malchance ?

Marguerite de Valois mérite mieux qu’une impasse, avenue eût dû porter son nom ou au moins grande rue. Mais son emplacement à côté de Saint-Étienne et de sa paroisse pourrait signifier qu’elle fut à l’origine de leur construction. Traumatisée par nuit de Saint-Barthélémy qu’elle eût provoquée en épousant noble huguenot selon Dumas, Margot fut peut-être ensuite d’orientation janséniste, parti de noblesse éclairée à tendance nationaliste. Or saint-Étienne rassemblait tout le monde, païens, catholiques romains et huguenots. Missionnaires jésuites enjuivés ne pouvaient pas contester son autorité.

Défroqué soupçonne Alain de gnosticisme mais n’insiste pas sur ce thème parce qu’en partie bidon. Il achète deux slibards blancs XXL en coton mélangé à fibre synthétique à Monop’, magasin de petits nantis. Il se morfond car Macron va lui voler un vingt-quatrième de sa retraite en 2019. À 0h24, ayant cogné Alain trois fois, il fuit prendre le métro après avoir dit merci à son hôte, c’est la première fois.

Bref, payement du logement de Yassine Benalla à Issy depuis 2009 peut avoir été assuré par service secret marocain ou par Mossad, nous ne savons pas. Cependant il n’est pas sûr que Benalla soye juif arabe. Plusieurs indices permettent de le suspecter. Benalla aurait été promu en 2015 par arrêté du F∴ Manuels Valls peut-être d’origine marrane marié à une juive, maintenant ultrasioniste après avoir longtemps feint de soutenir palestinoques par souci électoral. Attaché de presse de Benalla serait sioniste selon bougnoul antisioniste obsédé de Panamza.

Réélu de justesse député d’Évry en 2017 grâce au soutien de Macron, Valls sait sa carrière politique cuite en France. Presque aucun bougnoul ne votera pour lui, ni aucun flic, souvent électeur du Front national malgré baisse de popularité de Marine. Surtout que flic et fliquette d’Évry furent victimes de tentative d’holocauste qu’ils n’ont pas digérée. Aussi Valls fuit en Catalogne où il se prendra raclée électorale, il obtiendra moins de 3 % des voix, de juifs, de marranes, de trotskards dégénérés et d’idiots.

Défroqué semble persuadé que royaume de Navarre fut terre huguenote, raison pour laquelle enseignants n’en causent pas. Nous assisterions sur ce point à complot catho-maçonnique. Il soutient Jérôme Bourbon, dictateur de Rivarol, bourgeois de famille d’industriels dont grand-père fut secrétaire du coco Marty, présumé brave de la mutinerie des marins français de mer Noire au lendemain du coup d’État bolchevique. Bien sûr, mutins furent soutenus par States et par leurs juifs, c’est presque pareil.

Voyant son interlocuteur s’assoupir après choucroute, spécialité locale, Alain lui propose de roupiller chez lui. Le gars refuse avant de s’éveiller. Il devient soudain lucide, Alain a eu raison de ne pas boire goutte d’alcool avant son arrivée. Défroqué a hésité avant de confier à Alain précisions sur généalogie de Bourbon, mais il avait bu, sa langue s’est déliée. À Alenbert trois fenêtres de l’appartement d’Alain donnent sur rue Sainte-Clotlhilde, une seule sur Alembert.

D’autre part, rapport entre frimeur et braqueur est simple. Flicards chopent rarement malfaiteurs en flagrant délit, aussi traînent-ils souvent en boîte de nuit pour repérer flambeurs, braqueur étant souvent frimeur et flambeur. Truc plus facile en province qu’a Paris, ville tentaculaire. On objectera que flic n’existait pas en ancien françois, que ce mot fut inventé par le médecin vendésois surtout journaliste Clemenceau dit le Tigre, flic étant inspiré du bruit de sa pèlerine. Aussi déclinaison flic/flicard serait bidon.

Peut-être, mais Revision persiste et signe. C’est salle Clemenceau du sénat où sont auditionnés présumés coupables des dysfonctionnements de police. Tigre a inventé le mot flic, ce n’est pas par hasard. Quand défroqué dit à Alain t’es un bon gars, cas sujet, tu devrais employer fille ou garçon, cas objet, pour faire ménage chez toi, il a raison. «  Procédure d’aide ménagère est à l’étude, mais je ne crois pas pouvoir en bénéficier avant 65 ans. Je suis prêt à payer 4 euros heure de ménage, reste étant à la charge de mairie », qui est richissime bien que légèrement endettée. Mafieux Santini a avantages ; cupide, il a su faire appeler proche impasse Margot, notre reine.

Parquet de Poitiers vient d’ordonner enquête préliminaire sur le port d’arme prohibé de Benalla à Châtellerault et pour exhibitionnisme.  À notre avis peine de quelques années de prison sera insuffisante mais compliquera ses démarches en vue d’éventuelle confusion des peines. N’oubliez pas, nous avons vaincu les Arabes à Poitiers avec l’aide de boches sous les ordres de Karl Martel, Charlemagne pour le péquenaud.

Issisois sont dans la merde car les deux bouquins de la médiathèque de laïcards sur Margot se trouvent dans les serres d’aigle depuis des mois. Malgré sa vue perçante le volatile a du mal à les lire, roman historique n’étant pas sa poupée gonflable.

Vérification faite, impasse Cloquet porte toujours ce nom. Salope Führerin d’Historim, franche-maçonne ancienne directrice d’Historia s’étant laissé soudoyer par tyran Santini, qui paye beaucoup mieux ses services, serre ses fesses car se sachant matée par Aigle Noir. Garce a proposé d’appeler impasse Cloquet Cours de la Reine Margot car elle existait au dix-septième siècle. Vaine prétention. Cour Margot serait beaucoup mieux pour appeler cette impasse longue de près de quarante mètres. Quitte à dresser panneau historique qui se trouve partout dans la vergne indiquant que Marguerite fut reine excessive sans signaler son obésité vers sa fin de vie.

Plus simple serait d’appeler rue d’Alembert Margot. Mairie veut plaire à tout le monde, aux religieux, aux révolutionnaires, aux résistants, aux cocos, aux royalistes. Rue Diderot et quartier Voltaire passent, mais ces hommes étaient philosophes contrairement à l’encyclopédiste Alembert. Nous pouvons parfaitement sacrifier son nom au profit de Margot.

Bien sûr, Margot n’a pas connu Alembert tandis que sa rue n’existait pas au dix-septième siècle. Cependant tout Issisois est supposé savoir que Margot fut sa reine. Elle débarqua dans le village en 1606 selon cachet postal. Vous en apprendrez plus sur elle dans Historim qu’en lisant Alexandre Dumas, ce « romancier » dit Historim, avis qu’Alain d’Issy partage. Il serait cependant fier d’habiter rue Margot, même si c’est petite falsification. Mais réviso est faussaire clame lie médiatique.

Ou bien rebaptiser ancienne rue de l’Église Margot. C’était simple autrefois, on appelloit rue de l’Église voie conduisant à l’église, rue de la Juiverie artère du quartier juif. Or elle fut rebaptisée de l’Abbé Grégoire. Proche révulsion du païen et du tradi’ en entendant ce nom. Grégoire aurait voulu émanciper le juif en vue de sa rédemption, truc quasiment impossible selon le païen, tandis que le tradi’ rêve de convertir le juif à la vraie foi que le défroqué n’a pas selon ses pairs. Forcément, quand vous êtes à moitié de race normandaude esprit barbare vous démange.

Monstre fut content de cogner trois fois Alain, mais il se plaint. En  tout cas chantier de la Solitude a débuté. Construction d’hôtel de la reine Margot est en cours. Hôtel quatre ou cinq étoiles de quarante chambres + trente chambres dans bâtiment adjacent dans le jardin + restaurant gastronomique, et crussiez-vous qu’indigènes ne se révoltassent point ? Nenni.

20 septembre 2018

ESPION BENALLA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:00

Ministère d’Intérieur impose stricte discipline aux képis, dont 23 millions d’heures supplémentaires demeurent pour longtemps impayées tandis que suicides sont nombreux à maison Poulaga. Gérard Collomb, ministre incompétent en matière de sécurité mais F∴ prêt à négocier avec tout le monde, ne va pas démissionner de son propre chef mais sur ordre du couple infernal Brigitte-Emmanuel. Brigitte en premier car c’est elle qui commande Manu depuis longtemps.

Revision jugea que c’était erreur de Macron de ne pas virer aussitôt Collomb, ultime ministre régalien à quitter gouvernement pour se consacrer à élection municipale de Lyon, soi-disant capitale de Résistance… et de collaboration. C’est plan de bonne femme d’inviter Collomb à annoncer son départ du gouvernement près de neuf mois avant. À 65 balais, sorcière n’éjacule plus beaucoup, mais elle aime Yose Benalla.

Revision a conclu de cette erreur qu’ancien chouchou de Macron va employer son temps à dégommer bande Benalla-Macron qui comprend djihadistes. Président soutenant charia est crime de haute trahison. Si c’est le cas, il n’est plus à destituer mais à livrer à la veuve. Sans capitale veuve signifie guillotine ; notez au passage que Guillotin et nom de son invention sont d’étymologie bochine.

Bref, Benalla serait allé à Londres le 5 septembre s’entretenir avec fiché S en eurostar. Canard enchaîné du 19 septembre écrit : « Alexandre Benalla a — c’est connu  — d’excellentes fréquentations. Le 5 septembre, il a voyagé avec un fiché S, proche du sulfureux homme d’affaires Alexandre Djouhri et soupçonné de jouer les intermédiaires dans les ventes d’armes en Afrique…

« Les deux hommes aperçus peu avant 19 heures en gare de Saint-Pancras, à Londres, ont pris l’Eurostar ensemble. Une note rédigée par la police aux frontières (PAF) précise que “leurs attitudes laissent à penser qu’ils se connaissent. Ils discutent ensemble”. La PAF a alerté la Direction nationale de la police nationale, qui a prévenu Collomb, lequel a sonné Jupiter. Et Benalla s’est fait souffler dans les bronches. Fichu sparadrap !

« Au moment où l’Élysée déploie l’artillerie lourde pour éviter au malheureux d’être soumis à la question par les sénateurs, la révélation tombe à pic. Même Macron a dû faire feu — au risque de s’en prendre une (lire page 2).

« Le syndicat de policiers Vigi-MI, qui vient de porter plainte contre Benalla, cible-t-il aussi le Château lorsqu’il demande la poursuite, pour “dissimulation de preuves” de “toute personne que l’enquête puisse identifier” ? Par la voix de son avocat Yassine Bouzroul, il dénonce “une volonté d’entraver la vérité ” et une “obstruction de la justice”. Vigi-MI s’étonne, entre autres, que la voiture de Benalla n’ait pas été immédiatement perquisitionnée. »

Mais caisse du criminel se trouvait à fourrière, tandis qu’IGPN est tenue. Question françois, Canard enchaîné, feuille maçonnique, prétend gouailler, mais ses barbarismes ne passent pas. Que signifie Macron aurait soufflé dans les bronches de Benalla ? C’est pourtant le président qui a bombardé illégalement Syrie dans l’intérêt d’État Islamique. Benalla et Macron collaborent avec fous d’Allah. Macron ne fume (pas) ni ne boit alcool, commandements de charia. Comme Benalla, son chouchou.

Informations proviennent de PAF dont agents se trouvent à Londres postés à gare de départ pour Paris. Ils n’ont pas besoin du signalement de Benalla, ils le repèrent tout de suite. Ensuite, Macron n’est pas roi mais dictateur, il n’habite pas château mais nid d’aigle.

Riche marchand d’armes Djouhri s’est illustré dans l’affaire libyenne, sa liaison avec fichés S est naturelle. Moins avec Benalla, mais il ne nous fera pas croire qu’il bossait à Élysée du matin au soir en sa qualité d’interface ou d’interlope, presque chômeur touchant salaire de commissaire divisionnaire de police en milieu de carrière. Position idéale pour espion étranger.

Syndicaliste flicard Langlois est pas mal, mais il n’est pas doué en littérature comme la plupart de ses collègues. Il part du principe que tous les noms se terminant par é sont féminins et dit une aparté au lieu d’un aparté, faute mineure en comparaison de celle du SSS (sénateur super sénile) Sueur qui cause de stratophère au lieu de stratosphère. SSS ou SSSSS (sénateur socialiste super sénile Sueur) est nul n’importe comment. Le rapporteur a voulu pousser Crase à dire ce qu’il savait de Benalla, or règle de l’argotier et du gendarme est identique, ils ne répondent qu’à questions les concernant directement, ils ne parlent pas de leurs complices.

Officiers de quatrième délégation de police judiciaire tentèrent vainement ce coup fourré avec Alain en l’invitant à causer de Pierre Guillaume, Alain appliqua politique de carpe. Contrairement à Sueur volaille comprit tout de suite qu’elle avait affaire à sujet du royaume d’Argot et n’insista pas. Sénateurs sont complices de Macron-Benalla, voilà, la vérité.

Sueur a fait perdre temps à tout le monde avec ses vaticinations gérontolologiques. Benalla est espion étranger selon Revision, comme Cohn-Bendit et Plenel agents de CIA, etc. C’est aux François de défendre France, tout le monde se foutant de leur orientation politique.  Canard enchaîné parut le matin, où Collomb donne grain à moudre aux SS avant audition de Benalla, mais aucun ne l’interrogea sur la nature de ses relations avec fichés S. Leur place est en maison de retraite ou mouroir ; sénateurs, pas seulement Benbassa, étant complices du réseau Macron-Benalla.

À part intriguer Benalla n’avait rien à foutre au palais présidentiel où il était électron libre a dit élu au suffrage censitaire. Il était en un mot espion parasite, déjeunant avec fichés S mais pas avec Crase car il n’avait prétendument pas le temps. Crase fut moins violent que lui à la Contrescarpe. Il enseigna autrefois français et histoire-géo’ sans doute au collège car peut-être titulaire d’une licence de lettres.

Macron dévalorise boulot des képis et des enseignants, résultat il recrute des nuls. Képis sont utiles, nous les appelons cagous en argot. Képi est vieille appellation, mais auteur de ces lignes n’est pas jeune, il jase d’un képi, une képite. Royaume d’Argot existe-t-il toujours ? C’est ce que nous tentons de démontrer.

Képite n’est pas pépite bien qu’on puisse confondre les deux. Pour succès d’insurrection alliance d’élite des argotiers et d’une partie des flics est indispensable. Elle est quasiment nouée avec Langlois bien qu’il porte horrible nom, Grande-Bretagne ayant plus été ennemie de France que Germanie. Bof, Langlois sera recruté en légion étrangère des insurgés où il sera nommé officier du rang.

Lors du soulèvement ultragaucho appellera sans doute képite pépite, ce sera compliment car il verra en elle jolie pépé avec son machisme invertébré. Mauvais pour vitrine ultragauchiste, mais vous connaissez beaucoup de mecs qui défoncent Benalla tous les jours ? Moi pas. Pardon d’employer première personne du singulier mais je meurs d’envie de tuer l’espion, désir dont chacun est libre dans sa cambouise en démocratie.

Greccouillon a 15 ans alors que nous lui en donnions 16 à vue de nez, requalification du délit de Benalla s’impose, il devrait être accusé de violence sur mineur(s) en réunion, ce qui alourdit la peine qu’il encourt. Mais l’espion ne mettra jamais les pieds en taule, seule solution pour lui cercueil ou moufle. Tout le monde est supposé piger, Revision jase de moufle de four crématoire, tic auschwtzien. Quand vous étudiez histoire du camp vous êtes obligé se vous intéresser à quantité de coke nécessaire pour brûler cadavre, aux chambres à gaz de désinsectisation dites vulgairement d’épouillage, aux bouches d’aération d’une morgue, c’est seulement après que vous pouvez dire de façon catégorique que chambre à gaz d’Auschwitz n’a pas existé.

Selon Valeurs actuelles, magazine maçonnique (Alain en a eu preuve au bistrot le plus proche d’entrée d’ancienne Bibliothèque nationale en écoutant deux de ses journalistes palabrer, car il existe espions subversifs), Benalla aurait causé avec le fiché S sur le perron de la gare, tandis que Canard écrit en gare. L’individu serait nègre originaire du Niger. Âgé de 26 ans, il ne serait pas repéré pour son djihadisme mais comme sous-traitant de trafiquant d’armes.

C’est possible. Alain d’Issy est sans doute fiché S en dépit de sa sénilitude, fiché S ayant signifié à l’origine à supersurveiller. Benalla aurait pris eurostar avec son ami selon Canard, mais dans quel sens ? À notre avis Londres-Paris.

Paris fut capitale mondiale d’espionnage au début du siècle écoulé, ce serait maintenant Londres, grande place financière comparée à Paris ridicule. Djouhri fut mis en examen dans l’affaire libyenne en début d’année. Londres le détient mais les juges ont demandé au MI 6 d’enquêter avant de trancher sur la demande d’expulsion déposée par France. Or ils savent justice française expéditive. Elle placera Djouhri en détention préventive pendant des années avant qu’il soye jugé. Cependant faire commerce d’armes n’est pas délit en économie libérale, d’où incertitude sur la décision à intervenir.

Surtout que Royaume-Uni adore faire la nique à France. Saucisses rouges ne l’attaquent pas de front mais glissent peaux de banane sous ses pieds. Qu’est-ce que l’inculte mais roublard Benalla a à voir là-dedans ? Mystère.

Charkeuzy fut privilégié pendant sa garde à vue, il dormit dans son plumard, comme Benalla autorisé à prendre une douche le samedi. Il est vrai que coupé est sale, mais le taulard se révolte, il se demande pourquoi Benalla et Charkeuzy ont eu ces privilèges alors que lui en a bavé pendant sa garde à vue. Mais un bougnoul et un juif sont forcément favorisés.

Surtout que Benalla est bougnoul vedette, ses affaires seront bientôt enterrées, bobo pourra dormir tranquille. Benalla a légèrement molesté grecaillon, tout le monde s’en fout, c’est Macron qui a fait de cet incident affaire d’État, c’est lui qui devrait signer « Balade des pendus » car il tresse la corde qui va le pendre.

Greccouillon et sa grosse ont été entendus mercredi, lui pendant 4 heures, elle pendant 3 heures. Selon leur avocat au nom étranger ils n’étaient pas manifestants mais ont pu lancer projectiles sur les CRS. De telle sorte que tout le monde sera content, affaire se terminera en queue de cochon.

Et Benalla aura créé nouvel emploi, celui d’organisateur des déplacements du président. Ancien cascadeur Jean Gaborit, 25 ans, occupera ce poste inutile, il devra quitter sa Vendée natale pour monter à Paris, il ne demandera sans doute pas de permis professionnel de port d’arme et ne devrait pas fréquenter fichés S. En frangyar Gaborit signifie qui se fait ou se prend pour (archange) Gabriel. Habitera-t-il Issy, à vingt minutes d’Élysée ? Nous ne savons pas, mais indigènes ayant chassé Benalla ne lui feront pas la peau.

Jean est en même temps apôtre juif présumé le plus proche de Jésus. C’est sur son livre Apocalypse que nouvel initié prête serment de fidélité à la secte. Jean haïssait Magog tandis que partie des Hauts d’Issy le soutient, il y aura forcément clash. Que Gaborit se rassure, hordes hussardes de Revision ne fondront pas sur lui.

En revanche, rapports de Benalla avec fichés S sont à examiner, c’est à Levallois-Perret, ville très endettée, de bouger son cul. 7 votes excellent à cette heure, c’est maigre, Revision étant pépite d’or de vraie résistance.

Panamza nous déçoit, feuille n’a pas embrayé sur possible complot islamiste de Benalla, bien qu’elle prône islam doux et soye à fond antisioniste. Leurre, voyez chimpanzés Dieudonné et Soral. Télérama croit savoir que le criminel se serait recyclé, passé de la macronie à la sarkozie. Normal, tout lobby ayant besoin d’hommes de main. Seulement gorilles sont en voie de disparition, ce qui navre Bardot et Hulot. Interruption, jeunes crient place de l’Église, devoir d’Alain est d’aller les voir, mais il pleut des cordes, Alain se dégonfle.

Alain Guionnet est pourtant électron libre comme a dit Professor Herr Faurisson, idem pour Benalla. Duel télévisé entre eux pulvérisera records d’audience. Vioque de 64 balais contre jeunot de 27 ans depuis samedi d’il y a huit jours. 99 % des parieurs sportifs joueront Benalla gagnant tandis que le 1 % restant pourra ramasser le paquet. Alain commencera par frapper le monstre d’un direct au mollet, point faible de l’ennemi, et l’achèvera d’une manchette à la nuque, étapes intermédiaires étant secrètes-attaque.

Yose est nul en sport en général tandis qu’Alain a appris savate à université, sport françois par excellence, longtemps avant de suivre cours d’autodéfense de gendarmerie nationale au fort d’Issy, où gendarmette lui conseilla de ne pas frapper ses seins, elle avait raison. Coup direct au mollet de Benalla signifie coup de pied, coups de poing et uppercuts venant après. Uppercut n’est pas évident, il nécessite long apprentissage mais remonter foie de l’ennemi dans son thorax est arme très efficace. Cote d’Alain est à la hausse, elle s’élève maintenant à 1,5 % de chance de gagner.

Point cause du look de Benalla à son oral, dégaine en françois, même si ce mot est aussi gendarmique. Il a remarqué sa montre en acier Bell & Ross de fabrication française même si son nom ne l’indique pas. Elle est portée au GIGN, au Raid et par officiers d’armée de l’air. Bien, mais Point n’a pas vu le principal.

Benalla portait costume bleu marine, pas noir, car il ne voulait pas ressembler au gorille. Sa cravate bleu marine ornée d’étoiles jaunes était aux couleurs d’horrible Union européenne que chérit Macron. Au demeurant nouée de travers, car l’animal ne sait ni nouer cravate ni se raser.

Conseillé par spécialistes de com’ élyséens ? C’est possible, mais Langlois a raison, Benalla a répondu aux questions sans y répondre. Langlois sera nommé capitaine de légion étrangère des insurgés.

JDD ajoute que Benalla va être soumis à expertise psychiatrique par les trois jugettes d’instruction. Résultat est connu d’avance, Benalla est mégalomane, son internement n’est pas indispensable mais conseillé. À comparer avec expertises psychiatrique judiciaires subies par Alain Guionnet, premier médecin l’a jugé rationalisateur, dernier raisonneur. Certes divergence d’opinions, mais Benalla est de surcroît paranoïaque, il est dangereux avec son Glock 43.

Radio CIA Europe 1 nous apprend enfin que le grecaillon s’appelle Georgios, sa copine Chloé, mais CIA ment, ils ne sont pas trentenaires, revoyez films de l’étudiant de France insoumise et du bougnoul grenoblois. Couple se serait connu à Thessalonique, ancienne Salonique, colonie juive d’où est issue la mère de Charkeuzy. Il y avait plus de juifs pauvres que riches à Salonique, dont les plus huppés fréquentaient Alliance française, succursale d’Alliance israélite universelle.

D’où légende que Mustafa Kemal était dönme, retourné, marrane en quelque sorte, mais nous n’en avons pas la moindre preuve. Nous savons seulement que francophone Kemal fut brillant militaire avant d’être chef d’État, en même temps poivrot. Mise au point destinée au petit facho se dorlotant dans ses convictions.

Question, Benalla habiterait « depuis huit ans », c’est lui qui le dit, grand appartement d’immeuble Bouygues à Issy presque neuf quand il y a emménagé. Être inculte, qui l’a financé à l’âge de 18 ans quand il débuta sa carrière de réserviste de gendarmerie sous les ordres de Crase ? Nous ne comprenons pas. Gens disant parfois je ne sais pas ou je ne comprends pas sont souvent chics types, mais ils exigent réponse.

BENALLA AKBAR !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 01:38

Examen de passage de Benalla réussi devant la commission d’enquête. Le monstre arrive avec un quart d’heure de retard, un peu plus si on compte le temps qu’il a mis pour entrer salle Clemenceau. Il est calme et semble serein. Il débute bien, il commence par dire ses regrets pour les propos qu’il a tenus sur France Inter ainsi que son « profond respect pour le sénat », avant de s’excuser auprès de Monsieur de président Bas, car cela ne se ferait pas d’attaquer l’homme selon lui.

Déjà deux parjures, car Benalla était sincère quand il a dit en substance voir en sénat sac à merde, et c’est grand gosse qu’il a frappé à terre pas derrière place de la Contrescarpe, un grecaillon ou un greccouillon. Benalla déteste par-dessus tout gens qui le traitent de voyou ou de petite frappe.

Décor est planté, guerre est issiso-issisoise. Benalla habite Issy depuis plusieurs années, mais il faut avoir beaucoup de fric pour payer loyer d’un grand appartement en immeuble Bouygues assez neuf. D’où l’a-t-il sorti ? De l’organisation internationale des brevets dirigée par un Français, où il gagna plus de 10 000 euros par mois pendant 9 mois ? C’est possible, mais son salaire aurait été réduit à 3 500 euros pendant campagne électorale de Macron.

Le lâche soutient qu’il ne fut jamais garde du corps du président, autre parjure. Ni son siège ni son épaule, encore parjure car il avoue peu après qu’il fut facilitateur de Macron en sa qualité d’épaule. Pardon de causer jargon de police politique, mais auditions des deux chambres nous l’enseigne.

Benalla avoue qu’il se baladait avec son Glock 43 d’Issy à Élysée où il bossait de 6h30 à 11 heures du soir, et vice-versa ; n’ayant dormi que 3 heures pendant 4 mois, 5 mois. Toutefois il est polygame comme tout vrai musulman, il s’envoyait Myriam, Brigitte et gueuses qu’il ramassait sur sites de rencontre. Impossible de tenir à ce rythme à moins d’être superman. Raisons pour lesquelles on appelle Benalla Raimbo.

Séniles sénateurs (SS) n’ont pas demandé à Benalla s’il porte toujours son Glock 43 car il a conservé son arme chérie. Il se vante d’être expert en flingues. Il s’entraîne une ou deux fois par semaine en club de tir, chaque fois pendant une heure. Il posa sa candidature pour être réserviste de gendarmerie à l’âge de 17 ans et demi, où il fut admis en 2009 à 18 ans et affecté dans la départementale, dans l’Eure. Placé sous les ordres de Vincent Crase il fit 300 jours de service comme planton de caserne.

Planton est poste privilégié du réserviste, à Élysée où il travaille en trinôme aux entrées avec deux gardes républicains habitant souvent Moulineaux. Benalla estime à 20 minutes temps de transport entre Issy et Élysée, peut-être à 25 minutes entre Moulineaux et palais présidentiel.

Benalla est de nouveau parjure quand il prétend ne pas lire presse dont il dénonce fausses nouvelles, ce qui entraîne moue du président SS Bas dit le Roturier. Benalla cause bien sûr de fake news, langage de Macron et de lie médiatique. Il n’aurait pas servi Montebourg pendant une semaine mais pendant 3 mois, il ne fut jamais garde du corps de starlette bougnoule de téléréalité, son actuel employeur serait Pôle emploi, agence d’Issy en toute logique, qui lui verserait 60 % de son salaire de chargé de mission. Le malheureux, près de 4 000 balles par mois ne lui suffisent pas.

Monstre dément avoir eu intention de se réfugier au Maroc, car France est son pays, dit-il. Bobard répandu par Boulevard Voltaire, antenne présumée du Nouvel Obs’. Mais il faut comprendre, pisse-copie doivent sortir scoops quand ils n’ont rien à dire, comme Jean Drault l’a fait autrefois dans les colonnes du célèbre journal antisémitique Libre parole. Rumeurs colportées par Revision, heureusement parfois au conditionnel.

Bon, Benalla n’est pas bête, contrairement à ce qu’a prétendu Revision. Il est provocateur, mais certains de ses ennemis le sont aussi.

Palme de la connerie revient à Esther Benbassa. Vieille salope a ensuite demandé à Crase d’où il tenait son statut d’observateur le premier mai. Question stupide aussitôt annulée par le président SS car susceptible d’annuler audiences de la commission. Au demeurant nous croyons savoir que Crase n’eut jamais statut d’observateur contrairement à Benalla qui l’aurait recruté en renfort.

Bas a eu raison de se taire plupart du temps. Quand vous êtes assis sur chaise électrique vous ne branchez pas le courant. Alerte, il a aussitôt coupé langue de vipère de Benbassa qui cherchait peut-être à invalider la commission avec sa question stupide sur le premier mai. On peut suspecter la juive arabe née en Turquie de bosser pour le gouvernement. Et c’est sans doute en réunion secrète de commission des lois qu’il fut décidé de ne pas évoquer curieuse disparition du coffre-fort de Benalla car flics et jugettes d’instruction sont à sa recherche.

Collomb a désigné deux services de police dont IGPN pour enquêter sur Benalla à juste titre car il y a officiers compétents à IGPN. Benalla a évoqué conflits entre Élysée et ministère d’Intérieur, en l’occurrence avec deux hauts fonctionnaires aux préoccupations corporatistes. Mais où allons-nous si ces deux institutions se bouffent la gueule ? Dans le brouillard juge MI6.

Au fond, Benalla plaide qu’il n’était pas garde du corps de Macron mais gentil organisateur de ses déplacements mettant de l’huile dans les rouages, supervisant plusieurs administrations en liaison avec cuisinier, intendant et police politique. Seul gros problème pour lui, tous les passe-droit dont il a bénéficié.

 

18 septembre 2018

COLLOMB VICTIME DE BENALLA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:17

F∴ Gérard Collomb, ministre d’Intérieur, numéro 2 du gouvernement, va sauter à cause de Benalla. Nouvelle anticipée veille de comparution de Benalla car Macron panique. Aussi Collomb reste en place pour l’instant, le temps d’emplir dossier permettant de destituer Macron.

Le dictateur a pris cette décision lors d’un dîner avec Collomb et sa maman Brigitte, femme autoritaire. L’hostilité de Collomb pour le présumé gigolo de Brigitte devenait insupportable. Collomb commença dans son fauteuil par dialoguer avec syndicats des képis et des commissaires de police, bonne tactique après manifestations des flics courroux. C’est encore lui qui ordonna à IGPN d’enquêter sur affaire Benalla et qui constata dysfonctionnements de police.

Par exemple, c’est l’adjoint du chef de service Ordre public et de la circulation qui aurait conféré à Benalla le statut d’observateur le premier mai sans que voie hiérarchique fût respectée. L’officier appartient au réseau des comploteurs Benalla-Macron.

Dans ces conditions on comprend mieux que graffitis anarchistes apparaissent à Issy, non seulement dans la plaine mais aussi sur le talus. Quant à l’immeuble qu’habitait Benalla, il se trouvait à centaine de mètres de bord de Seine comme prévu et fut construit par Bouygues, entreprise adorée du tyran.

Collomb fut-il chouchou de Macron ? Non, le président chercha dès le début à séduire Veuve, tandis que nommer F∴ place Beauvau s’impose, presque toute la hiérarchie du ministère faisant partie de la secte. Rusé, Macron promut vieux Collomb car ayant peu d’avenir politique, il s’est dit qu’il ne complotera pas contre lui. Exemples de complots de ministres d’Intérieur contre le président sont nombreux, le plus récent étant celui de Chirac ayant nommé à ce poste son ennemi, le relativement jeune Charkeuzy, idiotie dont France ne s’est jamais remise.

Petite frappe Benalla se vante d’avoir eu idée d’introniser Macron au musée du Louvre ou ancien palais des Tuileries. Faux, car c’est Macron et sa grosse qui ont conçu ce plan. Il était facile à trouver. En plein centre de Paris, c’est du palais des Tuileries que fut donné ordre de massacrer huguenots à gardes suisses avec le soutien des prévôts des marchands nuit de Saint-Barthélémy, ce que nous savons pertinemment au village car nous n’avons eu qu’une seule reine à Issy, Margot, reine de France et de Navarre dont mariage avec prince huguenot provoqua sinistre nuit noire et rouge du massacre des réformés.

Grosse bavure comparée à celles de Benalla, mais il y en a sans arrêt en France.

16 septembre 2018

BENALLA DJIHADISTE ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:49

Alain d’Issy n’a croisé qu’une fois Benalla, il a aussitôt vu en lui djihadiste, pour l’essentiel à cause de sa barbe, son pas pressé et son regard anxieux. C’était la première et dernière fois, car Alain ne voit pas djihadistes partout, rares étant heureusement bougnouls islamistes. D’ailleurs les joueurs de pétanque ayant neutralisé le terroriste présumé afghan du dix-neuvième arrondissement étaient apparemment bougnouls. Conclusion, pétanque est bon moyen d’assimilation.

Meilleur que d’envoyer psychologues et éducateurs déradicaliser types contaminés par islamisme, recette coûteuse ayant échoué. Accueillir migrants allogènes le plus souvent musulmans, leur donner gîte et couvert, sécurité sociale, ouvrir écoles pour leurs enfants, surtout pour ceux nés en France de nationalité française à cause de suicidaire loi du sol, coûte des milliards alors qu’augmente nombre des pauvres françois.

Vieux con Le Pen se croit malin en disant Benalla akbar! Voilà qu’il cause arabe, mais il a marché sur le sable chaud du désert et est allé au souk en Algérie. Il croit savoir que ni l’Arabe, ni le bougnoul, ni le Turc n’ont d’histoire. Ni l’Afghan, ni l’Indonésien, ni le Pakistanois, etc, car le prophète a tout dit. Impossible de changer esprit de ces races. Seules solutions, pétanque et billard françois, beaucoup plus subtil que l’amerloque. Envoyer profs d’éducation civique à bougnoul islamisé est contre-productif. Lui apprendre arabe littéraire, comme le conseille bougnoul du CNRS (il y en a maintenant), est totalement vain.

Presque personne ne cause arabe littéraire dont ratons de banlieue se fichent éperdument. Ils ont de nombreux dialectes. Salafistes de Trappes ne causent pas  pareil que ceux du 9-3.

Retour sur enquête, Revision croit savoir que père alcoolique de Benalla aurait frappé sa mère au ventre quand elle était enceinte de Yose, d’où ses mollets arqués, même si le fœtus est très souple. Sénateurs, convoquez mère Benalla pour s’exprimer sur ce point ainsi que ses deux sœurs aînées, elles sont peut-être sagaces.

Base de toute enquête policière consiste à taper famille du suspect. Sous Occupation boches voulurent serrer à Montereau suspect de Résistance, ne l’ayant pas trouvé à son domicile ils déportèrent sa femme. Plus près de nous, Alain serré, cognes emmerdèrent sa frangine avocate, profession certes honteuse. C’est vieux comme le monde d’attaquer famille d’un suspect.

Cas Benalla est un peu différent, il s’agit de savoir si son père a frappé sa femme au ventre quand elle était enceinte de Yose, auquel cas tout s’expliquerait, à commencer par mollets arqués du quidam. Car il s’agit de partir de son fœtus quand on juge un homme. Puis il serait devenu maniaque de l’ordre par haine de son père. Cogneur de plus faibles que lui, Benalla voulut se venger au collège, s’ensuivit son présumé islamisme.

Benalla n’a pas de philosophie, seulement islam, pour lui rédemption. Il maudit République française qui veut le tuer selon lui. C’est vrai en ce qui concerne Alain, mais il est très minoritaire, bolchevik en russe.

Scandales Benalla, il y en a un tas, mais le principal est qu’eunuque Macron le protège. Il se balades avec son flingue à Élysée, où il est agent de renseignement interface selon le général Bio Farina portant horrible nom latin qui le destine à se faire rouler dans la farine. Le général pète de trouille devant Macron. il a dit vrai à Assemblée nationale : Benalla portait arme à feu au palais présidentiel, mais il est plus modéré au sénat car le général pète de trouille devant décisions arbitraires du dictateur.

Il n’est pas exclu que Macron soye un Machiavel au petit pied et qu’il voye en Benalla bouclier humain. Tant que Benalla sera dans la vitrine chariatistes lui foutront la paix. Benalla est voyou, comme le furent de nombreux fous d’Allah. Ils ont été pour l’essentiel vaincus militairement en Irak-Syrie, mais ils apprennent à piloter drones et diffusent manuels d’infiltration des sociétés occidentales où Benalla est vedette.

Selon le général, Benalla fut agent de renseignement interface. Remarquez, FF∴ de DGSI ne sont souvent pas meilleurs que lui. Le protégé de Macron se fie à son instinct, il haït France et ses institutions, mais Macron doit être destitué car ayant poussé djihadiste à s’immiscer au sommet de l’État. Macron est très dangereux. Non seulement il cède à tous les lobbys, il se croit séduisant avec son cul de caniche et ses attouchements, mais il a introduit loup dans la bergerie.

Benalla s’est brièvement rasé avant de passer sur Tf 1, puis a relaissé pousser sa barbe dont il est fier et qui prouve son islamisme. Il a en partie raison car c’est emmerdant de se raser tous les jours. Comme en est convaincu jeune flic françois se laissant pousser barbe repéré hier au volant de voiture de police neuve montant rue de la Glaisier, car bagnoles neuves reviennent à Issy, guimbardes étant destinées au poste de police de Clamart entre autres.

Benalla connaît la règle, Issy compte le trucider mais pas tout de suite. Il a déjà craqué et pètera à nouveau les plombs. Pendant ce temps nous apprenons comment conquérir Élysée, cible mineure indéfendable, insurgés s’empareront plutôt de Cadet et Puteaux, autres objectifs étant secrets.

Quant à radicalisation islamique, elle peut aller très vite. Deux mois dit DGSI, quelques semaines soutient Revision, surtout dans le cas Benalla. Aéroport Lyon-Saint-Exupéry, bougnoul dérobe Mercedes par car-jacking, action violente, avant d’emprunter autoroute à contresens à grande vitesse. Deux motards de gendarmerie et un hélicoptère  le suivent. Le bougnoul explose deux vitres avant d’arriver sur le tarmac où il aurait pu écraser passagers d’un avion à bas prix. Il dit « vive Allah ! » lors de son arrestation.

Décision de jugette d’USM, l’envoyer en hôpital psychiatrique, mais non, sa place est en CC. Jdem pour Benalla, il n’est pas fiché S, pas plus que son collègue lyonnois âgé de 31 ans. Benalla a depuis peu 27 ans. À ces âges-là radicalisation peut être fulgurante. Benalla est très dangereux.

Intéressantes informations se trouvent surtout sur toile, pas dans grand presse. Cette fois dans Boulevard Voltaire, qui va à essentiel. La feuille commence par citer l’article 68 de la constitution : « le président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ». Juriste Castaner avait donc raison, destitution du président est possible en théorie mais pas en pratique. Quand Macron fit bombarder Syrie par aviation et marine il eût dû être destitué.

Boulevard Voltaire rappelle ensuite que parjure devant commission parlementaire est passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende. Or le général Bio Farina fut à la limite du parjure quand il osa prétendre que Benalla ne portait pas d’arme à feu au palais présidentiel, sauf le jour où il lui montra son flingue de retour d’un entraînement en club de tir. Occasion d’apprendre que Benalla dispose d’un permis de port d’arme professionnel, pas privé. Le chouchou de Macron, dont il était intime depuis deux ans, disposait de toutes sortes de prérogatives. Parjure, car le général n’avait pas dit ça devant Assemblée nationale où il fut plus catégorique : Benalla portait arme à Élysée, mais pas à l’extérieur à sa connaissance.

Boulevard Voltaire poursuit en citant fanfaron Mélenchon, qui hurle : « Ils ont peur de quelque chose, mais quoi ? Qu’est-ce qu’ils craignent ? » Contrairement au présumé quart de juif Revision dît mais de quoi ?

Que sénateurs demandent à Benalla s’il a fait amour à Brigitte Macron, car on ne le traite pas de gigolo à chambre haute. Benalla pourra objecter que c’est affaire privée ne regardant pas la commission. Non, dira roturier Bas, c’est affaire d’État et commission se demande, monsieur Benalla, si une de vos missions confiées par monsieur le président de la République était de reluire madame Brigitte Macron. Chou gras pour presse pipole.

Boulevard Voltaire croit enfin savoir que Benalla compte se réfugier au Maroc. Majorité des députés islamisante, roi pédocriminel, tout baigne pour lui. Il ne sera plus menacé de mort par bougnouls, fachos et ultragauchos de France.

Dernière minute : Benalla serait allé à Londres début septembre où il se fût entretenu avec fiché S selon Canard enchaîné. Allez-vous attendre qu’il soye trop tard pour le vaporiser ?

Source de Médiapart et du Canard est souvent renseignement, c’est rassurant de savoir qu’il colle au cul de Benalla et que première impression de Revision est maintenant tenue pour vraisemblable. Voilà de quoi le régime avait peur, qu’on découvrît que Macron a introduit djihadiste au sommet de l’État. Le président est désormais suspect de crime de haute trahison. À toi juive arabe Benbassa d’enfoncer Benalla sur ce point, ton mauvais élève d’études juives Guionnet te soutient.

4 votes excellent une heure après parution de ce papier, bon signe, puis suffrages n’ont pas bougé pendant des heures comme si temps était suspendu. Bah ! on ne pige pas tout de suite, mais relisez propos de Benalla en Démon et JDD, ceux de TF 1 comptant pour du beurre, ego de Benalla est surdimensionné ; vexé, le voyou va forcément devenir djihadiste s’il ne l’est déjà. Rôle de taupe n’est pas drôle, tenir double langage difficile et Benalla s’est emmêlé les pinceaux. Soi-disant pour la démocratie il est ennemi de la république. Grand écart périlleux, car s’il se casse la gueule il risque d’exploser ses batoches.

FRONT D’ISSY

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 02:38

Issy ville de péquenauds ou de ploucs ? Faux, car on estime à 300 le nombre de ploucs dans la vergne. Indigènes ont fait fuir Benalla, c’est déjà ça, ils ont prouvé qu’ils ne sont pas les derniers des cons. Hélas ! Alembert se snobardise : cinq petites berlines noires dans la rue de toutes marques, BMW, Citroën, Renault, Volkswagen, la cinquième n’ayant pas été identifiée avec certitude. Heureusement pas de Renault Talisman. C’est fini, la ville n’est plus cité ouvrière depuis longtemps. La nuit, gars et filles braillent jusqu’à près de deux heures du mat’, c’est presque l’enfer.

Mais causons du vernissage de l’exposition d’art contemporain de jeudi dernier à laquelle Alain fut naturellement invité. Conformément à son rituel Alain commença par bâfrer petits fours et par écluser bouteilles de champagne, bien que le buffet laissât à désirer. Puis il s’assit dans la cour à côté de deux pies.

Alain ne dit pas voleuses car il n’en sait rien, mais il ouvrit ses esgourdes. Avenir selon art contemporain serait génocide. Pie a visité musée d’Orsay où photographies d’un artiste palestinien sont exposées. Alain imagina aussitôt photo du cadavre d’un enfant déchiqueté et brûlé au napalm. De quoi vous mettre en appétit ou bien de vous faire dégueuler.

Pies aiment les nus, dont tout le monde a compris qu’elles sont jeunes, moins de la trentaine. Une d’elles observe que Courbet se tapait sans doute ses modèles, haut niveau de réflexion. Puis elles causent bouffe car elles vont voler sur Paris. Radine soutient qu’on peut trouver assiette à dix euros en bistrot parisien, sa compagne objecte à midi oui, mais pas le soir. Toutefois première garce persiste.

Dommage, car nous proposons brochette de juif à deux euros seulement juste à côté, aux Hauts. À ce propos, café-restaurant du vieux Meziane, kabyle autrefois doué dans les affaires, est vacant. Mais vu que le quartier s’embourgeoise, avis aux repreneurs, c’est bonne affaire surtout s’ils écoutent conseils de l’indigène. Le soir lumières tamisées, parfois nus artistiques, surtout qu’il y a putes dans le coin, spécialité locale non citée précédemment.

Jacques Moulin s’écrie : « tu es trop modeste Alain, tu aurais dû vanter la qualité du travail des putains d’Issy depuis longtemps. »

13 septembre 2018

FEUILLETON BENALLA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:47

Crise d’État ne cesse de rebondir. Lundi 10 septembre, plébiscite des députés de République Emmanuel Macron en faveur du truand Richard Ferrand. 312 députés sont réunis au palais des congrès de Tours pour élire président de leur chambre. Petite surprise, l’escroc, avec 64 % des voix, est élu au premier tour, mais sa principale opposante décroche 85 voix, la troisième 15, la quatrième, novice en politique, 5, le dernier 4. Soit 109 voix pour l’opposition au Führer, 164 pour le chouchou de Macron, c’est Ferrand qui s’appelle ainsi.

Par chance le voleur, ancien député finistérois socialiste, est fruste et sortira de son devoir de réserve sur le perchoir, mais il confirme l’emploi du mot chouchou. D’autre part Moscou et Issy savent depuis longtemps Macron eunuque, mais Michel Onfray a lui aussi raison de le dire juvénile, car il s’agit de se mettre dans la peau du personnage n’ayant jamais été adulte. Onfray observe la façon dont Emmanuel tient la main de Brigitte, sa seconde maman. Sortez votre mouchoir pour essuyer vos larmes !

Mardi 11 septembre, anniversaire des attentats israélo-amerlques de sinistre mémoire, institut de sondage Doxa confirme la chute de popularité du président, passé de 34 % (IFOP) à 29 % en cinq jours. Garde d’icelle conseille dans la matinée à Benalla de ne pas se rendre à l’invitation du sénat de l’auditionner. 14 heures, voyou, que Libération appelle petite frappe, dit son intention de ne pas honorer l’invitation du sénat en insultant copieusement les membres de sa commission, ces « soi-disant sages » ennemis de la démocratie parce que monarchistes selon lui.

L’ignorant ne sait pas que la plupart des FF∴ furent partisans du raccourcissement de Louis XVI et de son innocente femme ostraque Marie-Antoinette. Initié il y a peut-être moins d’un an bien que stupide, Benalla n’aura rien appris en loge, ou atelier. Ruse de guerre, quand vous causez à un frangin parlez lui d’atelier, le gars sera content. Il adore cette référence à franc-maçonnerie opératrice, alors qu’il est spéculateur. Quand vous combattez ennemi flatterie est arme redoutable. Au weïchi, jeu appelé vulgairement go, on offre parfois pierre ou appât à l’ennemi, opération de diversion. Pendant qu’il songe à la façon de l’anéantir vous attaquez ailleurs. Au demeurant pierre conserve adji, mot barbare nippon, arrière goût. Car c’est bien de bouffer une pierre mais encore faut-il la digérer sachant qu’elle peut être réveillée à tout instant.

Eh oui, Issy n’est pas seulement magyarisée, mais aussi sinisée et nipponisée. Jacques Moulin râle : « Chef, tout le monde sait que tu fus Führer de Revue française de go et qu’à l’époque gens t’accusaient d’exotérisme, mais tout n’est pas fini. Tu es presque le seul à savoir réveiller pierre, truc magique. Bobos et moi te croyons. Mais Benalla a fui Issy par peur de toi. Il y a agents de DGSI dans son réseau qui lui ont dit que Guionnet peut traduire ses paroles en actes. »

Lesdits sages remontent les bretelles de Benalla peu après l’esclandre de Castaner et de la ministre de la justice. Ils rappellent au bagarreur de rue qu’il peut être contraint de comparaître par la force et qu’il encourt peine de 2 ans de prison et 5 500 euros d’amende au cas où il ne se présenterait pas de son propre chef. Résultat, le voyou se ravise dans la soirée car il est lâche, comme le confirme son déménagement d’Issy où il aurait reçu maintes menaces de mort. Présumé djihadiste de moins dans la capitale ! Même si ce n’est pas encore sûr, mais ce fut impression d’Alain d’Issy quand il vit Benalla monter la côte d’un pas pressé, regard anxieux, été 2017.

Dans la soirée, coup de fil de Macron à Gérard Larcher, président du sénat, conversation tenue secrète mais presse croit comprendre que Macron aurait enjoint à Larcher que sénat n’empiète pas sur prérogatives d’institution judiciaire dans l’intérêt de son chouchou et de lui-même, tous deux en perdition.

Mercredi 13 septembre, journée commence bien avec audition de Maxence Creusat, commissaire de police suspendu incriminé pour avoir communiqué films de vidéosurveillance de la Contrescarpe à Benalla. Le gars parle assez bien et ne répond qu’aux questions de la compétence de son service dont il est troisième en grade. Ne voulant pas s’ingérer dans l’enquête judiciaire, sénateurs ne lui demandent pas qui lui a donné ordre de remettre les enregistrements à Benalla. Mais réponse semble s’imposer : le chef de son service, qui a obéi à autorité supérieure  pour l’instant inconnue, proche du dictateur.

Commissaire de police = F∴ est très souvent vrai. Creusat n’emploie pas subjonctif parfait, règle maçonnique ultrarépandue, surtout que son audition n’est pas dîner mondain, il est invité à causer jargon juridique. Il applique bien loi du silence capitale en loge et en police politique. Creusat est même brillant quand il dit à sénateur gâteux « j’ai déjà répondu à cette question ». Mais il est F∴ car il feint de ne pas savoir décliner lequel. Signe de reconnaissance de la secte, à laquelle appartient un tiers des sénateurs qu’il s’imagine mettre ainsi dans sa poche.

Ce sera aux trois jugettes d’instruction, en théorie indépendantes du parquet, de répondre à la question de savoir qui a véritablement donné ordre à Creusat de commettre le délit dont il est accusé, tandis qu’arbre policier est de plus en plus vermoulu. Surtout quand on approche sa tête, sa racine dit le naturaliste.

Peu après, élection de Ferrand au perchoir fut plus laborieuse que prévu. Il obtint 254 voix sur 484. Dissidence commence à apparaître parmi les députés  laquais et courtisans de Macron dont 54 voix manquent à l’appel. Dissidents ont surtout voté pour liste du Modem, qui a créé surprise en obtenant 86 voix, tandis que quelques-uns ont voté blanc ou se sont abstenus. Dissidence va forcément gonfler vu que Macron accumule parjures et abus de pouvoir.

Observation historico-raciale à présent. Boches d’origine sont nombreux en France, près de 20 % de la population. Église catholique romaine, longtemps maîtresse d’état-civil, a francisé leurs noms. Elle a traduit Wilhelm par Guillaume, mais aussi par Guiot, dont Guillon et Guionnet sont dérivés. Puis débarquèrent boches qui conservèrent leur nom, comme François-Xavier Lauch, poireau, ou Alexis Kohler, sans doute charbonnier. Passé à l’étranger, Lauch est bon soldat de tradition bochine. Crussiez-vous-que Galois ne s’entendissent pas avec lui ? Nenni.

Chef de cabinet Lauch est explicite sur les dysfonctionnements de police et préfecture.  C’est lui qui causa le premier du feuilleton Banalla, idée qui trottait dans la tête de Revision. Allez-y lecteurs, ajoutez-en une couche, causez de la piccolissima Revision ! Ce dont nous nous foutons, notre objectif étant de faire avancer le schmilblick, mot barbare bretoc, même si le pote de Roussel était étranger à cette race que Revision a peur de prétendre humaine.

Lobby boche existe-t-il en France ? Non, mais force est de constater que deux révisos célèbres, feu l’issisois Thion dont le nom fut francisé, et que l’auverpif Theil portent patronymes d’origine germanique. Comme Guionnet dont l’appartement se trouve  surtout rue Sainte-Clothilde, mais pas sa porte d’entrée, tandis que deux libraires parisois diffusant littérature révisote portent noms boches. Conclusion, coterie bochine n’existe pas en France, même si son existence est avérée. Poireau, à ne pas confondre avec Poirot d’Agatha Christie, est bon cheval.

Lie médiatique dit Benalla intelligent, archifaux. Faites un peu de physico-psychologie. Petite frappe Benalla mesure près d’1,70 mètre, médiocre taille de nos jours. Regardez le spécimen, il est dégingandé. N’ayant jamais fait sérieusement sport, il est adipeux à l’âge de 26 ans. Il proclame « je me battrai avec mes petits bras », mais voyez ses jambes de profil, elles sont fluettes et arquées de façon singulière. À Auschwitz, nous nous fussions posé(s) la question de savoir si nous l’envoyassions au Krema 1, 2 ou 3, même si le 3 fut peu utilisé.

Horreur pour lui qui ment comme il respire, il devra prêter serment de dire vérité devant la commission, mensonge étant passible de peine de prison. Benalla a menti à police, il peut le faire en justice dont les décisions reposent souvent sur faux témoignages, comme en presse, dont journalistes sont payés pour répandre fausses nouvelles, mais ça lui sera plus difficile devant la commission, surtout que le voyou a insulté sénateurs le 11 septembre, date risquant de lui être fatale. Car c’est outrage pour un F∴ sénateur d’être traité de royaliste.

Diagnostic psychologique de Benalla est clair : petit, sec et nerveux. Bref sa mère, sans doute mariée à bougnoul alcoolique, qui a sans doute abîmé  son embryon en la frappant, circonstance atténuante pour Benalla.

Quant aux nombreuses menaces de mort que Benalla aurait reçues à Issy, elles viennent surtout d’Alain qui propose de tuer, crever, liquider, navrer, nettoyer, occire, trucider Benalla, à qui il adresse ses sincères condoléances par anticipation. Nous ne sommes pas mafieux à Issy, mais hélas ! nous avons adopté tics corsicauds. 1 500 anciens esclaves des Maures révoltés suffisent à influencer masse de la vergne.

Macron, tout le monde est contre toi, corsicauds, boches et bretocs. Jacques Moulin objecte : « Chef, tu racontes n’importe quoi, tu n’es ni corse, ni germain, à moitié breton, et tu voudrais qu’on fît guerre au juif, impossible. » Guide rétorque qu’audiences sénatoriales vont durer des mois et qu’il ne va pas toutes se les taper, surtout que certains sénateurs, proches du gâtisme, répètent mêmes questions. Alain est doué pour chronique judiciaire, comme l’a jugé Robert Badinter, mais il faut lui filer pépettes pour faire le boulot.

Vendredi 14 septembre, Christophe Castaner, dit castagneur, chouchou et traître de Macron, a répondu à la question, il a incendié sénat. Joueur de poker, il a accusé sénat de vouloir destituer Macron selon Démon, de « faire tomber le président de la République » selon Parichien, les deux sont vrais. Aux States of America procédure appelée impeachment existe sur le papier, mais n’est malheureusement pas appiquée en France. Pourtant Macron est immature et sixième puissance mondiale ne saurait être dirigée par un enfant.

Nous n’allons pas attendre des mois rapport de commission sénatoriale, des années décision de justice, coup d’État ou insurrection s’impose. Lecteur, vous avez mis longtemps à enclencher sur « Feuilleton Benalla », mais c’est parti. Êtes-vous prêt à insurrection armée ? Revision oui. On reconnaît bon chef car il marche ou galope à la tête de sa troupe sans être au volant d’une Renault Talisman.

Pendant ce temps chouchou Castaner complote contre son maître dont il rêve de prendre la place. Forcément, il est dauphin. Passé de mauvais élève de Castagneur est connu, il a obtenu son bac à l’âge de 20 ans grâce à la politique du présumé pédocriminel Jack Lang qui recommandait le bac pour tous. Pour 90 % des candidats, corrige Jacques Moulin. Bon, Jacquot, tout le monde le sait, mais je pense à art de la guerre qui conseille de ne pas attaquer l’ennemi de front mais d’abord de le diviser.

Prétendre que le sénat cherche à destituer Macron est abus de pouvoir et de langage de Castaner, qui fait sienne la thèse de Benalla selon laquelle Macron serait visé à travers sa personne. Quand le voyou parle de ses petits bras, il pense qu’il n’a pas le bras assez long. Pourtant on en découvre tous les jours, une de ses missions était d’ouvrir la boutique du palais présidentiel inaugurée jeudi dernier. Puis le ministre chargé des relations avec le parlement vient à son secours en accusant le sénat de façon extravagante, tandis que la ministre de la justice se fait son avocate, après le coup de fil passé à Larcher par Macron. Benalla a bel et bien le bras long et ment comme d’habitude.

Bah ! Castaner complote, car c’est lui qui aimerait voir Macron destitué, le joueur de poker en étant le successeur désigné. Ce qui se discute, car ce peut aussi être le président du sénat en application du code constitutionnel, d’où le coup de bluff de Castaner qui n’a rien à perdre.

Quand Macron a dit « j’ai pas d’ami » il avait pour une fois raison, même s’il affichait son mépris de grammaire françoise. Tout le monde complote contre Macron, y compris certains de ses chouchous. Ce n’est pas nouveau en histoire, têtes couronnées et empereurs se sont chamaillés et parfois entretués pour broutilles et jalousies, poison étant arme préférée des femelles, dit-on, dague ou épée celle des mâles.

Qui tuera Macron ? Réponse pour l’instant inconnue. Alain ? Oui, si le monstre se pointe à Issy dont le talus fut sacré par les Galois. Voyez, nous ne parlons plus des montagnes d’Issy, mais de ses talus, car il y en a deux. Nous sommes prêts à négocier. Hôpital psychiatrique semble s’imposer pour Macron, dans la section enfants. Il pourra jouer aux petits soldats dans le jardin, mais il ne pourra plus ignominieusement envoyer marine et aviation bombarder Syrie, pays allié de France depuis un peu moins d’un siècle.

Benalla et Crase seront entendus au sénat mercredi matin, émission à ne pas manquer. Mais rassurez-vous, leurs péroraisons passeront en boucle sur Youtube car CIA s’imagine être maître du jeu.

Le régime est à l’agonie mais salope Nicole Belloubet, au cheveu châtain clair, compte en profiter pour entrer en histoire. Elle sait qu’elle ne sera jamais miss France et rêve d’égaler la sataniste Taubira. mais elle ignore peut-être sa vraie mission consistant à bloquer procédures judiciaires visant pédocriminels, ce dont Taubira avait parfaitement conscience. L’ancien président du tribunal pour enfants de Bobigny fut accusé de pédocriminalité après que plusieurs indices de sa culpabilité eurent été rassemblés, affaire enterrée. Et Taubira se précipita à la fête donnée par le magistrat à Bobigny à l’occasion de son départ à la retraite.

En revanche, Belloubet se déchaîne sur les religieux chrétiens soupçonnés de pédérastie avec l’accord du pape jésuite. Un curé de 64 ans vient d’être jeté en prison préventive pour attouchement sexuel d’enfant, délit difficile à prouver, mais le religieux pris de remords a peut-être avoué.

9 septembre 2018

VILLON REVU

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:56

Danny a provoqué Alain d’Issy en lui balançant Villon, qui se prononce presque comme Fillon. Voici ses quatre premiers vers de « Ballade des pendus » en version Revision :

Frères humains qui après nous vivez

N’ayiez les cœurs contre nous endurciz

Car se pitié de nous pauvres avez

Dieu en aura plus tost que vous merciz.

Version différente de celle de Juifkipédia. Nous écrivions ayiez et soyiez en moyen françois, coutume encore rarement en usage. Z et s finals étaient quasiment identiques en ancien françois, muets sauf liaison, mais Villon a tenu à la rime d’endurciz et merciz. On pouvoit dire les deux à l’époque, se ou si. On jasoit cependant de tost plutôt que de tôt, mot novlangue. À ne confondre ni avec tos ni avec toast, même si le mot rosbif est tiré de tost.

Rosbif est champion des coups fourrés. Voltaire est mieux étudié en Grande-Bretagne qu’en France, où nombreuses gens ont tendance à le dénigrer, à l’exception d’Alain fier d’habiter à côté du quartier Voltaire.

Danny a défié Alain. Il lui a dit tu peux signer « Ballade des pendus ». Mais il faudrait qu’il disposât du texte original, or BN se trouve à plus d’une heure de marche, puis métro, puis marche, puis formalités, puis attente en salle de lecture. Alain te l’a avoué, Danny, il est lâche.

Zigouiller Benalla ou Macron est en revanche à sa portée, puis il roupillera en mate. Où il ne sera pas pendu car il est fini le temps où on pendait les vilains. « Ou vil Alain », dit Jacques Moulin. « Ne ramène pas ta fraise Jacquot, retourne dans ta niche des Moulineaux, où je ne te cherche pas les crosses, j’achète seulement mon Viagra aux Moulineaux. »

Forcément, à 64 piges vous ne bandez plus comme un phoque. Le pire est qu’Alain semble presque humain pensent fliquettes et gendarmettes.

RADIO C.I.A. MENT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 05:01

Ce n’est pas Europe 1 cette fois mais RTL radio CIA. Après avoir dîné vendredi avec salope Angela Merkel en perdition en bochie, Macron s’est tapé bain de foule de 45 minutes sur Vieux-Port à Marseille. Jeune a demandé à Macron pourquoi Élysée protège Benalla. Le négateur, parfois appelé révisionniste, a tout nié en bloc. Selon lui, Élysée ne protège pas son chouchou Benalla.

Mais ils sont où, où sont les Marseillois ? Pendant la révolution ils ont pris palais des Tuileries. Parigos les en remercient, même si Joël Labruyère n’est pas d’accord. Bah ! on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Macron a ensuite rencontré F∴ Mélencon. Ravi, Macron a secouru Mélenchon, excessif dans ses propos. Idiot Mélenchon avait vu  peu de temps avant dans le président « le plus grand xénophobe », n’importe quoi.

Mélenchon a avoué qu’un de ses grands parents est originaire d’Afrique du nord, sans indiquer s’il était juif ou bougnoul. À notre avis il était juif car Mélenchon a culot, chuzpah en hébreu, vu que nous sommes contraints d’apprendre hébreu à Issy, accessoirement à Paris, et à Marseille. Il y avait près de 30 000 juifs en France en 1789, c’était le bon temps, maintenant beaucoup plus. Et Macron soutient cette lèpre.

Marseillois, réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup, nous irons jusqu’au bout du monde. Chant certes reprochable parce que bretoc, mais Marseillois ne foutra rien sans l’aide du bretoc. Il resterait assis sur son cul, les bras croisés, comme Antoine. Pourtant sa mère lui avait dit de se faire couper les cheveux, mais le contestataire a refusé.

Chanson est bien connue ; CIA ment, CIA ment, RTL est juive allemande. Prends-toi ça dans la gueule RTL Radios étrangères font la loi en France, Europe 1, RTL, RMC. Nous ne disposons pas de preuve pour l’instant que RMC bosse pour CIA mais nous la suspectons. Faudrait vite créer radio Guionnet, qui sera dite bochine mais antimerkel. Brigandes y passeront en boucle, mais aussi Antoine, Jacques Dutronc, Beatles, Rolling Srones et Pink Floyds. Sans exclure musique punke car Alain est moins raciste qu’il paraît.

Il a donné hier pièce d’un euro à vieille femme allongée sur le sol place de la Mairie dite officiellement de la République. Il a maudit le bourgeois lui ayant donné dix centimes. Puis scouts sont montés à Alembert. Ils étaient trois dont deux blonds. Ils voulaient lui vendre calendrier. Par chance, Alain n’était pas à poil, car le monstre est presque toujours nu en été dans son appartement. Scouts l’ont repéré. Alain n’est pas catholique romain, mais il protège Saint-Étienne. Il préfère Étienne à Jésus, c’est son choix. Enfants comprennent parfois mieux les choses qu’adultes.

Alain préfère Étienne, Macron Benalla. Mais viens te taper bain de foule à Issy Macron, tu n’en sortiras pas vivant. Alain est prêt à te tuer plutôt que Benalla. Il sera ensuite lynché par foule macroniste mais il s’en fiche. Brigandes chanteront ses louanges.

Macron a encore 34 % de popularité, dit-on, mais ta chute n’est pas finie. Tu n’auras bientôt plus qu’un quarteron de féministes, de pédés introvertis et de lesbiennes pour te soutenir. Sans oublier les eunuques dont tu es roi. Signe de dégénérescence, internautes parlent surtout maintenant de Benala, ils feignent d’ignorer que Benalla est fils d’Allah.

Tu t’entends bien avec le pape jésuite Macron, vous êtes tous deux favorables au syncrétisme et à immigration massive des musulmans en Europe. 34 %  ce n’est pas rien et voyez comment étoiles de ce papier chutent. Forcément, je suis issisois antimacroniste et ne cache pas mes intentions assassines. C’est très mal vu d’être antimacroniste à Issy, mais tu devrais t’en vanter Macron en disant que tu tolères même tes ennemis.

Anecdote locale, église Sant-Étienne est illuminée par quatre puissantes bornes pédestres, normal car c’est monument historique. Enfants et jeunes adultes scouts sont réunis au presbytère. Mais shocking façade nord d’église du séminaire n’est pas illuminée à 21h10, tyran aurait-il soudain décidé d’économiser argent du contribuable ? Ça ne lui ressemble pas, Santini ayant toujours été généreux avec argent des autres.

De retour de Convention, Alain ayant quitté rue d’Alembert avant de passer quartier Voltaire pour aboutir à Convention, cela ne s’invente pas même si ce parcours effraye Joël Labruyère, façade nord d’église Saint-Sulpice était illuminée. Tout semblait rentré dans l’ordre. En montant rue de la Glaisier, Minard en novlangue, Alain croisa deux scoutesses, elle n’eurent pas peur de lui. Forcément, rumeur court vite : le vieux barbu défend Saint-Étienne.

Quelques jours plus tard, popularité de Macron n’est plus que de 29 %, nouveau record de baisse, lié à l’élection que Macron a favorisée de l’escroc Richard Ferrand au perchoir d’Assemblée nationale, car le dictateur s’entoure de voyous et voleurs, dont il fait partie, pour renforcer son pouvoir.

Vient enfin soudain accès de lucidité du philosophe antiréviso Onfray, qui juge Trump psychopathe, avant d’ajouter qu’il n’est ni le premier ni le dernier homme d’État dans ce cas. Puis de balancer Macron qui méprise le  peuple et prend les Français pour de demeurés. Ou de constater que « voter pour candidat unique est signe de la dictature ». Et surtout de juger Macron « infantile », quasi synonyme d’eunuque dans ce cas.

6 septembre 2018

ELYSEE VOUS PARLE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 14:45

Question facile pour commencer : comment dit-on communiqué en rosbif ? Communiqué. D’autres plus difficiles suivront auxquelles nous ne vous donnerons pas les réponses. Bref, haut secrétariat de police d’Élysée communique : « individu révisionniste dangereux se promène en toute impunité à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Il a air placide, mais ne vous y fiez pas, il est raciste antiboche, antirosbif, anti-amerloque, antibougnoul comme il dit. Il épargne seulement pygmées et lapons. Et il est armé. »

Vrai et faux, Alain a appris sports de combat mais ne fut jamais diplômé. Il remarque seulement que Benalla est branleur, même s’il a peut-être fait balayette à la fille du jeune Grec place Contrescarpe, film du bougnoul grenoblois étant à réexaminer.

Vous voyez, bobos, Revision enquête. Elle n’accuse personne, sauf Benalla et Crase. Grecaillon monte à Paris, résultat il se tape une Françoise. Il n’a pas menti aux CRS contrairement à ce que prétendent macronistes. Il porte nom grec à coucher dehors. Eh oui, Revision est antigrecque parmi ses innombrables racismes. Elle ne connaît dans cet idiome que poutsi et mouna, verge et con. Mais cétacé dit le cachalot.

Viennent enfin cinq questions fatales auxquelles vous n’aurez pas les réponses : 1°) qui a détenu pendant trois jours trophée de la coupe du monde de football ? 2°) Pourquoi ben Alain appelle-t-il Alexandre Benalla Yose ? 3°) Ben Alain tuera-t-il Benalla ? question déjà posée. Mais nous nous interrogeons, c’est facile pour Alain de descendre dans la plaine et nettoyer Benalla, il relèvera honneur d’Issy, ville défendue face au prusco. 4°) Ben Alain comptes-tu soutenir tes potes Attali et Minc ? Tu guerroyes contre Macron, eux aussi. 5°) À combien de temps estimes-tu ton espérance de vie ?

Bah, je m’en balance. Espingounes viennent de raser mes murs. Je ne les ai pas tuées. Elles sont heureuses, moi aussi. Renault 4 présumée de DGSI est toujours là, elle change parfois de trottoir. À mon avis, service secret enregistre et écoute mes mes conversations téléphoniques, lit mes brouillons sur calculateur, mais ça ne lui suffit pas, il veut savoir ce que je dis quand je parle tout seul à travers vibrations des vitres. C’est pourtant simple, Alain dit souvent « Que je suis con ! »

Alain a fidèles soutiens comme the Savoisien, pardon pour ce barbarisme. Il est vraisemblablement de race ritalingue alcoolique. Il nous pardonnera ces insultes car elles ne le sont pas. Bon, Alain et le Savoyard, qui sait qu’il est goy, attaqueront palais d’Élysée, ordre sera donné aux gardes mobiles de ne surtout pas les tuer vu que bavures de Benalla ont gâché été de monsieur le président. Militaires obéiront. Les malheureux se taperont 24 heures de garde à vue pour vaine tentative d’insurrection désarmée.

Résultat, les deux complotistes se serreront paluche à leur sortie du commissariat. Alliance d’Issisois et de Savoyard impossible ? Nenni. Alain fera morale, il dira : « En société du spectacle symbolisme est capital, nous avons fait notre boulot. » Il oubliera sa rancœur pour ledit Savoisien. C’était aussi à toi de traiter les affaires Lelandais, mais tu t’es dit, pleutre, qu’Alain faisait le boulot. Tu vois en Alain locomotive. Aucune rue n’est plus sûre qu’Alembert à Issy, où nous tolérons armingos, espingouins, tos, etc., mais pas Benalla.

Cinq votes excellent, c’est pas mal à cette heure. Nous conseillons à nos potesses salvetatoises d’employer autodérision, arme redoutable. Alain d’Issy dangereux ? Peut-être, mais on peut tout lui pardonner car il est con. S’il liquide Benalla, ce sera par inadvertance. Il pense déjà à sa plaidoirie aux assiettes.

Il dira : « Je ne l’ai pas fait exprès, madame la présidente, le coup de feu est parti tout seul. — Mais vous avez chargé votre fusil avant d’aller trouver monsieur Yose dit Alexandre Benalla ? » « Non, c’était balle que j’avais oubliée dans la culasse. » — Monsieur Guionnet, vous avez dit à plusieurs reprises sur votre blog, je vous cite, votre intention de liquider, navrer, nettoyer, occire monsieur Benalla. » « C’est uniquement parce que j’adore ancien françois. Je préfère dire navrer ou occire plutôt que tuer, mot affreusement banal. » — Le jury appréciera, mais à mon humble avis aucune peine de prison ne sera assez lourde pour condamner monsieur ou Herr Alain Guionnet. »

En disant cela présidente commettra vice de procédure. Petit Alain aura gagné. Il aura cogné la moule de la présidente, spécialité issisoise. Il sera acquitté pour vice de forme. Ce n’est pas de sa faute si son patronyme est présumé de lointaine origine bochine.

Auditions vont reprendre à chambre dite haute (sénat). Nous allons de nouveau nous tordre de rire. Macron a fait de Benalla son chouchou car il n’est guère plus grand que lui. Idem pour le nabot Charkeuzy quand il nomma Fillon premier ministre, fillon étant masculin de fille. De Gaulle et Chirac étaient grands, mais pas leurs successeurs, le juif Charkeuzy, son coreligionnaire présumé Hollande, enfin Macron dont judaïté n’est pas prouvée, seulement son impuissance.

On peut dire les deux en magyar, Sarkeuzy ou Charkeuzy. Alain d’Issy préfère dire Charkeuzy, raisons étymologiques sont trop longues à expliquer. Mais Élysée vacille. Plan d’Alain de conquérir le palais échouera, c’est certain. Mais il aura défendu symbolisme. Alembertois sont fiers d’avoir dans leur rue vieux con réviso dur, ne les décevez pas.

Président de commission sénatoriale s’appelle Philippe Bas, ça tombe bien car Benalla et Macron sont assez petits, surtout que Benalla a pois chiche à la place du cerveau, ce qui ne l’empêchait pas de rouler sur or et en Renault Talisman. Hélas ! Élysée refuse de communiquer ses fiches de paye, voyez qu’insurrection est justifiée. The Savoisien, au nom vétérotestamentaire, et Alain auront échoué, belle affaire ! Si vous voulez voir gueule d’un vrai juif, feuilletez prose du Savoisien dont cerveau est légèrement plus gros que celui de Benalla et bien sûr que celui d’une femme.

Jacques Moulin maugrée : « Chef, tu ne vas pas te faire des amies chez les féministes, tu as encore loupé occasion de te taire. Tu vantes mérites de diplomatie, tu soutiendras que tu auras tué Benalla par inadvertance, bien, mais ne te mets pas femmes à dos, elles sont majoritaires et coriaces. »

Tu as raison moulinette, cela raccourcit mon espérance de vie, mais je m’en fous. Mon esprit est plus celui du hussard que du cheveau-léger Tu connais la chanson ? On dit Issy überalles, jamais Moulineaux überalles.

Moulin rétorque : « C’est vrai chef, tu causes mieux boche que moi, bien que j’étudie ce patois dans méthode à Mimile, mais tu avais peu dit précédemment que tu es d’origine bochine. »

— Bah, boches de France taisent souvent leur identité première. Ils n’avouent jamais qu’ils bossent pour cinquième colonne. Mais mets-toi ça dans la tête Benalla, cinquième colonne veut ta tête et l’aura. »

Moulin dit : « Ta tendresse est remarquable chef, tu tueras Benalla comme ça, en passant.  » —  Non, je compte sur jeune faf pour faire le boulot. Suite est prévue, flics me serreront car je suis coupable idéal. Je fermerai mon clapet pendant plus de 36 heures afin de laisser au criminel le temps de fuir. Puis j’ouvrirai ma couenne, je dirai mon alibi. En béton, bien sûr. »

« Tu es lâche Alain ! » — Oui.  »

5 septembre 2018

POURRITURE MACRON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 08:53

Démon réattaque Macron dans son éditorial du  28 août. Gérard Courtois se retient de jaser bigorne, comprenez argot, mais ses mots sont les mêmes que ceux de Revision. Il dénonce amateurisme d’État, comme Revision. Il voit en Macron empereur à juste titre. Et agent de CIA Plenel nous casse les couilles quand il prétend régime de France monarchique.

Non, France est actuellement dirigée par un empereur, Führer en boche, guide en libyen, et caricaturistes seraient bien inspirés de le croquer sous les traits de Kadhafi. Idée est celle de Revision, mais allez-y dessinateurs, confidentielle Revision ne vous caftera pas. Nous pensons à toi Plantu parce que tu es doué et fus toujours aimable avec la revue. Surtout que, pour une fois, Démon et Revision ont même objectif : éjecter Macron.

Notez notre diplomatie, nous parlons d’éjecter Macron, mais nous rêvons en réalité de le dénuder, le couvrir de cambouis des pieds à la tête avant de le pendre haut et court.

Collaboration de Démon et Revision est loin d’être évidente, ces publications étant ennemies. Mais Démon a titré « Benalla a pourri l’été du président Macron », d’où déduction de Revision, Macron est pourriture. C’est un peu fort de café, mais quand vous prônez insurrection, vous avancez mains nues, visage découvert. Façon de parler car Alain aura fusil à pompe dans ses mains, arme qu’il détient légalement.

Zut ! Alain et Osef sont armés, ils habitent le même bled, sang va forcément couler. Mais justice et police maçonniques interviennent uniquement après que crime fut commis. Si Alain tue Osef, tout le monde le saura à Issy, sauf les flics dont enquête n’aboutira pas.

4 septembre 2018

MACRON CUIT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 19:21

Moins 10 % de popularité de Macron depuis début juillet selon IFOP, institut réputé sérieux. Il atteint la barre d’impopularité de son prédécesseur Hollande, peut-être en partie de race juive. Photos montrent maintenant tes rides et tes cheveux blancs. Tu ressembles au général Boulanger qui a eu le courage de se supprimer.

Imite-le Macron, humanité t’en sera reconnaissante. Tu as tout foiré, tu aurais dû donner biscuit aux syndicalistes, ils s’en seraient contentés. Au lieu de ça tu sabotes avions d’Air France et fais couler SNCF. Catastrophe de Gênes vient pourtant de nous le rappeler, marchandises sont avant tout à transporter par voie ferrée. Hélas ! bureaucratie, que tu ne cesses de renforcer, est énorme à SNCF. Tu fais tout de travers, tu pisses sans doute à côté de la cuvette des vécés.

Tu diras pour ta défense « je ne suis pas dictateur, voyez je tolère Alain d’Issy », mais c’est tradition. Alain a usé La Francisque et son grand ami Tapie, puis Chirac, Charkeuzy, Hollande. Son audience est minuscule mais il appelle à insurrection armée contre toi. Tout le monde te déteste, y compris CIA via ses radios Europe 1 et RTL.

Se modérant avec l’âge Alain n’appelle plus ses hussards à sortir leurs sabres pour te pourfendre, il cause seulement de ses cheveau-légers, attention à règle grammaticale. Mais ce n’est pas mieux pour toi. Salvetatoises brigandes cousent ton linceul. Elles ne sont pas les seules.

Alain vient d’être invité par brave bougnoule tunisienne à manger casse-croûte chaud. Voyez que nous sommes modérément racistes à Issy.

3 septembre 2018

HORREUR COHN-BENDIT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:30

Revision vous donne dans le mil, Macron nommera demain mardi Cohn-Bendit troisième ministre d’État, ce sera signal pour déclencher insurrection. En mai 68 un des slogans les plus populaires fut « Le rouquin à Pékin ! » Peu après départ de Concorde, vioque salope du 16 engueula petit Alain qui eût dû se trouver du côté des barricadiers selon elle.

Mais non, Alain manifestait contre guerre civile. Relisez Michelet qui vous dit que rôle des Issisois fut essentiel pendant révolution de 89. Prendre palais des Tuileries, bien, raccourcir Marie-Antoinette, mal, car l’ostraque fut excellent témoin du complot maçonnique ourdi à Versailles.

Pour le royaliste Joël Labruyère il n’y a que Paris et Versailles. Faux, car il y a Issy entre les deux, où cardinal Fleury, régent de Louis XV, dirigea le monde pendant dizaine d’années. Et Issisois ont prévu Cohn-Bendit la lanterne à laquelle ils te pendront. Elle sera sur les Hauts, d’où petit nombre de spectateurs prévisible. Tu éjaculeras Cohn-Bendit quand tu crèveras.

Alors brigandes, montez à Issy, vous serez protégées par vieux maître de sports de combat. Nous rêvons de vous, nous vous aimons.

Erreur, Macron a forcément songé à Cohn-Bendit pour remplacer Hulot, mais le lâche a refusé car il sait que banquise s’écroule sous les pieds de Macron. Faites l’expérience, jetez-vous à l’eau à moins de 50 degrés, vous jugerez que guillotine, surnom de Guionnet en Hongrie, est meilleure.

30 août 2018

MOULINADE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:49

On peut dire les deux, moulinade ou moulinerie, mais moutarde monte au nez de Jacques Moulin quand il s’écrie : « Chef, tu causes de toi et d’Issy quand n’as plus rien à dire. Tu te débrouilles assez bien avec les affaires Benalla, comme avec celles de Lelandais, mais ne pose pas ta tête sur ton oreiller en rêvant à femelles qui vont t’ouvrir leurs bras ».

— Soit,mais plouc m’a appelé pour me féliciter car c’est Issy qui a fait sauter courant de gare Montparnasse. Ensuite, je ne tue pas Benalla pour l’instant, non par paresse ou par lâcheté, mais parce qu’il s’agit de faire le voyou inculte avancer. Et puis Jacquot, je fus le premier à soutenir que le nom de Moulinsart, château de magnifique cantatrice Castafiore, est peut-être tiré de Moulineaux, ça devrait te faire plaisir. »

Non, Issy n’est pas forcément plus glorieuse qu’autres vergnes, mais elle tient Macron ce parangon pour ennemi du Galois à supprimer. Vous avez entendu ce que le monstre a dit des « Gaulois » au Danemark ? Oui, ils sont réfractaires et vont finir par te trouver Macron.

Parangon est mot trop aimable mais c’est ruse de guerre. Quand vous voulez tuer quelqu’un vous avancez masqué et le complimentez au besoin. Voyez Benalla boulevard de l’Hôpital, il portait capuche.

28 août 2018

BENALLA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 03:14

Silence radar sur les affaires Benalla dit un blogueur dont le film arrive en tête des visites sur Google. Selon lui oligarchie a condamné Benalla fin juillet au bon moment, trois jours après la fin de la coupe du monde, institution a feint de vilipender Benalla-Macron.

Têtes juives montent au feu comme Attali et Minc, qui soutient que Macron risque de provoquer insurrection. Ennemi du peuple, favorable à invasion musulmane, le dictateur a dit : « s’ils cherchent un responsable de cette affaire, il est devant vous, c’est moi et moi seul (…) qu’ils viennent le chercher. ! » en sachant que constitution l’interdit. C’est cependant aveu, responsable des opérations Benalla est Macron.

Film du blogueur est tellement bien tourné, mélangeant fiction cinématographique et réalité, que Soral l’a volé sur son blog. Le gars cause bien,  il ne commet qu’une faute de françois quand il dit sans qu’on ne sache. Or c’est double négation, nous préférons dire sans qu’on sache, subjonctif indiquant action virtuelle. Il pourra argüer que ne ne marque pas négation mais est explétif, subtilité de vain discoureur dans ce cas. Je crains qu’il ne vienne passe, où ne est explétif, et Macron aurait pu dire je crains qu’ils ne viennent me chercher.

Résultat, Soral faisant fuir de nombreuses gens avec sa grossièreté, « Macron recadré par l’oligarchie ? » ne figure plus qu’en deuxième page du palmarès Google derrière grand presse ce 29 août. En tête France-Inter, avec son comique troupier d’une gueuse, Point, Marianne, Figaro, Vingt minutes, suivis par Sputnik et Médiapart, mais ni Paris-chien ni Closer, qui enquêtent contrairement à grand presse.

Macron n’est pas assez subtil pour dire je craignis qu’ils vinssent me chercher, tandis qu’il avoue « j’ai pas d’ami ». Français rudimentaire, mais le monstre est sincère, quand on est eunuque on n’a ni ami ni amie. Presse anglo-saxonne s’interroge « affaire Benalla va-t-elle couler Macron ? » Question claire. Il accroît déficit de France en vendant ses bijoux à l’étranger, aéroport de Toulouse à escrocs chinetoques, partie de Thomson à rapaces amerloques, les mêmes qui ont acquis équipe de foot’ de Bordeaux pour y foutre la merde en plaçant à sa tête entraîneur uruguayen corrompu. Macron accroît en outre déficit de France en traitant sa Führerin, guidesse, Brigitte comme une reine.

Ne cherchez pas dans le dico, Führerin n’existe pas. Mais Brigitte dispose d’une aile de six pièces d’un bâtiment administratif, d’un directeur de cabinet, un chef de cabinet et de deux secrétaires. En même temps d’un gigolo, Benalla, mais c’est difficile à prouver. Presse pipole enquête à ce sujet. Benalla avait clé de la villa de Brigitte au Touquet, il y pénétra quand Brigitte s’y trouvait, mais aucune preuve de sa pénétration de Brigitte n’existe. Just a gigolo dit chanson amerloque. Graine de voyou au collège avant de devenir voyou à part entière.

Le vidéaste ne cause pas argot mais emploie mot familier cake. Il dit que, convoqué par les flics, Benalla est allé au nouveau TGI des Batignolles avec sa somptueuse Renault Talisman élyséenne, avec gyrophare et inscription police sur sa visière, que peu de gens ont remarquée. Il s’est garé en stationnement gênant. Hélas ! anciennes pervenches, maintenant agents de police municipale, ont fait embarquer splendide véhicule à la fourrière.

Képis détestent Benalla contre qui ils sont partie civile. Mais agents de police municipale ne veulent pas passer pour cons. Anecdote se poursuit le Z7 juillet, quand Benalla voulut récupérer « sa » voiture à la fourrière. Mais le blogueur la conte mieux que nous.

Le jeune blogueur au cheveu noir semble métis bougnoul, mais ce n’est pas étonnant, nombreux ratons d’Algérie ayant plébiscité France, qui dépensait son fric à construire routes, hôpitals, écoles en Algérie, sans se préoccuper du sort des agriculteurs. Au point que paysan françois conduisait charrue tandis que boche pilotait tracteur.

Rumeur court que Benalla bosserait pour service secret marocain, qui l’aurait recruté pour qu’il infiltrât milieu politique après ses bagarres aux collèges d’Évreux et L’Aigle de 2001 à 2005 ayant entraîné ses exclusions. Il aurait ensuite débuté sa carrière comme nervi bénévole du Parti socialiste dont les chefs se réjouissaient d’avoir bougnoul à leur service.

Silence radar est en partie faux, car Point et Marianne ont remis ça. Point de façon documentée, Marianne en réclamant sous à ses lecteurs pour qualité de son travail journalistique consistant à emplir vide par vide. Point cite presse pipole, Closer et Paris-chien. Paris-chien ne passe généralement pas pour presse pipole, mais vu que conservatrice de médiathèque juge Paris-Match presse pipole Paris-chien entre dans cette catégorie.

Closer révèle que Benalla est polygame. Il avait engrossé sa concubine quand il continuait de draguer sur toile. Il se faisait appeler Mars, planète rouge précédant Jupiter. Paris-chien nous informe que Myriam a disparu. Elle est partie à l’étranger, dit Benalla. Faux, son portable fut balisé près d’avenue Foch dans le seizième arrondissement. Myriam est complice de Benalla car c’est elle qui aurait déchiré le scellé de police de leur appartement dans la nuit du 20 au 21 juillet pour dérober les quatre pistolets et le coffre-fort.

J’ai demandé à un ami de prévenir ma femme, dit Benalla, preuve qu’il dispose d’un réseau, Benalla et Crase n’étant que partie émergée de montagne de glace. Contenu du coffre, des glocks 17, 19, 26, armes du GIGN, et un Remington.

Du coup, ben Alain ne va pas tuer Benalla pour l’instant, c’est son réseau qui l’intéresse. Benalla et Crase n’ont pas agi seuls. Myriam porte prénom juif. Benalla bosse-t-il pour service secret marocain ou pour Mossad ? Nous ne savons pas. Selon Panamza Benalla fut recruté en 2016 en macronie par un F∴ pro-israélien ancien agent de DGSE. Thèse plus vraisemblable que la première, même si les deux ne sont pas contradictoires. F∴ + service secret + soutien d’Israël, réseau Macron semble intouchable.

Myriam a 32 ans, Benalla 26. Conclusion, le polygame aime vieilles peaux. Mais ce n’est pas étonnant quand on sait à quel point il est adipeux.

Macronie n’a pas baissé les armes, elle mise sur deux tableaux : pousser comiques à parler de l’affaire car ils susciteront confusion ;rter intermédiaires pouvant devenir gênants, comme le procureur Molins, invité à ne pas étudier le dossier Benalla, possible suspect d’actes terroristes au service de l’étranger. Première ministresse britannique se réjouit des affaires Benalla en tout cas. Elle est en merde politique au plan intérieur et voit en France obstacle dans ses négociations de sortie d’Union européenne, Royaume-Uni ne souhaitant qu’avantages pour lui. Du coup, Theresa May est venue voir l’eunuque au fort de Brégançon, où il était prévu que Benalla assurât sécurité de Macron.

Politique de Marche en avant, accorder promotion à intermédiaire pouvant être dérangeants. Et c’est ainsi que Molins devrait être promu avocat général près la cour de cassation fin novembre, excellente fin de carrière.

Blogueur ne parle pas du F∴ Benalla, là est sa grosse lacune, car le complotiste est de type maçonnique. Comme les têtes de la bande à Macron Collomb et Le Drian. Contrairement à grand presse Revision prononce toutes les lettres de Collomb sauf le deuxième l, car il est ridicule de jaser de côlon. Or colombes du Grand Orient de France ont autrefois promu Société des nations puis guerre à Hitler, présumé barbare bien que d’éducation catholique romaine demeuré fidèle à sa foi.

Hitler était mystique, il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour épargner vie du juif, bien que Slaves et païens voulussent parfois avoir sa peau. Résultat, nous ne sommes pas seulement sous dictature de Macron et du réseau maçonnique, mais aussi sous celle du juif allemand.

Voyez le résultat, trois génies juifs allemands : Cohn-Bendit, pédéraste langoureux,  agent présumé de CIA, Évariste, fouteur de merde, Gainsbourg, fumeur alcoolique. Crussiez vous que nous nous révoltassions pas dans ces conditions ? Ou encore vrai visage de Veuve, qui se dit humaniste. À l’école Benalla frappait garçons plus faibles que lui, comme il l’a fait place Contrescarpe. Initié vraisemblablement à Puteaux en 2017 sans enquête préalable de personnalité contrairement à l’usage en sa qualité d’homme du pouvoir, il assista à tenures fermées à côté de juges et d’officiers supérieurs de police.

À côté du F∴ avocat juif Jakubowicz, austro-polac dont âme est celle d’un voyou, à côté de pédocriminels que justice protège. En 1813, duc de Sussex a commis regrettable erreur d’admettre juif en maçonnerie, institution initialement d’inspiration chrétienne, voilà le résultat. Plouc dit il y a pédocriminels à la Veuve mais de haut grade. Il y a vénérables, dix-huitièmes, c’est certain. Veuve se défend en soutenant qu’il y en a aussi en église, c’est tout aussi sûr, car torturer et tuer enfant est jouissif pour hommes d’âge mûr.

Recette est simple : vous avez peur de la mort ? Tuez enfant, ça vous soulagera. Car tout est lié, Benalla n’est pas seulement suspect de terrorisme mais aussi d’être pédocriminel en puissance. C’est cette réputation Puteaux que tu souhaites que Revision colporte ? Tu sais que toile a désormais plus d’influence que grand presse. Nous ignorons qui liquidera Benalla, mais essentiel est que boulot soye fait.

Dernière nouvelle, Revision avait depuis longtemps Ismaël Emelien dans son collimateur à cause de son prénom figurant en Genèse et Coran mais n’osait pas en parler car il s’agit de franchir le Rubicon au bon moment. C’est Vigi, ancienne CGT police, qui balance ce haut fonctionnaire élyséen. Occasion de voir sa photo. Le gars a cheveu noir, mais teint pâle, nez non busqué, oreilles non décollées, non lippu. C’est à lui que Benalla a confié films de police dérobés de Contrescarpe sans doute en partie par instinct racial. Mais il a oublié que grande partie des bougnouls soutient France, comme le second vidéaste grenoblois de Contrescarpe, comme le lettré Hindi ou l’affreux de Panamza dénoncé par Manuel Valls, homme politique en survie artificielle grâce à Macron.

Antisioniste obsédé, bougnoul de Panamza vient de faire le lien entre Auschwitz et les attentats du 11 septembre 2001. De façon laborieuse, mais il faut le comprendre. Pour le musulman Auschwitz n’existe pas car le prophète n’en a pas parlé. Bougnoul = musulman est presque toujours vrai, mais pas vraiment celui de Panamza qui s’émancipe lentement et maladroitement d’islam. Il cite Hajo Meyer (1924-2014), sans doute déporté à Auschwitz pour motif racial, physicien qui voyait en sionistes criminels nazis et était convaincu à 100 % que destruction des trois tours de Jew-Pork était due à explosifs.

Le bougnoul bande comme un phoque quand il voit juif traiter sionistes de criminels nazis, mais il se plante sur la date du jugement de Meyer : ce n’est pas le 10 septembre 2001 qu’il fut convaincu de l’emploi d’explosifs à Jew-Pork, c’est impossible. Hélas ! il est comme le quart de jésuite Faurisson, il ne corrige jamais ses erreurs. Joël Labruyère a eu raison de pousser brigandes à chanter l’arnaque du 11 septembre, étroitement liée à celle d’Auschwitz.

Résumons selon sioniste, il y aurait eu symbiose judéo-allemande suivie de l’horrible Auschwitz avant magnifique coup fourré du 11 septembre.

Chaque chose et chaque homme ayant nom, Banane nous apprend que Benalla se prénomme Osef. Banane est appellation de l’excellent blogueur dont YouTube diffuse films. Le jeune est polyvalent, littéraire, économiste, juriste. Antoine est presque ridicule avec son fût-ce par rapport à Banane qui dit fussent-ils.

Bible l’a dit, verbe est capital, voire dieu. Alain d’Issy a vanté talent de Banane, YouTube l’a suivi. Minuscule toile d’araignée Revision a influence. Elle a fustigé Google qui boudait papiers du Paris-chien, maintenant Google cite Paris-chien. Benalla convoqué au tribunal des Batignolles le 28 septembre par trois jugettes d’instruction ? Mais c’est trop tard. D’une part, il sera peut-être occis avant, d’autre part il faut cueillir le fruit quand il est mûr. Or tout le monde lui est hostile, oligarchie et chevau-légers. Sa place est en cellule à Fleury à côté de Ramadan, même si ce dernier est innocent de la plupart des crimes dont il est accusé. Suite est connue, Benalla cantinera kascher avec sa fortune, il sera obèse à l’âge de trente ans.

Google cite maintenant Russia today France, qui se réfère à Médiapart et fustige Ismaël Emelien, bras droit de Macron né à Grenoble ayant fréquenté têtes de coterie juive. Entente entre juifs et musulmans n’est pas nouvelle. Macron est comme le pape, deux partisans du syncrétisme. Myriam risque en théorie cinq ans de prison pour soustraction d’éléments de preuve, mais parquet de Paris lui accorde paix royale. Comme à Ismaël Emelien, dont Guillaume Larrivé a en vain demandé l’audition par la commission d’enquête d’assemblée nationale. Il est pourtant tout aussi coupable de recel des films que les trois officiers de police suspendus pour cette raison et que Benalla qui vit comme coq en pâte.

Ou plus encore, car c’est le conseiller spécial de Macron en communication qui a dérobé, recelé et répandu les films en macronie le 19 juillet aux fins de propagande, avant de faire marche arrière. Amateurisme des laquais de Macron est incroyable.

Prénom Ismaël fut bien trouvé en 1987, car pouvant passer pour juif ou arabe, but de ses parents étant de trouver prénom favorable à sa carrière. Or SOS-Racisme régnait à l’époque. Discrimination positive du juif existait depuis longtemps, tandis que celle de l’Arabe semblait devoir bientôt s’imposer. Au demeurant, Ismaël a habité près d’un an au Caire en 2007 où il aurait appris arabe. Deux avantages, pour tout arabophone hébreu est facile à apprendre, Emelien voyagea ensuite en Syrie où il négocia et supervisa installation d’une succursale de l’entreprise de son père.

Son père ingénieur s’appelle Jean-Pascal Emelien, prénoms chrétiens, Emelien contenant suffixe gentilé tiré d’Ancien Testament. Sa mère institutrice se nomme Cristel Descrozaille. En 1962 elle fut une des premières à s’appeler Cristel, prénom rare ayant pour variantes Christelle, Christiane, Christine, Descrozaille étant sans doute toponyme. Or juifs portent souvent gentilés ou toponymes comme patronymes. Ajoutez à cela qu’Ismaël est surnommé Isma, diminutif hébraïque d’Ismaël. Un député de République Emmanuel Macron s’appelle Descrozaille.

JDD du 2 septembre surenchérit en titrant un de ses papiers : « Benalla : des proches de Macron en ligne de mire ». À savoir le préfet Patrick Strzoda, directeur de son cabinet, François-Xavier Lauch, chef de son cabinet, Alexis Kohler, secrétaire général d’Élysée, que Benalla a prévenu qu’images du premier incident connu avaient été tournées. Tous portent noms d’origine étrangère car le dictateur tient à placer métèques à la tête de sa police politique. Tout en accroissant le poids de la bureaucratie.

Sous Hollande 148 directeurs de cabinet, chefs de cabinet, etc., étaient nommés par le président, sans parler des chargés de mission, il y en a maintenant 170, résultat dysfonctionnements, tandis que chacun ignore le champ exact de ses attributions, car se trouvant sur siège éjectable actionné par le dictateur. Chef des armées ose petite remarque critique sur le budget, viré, comme un ambassadeur, ministre de France à l’étranger. En revanche Macron impose par décret son désir de nommer son apologiste Buisson consul de France à Los Angeles.

De deux choses l’une, ou bien nous vivons sous république bananière, ou bien sous dictature, aussi presse britannique et Médiapart ont tort. Que régime fût monarchique sous De Gaulle et La Francisque est concevable, mais actuel système est dictatorial. Il ouvre droit à insurrection. Comme responsable d’ancienne CGT police Langlois l’a dit en substance : Macron a défié les Français en proférant qu’ils viennent me chercher ! Eh bien nous les laisserons faire.

Syndicat des képis estime à plusieurs dizaines le nombre des vigiles de Macron, euphémisme car ils sont sans doute près de 200 flics et voyous, tradition barbouzarde du SAC oblige. Ils sont beaucoup moins forts et nombreux qu’argotiers et flicards outragés par abolition des lois d’une république en partie imaginaire.

Si nous arrivons à convertir brigandes à insurrection ce sera quasiment gagné. Même si une d’elles s’appelle Sarah, prénom juif en vogue. Puis ce sera merde car diriger insurrection victorieuse est incroyablement compliqué.

Si insurrection triomphe, comme c’est de plus en plus vraisemblable, nous commencerons par pendre nus en place publique Emmanuel et Brigitte par leurs sexes. Supplice pour Macron d’être pendu par ce qui lui reste de queue et de breloques, mais la gars est fluet, il s’en sortira. Impossible en revanche de pendre Brigitte par son trou noir ou par le gland de son clitoris, aussi corde lui serrera les hanches. Bonne méthode pour maigrir. Gigotera-t-elle ou non ? Paris sont ouverts.

Spectacle fera vite tour du monde. Bonnets rouges, avec leurs volontaires étrangers surtout bocho-magyars, feront le buzz. Mais ils dépendront leurs victimes au bout de 45 secondes pour les conduire au nouveau CC de sous-Bois d’Arcy en cours de construction par les détenus. Auschwitz fut érigé en zone marécageuse, mais nous pouvons imiter le boche quand il a bonne idée. Seules mouettes seront furieuses car n’ayant pas accès au sous-sol de Bois d’Arcy.

Vexée d’avoir été grillée par JDD, rédaction de Paris-chien en rajoute. Elle titre :  « Collomb et Delpuech interrogés ? » Hélas ! monstre Collomb ne parlera peut-être que sous la torture qui lui est conseillée d’un point de vue médical. Quant au préfet de police de Paris Delpuech, au nom encore une fois d’origine étrangère, il est proche de sa retraite et balance Benalla à demi-mots.

Système est pourri disent insurgés, inutile de couper branche, but est de l’exterminer. Et de le manger aux petits oignons. Au paprika et au poivre dit le frangyar incapable de discernement.

3 septembre, Europe 1 ou radio CIA vient de trouver nouveau témoin, cette fois françois, sur Benalla, Sébastien Lecornu, comprenez Lecocu, secrétaire d’État à écologie. Corrompu, le gars est prêt à bosser sous les ordres de Daniel Cohn-Bendit si le dictateur le décide. Il prétend avoir commandé peloton de gendarmerie de 2012 à 2014 et que Benalla fut très bon gendarme.

Lecocu filera droit en camp de concentration si insurrection vainc. Pour peine temporelle car goy corrompu est délit mineur. À sa libération nous lui offrirons boulots de magasinier ou de bagagiste. Car nous manquerons de bagagistes après avoir viré les chariatistes.

4 septembre, Marianne et Valeurs actuelles pillent Parichien. Ces magazines accusent Collomb qui n’en peut mais. Pardon pour Parichien, mais Revision suit ou précède mode agglutinante. Chose est sûre, bilan Benalla n’est pas tiré. Braves d’un côté, monstres de l’autre, car Benalla n’est pas seul. Nous décapiterons volontiers Benalla et Cohn-Bendit, mais ne nous en demandez pas plus, à impossible Issisois n’est pas tenu.

Berlines rue d’Alembert, Renault Espace et luxueuse bagnole Citroën. Leurs propriétaires se croient en sécurité. À tort, car Alain protège petits écoliers, pas guimbardes de snobinards.

Issy est quartier tranquille comme celui de Damas-est. Nous pouvons y régler affaires en rosbif comme en français. Tu causes françois, Lion, dis quelques mots en ce patois, ils auront succès. Par exemple, j’emmerde États-Unis d’Amérique, masse comprendra.

23 août 2018

DIX QUESTIONS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 08:59

Vous gémissiez, pleuriez ou trépigniez dans l’attente des dix questions inquisitoriales. La première est facile, puis ça se complique.

1°) Quelle est la brigande préférée d’Alain ?

2°) Évariste fut doué, mais quelle est sa race ?

3°) Ben Alain navrera-t-il Benalla ?

4°) Aéroport d’Issy appartient-il au passé ?

5°) Combien de fric Benalla a-t-il gagné en juillet 2018 ?

6°) Révolution goye est-elle imaginaire ?

7°) Alain colonise Amérique, pourquoi ?

8°) Comment Trappes envahit-elle Issy ?

9°) Créer station Auschwitz plage est en projet, qu’en pensez-vous ?

10°) Alain d’Issy est ultracon, pensez-vous qu’il peut survire ?

Jacques Moulin dit : « Tu parles trop de toi Alain, comme si histoire débutait et s’arrêtait à Issy. Pour ta gouverne, sache que nous te suivons mais pas aveuglément. » Réponses : 1°) Marianne, Alain bande comme un phoque quand il te voit. 2°) Évariste est de race juive allemande, il s’appelle Joël Sternheimer, habitant d’étoile. 3°) On ne sait pas, gars se bousculent au portillon pour tuer Benalla, mais à notre avis c’est à Issy de laver son linge sale. 4°) Oui et non, aéroport a disparu mais irrédentistes sont partisans de sa réouverture. Trois avions à atterrissage court et leur décollage par jour sont préférables au vrombissement des hélicoptères qui polluent la ville. 5°) Fachos disent 10 000 euros , Revision 12 000, mais ne croyez ni les uns ni l’autre. Il était prévu d’abattre le mur mitoyen rue Branly pour faire appartement de 180 mètres carrés. Cela suffit pour se faire idée de la fortune du voyou.

Pause, vous avez découvert qu’Alain bande parfois comme un phoque, locution allant passer en usage. Qu’on peut répondre à question par oui et non, ce n’était pas prévu dans votre Golgotha. Mais c’est à vous de vous adapter, vous avez décidé de lire prose du gourou de Revision, assumez-en les conséquences.

Poursuivons. 6°) Révolution goye est-elle imaginaire ? Oui et non. Marianne et Alain en sont ardents partisans mais ils sont ultraminoritaires. 7°) Alain colonise Amérique parce qu’il cause mieux yankee que british d’une part, mais aussi parce qu’amerloques le désirent. Ils aiment sa littérature avec son style carré. Ils ont énormément apprécié quand il a jasé de remugle. 8°) Trappes envahit Issy via Hamont dont tout le monde connaît l’adresse. Lui et ses enfants ne sont pas inquiétés. À Trappes, bougnoul fiché S vient de tuer sa sœur et sa mère, flics l’ont descendu. Pour une fois ils ont fait leur boulot. 9°) Auschwitz plage, rêve pour vous, fachos et ultragauchos. Vous voudrez tous vous faire bronzer et rapporter vos photos, mais attention, été est plus court en Pologne qu’en France. Déjà qu’il pleut comme vache qui pisse à Issy, imaginez Auschwitz,, ce n’est pas station balnéaire. 10°) Bien sûr qu’Alain peut survivre en société de cons. Tout le monde lui reconnaît son statut d’ultracon.

Interview en exclusivité : « Monsieur Alain Guionnet, où allez-vous de ce pas ? » — Tuer Benalla. » « N’avez-vous pas peur ? — Non. » « Tout le monde connaît votre plan, renseignement et nous-mêmes, ne croyez-vous pas votre plan faisandé ? » — Et alors ? Vous croyez que la grande Jeanne s’est posée ce genre de question. Elle a quitté sa Lorraine natale, moi je défends mon patelin. »

Cow-boys ont pigé, tout dialogue avec Alain est impossible. Laissons-lui son confetti d’Issy, il n’ira pas loin avec. Il nous fait rire avec ses balivernes. On peut le laisser tuer Benalla puis il bandera comme un phoque, sujet d’étude pour le zoologue.

Encore un mot sur Marianne, elle est extra et en a dans le citron. Au lieu de sortir banalités sur la lie médiatique elle bousille le Siècle. Elle a raison, c’est la tête qu’il faut frapper pendant que Joël Labruyère radote avec ses « les gens pensent que… » Mais tout le monde s’en fout. Siècle est chasse gardée d’élite révolutionnaire.

Si anarchistes du tournant du siècle écoulé vivaient encore ils n’auraient pas à se casser la tête pour introduire bombe en chambre des députés, c’est tellement plus facile de faire sauter le Siècle, surtout que presque personne ne s’y attend. Marianne a certes prévenu, mais une fille pose rarement bombe, surtout qu’il faut la fabriquer. On parla des pétroleuses pendant Commune de Paris. Filles auraient pillé maisons bourgeoises avant de les incendier, bobard parmi d’autres, obus du F∴ Thiers étant souvent incriminés. Mais il est vrai qu’il est facile de cramer maison avec bouteille de pétrole, fille peut le faire.

C’est artillerie de Thiers qui a enflammé l’ancien château du duc de Conty, dont petite porte d’entrée est en cours de réfection car Issy bouge son cul. C’est encore elle qui a détruit hôtel de ville de Paris, lieu symbolique de résistance des fédérés. On peut dire les deux, communards, mot péjoratif, ou fédérés, mot plus juste au plan historique. Car il y eut au départ trahison des FF∴ et des juifs de République du 4 septembre. Tout le monde est d’accord, défilé des uhlans prussiens fut impressionnant, mais moins leurs Landwehrs. Issy s’est tapée Bavarois, vaincus à Sadowa en 1866, c’est presque honteux.

Bah, Alain t’aime Marianne, c’est le principal. Il tuera Benalla pour te séduire. Il bandera comme un fol pour toi. Tout le monde est primaire à Issy. Tyran Santini pense que propagande d’Alain est bonne pour le commerce en sa qualité de fils de bistrotier. Mais Renault 4 a disparu ce jour,vendredi 24 août. Pourquoi ?

Question compliquée.  On dit parfois komplikalt en magyar, langue barbare. Car il y a deux langues en hongrois comme en hollandois, une locale, l’autre internationale. Petits peuples se démerdent comme ils peuvent. Hollandois est fier qu’on l’appelle ainsi. Habitants du pays furent influencés par jansénisme. Plus calvinistes que luthériens, leur foi religieuse laisse à désirer. Mais cela ne résoud pas le mystère de Renault 4.

Apparue à Alembert lors de l’éclatement de l’affaire Benalla, elle y est restée plus d’un mois. Deux prunes de 35 euros pour stationnement interdit, ce n’est pas cher, surtout qu’elles ne seront pas payées. DGSI a ses privilèges. D’ailleurs Alain a protégé la caisse en sa qualité de bon toutou.

Déclarer guerre à Levallois-Perret est une chose, la livrer est plus tordu. Marianne, aide-moi. Alain ne va pas exploser seul Levallois-Perret. Siècle est dans sa boîte, affaire réglée. Joffrin sera occis comme de nombreux autres, hélico’ vrombit dans le ciel, Marianne, Alain a besoin de toi.

Menaces de mort ? Peut-être, mais navrer Benalla et Joffrin est faire le ménage. Personne ne les pleurera. Avoue-le Marianne, tu lis Revision. D’ailleurs tu fais gaffe, tu dénonces les grands médias, pas les médiaticules.

« Promenade des Anglais » est pas mal. Mais dénoncer raison d’État est vague, alors que l’instigateur de l’attentat est connu, il s’appelle Squarcini dit le Squale à Levallois. Parlez-en sous forme elliptique dans votre chanson, comme vous savez le faire. Dites par exemple qu’il y a squale qui rôde près de promenade des Anglais, tout le monde comprendra. Allusion et dérision sont vos armes.

Alain s’est d’autre part aperçu que vous jasez parfois de Navarre, bien, c’est votre coin. Issy est obsédée par hélicoptères qui rendent malades certains de ses habitants. Vous avez fait un tour chez les ritalingues niçois, haut lieu de pédocriminalité, soit, mais vous feriez peut-être mieux de regarder alentour. Cathares ont forcément laissé traces comme Navarre.

Marianne et ton pote Antoine tapez sur jésuites et franc-maçonnerie, très bien. Mais Antoine méfie-toi d’Alec Mellor, fourbe de Pisan. Il prétend que FF∴ étaient souvent légitimistes avant la révolution. Lis Marie-Antoinette, tu verras que Versailles était nid de francs-maçons ayant facilité la révolution à ses débuts. Ensuite, pe

rsonne ne fut responsable de la terreur de Robespierre, mais selon Zemmour les girondins en seraient les instigateurs car ayant bêtement déclaré guerre à presque toute l’Europe. Terreur devait s’ensuivre. Puis chouans se sont révoltés, non parce qu’ils étaient royalistes, mais ils refusaient de s’enrôler et de combattre dans l’armée du directoire. Antoine et votre gourou embrayent sur la fable du génocide franco-français, or il y eut massacres, c’est tout.

Et puis changez de questionneur à radio Brigandes, le vôtre est stupide. L’imbécile date la franc-maçonnerie d’il y a 2000 ans ! Antoine est heureusement plus intelligent. Lui aussi a étudié la pénétration de la Compagnie de Jésus par les marranes, juifs faussement convertis au catholicisme romain. Sauf qu’Antoine parle des converts alors qu’on dit conversos en issisois. Il faudra peut-être un jour accorder nos violons. En tout cas, Antoine, un goy des goys, pas goyim. Tu veux jouer au facho connaissant pluriel hébreu, mais peu de fachos jasent hébreu. Même ton gourou royaliste a sérieusement étudié cet idiome pendant un an.

Hé oui ! Alain se tape tous les enregistrements des brigande, ce n’est pas de la tarte. Mais quand les quatre mamans et la Catalane vont-elles s’arrêter ? Sept albums en quatre ans c’est beaucoup. Vous êtes pipelettes en réalité. Votre enfer est pas mal, vos soixante-huitards passent bien, mais votre gourou a oublié d’indiquer que le dragon est ailé, importante précision.

Nuisance des jésuites et des francs-maçons est certaine. Mais vous avez oublié de parler de Faurisson qui étudia cinq ans chez les jésuites et ne s’en est jamais remis. Pour le pape François mention bien, vous avez étudié la question. Bravo aussi pour avoir démasqué le successeur juif d’Ignace de Loyola.

Parution de votre prochain album vers le 15 septembre. S’il vous plaît, ajoutez un squale dans « Promenade des Anglais ». Squarcini sera content car vous causerez de lui, Niçois n’ont toujours pas compris. Finistèrois sont à peine supérieurs au Niçois.

Vous évoquez bretoquitue, bien, mais c’est gars de race bretoke par sa mère qui vous invite à Issy. Arrêtez de vous produire sur scène uniquement devant fachos, vous valez mieux que ça. Vous êtes douées les filles, même si votre arrangeur Maxime ne fait pas toujours miracles.

21 août 2018

JEU RACCOURCI

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:56

Alain d’Issy emmerde tout le monde avec ses longs papiers qui demandent réflexion. Bon, il est tombé fol amoureux des brigandes, de Marianne en particulier. Notez qu’il écrivait initialement Brigandes, jaser des brigandes est pour lui anoblissement car tout est inversé dans sa tête.

Idem pour Issy, qui serait capitale du monde selon lui. De Gaulle a décollé en 68 de l’aéroport d’Issy pour Baden-Baden, Issy vient récemment d’exploser gare Montparnasse, tout le monde le sait. Ce n’est pas cela qu’on lui reproche, mais le vieux con imagine maintenant que Benalla habite bord de Seine. Soit, mais vas-y avec ta démarche de pachyderme, tu visiteras peu d’immeubles sans clé de facteur. Restent bistrots peu nombreux, mais il faut souvent soudoyer gens pour être informé or t’es fauché.

Paris sont ouverts à cent contre un, chances de gagner du voyou sont de 99 %, celles du petit Alain de 1 %. Combat inégal, mais c’est face à adversité qu’on se forme, pas vrai brigandes ?

Bref, nous vous proposons jeu d’été, recette marchant bien. Seulement trois questions, mais réfléchissez avant de répondre.

1°) Issy serait seule ville du monde sans femme, vrai ou faux ?

2°) Qui est chanteur préféré de Joël Labruyère ?

3°) Pourquoi parlons-nous du barbare ?

Questions difficiles auxquelles nous allons répondre. Meilleurs d’entre vous ont deux bonnes réponses sur trois, mais ça s’arrête là. 1°) Issy débarrassée des femmes est vrai, car il n’y a que garces, grosses, gueuses et salopes dans la vergne. 2°) Labruyère adore le juif Bob Dylan ayant introduit couplets surréalistes dans ses chants. 3°) Nous causons du barbare parce que ce mot rime avec magyar.

Dernière question était la plus difficile, mais le Hongrois est doué en natation, escrime et équitation. Son lobby français se trouve surtout à Issy. Ne l’oubliez pas brigandes, Europa est aryenne mais aussi un peu touranienne (Estonie, Finlande, Hongrie, Laponie). Juif Urbain a montré exemple en refusant entrée de musulmans sur territoire de Hongrie millénaire. À notre avis Antoine est trop tendre avec le musulman, il est victime de propagande gauchisante, en réalité du capital financier. Qu’il fasse un tour à Trappes ou en Seine-Saint-Denis, ville et département tombés à l’ennemi, ou simplement près de gare du Nord, le François y est étranger.

Tu te dis superviolente Marianne mais Alain peut l’être aussi. Tu connais beaucoup de gars ayant cogné au ventre le commissaire d’Issy ? Nous vous proposons de fumer calumet de la paix brigandes bien que vous ne fumiez pas. Montez à Issy, ultagauche et skins vous protégeront. Demandez à Napoléon Bonaparte comment on prend le pouvoir,en force, et recordez l’adage qui tient Issy tient Paris. Ce sera alors début de vos soucis car on ne dirige pas France comme un harem, mais ultragauche sera là. Elle conseillera tantôt coup à gauche, tantôt à droite.

C’est elle qui a explosé Auschwitz, pas Faurisson. Faites attention les filles, il y a pièges devant vous, bourgeoisie ne renoncera jamais à son pouvoir. Elle se fout de la peau de Benalla. Son plan est de pousser petit Alain à faire son boulot. Il tuera Benalla, c’est inscrit dans ses gènes, puis le vieux pourrira en mate car il aura été identifié.

Alain sera interrogé dans la cour : c’est toi qui as tué Benalla ? Oui. Pourquoi vieux t’es tu lancé dans cette galère ? Parce que je veux éblouir brigandes. Son cas est irrémédiable.

States of America arrivent en tête des visites, c’eût pu être prévisible car cow-boy aime jeux à la con. Amerloque est plus souple d’esprit que le François malgré sa queue souvent décapuchonnée.

Il y a parfois coups de pied au cul qui se perdent, pas vrai brigandes ? Demandez à votre gourou de baisser son froc, il est sans doute coupé du huitième jour. Seul expert peut distinguer un huitième jour d’un autre, mais cela s’apprend comme toute chose. Et voyez Antoine, il a appris à jaser popof basique en quelques semaines, mu par son adoration de Poutine, et Joël aurait étudié hébreu pendant vingt ans ? Foutaise.

Antoine est doué, mais il ne faut pas le lui dire, Marianne merveilleuse. Nous vous suivrions tous deux volontiers au paradis. Hélas, nous chassons Benalla, maintenant bord de Seine, quartier de nouveaux riches proche de BFM et de Microsoft.

Le vieux ne tiendra pas la route disent mauvaises langues, mais s’il tue Benalla il entrera en histoire. Brigandes sauront chanter son exploit, car tout devrait finir en musique. Tu as vu Alain an dernier Benalla quand tu montais la côte. Tu le savais ennemi et tu avais raison. Maintenant, si Alain te tue, ce sera normal.

Rappelez-vous de Cagoule, qui avait surtout un tueur dans ses rangs, jamais identifié par les flics car ses meurtres étaient ciblés. Il ne liquidait pas le con militant, seulement les têtes. Idem peut-être hui. Si Alain nettoye Benalla flics se perdront en conjectures. Benalla fut tué d’une manchette à la nuque, mais tout le monde est capable de le faire, même une fille. Il s’agit peut-être d’un complot étranger, nous soupçonnons MI6.

Et Alain pourra continuer de folâtrer sur son monticule. Il se vante d’avoir frappé commissaire de police d’Issy mais n’avouera jamais avoir liquidé Benalla. Il inventera alibi, du genre j’étais au bistrot marocain à la Ville de Saint-Flour. Le patron dira : « Je m’en souviens, je ne peux pas vous dire l’heure exacte car j’ai trop de travail. Sa corpulence a bu café sans sucre au comptoir, son visage n’était pas celui d’un tueur. Je m’en rappelle d’autant plus que le monstre nous a traité de bougnouls, moi et ma clientèle.  »

C’est faux mais ça passera pour vrai. Quand vous êtes dans la merde bottez en touche. Vidéosurveillance aura filmé Alain tuant Benalla mais enregistrement disparaîtra. Képis jubileront. Pour une fois flics et argotiers feront la fête.

Cependant Alain n’a d’œil que pour Marianne. Je veux te croquer lui dit-il, je tuerai Benalla pour te séduire.

REPOSITIONNEMENT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 05:57

Rentrée approche, fourbissez vos armes. Chez les brigandes relève de Labruyère est assurée par le Comité de salut public à la tête duquel se trouvent Marianne de race peut-être vendéesoise et Antoine, 21 ans. Ils sont palpitants. Marianne nous apprend qu’une brigande habite Paris, une autre en Espagne. Certains morceaux sont enregistrés en différents endroits avant de passer dans les mains d’un arrangeur, ingénieur du son en novlangue.

Marianne n’est pas engagée politiquement mais en a dans le raisin. Elle avoue que le plus gros coup des brigandes fut « La Loge des Jacobins ». Elle a raison. Que n’eusses-tu point connu Alain d’Issy quarante ans plus tôt ? ce fut grand amour. Surtout que c’est chic d’avoir ultragaucho dans son moteur.

Antoine apprend le popof, langue facile parce qu’aryenne malgré ses infernales déclinaisons pires qu’en boche. Mais le jeune binoclard n’a pas peur, pas plus que Marianne prête aux combats « superviolents ». Elle n’est pas blonde contrairement à de nombreuses brigandes, mais châtain clair.

Antoine emploie subjonctif parfait sous forme fossile (fût-ce) mais tous les verbes se conjuguent à ce temps. Marianne parle souvent d’absolu sans savoir qu’absou en assyro-babylonien signifie enfer. Conseil, absolu est mot médiatique à éviter, remplace absolument par totalement. Absolu n’existe pas.

Front d’Issy, où femme est inconnue, où il y a seulement garces, gueuses, grosses, salopes, voire pimbêches. Brave cherche adresse de Benalla. Il tomba sur grosse fonctionnaire cliente de Monoprix, façon de parler car elle était svelte, peu après éclatement de l’affaire, mais elle ignorait adresse du voyou. Rebelote vendredi à médiathèque. Alain pleure dans les jupes d’une conservatrice  : je cherche Benalla. Grand presse a capoté, vous n’avez pas presse pipole ? Non, gueuse songe seulement à Paris-Match.

Elle connaît adresse de Hamont, lâche ayant abandonné Trappes face aux musulmans durs qui l’avaient élu et dont il a profité, mais pas celle de Benalla. Chouchou de Macron habite peut-être plus au sud ou bord de Seine.

Malgré leurs faibles moyens limiers d’Issy traquent Benalla avec assentiment d’une grande partie du public. Ils ne tuent pas pour argent mais pour cause en partie imaginaire.

Marianne, je t’en prie, ne dis pas ultragauche bidon, mais tu ne le fais pas. Chacun défend sa cause, toi celle des troubadours du quinzième siècle, Alain d’Issy celle de Kièngui, pays du roseau majestueux d’il y a cinq mille ans et plus. Univers que ton gourou n’a pas exploré.

Paroles en l’air ? Mais brigandes savent pianoter, calculateur et instrument de musique sont presque pareils ; une brigande joue accordéon, ses copines clarinette, flûte, harpe, violon, etc. Gamines sont douées. Quand vous trouvez trésor vous ne le jetez pas.

Quant à Benalla rien ne presse. Nous avions d’abord cru que grand presse avait abandonné cette proie à cause de trêve estivale, mais non, il y a remugles. Rassure-toi Macron, Revision priera brigandes de te coudre joli linceul. Elle est même prête à payer partie de sa fabrication.

12 août 2018

DECLARATION D’AMOUR

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:16

Ultragaucho antigaucho d’Issy vous aime Brigandes. Il est plus antitrotskard qu’antimao, tradition locale, mais ne dites pas que tous les médias vous dénigrent, c’est faux. Vous avez été menacées dans votre village ou bourgade le 4 août par antifas, mais faites attention aux mots, antifa est bochisme. Or on ne va pas s’aligner sur Bochie.

Bochie est pays merdique, voyez Merkel. C’est elle qui a inventé malgré elle le mythe d’Auschwitz, tout au moins cautionné, mais essentiel fut élucidé. Méfiez-vous d’une fille de pasteur luthérien stalinien, elle ment comme elle respire. Votre groupe fut en partie décimé après attaque antifachote du 4 août. Normal, attaques antifachotes usent, surtout que Labruyère est vieux con s’écoutant parler.

Conseil, alliez-vous à ultragauche issisoise. Elle vous aime et protège filles braillant dans la rue. Vous n’étiez peut-être que quatre à Montretout, confirmation possible que vous êtes en déclin. C’est possible et dommage car vous êtes douées. Taper sur pédé Philippot et garce Marion étaient sans doute inutiles. Le vieux ne vous a sans doute pas filé un radis pour votre prestation car il est radin.

Braillements des filles ont cessé dans la rue vers 21h30, normal un dimanche. Mais fille engueule son mec à 23 heures. Alain n’intervient pas, ce ne sont pas ses oignons. À part buter Benalla et Crase il ne sait rien faire.

Avocat au nom boche Castelnau (bosquet ou bois du château) accuse les prévenus d’avoir commis au moins vingt délits, il exagère, peut-être un peu moins, bien que Benalla fût coupable d’usurpation d’identité, abus de pouvoir, censure, détournement des fonds secrets d’État entre autres. Macronistes n’ont rien à répondre à ces accusations. Outre à celle de coups et blessures volontaires sans intention de donner la mort et à toutes celles retenues. Député bretoc bretonnant de Macron l’a compris, il a rendu son tablier. D’autres suivront tandis que Macron se casse la gueule dans les sondages. C’est quoi l’homme nouveau ? Celui qui paye gigolo de sa femme avec argent du fisc tout en enrichissant les riches ?

Étoiles ou soleils commencent à arriver. Vous avez pigé les gars ? Petit Alain d’Issy adore Brigandes. Il renouvelle son invitation, radinez-vous à Issy, Alain assurera votre protection. Vous vous produirez d’abord place de la Mairie, la plus fréquentée, public estimé à 400 personnes, puis vous monterez faire récital devant saint-Étienne,  centaine de personnes, avant de roupiller sur moquette de son petit appartement. Lors de vos représentations nous apporterons paniers pour recueillir pèze du public à vous destiné. Puis nous surveillerons leur contenu comme des matous ou des molosses, au choix, et ôterons billets de banque quand il y en aura trop car Issy est ville de voleurs et d’escrocs.

Vous ne le saviez peut-être pas mais escroquerie et meurtre sont spécialités locales. On ne compte plus le nombre d’Issisois ayant dit lors de leur procès j’ai tué ma femme parce que je l’aimais. Vous serez en même temps protégées par volaille et BAC, poulailler se trouvant à moins de cent mètres. Je déclarerai vos spectacles au tyran dans la journée, il n’aura pas le temps de répondre. Surtout qu’ils sont autorisés par la loi et que battant du despote flanche. Son cardiologue juif l’aura prévenu :  « Monsieur Santini, ne prenez surtout pas de risque cardio-vasculaire. Si l’affreux Alain veut se branler devant ses Brigandes, laissez-le faire, il et elles ne sont pas dangereux. »

Son cardiologue est vélocipédiste bord de Seine. Alain ignore son adresse privée mais tout le monde espionne tout le monde à Issy. Si Alain veut connaître à tout prix l’adresse de Benalla au pied de l’ancien village il la saura demain. Encore qu’il aime bien voir gigoter le gigolo et que ce soye peau de Macron qu’il veut.

Ensuite Alain ne viole pas son harem. Suivra petit déjeuner avec café et pain de mie complet confituré sans beurre et sans beur. Ce n’est pas un rêve, mais c’est mieux qu’à Auschwitz où menu n’était pas excellent, n’en déplaise au fanatique Reynouard. Puis il vous conduira au métro ou au RER, au choix, mais métro est mieux pour aller à la gare.

Il cause de vous mais vous mate en même temps Brigandes. Votre meilleur morceau est selon lui «  La Loge des Jacobins », tandis qu’il s’interroge sur votre prétendue alliance avec juifs de Sarcelles. Juif arabe Éric Zemmour, marocain comme Benalla, ne vaut pas un clou. Vous évoquez Montpar’, jadis quartier bretoc, bien, mais on voit que  vous l’avez peu fréquenté, pas plus que Sarcelles.

Vous n’avez pas visité Sarcelles. Refusez cibiche à deux ou trois voyous sarrazins à station RER, vous risquez vos couilles, votre moule dans votre cas. Alain l’a fait mais il faisait jour, station était sous vidéosurveillance. Il fut courageux, certes, mais sans plus. Avec son avantage de peser 90 kilos à l’époque.

Mais tout ça est fini. Vous avez maintenant bête de 95 kilos à Issy Brigandes à votre disposition. Votre chanson « J’élucubre à Sion » est appréciable. Au départ, Alain n’a pas compris, heureusement il pige vite quand on lui explique longtemps.

Cherchez la femme, adage du flic et de l’historien. Mais Alain n’a d’abord pas saisi le rapport entre Benalla et Brigitte, pourtant évident. C’est sa faute, mais ce n’est ni la première ni la dernière. Voyez photo où Benalla accompagne Emmanuel Macron et mate Brigitte, elle en dit long. Tout ça est maintenant public. Le mieux serait pour Emmanuel de se suicider, puis ce sera bordel car France est ingouvernable. Seuls commerçants soutiennent encore le dictateur, mais eux aussi vont le lâcher.

Donner plus parole à plèbe ou au prolétaire est seule solution. Pendant vacances élyséennes faux est propagé par YouTube. Il est signé Ludovik, au montage réussi. On y voit le voyou taser jeune mariée et gazer malheureux gars, outre frapper le Hellène à terre, avant que ses nombreux supporteurs crient Benalla, Benalla, Benalla ! Ludovik serait inspiré de tourner reportage à Issy montrant indigènes hurlant ben Alain, ben Alain, ben Alain !

Il sera faux, mais ben Alain surveille tous les jours Renault 4 de DGSI, il a même songé un instant à nettoyer son capot sali avant d’y renoncer. Le véhicule est muni d’une antenne sans doute pour recevoir radio Poulaga et d’un pignon à l’arrière afin de tirer petite remorque contenant deux ou trois cadavres.

Stupide plouc habitant pas loin de forêt de Brocéliande reproche à Alain de dire Macron eunuque, mais tout le monde le sait. Première ministresse croate a tiré par la main Macron comme Trump indique Asselineau, qui observe en même temps le regard méprisant de Poutine sur Macron à Moscou quand il feint de sauter de joie lors du premier but marqué par France au tour final de coupe du monde de football.

Paris ridicule, nous le savons depuis le dix-septième siècle, mais France ridicule est création de Macron. Asselineau estime qu’heure d’insurrection approche. Il ne le dit pas comme ça car ayant étudié aux grandes écoles. Selon lui, militaires et grande partie de volaille seraient opposés à Macron. C’est possible, rappelez-vous de Hongrie dans les années vingt. Hongrie n’est certes pas exemple pour le commun des mortels, mais nous disons que 1956, 1968, 2018, pour nous c’est pareil. Zigouillons Macron sans souffrance, honneur de France en dépend.

Plan, nous tuons Emmanuel et Brigitte Macron, tradition révolutionnaire oblige, puis nous délibérons, personne n’étant d’accord sur rien. Flics et militaires ne peuvent pas former parti, ils le savent. Ils trouveront secours à Issy, capitale du numérique, et ailleurs. Ils ont besoin d’aide de civils.

Insurrection est en marche. Plan qu’Alain a longtemps cru en grande partie imaginaire, mais il y participera. Il prônera modération. Il dira : « Pas besoin de liquider Emmanuel et Brigitte puisque nous les avons sous la main. » Il limitera sa haine du flic et du pandore car ils auront contribué à révolution nationale.

Aurions-nous tort ? C’est possible. Mais ce n’est pas mieux dans le microcosme mal-pensant. Herr Faurisson a insulté Paul-Éric Blanrue au tribunal de Paris. Il est comme ça, à l’entendre lui seul aurait raison. Il a craché dans sa soupe car Blanrue fut son larbin avec son film « Un homme », relaxé en première instance au tribunal de Paris pour vice de forme conformément à argu de l’avocat de Blanrue, plus doué que celui de Fofo.

Vincent Lapierre, de race vénézuelienne par sa mère, longtemps laquais d’Alain Soral, au moins quart de juif, a colporté fadaises du professeur, c’était son boulot, avant de rompre avec son Führer comme F∴ Cohen, pendant des années bon juif de Soral. Bref, deux dictateurs se cassent la gueule, Macron et Soral.

Vous pigez mieux maintenant pourquoi Brigandes on voit en vous souffle d’air frais ? Nous avons fini par comprendre « J’élucubre à Sion », coup de deux-chevaux fut bien trouvé, tandis que nous vous jalousons, monticules d’Issy étant ridicules comparés à vos montagnes. Dernière question : combien y a-t-il de bretoques ou bretokes parmi vous ?

Mais votre gourou se place apparemment au-dessus des races tout en défendant les pâles. Il a notions d’ésotérisme, voire d’occultisme. Alain a vu en lui gourou après l’avoir écouté jaser sur les sectes pendant plus d’une heure, principale accusation portée contre vous. Selon Juifkipédia vous seriez communistes. Vous vivriez à Salvetat dans une communauté de près de vingt personnes. Vous mettriez vos biens en commun tandis que presque personne ne travaillerait. Soit, mais vie ne peut pas se dérouler éternellement ainsi. D’où défections possibles dans vos rangs.

Vous tapez sur les francs-maçons et sur le pape jésuite François, très bien, n’en déplaise au dictateur soi-disant traditionaliste de Rivarol Jérôme Bourbon. Sur ces points Revision vous soutient. Vous avez pour ennemi un gars de France insoumise dans votre bled, là encore la revue vous soutient car elle voit en Mélenchon crotte comme vous dites. L’idiot ne jure que pas Danton, Marat et Robespierre, ces lumières comme il dit, mais histoire est plus compliquée.

Vous prenez le parti des chouans, mais il n’y eut pas que parigos qui les tuèrent, bretocs aussi participèrent à la curée, surtout gallos. Car il y a deux races en Bretagne, le bretonnant et le gallo, souvent petit bourgeois citadin. Or vous chantez gallo Brigandes, c’est tout à votre honneur. Communistes, vous défendez intérêts de plèbe et du petit bourgeois, ne sortez pas de cette ligne.

Les chouans oui, mais à dose homéopathique. Votre vieux gourou est nul en histoire, cela arrive parfois, cette science et ésotérisme ne faisant pas bon ménage. Renseignement pris, Salvetat-sur-Agout, commune d’Occitanie peuplée de 1 121 habitants en 2015, ne se trouve pas en Provence comme nous l’avons d’abord cru. Vous tournez vos scènes montagnardes en Pyrénées, pardon de notre erreur. Vous montez peut-être à Paris en descendant gare Montparnasse. Mais cette gare est à côté d’Issy, nous avons fait sauter son courant haute tension récemment. Plus de feux de signalisation à Issy, mais automobilistes furent sages, ils n’écrasèrent pas piétons. Plus de 5 000 foyers privés d’électricité, panne réparée lendemain car hiérarchie s’impose, d’abord Issy, Montpar’ ensuite. Vous comprenez Montpar’, mais vous ignorez que Montparnasse-Bienvenüe est nom d’un F∴ ingénieur boche, car on ne sait pas tout à Salvetat.

Jacques Moulin dit : «  Chef, tu la ramènes trop avec Issy sans jaser des Moulineaux. Tu crois que les Salvetatois ont quelque chose à foutre de tes pannes de courant ? Moi pas. »

L’une de vous montre ses cuisses dans un film, excellente idée, mais vous êtes dépassées par la femme de Le Pen qui adore se montrer à poil et par la sarrazine Ayem Nour qui exhibe ses fesses selon presse pipole. Nature ayant horreur du vide, grand presse lâchant du terrain presse pipole la remplace. Benalla n’aurait pas été longtemps au chômage, il se serait engagé au service d’Ayem et de son mari Ayvim dès le 30 juillet comme garde du corps.

Danny, agent possible du renseignement, était au jus avant nous. Tactique de femme est connue, elle ne pose pas à poil mais avec sous-vêtements ajourés ou transparents. Elle peut laisser poils de son pubis dépasser limites de sa culotte. Nouvelle mode. Avant filles s’épilaient et se rasaient afin de ne pas puer comme les mâles. Maintenant elles se tatouent et portent fièrement poils, retour à mode d’Ancien Régime. Femme pue comme calandos disait-on jadis, on ne s’en portait pas plus mal.

Féministes ne vous font pas peur Brigandes ? Je m’en doute, vous devriez les allumer, Caroline Fourest est bonne cible. Il est toujours possible aussi de taper sur mectons, mais votre fin de « Loge des Jacobins » est bonne quand vous évoquez sacrifice d’un F∴ par d’autres FF∴ Plouc n’aura peut-être pas pigé mais c’est de ça qu’il s’agit. Bien joué, allusion étant souvent préférable à démonstration.

Vous pourriez aussi vous lancer sur Auschwitz avec précaution en employant son nom polac Overcim. En évoquant les écuries de Birkenau, bois de bouleaux, et son agriculture. En disant mot de sa chambre à gaz, car il n’y en eut qu’une au départ, création franco-soviétique, justice militaire française ayant voulu à tout prix montrer qu’elle avait gagné guerre contre le mal absolu, dixit Balladurian.

Vous êtes invitées à chanter en gallo, comme à votre habitude, surtout que votre accent occitan laisse à désirer. Je fusse occitan je serais outré, je me demanderais où sont passés les manichéens cathares. C’est simple, ils furent anéantis. Autre idée de chanson, cette fois locale, vantez le combat courageux des cathares contre roi de France et pape, sinistre alliance, vous aurez nouveaux supporteurs.

Corbeau croasse sur le monticule, il fait fuir les moineaux. Je veux bien me battre pour fille et orphelin mais pas contre corbeau. Votre gourou dit oiseau de mauvais présage, mais nous nous en foutons, nous défendons pauvre Sorbonne et académie du royaume d’Argot. Quant à Alexandre Benalla, c’est un porc, c’est académie qui le dit. Sorbonne nouvelle arrive en trente-sixième position dans le classement des universités mondiales parce que maintenant associée à Paris VI-Jussieu, le classement étant effectué d’après le nombre des publications scientifiques de chaque établissement, presque toujours en rosbif. Or Paris VI se démerde dans ce domaine beaucoup mieux que Sorbonne, ancienne université jésuitique fréquentée par de nombreux vains discoureurs.

Voyez qu’on se rejoint. Revision traite presque le jésuite de vain discoureur après avoir lu sa propagande du dix-septième siècle sur le mont Sion. Vous comprenez mieux pourquoi petit Alain fut interloqué en découvrant le titre de votre chanson « J’élucubre à Sion » ? Car le jésuite aussi élucubre sur Sion. D’autant plus facilement qu’il eut conversos dans son ordre, des supermarranes d’origine juive qui, non contents de s’être officiellement convertis au catholicisme romain ont fait carrière dans les ordres religieux.

En songeant à votre coin, vous pourriez chanter gloire du royaume de Navarre, maintenant disparu bien qu’il en reste des traces, dont reine fut l’issisoise Margot. Son prénom était Marguerite mais tout le monde l’a vite appelée Margot. Elle a fait construire son château à Issy, proche et lointaine du gros bourg de Paris sur la route de Versailles, où elle arrivait en fiacre en moins de deux heures.

Navarre renvoie à Margot et à la sinistre nuit de Saint-Barthélemy que votre gourou connaît mal car l’affaire n’est pas claire. Ne prenez surtout pas parti, huguenots n’ayant  pas eu tous les torts. Comme sur les cathares, vous trouverez documents dans votre coin, mais il est indispensable d’évoquer Margot et de dire quelques mots sur son caractère et ses turpitudes. Toutefois là encore rien n’est clair. Petit Alain se tape en ce moment romanciers Alexandre Dumas et André Castelot, mais il est difficile de distinguer histoire et littérature.

Dumas était en partie d’origine mulâtre, il versait dans la voyance. Il a reconstitué tous les événements et conversations de Saint-Barthélemy comme si il y était, au surplus dans plusieurs pièces du palais. Quant à Castelot, il commence par parler d’autre chose que de reine Margot, titre de son ouvrage. Mais nous finirons par trouver deux ou trois vers bien sentis sur elle, qui a légué son château aux sulpiciens.

Voilà information. On parle surtout de l’opposition jésuites/jansénistes sous Ancien Régime, mais il y avait aussi séminaristes sulpiciens qui étudiaient sciences politiques outre théologie et satanisme, les deux allant de pair. Or Margot aurait refusé de choisir entre jésuites et jansénistes, elle aurait préféré voie sulpicienne qui ne prenait pas position dans le conflit dont elle était informée. Et c’est elle qui nous a fait découvrir argot issisois du dix-huitième siècle différent des parlers clamartois et meudonois.

Prétendre que Margot fut reine de Navarre et Issy est exagéré, mais si vous cherchez la femme d’Issy elle s’appelle Margot. C’est elle qui a provoqué nuit de Saint-Barthélemy en épousant huguenot, c’est elle qui fut à l’origine de notre connaissance d’argot d’Issy, qu’à gneu ne plaise !

« Loge des Jacobins » est réussie car public aime histoire en raccourci. Lancez-vous sur cathares, Margot et Navarre, voire sur l’ordre du Temple et les conditions de son extermination. Vous pourrez dire tas de choses, historiens étant dans le pétrin. Votre gourou s’interroge sur la tuerie du temple solaire, chantez la persécution des chevaliers du temple. Il y a histoire d’argent derrière, le roi voulait remplir ses caisses car vénalité ne fut jamais seulement bourgeoise, elle a toujours existé.

Ruse destinée entre autres à ôter label secte d’extrême-droite qui vous colle à la peau. De mémoire, vous avez évoqué jeune fille lorraine Jeanne d’Arc et le roi Saint-Louis, mais vous avez enfoncé portes ouvertes. Histoires des cathares, ordre du Temple, Margot et extermination des huguenots sont plus sombres. Vous avez seulement à y faire allusion en ne les jugeant pas. Vous pourrez bien sûr dire que tortures infligées à Molay furent horribles ou que Margot avait nichons bien pendus, personne ne vous blâmera.

Petit Alain songea un instant écrire histoire en bande dessinée, mais on peut le faire aussi en musique. C’est votre mission Brigandes.

Vincent Lapierre a tourné bon reportage sur votre clan, comme vous dites. On y découvre que vous habitez maison proprette bien meublée. Avec la salle de vos répétitions musicales quotidiennes, variété des instruments dont vous jouez, magnifique table des chevaliers de la table ronde autour de laquelle peuvent s’asseoir vingt convives. On voit de l’extérieur du bâtiment dans une vitrine attirail maçonnique. Certaines d’entre vous s’adonnent à l’aquarelle.

Avantage, elles reproduisent modèles d’ancienne mythologie nordique, tandis qu’une brigande a étudié peinture. Au moins une toile a été vendue en Bochie. Quant aux gars, il y a un caméraman et un ingénieur du son parmi eux, plupart d’entre eux bossant sur les chantiers. Le gourou se nomme directeur artistique. Il dispose d’un bureau, c’est lui qui fournit inspiration des chansons en partant de la zique avant d’imaginer les paroles. Pas d’allusion de Lapierre à agriculture. Personne ne fume apparemment tabac ou cannabis, proscrit dans le clan. Apparaît aussi jeune enfant.

But du clan, combiner compétences des uns et des autres en écornant division des tâches. Il ne forme pas secte, laquelle se fonde sur trois piliers : société secrète, son jargon compréhensible des seuls initiés, sa soumission à autorité unique. Or clan des Brigandes n’est pas société secrète, il cherche à rendre son argot accessible au profane. Reste son gourou de 70 ans pouvant faire figure d’autorité unique. Mais il se définit à la fois gnostique et manichéen opposé à la prétendue sainte inquisition. Il rompt avec pensée unique. Il en connaît même un rayon sur les cathares au plan mystique, sur le rapport qu’ils entretenaient entre âme et esprit.

A contrario ordres maçonniques sont sectes à part entière, tandis que religions passent  pour superstitions à caractère sectaire. Gourou ou directeur artistique du clan n’est pas infaillible, il aurait confondu GLNF et GLDF le 26 juillet, non encore vérifié, mais il est vrai que ces deux abréviations peuvent facilement prêter à confusion. Que membres du clan emploient entre eux mots de jargon secret est vraisemblable, mais c’est normal dans un clan. Qu’il eût caractère sectaire plus marqué dans le passé est vraisemblable, pendant la période des vaches maigres. Une ancienne blonde du groupe parle d’enfermement, mais elle a pu partir vivre en Normandie.

Tous les morceaux ne sont pas magnifiques, notamment certains chantés en duo. Quant au gourou, mot à acception parfois nullement péjorative, qui indique la direction, la voie à suivre, on décèle vite son éducation royaliste. Comme de nombreux nobles autrefois il a longuement étudié hébreu, ce qui est plus facile maintenant que jadis, quand l’idiome était presque moribond, alors que c’est accent juif arabe qui prévaut maintenant en Yisraêl, où hébreu est devenu langue vivante.

Lacune du guide, il n’a pas étudié histoire et philologie mais hébreu et ésotérisme. C’est ainsi qu’il confère à élu acception positive sans s’apercevoir que ce mot passe mal en françois. Nous disons peuple, clan ou tribu élu, mon cul ! Un peu de vulgarité est conseillé, crotte de bique !

10 août 2018

CONFESSION

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 08:04

J’avoue tout. Alain et son complice plouc m’ont démasquée. J’ai tenté en vain de violer Emmanuel à l’âge de quinze ans puis l’ai poussé à vendre bijoux de France à l’étranger pour bouchées de pain. Alexandre Benalla est mon morveux. J’ai conçu ce voyou pour nuire à France. Mais Issy et Moscou sont contre moi, je ne peux rien faire face à cette sordide alliance.

Brigitte Macron

Aveu de Brigitte passe apparemment inaperçu, mais il se répandra sur toile. Bien sûr Issy est mal vue, c’est ville de Commune de Paris où eurent lieu les plus durs combats, mais ce n’était pas de la faute de ses habitants. Ils se trouvaient en quinconce entre enclume et marteau sans avoir d’avis. Maintenant ils jugent Brigitte coupable, c’est leur opinion.

Tu as même âge qu’Alain, Brigitte, on peut se battre. Mais Alain sera galant, il est plus fort que toi pourtant ne t’écrasera pas comme Crase. Tu peux monter à Issy lui casser les couilles, tu sortiras indemne, intacte dit l’amerloque.

Tu ne passeras pas l’été Brigitte, ni à Brégançon ni ailleurs. Presse se déchaîne sur toi, elle a raison, tandis qu’elle épargne pôvre réviso Alain d’Issy dont retraite ne dépasse pas 633 euros par mois. Avec ça il est furieux contre toi. Il te mettrait volontiers coup de pied fouetté médian au foie, mais cette locution est trop savante pour toi. Il est souple Alain, disait sa prof’ de body tonic mariée à un armingo. Elle mouille moins qu’avant mais demeure sexy.

Fille de body tonic a remercié Alain pour sa présence, filles d’Alembert peuvent aussi le faire car matou ou molosse les protège. Elles peuvent piailler quand bon leur semble. Nous ne faisons pas qu’écouter vols d’hélicoptères à Issy, nous avons autres choses à foutre. Heure déconseillée deux heures du mat’ pour vierge, c’est sortie de bistrot, bougnouls et tos se baladent dans la rue tandis qu’Alain roupille le plus souvent. Mais aucune affaire de viol aux Hauts d’Issy à notre connaissance. Nouvel hélicoptère dans le ciel, bien que directives ayent été données aux pilotes. On leur a dit de ne pas survoler montagne car il y a espion à cet endroit.

Tu vois, Brigitte, Issy t’espionne, comme Benalla et Élysée, palais que tout le monde sait indéfendable. Nous n’attaquerons pas le palace lors de l’insurrection. Suite du plan est tenue secrète. Balade ce soir à Convention peu avant minuit. Filles sont moins arrogantes qu’à Issy. Elles  suspectent le mâle, surtout le barbu, mais Alain les protège. Sa barbe est chaldéenne ou kiènguigeoise, surtout pas musulmane. Encore qu’il devrait se raser moustache et mouche, ce qu’il n’a pas fait depuis longtemps. Mais rasoirs et mousse à raser coûtent incroyablement cher quand vous touchez 633 euros par mois.

Plus en réalité, car Alain touche rente d’accident du travail. Hélicoptères survolent de nouveau Issy, ça chauffe dur au gouvernement. Macronistes essayent de se défendre sur Benalla par twits, mais ce sont les peaux d’Emmanuel et de Brigitte que nous voulons.

Renseignement pris, ce n’est pas de Brigitte dont parle Danny mais d’Ayem Zamen Nour, ancienne vedette algéro-tunisienne de téléréalité née à Lyon en 1988, pute d’Hanouna entre autres. C’est elle qui aurait poussé Benalla à devenir garde du corps de Macron. C’est possible mais faites l’addition : Algérie, Tunisie, Maroc, le rêve de Macron, partisan de Transméditerranée. Elle attendrait enfant. Vous trouverez plus amples informations dans presse pipole sur Brigitte, par exemple dans Vingt minutes en France, car tout le monde s’y met.

Démon a lancé l’assaut, Médiapart a pris le relais mais emmerde tout le monde avec son idéologie, Canard enchaîné se mêle à la farce tandis que le bougnoul de Panamza ne veut pas louper le train. Difficile cependant pour lui de rapprocher Benalla et Israël. Il y a grands escrocs dans ce pays, ce n’est pas le cas de Benalla. Il y parvient cependant, il titre « Benalla fut recruté par un ex-agent secret pro-israélien. » Il ajoute qu’il fut « initié en 2017 à la maçonnerie ».

Alain s’en doutait mais n’osait pas le dire, initiation étant indispensable pour accéder aux arcanes du pouvoir. Alain est toujours en vie parce que profane, maçon se voyant administrer poison maçonnique s’il trahit sages de Sion, c’est écrit dans leur protocole. Autre menace pour Benalla. Initié en 2017 à l’âge de 25 ans, le voyou est à peine petit maître. Si FF∴ supérieurs le décident, il sera nettoyé sans que hordes issisoises interviennent. C’est toujours ça de gagné.

Corbeau croasse, souvent c’est coucou qui chante. Nous sommes en montagne, ne l’oubliez pas. Mais dans quel ordre Benalla a-t’il été initié ? À Puteaux ou à Pisan ? Ou peut-être à Cadet qui accueille volontiers les migrants et les femmes, ces guenons. N’attendez pas subtilités d’Issy, la vergne en est incapable. Salope Martine Ract-Madoux a dit Alain subtil mais elle avait tort.

Quel rapport  peut-il exister entre Nour et Benalla ? Une journaliste et le chargé de mission présidentiel ? On le voyait partout à côté de Macron, il était homme de pouvoir à la barbe toujours bien taillée, il pouvait exciter une pimbêche. Alain n’a pas gobé le coup de grand presse ayant traité Benalla de bagagiste. Le délégué général de Macron n’a pas dit ça, il est beaucoup trop respectueux de son patron. S’il l’a nommé à ce poste le chef avait de bonnes raisons selon lui. Benalla était chargé de logistique de ses déplacements et de porter ses bagages.

Discrète trace de mépris de sa part, mais le film des violences de Benalla et Crase à Contrescarpe était passé en boucle, comme la première vidéo de leur brutalité au Jardin des Plantes. Or ils la foutent mal, y compris pour le CRS et le gendarme qui se respectent, même s’ils ne sont pas très nombreux. Ordre leur avait été donné le premier mai de cogner le moins possible. Interpellations oui, mais pas de passage à tabac. Khélifa, le gars alpagué au Jardin des plantes se tapa 48 heures de garde à vue, aucune charge retenue contre lui.

Propagande de Russia today aussi est douteuse. Le Grec et sa gueuse ont-ils lancé projectiles sur CRS ? Nous ne savons pas. Pour un Moscovite et un Pétersbourgeois, Kiev n’étant plus une des trois capitales de Russie, tout paraît simple : le gars aurait lancé bouteille sur CRS tandis que sa gueuse aurait tenté de jeter table dans la gueule des flics. Vous connaissez beaucoup de nénettes qui balancent table au visage des flics ? Nous pas. Remarquez Alain n’est pas à l’abri, il peut se faire amocher par table jetée par fille à tout instant.

Elles ne son pas toutes d’accord avec son projet de planter trois chênes place de l’Église. Mais on peut les planter dans l’impasse est à côté à condition de l’élargir. Elle donne sur vieux bâtiment religieux, peut-être celui des nounous qui accueillaient autrefois enfants trouvés. Issy est maintenant illuminée la nuit comme tour Eiffel. En plaine, flanc de l’église du séminaire Saint-Sulpice, le plus visible des touristes. En hauteur, église Saint-Étienne des pieds au clocher, et voilà comment despote Santini dilapide artiche du contribuable.

Mais Alain ne pleure pas, il respecte presque plus saint-Étienne que Jésus-Christ. Fils de Dieu, messie du chrétien Jésus ? Peut-être. Mais Étienne fut brave, il tint tête au Sanhédrin avant de se faire lapider. Étienne marque renaissance du christianisme au cinquième siècle après invasions barbares. Premier roi de Hongrie Étienne fut excellent bien que métis boche selon nos sources, car on se balade bord de Tissa à Issy, pas seulement sur rive du Danube, qui n’est pas bleu mais gris, incroyablement pollué.

Sur hélicos, truc est simple, ils n’arrêtent pas de tourner. Avion est plus rapide, mais atterrissez à Orly ou au Bourget, vous perdrez temps dans les embouteillages. Atterrissez à Issy en revanche, taxi vous conduit à Élysée en quinze minutes. Vous pigez maintenant pourquoi Macron et ses ministres prennent hélico’ ? Bien sûr espion Alain peut descendre Macron ou Collomb, mais il ne dispose pas de missile sol-air. Nous pouvons essayer coup du bazooka mais sans garantie. Alain connaît héliport comme sa poche, mais vous croyez qu’il passera inaperçu parc Lenguen avec son bazooka ?

Renault 4 de DGSI est passée du trottoir ouest à est d’Alembert. Elle signifie à Alain qu’elle le défend au cas où il n’aurait pas compris. Mais s’il descend tuer Macron parc Lenguen avec un bazooka, il est cuit. C’est à d’autres que lui de faire le boulot.

Danny est drôle. Il se mélange pinceaux entre GLNF et GLDF, mais attends, Alain va tomber sur garces héraultoises nommées Brigandes. Elles sont montées à Saint-Cloud le fêter le quatre-vingt-dixième anniversaire de Jean-Marie du 30 juin, elles auraient pu faire un saut à Issy, presque à côté. Mais elles sont trop politisées. Contrairement à leur habitude elles n’étaient pas sept mais quatre. Elle tapèrent au passage sur Philippot et Marion, choix discutable. Leur gourou s’appelle Joël LaBruyère. Il s’emmêle sur les sectes entre moonistes, réaliens et témoins de Jéhovah. Il a pu confondre Puteaux et Pisan, mais différence est capitale en dépit des vases communicants existant entre eux.

Pisan est régulier, pas Puteaux, même s’il y existe loges écossaises de rite ancien réformé et accepté. Or on ne confond pas moines bénédictins et cisterciens, pas plus avec dominicains ou chevaliers du Temple, ou encore jésuites et jansénistes, ces ennemis jurés, avis des séminaristes de Saint-Sulpice ayant été partagé à ce sujet. Encore histoire d’Issy, mais c’est là qu’eut lieu dur combat entre les deux au dix-huitième siècle. Avant extermination des jésuites et victoire des jansénistes à la Pyrrhus sous la Révolution.

Alain imagine Benalla plutôt à Puteaux, car il se fiche du Grand Architecte de l’Univers, ce minable songeant avant tout à sa réussite personnelle. Il n’a d’ailleurs peut-être pas trois ans, ce minus. Rien de plus facile que le liquider pour les FF∴ supérieurs, parmi lesquels de nombreux juges et officiers de police. Or Benalla leur a déclaré guerre, ce qui ne se fait pas. Le voyou s’est cru plus malin que tout le monde.

Tu es très mal Benalla, même Juifkipédia te descend en flammes. Prétendue encyclopédie s’est bien documentée sur ton matricule. Elle a lacunes en revanche, elle n’indique pas que le jeunot que tu as cogné à Contrescarpe est vraisemblablement grec, car Juikipédia feint de faire abstraction des races. Mais prends conscience, Issisois, Nantois, Occitans sont unis contre toi, sans parler des autres.

Je peux me tromper, mais tu seras bientôt à la rue. Tu feras manche sur le parvis de saint-Étienne, je ne te donnerai pas un sou. Conseil, retourne au Maroc. Le roi Mohammed VI est pédocriminel, tu seras bien là-bas. Ton avenir y est assuré, ta réputation de mignon ou chouchou de Macron te précédera, même si elle est fausse car tu fus seulement son lèche-cul. Tu pourras rouler sur l’autoroute Chirac et découvrir ta vocation de pédocriminel.

Pardon de parler en initié de façon imparfaite car on dit du petit maître qu’il a trois ans et plus, mais tu es grillé à Puteaux Benalla. Même Jakubowicz ne t’accueillera plus bras ouverts, car tu as contrevenu aux lois d’Israël. Revision ne sait ni comment ni pourquoi, mais cette infraction est gravissime. Il est vrai que t’es melon ayant voulu péter plus haut que sa queue.

Melon est mot d’argot flicard à cause des lois antiracistes que cognes sont supposés appliquer. Mais ce sont deux tziganes qui ont blessé sept jeunes bougnouls dans l’est à coups de carabines à plomb. Melon passe presque inaperçu. Tu l’emploies comme rebeu, Benalla barbarisme verlan tiré de beur, Arabe. T’es le meilleur quand tu jases voyou, tout le monde te comprend.

Enfin vérité apparaît. Tu as détenu clé de l’appartement de Brigitte Macron au Touquet Benalla, riche fille de chocolatier d’Amiens née en 1953, car tu la forniquais. Brigitte fait partie des femmes obsédées sexuelles, elle adorait avoir ta jeune bite coupée dans son vagin que son mari ne pouvait pas honorer. Voilà pourquoi France t’a payé plus de 12 000 euros par mois, pour ton talent de gigolo.

Lecteurs pudiques ne lisez pas ces lignes. Moscou et Issy sont les seuls à crier que Macron est eunuque, mais tout le monde le sait. Qu’une vioque de 65 balais se fasse sauter par un blanc-bec basané de 25-26 ans ne choque personne depuis longtemps, surtout à Paris, ville placée sous autorité des gouines et pédés depuis des lustres. Pardon Mimile Littré, tu jugeais depuis des lustres barbarisme, mais voyes qu’on t’a lu et te respecte, ne te retourne pas dans ta tombe s’il te plaît.

Volaille a pigé l’embrouille longtemps avant presse pipole, mais voilà qu’elle s’y met. Tout le monde est ligué contre toi, arrogant melon. Poulets t’ont depuis longtemps dans leur collimateur, argotiers les joignent avec joie. Demande au maton ce que peut donner alliance du matard et du flicard, elle peut être terrible. Nous n’attaquerons pas Élysée lors de l’insurrection, ni vieux cons souvent francs-maçons d’Assemblée nationale, nous ne reproduirons pas l’erreur des ligues d’extrême-droite d’entre-deux guerres. Nous trouverons d’autres cibles. Caroline Fourest devra faire gaffe à ses miches par exemple, bien qu’elle soye cible secondaire. Journalistes aussi morfleront.

Tout se trouvait en JDD du 29 juillet. Photo du p’tit Macron de profil vieilli, fesses serrées. Point commun entre Charkeuzy, Hollande et Macron, aucun n’est grand. Moins de 48 heures de garde à vue, petit voyou Benalla a beaucoup avoué. On sait maintenant tout sur toi. Tu as niqué grosse Brigitte et fus rudement bien payé en échange. Tu n’es pas mignon mais chouchou de Macron.

9 août 2018

WIKIPEDIA S’AMELIORE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 02:11

Son article sur Alain Guionnet est plus précis. Mais il ne fut jamais chef du groupe maoïste Oser lutter, oser vaincre. Il frappa seulement le commissaire de police d’Issy d’un fouetté au foie, délit prescrit. Il s’est tapé au moins trente condamnanations pour délits de presse. Tantôt pour provocation à la haine raciale, tantôt pour injure raciale, tantôt pour contestation de crime contre l’humanité. Alain n’a pas peur des cognes, il les dévore au petit déjeuner.

Vous connaissez beaucoup de gars comme lui ? Moi pas. Alain impressionne tout le monde. Il est seigneur d’Issy. Alain visita gars et fille d’Oser lutter, oser vaincre dans la plaine, c’est vrai, quand Renault Billancourt régnait sur grande partie d’Issy, mais il ne fut jamais mao. Ni même spontex, courant de pensée répandu à Buffon où on entendait crier ploum, ploum, tralala, anarchie vaincra ! Outre Mao, Sheila, âge tendre et tête de bois ! Cela dit pour le Nantois prêt à descendre à Issy prêter main forte à Alain contre Benalla, mais nous n’avons pas besoin de toi camarade. Drague tes plouquettes.

Alain est triste. Sa maigre de Monoprix est prise, elle est mariée. Remarquez, c’est elle qui a dit qu’elle était prise, ça n’empêche pas de tromper son mari.

Lacune de Juifkipédia, elle signale à peine qu’Alain fut séminariste d’études juives à Sorbonne en 2003-2004, peut-être cas unique pour un antijuif. Il préférait Jean-Chistophe Attias à sa grosse Esther Benbassa, plus intelligent et qui bosse peut-être pour le renseignement. Car il y a espions en France, pas seulement en Grande-Bretagne. Jean-Christophe s’est ensuite rattaché à la foi catholique romaine, il en a dans le cigare.

Ce qui choque Alain car il aime bien le mot séminariste, bac + 6. Et il envoie chier le bretoc coupé Jean-Michel, parigo fils de gendarme. Jacques Moulin dit : « Il y a plein de Jean-Michel en Bretagne, tu ne balances pas ton pote, tu es grand voyou. Pas étonnant que flics ne te serrent pas, ils en sont incapables. Philippe Randa et François Brignault auraient prétendu en 2001 que tu te tapes procès pour chaque numéro de Revision, mais c’est faux. Tu ne subis plus de procès depuis avant an 2 000. Tu passes pour un héros, Alain. Ne joue pas à la pleurnicheuse. Tu te sais gagnant. Ton public est dérisoire, certes, mais qui tient Issy tient Paris, comme tu dis dans ton jargon de gougnafier. » Jojo va se renseigner sur la signification de gougnafier qui n’est pas évidente, même pour le François. Mais amerloque est doué en langues étrangères, sauf peut-être en magyar, spécialité issisoise.

Russia today se mêle de la farce de la Contrescarpe, elle cause  parigo. Selon elle le jeune couple aurait lancé projectiles sur forces de police, ce qui ne fait pas de lui casseurs selon leur avocat au nom boche Schand Sander. Mais lapider CRS accrédite version de Benalla, Issy menant instruction à charge et à décharge. Elle n’a pas donné ordre de tuer Benalla pour l’instant, seulement conseil. Nouvel hélico’ sur Issy à dix heures du soir, c’est indice que ça chauffe au gouvernement. Ajoutez rémunérations de Benalla aux vols d’hélicoptères, Issy précipite déficit de France.

Filles piaillent dans la rue, mais nous avons l’habitude, nous les protégeons. Défendre filles n’est pas de tout repos, mais c’est coutume locale. Vous avez nénettes qui se baladent le soir à Alembert.

Moscou met temps à démarrer, mais elle cite maintenant Canard enchaîné et Marianne. Le jeune homme serait de race grecque parlant français. Normal, français est facile pour Grec ou Hellène. Le François a du mal à apprendre poutsi et mouna, con et bite en grec, c’est plus facile pour le Grec de causer françois. Bon, Benalla aurait violenté Grec de seize ans place de la Contrescarpe, c’est lâche. On finira par tout savoir. Alain ignore pour l’instant ton adresse à Issy Benalla, mais il finira par la connaître.

31 juillet 2018

VOYOU MAROCAIN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 02:22

Affaire Benalla est tempête dans un verre d’eau dit ignoble Macron, archifaux car c’est le dictateur qui l’a diligentée. Benalla n’était pas en congé le premier mai, il agissait sur ordre du président mégalomane, car c’est Emmanuel qui appela Alexandre été 2016 pour qu’il vînt à son service.

Il y voyait bonne tactique car voyou sarrazin lui est totalement soumis en théorie jusqu’à sa mort, alors qu’il se méfie des flics et des gendarmes dont certains passent du côté de l’insurrection quand elle se produit, règle jamais démentie (voyez Syrie). Surtout peu après manifestations des flics courroux qui en ont marre d’être assaillis par racaille allogène que juges remettent souvent en liberté.

Rappel de la manif’ du premier mai, remarquable mise en scène. D’abord avec les 2 000 hommes en noir qui firent longtemps face aux CRS sur le pont d’Austerlitz équipés et disciplinés. DGSI avait annoncé leur présence mais croyait qu’ils fussent moins nombreux. On trouvait de tout parmi eux, gars formés au combat armé, types des beaux quartiers, fonctionnaires, cadres, diplômés d’études supérieures, femmes et étrangers. Parmi les plus durs, certains sont passés au grand banditisme, de la barre de fer à la kalachnikov.

Leur nombre de 2 000 fut estimation retenue le soir de la manif’, est maintenant réduit à 1 200, plus proche de la prévision fautive de DGSI (près de 800). Mais regardez les images et songez que tous les gars en première ligne lors des combats n’étaient pas vêtus de noir.

C’est connu, mais moins l’opportunité de leur démonstration pendant que Macron voyageait en Australie. Or le groupe Black Blocks fut fondé en Australie, où il est légal. Ruse de DGSE, qui a cru qu’elle allait ainsi favoriser négociation de contrats par France avec Australie, rôle du président étant représentant de commerce. C’est possible. Alain a tout de suite senti qu’il y avait anguille sous roche.

Comme dans la répression policière ayant suivi. Officiellement trois blessés légers dont un CRS ayant pris pavé dans le dos, bravo ! Bien sûr plus en réalité, le gars de Contrescarpe s’est vu délivrer ITT de six jours pour raideur cervicale et hématomes au corps. Rien de sérieux, sauf que ses blessures montrent la nullité de Benalla en sport en général et en sécurité, car on ne touche pas quelqu’un à la nuque, c’est trop dangereux. En outre Benalla n’a pas su faire balayette à la fille, quelle nullité !

Forcément, l’arrogant melon est intrigant fils à maman. Identifié djihadiste par Alain d’Issy il y a un an, sa politique et sa carrière sont celles d’un serpent. Il répond à l’observation du Démon on vous taxe d’arrogance… : « Non, je n’ai pas le melon. » Deux interprétations possibles. Soit l’arrogant porte chapeau melon, mais cette coutume est peu répandue en France, soit il évoque le melon, mot inventé en 1962 au plus fort des incidents d’Algérie pour déshumaniser le bougnoul.

Bicot ou bique, raton, petit rat, sont noms de bêtes ayant cerveau, mais pas le melon. Quant à bougnoul, mot le plus outrageant pour la colonie marocaine d’Issy, il est tiré d’un dialecte local. Il semble avoir signifié noir. Or noir a deux acceptions en kabyle, nègre et esclave.

Vient enfin barbe de l’intrigant. Il l’a rasée à la fin de sa garde à vue « pour ne pas être importuné » écrit Démon. Mais il n’en a pas l’habitude. Du coup, il est venu à son entretien de mercredi avec barbe de deux ou trois jours. Résultat, on voit que son visage est légèrement bouffi tandis qu’il devient de plus en plus adipeux. Ce qui peut sembler surprenant pour un homme de 26 ans, mais pas quand on sait qu’il n’a jamais fait de sport et a peur.

Vendredi matin, au tournage de son entretien de 12 minutes pour Tf1, Benalla arrive bien rasé. Sur les conseils de son avocat il est allé chez un barbier et porte lunettes de vue bidons afin de passer pour intellectuel. Résultat 4 millions de spectateurs, un succès. Avant de jouer carte victimaire en JDD, où il ne nie pas être intervenu 3 heures avant au Jardin des plantes. Son père était violent, d’où son divorce avec sa mère, il aurait tenté trois fois de l’enlever. Deux observations à ce sujet, le bougnoul tape plus souvent sa femme que le François et tel père tel fils.

Enfin, c’était prévisible, nouveau film des brutalités de Benalla au Jardin des plantes vient d’être découvert. Cette fois, un officier de police de Macron pourrait apparaître en compagnie des deux soudards, le major Mizerstki, mais c’est trop tôt pour en causer, Issy étant ville de province, seulement capable de faire sauter courant haute tension de gare Montparnasse et d’abriter BFM, chaîne de propagande juive.

Or les coups de Benalla ne passent pas pour le juif. Comme tout le monde le sait frontière est poreuse entre voyou et djihadiste. Essayons de nous mettre dans son caillou, il sait peut-être que Benalla est à rattacher aux Frères Musulmans de tradition à la fois progressiste et chariatiste, à l’instar de Ramadan. Que Macron protège le pédocriminel, le juif s’en fout, mais qu’il confie sa sécurité privée et donne tas de prérogatives, comme l’accès au secret-défense et passeport diplomatique, à un chariatiste présumé le choque. Il a raison.

Lien entre les deux films des brutalités des deux barbouzes au Jardin des plantes, ils bossent pour République en avant, le melon comme mercenaire nanti, le gendarme réserviste élyséen comme homme de main salarié. Premier film de 6 secondes fut saisi puis reconstitué grâce à la carte mémoire, censure pouvant être ajoutée aux accusations des victimes. Second film de 30 secondes fut tourné de plus loin. On y voit un gars traîné sans ménagement par les barbouzes, chacune le tenant par un bras. On ne voit pas en revanche si la victime est menottée dans le dos.

Autres images sont parvenues ensuite. On voit Benalla capuché boulevard de l’Hôpital, il craignait d’être identifié, en compagnie de Crase et de Mizertski, mais aussi d’un préfet de police de Paris sur un cliché autre que Del Puech, car il y en aurait deux, cela confirme que Benalla agissait avec l’aval de Macron.

CRS avaient reçu l’ordre ce jour-là de donner coups de matraque dans les jambes des récalcitrants, car il ne s’agissait pas de rejouer mai 68. Pas de coup porté à la tête, canon à eau et gaz lacrymogène faisant gros du boulot. Règle n’ayant pas suffi à Macron. Chemins de fuite ou d’évacuation des manifestants avaient été prévus dont Jardin des plantes car police ne pouvait ni blesser ni interpeller dizaines de milliers de personnes. Plan s’est bien déroulé, sauf que deux chefs d’équipe ont commis bavures.

Le chauve Vincent Crase, 45 ans, chef d’escadron réserviste, grade de gendarmerie correspondant à commandant, officier salarié de sécurité de République en marche, Alexandre Benalla, 26 ans, lieutenant-colonel réserviste de gendarmerie totalement bidon. C’est Benalla qui appela Crase à le seconder. Quant à République marche en avant comprenez Macron Emmanuel.

Droite française est réputée la plus bête du monde, elle rivalise avec extrême-droite. Supposons insurrection victorieuse, hypothèse de plus en plus envisageable, France sera ingouvernable. Seule possibilité, interner malade mental Macron en psychiatrie et le traiter sous hypnose, le persuader qu’il n’est ni Jupiter ni Napoléon, et le remplacer par Christophe Castaner, délégué général du parti majoritaire, homme brillant.

Ancien socialiste, secrétaire d’État chargé des relations avec le parlement, Castaner est méridional né en 1966. Mauvais élève, il décroche son bac à l’âge de 20 ans en candidat libre avant d’étudier le droit, filière non sélective, tout en gagnant argent facile au poker. Porte-parole de Macron lié au capital financier, il aurait été victime d’une tentative d’attentat, comme F∴ Mélenchon, ourdi par militants dits d’extrême-droite.

Collomb juge ce projet bidon, il a sans doute raison. Que deux ou trois pelus fachos, cinq dans ce cas, tirassent plan sur la comète est possible, mais assassinats politiques sont depuis longtemps œuvres de professionnels, tantôt rétribués par réseau pédocriminel tantôt par service secret.

Macron a bien joué en nommant vieux loup lyonnais Gérard Collomb ministre régalien d’Intérieur pour plusieurs raisons. D’abord il n’a pas reproduit même erreur que Chirac qui nomma son ennemi juré à ce poste le fourbe Charkeuzy, qui n’eut de cesse de comploter contre lui. Seule explication possible, Chirac serait d’origine marrane tandis que Charkeuzy est de mère juive ottomane. F∴ en revanche, Collomb est formé à loi du silence et sait mentir au profane. Il assure par exemple qu’il ne connaît pas Benalla, pourtant il le tutoyait. Macron a donné à Collomb l’illusion d’avoir un avenir, ce qui fait de lui fidèle toutou.

Création de son gang de députés fut elle aussi bonne idée. Vous êtes néophyte en politique ? Peu importe, vous serez élu député car nous fabriquons homme nouveau. Avec féminisme, quelle horreur ! en respectant parité comme salope Marine Le Pen. Du coup, ses courtisans s’imaginent avoir pouvoir bidon. Parmi eux, certaines femelles sont folles de lui, surtout qu’il est impuissant. Or de nombreuses putes préfèrent avoir proxénète eunuque.

Brillant Castaner ? C’est douteux. Il lui est arrivé de répondre au moins une fois à une question au sénat je ne sais pas, signe d’intelligence selon Revision. Contrairement à l’escroc ou au petit voyou qui veut avoir réponse à tout, comme Benalla, qui se croit malin sans s’apercevoir qu’il s’enfonce en mentant comme il respire.

Il y a hiérarchie chez les voyous. Le grand voyou parle peu et ne balance pas, tandis que le voyou se perd dans ses contradictions. Il a sorti bobard, c’est prouvé, il en invente un autre. Or Benalla semble appartenir à une troisième catégorie, celle des tout petits voyous. Fruit de son éducation par sa mère qui le disait génial ? C’est sans doute en partie vrai.

Ses sornettes sont du niveau Bois d’Arcy. Explication pour le profane : maison d’arrêt de Bois d’Arcy fut construite à titre provisoire sur un marécage renfloué. Vous y voyez mouettes, rares dans la région, et moustiques pullulent quand vient la saison. Il faut sans cesse rafistoler les bâtiments car sous-sol bouge. Nombreux matards y racontent histoires à dormir debout, ils s’entraînent pour leur procès. Souvent jeune racaille sort  et revient une semaine après car elle s’emmerde dans sa cité. Pour elle Bois d’Arcy est colonie de vacances où elle retrouve ses copains et joue au yoyo. Phénomènes partout répandus, sauf qu’ils sont plus marqués à Bois d’Arcy qu’ailleurs. Bref, dires de Benalla sont ultra-marécageux.

Lopette clame au Démon : « On a essayé de m’atteindre, de me tuer, et c’était l’opportunité aussi d’atteindre le président de la République. » Notez hiérarchie, Alexandre eût été cible principale, Emmanuel en second. Qui aurait voulu l’occire ? Méchants flics comme il ressort de plusieurs passages de l’entretien, sans preuve.

Benalla réussit à unir argotiers et volaille contre lui, bravo. Front d’Issy, Renault 4 blanche est apparue rue d’Alembert lors de l’éclatement de l’affaire. D’abord sur trottoir ouest puis est, gauche et droite pour le profane, avant d’approcher au plus près du domicile d’Alain pour signifier à ceusses qui n’auraient pas compris que DGSI protège Alain pour l’instant. Véhicule a pris prune de 35 euros pour stationnement interdit hier, elle fut ôtée hui.

DGSI feint de surveiller et protéger Alain d’Issy sans bouger ses fesses. Son coup de Renault 4 n’avait pas été prévu, mais il se voit comme nez au milieu de figure à Alembert où il n’y a que voitures neuves et quelques berlines. Bref, Benalla outrage prolétaire, flicard et petit bourgeois.

Syndicats de police sont les plus furieux contre l’ordure, par opposition aux chefs qui le soutiennent. Brigadier de police arrive difficilement à toucher 2 000 euros par mois après longues années de service nonobstant ses heures supplémentaires impayées. Et il est furieux quand il voit voyou Benalla toucher 6 000 euros net par mois, beaucoup plus en réalité. Fachos soutiennent que l’ordure ramassait 10 000 euros, ils sont en-dessous de la réalité. Faites l’addition en juillet, 6 000 euros par mois, luxueux appartement hôtel de l’Alma 11 rue Branly, voiture avec chauffeur, nous dépassons 12 000 euros par mois. Hélas ! facho est con. Mais képis et argotiers sont unis, nous occirons Benalla.

Et quelle voiture ! Renault Talisman noire, la plus haute de gamme, avec gyrophare, alors que flics clamartois entretiennent difficilement leurs deux guimbardes de service. Issy est riche en comparaison, mais IGPN n’a pas pu exploser porte du voyou le vendredi de sa perquisition car poulailler ne disposait pas de l’engin nécessaire avant 21 heures, heure limite de perquisition, dixit Asselineau, qui fut deux fois conseiller ministériel et est plus intelligent que Marine Le Pen.

Ce n’est certes pas difficile. Non contente d’avoir coulé Front national, salope Marine pleure car ses adhérents foutent le camp. Son père rapace a eu tort de la désigner pour sa succession.

Benalla ne sait pas se battre, c’est une chiffe molle. Et c’est cette ordure que promeut homme nouveau ? Nenni. France immortelle, comme dit le coco, mérite mieux. Nous sommes sur le sentier de guerre, pardon de jaser amérindois, nous ne serons heureux que quand nous aurons ta tête au bout de notre pique Benalla. Tradition françoise, mais faites sondage d’opinion, presque tout le monde est d’accord avec le seigneur d’Issy.

Visites en hausse. Faurisson a dit Alain d’Issy courageux, il avait raison. Benalla ne pouvait pas trouver pire ennemi qu’Alain, mais ce n’est pas à lui de faire le boulot ou le lessivage. Son plan est draguer greluche de Monoprix bien qu’on bande mol à 64 piges. Mais Alain fera tout pour extinction des lumières d’Issy et leur rallumage. Alain est antijuif, curieusement juives lui tombent au cou. Sa dernière maîtresse juive s’appelle Esther Benbassa. Demandez lui, elle ne dira pas non.

Amour et haine ne font parfois qu’un. Esther fut vache avec Alain à école pratique des hautes études mais lui fit cadeaux, ce qui n’est pas évident pour un juif, ni pour un goy. Esther fut victime du racisme anti-arabe en Yisraêl. Maintenant sénatrice elle fut splendide quand elle poussa à avouer hauts fonctionnaires que Benalla toucha totalité de son salaire bien qu’il fût mis à pied pendant quinze jours en mai. Tu vois, vieille peau, Alain t’aime toujours. Lors de l’insurrection antijuive qui vient Alain te protégera.

Front d’Issy, certes secondaire, nouvelle prune à Renault 4 pour stationnement interdit au 12 rue d’Alembert datée du 31 juillet. Problèmes, le numéro n’existe peut-être pas, casemates se trouvent à l’est de la rue à cet endroit, voyez images par satellite. Le gars aura pensé qu’il se trouvait à côté du 11, donc au 12. Erreur géographique que nous lui pardonnons. Date aussi cloche car nous sommes le 2 août. En revanche, DGSI jubile, elle montre ainsi qu’elle a fait son boulot. Benalla songerait-il à attaquer Alain ? Nenni, le gars pense avant tout à ses breloques.

Floridois est heureux, il découvre le coup des 11 et 12 rue d’Alembert, mais c’est l’indigène qui cause, son but est de détruire Levallois-Perret.

DGSI a ainsi preuves qu’elle a défendu Alain d’Issy. Mais point n’est besoin. Alain élimine Crase comme une bouchée de pain. Rappelez-vous de la branlée qu’ont foutue au SAC les lycéens de Buffon. Alain, quinze ans, était trop jeune pour y avoir participé. Il le regrette. Donnez lui un Crase en revanche, il l’écrasera.

Mais Alain parle trop de lui, comme lui le reproche Jacques Moulin. Soit, donnons la parole à Bois d’Arcy. Ordure Benalla prétend : suite demain, car Paris ne s’est pas faite en un jour. Nous combattons les cow-boys, 14 sur 35, accessoirement les tos (3). Nous ne pouvons pas nous battre contre tout le monde. Au point que bite d’Alain pendouille, quel scandale !

Jacques Moulin observe : « Chef, Alembert est une des rues les plus sûres du monde. Tu protèges petits écoliers contre pédocriminels, tu lis attentivement tout PV de la Renault 4 blanche qui, selon toi, appartiendrait à DGSI. Mais tu ne parles pas de sainte Clothilde comme tu écris, bien que trois des quatre fenêtres de ton appartement s’ouvrent sur Clothilde ».

Jacquot n’a pas tort. Voisin clothildien d’Alain est royaliste. Entre eux pas de problème, il n’y a que question des feuillages qui emmerdent tout le monde. Alain coupe, c’est sa vocation, mais aucun problème diplomatique. Toutefois Alain souffre à nouveau d’érectomanie, maladie rare. Il bande tout le temps. Il va tomber sur sa vendeuse de Monop’ pour y remédier.

Pour Benalla recette est connue, direct au foie puis manchette à la nuque, il meurt en moins de trente secondes. Crussiez-vous qu’Alain étudia sport de combat à gendarmerie nationale pour rien ? Nenni, il est bon élève.

Conflits racials sont nombreux à Issy, mais Alain n’a pas peur contrairement à Benalla. Il maudit corsicaud et armingo, il faut être rudement couillu pour le faire. Mais il honnit surtout Santini, corse dégénéré, corsicauds lui pardonnent. C’est plus compliqué pour l’armingo, qui respecte Alain pour sa culture magyare. Mot compliqué pour le Français, mais armingo sait que Hongrie a accueilli réfugiés chrétiens venus d’Arménie. Comme Issy. Au point qu’on se farcit armingos en Hongrie et à Issy.

Peu d’actes de délinquance des barbares. Il y en a bien sûr, mais l’armingo joue à copain-copain avec Alain. Peau légèrement basanée il n’est pas dangereux.

Alors Alain, tu nous as promis tête de Benalla, tu ne tiens pas ta parole, dit le cow-boy. Mais attends, on cueille fruit quand il est mûr. On voit que vous êtes cow-boys. Nous avons autres méthodes. Vous descendriez Benalla, nous pas pour l’instant, nous le laissons gigoter. Qui a raison, qui a tort ? C’est sans doute vous cow-boys qui avez raison, il faut liquider l’intrus. Ordre est donné à volaille et argotier.

Mais quelle est ton autorité Alanus ? Elle est celle du seigneur d’Issy. C’est lui qui a maté Benalla été dernier en directîon de Saint-Étienne. Pas de chance  pour lui, actuels mages défendent Saint-Étienne, lis lisent abbé de Sœux à ce sujet. Vingt minutes de métro, tu arrives à l’Institut catholique de Paris. Tu verras que selon l’abbé il suffisait de trois chênes pour que le Galois fût content.

Nous n’en sommes plus là, il n’y a plus qu’un vieux chêne aux hauts d’Issy. Mais nous militons pour plantation de trois chênes place de l’Église. DGSI commente : «  Alain veut ses trois chênes, donnons lui satisfaction. Il bandera comme un cheval fou. Sinon augmentez nos effectifs, nous avons besoin d’experts en magyaritude. »

Vous voulez peau d’Alain, mais le gars est coriace, il se dérobe à la hussarde. Vous voulez peau de Macron ? Mais le bougre se défendra toutes voiles dehors. Nous sommes experts en marine plus que salope Marine Le Pen. Nous pouvons la traiter de salope car elle a refusé de défendre Alain Guionnet contre la onzième chambre de cour d’appel de Paris. Tu fus odieuse ce jour-là Marine, tu as fait honte à ton père. Mais ce n’était pas la première fois, femmes Le Pen ayant coutume de se montrer à poil dans magazines grand public.

Je, soussigné Alain Guionnet, suspecte Squarcini d’avoir commandité l’attentat au camion de Nice et vois en Benalla barbouze. Problème des barbouzes est à régler entre Isséens. En revanche si vous vous baladez à poil à Alembert, comme vous en avez l’intention, vous serez verbalisé monsieur Alain Guionnet. Ce sera femme fliquette qui rédigera votre contravention.

Europe 1 précise que Benalla reçut lettre de félicitation du préfet de police Del Poech pour ses photos de Brigitte et de l’immature Macron en janvier. Mais c’est à Alain de faire le boulot. C’est à lui de tuer Benalla, Issy lui sera reconnaissante.

Renault 4 blanche avait dispau mais vient de réapparaître sur le trottoir ouest. Preuve que DGSI protège Alain. Il est persuadé ne pas en avoir besoin. Selon lui, il tue Benalla en deux coups de cuiller à pot.

Nègre morbide Dieudonné s’inquiète pour Benalla, mais c’est à nous Issisois de faire le boulot. Coup de savate dans le bide suivi d’une manchette au cou le gars avalera son bulletin de naissance. Pourquoi coup de savate ? Par respect de tradition françoise. gros Alain a torts, c’est certain, mais il fut formé à savate à université Jussieu, ou Paris VII. Il en a des restes.

Alain tuera Alexandre, c’est sa spécialité. Mettez bataillon de gardes mobiles pour le protéger ne suffira pas. Alain avance dans les coinstots bizarres. Il défend honneur des Hauts d’Issy.

Contrairement à ce que prétend Faurisson, Alain est lâche. Il tuera machinalement Benalla comme une bête.

25 juillet 2018

CRIMINEL MACRON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:52

Ordure vient d’avouer, Benalla agissait sous ses ordres. Elle est fière de jaser rosbif de banlieue comme Alain.  À sa grande honte Alain cause mieux rosbif que magyar car lire ce jargon est indispensable en histoire. Vous découvrez ainsi le massacre du premier mai commis aux States.

Là est le scandale de place de la Contrescarpe qu’on appelle ainsi en parigo, mot tiré du rital. Célébrer fête amerloque n’est pas choquant. D’abord quinzaine de CRS auraient débarqué selon nos informations puis une compagnie (40 hommes), combat inégal les opposant à cinquantine ou soixantaine de branleurs. Il n’existe presque plus de gauchistes, trotskards juifs de la ligue ayant rallié parti du capital financier, internationaliste comme eux. Bobos gauchisants ont même voté Macron, séduits par son slogan ni droite ni gauche.

Heureusement, révisos existent, ils traitent Macron de criminel et explosent barbouzes. Alain juge gendarmerie et DGSI ignobles, il a droit de tomber sur Macron.

Comparution devant commissions parlementaires, sur modèle amerloque, est bonne idée, bien que députés et sénateurs soyent corrompus. Mais Macron ne viendra pas car il est lâche. Le monstre n’est pas seulement eunuque mais aussi efféminé, il ne parle que de ses émotions.

23 juillet 2018

GOSSES DE CONTRESCARPE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 19:03

Comme prévu les deux grands gosses de Contrescarpe ont été identifiés et portent plainte contre leurs bourreaux ; mais que situation ne leur monte pas à la tête. Ils furent victimes de violences volontaires par deux barbouzes n’ayant pas eu intention de les tuer. Ils pourront citer à charge comme témoin Alain d’Issy qui n’était pas là mais sur son monticule, surtout qu’il se fout de la gueule des ouvriers amerloques tués un premier mai.

Alain a combattu SAC au lycée Buffon, il juge Benalla sous-fifre, c’est tête de Macron qu’il veut dans son cendrier. Aucune nuance chez lui. Il dira qu’il a d’abord vu en Benalla djihadiste peut-être à tort et causera de Contrescarpe car il s’interroge sur histoire du talus. Il ne choquera personne, ce que juges et jugettes lui reprochent. Mais il tire trop couverture à lui. Enquête sur Benalla avance peu pendant ce temps, mais rassure-toi, hordes issisoises approchent.

Alain est ingrat comme tout dictateur. Dans le vide médiatique il donne coups de pied au cul de ses lecteurs. Il soupçonne Hector Lefort de bosser pour académie de gendarmerie nationale du fort d’Issy, car signer Lefort est aveu. Il fustige Sycophante car le baveux béarnois écrit  y paraît au lieu d’i paraît, i étant abréviation d’il. Lisez le vieil Maurice Grevisse dont l’ouvrage est inconnu en caserne.

On peut en rajouter sur le XVIème arrondissement dont cause Sycophante car nous employons chiffres indiens à Issy. On aura compris, vocation d’Alain est de faire parler flicards. Affaire Contrescarpe est mineure. mais nous jouons le jeu, nous faisons mine de vouloir peau de Benalla, tandis que DGSI et gendarmerie nous cassent batoches.

Résumons, complot Benalla fut ourdi il y a au moins une semaine, Renault 4 blanche est toujours stationnée rue d’Alembert, son immatriculation DC 019 TF est augmentée de traits d’union, le véhicule a seulement changé de trottoir. Plan possible de DGSI, Alain roupille mais on va le réveiller avec l’affaire Benalla dont le nom le fera bander. C’est vrai, le naïf est tombé dans le piège mais tout le monde a droit d’être con. Benalla habite Issy, caviar pour lui. Sauf qu’Alain est vieille école.

Alain est plutôt renard, il n’avance pas à découvert sauf quand il frappe au bide commissaire de police d’Issy, ce que le fonctionnaire n’a pas signalé. Barbouzes du SAC ont eu tort d’attaquer lycéens d’Alexandre le Grand et Buffon en 1969. Ils ou elles ont morflé à Buffon. Braves s’appelaient entre autres Lagoutte et Pasquier, mais voyez que tradition antibarbouze demeure. Barbouzerie de Contrescarpe semble mineure, mais vieux cons antiSAC demeurent, surtout à Issy.

Enchaînons, Alain n’appelle pas seulement femme grosse, gueuse, garce, gonzesse, mais aussi greluche. Son répertoire est plus riche qu’on croit. Poivrot niçois Guy Debord lu par le nazebroque a fait disperser ses cendres près du pont des Arts, elles sont forcément passées par Issy. Il était mégalomane mais personne ne le lui reproche.

Plan d’insurrection d’Alain est simple, on ne tue presque personne sauf Macron. Hélicoptères résonnent à Issy mais aussi maintenant explosions. Bah, vieille garde révisote est là. Elle a deux spécialités, buter la barbouze et semer la poudre. Honneur à Buffon !

Masse se passionne pour l’instant pour « Mignons de Macron ». Bonne idée car on peut être impuissant et avoir mignons.

Affaire semble presque bouclée. Alain continuera d’enquêter sur Benalla comme une punaise car il a don d’ubiquité. Il est à la fois aigle, taupe, renard et punaise. Flics et pandores l’admirent car ils ne savaient pas qu’on peut être tout cela à la fois.

Alain enquête maladroitement. Il demande en vain à commerçant bougnoul s’il a vu Alexandre Benalla. Son idée est bonne car le bougnoul peut être source d’information, Benalla étant discret, fermé à l’aryen.

Ces propos vous choquent ? Mais Revision est aryenne et touranienne à la fois, surtout pas tourangeaude, même si l’argotier adore Tours, sa capitale présumée. Ne contons pas odieuse colonisation de Tours et Issy par Paris car ça nous mènerait trop loin. Mais braves d’Issy défendent Tours à leur manière.

 

22 juillet 2018

DROIT A INSURRECTION

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:30

De mémoire droit à insurrection est inscrit en constitution que le dictateur veut abroger. Il est vrai négationniste ou négateur, autrement dit tueur. Ballet des hélicos sur Issy est maintenant incessant, gouvernement panique. C’est bien d’avoir taupe issisoise ayant entrevu De Gaulle partir à Baden-Baden en 68 de l’aéroport à l’époque. Malgré sa médiocre vue taupe a ouïe, elle reconnaît vrombissement d’hélico.

À quoi sert l’Issisois ? À quasiment rien. Sauf qu’il connaît le bruit d’hélico outre l’adresse du monstre Hamont. À qui il n’a rien fait car n’ayant pas de clé de facteur et jugeant ce présumé F∴ monstricule. Bref, Macron sent approcher heure de son naufrage et a raison.

Il n’y aura pas révolution pour autant mais nouvelles élections. Conne Marine Le Pen continuera de jouer son rôle de repoussoir, ultragauche ne sera pas représentée sauf si seigneur d’Issy se pointe. Il gagnera artiche en obtenant plus de 5 % des voix, balayera trotskards et fera rire galerie, surtout s’il remporte victoire héliportée et pulvérise Macron.

Mais nous n’en sommes pas là. Enquête sur Benalla n’avance pas. Revision ignore encore son adresse et un de ses informateurs ne répond pas. On parle de balance en police, mais la revue de ses informateurs. Faudrait se moderniser, certes, mais ultragauche a soutenu jeunes maltraités de Contrescarpe, elle ne peut pas tout faire. Elle ne retient qu’acception première d’escarpe par exemple en négligeant la seconde, peut-être tirée du provençal, celle de bandit, mais tout le monde est autorisé à voir en Macron bandit.

« De grands chemins » ajoute garce complotiste Anne Chemin. Elle est libre d’avoir ses opinions, tout réviso ne voulant pas la nettoyer. Et nous voilà repartis sur la piste de Benalla. Issy est antique villa ou hameau devenue village puis ville au dix-neuvième siècle, mais elle conserve son côté villageois, c’est d’elle que doit en partie partir l’enquête sur Benalla, ce gibier de potence.

Impartialité d’Alain est douteuse vu ses propos, mais il enquête à charge et à décharge contrairement à de nombreux juges et jugettes d’USM. Enquête piétine mais avance lentement. Informateur favori semble parti au soleil. Descente à Monop’, mot du jargon local. Gueuse confie que Benalla comptait se marier à la mairie. Alain lui demande si elle est fonctionnaire, mais elle ne répond pas, car il la suspecte de bosser pour le tyran (André Santini pour le néophyte).

Notez au passage pauvreté du langage de Revision qui ne parle quasiment jamais de femme, fem en roumain, mais souvent de grosse, garce ou gueuse avec son  culte de g, de Grand Architecte de l’Univers et Guionnet. Or il y a hiérarchie entre ces mots. La gueuse n’était pas grosse, elle avait joli cul. Alain a insisté : «  Vous bossez pour la PP ? » Fille a pigé et n’a rien dit. Alain tape sur cognes avec leurs souliers cloutés, mais ne fait pas non plus dans la légèreté. Il a ajouté que la caissière est elle aussi pépée.

N’arrachant aucune information de la gueuse, qui ignore l’adresse de Benalla, nom sunnite comme a indiqué l’historien, il s’est rabattu sur la jeune caissière Sofia, qui a avoué être originaire d’Europe de l’Est sans préciser son pays  Bah ! elle est slave et cause françois sans accent contrairement à de nombreux énergumènes boches, gouillaches et rosbifs, dont un des meilleurs exemples est Jane Birkin.

Rassurez-vous, limiers issisois sont sur piste Benalla, ils font modestement leur boulot. Mais s’il se confirme que Benalla a outragé Issy nous le tuerons. Nous ferons le taf car nous défendons beaucoup plus honneur d’Issy qu’honneur de police. Nous ne risquerons rien comme les cagoulards autrefois. Nous aurons seulement fait partie du boulot.

Benalla, si c’est lui, semblait anxieux sur la côte d’Issy, il avait raison. Il y a plusieurs côtes dans la vergne, mais nous jasons de celle de l’ancien village, tandis que Revision s’est plantée. Benalla comptait épouser la grosse Myriam B. samedi avant de festoyer en restaurant huppé du seizième arrondissement. Information d’un baveux béarnois.

C’est dur pour Alain, prétendu guide touristique d’Issy, d’admettre qu’il a été surpassé par un péquenaud, mais il faut l’admettre, Issy n’a pas toujours raison. Sauf sur les vols d’hélicoptères, bien qu’Alain soye incapable de discerner leur décollage et leur atterrissage, mais chose est sûre, gouvernement panique.

Jacques Moulin aussi la ramène : « Tu ne causes pas seulement de grosse, garce ou gueuse, mais aussi parfois de gonzesse. Un de tes voisins s’appelle Gérard Lesieur, il est rival pour toi car tu te prétends seigneur. Tu as pour règle de ne rien dire de tes amis à maison Poulaga, mais ton idée de te dire seigneur d’Issy ne sort-elle pas de là ? »

Non, je me suis longtemps clamé maître d’Issy mais cela m’a paru insuffisant, seigneur d’Issy m’a semblé mieux. Quant à Lesieur, laisse-le avec ses ronds de sorcière de la forêt de Meudon, règle étant de ne jamais impliquer tierce personne. Conflit primaire oppose Guionnet et Benalla, conflit secondaire Guionnet et Macron. Si je meurs, tu pourras dire que tu fus mon adjudant et défendras jusqu’au bout honneur des Moulineaux.

Surtout qu’homme doué Hergé t’aura fait réclame avec son château de Moulinsart, truc qu’abruti belgo-boche Olivier Mathieu n’a pas compris. Moulineaux est imposture née il y a moins de deux siècles que Hergé a remarquée. Il était observateur, c’était son boulot.

Découverte, Moulineaux et Moulinsart ont peut-être même origine, surtout que Hergé causait de mémoire de Moulinsart au pluriel. Difficile à vérifier car médiathèque du trou est fermée lundi. Tout le monde est autorisé à traiter Issy de trou mais pas de trou noir. Enquête sur Eric Blair dit George Orwell elle aussi n’avance pas, est-il passé par Issy ? Jacques Moulin dit : « Chef, tu imagines que Jojo a pu bosser au Café Français de Corentin Celton, bouge ton cul, vas vérifier. Surtout maintenant que ton autorité est en hausse. Tu passeras bientôt pour fossoyeur de Benalla, titre glorieux. »

Bof, conseilleurs ne sont pas payeurs. Croyez-vous que Café Français aye gardé trace de l’emploi de Blair dans ses archives ? Alain en doute. Mais il devrait poser la question. En revanche, enquête sur Benalla est pain béni pour lui, gars du trou pouvant mieux faire délier langues.

Péquenauds aussi sont bienvenus car Issy ne peut pas se battre seule. Elle est vaincue depuis des siècles par Paris. Elle est enragée et modérée. C’est comme ça quand vous êtes plus faible, vous versez en modestie.

GUERRE D’ISSY

Filed under: mis en avant,Uncategorized — guionnet @ 03:17

Elle est nouvelle, elle oppose barbu et barbouze. Alain est de nouveau barbu depuis décembre 2017 par souci d’économie car le pauvre en avait marre de se raser, parfois de se couper, en achetant rasoirs et mousse ou crème à raser. On parle aussi maintenant de gel mais peu importe. Toujours est-il qu’il a peut-être croisé Fils d’Allah sur le coteau an dernier. Ils se comprenaient, car la barbouze était barbue comme Alain autrefois et maintenant.

Avantage d’Alain, sa barbe blanchissante est celle du père Noël et vieilles le prennent en pitié. Nouvel hélico à trois heures du mat’, Élysée tremble. Vols des aéronefs est baromètre de situation politique. Nous les entendons à Issy, comme autrefois survols de Baron Noir, personnage respectable. Bah ! c’est la guerre, il faut s’y habituer.

Opposants barbu et barbouze dans ce cas. Parmi les barbouzes du SAC ayant commis tuerie d’Auriol, nombreux flics marseillois et instituteur ayant tué enfant de huit ans au tisonnier. Fantasme d’enseignant, mais ce fut tenu pour bavure. Tuer homme et sa famille est règle souvent appliquée, mais condamnée par loi.

Nouvel hélico vers 3h30, Élysée panique. Coupables connus sont au moins trois : Benalla, Macron et Collomb, tandis qu’enquête piétine. Nous n’arrivons à rien pour l’instant à Issy. Nouvel hélico vers quatre heures, mais ce n’est pas notre boulot de rendre compte des vols d’hélicoptères à tout instant. Nous avons malchance d’être issisois réputés spécialistes des hélicoptères, mais notre histoire est aéronautique, bientôt cosmologique.

21 juillet 2018

BILAN BENALLA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:24

Après trois jours bilan Benalla est facile à tirer, le monstre est minable lieutenant de Macron. Comme Tapie ce voyou sarrazin a été promu au sommet d’État. Selon nos prévisions il sera bientôt liquidé, mais le scandale est qu’il est isséen, pas issisois car n’ayant pas droit à cet honneur. Il habite sans doute la plaine, près du monstre de Trappes Hamont. À vérifier mais chaque chose en son temps. Costaud et velu, c’est peut-être lui qu’Alain d’Issy a vu monter la côte des Noyers en direction de rue du Simetier.

Ne cherchez pas en atlas, Alain cause issisois du dix-huitième siècle. Il rêva un instant de tuer Benalla mais d’autres feront le boulot à sa place. C’est salope Anne Chemin qui a révélé dans le Démon l’étendue du complot. Pourquoi salope ? Parce que la pute s’est invitée au domicile du professeur Faurisson dans les années 2000 avant de pondre papier où elle annonça qu’il est antisémite. Tout le monde s’en doutait mais cela ne se dit pas. À moins d’être idiot comme l’ancien étudiant d’histoire de Créteil qui ne mettra sans doute pas les pieds en prison Hervé dit Ryssen.

Entrée au Démon en 1987, Chemin a depuis lors obtenu promotion. Elle dirige maintenant la rubrique culture-idées ; ce qui tombe à pic car le canard n’en a plus depuis longtemps. Chemin songe avant tout à sa vulve qui vieillit et aux complots qu’elle voit partout. C’est elle qui a reçu mission d’assurer que Benalla est protégé au plus haut niveau. Puis viennent vacances, Micron prévoit qu’affaire va être enterrée.

C’est possible, surtout en ce qui concerne Benalla devenu gênant. Français sont certes idiots mais pas stupides. Président de République, maintenant accusé, complotant contre sécurité d’État la fout mal. On dit sécurité ou sûreté en maintes langues, mais ce crime est gravissime. Micron ne sortira pas indemne de l’affaire, assassiner Benalla ne fera que l’enfoncer.

Fofo rêve peut-être parfois de zigouille Chemin, c’est son problème. Mais voyez rôle capital joué par révisionnisme de dernière guerre encore dans cette affaire tripartite. Vous trouvez d’un côté salope, en réalité lampiste, d’un autre le tandem un peu contre nature Benalla-Macron, surtout que le nez du président est légèrement crochu, enfin Alain d’Issy qui n’hésite pas à provoquer Benalla en duel.

Façon de parler car Alain a longtemps hésité. Traiter Chemin de salope, Benalla de voyou, bien sûr, mais attaquer de front porte-flingue est gonflé. Alain défend cependant honneur d’ultragauche, il est choqué par les violences sur grands enfants de place Contrescarpe. On écrit comme ça maintenant, mais en moyen françois on jasoit sans doute de Contre-escarpe, mot se comprenant mieux vu le relief, escarpe tiré su rital scarpa  signifiant talus intérieur d’un ouvrage fortifié. Or Paris fut toujours hantée par la défense de son bassin contre les envahisseurs, facilitée sur talus et buttes, car on ne trouve que ça dans la capitale, d’où ancienne fortification possible du talus du quartier Latin dont place Soufflot est point culminant.

Tu es tombé dans une escarpe Micron avec ton cabinet noir et tu ne t’en remettras pas.

Au niveau des faits divers plaintes pour viol contre Ramadan s’étiolent comme prévu, même si le Frère Musulman n’est pas totalement innocent. Autopsie de Maelys a révélé qu’elle n’est pas morte d’une fracture à la mâchoire comme a prétendu Lelandais sur le conseil de Jakubowicz, mais de plusieurs fractures. Hypothèse du crime rituel diabolico-maçonnique semble se confirmer sous toutes réserves.

Marion dite Marine Le Pen a pour une fois raison, le principal accusé n’est pas Benalla mais Macron. Malmener et frapper deux grands gosses pubères fut sans doute idée du dictateur impuissant se prenant pour Napoléon, tandis qu’affaire dérive. Partie d’Élysée et du quartier Latin, elle se concentra d’abord sur rive gauche, notamment après l’affaire du quai Branly, dans le septième arrondissement, où Macron a fait cadeau à Benalla d’un luxueux appartement le 9 juillet en récompense de ses services, avant d’aboutir à Issy-les-Moules, ville de banlieue putride.

Façon de parler car l’antique villa est réputée pour ses escrocs et ses meurtriers plus que pour ses violeurs et pédocriminels, plus répandus à Boulogne-Billancourt. Argent y coule maintenant à flots et comploteurs de plus en plus nombreux s’y installent. De mémoire c’est peut-être Alexandre Benalla qu’Alain d’Issy a vu monter la butte l’été dernier. Il lui sembla âgé d’une bonne vingtaine d’années. Il marchait vite, jetait regard inquiet et suspicieux alentour. Encore djihadiste projetant mauvais coup songea Alain, qui ne se doutait pas que l’olibrius était bras droit de Macron.

Sauf erreur, mais l’incident fut consigné en temps et en heure sur le site. Flicaille enquête, l’idiote part d’Élysée, PP et ministère d’Intérieur. Au lieu de ça elle pourrait partir d’Issy plaine et montagne, en sachant le montagnard plus observateur et farouche que le plainard ou plantureux.

Comme souvent enquête de voisinage ne donnera quasiment rien, surtout menée par cognes aux souliers cloutés. En revanche, enquêteur issisois maître d’histoire peut obtenir résultats. Demande d’emploi en bonne et due forme.

Faisant autorité car affaires Lelandais-Jakubowicz furent filon pour Revision tandis que celles Benalla-Macron le sont plus encore : témoignage du montagnard, bien que douteux et isolé, étant à examiner. Films de vidéosurveillance ne sont pas conservés longtemps, mais peut-être pas ceux d’hôtel des impôts devant lequel le présumé Benalla est sans doute passé. Questions de savoir où il allait et dans quel but sont beaucoup plus compliquées.

Mariage de Benalla prévu à Issy ce samedi vient en revanche d’être annulé. Mais son plan semble clair, il voulait épouser chrétienne à Saint-Étienne pour faire oublier sa sarrazinitude musulmane. Seulement images disent tout, ton comportement le premier mai Benalla fut djihadiste. CRS t’a certes aidé en foutant coup de matraque dans la jambe du jeunot supposé coupable de rien du tout, mais il y a cons à la CRS comme partout.

Bof, connexion existe à présent entre insurgé d’Issy, flicaille et journalistes. Nous voulons têtes de Benalla et Macron, ce qui est légitime. Nouvel hélico survole Issy, confirmation qu’Élysée panique. Supprimer le dictateur est bien mais après ? Marine Le Pen ne vaut pas une gaufre, comme Alain. Il a défendu honneur d’ultragauche comme celui d’un gouillache imaginaire. Il ne vaut rien en réalité.

Sauf qu’il est sur le terrain. Guerres de Paris sont toujours passées par Issy, villa, village, bourgade, etc., peuplé d’hommes forts de race pâle. Et l’Issisois encule juif et musulman, c’est son choix. Forcément discutable, mais toute décision du seigneur fait autorité à Issy plaine comme à Issy montagne.

Nous enquêtons à Issy, modestes poulbots ayant passé l’âge.

Héico à près de 20h30 nouvelle confirmation qu’État cherche à dissimuler preuves des exactions du cabinet noir, deux peu après. Diffamateur Robert Faurisson avoue qu’Alain Guionnet est courageux soit mais n’insistons pas .

20 juillet 2018

CABINET NOIR

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:39

Le catholique de façade François Fillon a dénoncé trop succinctement le cabinet noir  de Macron pendant la campagne électorale, voilà maintenant son existence prouvée car Benalla est clairement son lieutenant. Syndrome élyséen, habiter le palais donne sentiment de toute-puissance. Honneur de police de nouveau bafoué.

Benalla enfin licencié et en garde à vue. Mais le voyou refusera sans doute de tomber seul, il balancera sans doute son mentor Macron. D’abord à demi mots car il sait qu’il a pour mission de servir de fusible. Puis il finira par se mettre à table comme de nombreux voyous. D’où danger pour sa vie, un nettoyeur de DGSI pouvant passer à l’action dans son luxueux appartement du quai Branly ou devant son entrée.

C’est Collomb qui conféra au voyou son grade honorifique de lieutenant-colonel de gendarmerie après que l’institution militaire eut été placée sous le commandement du ministre de l’Intérieur, mais le gars ignore tout des techniques de sécurité. Bagarre de rue est sa spécialité. D’autres voyous se sont illustrés comme les dizaines d’entre eux entrés dans la Gestapo française. Ou encore, plus près nous, Bernard Tapie, toujours fraudeur fiscal sous le regard bienveillant de Bercy.

Pareille situation est inenvisageable en Germanie et maints pays d’Europe du Nord, mais pas en France, pays dit en partie à tort latin où lycéens sont invités à lire Machiavel, dont le célèbre bréviaire contient maints enfantillages, machiavélisme dépassant de loin œuvre de Machiavel. FF∴ et voyous se piquent de machiavélisme mais c’est en partie faux. FF∴, voyous, flics, gendarmes, juges, faites l’addition, France est mal barrée.

Matard Alain hésite à dire son opinion en partie à tort. Mais le détenu politique, très minoritaire, a tendance à mépriser le droit commun et se met tout le monde à dos. S’il veut cependant les peaux de Lelandais et Benalla, tout le monde pigera. Alain a comparu en procès des détenus aux prisons de Bois-d’Arcy et Nanterre, le lâche s’en est chaque fois tiré en faisant plaisanteries. Le po’ ne veut pas combattre le droitco’, à chacun son boulot.

Entente entre po’ et droitco’ est capitale. Nous prendrons Élysées, palais indéfendable, avec le concours de bataillons matards. Il s’agira de courir sus aux voyous mégalomanes qui se pavanent et frappent enfant à terre. Enfant de Contrescarpe avait peut-être 16 ou 17 ans, sa guenon 16 ans, or on ne cogne pas enfant. C’est coutume sarrazine, islam étant paradis pédérastique.

Parler d’enfants pour désigner jeunes de 16 ou 17 ans est douteux, mais chacun voit midi à sa porte. Journaliste salope du Démon Chemin a balancé le coup. Elle soutient que Benalla est protégé. Coupé couvert n’est pas nouveau, c’est spécialité juive, mais Benalla est présumé demi châtré d’éducation musulmane, ennemi du juif de France depuis l’an 2000. Écoutez Halimi, journaliste juive arabe du Paris-chien, elle cache difficilement sa haine de Benalla.

T’as pigé Benalla ? juiverie, Macron et DGSI veulent ta peau. Seigneur d’Issy aussi, mais il ne peut offrir que deux boîtes de fruits confits à ton meurtrier, une de tranches d’ananas, l’autre de poires Williams. Alain ne te liquidera pas, il laissera au Mossad ou à DGSI le soin de faire le boulot.

Tu es mort Benallla, ta seule chance éphémère de survie consiste à cafter ce que tu sais du président et de ses frasques d’eunuque.

Dernière nouvelle, Benalla ne fut pas serré ce matin dans son luxueux appartement 9 quai Branly du septième arrondissement mais dans son domicile d’Issy-les-Moules, dans la plaine. Aigle Noir ne l’avait pas remarqué, pourtant sa barbe et ses bras velus l’invitaient à voir en lui djihadiste. Mais il l’a loupé. Alain n’est pas infaillible, plus de mille  bougnouls dans la vergne qu’il lui est interdit d’exterminer sous peine d’être accusé de crime contre l’humanité.

Alain Guionnet t’attends sur la butte Alexandre Benalla avec ton flingue, Alain avec son fusil à pompe. Impossible de savoir qui sera le plus fort, mais Alain se bat pour Issy, bourgade existant dans ses rêves. Soixante-huitards disaient sous les pavés la plage, Alain ajoute grâce à idéal espoir. Mais tout n’est pas certain. Alain t’as peut-être vu monter côte d’église Saint-Étienne avant que tu allasses à Vanves Benalla, aux flics de vérifier. Enregistrement de films de vidéosurveillance est trop court n’importe comment, et ce n’est pas au matard d’apprendre au flicard à faire son boulot.

19 juillet 2018

ALEXANDE BENALLA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:59

Le criminel de la Contre-escarpe, proche de Macron, responsable de la sécurité à Élysée, est mignon du président, qui fait bénéficier à ce sarrazin barbu  de sa chère discrimination positive. Nouvelles sont difficiles à trier, c’est prématuré. Selon un des deux vidéastes amateurs ayant filmé la scène, étudiant d’histoire en master à Paris I Panthéon Sorbonne (on dit comme ça maintenant en prétendu françois) l’opération de Collomb était de simple maintien de l’ordre.

Pas de quoi inquiéter une compagnie de CRS. Au déjeuner festif de la place le premier mai soixantaine ou nonantaine de jeunes étaient assemblés, pas de quoi fouetter un chat ou un taulard selon le képi. Mais le Sémite aurait tenté d’étrangler le garçon au sol tout en le frappant à la nuque, coup mortel selon le témoin. Assertion non prouvée. Pourtant Alain a étudié selfdefence à académie de gendarmerie nationale du fort d’Issy. Il n’a pas appris grand chose, sinon qu’homme a cinq points vitals dont la nuque.

Étudiant d’histoire est suspect parce que partisan de France Insoumise, funeste conglomérat du friqué sénateur F∴ Mélenchon. Tout le mondee s’accorde en ce moment, abandonnons Mélenchon, sans doute un quart juif comme Alliot et Hitler

Affaire Benalla monte comme baudruche car Micron emploie chouchou étranger excisé pour assurer sa sécurité, après Hollande soupçonné d’origine juive. Solution la plus simple serait duel à mort opposant Alain d’Issy et Benalla, mais combat est inégal, Alain ayant 64 ans, Benalla 31. Toutefois son œil et son poil noir dru sont gravés en mémoire. Alain a flashé sur visage et silhouette de Maelys ou Maëlys, il la vît il la reconnût aussitôt et lui portât secours. Sans grand espoir, car Isère et Savoie sont éloignées des Hauts-de-Seine.

Mais vous avez vu bataille d’Isère hui à Alpe Huez ? Champions cyclistes de Sky (ciel) furent hués, seul le héros français Bardet ovationné. Idem avec Benalla, mort-vivant. F∴Collomb en personne a cautionné ta monstruosité car tu es toi-même F ∴ , vu qu’ on ne devient pas colonel de gendarmerie, poste prestigieux, autrement. Mais tout est mensonger dans ta biographie. Tu as provoqué accident de voiture en 2012 pour tuer, car là est ta vocation. Nous ne savons pas si tu as porté coup à la nuque du trublion inconnu le premier mai, mais si c’est le cas, t’es un sale bougnoul ou raton.

T’es un voyou Benalla, tu corriges un grand voyou, comme il y en a de plus en plus à Élysée après que faussaire La Francisque, adepte de magie noire, eut lancé mode des impostures gendarmesques avec sa prétendue découverte du complot des terroristes irlandais de Vincennes. Cinéma a consacré flic ou voyou, métiers proches, mais il faudrait ajouter gendarme ou voyou, gendarmerie étant illustre en pédocriminalité et toujours suspecte d’avoir participé au sacrifice de Maëlys en Savoie à l’âge de sept ans.

Micron est imposteur. Il fut naturellement reçu à ÉNA mais deux fois recalé au concours d’entrée de Normale Sup’ lettres. Forcément il est minable. Et il s’entoure de voyous étrangers comme toi. Histoire dira si tu avais seulement pris jour de congé le premier mai ou si tu as agi sur ordre du cabinet noir. Mais tu fus minable en frappant un jeune à terre. Un con qui se trouvait là au mauvais moment et ne fut pas interpellé.

Il sera vite identifié. Tu es en sales draps Benalla. Vues du site sont en hausse. Tu as plus de succès que Lelandais, excellent criminel pédophile comme on dit vulgairement.

Panamza confirme la piste maçonnique, présente partout aux ministères d’Intérieur et de Justice. Le F∴ est au-dessus des lois car il les vote. Dans ces conditions le criminel Benalla ne risque rien. Cet ancien nervi du Parti socialiste, succursale de la Veuve, qui bénéficie de port d’arme, pourra continuer de frimer et de frapper, surtout jeunes à terre. Impunité pour les potes de Micron qui s’appuie sur voyous sarrazins.

Quand Benalla, chauffeur de Montebourg, commit accident de voiture, il y ajouta délit de fuite car l’homme est lâche. Comme à Contre-escarpe quand il s’enfuit en apprenant qu’il allait pouvoir être identifié. Violence et lâcheté sont comportements de certains voyous, mais elles la foutent mal en loges d’origine prétendument chevaleresque. Nettoyez vos écuries d’Augias comme vous dites FF∴ supérieurs.

Si vous ne le faites pas nous le ferons à votre place en nous inspirant de Carl-Eugène Dühring.

Page suivante »